LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: 12345678Suivant
Page courante: 1 of 8
Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 23 septembre 2005 a 23:04

Je viens de consulter la rubrique "Sefrou" In.: Google

Et à mon grand étonnement voici ce que je trouve dans l'histoire comme si l'auteur de cet article Hassan Benhalima voulait occulter volontairement la présence juive largement majoritaire dans cette ville...Il n'en parle guère

Voilà comment on efface d'un coup de crayon l'histoire d'une communauté deux fois millénaire au Maroc, et qu'on ne transmet guère aux nouvelles générations cette présence si brilante et riche dans tous les domaines

Je rappelle que dans ma Bibliographie sur les Juifs du Maroc (25 ans de boulot en équipe), on recense plus d'une 100 de thèses de doctorat, de livres et d'article sur Sefrou, la "petite Jérusalem", vivier pour la formation des rabbins du Maroc...
------------

Divers témoignages attestent l’ancienneté de l’implantation humaine dans cette partie du dir, riche en sources, en forêts et en grottes. Un tel cadre devait en effet exercer une grande attirance sur les premiers hommes sillonnant la région, à la recherche d’un point de chute, et désireux de communiquer avec une nature dont les forces y étaient effectivement bien représentées. Les cultes naturalistes devaient abonder dans ce contexte, et jusqu’à nos jours les vestiges de telles pratiques n’ont pas encore disparu.

En plus, ce dir présentait l’avantage d’être en retrait par rapport au grand couloir sud-rifain, aussi servit-il très tôt d’asile politique et de zone refuge à des individus ou groupes humains dont le souci majeur était de conserver indépendance et liberté de culte et d’opinion. A cet égard le judaïsme avait ses adeptes ici depuis bien longtemps, et précéderait même l’invasion du Maroc par les Vandales. La retombée nord-atlasique était signalée en effet comme étant un foyer juif actif, et accessoirement païen. Les Bahloula qui en faisaient partie, nous sont très souvent cités comme exemple par les historiens marocains, et ce tout aussi bien avant qu’après l’islamisation du Maroc. Le souvenir de la persistance d’une communauté hébraïque nous est également conservé par des toponymes tels que oued Lihudi nom donné à la partie aval de Oued Aggaï, et Kahf Lihudi, grotte située sur le flanc de Jbel Binna.


Jbel Binna et ses Grottes

Quant à l’existence de chrétiens dans le pays, les textes arabes le laissent également entendre. D’ailleurs, du VIIe au IXe siècle, païens, juifs et chrétiens reviennent très souvent dans les chroniques qui rendent compte des campagnes militaires, menées à Al Bhalil de la famille Chkounda, probablement descendante de la seconde légion romaine, et la découverte à Al ‘Anaçer au sud de Sefrou, de la fontaine des idoles (‘Ayn çname) d’où furent exhumées cinq inscriptions latines, attestent sinon une implantation romaine, du moins un intérêt porté par Volubilis à ce front sud. Dans ce cas Al’Anaçer, Al Bhalil et Mimmet (aujourd’hui disparue) ne constituaient-ils pas des postes-vigies érigés face à l’Adrar dans un but militaire ? pour le moment aucun argument ne permet d’affirmer la présence d’un vrai Limés de ce côté-ci, et seules des fouilles poussées permettraient d’en déceler les traces.

C’est donc dans un site très convoité que naquit Sefrou. Cependant rien ne filtre quant à la date de sa création

inscription latine d'Al'Anaçer


Léon l’africain dit que Sefrou avait été fondée par les Africains c’est à dire les Berbères. Si l’on en croit les rumeurs publiques, la ville aurait été bâtie avant Fès. « On allait de la ville de Sefrou ou village de Fès » s’amusent à répéter de longue date les Sefrioui. Selon la légende locale, attribuée abusivement à Raoud Al Quirtas, Idriss II , au moment où il avait lancé le chantier de Fès, serait venu s’établir pendant deux ans dans cette ville de piémont (807). Il aurait résidé au dchar dit « Habbouna », le village de « ceux qui nous ont aimés ». appellation qui aurait été donnée par Idriss à cet endroit situé à présent au sud de la Médina, et ce en signe de reconnaissance à l’accueil chaleureux que lui avaient réservé les habitants de la ville pendant sa campagne d’islamisation. Les Bahloula, étant plus réticents, n’auraient pas recueilli sa bénédiction.

En tout cas, Sefrou paraît bien avoir existé lors de la fondation par Idriss II de la ville d’Al’Aliya (la ville d’Ali) sur la rive gauche de l’Oued Fès, (en 809, à l’emplacement du quartier des Qairouanais), et qui fait face au quartier Andalous, bâti par Idriss Ier en 789. Le fait que sous le règne d’Ali Ibn Idriss, petit fils d’Idriss II (836-848), un opposant politique se soit emparé de Sefrou, et ait marché sur Fès, nous prouve que vers le IXéme siècle, la ville avait déjà assez de poids pour qu’elle se soit mobilisée contre un prince Idrisside.

C’est la vallée de l’Oued Aggaï, petit affluent du Sebou, qui a canalisé d’abord l’implantation humaine dans cette région. La présence d’une multitude de grottes creusées dans le calcaire et le travertin, a facilité les premières installations au même titre d’ailleurs que dans le reste du dir à Mazdghat Al Jorf, Bhalil, Imouzzar Kandar et Al Hajeb. D’après Si Mbarek Al Bekkal, cette forme d’occupation dominait jusqu’au VIIe siècle, date à laquelle les troglodytes berbères commencèrent à se familiariser avec les techniques de construction. Cependant les impératifs de défense probablement liés aux premières incursions musulmanes dans l’Atlas, leur dictèrent de se regrouper et de bâtir des fortifications. Aussi voit-on s’ériger le long de la vallée un cardon de qçour, situés en trois points : à l’amont de l’Oued Aggaï, au centre, et à l’aval de l’Oued, à proximité de sa confluence avec Oued Sebou. Mais progressivement, le site central coïncidant avec celui de la Médina actuelle, se révéla avantageux et devint un pôle de cristallisation, et ce au détriment des autres qçour. Une agglomération portant le nom de Sefrou naquit depuis, ce fut vraisemblablement vers la fin du VIIéme siècle. Cependant, un petit noyau résiduel subsista vers l’amont. A savoir le quartier de Qal’a, dont les habitants n’hésitent pas jusqu’à nos jours à se démarquer des Sefrioui.

Source:
"Petites Villes Traditionnelles et Mutations
Socio-économiques au Maroc, Le cas de Sefrou"
Hassan Benhalima




Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Sylvain (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 07:56

Bravo Arrik, toute mon admiration et mon soutien,

Ecorcher,occulter ou minimiser l'histoire de notre communauté au Maroc est une faute, non seulement intellectuelle, mais d'une légereté indigne d'un journaliste honnete.

Le probléme est de savoir si cette faure est volontaire ou non.

Sylvain

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 10:46

Je demande à tous nos amis d'obédience musulmane du Maroc qui s'identifient avec mon intervention de nous aider à trouver les coordonnées de ce journaliste qu'on puisse l'interroger avant d'entamer une correspondance officielle comme prévu

Arrik

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 11:01

Voici le texte que j'ai envoyé ce matin aux responsables du site "Sefrou" sur Google

Bise
Arrik


Shalom


Sur le Web In.: www.Google.com
allez sur "Sefrou juif"
et vous trouvez un article sur Sefrou très élogieux qui occulte la présence juive alors que Sefrou est intrinséquement et concrétement liée à la communauté juive

Je souhaite bien vivement demander au Journalste Hassan Ben Halima pourquoi a - t -il occulté dans son article la présence des juifs deux millénaire au Maroc et notamment à Sefrou où ils étaient majoritaires

Plus de 100 thèses de doctorat, de livres et d'articles scientifiques ont été consacrés et dédiés aux Juifs et Sferou

ceci est un très mauvais point pour l'éducation pédagogique des nouvelles générations marocaines musulmanes qui en savent pas que des juifs ont été présents dans ce beau pays le Maroc, qu'ils y étaient bien avant les berbères et que Sefrou a toujours été le vivier de la formation talmudique des Rabbins du Maroc qu'on exportait vers le monde entier

Bien sioncèrement

Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology)





Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 14:42


----- Original Message -----
From: moha oustouh
To: Arrik Delouya
Sent: Saturday, September 24, 2005 2:10 PM
Subject: Re: Fw: REMARIAGE


Arrik,

tu as bien fait.

Seulement il faut apporter une petite rectification d'ordre historique.Les juifs s'étaient installés au Maroc bien avant les arabes mais pas avant les berbères.Ces derniers sont les premiers habitants de ce pays.

Je crois qu'il s'agit d'une confusion suite à un moment de petite colère.Je suis avec toi.Au maroc,Sefrou est réputée etre une ex-grande cité juive.

bravo
Moha Oustouh
ton ami marocain

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Ghandi (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 17:42

Cet article est cité à partir de ce que semble être un travail universitaire, doù il découle:
- que l'auteur n'est probablement pas un journaliste, ou du moins a-t-il commis son oeuvre dans le cadre (encore probablement) d'un cursus universitaire
- que les travaux universitaires doivent bien être recensés dans les université dans lesquels ils ont été produit.

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: evanou (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 21:46



Arrik,

Bien sûr qu’il faut énergiquement stopper toute velléité de déformer la réalité historique. Et également de replacer la présence Berbère à sa place. C'est-à-dire antérieure à celle des juifs et par conséquent à celle des Arabes.

Un laxisme dans ce domaine amène progressivement à une déformation de l’Histoire telle que nous l’avions apprise dans les écoles primaires du Maroc. Avec, par exemple, la place belle faite aux Romains qui avaient ordonné de réviser à leur avantage l’histoire de leur époque par des historiens des pays conquis. C’est ainsi que pour éviter de subir le sort de ses frères, c'est-à-dire d’être assassiné, le pauvre Flavius Joseph s’est vu raconter l’histoire des Juifs tout à l’avantage des Romains avec pour conséquence de voir jusqu’à présent les historiens prendre au sérieux le contenu de ses livres.

Ont souffert également de ces mensonges, les Gaulois, les Carthaginois, les Grecs et bien d’autres populations dans le monde.




Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2005 a 21:53

Ghandi

Raison de plus si les travaux du journaliste sont universitaires, ils se doivent d'être plus rigoureux, fondés sur la méthode et l'esprit cartésien, sans détour avec les preuves historiques à l'appui comme je le demande

Ne pas falsifier la réalité, ne pas la défigurer, rendre à César ce qui appartient à César, ne rien occulter et ne pas transgresser c'est le rôle de l'universitaire, qui utilise les outils les plus proches de la réalité pour un meilleur diagnostic

Je continuerai de réclamer plus de rigueur et plus de vérité

Arrik

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Ghandi (IP enregistré)
Date: 25 septembre 2005 a 07:53

Arrik

S'il est universitaire, il sera donc possible d'engager le débat avec lui, voire d'y inviter les "nouveaux historiens" marocains.

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: kaskades (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2005 a 00:44

merci cher arrik pour tout

j'ai passe ton message a Asher knafo.
il etais tre content .

cher arrik !!!!!

Pou savoir l'histoire des "Sefrou juif" il faut que ce Hassan Benhalima visite le cimetiere juif de sefrou!!!!!

÷öú ÷ùä ìé ìéëúåá áöøôúéú àæ áéøùåúê àîùéê áòéáøéú!!!!!ç
ëï àí áéëåìúê ìá÷ù îîðå ìá÷ø ááéú äòìîéï äåà ìáã éáéï ùòùä èòåú.ç
äéðä ëîä úîåðåú îáéú äòìîéï ùäîöáåú îòéãåú òì äúéùáåú äéäåãéí á-ñôøå
îâéøåù ñôøã åéù äàåîøéí îæîï çåøáï äáéú








Re: Sefrou je t'aime
Posté par: kaskades (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2005 a 00:58

cimtier juif de sefrou







Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2005 a 20:40

l'adhésion à Sefrou et à ses Juifs doit être totale
merci pour les photos




Re: Sefrou je t'aime
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 28 septembre 2005 a 01:38

Cher Ami Arrik,
N'oublions pas que les villes importantes en peuplement juif dépassant le nombre des musulmans,sont Mogador et Debdou,et en plus d'une très importante population juive à Tanger,encore dans l'avant-dernier siècle,de cette grande histoire du Maroc.....

Re: Sefrou je t'aime
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 28 septembre 2005 a 08:25

je te l'accOrde, cher Tarzan

LA MEMOIRE EST ENCORE INTACTE POUR LE RAPPELER, C'EST CE DEVOIR DE MEMOIRE QUE JE RECLAME TOUT LE TEMPS POUR CULTIVER LES SOUVENIRS DES NOUVELLES GENERATIONS MUSULMANES MAROCAINES

LA PRESENCE FRANCAISE ET LES STRUCTURES QU'ELLE A DEVELOPPEES ET CREES AU MAROC SONT AUSSI LA PREUVE D'UNE COEXISTENCE JAMAIS OCCULTEE

Sefrou
Posté par: ambassadortravel2007 (IP enregistré)
Date: 14 mai 2006 a 13:52

Bonjour Mr Manny M!


Salut a vous toutes et a vous tous les visiteurs de ce site:


S'il vous plait,le 09,10,11/06/2006;il y aura la 87eme fete des cerises a Sefrou: Aidez moi a faire une exposition de photos de la ville de Sefrou du 7 eme siecle a 2006 et aussi une exposition de la fete des cerises de 1919 a 2006.


Je vous remercis d'avance de votre aide .
Envoyez moi vos photos a mon personelle e-mail:ambassadortravel@gmail.com


Avec tous mes respects.
Mr lahoussaine ZAIT
Sefrou
Mon pseudonyme:ambassadortravel2006
Chaque jour de 12h a 14h de l'apres midi (heure du Maroc)
Chaque jour de 00h a 02h du matin (heure du Maroc).







Aller à la page: 12345678Suivant
Page courante: 1 of 8


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'