TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: Précédent1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 4 of 53
Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 01 juin 2013 a 15:19

Un clip a voir

Citation:
"À partager cette vidéo un maximum, on nous endort avec des choses qui on peu d'importance "comme exemple le mariage gay", et pendant ce temps-là les médias ne parlent parle pas de l'essentiel. C'est une honte !!!!
"






Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Mostafa (IP enregistré)
Date: 04 juin 2013 a 01:49

Citation:
gilou
Ces propos,Darlett nous les avons entendu au Maroc depuis toujours.Celui qui se serait permis d'insulter le religion musulmane etait sûr d'être au mieux battu comme plâtre au pire egorgé. Le " N'aal din" etait proscrit du vocabulaire .Et eviter de le prononcer laissait croir que l'Islam etait tolerant.


Très cher ami Gilou.

Le "inâal din" était prononcé et jusqu'à aujourd'hui,mais on stoppait et on stoppe net pour dire "inâal din..lihoud"!

Ou est passé donc "Sidna Moussa" et "Ahlou lkitab"(les gens du Livre)?

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 juillet 2013 a 07:31

A Trappes, se jouent et l’avenir de la République française et celui de l’islam en France

Par Salem Ben Ammar pour Tunisie Secret



L’insurrection de Trappes est-elle le prélude de la fin de la république française et le symptôme annonciateur des futures nuits de Cristal en terre voltairienne ? Monsieur Valls, la république n’a pas à accepter les excès violents de ce que vous avez appelé à juste titre l’islamo-fascisme, ni à tolérer l’intolérable, elle a pour seule et unique obligation de les sanctionner et de sévir contre tous ceux qui transgressent ses lois. Onze années durant, vous avez été l’un des rares élu socialiste, sinon le seul, à démontrer que la fermeté va de paire avec la liberté, que le respect des lois de la république n’est pas négociable.


Et ce n’est pas en bordant les musulmans irrespectueux de ses lois que la république va acheter la paix sociale. Bien au contraire, elle ne fait que les renforcer dans toute leur-puissance, leur octroyer une immunité juridique en pensant naïvement qu’elle va calmer leur ardeur de plus en plus insolente et violente depuis le dopage de l’islamisme par l’escroquerie du « printemps arabe ». La « minorité de voyous » est de moins en moins minoritaire et de plus en plus voyou. La police autant que la Justice le sait.

Au lieu de se montrer ferme, intransigeante et vigilante, elle se met à louvoyer devant eux, à faire dans le politiquement correct de peur de ne pas stigmatiser soi-disant l’ensemble des musulmans. Ce faisant, c’est l’ensemble des musulmans qui se sent infantilisé et offensé dans son intelligence ! La majorité des musulmans de France se reconnait dans la laïcité et rejette l’abomination intégriste que certains élus locaux ont laissé proliférer par lâcheté ou par démagogie politicienne.


La république la vraie, ce qui n’est plus le cas de la France depuis qu’elle joue à la mariée orientale du Qatar et de l’Arabie, n’a pas et ne doit pas faire la moindre concession à l’islam, ni appliquer aux musulmans un régime d’exception à des fins bassement électoralistes, car à trop vouloir lécher les babouches de l’islam et des musulmans, elle est entrain de précipiter sa propre chute comme naguère Byzance. La majorité des musulmans dans ce pays n’attend pas que l’on flatte son ego religieux, ni qu’on lui dise des mots gentils sur la grandeur de l’islam. Elle aspire à une vie normale, banalisée et paisible, sous les lois de la république.

Aveugles et incapables de discernement, certains ne savent toujours pas que l’islam des banlieues n’est pas empreint de haute spiritualité et de tolérance, mais gangréné par le wahhabisme et l’idéologie théocratique des Frères musulmans, qui avance à visage couvert (taquiyya), pour mieux la berner et tromper sa vigilance, en attendant de lui porter le coup de grâce. La loi interdisant le port du niqab dans les lieux publics doit être fermement appliquée, et tous ceux qui cherchent à intimider la république en suscitant des émeutes doivent être impitoyablement pourchassés, emprisonnés et expulsés. Par la grâce du « printemps arabe », bien des pays les accueilleront à bras ouverts, à commencer par le mien.

Il ne doit y avoir aucun traitement de faveur à l’égard d’une idéologie qui veut étendre son pouvoir sur la France, après avoir fait main basse sur les pays dits du « printemps arabe ». De toutes les croyances religieuses, qu’elles soient monothéistes ou pas, c’est malheureusement l’islam qui a le plus de relents bellicistes et ultra violents et ce n’est certainement pas en cherchant à éviter le choc frontal avec lui, qui est le choc des cultures, que la partie de bras de fer engagée par certains musulmans dans leur rapport de force avec la république tournera à l’avantage de celle-ci. Plus on lui concèdera un pouce de son territoire, plus elle lui cèdera des pans entiers de son pouvoir. Leur octroyer le droit de vote ne fera qu’accélérer un processus qui ne menace pas uniquement la république, mais aussi les citoyens français de confession musulmane.

C’est pourquoi les incidents de Trappes portent en eux tous les germes de futures nuits de Cristal et résonnent comme un requiem de la république. Il est encore possible d’éviter le pire. Pour la république et pour la majorité des musulmans de France, qui aspire à la paix et au vivre ensemble sous la bannière de la laïcité et les lois de la république. Tunisie-Secret.com

Sources : Tunisie Secret – Par Salem Ben Ammar (A Trappes se joue l’honneur de la République et l’avenir de l’islam)

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 04 juin 2014 a 11:43

Manifestations anti-FN, Mehdi Nemmouche : le plaidoyer de Goldnadel

par Gilles William Goldnadel




Gros plan sur l'antifascisme de pacotille. Ceux qui ne veulent pas forcément accentuer les succès du Front National devraient se réjouir de l'échec pitoyable de cette journée de colère puérile, lors du jeudi de l'Ascension. J'aurais passé beaucoup de temps, usé beaucoup d'encre pour répéter que les meilleurs alliés des Le Pen ont toujours été leurs extrêmes voisins de la rive d'en face.

Les beaux contempteurs de l'extrémisme que voilà: militants du NPA, du PCF, du front de gauche. Même goût de la démagogie, mêmes explications du complot de la finance internationale, même rage contre un «système» dont ils profitent dès qu'ils le peuvent.

Et que dire de la modération de leur langage: «Marine on t'encule!» (Le Monde 28 mai). J'attends encore les protestations des féministes médiatiques.

Je conseille à ceux qui n'auraient pas encore compris

ce que doit le Front National au MRAP, à SOS-Racisme et

à leurs compagnons de route, la lecture édifiante du livre

de Pierre-André Taguieff :

« Du diable en politique-réflexions sur l'anti lepénisme ordinaire »




Ceux qui défilaient dimanche 25 mai étaient les mêmes qui défilaient pour exiger le retour de Leonarda et de la sympathique famille Dibrani. Ce sont les mêmes qui, avec leur outrance de langage, leurs comparaisons oiseuses entre la période actuelle et «les heures sombres que l'on croyait révolues» auront réussi l'exploit de susciter une sorte de réflexe compassionnel envers les victimes de leurs dérapages. Si les Le Pen avaient quelque gratitude, ils devraient adresser un bouquet de roses rouges à leurs frères ennemis. Je conseille à ceux qui n'auraient pas encore compris ce que doit le Front National au MRAP, à SOS-Racisme et à leurs compagnons de route, la lecture édifiante du livre de Pierre-André Taguieff: «Du diable en politique-réflexions sur l'anti lepénisme ordinaire» (CNRS éditions).

L'anti lepénisme gauchisant explique-t-il «a pris l'allure d'une machine fonctionnant dans un seul sens: empêcher de connaître et de comprendre l'ennemi désigné, interdire toute discussion libre sur le mouvement lepéniste, substituer l'indignation morale et la condamnation diabolisant à la critique argumentée et à la lutte politique. La diabolisation de l'adversaire empoisonne le débat démocratique et profite en définitive au parti lepéniste, qui tire habilement parti de la dénonciation vertueuse et consensuelle dont il est l'objet pour se poser en victime du «système». Toute dénonciation extrémiste fait le jeu de l'extrémisme dénoncé.»

Le seul moyen, explique Taguieff, de dire clairement en quoi les orientations du FN sont inacceptables «consistent à analyser le programme de ce parti sans lunettes idéologiques, donc sans le lire à travers les stéréotypes accumulés au terme d'une longue tradition «antifasciste».»

Mais l'extrémisme en est, par définition, incapable. Comment le Parti Communiste, le Front de gauche et les autres pourraient-il critiquer, par exemple, l'irréalisme, et la démagogie du programme économique anti ploutocratique du FN?

Après tout, libre à ces jeunes vieillards aux idées mortes de ringardises de maudire le verdict funeste d'urnes funéraires. A chacun sa conception de la démocratie.

Combien de temps encore, le

public tolérera-t-il

de voir insultée aussi grossièrement

la réalité par ceux qui sont payés pour

le servir et non pour l'asservir ?



Ce qui est moins admissible, c'est de constater l'influence toujours vivace de leurs idées au sein des médias d'État, sans que l'on sache vraiment faire la part entre le militantisme et le réflexe pavlovien d'un jeunisme progressiste sommaire. C'est ainsi qu'en ce jour de l'Ascension, dans son reportage à 13h sur France Inter, Nicole Guillard eut cette conclusion extatique pour caractériser nos «résistants» antifascistes d'opérette: «une formidable énergie pour changer le monde». Rien de moins.

Le soir, les redevables de la redevance obligatoire s'entendirent asséner obligatoirement et génériquement, tant sur FR3 (19h30) que sur Arte (19h45) (France 2 étant irréprochable sur ce point), que «LES jeunes étaient descendus dans la rue».
Combien de temps encore, le public tolérera-t-il de voir insultée aussi grossièrement la réalité par ceux qui sont payés pour le servir et non pour l'asservir?

Bien sûr, nos jeunes antiracistes n'ont pas été effleurés par l'idée de consacrer le moindre de leurs cris stridents à protester contre l'attentat qui s'était pourtant commis la veille contre le centre culturel juif de Bruxelles ou contre les violentes agressions qui venaient de se commettre contre deux jeunes qui sortaient d'une synagogue de Créteil. Il est vrai que cet antiracisme là est aujourd'hui plus blessé par la cruauté statistique qui les empêchait d'espérer sérieusement que les agresseurs antisémites ressemblaient au portrait-robot bleu-blanc-rouge de leur rêve. Car depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le sang juif qui a coulé en Europe n'aura jamais coulé des causes de l'extrême droite. Seulement de l'islamisme, de l'antisionisme, ou de l'extrême gauche (Carlos, Action Directe).
Je me suis tu toute la semaine, dans l'attente de la confirmation de ce que tout le monde savait.

Mais il n'y aura pas de grande manifestation organisée par SOS-Racisme et les autres. La communauté musulmane organisée, dont certains de ses membres les plus modérés sont victimes eux aussi des exactions djihadistes, ne descendra pas dans la rue. Quant à la communauté juive organisée, la semaine passée, celle-ci a préféré être «digne et silencieuse». Certains prétendus intellectuels et quelques artistes s'exprimeront avec gravité pour mettre avant tout en garde contre un amalgame qu'ils sont les seuls à évoquer. Qu'importe, on préfère brailler contre les fantômes du passé. On préfère intimider les démocrates qui veulent résister contre les vrais fascismes et les nouveaux racismes en les associant eux aussi aux vieux démons de leurs fantasmes. C'est moins risqué.


Gilles William Goldnadel

[www.lefigaro.fr]




Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 04 juin 2014 a 17:04

Manifestations anti-FN, Mehdi Nemmouche : le plaidoyer de Goldnadel

Le FN n'a aucune chances de parvenir au pouvoir, avec les 2/3 des Français qui sont contre lui, et encore je compte large car les sympathisants de FN se sont fortement mobilisés, alors que les autres ont plutôt profité du beau temps.

Facile de contrer les arguments du FN, il suffit d'expliquer aux paysans, que si la France quitte l'UE, il n'y aura plus de subventions à l'agriculture, et que si la France quitte l'EURO c'est la ruine, car la dette reste en euro, que les matières premières coûteront plus cher, et que de ce fait on devra[ emprunter à des taux plus élevés,,, etc,,,

Quand au tueur de Bruxelles,,, pas la peine d’ergoter,,, il ne mérite que le sort dédiés aux tueurs! Tout le reste n'étant que foutaise.

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 19 juin 2014 a 09:31

COURS DE FINANCE INTERNATIONALE ALTERNATIVE à GOLDMAN-SACHS & Co : écheance 2018

Nous sommes en Irlande, dans le crachin matinal d'un jour d'automne dans un petit bourg humide. Les rues sont désertes. Les temps sont durs, le pays est très endetté, tout le monde vit à crédit.

Arrive un riche touriste allemand. Il arrête sa belle grosse voiture devant le seul hôtel de la ville et il entre.
Il pose un billet de 200 euros sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour la nuit.
Pour 200 euros, le propriétaire de l'établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira.
Dès que le touriste a disparu dans l’escalier, l'hôtelier prend le billet de 200 euros, file chez le boucher voisin et règle la dette qu'il a envers celui-ci.
Le boucher se rend immédiatement chez l'éleveur de porcs à qui il doit 200 Euros et rembourse sa dette.
L'éleveur, à son tour, s'empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.
Le directeur de la coopérative se précipite au pub régler son ardoise.
Le barman glisse le billet à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit déjà depuis un moment.
La fille, qui occupe à crédit les chambres de l'hôtel avec ses clients, court acquitter sa facture chez notre hôtelier qui pose le billet sur le comptoir, là où le touriste l'avait posé auparavant.
Le touriste Allemand redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, ramasse son billet de banque et s’en va.!
Personne n’a rien produit, personne n’a rien gagné, mais plus personne n'est endetté! Du même coup le futur semble beaucoup plus prometteur.

C’est ainsi que devraient fonctionner les plans de sauvetage au profit des pays en difficulté. Au lieu de cela on monte des usines à gaz qui plument tout les monde sauf ceux qui tirent les ficelles derrière la scène!
Cette petite histoire pour vous dire qu'il ne faut surtout pas avoir fait l'ENA ou Harvard Business school. Il suffit d'un peu de malice et de common sense. Je suis sûr que nous regrettons tous Thomas Paine et nombreux sont ceux qui haïssent Hollande et ceux qui lui ressemblent de près ou de loin!!





Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 19 juin 2014 a 16:46

c'est une caricature Bravo car on dit qu'un pays est endetté quand ses dettes depassent ses créances, et la seule solution c'est de produire pour rembourser. si elles sont égales c'est facile

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 20 juin 2014 a 09:43

Exact Derka, tu donne la bonne définition de l'endettement,,, mais si tu observe bien les finances des foyers autour de nous,,, ils sont tous tellement endettés qu'ils ne voient pas un sous de la paie de fin de mois, qui part automatiquement pour rembourser tout ce qu'ils achètent, et le temps qu'ils remboursent, l'achat est démodé et ça recommence,,, à l'échelle d'un pays cela devient vite insupportable. Dans le temps quand un pays n'arrivait pas à boucler son budget, il faisait tourner la planche à billets, à présent qu'il ne peut plus le faire, en Europe du moins, il est obligé pour se faire d'emprunter, et la boucle est bouclée.

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 20 juin 2014 a 10:40

bonjour Bravo
"Dans le temps quand un pays n'arrivait pas à boucler son budget, il faisait tourner la planche à billets"

j'allais le dire, on n'avait pas besoin de l'allemand dans l'exemple, un faux billet temporaire aurait fait l'affaire et on le déchire à la fin de la boucle (lol)

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 21 juin 2014 a 08:25

Quand on signe un chèque, n'émettons pas un faux billet temporaire ?




Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 21 juin 2014 a 08:34

Un moment Dreyfus en France?

Au cours des dernières années, des actes antisémites ont été perpétrés qui témoignent, tant par leur ampleur que par leur répétition, de transformations profondes de la société française. Plus que toute autre manifestation de la vulnérabilité et de la précarité, l'antisémitisme devient l'exutoire facile des phobies sociales. Aujourd'hui l'antisémitisme verbal d'un M'bala M'bala est considéré comme faisant partie du répertoire de l'humour, et ne semble pas pouvoir être arrêté. Conjugué à cet antisémitisme, l'antisionisme semble de bon aloi dans des milieux académiques et universitaires enclins à défendre la cause palestinienne tandis qu'est oublié le passé de la France coloniale.

Au nom de l'universalisme républicain, peu d'universitaires s'aventurent à parler d'une vague antisémite, alors que la France a connu trois événements tragiques ces deux dernières années. Que ce soit l'assassinat sauvage d'Ilan Halimi, la tuerie de l'école Ozar Hatorah de Toulouse par Mohamed Merah ou plus récemment celle du musée juif de Bruxelles, ce sont des juifs qui sont tués, parce que juifs. À cela s'ajoute une atmosphère délétère qui plombe la vie de milliers de juifs pratiquants qui osent à peine s'afficher comme tels dans la rue, au risque de se faire attaquer sauvagement.

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 21 juin 2014 a 10:52

l'histoire du peuple hébreu depuis Jacob et de son antagonisme avec son frère Esav nous donne la clé de la haine qui l'a menacé de la part des descendants d'Esav,les chrétiens qui ont au cours des siècles ,malgré leurs guerres et leurs croisades,conclu des alliances avec les descendants d'Ismael,les musulmans pour tenter de faire disparaître les descendants juifs ,temoins de leur appropration du message divin adressé au mont Sinaï.
Faut-il donc s'etonner de la perpetuation de cette haine ?
Bien naÎfs sont ceux qui ont cru que chretiens et musulmans allaient volontairement changer leur logiciel criminel après le dernier genocide nazi.
Aveugles au fait que les pays musulmans ont accueilli et protégé les responsables nazis,sourds aux propos negationnistes d'une élite occidentale,aujourd'hui amnesiques aux declarations arabes depuis leur agression de 1948,les chretiens sont les plus fervents soutiens des revendications arabo-musulmanes sur Jerusalem,refusant tous de la considerer capitale de l'Etat d'Israel.Avec en prime les decisions des Eglises de boycotter les entreprises en relations avec Israel.

Non Bravo,la société française ne s'est pas transformée.Encouragée par l'appui des envahisseurs musulmans,elle reprend avec plus d'intensité ses
anciennes intolérances à l'apport civilisationnel des Juifs .

Quand aux Juifs religieux,le seul lieu ou leurs prières ont une ligne directe avec Dieu est Jerusalem.Ailleurs elles sont inaudibles,car seule la resistance armée est aujourd'hui la réponse aux agressions.

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 21 juin 2014 a 19:08

Le resultat de cet antisemitisme est visible.
La communauté d'origine maghrebine participe au déclin de la France
[www.i24news.tv]

Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 22 juin 2014 a 13:24

Paris : Un Papa Noir Protège Les Enfants D’une Agression Dans Une Crèche Juive
Cette information n’a pas encore été diffusée dans la grande presse :

A l’école Heikhal Menahem Sinai, boulevard Ménilmontant à Paris 20e, des individus d’origine africaine ont tenté de pénétrer dans la crèche, le 11 juin dernier.

Heureusement, un papa noir ayant des enfants dans la crèche (oui, nous accueillons aussi des non juifs dans nos crèches juives), les a fait déguerpir.

Ils ont commencé à s’en prendre au gardien, et l’ont menacé, jusqu’au moment ou un des parents, le monsieur noir, est sorti.

Ils ont alors dit « ah OK on pensait que c’était une école juive ! » et ils sont partis.

La directrice de l’école, contactée au téléphone, a confirmé. L’information a été transmise au BNVCA pour le suivi et dépôt de plainte.





Ou va la France ? Pauvre France
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 28 juin 2014 a 09:53

Ivan Rioufol : le patriotisme algérien en France révèle l'échec de l'assimilation


FIGAROVOX/ENTRETIEN - La victoire de l'Algérie face à la Russie a provoqué des scènes de liesse, émaillées d' «incidents», partout en France. Pour Ivan Rioufol, cette manifestation d'appartenance est le signe d'un echec de la République.






Figarovox: Lors des deux victoires de l'Algérie à la Coupe du Monde, des grandes manifestations «de liesse» ont eu lieu partout en France suivi de débordements, qualifiés «d'incidents» par certains médias.Y-a t-il une indulgence trop grande vis-à-vis de ces débordements?

Ivan Rioufol: On ne peut pas se contenter de s'attendrir devant ces «scènes de liesse», ainsi décrites complaisamment par les médias. Ce qui se passe est choquant. Un étranger regardant la France hier soir pouvait se demander légitimement: dans quel pays suis-je tombé? Sommes-nous encore en France?

Ce que nous avons sous nos yeux sont des manifestations d'appartenance et de fierté patriotique, singulièrement à travers l'exhibition des drapeaux algériens. Dans certaines mairies, le drapeau français a été décroché et remplacé par le drapeau algérien. Ce n'est pas «faire le jeu du Front National» de le dire, comme on l'entend. C'est la réalité. Il n'y a pas eu de telles manifestations lorsque la France s'est qualifiée en huitième de finale.

A cette volonté d'appartenance, s'ajoute une recherche de visibilité. Ces jeunes veulent montrer et faire comprendre qu'ils sont Algériens avant d'être Français.

Il y a également une recherche d'appropriation des lieux publics, parfois violente: 74 interpellations ont eu lieu jeudi soir, des forces de l'ordre ont été caillassées, des voitures ont été brulées un peu partout. Ces casseurs-là, minoritaires, veulent clairement en découdre avec la République.

Leurs parents ayant refusé l'Algérie française,ils veulent la France algérienne. Leurs drapeaux brandis dans les rues expriment un refus du vivre-ensemble, voire une volonté de contre-colonisation.

Ces manifestations de patriotisme algérien sont-elles le signe de l'échec de la politique d'assimilation?

Bien sûr, c'est un échec flagrant qui nous est donné de voir. Si l'assimilation fonctionnait, ces jeunes seraient descendus dans les rues pour fêter la victoire de la France! Nous assistons aujourd'hui à un phénomène de communautarisation de la société française, à sa fragmentation, à son éclatement. Toute une jeune génération se comporte comme si elle voulait prendre sa revanche sur la France colonisatrice. Leurs parents ayant refusé l'Algérie française, ils veulent la France algérienne. Leurs drapeaux brandis dans les rues expriment un refus du vivre-ensemble, voire une volonté de contre-colonisation. La question qu'il faut se poser est: la France doit-elle accepter de se faire ainsi cocufier?

Les mêmes scènes de liesse ont eu lieu à Alger, mais sans les violences contre les forces de l'ordre: là-bas, on respecte l'Etat.

Le vrai responsable, ce serait-donc la faiblesse de l'Etat français?

Oui, c'est d'abord la faiblesse de la République qui entraine de telles dérives. L'Etat a été incapable d'enclencher un processus d'identification. Par une succession d'abandons, d'auto-flagellations, de démissions, d'indulgences, il a perdu toute attractivité et toute autorité.


[www.lefigaro.fr]




Aller à la page: Précédent1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 4 of 53


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'