LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
LES MOUSSEMS
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 12 juillet 2005 a 19:59

les moussems


Les fêtes égrènent les saisons, célébrant les ressources locales. Les festivals sont consacrés aux arts et aux traditions populaires. Les moussems sont de grands rassemblements rendant hommage à un saint homme. Ne manquez aucune occasion de faire la fête. Vous admirerez des fantasias, des danses, des chants, des costumes traditionnels, vous participerez aux processions et aux dégustations.
Ces manifestations dépendent souvent des conditions locales (récolte) ou du calendrier lunaire. II est donc impossible d'en donner les dates longtemps à l'avance.

La fête des dates a Erfoug

Quand octobre se pare de ses plus belles lumières le grand sud du Maroc, vous êtes certain d'approcher de la grande fête des dattes d'Erfoud. Ce sont trois jours de festivités qui célèbrent ce fruit oblong, moelleux, aux couleurs mordorées qui a mûri au soleil de l'été pour le transformer en cette douceur fondante et sucrée qui fait éclater de plaisir vos milliers de papilles.
Cette fête est l'occasion pour les tribus et les aubergistes de la région de se retrouver, dans une ambiance typique. Au son de la musique et au milieu de tentes berbères, vous êtes invités à boire le traditionnel thé d'accueil.

La fête des roses a el Kelaa M'Gouna

Quand arrive la mi-mai, le parfum des roses embaume l'air printanier de toute la vallée du Dadès dans le sud marocain. On peut assister à la récolte de la très précieuse "Rosa damascena", apportée dit la légende par des pélerins venant de la Mecque et dont la graine tombée le long des chemins s'est ensuite abondamment développée au cours des siècles par de longues haies de rosiers délimitant d'un ruban rose les champs verts de la vallée. Dès l'aube, ce sont les femmes, enveloppées dans leur gandoura leur servant de sac, qui recueillent une à une les fleurs parfumées.
A la fin de la cueillette, Kelaa M'Gouna célèbre alors pendant 3 jours, la reine des fleurs. C'est l'occasion pour les habitants des villages voisins de descendre des montagnes en arborant leurs plus beaux atours pour participer à cette fête odorante, colorée et très animée. Dans la troupe folklorique à la chorégraphie originale, la femme symbolise l'abeille (habits noirs, verts et blancs). L'homme en blanc symbolise l'apiculteur. Dans le tableau final, les danseuses forment une ronde, entourés par les hommes. C'est la représentation de la symbiose entre l'apiculteur, les fleurs et les abeilles, les uns ne pouvant se passer des autres.
Dans les rues de la ville, parées de bouquets parfumés, résonne alors le son des flûtes et des tambours. Un défilé de chars décorés de motifs naïfs s'étire tout au long du parcours acclamés par les youyous de spectatrices enthousiastes qui bombardent de pétales de roses la jeune fille élue reine d'un jour.

Moussem des fiançailles des Ait Haddidou

Au début de l'automne, dans le Haut-Atlas, en plein coeur du pays berbère, dans la province d'Errachidia, le vaste plateau d'Imilchil connaît une effervescence inhabituelle. Dans ce décor somptueux et grandiose convergent plus de 20 000 Marocains, qu'ils viennent du nord, de Khenifra, de l'Ouest, de Beni Mellal et du sud à partir de Tinerhir, pour le plus grand moussem de l'année. Ce Moussem a une triple vocation La première est religieuse. Les pèlerins viennent faire action de grâce pour les récoltes et se recueillir sur le tombeau du marabout (saint musulman), Sidi Ahmed Oulmaghni, de grande renommée, situé à quelques kilomètres. La deuxième est économique. Il est une immense foire agricole. En quelques heures un immense village de tentes berbères et caïdales s'érigent dans l'immense étendue vers laquelle convergent, en longues caravanes, agriculteurs, marchands, pèlerins, parents éloignés pour qui ce rassemblement est devenu une exceptionnelle occasion de faire leurs achats et se retrouver. Enfin la troisième vocation, cette fois-ci matrimoniale attire une autre catégorie de marocains. Car Imilchil, c'est la fête de l'espoir pour les jeunes gens et les jeunes filles du plateau des lacs puisqu'exceptionnellement les jeunes filles musulmanes peuvent rencontrer, à visage découvert, des jeunes hommes célibataires et échanger des promesses de mariage librement consenti.

Moussem du Cheikh Sidi Mohammed Laghdaf

A Tan Tan les habitants du Sahara, entre autres les touaregs, se rendent fin mai, début juin au marabout du saint. Vous avez là l'occasion unique de rencontrer les nobles fils du Sahara.

Moussem de Moulay Abdallah à El Jadida

Le village de pêcheurs de Moulay Abdallah, au sud d'El Jadida est ,au mois d'août , le lieu où se déroule l'un des plus beaux moussemx de tout le Maroc. Les points culminants de ce pèlerinage vers la Zaouia du Saint sont constitués par des jeux équestres, des fantasias où les cavaliers montrent leur agilité exceptionnelle.

Moussem de Moulay Idriss à Zerhoun (Près Meknès)

Après le pèlerinage de La Mecque, le pèlerinage à Moulay Idriss durant le moussem est le plus important pour les musulmans marocains. Ce moussem se déroule sur trois week end de la mi- septembre à la fin septembre. La baraka du saint est si grande que 7 pèlerinages peuvent remplacer, selon la tradition populaire, le grand pèlerinage vers la Mecque.

soly

Re: LES MOUSSEMS
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 12 juillet 2005 a 20:12

Les fêtes égrènent les saisons, célébrant les ressources locales. Les festivals sont consacrés aux arts et aux traditions populaires. Les Moussems sont de grands rassemblements rendant hommage à un saint homme. Ne manquez aucune occasion de faire la fête. Vous admirerez des fantasias, des danses, des chants, des costumes traditionnels, vous participerez aux processions et aux dégustations. Ces manifestations dépendent souvent des conditions locales (récoltes) ou du calendrier lunaire. Il est donc impossible d'en donner les dates longtemps à l'avance.

Fête des Amandiers en fleurs - Tafraout - Février

Fête des Roses - El Kelaâ M'Gouna - Mai

Fête des Cires - Salé - Mai

Symphonies du Désert - Ouarzazate - Juin

Fête des Cerises - Séfrou - Juin

Festival des Arts Populaires - Marrakech - Juin

Fête du Chameau - Guelmim - Juillet

Festival culturel d'Asilah - Asilah - Août

Fête des fiançailles - Imilchil - Septembre

Fête du cheval - Tissa (Fès) - Septembre

Fête des Dattes - Erfoud - Octobre

Festival des Musiques Sacrées - Fès - Octobre

Festival d'Agadir - Décembre

PRINCIPAUX MOUSSEMS

Moussem de Fiançailles de Imilchil (18 septembre)

Moussem Moulay Abdellah - El Jadida - Août

Moussem Moulay Idriss Zerhoun (près de Meknès) - Fin Juillet


SOLY




Re: LES MOUSSEMS
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 12 juillet 2005 a 20:16

Les Moussems

Moussem Moulay Idriss : (Fès / Septembre)

Cet événement est l'hommage de la ville entière à son Saint patron et représente l'un des plus importants du pays. les Syndics des corporations, soutenus des notables de leurs corps de métiers, font une collecte. Ces contributions serviront à couvrir les frais des festivités et le montant des offrandes. la hausse du Mausolée du Saint, en soie bordée d'or, constitue le tribut annuel des Tisserands. Marchands, tanneurs, dinandiers, forgerons, cordonniers, offrent des taureaux prétendus aux sacrifices et d'énormes bougies colorées et décorées pour l'illumination du sanctuaire. le grand jour arrive. L'exhibition des offrandes que conduit une longue et fracassante parade commence dès le matin et se poursuit jusqu'au coucher du soleil.

Moussem Moulay Idriss Zarhoun : (Meknès)

c'est la plus grande fête que connaît cette petite ville sainte, ville étalée sur un éperon rocheux, dominant la vallée de l'Oued Khoumane et la plaine de Volubilis. Celle-ci abrite le mausolée du fondateur de la première dynastie arabe ayant régné au Maroc "Les Idrissides". Chaque année, à la fin de l'été, les différentes corporations de la médina viennent, les unes après les autres, rendre hommage à leur saint, apportant ainsi de nombreuses offrandes et sacrifices accompagnés de chants et de musiques dont la reproduction de nombreuses processions de troupes folkloriques telles que les Aissaouas, les Hmadcha, et les Hal Touat.

[Moussem Moulay Abdellah : (El Jadida / Août)

La cité de Moulay Abdellah se situe à environ 10km à l'ouest d'El Jadida. Là où se déroule chaque année ce Moussem grandiose groupant des milliers de personnes venant de toutes parts du royaume et autres. Son immense célébrité est due à ses splendides fantasias.

Moussem des Fiançailles : (Imilchil / Septembre)

Le moussem d'Imilchil a acquis une renommée internationale qui en fait aujourd'hui un lieu de pèlerinage touristique
Imilchil est un petit village du Haut Atlas qui se trouve à 2600 mètres d'altitude. Il est de coutume que les jeunes filles de la région se marient le jour du Moussem. Autrefois, un Saint homme bénissait les unions à Agdoul et la légende dit qu'elles vivaient toujours dans la joie et le bonheur. C'est sur l'emplacement où est enterré cet homme vénéré du Haut Atlas que se tient cette cérémonie de fiançailles. C'est l'occasion pour quelques 30.000 personnes des Hauts plateaux de se rassembler sous les tentes pendant une durée de trois jours avec leurs troupeaux, leurs chevaux et leurs dromadaires. Alors, aux jeunes filles d'évaluer leur beauté, et de se parer de leurs magnifiques bijoux et de danser pendant de longues heures, avant que leurs destinée les emmène là où leur nouveau refuge les attend.

Moussem de Guelmim : (Asrir / juin)

Cette à caractère plutôt commercial, marque le rassemblement d'un nombre inconsidérable de dromadaires. Le Moussem coonaît un franc succès de tous les visiteurs quant aux somptueuses festivités qui l'accompagnent et plus particulièrement la danse de la "Guedra" que vous pouvez admirer paisiblement à partir de votre tente autour d'un succulent méchoui.

Moussem de Tan Tan : ( fin mai / début juin)

Moussem de tan Tan ou le grand rassemblement des Hommes Bleus : Dans cette petite cité en plein Sahara, se déploie chaque année un immense rassemblement de toutes les tribus mitoyennes à l'occasion du Moussem Sidi Mohamed Maa El Aynine qui couvre à la fois un caractère religieux et commercial.

Moussem des Roses : (mi-mai)

Moussem des Roses (Kelaa des M'Gouna) : Au cours de cette journée, et dans un des plus féeriques, se déroulent des manifestations diverses parmi lesquelles on trouve : folklore, expositions artisanales, une pléiade de chars fleuris formant ainsi un petit paradis roulant, élection de "Miss Roses" suivi d'une agréable randonnée à dos de chameaux, et pour clore en beauté : une extraordinaire excursion dans la vallée des roses.

Moussem des cerises : (Sefrou / juin)

moussem des Cerises : Trois journées de fête, de koie et d'allegresse, où de nombreuses compétitions sportives, une fantasia, une retraite aux flambeaux et des attractions foraines ont lieu, le tout suivi de l'élection de "Miss Cerisette" bien sûr après avoir assisté au défilé de son cortège.

Moussem des Dattes : (Erfoud / début octobre)

Moussem des Dattes : Erfoud, ville de fondation coloniale, a gardé les arcades crépies de roses et des alignements de tamaris; son attrait réside dans sa situation au bord de l'oued Ziz, en plein cœur de Tafilalet. dans sa région, où poussent près d'un million de palmiers, se déroule annuellement cette magnifique fête. Cependant, tous les habitants de la région procèdent en familles ou entre amis à la récolte des dattes, par laquelle on acquière une gamme de production très étendue, notamment : Bouzekri, Boufegous, Majhoul, Bouslikhan et autres.

SOLY

Re: LES MOUSSEMS
Posté par: evanou (IP enregistré)
Date: 12 juillet 2005 a 23:04

Soly, peut-tu me dire si El Kelaa se trouve près de Meknes, et s'il existe d'autres bled qaui s'appellent El Kelaa?
merci d'avance.

" MOUSSEM D'IMILCHIL - FOIRE AUX FIANCES "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 21 août 2007 a 01:22

- DANS LE DOMAINE DU HAUT ATLAS DES AIT HADIDOU -


IMILCHIL,centre administratif,et ancienne Kasba sur le térritoire de l'importante tribu bèrbère des AIT HADIDOU au folklore très riche.


Une fois par an et durant plus d'une semaine (la 3éme ou 4éme de septembre)près de 30.000 nomades issus des montagnes alentour viennent planter leur khéïma (tente)sur les ondulations dénudées d'Imilchil.


Moutons et autres bêtes d'élevage sont vendus ou échangés contre les grains,les céréales,les épices et les étoffes qui serviront à surmonter l'hiver.

C'est l'occasion de renouer des liens familiaux et pour les jeunes filles de trouver un mari,car c'est GENERALEMENT ELLES QUI FONT LEUR CHOIX.

D'où le nom de FOIRE AUX FIANCES donné à ces réjouissances qui dure environ 3 jours.

Les femmes se parent de leurs plus beaux bijoux et l'on peut assister à des danses folkloriques telles que l'AHIDOUS aux rythmes facinants.




" T A R Z A N " ./.

" MOUSSEM D'IMILCHIL - FOIRE AUX FIANCES "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 21 août 2007 a 02:20

LE MOUSSEM D'IMILCHIL DU 15 SEPTEMBRE 1991 A AIT AHMER.

AMBIANCE DE FETE ET DE REJOUISSANCE AVEC LES INSTALLATIONS DE SONS ET LUMIERES PAR GROUPE ELECTROGENE,NUIT MUSICALE DE DANSES FOLKLORIQUES.
LA TENUE VESTIMENTAIRE DES GENS DE LA REGION DES AIT HADIDOU.
JE SUIS ACCOMPAGNER D'UNE MAGNIFIQUE PETITE HADIDOU.
as.JPG

" MOUSSEM D'IMILCHIL - FOIRE AUX FIANCES "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 21 août 2007 a 03:18

- IMILCHIL - PLATEAU DES LACS -


Les lacs de Tislit et d'Isli se trouvent en deça d'Imilchil à environ quelques 30 kms et à quelques 2.200 mts d'altitude.


D'étranges légendes s'attachent à ces deux lacs"dela fiancée" et "du fiancé alimentés,dit-on,par des larmes d'un amour qui interdisait l'appartenance à des tribus opposées.

Cette histoire est évoquée par un attrayant moussem qui se tient au mois de septembre autour d'Imilchil.


" T A R Z A N " ./.

LES MOUSSEMS
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 25 août 2007 a 01:24

- LE GRAND ATLAS - LE PLATEAU D'IMILCHIL -


Par les voies d'accès pour IMILCHIL,il y a quatres routes diffèrentes :


1 °- La plus accèssible est la route n°3443 à partir de RICH,AMOUGER,TAGOUDIT et IMILCHIL(120 kms).

2° - La route n°1903 à partir d'EL KSIBA,TIZI-N'ISLY,TASSENT,BAB N'OUAYAD,LAC DE TISLIT et IMILCHIL(109 kms).


3° - La route n°3445 à partir de TINERHIR,AGOUDAL,AIT-HANI et IMILCHIL(109 kms).

4° - La dernière route,la plus pittoresque,mais la peu fréquentée et la n° 3425 à partir de MIDELT,CIRQUE DE JAAFAR,TAGOUDIT et IMILCHIL.


Tous ces circuits sont pittoresques en général avec ses montagnes et ses vallées sans discontinuer pendant tout le parcours à vous couper le souffle,de surprise en surprise.

La n° 3443 est la voie d'accès des autocars,en plus,c'est celle qui longe la fameuse vallée de l'oued Ziz.


" JE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE DANS CETTE REGION ".


" T A R Z A N " ./.



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'