ECOLES, LYCEES ET COLLEGES DU MAROC :  DARNNA.COM
Photos de classe des differentes ecoles du Maroc 
Aller à la page: 1234567891011Suivant
Page courante: 1 of 11
AUDISSOU - CASABLANCA
Posté par: lionel (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 16:04

Ce nom vous dit-il quelque chose a l'Institution Audissou etait tres connue a Casablanca et j'y allais en etude surveillee tous les soirs de l'annee scolaire 57-58 en sortant de Ibn Toumert. Ce qui est amusant, c'est que je viens d'etre contacte par mail par l'arriere petit fils, puis par le petit-fils de Jean Audissou qui m'ont demande de leur parler de lui....j'ai du laisser trainer quelque part, mais je ne sais plus ou, que j'avais frequente cette ecole. Jean Audissou est mort en 1988 a 90 ans. Il aurait 108 ans aujourd'hui....c'etait une grande figure et une tres forte personnalite ! on ne rigolait pas !

lionel




Re: Audissou
Posté par: ETTEDGUI ALBERT (IP enregistré)
Date: 19 mai 2006 a 19:04

je me rapelle tres bien de cette ecole audissou, tres serieuse, elle se trouvait dans une petite ruelle , je me souviens plus du nom mais la boulangerie patisserie " lefevre " etait juste a cote qui elle se trouvait a 200m du cinema "lux" si ma memoire est bonne.

lionel demande aux petits fils de ce grand monsieur de venir sur darnna nous raconter l histoire de cette ecole. merci.

amities albert e




Re: Audissou
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 20 mai 2006 a 20:10

Alors vous etes plusieurs a avoir frequenter cette ecole car great pretender et mon petit camarade Robert Azoulay (Bobby) aussi ont etudie une ou 2 annees la-bas.
voici une photo que Bobby m'avait envoye un jour
il est le 3 eme a gauche en haut avec le pull noir V

bisous Soly









Re: Audissou
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 21 mai 2006 a 19:06

Je pense que l'ecole Audissou etait situee a la rue Gay Lussac.

"A"

grand sourire classique




Re: Audissou
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 22 mai 2006 a 01:05

Juste pour baliser le terrain, il y avait une institution privee d'enseignement " J.C. LUGAT " dirigee par Jean AUDISSOU ( Directeur)

L'adresse de cette institution est Rue Duhaume ( on y accede par la Rue d'Alger).

Je dois avoir des photos de cette institution des ann?es 60.




Re: Audissou
Posté par: lionel (IP enregistré)
Date: 22 mai 2006 a 15:55

C'est bien cela, Abdou.

Lionel

Re: Audissou
Posté par: MICHOUX (IP enregistré)
Date: 22 mai 2006 a 18:25

BONJOUR
JE SERAI INTERESSE PAR DES PHOTOS DE CHEZ AUDISSOU
MERCI

Re: Audissou
Posté par: babounet (IP enregistré)
Date: 23 mai 2006 a 15:13

Voici un courrier que j'ai recemment adresse a l'arriere petit-fils de Jean-Charles Audissou, a la suite du contact qu'il a pris pour que je lui relate son arriere grand pere...Si cela interesse les darnneurs, je mettrai le courrier suivant sur le site.

Lionel/Babou.


je me souviens effectivement tres bien de votre arriere grand pere. Pendant l'annee scolaire 1957-58, j'etais en 4eme au lycee Ibn Toumert et j'allais le soir en etude surveillee a l'Institution Audissou. Jean Audissou etait un homme elegant, grand et massif, un peu voute a l'allure "gaullienne", avec une petite moustache blanche lui donnant un air d'officier britannique que renforcait le port de vestons en tweed. C'etait quelqu'un de severe mais, je le pense, de juste. Il enseignait les mathematiques et nous faisait faire nos devoirs de maths. Mais il fallait filer doux car il etait d'une autre epoque et pratiquait ce que l'on pourrait appeler le chatiment corporel, le mot "chatiment" devant etre pris dans un sens modere, toutefois. Je vous donne un exemple : nous etions un soir en etude et il nous expliquait un probleme de maths au tableau. Juche sur l'estrade, il a alors vu dans le couloir une eleve qui n'avait rien a faire la a ce moment. Il lui a fait signe d'entrer, l'a faite monter sur l'estrade, lui a enleve ses lunettes, lui a flanque une gifle magistrale, a sorti sa pochette de poitrine qu'il avait toujours impeccable, l'a donne a cette eleve (du nom de Beringuer: je faisais de l'escrime avec son frere) pour qu'elle s'assuie les yeux, puis l'a renvoyee dans sa classe... Cett scene m' a frappe, c'est le cas de le dire. C'etait la Jean Audissou.
Nous en avions en general assez peur car il regnait dans l'institution une discipline de fer.
En general, notre etude etait surveillee par son frere, dont je ne me rappelle pas le prenom et qui etait donc votre arriere grand oncle. C'etait un tres brave homme, souvent dans les nuages, et qui, lui, se faisait chahuter..
Jean Audissou avait un adjoint dont je ne me rappelle pas le nom, et un surveillant g?n?ral, Monsieur Lathi?re, un petit homme rougeaud, toujours en blouse blanche et pas sp?cialement commode.
Jean Audissou etait amateur d'oiseaux et possedait de magnifiques volieres dans le jardin de l'institution. Il m'a meme fait cadeau d'un canari en me recommandant de bien le soigner. J'ai longtemps garde ce canari dans une cage a la maison. J'ai bien ri car il m'avait dit en me le donnant : "voila un petit male" et quelques temps apres, j'ai trouve...un oeuf dans la cage ! Du coup, j'ai achete un male pour tenir compagnie a cette petite femelle qui est restee un souvenir de Jean Audissou.
Que dire de plus sur ma perception de votre arriere grand pere a un homme tres severe, qui menait son institution de main de maitre, mais en meme temps un homme tres juste et pour lequel j'eprouvais une crainte melee d'estime et d'admiration...





Re: Audissou
Posté par: MICHOUX (IP enregistré)
Date: 23 mai 2006 a 17:10

A TOUS CEUX QUI ONT CONNU " CHEZ AUDISSOU "
JE SUIS ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC TOUT CE QUI A ETE DIT SUR L'INSTITUTION JEAN-CLAUDE LUGAT ( CHEZ AUDISSOU ).
SURTOUT CONCERNANT MONSIEUR JEAN AUDISSOU SUR CE QU'A ECRIT BABOUNET.
UN GRAND MONSIEUR DANS TOUS LES SENS DU TERME
ABDOU A RAISON C'ETAIT RUE DUHAUME , PRES DE LA GRANDE CATHEDRALE BD D'ALGER , ET NON RUE GAY LUSSAC COMME LE DIT ANDRE.
UNE ANECDOTE : UN JOUR J'AVAIS DU FAIRE UNE BETISE , COMME BEAUCOUP , OU ALORS J'AVAIS FAIT UN MAUVAIS DEVOIR.
MONSIEUR AUDISSOU M'A ENMENE CHEZ LUI , SANS MANGER )CAR IL HABITAIT DE MEMOIRE A DEUX PAS DE L'ECOLE , POUR ME PUNIR.
IL M'A DONNE UN DEVOIR A FAIRE ET AU BOUT D'UNE HEURE IL EST ARRIVE AVEC UN PLATEAU POUR MANGER.
JE M'EN SOUVIENS C'ETAIT UN OMELLETTE.
C'EST VRAI MONSIEUR AUDISSOU ETAIT UN HOMME DROIT , DUR , SEVERE MAIS TRES DROIT.
JE ME SOUVIENS BIEN DE MONSIEUR LATHIERE EN BLOUSE BLANCHE ET DE L'AUTRE SURVEILLANT GENERAL MONSIEUR POMPEI.
CE MONSIEUR AVAIT UN DEFAUT DE LANGUE.IL Y AVAIT AUSSI UNE PROF D'ANGLAIS DU NOM DE MADAME YVETOT (UNE ANGLAISE )
IL N'EST PAS IMPOSSIBLE QUE CERTAINS D'ENTRE NOUS SE CONNAISSENT ?
SI VOUS LE SOUHAITEZ JE PEUX ENVOYER QUELQUES PHOTOS DE CLASSES.
MAIS JE NE SAIS PAS COMMENT FAIRE
AMITIES A TOUS

Re: Audissou
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 23 mai 2006 a 18:00

Bonjour MICHOUX

C'est superbe si tu pouvais poster des photos de classe. Si tu n'y arrives pas, alors essaie de me les envoyer par email et je les placerais pour toi.

Merci




Re: Audissou
Posté par: babounet (IP enregistré)
Date: 23 mai 2006 a 18:09

Ci-apres la suite de mon courrier au petit-fils de Monsieur Audissou....

Lionel/Babou

Monsieur Audissou me donnait l'impression d'etre grand. Je vais vous raconter deux episodes qui me rappelent l'institution, un douloureux, l'autre plus amusant, encore que... Le 15 Fevrier 1958, j'etais en etude et un surveillant est venu me chercher: mon pere m'attendait en bas de l'escalier de l'institution pour m'annoncer que mon oncle, le frere de ma mere, venait de mourir. Il avait ete hospitalise 48 heures avant a l'hopital militaire de casablanca. Je me souviens bien de cette triste nouvelle apprise dans les locaux de l'institution.
Une autre fois, un vendredi egalement, je suis arrive du lycee avec un devoir de maths a faire pour le lundi. Je n'y arrivais pas. Votre grand-pere a essaye de me le faire faire...impossible ! il a alors essaye de le faire...impossible egalement ! cela devenait inquietant. Il ne m'a pas lache et je suis revenu le samedi matin. Il m'a dit qu'il y avait reflechi toute la soiree du vendredi et m'a donne la solution le matin, en modifiant quelques donnees... le lundi matin, j'ai rendu le devoir a mon professeur de maths et je me suis alors apercu que j'avais fait une erreur dans l'enonce qu''il avait dicte. Le lundi soir, penaud, j'ai annonce cela a votre grand'pere, ce qui m'a valu une engueulade memorable ! (il avait passe sa soiree du vendredi a essayer de comprendre !!) mais sur le fond, il m'aimait bien meme si un jour, debout a cote de moi, il m'a flanque une petite taloche du dos de la main (rien a voir avec la gifle de mademoiselle Berenguer !) car je n'ouvrais pas, pour son gout, assez vite mon livre de maths a la bonne page. ..
Je dis qu'il m'aimait bien puisque quand je lui ai dit un jour que j'allais demander a mes parents de m'acheter un canari, il m' a repondu : "achete une cage, je t'en donnerai un"....qui s'avera en etre "une", d'ailleurs...... je ne pense pas qu'il proposait cela a tous les eleves.
Par sa personnalite, votre grand pere etait ce que l'on appelle "une figure".....il nous regardait en baissant les yeux sur nous mais en gardant la tete bien droite et, en quelque sorte, il toisait, un peu comme le general De gaulle....











Re: Audissou
Posté par: MICHOUX (IP enregistré)
Date: 23 mai 2006 a 18:21

MERCI DARLETT

Re: Audissou
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 25 mai 2006 a 20:19

Super ! Voici une photo de classe envoyee par MICHOUX. C'est l'annee 1954-1955.








Re: Audissou
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 25 mai 2006 a 20:49

Impressionnant ton recit Lionel de Monsieur Audissou. C'etait l'enseignement a la maniere "vieille ecole" ! Je n'ose pas m'imaginer les remous qu'une telle gifle flanquee aujourd'hui provoquerait !
Je ne pense pas toutefois que ces taloches nous aient laisse des traumatismes quelconques. Elles servaient a instaurer une forme de respect entre les adultes et les enfants, et les parents gardaient ainsi une autorite necessaire dans l'education.
Je me souviens d'ailleurs qu'au college, les profs nous appelaient "Mademoiselle" pour nous nommer et j'en etais toute surprise au debut. Le resultat etait une grande distance et un respect total des professeurs qui compare a aujourd'hui parait invraissemblable.
Le bouleversement total a eu lieu avec "mai 68" ou tout a ete modifie. Quand je compare cela avec les methodes actuelles et les rapports eleve-professeur que nous avons aujourd'hui en Israel par exemple, je me rends compte de la distance entre ce qui etait et ce que nous avons actuellement.
Chez nous les eleves appellent les profs par leur prenom. Cela permet de former des enfants moins timores et timides mais en meme temps, parfois cette situation conduit a toutes sortes d'abus et d'effronteries.




Re: Audissou
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 25 mai 2006 a 22:09

Encore une photo de classe de Audissou. Cette fois, c'est celle du frere de Marie-Jose.


Il etait dans cette classe de CM2 ou 7e en 51-52.

le nom de son frere : Custodio Chaveca, surnom a l'epoque : Bibichon






Aller à la page: 1234567891011Suivant
Page courante: 1 of 11


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'