LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent12345
Page courante: 5 of 5
Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 13:10

Bonjour Lilbg,

Les travailleurs qui vont rejoindre les quartiers de la p?riph?rie sont au nombre de quelques centaines de milliers sans plus, le nombre d'habitant n'atteint certainement pas les 8 millions!

Il faut reconnaitre que les statistiques sont r?st?es un peu "statiques" ces d?rni?res ann?s.


Ce dont je suis sure, c'est que ces quartiers - Hay Mohammedi ex Carri?res Centrales- Ain CHok- Drissia etc ont leur propre activit? culturelle, sportive et associative.

d'Ailleurs, la plupart des artistes sont issus du t?rroir tel que : Nass El Ghiwane, Jil Jilala et autres hommes de Th?atre et du cin?ma.

N.B Darlett, J'ai peut-etre fait une petite entorse en n'usant pas du"ImageSack" , mais que ne ferait-ont pas pour notre Marie Jos? qui tenait ? voir son Ecole Jeanne d'Arc.

C'est fait.



Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 14:02

Bonsoir ABDOU,

Tu m'as d?vancer sur la visite d'ETTEDGUI ALBERT ? Marrakech,je te souh?ite bonnes vacances .


" T A R Z A N " ./.

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 14:48

Bonjour Tarzan,

Je suis rentr? de Marrakech hier soir ou j'ai pris de superbes photos du Centre Ville - Th?atre Op?ra Royal, Palais des Congr?s...et de la r?gion - Asni- Ouirgane etc...

J'ai rendu visite en compagnie de ma femme ? Albert et son ?pouse hier matin dans leur lieu de r?sidence.

Profite bien de ton s?jours en compagnie de ta fille Caro, qu'il va falloir nous pr?senter... C'est la mascotte de darnna.

Abdou


Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 15:09

Lil,

comment peux tu imaginer que j'ai pass? 10 jours ? Casa en janvier dernier et que je n'ai pas photographi? mon ?cole ???

te fatigues pas, j'ai assez de photos de cette ?cole en 95 et 2006, et aussi lorsque j'y ?tais ?l?ve ...

et ce n'est plus l'Institution Ste Jeanne d'Arc mais l'Ecole Jeanne d'Arc !

et ces photos sont d?j? sur les sites !

Marie Jos

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 15:20

Ok Marie Jo, disons que je les chercherai pour d'autres personnes qui pourraient, peut ?tre, vouloir retrouver leur ?cole?
J'avais d'ailleurs pr?cis? que je les chercherai "pour ceux qui ont fr?quent? cette ?cole commme toi" ...
D'autant que les tiennes, tu ne les a pas mises sur les sites..

ABDOU, MDR, les 8 millions de travailleurs journaliers ? Casa, effectivement c'est un peu beaucoup!
Il ne faut pas croire ce que les chauffeurs de petits taxis vous disent hihihi.




Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 15:32

Lil tu devrais regarder ? la rubrique

"souvenirs, souvenirs" ...

Marie Jos

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 16:18

Merci Abdou,

jai oubli? de te remercier de cette photo de mon ?cole primaire.

merci mon ami,

Marie Jos

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: abdou (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 17:13

Marie jose,

A titre exceptionnel et au risque de m'contenter darlett ( pour cet envoie hors ImageShack" je t'adresse une photo recente de "la plaque" de... l'institution.

l'ecole a repris le nom de l'Institution.







Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 30 avril 2006 a 17:37

merci infiniment Abdou,

mais c'est tress recent car en janvier dernier , je n'ai pas vu cela, c'est peut-etre a l'arriere c?t? entree des eleves ???

un grand grand merci

Marie Jose




Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: delgado albert (IP enregistré)
Date: 22 mars 2010 a 21:23

salut,sylvain la visite de casablanca est superbe ; je suis né bv pasteur ensuite bv massena a beausejour,annee 42 jusque en 58 je peut aussi te dire que j,avais de la famille fernandez qui habiter au maarif juste a cote du cine rex ensienne salle de boxe a marcel cerdan l,eglise aussi je cauner ,jespere faire autant de photos que toi au mois d,octobre est en faire beneficier d,autre conecter, il y a 1 une personne qui parler d,un plan detailler en plusieur morceaux ,si je peut l,avoir cela serait sympat ;;;;;encore merci de cette ballade
amitiée !!!
albert.

Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: delgado albert (IP enregistré)
Date: 23 juin 2010 a 19:06

pour 1 voyage le 10 oct 2010 je serais heureux,de savoir si l,av pasteur et le blv beausejour allons jusquau terrain d,aviation tous cela a casablanca,merci davance pour toutes les reponse qui me serons donnees.albert.

pedro72

Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 23 juin 2010 a 21:53

Toutes ces adresses ne sont que du temps du protectorat car aujourd'hui le Maroc est indépendant




Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 23 juin 2010 a 22:49

Bonsoir delgado albert,

Tout d'abord,Je te souhaîte une bonne "BIENVENUE" dans ce forum qu'est DARNNA.COM

Si tu viens à Casablanca en octobre 2010,je serais heureux de t'accompagner dans ces adrèsses que tu recherches.

En éffét,les adrèsses ont changées depuis l'Indépendance,mais le Bd PASTEUR est devenu l'Avenue des Forces Armées Royales (F.A.R.)

Le bd de Beauséjour n'a jamais éxisté comme tu le dis qui va au Camp de l'Aviation,c'était l'avenue Mermoz.

Pour les cinémas du Maârif,ils sont tous fermés,mais la rue du Jura est devenue piétonnière !!!!!

Avec la chance qu'on pourra retrouver la maison des Fernandez,l'église est toujours en place,mais ne sert pas de culte,voir plutôt pour mission culturèlle.

Tu pourras me contacter sur mon adrèsse élèctronique :

richardbrandlin@yahoo.fr


Mes amitiés.

" T A R Z A N " ./.+$%

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: delgado albert (IP enregistré)
Date: 26 juin 2010 a 19:13

abdou.je me suis permist de regarder tous ses photos de l,ex av pasteur ou je suis ne moi et mes 2soeurs 42.44.46 ,le bv mohammed v
ily avait l,usine pepcicola que de souvenir,autre lieu de notre enfance
quartier beausejour(rue des oeillets,allee carmen)ce doit etre des qui
nesiste plus?ce qui ma fait redecouvrir mes racines,c,est le faite d,
avoir etait comme commissaire a marrakech a la grande course wttc 2009.
ou j,ais put converser avec des casablancais ,,,,,,,
ce retour seras fait le 10 oct 2010 a marrakech;puis 2 ou 3 jours a casa mon epouse , ma soeur et son mari!!!

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: delgado albert (IP enregistré)
Date: 26 juin 2010 a 19:16

desolee j,ais oublier de te saluet amicalement
1 bidahoui!!!!
albert.delgado@sfr.fr

Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: mriziga (IP enregistré)
Date: 22 juillet 2010 a 18:38

Bonjour les amis et amies, sur un autre cite lequel je préfére ne pas dire le nom, il y a une carte du boulevard du 4ème Zouaves mais le hic c'est que c'est écrit (boulevard de France). Pourriez vous me dire en qu'elle moment ce boulevard a due porté ce Nom.




Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 03 août 2010 a 18:57

Bonjour mriziga,

En 1937,le boulevard du 4éme zouaves éxistait déjà sur les annuaires des abbonés au téléphone.

Il va falloir chercher bien avant cette date,il se peut que ce boulevard avait pris le nom de la place en même temps au début du protéctorat(1912).

Alors,tu es revenu des vacances,je suppose ?????

Alors vive Strasboug avec sa"Kronnenboug" déborde de sa mousse !!!!!


" T A R Z A N " ./.+$%

Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: mriziga (IP enregistré)
Date: 06 août 2010 a 11:23

Bonjour Tarzan je te remercie pour ta réponse, et pour les vacances. Oui c'est fini en attendant les prochaines qui ne durera qu'une semaine à Lille (Nord) pour la grande braderie qui se déroule tous les ans le premier WEEK-END de Septembre. Et sa c'est mon plus grand dada, même Malade ça ne m'empêche pas d'y aller chiner dans les puces et brocantes, pratiquement chaque dimanche je parcoure plus d'une centaine de Km d'une broc à une autre et cela rapporte ses fruits bien sur.
Et comme on dit: Quant on aiment on comptent pas. Tien, j'ai déjà préparer ma liste pour ce dimanche:
Au départ c'est Entzheim village à 9 Km de strasbourg direction le Haut Rhin ensuite Gresswiller à 23 Km de stras direction Paris et en dernier Mommenheim qui et à 20 Km de Stras et en direction des voges, et aussi chaque fois c'est le chemin à l'envers jusqu'au point de départ (Strasbourg) car ce n'est pas la même direction c'est comme si je te dis une fois vers El jadida une autre vers Rabat et une autre fois vers Settat. Le total de cette petite excursion et de 9+23+20= 52x2=104 Km. Bon journée à toi.

Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Quamefil (IP enregistré)
Date: 07 août 2010 a 04:21

Belles photos!
Merci aux participants.

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: Joujou (IP enregistré)
Date: 31 octobre 2011 a 00:43

Bonjour a toutes et a tous,
Très très heureux je trouve des anciens de l ecole Jeanne d arc et cette photo prise en 1985 j y étais grand sourire classique au cp1 j ai pris ma première gifl de ma scolarité grand sourire classique en s temps la y avais encore des soeurs.

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 09 février 2012 a 09:54

Citation:
andre
Bonjour Sylvain,
Il me semble reconaitre Jacques Rebboh (qui est medecin ? Paris) et william Amzallag dans ta photo de Classe.Est-ce-que je me trompe?

amiti?s.

"A"
Vous parlez de William AMZALLAG ayant habité Bd. de Paris? si c'est bien lui il est cardiologue à NICE.(petit cousin)




Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 03 mars 2012 a 22:49

Lorsque Casablanca s’éveille

À l’heure où l’aube commence à entailler les ténèbres qui enveloppent le ciel, Casablanca, comme anesthésiée, dort encore, trop heureuse de garder ses rues désertes et ses klaxons muets.


À l’heure où l’aube commence à entailler les ténèbres qui enveloppent le ciel, Casablanca, comme anesthésiée, dort encore, trop heureuse de garder ses rues désertes et ses klaxons muets. C’est l’unique moment de répit que les hommes lui offrent durant la journée. Elle prend le temps de respirer. La brise marine purifie l’air en soufflant au loin les particules des gaz d’échappement. Tel un boxeur groggy sur le tapis sous les coups de la veille, elle tente de récupérer des forces avant le compte de dix. Elle panse ses plaies et se prépare aux prochains assauts que l’armée de piétons et les marées de véhicules lui porteront dès le soleil levé.

Au milieu de cette place que l’on appelait jadis « Bab el Kebir », j’entends monter des profondeurs de la nuit la voix mélodieuse d’un muezzin qui essaie de tirer les habitants de leurs songes. D’autres appels s’élèvent crescendo des quatre coins de la ville dans un impressionnant concert qui anime le ciel d’une extraordinaire effervescence spirituelle. Venues de partout et de nulle part, des vibrations pénètrent les cœurs et traversent les fibres des fidèles qui se pressent vers les mosquées, heureux de commencer la journée par un envol de quelques minutes vers l’éther céleste.



Je remonte vers la place toute proche où, donnant libre cours à leur génie, les premiers bâtisseurs avaient construit avec harmonie des monuments où sont gérées les affaires de la cité : le palais de justice, la banque centrale, la poste, la wilaya, les services des impôts. Une concentration de beauté architecturale, couplée avec une ouverture spatiale unique.

L’horizon commence à s’illuminer au loin, au bout de la grande avenue Hassan II. Je poursuis ma marche matinale et déambule dans les rues du quartier Gauthier, gisement architectural de l’art déco du début du siècle dernier, traquant odeurs et images, fixant les imperceptibles palpitations d’une société qui ne finit pas de se chercher.
Gauthier donne à ses résidents le sentiment d’y avoir toujours vécu. Même aux nouveaux venus. Symbole de la réussite sociale des premiers habitants de Casablanca, il est l’un des quartiers huppés d’une métropole qui, au Maroc de l’entre-deux-guerres, symbolisait la ville où il était possible de se faire une place au soleil. Un havre de paix distant d’à peine cinq minutes du centre-ville, constitué de petites villas et d’hôtels particuliers habités en premier lieu par les Français installés au Maroc à l’époque. Quelques années plus tard, les Marocains de confession juive qui vivaient à la place de Verdun et au boulevard de Bordeaux tout proches empruntèrent l’ascenseur social pour rejoindre ces occupants originels. Vers le milieu du siècle, leurs compatriotes musulmans suivirent leur exemple et s’installèrent peu à peu dans les ravissantes demeures du quartier, abandonnées par des propriétaires qui, oubliant leur enracinement séculaire dans cette belle contrée du nord-ouest de l’Afrique, succombaient aux chants des sirènes qui provenaient de France, du Canada ou d’Israël.
 
Ce matin, à ma grande détresse, mon regard tombe sur des villas éventrées à chaque coin de rue.  Gauthier subit dans ses entrailles, en silence, les impitoyables attaques de bulldozers insensibles à l’agonie d’un des plus riches patrimoines architecturaux du Maroc. L’endroit hésite entre perdre son âme devant la prolifération d’immeubles sans personnalité, ou s’accrocher à la vie et se forger une vocation nouvelle au sein d’une ville elle-même en quête d’identité, déboussolée par l’ébullition anarchique qui dénature son urbanisme mythique. Je quitte le quartier, mélancolique, le cœur lourd.

Il est sept heures. Le soleil s’est levé. Les chaussées sont envahies par des automobilistes pressés, les trottoirs occupés autant par les piétons que par les marchands ambulants. Les éboueurs s’attaquent vaillamment aux détritus épars et aux saletés multiformes. Les enfants se dépêchent vers leurs écoles. Les livreurs de poissons jaillissent du port vers les quatre coins de la ville. Les cargaisons de fruits et légumes filent en direction des marchés de quartiers. Les klaxons déchirent l’atmosphère. Les agents de l’ordre officient aux carrefours. Les mendiants s’installent devant les pâtisseries. Les magasins lèvent leurs rideaux. Les ouvriers investissent les usines. Les bulldozers des promoteurs reprennent leurs démolitions.
Casablanca s’est éveillée. Toujours aussi tumultueuse. Toujours aussi laborieuse. Chaque jour un peu plus amnésique.
Le 29-02-2012 à 11:23
Par : Rida Lamrini

Re: Suivez le Guide, Balade dans le Casablanca d'aujourd'hui
Posté par: L'Artiste (IP enregistré)
Date: 28 janvier 2013 a 04:32

Citation:
aaron
Lorsque Casablanca s’éveille
À l’heure où l’aube commence à entailler les ténèbres qui enveloppent le ciel, Casablanca, comme anesthésiée, dort encore, trop heureuse de garder ses rues désertes et ses klaxons muets.


À l’heure où l’aube commence à entailler les ténèbres qui enveloppent le ciel, Casablanca, comme anesthésiée, dort encore, trop heureuse de garder ses rues désertes et ses klaxons muets. C’est l’unique moment de répit que les hommes lui offrent durant la journée. Elle prend le temps de respirer. La brise marine purifie l’air en soufflant au loin les particules des gaz d’échappement. Tel un boxeur groggy sur le tapis sous les coups de la veille, elle tente de récupérer des forces avant le compte de dix. Elle panse ses plaies et se prépare aux prochains assauts que l’armée de piétons et les marées de véhicules lui porteront dès le soleil levé.

Au milieu de cette place que l’on appelait jadis « Bab el Kebir », j’entends monter des profondeurs de la nuit la voix mélodieuse d’un muezzin qui essaie de tirer les habitants de leurs songes. D’autres appels s’élèvent crescendo des quatre coins de la ville dans un impressionnant concert qui anime le ciel d’une extraordinaire effervescence spirituelle. Venues de partout et de nulle part, des vibrations pénètrent les cœurs et traversent les fibres des fidèles qui se pressent vers les mosquées, heureux de commencer la journée par un envol de quelques minutes vers l’éther céleste.



Je remonte vers la place toute proche où, donnant libre cours à leur génie, les premiers bâtisseurs avaient construit avec harmonie des monuments où sont gérées les affaires de la cité : le palais de justice, la banque centrale, la poste, la wilaya, les services des impôts. Une concentration de beauté architecturale, couplée avec une ouverture spatiale unique.

L’horizon commence à s’illuminer au loin, au bout de la grande avenue Hassan II. Je poursuis ma marche matinale et déambule dans les rues du quartier Gauthier, gisement architectural de l’art déco du début du siècle dernier, traquant odeurs et images, fixant les imperceptibles palpitations d’une société qui ne finit pas de se chercher.
Gauthier donne à ses résidents le sentiment d’y avoir toujours vécu. Même aux nouveaux venus. Symbole de la réussite sociale des premiers habitants de Casablanca, il est l’un des quartiers huppés d’une métropole qui, au Maroc de l’entre-deux-guerres, symbolisait la ville où il était possible de se faire une place au soleil. Un havre de paix distant d’à peine cinq minutes du centre-ville, constitué de petites villas et d’hôtels particuliers habités en premier lieu par les Français installés au Maroc à l’époque. Quelques années plus tard, les Marocains de confession juive qui vivaient à la place de Verdun et au boulevard de Bordeaux tout proches empruntèrent l’ascenseur social pour rejoindre ces occupants originels. Vers le milieu du siècle, leurs compatriotes musulmans suivirent leur exemple et s’installèrent peu à peu dans les ravissantes demeures du quartier, abandonnées par des propriétaires qui, oubliant leur enracinement séculaire dans cette belle contrée du nord-ouest de l’Afrique, succombaient aux chants des sirènes qui provenaient de France, du Canada ou d’Israël.
 
Ce matin, à ma grande détresse, mon regard tombe sur des villas éventrées à chaque coin de rue.  Gauthier subit dans ses entrailles, en silence, les impitoyables attaques de bulldozers insensibles à l’agonie d’un des plus riches patrimoines architecturaux du Maroc. L’endroit hésite entre perdre son âme devant la prolifération d’immeubles sans personnalité, ou s’accrocher à la vie et se forger une vocation nouvelle au sein d’une ville elle-même en quête d’identité, déboussolée par l’ébullition anarchique qui dénature son urbanisme mythique. Je quitte le quartier, mélancolique, le cœur lourd.

Il est sept heures. Le soleil s’est levé. Les chaussées sont envahies par des automobilistes pressés, les trottoirs occupés autant par les piétons que par les marchands ambulants. Les éboueurs s’attaquent vaillamment aux détritus épars et aux saletés multiformes. Les enfants se dépêchent vers leurs écoles. Les livreurs de poissons jaillissent du port vers les quatre coins de la ville. Les cargaisons de fruits et légumes filent en direction des marchés de quartiers. Les klaxons déchirent l’atmosphère. Les agents de l’ordre officient aux carrefours. Les mendiants s’installent devant les pâtisseries. Les magasins lèvent leurs rideaux. Les ouvriers investissent les usines. Les bulldozers des promoteurs reprennent leurs démolitions.
Casablanca s’est éveillée. Toujours aussi tumultueuse. Toujours aussi laborieuse. Chaque jour un peu plus amnésique.
Le 29-02-2012 à 11:23
Par : Rida Lamrini
Bonsoir,
Je suis confus a savoir si ce message vient de aaron ou de Rida Lamrini. A dire vrai, j'ai ete touche et tres emu pas votre recit, tres poetique d'ailleurs. Cela me fait penser a la villa qui se trouvait pres de chez moi sur le Bd de Bordeaux sur le trotoir oppose au cinema Verdun; je me demande ce qu'elle en est devenue. Et la Villa Benisty? Enfin vous-est-il possible de nous montrer des photos de villas qui sont / etaient razees par les bulldozers? Merci et au plaisir de vous connaitre. Avi Benhayoun

Aller à la page: Précédent12345
Page courante: 5 of 5


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'