LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: 1234Suivant
Page courante: 1 of 4
MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:26

pour les jdidis mazaganais
hassan
La cité portugaise cherche sauveur

16.04.2005 | 16h18

Partout où l'on passe à El Jadida, on découvre les traces d'une histoire riche et variée dont la cité portugaise, le phare de Sidi Bouafi, le théâtre municipal, l'immeuble Cohen…Malheureusement, la place forte de Mazagan (Mazagat ou la cité portugaise), bijou architectural inestimable et symbole de tolérance et de cohabitation parfaite des trois religions monothéistes dans une terre d'Islam, est actuellement laissée à l'abandon.


La cité portugaise (Mazagan) s'élève probablement sur l'emplacement d'un ancien comptoir phénicien fondé au milieu du 5e siècle avant Jésus Christ et connu sous le nom de «Portus Rusibis». Au début du 16e siècle (1502- 1503) les portugais s'intallent sur un petit château en ruine, appelé, « Borj Cheikh».

Entre 1502 et 1513, les portugais ont décidé de construire Castello Real (le château de Mazagan) à l'emplacement de l'actuelle citerne. Ce n'est peut être qu'en 1514 que la construction d'une muraille externe à tours saillantes devint une nécessité. Les travaux de construction de «Mazagan» ont été dirigés par les architectes Francisco et Diego de Arruda et de l'Italien Benedetto di Ravenna. La forteresse fut isolée de la terre ferme par un fossé dès 1517.

Dès 1537, la forteresse devint une vraie petite ville après l'agrandissement de la muraille et l'amélioration des travaux du port, des entrepôts, des magasins et des maisons d'habitation. Mais ce n'est que le 1er août 1541 que Louis de Loureiro, capitaine de la forteresse, fonda officiellement la ville au nom du Roi du Portugal. Une année plus tard, la ville était totalement refaite avec un aspect proche de l'actuel.

La cité portugaise a pris plus d'un nom. Elle s'appelait Portus Rusibis, Mazighane, Borj Cheikh, Mazagaô, El Mahdouma, El Medina, El Jadida, Mazagan et enfin El Jadida, nom donné à cette ville par le Sultan Alaouite Sidi Abderrahmane et attribué depuis l'indépendance.

Durant l'occupation portugaise, les Marocains n'ont cessé de mener des attaques pour déloger l'occupant ou carrément d'assiéger la forteresse de Mazagan à différentes époques (1525-1562 – 1756 et enfin 1769).

Le 4 mars 1769, Sidi Mohamed Ben Abdellah, présent sur les lieux aux côtés des militaires et des Moudjahiddines, venus de tous les coins du Maroc, y compris du Sahara marocain, ordonna le bouclage total de la ville. Comme les portugais se rendirent compte qu'ils ne pouvaient plus résister, ils quittèrent Mazagao, le 11 mars 1769 après avoir miné quelques lieux de la ville. Le dynamitage a causé la destruction partielle de la ville et la mort de plus de 500 moudjahiddines.

Ainsi la ville resta-t-elle abandonnée pendant 30 années. Dès 1820, le Sultan Sidi Abderrahmane autorisa son repeuplement par les musulmans, les chrétiens et les juifs. Ainsi Mazagao ou El Jadida s'est transformée en un haut lieu de tolérance et de cohabitation en parfaite symbiose.

Mazagao : histoire de fierté et mémoire collective

Ce patrimoine architectural et culturel inestimable a pu être préservé par nos ancêtres grâce à leur savoir-faire et à leur désir de préserver ces lieux. Leur souci s'articulait essentiellement autour d'un seul objectif “perpétuer l'histoire” car ils croyaient fermement que ce monument représentait plus la gloire du Maroc que celle du Portugal. Ils avaient aussi la nette conviction qu'un peuple qui ne vénère pas son histoire et son passé n'aura guère de racine et sa mémoire collective sera défaillante.

Voilà pourquoi, depuis le début du siècle dernier, différents dahirs et arrêtés relatifs à la protection de ce patrimoine ont été publiés au Bulletin officiel. Et, en 1992, la circulaire n° 73 du 30/12/1992 du Premier ministre appelle les autorités concernées à l'application de la législation sur la conservation des monuments et des sites historiques et à une protection plus efficace du patrimoine culturel.

Chaque visiteur, qu'il soit marocain ou étranger, après une balade de quelques minutes au sein de la cité portugaise se sent vite révolté par l'état délabré des différents édifices de la cité. Alors faut-il attendre que l'on vienne pour nous «prescrire» comment exploiter et restaurer cette cité de merveille ? La seule chose qu'on a pu réaliser dans cette ancienne ville se résume en deux fameuses pissotières et une plaque commémorative de la date du classement par l'UNESCO ! Quant à la porte des bœufs et la tour de l'ancien port portugais, tour connue chez les jdidis par Labrimil, rien n'a été fait pour les sauver de leur agonie. Pis encore des constructions anarchiques, poussent tels des champignons, sur les terrasses.

D'un autre côté, des demeures vétustes, qui tiennent sur un fil, sont toujours habitées. Il y a même de vieilles maisons qui ressemblent plutôt à des vestiges où logent plus de dix familles dans chacune d'elles. Ces pauvres citoyens, manquent de tous les moyens d'hygiène. Ces logis se trouvent un peu partout dans la cité portugaise. Ils peuvent à tout moment mettre en péril de nombreuses vies humaines.

L'état actuel de Mazagao

Ne pense-t-on pas que cette situation si déplorable nécessite dans les brefs délais la mise en place d'une stratégie de restauration et de réhabilitation ? D'ailleurs, M. Alexandre Alves Costa, membre de la faculté d'architecture de l'université de Porto a mentionné un jour ce qui suit : «Il est en même temps souhaitable de rendre la dignité à certains édifices et à la cité elle-même en vue de la reconnaissance de sa valeur interculturelle. Et il est indispensable de combattre le risque de destruction et de dégradation de plus en plus fort et irréversible …».

Alors jusqu'à quand va-t-on appliquer la politique de l'autruche et de l'attentisme ? Quel rôle joue vraiment l'association de la cité portugaise qui a tenu dernièrement en cationique son assemblée ordinaire durant laquelle on a voulu illégalement changer le nom stipulé dans le statut de l'association ? Qui pense vraiment à rendre les habitants soucieux de protéger ce patrimoine universel ? Est-ce que la commune est consciente que ce patrimoine historique ne doit pas faire l'objet d'initiatives touchant son architecture et qu'aucune autorisation de construire ou de rénover ne doit être délivrée sans l'avis des historiens et des services culturels ?

D'autre part, la commission ICOMOS a recommandé que «la zone tampon devrait également être étendue de manière à inclure une part raisonnable de la zone urbaine environnante et garantir la conduite des politiques d'urbanisme appropriées dans cet ensemble urbain très sensible».

Mais on chuchote ces derniers temps qu'on veut construire des locaux commerciaux en face de la cité et à la place même des constructions de Derb Deggaga, détruites lors de la première tranche de réhabilitation de la place Hansali pour dégager la zone environnante de la cité, ce qui sera à l'encontre des recommandations de l'ICOMOS. En plus une «matfia» réservoir d'eau souterrain, découverte au début du mois de juin 2004, sise non loin du bastion Saint-Antoine, à côté du jardin Abdelkrim El Khattabi, n'a mérité aucune attention particulière.

Ladite matfia a une magnifique architecture en arcades construites en pierre de taille qui rappellent les remparts de la cité portugaise. Notre supposition sur la nature de cette construction reste très subjective surtout que notre observation s'est limitée à sa partie supérieure. Ne s'agirait-il pas d'un tunnel qui communiquait avec la forteresse ? Ne serait-il pas judicieux de mener une campagne de la mise en valeur du tissu historique et architectural de la cité ?

C'est vrai que Mazao a été classée patrimoine universel de l'humanité le 30 juin 2004 et qu'une grande fête populaire a été organisée le 27 septembre 2004 à cette occasion. Mais a-t-on eu le courage et la responsabilité pour sauver et réhabiliter Mazagao ?

Si aucune décision n'est prise dans un futur proche pour restaurer ce monument historique, les générations futures se contenteront de quelques photographies jaunies datant de la période coloniale. Qu'on se mobilise donc pour sauvegarder Mazagao menacée de disparition, sous l'effet de la dégradation continuelle volontaire ou involontaire.



Abdelmajid Nejdi | LE MATIN












Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:27

degraissage
hassan









Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:28

la cite








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:30

synagogues eglises et mosquees cohabitaient paisiblement
hassan







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:31

la chambre du commerce







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:33

rue principale
hassan








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO (par hassan)
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 15:35

le fameux casino sur pilotis
fierte de mazagan disparu depuis comme englouti par la mer
hassan







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Sylvain (IP enregistré)
Date: 18 avril 2005 a 18:59

Tres belle ville, Mazagan. El Jadida porte bien son nom.
Vielle photo de la place de la poste et de la route de Marrakech, il y a dut avoir des changements depuis ..
Sylvain








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: anidavid (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 12:19

Mazagan Patrimoine Mondial

Ville portugaise de Mazagan (El Jadida) a été classée le 30 juin 2004, patrimoine universel par l'UNESCO. Ce nouveau site vient de s'ajouter aux 6 autres inscrits par le royaume du Maroc sur la liste du patrimoine «Mondial : Medina de Fès (1981) Médina de Marrakech (1985), Kasbah Aït Ben Haddou (1987), ville historique de Meknès (1996), Madina de Tétouan (1997), Médina d'Essaouira (2001), en plus la place de Jamaâ El Fna de Marrakech proclamée par l'UNESCO chef d'œuvre du patromoine oral et immatériel de l'humanité (2001). En effet, le site de Mazagan a souvent été candidat pour être classé, il a fallu attendre le moment propice pour accamplir ce vœu.

Les critères qui ont favorisé ce classement sont multiplies … la protection du site et son classement par le dahir du 21 septembre 1918 et le 3 novembre 1919, le fait que c'est un lieu de hasssage de plusieurs réligians.

- Les fortifications et leurs systèmes permanent de défense sont également un criter non négligeable puisque ses tours et remparts constituent un exemple précoce d'architecture militaire de la renaissance. Les édifices portigais encore visibles sont la citerne portugaise et l'église de l'Assomption, construits dans le style Manuelin (Ghatique tardif). A partir du XIX ème siècle, … d'El Jadida la ville s'est transformée en un centre commercial multiculturel. La ville ayant contribuée au développement de l'architecture et de l'urbanisme dés l'époque de la renaissance.

En plus de la richesse historique de son important rôle socio-économique, le tourisme lui donne une autre dimension.
La ville portugaise de Mazagueur, à des trésors culturels inepuisables, lesquels temoignent jusqu'à nos jours de l'histoire de développement et de l'épanouissement de cette cité de son passé glorieux qui fût sa fierté et son authenticité.

Sa fonction culturelle c'est la plus importante et la plus significative dans le développement de la ville portugaise de Mazagan.
La ville portugaise de Mazagan (El Jadida) cause dans les mémoires de l'histoire tant et tant de souvenirs inestimables.
La cité portugaise de Mazagan revêt une importance historique et architecturale considérable, elle représente en effet la plus grande fortification portugaise au Maroc.

Son histoire est marquée par plusieurs phases essentielles.
La phase portugaise s'étend de 1541 à 1769, c'est la phase de construction et de structuration de cette cité.
La phase judeo-Islamique commence de 1820 et se prolonge jusqu'au début du 20ème siècle ou la cite fut transformée en Mellah et une grande communauté juive marocaine y fut alors installée.

La phase prè coloniale et coloniale a été marquée par l'ouverture du Mellah à une nouvelle population qui vient cohabiter avec la communauté juive. Il s'agit essentiellement d'une communauté européenne et musulmane.

A l'occasion du classement de la cité portugaise de Mazagan (El Jadida) la province d'El Jadida, le ministère de la Culture, la municipalité organiseront une grande fête populaire le 27 septembre 2004 à la cité portugaise.

Lematin.ma
Par El Mostapha Lekhiar et Abdelmajid Nejdi - Le : 01-10-2004oine Mondial.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:30

UNE DE MES PHOTOS DE CETTE VILLE .LE DAUVILLE DES MARRAKCHIS
HASSAN







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:33

la porte grillagee du mellah d ou parait il les portuguais se sont sauves apres avoir bombarde la ville







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:37

L IMMEUBLE DUFOUR..CAFE RESTAURANT SALLE DE CINEMA







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:38

LA POSTE PTT (ou comme on disait petit travail tranquille)







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:40

a 20 km moulay abdellah (TIT) et son celebre moussem







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: hassanazdod (IP enregistré)
Date: 22 avril 2005 a 21:41

le theatre municipal (salle des fetes)







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Sylvain (IP enregistré)
Date: 14 juin 2005 a 10:52

Les maisons blanches, éclatantes sous le soleil, de Mazagan







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 12 octobre 2005 a 15:49

Salut,la ville d'el jadida a connu un grand changement dès la fin des années 70 du 20 émé siècle :elle commence a perdre les traces d'hier par des nouvelles constructions des batiments après la destruction des anciens édifices,actuellement ,les haryas du boulvard de mohamed 5 et de jamaa arabia disparaissent et c'est des nouveaux batiments qui les remplacent.MAIS les mazaganis gardent des bonnes souvenirs du passé de la ville et de leur frères juifs mazaganis qui ont choisis l'immigration.







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 17 octobre 2005 a 12:36

salut/shalom:je vois que la topographie d'el jadida la menace des innondations dans la saison les plus pluvieux ,c'est pour celà qu'il y'avait des dayas(lacs) avant :darb dayas aussi à la sortie d'eljadida au nord de hippodrome(route de casa) ...JE crois que mazagan n'a pas pu etre habité avant 1821 c'est à cause de ces innondations et les épidimies liés à des marecages (voir aussi :l'tablissement des premiers européens de mazagan au cours du 19éme siècle:l'écrivain réserve une partie importante au juif de mazagan et c'est le livre principale que jmahri s'est basé pour écrire son livre sur la communauté juive de mazagan).







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 29 octobre 2005 a 14:53

salut/salam/shalom :voilà du nouveau sur l'histoire de mazagan publier à : [www.telquel-online.com] :
Par Abdellatif El Azizi
Mémoire. Mazagan, la ville déportée

La citerne portugaise
à El Jadida (DR)
Il y a deux siècles, colons, administrations et richesses de Mazagan (El Jadida) avaient été transférés par les portugais à Mazagào, au Brésil. Depuis, la ville antique est une ville en ruine. Et sa cité portugaise, une relique vouée à l'abandon.


Mazagão, la ville qui traversa l'Atlantique : du Maroc à l'Amazonie. Laurent Vidal* n’a pas terminé de signer son dernier ouvrage que la cité portugaise d’El Jadida est devenue subitement la coqueluche de plusieurs centres de recherche scientifique. Le tout couronné par une émission de France Culture animée par Arlette Farge, professeur au CNRS et Jean Hébrard, de l’EHESS, et diffusée le 12 Septembre 2005.
Dans son essai, Vidal a repéré une situation pour le moins particulièrement rare, celle d’une ville transportée corps et biens au Brésil.

Après avoir enquêté dans les fonds d'archives les plus diverses au Maroc, au Portugal et au Brésil, ce spécialiste de l’ancienne colonie lusophone, nous conte une épopée extraordinaire. L’histoire remonte à 1514 : le trône portugais en guerre contre les maures, installe un comptoir important à Mazagào, entre Azzemour et El Oualidia. “La cité portugaise a été construite probablement sur l'emplacement d'un ancien comptoir phénicien fondé au milieu du 5e siècle avant Jésus-Christ et connu sous le nom de ‘Portus Rusibis’” rappelle un professeur d’histoire. Baptisée Mazagan, cette nouvelle ville (d’où son appellation ultérieure : El Jadida) devint très vite un port commercial de première importance grâce à l’exportation des produits agricoles de la région des Doukkala. Durant deux siècles, les différents monarques qui se sont succédé au Maroc ont tenté de libérer la ville.

Un siècle après, le comptoir agonise, faute d’intérêt de la part de la métropole portugaise engagée dans la conquête de l’Amérique. Harcelés par les attaques des autochtones, les portugais se plaignent sans arrêt à la Couronne. Une situation qui va devenir intenable avec le siège de 1769, car les 2000 Portugais réfugiés derrière la forteresse, affamés, assoiffés, ne peuvent plus tenir face aux 120 000 soldats arabes et berbères qui se sont installés au pied des remparts.
C’est à ce moment là que la décision de déplacer les occupants portugais de la ville de Mazagào, ainsi que les richesses qu’ils y ont accumulées, est prise par Joseph Ier Emmanuel dit Joseph le Réformateur. Comme, de l'autre côté de l'Atlantique, le Portugal a commencé la colonisation de l'Amazonie, la destination de ses protégés est toute trouvée. La Nova Mazagào, sur le fleuve Amazone, est appelée à devenir la nouvelle perle de l'Empire. L’auteur raconte que ce déplacement des populations correspond à une véritable odyssée. Avec l’embraquement des familles, les Portugais emportent notamment les objets de culte et les livres de l’administration.


Le 11 mars 1669, les 2092 habitants qui constituent la présence portugaise dans la région sont embarqués pour un périple qui va durer près de deux ans. Pragmatique, l’administration centrale brûle tout ce qui peut l’être et jette les canons à la mer. Le déménagement se fait en deux phases avec une escale de six mois à Lisbonne. À Belem, c’est une nouvelle escale de plusieurs années qui attend des voyageurs particulièrement fatigués. Ils fondent alors Nova Mazagão, sur l’embouchure du grand fleuve. Aujourd’hui encore, chaque année, au Brésil, les “descendants” des Mazaganistes célèbrent, lors de la Sao Tiago (Saint Jacques), les luttes de leurs ancêtres chrétiens contre les Maures. La présence portugaise aura perduré jusqu'en 1769 quand la ville a été libérée par le Sultan marocain Sidi Mohamed Ben Abdellah.
à El Jadida “les maures” d’aujourd’hui ne sont pas très au courant de l’ouvrage de Vidal. Pour Azzedine Karra, le directeur du Centre du Patrimoine Maroco-Lusitanien, situé à El Jadida, ce qui est plus intéressant pour la partie marocaine, ce sont les départs des Marocains vers Lisbonne et il cite le travail effectué par Ahmed Bouchareb sur le déplacement en 1521, d’une communauté importante de Doukkalis vers le Portugal : “Fuyant une famine terrible, des douars entiers de la région avaient accepté de traverser l’Atlantique pour s’installer et vivre au Portugal”. Une présence marocaine confirmée d’ailleurs par Mustapha Machiche Alami qui tente par de nombreux voyages au Portugal de renouer le contact avec cette communauté et d’installer un pont culturel entre les deux pays. Il rappelle, quant à lui, une particularité de la colonisation portugaise : “Contrairement aux autres Européens, ils n’hésitaient pas à se mêler à la population locale et à contracter des alliances par mariage”.


Aujourd’hui, entre Mazagan, ville du souvenir et Mazagào, la brésilienne, les ponts sont coupés. Seule relique de ces temps ancestraux, la cité portugaise d’El Jadida a été, le 30 juin 2004, consacrée patrimoine mondial de l’humanité lors de la 28ème session de l’UNESCO, tenue à Suzhou en Chine. Un an plus tard, le site respire l’abandon. Joyau de la cité, la citerne portugaise est le seul bâtiment encore intact. Les voûtes sont bien accrochées, les colonnes bien éclairées et le bâtiment bien nettoyé. L'étudiant en Beaux-Arts y trouvera certainement l'essentiel de l’art architectural portugais pour son prochain exposé. Le cinéaste ou l’amateur exigeant de photographie trouvera matière à faire de beaux clichés. Mais tant les amateurs d’histoire que les touristes doivent s’abstenir.

Contrairement aux textes imprimés sur les panneaux pédagogiques, la cité portugaise va mal. Il suffit de faire le tour des remparts, après avoir observé le bastion de Saint-Antoine, la Tour de l’Ange ou encore la Porte de la mer, pour se rendre compte de l’état de délabrement avancé des murs et des bâtiments qui peuvent s’écrouler à tout moment. Et pour cause, les habitations anarchiques peuplent la cité. Véritable bidonville entouré de murailles, la cité est squattée par des familles pauvres à la progéniture nombreuse. Murs en ruine, portes bricolées, terrasses qui partent dans tous les sens, la cité sent la misère et le laisser-aller. “C’est scandaleux, il y a l’argent versé au ministère de la Culture par les visiteurs de la citerne portugaise, il y a le budget de la commune ; et puis à quoi ça sert d’inscrire la cité comme patrimoine de l’humanité”, s’indigne un habitant de la cité qui milite au sein d’une association locale. Ce dernier, comme beaucoup d’autres connaisseurs, se souvient ironiquement du surnom collé à Mazagan au début du XIXème siècle, suite au transfert des colons et des joyaux de la ville. On l’appelait, alors, “Mhdouma” (ville en ruine). Deux siècles plus tard, elle n’est pas mieux lotie.

* Maître de conférence à l’université de La Rochelle













Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: anidavid (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2005 a 21:51

Mazagao la ville qui traversa l'Atlantique.
Du Maroc a l'Amazonie 1769-1783.

par Laurent Vidal Disponible chez Aubier.








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 11 novembre 2005 a 00:54

salut/shalom:

Mazagan entre 1769 et 1822 voir ((ALISTIQSA DE NACIRI :en arabe))
Aprés le départ des portugais en 1769 la cité portugaise/mazagan tomba aux mains des marocains ;le sultan Mohamed ben y laissa en garnison qelqes troupes qi furent pendant longtemps les seuls habitants de la villes en ruines (mahdoma).En 1821(1240 de l'hégire) la nommination du sidi mohammed ben ETTAYEB comme gouverneur de la province des doukkala,dont mazagan était le port naturel.il fit reconstruire la ville en ruine et depuis cette époque elle ne fut plus appelée que:ELJADIDA. Pour activer le commerce de la ville avec l'étranger ;il fut appel aux juifs établis à azemmour (ville au nord de mazagan 14km).Ces juifs déjà en apports commerciaux avec l'europe ,furent invités à venir se fixer à mazagan dont ils devinrent ainsi les premiers habitants




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 12 novembre 2005 a 11:53

salam/shalom/salut: le maroc et les marocains musulmans n'ont jamais considèré les juifs comme un corps etrangers ,par contre l'histoire des juifs marocains remonte presque à plus de 2500 ans et plusieurs marocains avant -jésus se sont convertis vers le judaisme .De plus le maroc était un grand refuge pour les juifs d'andalousie(espagne) et du reste d'europe jusque 20éme siécle. ..
Les juifs ,les musulmans vivaient côte à côte échangèrent des visites des cadeaux et même des gateaux et des plats pendant les jours sacrés et les fêtes pour les deux communautés .plusieurs personnalités juifs étaient des proches des sultans /et khalifs/ du maroc soit comme conseillers où des envoyés spéciaux à l'étrangers.Notre professeurs (que dieu/yahwah le bénisse) temoigne dans son éxposé au cologue en italie ;au début des anneés 80 du 20 éme siècle de la cohabitation et la fratérnité entre juifs et musulmans marocains ...Ajoutons que le maroc et son roi mohamed 5à dénoncé et refusé la politique des fascistes de gouvernement francais de vichy envers les juifs marocains :ce geste royale siginfie le refus du nazisme et la condamnation /dénnoncer de la politique nazis envers les juifs au maroc....((En août 1941, le gouvernement de Vichy de la France a décrété les lois qui ont distingué contre les juifs marocains. Il a placé des quotes-parts sur le nombre de médecins et d'avocats juifs, étudiants éjectés des écoles françaises et a forcé beaucoup de juifs vivant dans les quarts européens pour se déplacer aux mellahs.

Le Sultan marocain, Mohammed V, dit les chefs juifs qui dans ses lois de Vichy d'opinion choisissant les juifs étaient contradictoires avec la loi marocaine. Il a cru que des juifs devraient être traités également avec des musulmans. Il a souligné que la propriété et les vies des juifs sont demeurées sous sa protection. En raison de sa position forte, administrateurs de Vichy n'a pas mis en application les lois et les règlements discriminatoires énergétiquement.))





Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: samnoe (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2005 a 19:45

chalom/salut:voilà une nouvelle photo d'eljadida du bd zerktouni vendeur des outils en porcelaines,et je m'excuse de la photo de errjila parceq'il dépasse 100kb







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: saladin (IP enregistré)
Date: 03 décembre 2005 a 22:48

salut/shalom: les mazaganais se souviennent de la cite portugaise et ses ruelles tortueuses voila une photo d'une de ces reulles:







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: samnoe (IP enregistré)
Date: 28 décembre 2005 a 23:27

SALUT/CHALOM ET JOYEUSE HANOUKA /
voila un nouveau livre sur les juifs de mazagan (voir rusibis.c)
Pages Oubliees", nouveau livre sur l'histoire de la communaute juive de Mazagan
M. Simon BENSIMHON, vient de publier son livre "Pages Oubliees" qui retrace l'histoire de la caumunaut? juive d'El Jadida (Mazagan).
D'apres l'auteur, "cet ouvrage est illustre de photographies d'?poque, parfois in?dites, et retrace ce que fut la vie quotidienne de cette communaut?"
Le prix du livre est de 19 euros (22 euros incluant les frais d'envoi).
Pour commander le livre telecharger la lettre de M. Simon BENSIMHON et le bon de commande.

Strasbourg, le 7 decembre 2005
Madame, Monsieur et Chers Amis,
Je viens de terminer la r?daction d un livre retracant l histoire de la communaute juive d El
Jadida (ex Mazagan), portant le titre ' Pages Oubliees '.
Cet ouvrage, abondamment illustr? de photographies d??poque, parfois in?dites, retrace
pour vous ce que fut la vie quotidienne de cette communaute, aujourd'hui ?teinte. Il se
veut le t?moignage du pass? de notre ville, depuis l installation des Juifs dans la cite
jusqu'a nos jours.
J'ai essaye de degager la specificite de cette communaute dans les domaines religieux,
intellectuel, commercial, sportif jusqu'a l independance du Maroc.
Aujourd hui la communaute juive a disparu a et il me semble bon que les generations
n'oublient pas.
Je vous souhaite une bonne lecture, et pour ceux qui reconnaitront des membres de leur
famille ou des amis, un voyage agreable vers des souvenirs inoubliables.









Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: evanou (IP enregistré)
Date: 30 décembre 2005 a 00:07

Cher Simon , nous sommes agr?ablement surprises ma tante Rachel et moi en voyant ton petit mot, comment allez-vous Rose et toi, justement ces derniers temps, je me pose des questions sur Charles, je l'ai appel? ? deux reprises, en vain, je serai tr?s heureuse d'avoir de vos nouvelles.Tata et moi vous embrassons bien fort; ? bient?t, tita de Sol.

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 30 décembre 2005 a 08:32

Cher Simon,

C'est en lisant le texte reponse de Evanou que je comprends que la personne qui a place le message ci-dessus est bien l'auteur du livre sur Mazagan "Pages oubliees".

Felicitations, cher Simon !

Je serais moi-meme interessee par ce livre qui semble bien nostalgique et je te remercie pour nous en avoir informe.

Amities
Darlett




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Joelleb (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 23:56

Ch?re Darlett

Bravo pour ce site aussi d?licieux que chaleureux.

Je r?ponds ? la place de mon p?re, Simon Bensimhon qui n'a pas acc?s ? Internet.

Le livre est disponible chez JacqueS Malier, 13 rue du DR Decorse 94410 Saint Maurice. France.
Le prix est de 19 Euros( Plus 3 Euros pour les frais de port)soit 22 Euros.
Les mazaganais sont contents d'y trouver leur Histoire et leurs racines.
Amicalement

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 00:05

Bonsoir Joelleb et bravo pour l'entree sur Darnna,

Il me semble qu'il serait preferable de deplacer cette annonce pour la replacer sur la rubrique frequentee par les mazaganais qui se trouve sur le lien suivant :


[www.darnna.com]


Merci pour l'information

Darlett

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: GOGOL (IP enregistré)
Date: 23 janvier 2006 a 20:16

Joelleb a ecrit:
-------------------------------------------------------
> Ch?re Darlett
>
> Bravo pour ce site aussi d?licieux que
> chaleureux.
>
> Je r?ponds ? la place de mon p?re, Simon Bensimhon
> qui n'a pas acc?s ? Internet.
>
> Le livre est disponible chez JacqueS Malier, 13
> rue du DR Decorse 94410 Saint Maurice. France.
> Le prix est de 19 Euros( Plus 3 Euros pour les
> frais de port)soit 22 Euros.
> Les mazaganais sont contents d'y trouver leur
> Histoire et leurs racines.
> Amicalement


************************************************************
cHER joelleb!
j'ai lu et relu tout ce qui concerne ton papa Mr Simon Bensimhon pour moi mon cher instituteur des annees 49-50 !Dans la photo ci jointe je suis a l'oppose de ton papa avec un rond autour de ma tete !
Je te serai bien reconnaissant de lui passer un grand bonjour de ma part.






Gogol-Igal




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Joelleb (IP enregistré)
Date: 25 janvier 2006 a 23:57

bonjour Igal
Merci pour ton message. Je ne manquerai pas de le transmettre ? mon p?re qui vit Stasbourg. Il est toujours content et fier d'avoir des nouvelles de ses anciens ?l?ves qu'il aimait beaucoup.Je vais chercher dans le site le nom de ta famille.
Amicalement.
Joelle

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: GOGOL (IP enregistré)
Date: 26 janvier 2006 a 00:02

MERCI JOEL !
POUR ETRE PLUS SUR QU'IL SE RAPELLERA DE MOI MON EX NOM: CHARLY ACERRAF DOMICILE RUE ISAC HAMOU

Gogol-Igal

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 18 mars 2006 a 23:33

De la part de Abdou

Pour les Mazaganais-timbre poste-1904!




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Raphael (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 11:49

Cher Amis de darnna.com et Mazaganais,
Un nouvel ami vient grossire nos rangs, et surtout celui des Mazaganais.
Il habite Le Havre, et souhaite faire partie de notre Forum.
Il est natif de Mazagan et s'appelle Raphael Benisty.
Unissons nous donc pour lui souhaiter "Baroukh Habba", welle com
et surtout "hala essalama" et marhaban bic ya habibna.

Une vanne en passant:
A Marrakech, ville d'ou etaient exportes les "Etroguimes" fruit du cedra) utilises avec le loulave au cours de la fete de souccott.
A Mazagan, ville a vocation en exportation d'oeufs, nos fideles
pouvaient remplacer le cedra par un....."OEUF."

A Safi: par une "sardine"
A mogador: par un "gateau", etc etc.
Je ne sais pas si ma vanne serait comprise. De toute fa?on, si elle ne
fait pas rire, il n'y a qu'a se chatouiller.
Raphael de Marrakech pour ne pas le confondre avec Raphael de Mazagan

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:20

Auteur: aljadida
Date: 19 March 2006 a 19:01


SALUT LES MAZAGANAIS VOTRE VILLE EST TOUJOURS ACCEUILLANTE MEME SI ELLE EST ASSEZ GRANDE MAINTENANT




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:21

Auteur: aljadida
Date: 19 March 2006 a 19:04


MAZAGAN J'Y SUIS MAINTENANT ET JE LA QUITTERAIS JAMAIS



Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:23

Auteur: aljadida
Date: 19 March 2006 a 19:05


qlq photos actuelles




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:24

Auteur: aljadida
Date: 19 March 2006 a 19:09


je suis a votre disposition pour toutes vos questions

skype: aljadida








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:27

Bonjour et bienvenu sur Darnna Aljadida !

J'ai reuni les quelques photos que tu viens de placer au sujet Mazagan-ElJadida existant deja pour plus d'ordre.

Je te remercie pour venir placer sur Darnna des photos recentes de cette ville dont pas mal de darnneurs sont originaires.

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: evanou (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:42

C'est tres beau tout ca Aljadida, peux-tu stp nous les situer ? Choukran et marhba bik fi darnna.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: aljadida (IP enregistré)
Date: 19 mars 2006 a 19:47

ok et darlett et merci pour l''norme travail que tu fais

Voici l'entree du cimetiere israelite d'El Jadida






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 07:50

Photo Abdou



Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 07:50


Photo Abdou


Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 07:51


Photo Abdou



Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 07:51

Photo Abdou



Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 07:53

Photo Abdou



Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 11:29

Tres beau sujet que j'avais neglige kusqu'a present !

et pourtant combien de fois sommes nous alles nous promener a Mazagan ...La citerne portugaise je devais la connaitre dans tolus ses recoins !
et oui mon pere etait portugais et tres fier de voir les realisations des portugais dans cette ville, proche de Casa ou nous habitions.

Dommage effectivement que le classement au patrimoine de l'humanite ne lui ait pas permis une conservation meilleure , mais qui sait ???? un jour probablement cela se realisera !

Nous nous promenions aussi dans les ruelles, le quartier juif, je crois, ma mere nee au Maroc, d'origine espagnole appreciait tout ce qui etait juif et elle me montrait les maisons juives et comment les reconnaitrte... mais je ne me souviens plus de tout cela...
il faudra que je fouille dans les photos de mes parents !

un grand MERCI pour cette rubrique et vos commentaires,

amities

Marie Jose




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 13:52

2004- La cit?rne Portugaise.







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 13:56

Merci Abdou,

c'est vraiment elle !

mais il me semble que lorsque nous y allions il y avait toujours jun peu d'eau ou d'humidite sur le sol ????



et la porte grillagee de la Forteresse qui donne dans l'eau , a bien du servir aux portugais pour s'echapper, car mon pere me racontait aussi cela ...

il faut vraiment que je cherche ces photos ...

Amities

Marie Jos




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: CASAANITA (IP enregistré)
Date: 03 avril 2006 a 17:29

On voit tres bien cette citerne portugaise, pleine d'eau dans "Othello", le film d'Orson Welles.
Le noir et blanc magnifie les lieux et le cineaste ne s'etait pas trompe en situant la, l'intrigue.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 06 avril 2006 a 01:05

La citerne portugaise par Bernard Rouget.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 06 avril 2006 a 10:14

merci pour ces photos ! tr?s belles !

Marie Jos

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 07 avril 2006 a 03:05


La citadelle portugaise constituait entre autre, une halte pour les navigateurs portugais qui sont partis les premiers, ? la d?couverte des cotes africaines et asiatiques.

Ces exp?ditions ?taient financ?es par le Roi du Portugal, qui introduisit les ?pices en Europe.











Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 07 avril 2006 a 03:08


Maison a l'interieur de la citadelle - Facade et balcon de style portugais.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 26 avril 2006 a 12:46

Abdou, cette maison de style portugais est-elle l'ancienne maison des Laredo, face a la citerne ?




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 26 avril 2006 a 12:56

Abdou,

superbes ces photpos,
tu ne peux t'imaginer le plaisir que j'ai a les regarder ...

la plaque du haut est ecrite en francais, portugais et arabe ...
celle du bas, trop difficile a lire avec les caracteres gothiques mais j'essaierai

merci encore !

Marie Jos




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 18 mai 2006 a 13:33

Theatre municipal d'El Jadida, un geant qui meurt


Pour les anciens mazaganais et autres amoureux du theatre marocain, un monument de votre enfance semble pericliter.


Personne ne peut nier que le Theatre municipal d'El Jadida a joue un role primordial dans le d?veloppement du theatre marocain. Cet etablissement est aussi un joyau unique en son genre puisqu'il a attir? d'eminents artistes vu son acoustique qui fut un certain temps l'une des plus perfectionnees du monde.

Lire la suite de l'article sur
[www.lematin.ma]


Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 18 mai 2006 a 13:44

La photo de la plaque inseree par Abdou est ecrite en francais, puis en espagnol puis en arabe, en anglais et enfin en Portugais.


ce qui est dit sur cette plaque : cette salle construite par les portugais a d'abord servi de forteresse et lorsque les remparts ont ete construits, elle leur servit de citerne.

voila encore une information interessante !

Marie Jos




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Gerard (IP enregistré)
Date: 18 mai 2006 a 15:12

Le Theatre municipal de Mazagan se meurt

Ce geant appele autrefois 'Salle des fetes', a ouvert ses portes pour la premiere fois en 1925.

A ses d?buts, il etait reserve seulement aux soirees dansantes, aux bals masques et aux festivites familiales. Ce n'est qu'en 1930 qu'il a ete transforme en salle de theatre sous forme d'opera ayant 658 places dont 88 reservees aux 11 loges devant accueillir les grandes personnalites.

La premiere presentation theatrale, qui s'intitulait ' Le malade imaginaire ', de Moliere, a eu lieu le 15 juillet 1930.

Dans cette premiere periode, l'acces a cet etablissement a ete formellement interdit aux autochtones, et ce n'est qu'en 1946 qu'une troupe marocaine du nom d'Association theatrale d'El Jadida a pu produire sur la scene du theatre sa piece intitulee a La suppression d'El Amine ', mise en scene par Driss Mseffer.
Un an plus tard, un groupe de juifs marocains residant a El Jadida a presente la piece.

Aujourd'hui ce theatre est tout delabre et se meurt!
Ce merveilleux temple de l'art d'expression theatrale, qui a ete concu par l'architecte francais A. Delaporte, reste a jamais vivant dans les memoires des Mazaganais.

Quel dommage...










Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 18 mai 2006 a 19:10

Bonjour Marie Jos?,

La premi?re partie d'un documentaire r?alis? par la 2 ?me chaine de T.V (2M) marocaine, ayant trait ? la pr?sence portugaise ? Mazagao ? ?t? pr?sente hier soir.

Des historiens portugais, le r?sponsable du Centre Culturel Portugais ? Rabat et un descendant del'ex Ambassadeur du Portugal ? Tanger dans les ann?es 1880... son int?rvenus pour enrichir le d?bat.

Un vrai r?gal.

Vue d'El Jadida avril 2006-






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 13:41

Abdou,


Il semblerait que les fortifications portugaises furent edifiees comme colonie fortifiee sur la cote atlantique au debut du XVIe siecle.

Il me semble que le but etait de creer une base sur la route des Indes.
Cela a du vraisemblablement etre evoque sur l'emission de 2M (?).








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 16:10

Bonjour Gerard,

C'est exactement ??, mais auparavent il faut signaler le bombardement de la ville d'Anfa en 1468 par une importante flotte command?e par Dom Fernando, en raison de la pr?sence de (corsaires) qui ?cumaient la cote atlantique jusqu'a l'embouchure du tage!

Une fois Anfa occup?e, c'est au tour de:

Acila (Arzila) et Tanger en 1471.

Larache en 1489.

Mazagan en 1502.

Azemmour en 1513.


Les portugais ontpratiqu?s l'occupation dite "restreinte" appel?e "Segurar o Campo" pour des raisons d'?conomie et de strat?gie aussi, comme tu le souligne c'?tait plutot des postes de"GARDES" et de surveillance des navires de commerce qui assuraient la navette entre le portugal et les indes justement.

-Portrait du Roi Manuel du portugal en 1468.( que les mauvaises langues ont appel? le roi"?picier" c'est absurde.








Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 18:31

Abdou,

sur la photo de la plaque en plusieurs langues, il est dit que la premi?re salle de la forteresse portugaise fut construite au d?but du XVI? si?cle et servit de citerne lorsque les fortifications de la ville furent termin?es en 1543.

Ce qui confirme tout ce que vous avez dit Abdou et G?rard,

et il est exact que les portugais ?tabloiqqiaent des comptoirs partout sur les c?tes des territoires qu'ils d?couvraient et parfois ils entrainet plus avant dans le pays . Comme en Angola et au Mozambique pour l'Afrique.

et "segurar o campo" veut simplement dire s?curiser le camp.. si vous ne l'aviez pas devin? avant.

je pourrais vous en dire plus lorsque je serai au Portugal dans 8 ? 10 jours, je vais acheter un bon livvre d'hitoire en portugais ...


bonne fin de journ?e

Marie jos

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 22:32

Marie Jos?,

Tu n'auras que l'embarras du choix entre des historiens de grand talent qui ?voqu?rent les relations Luso-Marocaines.

CENIVAL.P - GOIS,D. - DIAS,J.S. da Silva - Lopes,D. - RICARD,R. -

Je t?rmine par ces zellij portugais de la villa -Lusitania- ? Casablanca.

Abdou






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 23:00

Abdou ,

elle est o? cette maison ? casa ????

il faudra que tu m'em?nes la voir avec Kenza et Tarzan !

bonne nuit je vais au dodo

amiti?s


Marie Jos

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 28 mai 2006 a 11:38

en face, la maison des Bensimon (dar yamine el ksier), ? droite la maison o? se d?roulait la hiloula.

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: ?milio (IP enregistré)
Date: 01 juin 2006 a 13:21

UN GRAND SALUT ? TOUS.

LE PHARE DE MAZAGAN.

?milio.







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: ?milio (IP enregistré)
Date: 01 juin 2006 a 13:28

NOTRE HOTEL MARHABA ET SA PISCINE. - YAHASRA...

QUI SONT CES 3 MAZAGANAIS ??

?milio.







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 01 juin 2006 a 14:49

Si vous voulez voir ce qu?est devenu le Marhaba de nos souvenirs, faites-le moi savoir! Je n?ai pas ose placer dans cette rubrique une photo prise en aout 2005, pour ne pas vous attrister. Deja en 1995 j?etais extremement decu de l?entretien de cet hotel, ou, par nostalgie, j?ai passe 2 nuits avec ma femme et mes enfants... Le restaurant etait alors ferme et il n?y avait qu?une douzaine de clients qui y sejournaient et 4 ou 5 enfants qui pataugeaient dans la piscine.
Amities
Jacques





Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 09 juin 2006 a 10:52

Bonjour les Jdidis! - Qui se souvient de cette maison?







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 09 juin 2006 a 10:55

Qu?est-ce qu?on faisait la-haut?
Photos prises en ete 2005
Amities
Jacques







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 09 juin 2006 a 21:17

la photo du 9 juin ? 11h52. Lors de mon seul et unique voyage au Maroc depuis notre d?part en 1961, en 1988, j'avais pris la m?me photo. Je me souviens parfaitement de cette maison qui abritait plusieurs familles juives, aussi bien au rez-de-chauss?e qu'? l'?tage. Chaque famille, compos?e de 7 ? 8 personnes, occupait une seule pi?ce, la cuisine se faisant sur le palier, sur un r?chaud ? charbon. Cette maison ?tait situ?e sur la gauche, dans une petite rue menant ? bab kouez ...

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 09 juin 2006 a 22:00

Chere odlek! - c?est vrai que cette maison est situee sur la gauche, dans une petite rue menant a bab kouez, dont je vais placer une photo. Moi je parle plutot des annees 50 a 55. Allez qui dit mieux?
Amities
Jacques

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 10 juin 2006 a 12:41

Pour Odlek - voila bab kouez, en face du cimetiere. Avant que les familles n?habitent dans ces pieces du premier etage, ces memes "pieces" servaient a autre chose... pour les enfants des annees 50...?

Bonne journee
Jacques







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 10 juin 2006 a 21:28

Est-ce que c'est dans cette maison qu'on apprenait ? danser avec Maurice ?

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 10:10

Je ne sais pas si on apprenait a danser dans cette maison. Par contre je sais qu?on apprenait l?Hebreu au premier etage ou Il y avait 3 ou 4 classes: a gauche une petite pour les tout petits enfants et une grande a l?extreme droite pour les grands.

Puisque j?y suis je tiens a souligner aux Jdidis que mon but est de mettre en evidence la difference entre les images des lieus que nous connaissons si bien et qui sont restes graves dans notre memoire et celles qui correspondent a la realite d?aujpurd?hui... Il ne s?agit donc pas de "cartes postales" denichees dans Internet mais de photos soisies scrupuleusement par moi et photographies par mon epouse en ete 2005, alors que moi je prefere plutot filmer.
Amities - Jacques




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 10:19

Sans commentaires - L?Alliance Francaise






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 10:21

... et les bancs qui existent toujours






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 12:38

Rue principale du Mellah a Mazagan







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 12:39

Auteur: anidavid
Date: 11 June 2006 a 06:15


Oui, c'est bien la Rue Principale du Mellah de Mazagan.

A gauche l'entree de la maison ou habitaient les Elkaim de Montreal et ou avait lieu une Hevra tous les samedis-soirs dans les annees 40.





Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 12:56

... et voici cette maison en ete 2005






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 11 juin 2006 a 14:00

la photo du 11 juin a 11h38 : il s'agit bien du mellah de Mazagan. Dans cette maison habitait un ancien militaire francais qui avait un gros chien. Celui-ci allait seul, tous les matins, chercher le journal a son maitre et lui faisait ses courses, toujours a l'epicerie des Laredo, sur la Place Brudo. Il etait musele et portait un panier dans sa bouche. Quand on voyait ce chien, on allait toujours sur le trottoir de face.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 12 juin 2006 a 20:58

la rue menant ? Bab kouez







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 12 juin 2006 a 21:08

la citerne portugaise, en 1988







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 00:21

Tres belles photos Odlek. Continue!

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 08:26

Chers Mazaganais!
J'ai longtemps hesite,... mais il faut bien s'accommoder a la realite: l'Hotel Maharaba en ete 2005.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 08:31

Pour vous consoler j?ajouterai qu?on va, parait-il, construire un hotel plus moderne a sa place.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 10:32

Cette photo pour Igal-Cogol : en face la maison de mes arrieres grands parents, les Bensimon, et a droite la maison ou habitait la famille Maimaran et ou se deroulait la Hiloula.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 12:16

Formidables vos photos !!

Itzik cette photo du banc est particulierement emouvante car c'est ce genre de table sur laquelle nous ecrivions a l'ecole primaire. Je me souviens de la petite place de l'encrier et nos plumes et porte-plume sergent-major que nous utilisions pour faire les pleins et les delies suivant les exigences d'alors pour l'ecriture.

Quelle epoque !

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 12:35

Darlett - Si tu savais comme on etait mechants a l'epoque. Parfois, quand on s'ennuyait, on happait les mouches au vol pour leur arracher les ailes et les mettre dans ces encriers... Chuuuuut! Il ne faut pas le dire aux autres.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: nesst (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 15:28

bonjour,

voici une vue aerienne de Mazagan,
peut etre certains pourront ils reperer leur maison







Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 13 juin 2006 a 19:08

voici la photo pour Igal-Gogol : la maison a droite des Maimaran, dans laquelle se deroulait la Hiloula.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 08:32

la maison situee sur le passage voute etait je crois une synagogue. Cette rue menait chez toi Jacques.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 08:39

la cimetiere en 1988, bien degrade depuis.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 09:07

Odlek, tes photos sont vraiment superbes!

Deja hier soir Je voulais te faire savoir que je ne voyais pas exactement ou est situee la rue sur la photo que tu as adressee a GOGOL. Et ce matin je constate que je ne vois pas non plus ou est situee celle qui, d?apres toi, mene chez moi. Peux tu me donner un peu plus de details.

Merci et a bientot.

Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 09:56

Jacques, la photo destinee a Gogol : la rue ou plutot une petite impasse, etait situee sur la gauche d'une autre impasse plus importante, qui partait de la rampe menant aux remparts, la maison de face etant celle de mes arrieres grands parents, les Bensimon (dar yamine el ksier). C'est chez eux que vivait Pito. Dans l'impasse principale habitaient les familles Lezmi.
Quant a la seconde photo, cette rue etait situee a gauche, la deuxieme apres la citerne, en allant vers la mer.
J'espere que tu vas t'y retrouver ...




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 10:08

Voici une autre photo pour Jacques. Cette rue, qui etait situee apres la citerne sur la droite, menait egalement chez vous. Au bout de cette rue habitaient les familles Benabou, Bouhadana, Merito Elbaz. Je crois que la tu vas te retrouver plus facilement.Je me rappelle parfaitement de l'impasse dans laquelle vous habitiez, puisque Sol Nahmany, votre voisine, etait ma meilleure copine.






Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 10:23

la rue precedente etait situee sur la gauche, apres la citerne et non pas a droite.




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 10:38

Merci Odette, je vois exactement ou se situent ces rues. Mais qu'est-ce qu'elles etaient petites! Au bout de la rue ci-dessus il fallait tourner a droite pour aller chez moi - n'est-ce pas? On voit bien que tes photos sont "anciennes" / 1988, parce qu'entre-temps tout a change, heureusement. Je vais mettre bientot deux photos, specialement pour toi... Vas-y, continue!
A bientot et bonne journee.

PS. Le facteur vient de me livrer le livre "Pages oubliees" de Simon Bensimon, notre instituteur a l'epoque. Je te donnerai de plus amples details des que je l'aurai lu attentivement. J'ai aussi recu le nouveau livre sur Sharon, que FNAC m'a livre la semaine derniere. Tres interessant!




Re: MAZAGAN.ELJADIDA.MAZAGAO
Posté par: odlek (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 21:30

un mariage marocain, en face le restaurant "la petite marquise", situe face au theatre municipal.






Aller à la page: 1234Suivant
Page courante: 1 of 4


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'