LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
Communauté Juive aux USA
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 08 juillet 2010 a 13:50

USA : La communauté juive élit un musulman
Publié le 08 juillet 2010 par AJIB.fr

Situé dans l’Etat du New Jersey, la ville de Teaneck pourrait être citée comme exemple réussi de cohabitation des différentes communautés.
Teaneck est en effet une ville cosmopolite ce qui lui donne une dimension internationale. La communauté juive y est largement majoritaire, les magasins casher sont nombreux et l’on dénombre environ 14 synagogues pour 40 000 habitants.
La ville vote plutôt démocrate, aux élections de 2004 John Kerry a reçu 69 % des voix contre 30% pour Georges Bush et en 2008, 78% des habitants ont voté Obama contre 27% pour le républicain John McCain.
Récemment, la vie politique local a marqué tournant puisqu’il y a quelques jours un musulman a été élu au poste de Premier Magistrat du Conseil. Mohammed Hameeduddin est donc en charge des dépenses du budget public s’élevant à plusieurs millions de dollars. L’élu a très largement bénéficié des voix de l’électorat juif, il le déclare lui même :
« les Juifs de Teaneck m’ont aidé à être élu. Juifs et non-Juifs veulent la même chose : avoir des enfants, une meilleure vie pour nos enfant, vivre dans une ville où l’éducation et la qualité de vie sont bonnes, c’est tout. Nous voulons tout simplement vivre le rêve américain. »

Mohammed Hameeduddin n’est pas le premier élu musulman de l’Etat du New Jersey, on en compte environ une poignée. Est ce pour autant que ces villes sont devenues des villes musulmanes, que le port de la barbe est obligatoire, que les femmes sont toutes voilées ? non bien entendu. Osons imaginer quelques minutes si la scène avait eu lieu en France, on aurait tout de suite crier à l’islamisation de la ville, à une tentative de prise de pouvoir par les islamistes et l’élection aurait été remis en cause.
D’un point de vue sociologique, la France n’est pas encore tout à fait prête à voir à la tête de ses institutions des concitoyens de confession musulmane, les quelques hauts fonctionnaires de l’État comme Fadela Amara et Rachida Datti ne sont par ailleurs pas représentatifs de la communauté. Une autre question est aussi à se poser, est ce que les musulmans eux même sont prêts à accéder à des postes de responsabilité public sans pour autant édulcorer ses confessions ? Le parcours du nouveau parti musulman NUFR nous le dira




Les noces juives marocaines revisitées à New York
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 08 février 2011 a 13:45

La Fédération Sépharade Américaine (ASF) a revisité, dimanche à New York, les noces juives marocaines dans le cadre d'un tableau vivant intitulé "Berberisca ceremony" ou "soirée du Henné", un rituel ancestral commun aux cultures musulmane et juive au Maroc.

C'est un autre cérémonial de la vie juive marocaine, célébré dans l'intimité familiale, que "nous dévoilons aujourd'hui" à travers cette manifestation culturelle, explique Raquel Benatar, membre du Conseil d'administration d'ASF, lors de cette soirée, qui s'inscrit dans le cadre d'un voyage épique d'une année célébrant "2000 ans de vie juive au Maroc".

Conçu dans le cadre d'une rétrospective historique du judaïsme marocain, le cérémonial a commencé par le lever de rideau sur une scène au décor typiquement marocain, sur fond de musique sépharade et judéo-arabe, pour accueillir la mariée vêtue de "El Keswa Lakbira" (Robe de grande cérémonie), en velours prune brodée de fils d'or et d'argent.

Ce costume traditionnel, composé de huit pièces, se décline en plusieurs coloris, le rouge pour la fertilité, le vert pour le bon augure, le noir et le bleu pour écarter le mauvais oeil, indique Yaelle Azagury, de l'université de Columbia.

L'origine de La Keswa remonte à l'Espagne du 15ème siècle, à l'époque de la splendeur andalouse, où la cohabitation entre Musulmans, Juifs et Chrétiens était exemplaire.

"Il y a eu un syncrétisme très fort dans bien des domaines, mais certains permettent de mieux mettre en lumière ses apports culturels et artistiques", souligne cette jeune femme native de Tanger.

Objet central du cérémonial, le vêtement se transmet de génération en génération, une tradition originaire du nord du Royaume, qui reste largement maintenue chez les communautés juives marocaines à travers le monde. C'est, en quelque sorte, une façon, de se "démarquer de la robe blanche", +typiquement occidentale+ et de perpétuer le riche legs de la culture judéo-arabo-berbère, selon Yaelle Azagury.

Ces traditions demeurent toujours vivaces et ajoutent une dimension historique, culturelle et symbolique à la fête, observe Florence Amzallag Tatistcheff, vice-présidente de ASF, qui relève aussi les similitudes liées au rituel de la célébration chez les communautés musulmane et juive au Maroc.

En effet, poursuit-elle, le rituel du henné est observé chez les deux communautés, tout comme certains vêtements, tel que le caftan, se portent aussi bien dans la communauté juive que musulmane.

Ce voyage épique qui a, d'ores et déjà, été ponctué par des conférences et un dîner de bienfaisance, comporte aussi un symposium, des conférences, des concerts, un festival du film ainsi qu'un voyage au profit de 50 personnes pour visiter les villes/sites héritages et rencontrer les notables de la communauté juive marocaine.

Symposium international à New York sur "2000 ans de vie juive au Maroc"
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 17 mai 2011 a 21:05

L'Association sépharade américaine (ASF) a organisé, dimanche à New York, un symposium international sur "2000 ans de vie juive au Maroc", célébrant l'identité plurielle de l'une des communautés sépharades les plus "anciennes et les plus dynamiques" dans le monde.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce voyage épique à travers les siècles illustre cette relation unique entre Musulmans et Juifs dans le Royaume et est une fenêtre sur l'histoire et les valeurs que Musulmans et Juifs du Maroc partagent.

"Il y a une composante juive dans la culture marocaine qu'il faut connaître", a affirmé, l'ambassadeur du Maroc à Washington, Aziz Mekouar, relevant le "profond attachement" des Juifs marocains à leur patrie.

"Beaucoup de Juifs marocains ont quitté le pays dans les années 60 et 70, mais ils sont restés cependant très attachés à leur patrie, devenant de véritables ambassadeurs du Royaume à l'étranger", a ajouté M. Mekouar à l'ouverture de ce symposium qui clôturera ces travaux lundi soir.

"Ce lien avec la Nation est remarquable d'autant plus qu'il se perpétue à travers les générations", a-t-il relevé, notant que même les jeunes générations qui n'ont jamais vécu au Maroc restent très liées au pays de leurs ancêtres.
Suite sur [www.aufaitmaroc.com]

Communauté Juive aux USA
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 09 juillet 2011 a 19:49

«BronxNet TV», une chaîne généraliste new yorkaise a consacré mercredi son émission «Open world» (Ouverture sur le monde) au Maroc

Florence Amzallag Tatistcheff, vice-présidente de l’American sephardi Federation (ASF) a fait part de sa fierté en tant que «Juive marocaine» d’avoir gardé toute sa culture et son histoire et de porter en elle son identité, là, où elle va.
Installée aux Etats-Unis, elle est revenue sur les 2000 ans de vie juive au Maroc, largement célébrée cette année à New York lors d’une rétrospective, sur les aspects significatifs de la «culture vibrante» juive marocaine.
«Nulle part dans le monde arabe, vous ne trouverez un Musée dédié à l’art Juif», a-t-elle dit, se remémorant son enfance à Casablanca où «Marabout et Tzadikim» avaient des attaches très fortes et tenant à partager avec les spectateurs l’histoire de ce pays riche de son identité plurielle «réaffirmée dans la nouvelle constitution».



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'