TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: Précédent123456
Page courante: 6 of 6
Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 18 juillet 2018 a 07:52

Enfin un dirigeant europeen,Orban le hongrois,fait le geste qui va redonner aux autres insensés le sens de l'honneur.En visite en Israel,il refuse de rencontrer Abbas à Ramallah comme se sentent obligés de le faire tous les autres.

Mais en même temps,Hollande le crétin qui a pourri la France se permet de conseiller aux dirigeants européens de rompre les relations avec "l'énemi" Trump !!!

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 31 octobre 2018 a 16:32

France ,Angleterre,Pays-Bas et Suède portent demandent au conseil de sécurité de condamner l'ambassadeur d'Israel ,d'avoir traité en hébreu Hagaï El Al ,responsable de Betselem de collaborateur.Ces pays qui n'ont pas honte d'avoir invité leur stipendié à venir traiter assis aux côtés du représentant palestinien de criminels les soldats de Tsahal.
Encore une preuve de la duplicité de ces pays .

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 23 janvier 2019 a 12:06

En 2018,l'Europe a financé à hauteur de 500.000€ deux organisations situées à Ramallah servant à promouvoir en Europe les activités du mouvement BDS,supposé être interdit.La preuve irréfutable est un rapport de la commission européenne de contrôle,mais la ministre eurpéenne Mogherini affirme le contraire.

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 01 avril 2019 a 09:35

Federica Mogherini contre Israël devant la Ligue arabe
mars 31, 2019
La Ligue arabe s’est réunie dimanche à Tunis avec comme sujet principal à l’ordre du jour la reconnaissance par le président Donald Trump de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan. Une résolution devrait être adoptée à l’unanimité dénonçant la décision américaine.

Tous les dirigeants arabes qui ont pris la parole, y compris le roi Salman d’Arabie saoudite se sont exprimés contre la décision américaine et ont demandé que « l’intégrité territoriale de la Syrie soit rétablie ». Le président égyptien Abed El-Fatah A-Sissi a été particulièrement ferme en déclarant: « Il n’y aura pas de solution au conflit israélo-palestinien sans la libération de toutes les terres arabes occupées ».Le secrétaire-général de l’ONU, Antonio Gutteres s’et exprimé dans le même sens: « Toute décision concernant le conflit en Syrie se doit de respecter l’intégrité territoriale de ce pays, compris le plateau du Golan ».

Très à l’aide dans ce forum et devant un Abou Mazen satisfait, la déléguée de l’Union européenne aux Affaires étrangères, Federica Mogherini en a profité pour exprimer une nouvelle fois des propos contraires aux intérêts d’Israël: « Je suis inquiète du silence du Conseil de sécurité de l’ONU à propos du plateau du Golan. Ce n’est pas une solution. Par ailleurs, la formule des deux Etats, l’un israélien, l’autre palestinien, avec Jérusalem comme capitale des deux Etats est la seule solution réaliste possible (sic). Nous avons la responsabilité d’empêcher que cette solution ne devienne impossible de manière irréversible ».

Ou va l'Europe ?
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 01 avril 2019 a 13:43

Un sommet arabe , quelle valeur ? Aucune, d'ailleurs en relations bilaterales les pays arabes font le contraire de ce que le sommet declare.
Un sommet à somme zero !

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 01 avril 2019 a 15:33

Tu as raison au sujet du comportement des arabes,mais je voulais souligner celui de cette représentante de l'Europe ,donc porte parole des dirigeants européens,qui eux font contre Israel ce qu'ils ne disent pas publiquement.

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 18 mai 2019 a 08:16

Rapport: les pays européens face au conflit israélo-palestinien
Une étude a été réalisée conjointement par l’Institut israélien « Mitvim » et l’Institut allemand de politique étrangère et de défense PAX afin de voir où se situent les pays d’Europe par rapport au conflit israélo-palestinien. Proche des positions israéliennes ou au contraire plus favorables à la cause « palestinienne »? L’étude se base sur plusieurs critères, notamment les votes au sein des institutions européennes ou internationales et les déclarations officielles.
Les résultats indiquent une nette césure entre l’Europe centrale et orientale d’un côté et l’Europe occidentale ainsi que la Scandinavie de l’autre.
Dans le groupe des pays les plus favorables à Israël on trouve la Hongrie, puis l’Autriche, la Roumanie, la Tchéquie, la Slovaquie, la Pologne, la Croatie, l’Estonie, la Lituanie, le Lettonie, la Bulgarie, la Grèce et Chypre. Un autre groupe de pays est considéré comme ayant une politique « équilibrée », il s’agit de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de l’Italie. Le troisième groupe englobe les pays dont la politique penche en faveur des ‘Palestiniens’ et qui sont particulièrement critiques envers Israël. On y trouve malheureusement la France, l’Irlande, le Danemark, la Suède, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la Norvège et le Portugal.

Ou va l'Europe ?
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 18 mai 2019 a 14:10

Interessant comme article Gilou.
Peut etre qu'il existe une correlation entre le pourcentage de musulmans dans la population et le soutien à Israel. Correlation inversée bien entendu. Sauf pour l'Espagne et le Portugal qui ont reglé le probléme au 16eme siécle et malgré leurs "regrets" ont toujours conservé la meme politique chretienne classique anti juive.

Ou va l'Europe ?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 24 juin 2020 a 00:00

Avec un ministre européen espanol dont les liens avec Arafat furent s! etroits qu'il couchait dans le cachot imposé par Sharon pour le soutenir,et qui depuis n'a pas cessé de vouloir la disparition d'Israel,ce n'est pas étonnant de voir un millier de deputés signer cette petition.



"TANDIS QUE L’AVENIR DU PROJET D’ANNEXION D’UNE PARTIE DE LA CISJORDANIE, TERRITOIRE PALESTINIEN OCCUPÉ PAR ISRAËL DEPUIS 1967, SE JOUE À WASHINGTON, DES MILIEUX INTELLECTUELS ET POLITIQUES EUROPÉENS SE MOBILISENT POUR DÉNONCER CE PROCESSUS QUI POURRAIT DÉBUTER CET ÉTÉ. À LA MAISON-BLANCHE, UNE PRISE DE DÉCISION SUR LES PROPOSITIONS ISRAÉLIENNES DEVRAIT AVOIR LIEU DANS LES PROCHAINS JOURS. ELLE IMPLIQUE DONALD TRUMP, QUI VA RECUEILLIR L’AVIS DE SES PRINCIPAUX CONSEILLERS SUR LE PROCHE-ORIENT, DONT SON GENDRE JARED KUSHNER, PROMOTEUR D’UN « PLAN DE PAIX » ALIGNÉ SUR LES POSITIONS DE LA DROITE ISRAÉLIENNE MAIS FAVORABLE À LA CRÉATION D’UN MICRO-ÉTAT PALESTINIEN, ET DE CELUI DE DAVID FRIEDMAN, L’AMBASSADEUR DES ÉTATS-UNIS À JÉRUSALEM, PROCHE DES COLONS MESSIANIQUES.
En attendant, les Européens s’interrogent ou dénoncent. « Nous, parlementaires de toute l’Europe engagés en faveur d’un ordre mondial fondé sur le droit international, partageons de vives inquiétudes concernant le plan du président Trump pour le conflit israélo-palestinien et la perspective d’une annexion israélienne du territoire de la Cisjordanie. Nous sommes profondément préoccupés par le précédent que cela créerait pour les relations internationales en général », affirment plus d’un millier de parlementaires de 25 pays de l’UE. Le texte, dont Le Figaro a eu connaissance, est signé par 105 signataires français issus des rangs de La République en marche, de la gauche ou de la mouvance écologique. Voici quelques jours des personnalités dont l’historien Benjamin Stora étaient montés au créneau dans une pétition.
Les deux déclarations se ressemblent. Elles font part d’une même crainte, celle d’une annexion signifiant la fin d’un règlement négocié sur des bases équilibrées du conflit israélo-palestinien.
« Depuis des décennies, l’Europe promeut une solution juste au conflit israélo-palestinien sous la forme d’une solution à deux États, conformément au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies », estiment les parlementaires européens.
« Malheureusement, le plan du président Trump s’écarte des paramètres et des principes convenus au niveau international. Il favorise un contrôle israélien permanent sur un territoire palestinien fragmenté, laissant les Palestiniens sans souveraineté et donnant feu vert à Israël pour annexer unilatéralement des parties importantes de la Cisjordanie. Suivant la voie du plan Trump, la coalition israélienne récemment composée, stipule que le gouvernement peut aller de l’avant avec l’annexion dès le 1er juillet 2020. Cette décision sera fatale aux perspectives de paix israélo-palestinienne », jugent-ils.
Sur le terrain, les manifestations commencent à prendre de l’ampleur en Cisjordanie. Un rassemblement s’est tenu lundi à Jéricho à l’initiative du Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas, auquel plusieurs diplomates ont pris part. La petite ville palestinienne est située dans la vallée du Jourdain que le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a prétendu à plusieurs reprises vouloir annexer à partir du 1er juillet.
Le Figaro - mercredi 24 juin 2020"

Aller à la page: Précédent123456
Page courante: 6 of 6


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'