LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Les refugies juifs d'Europe au Maroc dans les annees 40
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 novembre 2008 a 02:13

Sous le slogan: "sauvetage par le biais de l'immigration» de nombreux organismes juifs en Europe, vinrent en aide a des milliers de Juifs europeens au cours des annees 40 en les faisant venir au Maroc.

L'Espagne, le Portugal et le Maroc, étaient des "sentiers feu" ou "la sortie de secours" de l'Europe et de la au dela de la mer, en Amérique du Nord et du Sud. Les Réfugiés arriverent sur la côte atlantique du Maroc par differentes voies et embarquerent sur des bateaux en partance vers les cotes Ouest qui les deposerent sur les plages du Maroc.
Ils furent pris en charge de l'étranger par les bureaux de (HIAS-HICEM) à Marseille entre les années 1940-1942, et arriverent sur les cotes marocaines apres un penible et dangereux voyage.

Après le debarquement des Alliés en Novembre 1942, le nombre des réfugiés au Maroc augmenta de manière significative. Peu a peu, les prisonniers juifs europeens internes par les francais dans des camps de travail au Maroc ou engages dans la Légion étrangère française furent progressivement libérés. Il est difficile d'estimer le nombre total de réfugiés passés par le Maroc, mais on estime que des milliers de Juifs d'Europe echapperent ainsi a l'extermination par les nazis.



En Juillet 1940, après l'occupation de la France,l'avocate Helen - Atar (Hélène Cazes Benathar), rencontra des réfugiés juifs d'Europe au port de Casablanca. Immédiatement, elle se mit au travail afin de les secourir. La mise en place de l'assistance aux réfugiés (Comité d'Assistance aux Réfugiés Etrangers), et les secours aupres des Autorités locales, dans l'obtention des documents divers, la fourniture de denrées alimentaires et de logement, necessiterent l'assistance d' organismes locaux d'aide aux réfugiés, ainsi que l'assistance des organismes internationaux, et réseaux de soutien aux communautés juives à travers le pays.

La "JOINT" d'Amérique (AJJDC) nomma, comme representante au Maroc, Mme Ben - Atar et ainsi elle continua ses activités en coopération avec l'AFSC (American Friends Service Committee) et des comites qui de leur propre initiative se mirent a l'oeuvre pour aider les refugies d'Europe.

*************


Traduction de l'Hebreu en Francais pour Darnna.com par Darlett




Les refugies juifs d'Europe au Maroc dans les annees 40
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 novembre 2008 a 02:30

L'ANGE DE CASABLANCA






Traduction : L'ANGE DE CASABLANCA - La communaute juive du Maroc n'avait pas les moyens d'integrer pour sauver les Juifs d'Europe menaces qui arriverent par milliers au Maroc. Une femme reussit, malgre cela, a faire la difference et leur vint en aide.

Helene Benattar s'occupant d'un enfant orphelin



Les refugies Juifs d'Europe en partance pour Israel en 1944. Ils etaient
des milliers qui furent diriges vers Israel...



[/center]





Les refugies juifs d'Europe au Maroc dans les annees 40
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 novembre 2008 a 02:37

Voici le texte en hebreu de cette formidable et courageuse personne, Helene Benattar, qui reussit seule, a une epoque particulierement difficile a secourir des milliers de refugies Juifs d'Europe.






Je traduirai a l'occasion...:-). S'il y a des volontaires, je ne m'y opposerais pas >?_

Les refugies juifs d'Europe au Maroc dans les annees 40
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 novembre 2008 a 02:58

Voici la suite de l'article...toujours en hebreu sceptique!


Le texte commence par decrire la situation de ses Juifs qui furent emprisonnes
parce qu'on leur reprochait de "soutenir l'ennemi". Ils furent emprisonnes
jusqu'en 1944

[/img]



Traduction pour Darnna.com par Darlett

Dans les annees 40 du siecle dernier, la communaute juive au Maroc comptait environ 200.000 personnes, 2,5 % de la population en general. La plupart etaient des petits commercants, des artisans, et des ouvriers qui vivaient tres modestement ou dans la pauvrete. Environ 1/4 des Juifs etaient au chomage et la communaute juive marocaine n'etait ni organisee, ni riche et totalement dependante des autorites.
Pendant la guerre, leur situation en general empira et certainement aussi du point de vue economique. Dans de telles conditions, elle devait recevoir et aider les nombreux refugies qui deferlaient sur le Maroc.

De nombreux Juifs originaires de l'Europe centrale et de l'Europe de l'Est qui se trouvaient en France au debut de la guerre se porterent volontaires ou furent designes pour rejoindre l'armee francaise et ils rejoignirent la legion etrangere.
Lorsque la France fut occupee, les "volontaires" Juifs furent internes dans des camps de travail situes en France et en Afrique du Nord. La plupart des ces prisionniers qui furent envoyes dans les camps situes en France furent tues en automne 1942. Ceux qui se trouvaient en Afrique du Nord reussirent a echapper a la mort malgre les conditions terribles dans lesquelles ils se trouvaient et les humiliations nombreuses dont ils etaient victimes et ceci de la part d'anciens legionnaires francais.

D'autres refugies arriverent au Maroc grace a l'aide fournie par le service des immigrants Juifs HIAS et HISEM, organismes crees en Amerique et en Europe au debut du siecle dernier. Pendant la guerre, ces organismes aiderent les refugies qui se trouvaient en France et reussirent a en envoyer certains en Amerique du Mord, a Cuba et au Venezuela.

En novembre 1940. des familles entieres de refugies furent internees au Maroc. Leur rythme alla en grandissant au fur et a mesure qu'ils furent rejettes par d'autres pays et l'Afrique du Nord se transforma en destination de choix et en immigration legale.
Lors du Congres de Bermuda qui eut lieu en avril 1943, la decision fut prise de construire un camp de transit en Afrique du Nord et un camp pareil fut construit a Casablanca en 1944 qui fut ensuite ferme au cours de la meme annee.
Jusqu'a la fin de 1942, sont passes par le Maroc 25.000 refugies environ, une quantite incroyable en consideration des faibles moyens dont disposaient la communaute juive locale.

Drame dans les quais

L'histoire autour de l'assistance qui fut mise en place pendant cette periode de guerre fut interessante et etrange en meme temps. Le 5 juillet 1940, l'avocate juive Helene Cazes Benattar appris qu'au meme moment, au port de Casablanca, venait d'arriver d'Europe, un bateau plein de refugies juifs et non juifs mais ces personnes ne purent etre admis a descendre du bateau et en fait, les autorites locales ne savaient trop comment agir envers cette population nombreuse.
Helene Benattar arriva au port et en tant que membre de la Croix Rouge, on lui proposa de prendre sur elle les soins et l'assistance necessaires a ces refugies. Elle accepta immediatement et ainsi naquit le "Comite pour l'assistance aux refugies etrangers".

L'avocate juive assista ces refugies et leur fournit logement et nourriture et les autorites francaises continuerent a lui envoyer les nombreux refugies qui continuaient d'arriver. Ils la considererent comme responsable de cette population.
En octobre 1940, il fut decide de limiter l'arrivee de cette population de refuges vers Casablanca et la plupart d'entre eux furent cette fois diriges vers des camps de travail. Le service d'assistance de Cazes Benattar continua a leur envoyer tous les mois une aide financiere et de repondre a leurs besoins les plus urgents.

Helene Cazes Benattar est nee a Tanger en 1900. A 20 ans, elle quitta avec sa famille, Tanger pour Casablanca et se maria avec Moshe Benattar. A l'age de 35 ans, elle fut nommee Presidente de la WIZO de Casablanca, et apres 4 ans, lorsqu'elle devint veuve, elle herita des fonctions qu'occupait son mari en tant que President du comite d'etudiants de la ville.
En parrallele, elle se porta volontaire a la Croix Rouge et appris l'assistance sociale. Lorsque l'Europe etait en flamme, elle eut une initiative extremement courageuse et le 18 juin 1940, elle adressa une lettre a l'ambassade d'Angleterre au Maroc dans laquelle elle annonca qu'elle mettait sa personne ainsi que ses biens personnels a la disposition de l'Angleterre si la France signait un accord de cessez-le-feu avec l'Allemagne.

En decembre 40, les premiers contacts furent etablis entre son comite et la JOINT americaine qui commenca a financer son projet. Durant l'ete 1942, des representants de la JOINT new-yorkaise arrivent au Maroc et le travail fut repartis soigneusement entre eux. Ils s'occuperent des "gros " problemes, c'est-a-dire, les contacts avec les autorites, par exemple et Helene Benattar s'occupaient elle des soins quotidiens tels que nourritures, habillements, logement, soins medicaux, occupations et le soin de trouver le moyen de les faire partir en securite vers d'autres lieux surs. Son activite n'etait pas de tout repos et elle recut un jour de la part du JOINT une lettre de contestation sur sa maniere de gerer les affaires du comite et il lui fut reprochee d'avoir contacte les Juifs americains afin de l'aider a obtenir des laissez-passer vers l'Amerique pour les refugies.

Vers la fin de 1943, les Allies installerent un bureau d'assistance aux etrangers qui deviendrait plus tard le centre d'assistance de l'ONU.
Les comites juifs consideraient l'Afrique du Nord comme un modele de ce qui se produirait lorsque les Allies arriveraient en plein coeur de la guerre, en Europe.
On peut dire cette experience fut benefique, et lorsque les Allies arriverent en Europe, les Juifs, apres un jour seulement, retrouverent leurs droits.

.../...




Les refugies juifs d'Europe au Maroc dans les annees 40
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 26 novembre 2008 a 06:09

../...

Sur les documents de l'epoque, Helene Cazes Benattar est mentionnee comme une "femme merveilleuse". Sally Hilss, membre de la delegation americaine, ecrivit que chaque representant qui arrivait dans la region pour la rencontrer, reconnaissait sont devouement total et sa devotion pour la cause des refugies. Elle donna parrallelement une serie de conferences dans le but d'obtenir une aide financiere dans le but d'assister les Juifs de Lybie a monter en Israel.

Ce comite d'assistance continua son oeuvre meme apres la fin de la guerre car de nombreux refugies se trouvaient toujours au Maroc. De meme pour les refugies qui arriverent en Algerie, ils demanderent l'assistance de Benattar et non pas aux comites qui se trouvaient sur place en Algerie ce qui confirme son devouement et l'etendue de sa renommee au dela des frontiere de Casablanca et du Maroc.

A la fin de la guerre, une nouvelle preoccupation vint s'ajouter au comite qui consistait a tenter de retrouver les familles de ses refugies restees en Europe.
Les differents comites purent ensuite tourner leur activites vers d'autres objectifs comme l'education. L'ete 1947, ils organiserent un colonie de vacances aux enfants des refugies. Helene Cazes Benattar maintena son activite humanitaire en faveur des Juifs d'Afrique du Nord et toute personne qui necessitait une assistance apres la guerre.

En 1960, elle quitta le Maroc pour aller s'installer a Paris ou elle resida jusqu'en 1979, date de sa mort.

Traduction pour Darnna.com par Darlett






Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'