LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: Claudina (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 20:39

Bonjour à tous,

L'Italie est souvent un peu oubliée dans les évocations du monde juif. POurtant, bien que sa comunauté soit peu nombreuse, elle a un immense patrimoine culturel.

La communauté de Rome, implantée depuis l'Antiquité, a eu un grand poète, Crescenzo Del Monte (1868-1935), qui dans trois recueils de sonnets, "Soneti Giudaico-Romaneschi", "Nuovi Soneti Giudaico-Romaneschi" et "Soneti Giudaico-Romaneschi Postumi" a rendu à travers ses poésies, écrites en dialecte judéo-romain (mélange d'hébreu, et de dialecte romain, avec quelques vcocables espagnols apportés par les excilés de 1492), la vie intense du ghetto de Rome.

Né en 1868,deux ans avant l'Unité italienne, qui donnera aux Juifs l'égalité des droits, mort en 1935, trois ans avantla promulgation des lois raciales par le régime fasciste, Crscenzo del Monte a pu assister à la transformation du ghetto de Rome, au fils des années, à mesure que les Juifs italiens accédaient à la pleine citoyenneté,aux professions intellectuelles et libérales,et quittaient le Ghetto pour s'établir dans d'autres quartiers, plus "chics" et surtout plus salubres pour ceux qui pouvaient se le permettre.

Crescenzo del Monte a décrit dans ses poèmes difficilement traduisibles en français (mais je pourrais m'essayer à en traduire quelques-un,si cela intéresse), la vie du Ghetto de Rome, d'abord au début du siècle, quand le ghetto était encore habité par de nombreux Juifs, les coutumes, les fêtes, les traditions, dont certaines ne sont pas sans rappeler celles des mellahs marocains.

Il y a vait aussi les personnages du ghetto, hauts en couleurs, comme le schequez, non-Juif, chargé d'allumer les feux le shabbat,"l'invitatrice"chargée d'apporter les invitations aux mariages et bar-mitsvot (Il y avait autrefois dans les mellhas marocains un persoonage appelé 3arrad, qui avait aussi pour mission d'inviter), la sage-femme, le gros mangeur appelé Achlone (de l'hebreu ochel, manger), les commères, les gâteaux et plats typiques pour chacune des fêtes, les coutumes comme l'exposition des trousseaux de mariée (au Maroc aussi, c'était le cas),la procession du jeune bar-mitsva dans les rue du ghetto, les autres surperstitions propres à la communauté de Rome comme d'ouvrir une fenêtre quand le défunt est sur le point de rendre l'âme, pour que l'âme se libère ou la coutume de faire traverser un pont sur le Tibre à une femme enceinte quelques jours avant son accouchement, pour que le passage de l'enfant soit facilité.

Crescenzo del Monte évoque aussi les temps anciens,à l'époque où les Juifs,sujets du pape, étaient soumis à toutes sortes de contraintes. Dans un sonnet très drôle, Del Monte raconte l'audience que le Pape (appelé "Apifior" en dialecte judéo-romain) accordait aux dirigeants de la communauté. Ce jour-là,toute la communauté organisait des prières et des lectures de tehelim pour que l'audience se passe bien. Le retour du Vatican des responsables communautaires était attendu avec le plus grand intérêt et la plus grande anxiété

Il y avait aussi les conversions forcées et dans son sonnet "A mare accorata" (La mère affligée), Del Monte évoque cette mère juive à laquelle son fils a été arraché pour être emmené dans les maisons de catéchumènes où les enfants juifs devaient séjourner avant de recevoir le baptême.

Bref, tout un monde haut en couleurs, qui disparaîtra au fils des années, ne resteront dans le Ghetto de Rome que les gens de conditions modeste, ne pouvant se permettre de loger ailleurs, les personnes les plus pratiquantes qui ne voudront pas s'éloigner de la synagogue , de l'école juive et des comemrces cachers (les autres synagogues ne seront son construites dans d'autres quartiers de Rome que plus tard, après la guerre, à l'exception de l'oratoire Di Castro qui sera construit dans les années 20). Resteront aussi les grossistes et commerçants ainsi que les artisans qui avaient leurs boutiques au Ghetto.

Crescenzo del Monte, notable de la communauté, administrateur de l'hôpital juif avait approuvé le régime fasciste (qui,rappelons-le, n'était pas du tout antisémite dans ses quinze premières années) mais le fait qu'il écrive en dialecte passait our subversif, le régime fasciste professant un profond mépris pour la littérature dialectale, qu'elle qu'elle fût. Il en sera de même pour les comédies de De Filippo, écrites en dialecte napolitain.

Beaucoup de ce qu'écrivait Del Monte m'a rappelé la vie dans les mellahs du Maroc, autrefois. C'est pour faire ce prallèle que j'ai voulu ouvrir ce sujet.

Et je renouvelle mon offre de traduire des sonnets si cela peut intéresser des Darnneurs désireux de s'ouvrir aux autres communautés juives.N'oublions pas que l'Italie a ses judéo-langues (j'y consacrerai un sujet prochainement), sa cuisine juive, son onomastique juive, ses traditions propres.

Ne sachant pas mettre de photos, je ne peux pas mettre des photos de synagogues italiennes, qui sont d'une grande beauté. Si quelqu'un sait s'y prendre, merci de m'expliquer comment on fait.

Ceux d'entre vous qui sont allés à Rome ont sûrement visité le Ghetto et la synagogue et constaté qu'aujourd'hui le quartier rappelle un peu le Marais de Paris,habité par une population mélangée, de Juifs et de non-Juifs, devieux habitants de souche et de ce qu'on appelle en france des "bobos". Le quartier est devenu un quartier coté,surtout pour les maisons qui donent sur le Tibre ou sur laplace mattei avec sa célèbre Fontaine aux Tortues.

Amitiés. Ciao a tutti.

Claudina

Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 21:01

Merci chere Claudine et je suis tres heureuse de te lire avec toujours ce petit plus culturel qui est le tien.
Bien sur que nous serons heureux d'en savoir un peu plus concernant ce poete et d'autant plus que tu parles de Ghetto a Rome alors que je ne savais meme pas que la ville en comprenait un.
Je n'ai pas fait tellement de recherche en ce qui concerne la communaute juive italienne mais je sais que suite a l'inquisition espagnole et portugaise, beaucoup de Juifs ont trouve refuge en Italie egalement ainsi qu'en Turquie et Grece, etc...etc...

En ce qui concerne les photos des synagogues italiennes, j'en ai apercu quelques unes qui ont pu etre placees sur une rubrique "Les synagogues du monde" et je vais faire quelques recherches.
D'autre part, ce n'est pas bien difficile d'apprendre a les placer et il y a sur Darnna quelques explications assez detaillees sur la maniere de proceder. C'est juste un petit coup a prendre. Voici d'ailleurs le lien pour acquerir cette habilete.

[www.darnna.com]

Il y a beaucoup de bla-bla aussi mais toutes les explications y sont.




Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 21:03

En voici deja une, et tres belle.


Une synagogue en Italie, a Florence qui ressemble a une Cathedrale.



Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 21:08

Cette image qui parait sur "Synagogue et Ghetto a Rome" et sur
laquelle pourtant il y a une croix. Apparemment, elle a ete transforme en Eglise.

Italy, Rome, the Ghetto, Synagogue overlooking the river





[www.dkimages.com]

Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 21:10

Et voici la belle synagogue de Rome




Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 18 fvrier 2008 : 21:13

Une image symbolique...fraternite entre religions... avec la visite du Pape smiling smiley.
Toujours a Rome.

Lire l'histoire de la communaute juive d'Italie en anglais sur le lien :

[www.bh.org.il]








Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: Claudina (IP enregistrè)
Date: 19 fvrier 2008 : 18:50

Ma chère Darlett,

Merci encore pour ton ouverture d'esprit etla chaleur que tu témoignes à mes chroniques italiennes, qu'elles soient culinaires ou historiques. C'est un pays que j'aime énormément et qui, à bien des égards, m'a beaucop rappelé le Maroc.

Effectivement les Juifs d'Espagne et du Portugal ont trouvé refuge en Italie, accueillis par le Pape mais une communauté beaucopu plus ancienne, remontant à l'Empire romain y était implantée déjà. Le Ghetto a été instauré par le Pape Paul IV en 1555, contaignantles Juifs à y résider. Il était entouré de murs qui n'ont été abattus qu'en 1848 mais les Juifs ont été contraints d'y demeurer jusqu'en 1870, date de l'Unité italienne.

L'église que tu indiques est peut-être l'église San Nicola in Carcere, qui se trouve tout près de la synagogue (mai sil ne s'agit pas d'une synagogue transformée en église), on construisait des églises dans le Ghetto pour contraindre les Juifs à se convertir et on les obligeait à aller écouter des sermons le samedi. Mais les Juifs, malins,mettaient des bouchons de cire dans leurs oreilles !!

La belle synagogue de Rome a été bâtie en 1904, après que les Cinq Synagogues anciennes, appelées en italien Cinque Scole, aient été démolies. La synagogue de Rome,et celle de Florence qui est aussi très belle,sont appelées "Synagogues de l'émancipation" car elles ont été bâties après l'Unité italienne qui a donné au Juifs le statut de citoyens de plein droit.Les communautés les ont voulues monumentales, commandées à des architectes de renom,et n'ont pas lésiné sur les moyens... Pour marquer la fin du ghetto et de toutes les vexations et brimades. A leur inauguration ont assisté des membres de la Famille Royale (L'iTalie est une république depuis 1946) et du Gouvernement.

Au début du 20ème siècoe, les Juifs accédaientà de très hautes fonctions en Italie. En France, on était en pleine affaire Dreyfus, mais l'Italie se payait le "luxe" d'un ministre de la Défense juif, le général Ottolenghi. Rome a eu un maire juif de 1907 à 1913, Ernesto Nathan, qui lancera une politique de grands travaux et contribuera à la beauté de cette ville. Ernesto Nathan "municipalisera" aussi l'éclairage public, la voirie et les transports. J'y consacrerai sans doute un sujet.

Je vais essayer de traduire quelques sonnets de Crescenzo Del Monte, les plus drôles, qui racontent des histoires qu'on aurait pu trouver au Maroc.

J'ai consacré mon mémoire de maîtrise d'italien aux minorités religieuses, ethniques et linguistiques en italie. J'ai donc pu m'intéresser de très près à la vie juive en Italie. Et elle est très riche.

Merci encore.

Amitiés.

Claudine

Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: Claudina (IP enregistrè)
Date: 18 mars 2008 : 19:05

Chers amis bonjour,

Ce sera mon cadeau de Pourim, je traduirai quelques sonnets de Crescenzo del Monte d'ici à la fin de la semaine, dont un consacré à Pourim, qu'on appelle Purimme en dialecte judéo-romain (prononcer Pourimmé, en appuyant bien sur les deux "m".

Amitiés.

Claudina

Crescenzo Del Monte, le poète du ghetto de Rome
Posté par: Claudina (IP enregistrè)
Date: 20 mars 2008 : 19:58

Bonjour,

Voici comme annoncé,un premier poème de Crescenzo Del Monte, traduit par mes soins; J'ai égalementtraduitles notes de renvoi mentionnéesdans l'édition; dans ce poème, crescenzo Monte réaffirme à la fois son indentitéjuive etson profond enracinement dans la terre de Rome. au Maroc aussi, on aurait pu écrire un poème semblable, tant nos racines y étaient ancrées.

UN ROMAIN DE ROME (1)

Je suis juif romain et je suis romain
Depuis le temps du temps des Anciens

Quand mangeait des figues (2)
Et qu'on ne parlait pas encore la langue des Monti (3)

Je parle comme en ce temps-là
et ce qui est étrange, c'est qu'on se moque de moi
En me disant "bien le bonjour à ces Anciens romains
Au nez recourbé, toujours le bout de ferraille à la main"

J'ai vu Jules César et Pompée !! (4)
J'ai eu bien du malheur sous Vespasien (5)

Et c'est depuis ce temps-là que je crie "Aeo" (6)

Mais avec ce cri, j'ai pu voir
Tant de maisons démolies, au fil du temps
Et en attentdant, gr^^ace à Dieu, moi, je suis toujours debout

31 Mars 1923

(1) On dit qu'on est Romain de Rome quant les quatres grands-parents sont nés à Rome.

(2) Les figues, fruits méditerranéens par excellence étaient consommées qutidiennement dans la Rome Antique et consituaient souvent le seul repas, accompagnées d'un morceau de pain frotté d'huile.

(3) Le quartier des Monti, situé entre le Quirinal etle Colisée (pour les Darnneurs qui connaissent la Ville eternelle), était réputé pour être le quartier où l'on parlait le dialecte le plus pur. del Monte est très ironique, insinuant que les habitants des Monti étaient snobs.

(4) C'est sous Pompée que les premiers Juifs sont arrivés à Rome, commerçants ou esclaves très vite rachetés par les commerçants.Jules césar sera très bienveillant pour les Juifs, qui pleureront sincèrement sa mort et organiseront des veillées de prières. Depuis ce temps-là, les JUifs ont toujours vécu à Rome, sans être jamais victimes d'expulsion.

(5) C'est sous le règne de Vespasien que le Temple de Jérusalem sera détruit et le peuple juif dispersé.

(6) Cri des ferrailleurs ambulants, qui étaient très souvent juifs.

A presto, cari amici !! A bientôt, chers amis !!



Dèsolè, seuls les utilisateurs enregistrès peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'