ROND-POINT CULTUREL :  DARNNA.COM
Litterature, Arts & Opinions  
Simone De Beauvoir
Post par: kirstine (IP enregistr)
Date: 12 dcembre 2006 a 12:09

Voici le lien pour écouter une interview de Simone de Beauvoir en 1970, faite à l'occasion de la sortie de son livre "La vieillesse". Je suis interpellée par ce livre que j'ai parcouru hier soir et dont j'ai commencé à lire la préface car je le trouve extrêmement actuel!!!

Une photo de Simone de Beauvoir avec Sartre: ne voyez vous pas la ressemblance étonnante avec les acteurs du film d'hier soir??




[archives.tsr.ch]





Laila




Re: Simone De Beauvoir
Post par: darlett (IP enregistr)
Date: 12 dcembre 2006 a 19:48

Merci Laila pour ce lien que je vais suivre certainement.

Simone de Beauvoir etait ma preferee il y a longtemps..... J'ai commence par "Memoires d'une jeune fille rangee", ensuite j'ai suivi avec passion "La force des choses" et La force de l'Age" qui sont tous plus ou moins des essais biographiques. Elle y raconte ses aventures personnelles, et notamment son amour pour l'americain de Chicago, ainsi que les nombreuses amourettes de son compagnon Sartre. J'etais extrement intriguee par la nature de leur relation et cet engagement personnel a la litterature et la philosophie.

Ensuite les 2 tomes des "Mandarins" ou elle raconte en modifiant les noms leur aventure commune et la creation de leur journal "Les temps Modernes" avec pendant un temps, la participation de Albert Camus (d'avant leur querelle)
J'ai ete si impressionnee par sa biographie, que je me suis efforcee de lire d'autres livres d'elle dont l'Invitee, Une mort tres douce, et surtout, surtout "Le deuxieme Sexe" jusqu'au dernier "La vieillesse" que j'ai dans ma bibliotheque mais que je n'ai pas lu car le sujet me rebarbait un peu.

C'etait passionnant car la liste de ses amities etaient fabuleuses, et il y avait entres autres Picasso, Jean Genet, Claude Lanzman, Raymond Aron, un fameux du Jazz dont j'ai oublie le nom, Dali, Mouloudji, Simone Signoret et Yves Montand et d'autres encore tout aussi prestigieux mais dont les noms m'echappent a l'instant. Ils frequentaient le "Tout Paris" litteraire et philosophique de l'epoque d'avant guerre et apres guerre.... Et cela me tenait en haleine des journees entieres !
J'ai ete si impressionnee par "Le Castor" comme l'appelait affectueusement Sartre, aussi, ayant epuise ses livres a elle, j'ai cherche a completer ce qu'elle nous revelait dans ses livres de sa vie par le point de vue de Sartre a tout cela et c'etait passionnant vraiment car cela m'a menee encore plus loin mais la comprehension de leur relation est restee pour moi bien enigmatique jusqu'au bout.

A court de biographies passionnantes comme l'a ete pour moi Simone de Beauvoir, J'ai continue ensuite avec la biographie D'Anais Nin qui racontait ses aventures tres feminines et sa relation avec Henry Miller, etc... Si differente de Simone de Beauvoir mais j'ai avale aussi les 2 tomes de sa biographie.

Il y a de cela si longtemps.... mais j'en ai ete passionnee ! Dommage que je ne puisse plus lire de cette maniere aujourd'hui !




Re: Simone De Beauvoir
Post par: kirstine (IP enregistr)
Date: 12 dcembre 2006 a 23:49

C'est déjà pas mal d'avoir lu tout ça avant!!! Et en plus, tu es plus jeune que moi: j'ai honte!! Je pense que l'accord entre Simone de Beauvoir et Sartre était tout simplement que chacun respectait la liberté de l'autre dans "tous" les domaines, même de coeur. Sartre avait en effet des tas de femmes qui lui tournaient autour, fascinées par sa verve et elles ne lui étaient pas indifférentes car cela flattait aussi son ego. Simone disait que pour étre libre, une femme devait avant tout être libre de son argent, d'où travailler comme elles le font aujourd'hui. Mais je pense que comme la relation de Hannah Arendt avec Heidegger, l'amour était avant tout une admiration pour les capacités intellectuelles de l'autre plus peut-être qu'une attirance physique passionnée.

Laila

Re: Simone De Beauvoir
Post par: darlett (IP enregistr)
Date: 13 dcembre 2006 a 07:37

Merci Laila, j'ai ecoute attentivement Simone de Beauvoir parler de son livre "Le vieillissement". Je lirais tres certainement ce livre. Ce sera facile puisque je l'ai a la maison mais a mon grand regret, je lis beaucoup moins moi aussi, et mes lectures se resument a des articles tres courts ou alors, je trainasse pendant longtemps avec le meme livre.
C'est bien dommage ! Mais, le gros de mes lectures s'est fait jusqu'a l'age de 25 ans. Ensuite, il m'etait bien plus difficile d'avoir a portee de mains et facilement des livres en francais, je me contentais de ce que les amis me pretaient ou ce que je ramenais lorsque nous partions en voyage. Mais a l'epoque, mon grand plaisir etait de me trouver dans une bibliotheque ou une librairie et emprunter ou acheter le plus grand nombre de livres possibles.
C'est different aujourd'hui et je suis presque saturee par le nombre de lectures possibles et le peu que j'en profite justement ! Il y a une surconsommation de tout et je succombe sous la multiplicite des livres a themes identiques et tout aussi interessants les uns que les autres. Ma concentration est reduite (l'age evidemment !) et mon impatience plus grande !

Oh la la !!! ou vais-je ainsi ????


Re: Simone De Beauvoir
Post par: kirstine (IP enregistr)
Date: 13 dcembre 2006 a 12:16

Bonjour Darlett,

Tu as fait comme moi............le gros de la lecture avant 25-30 ans, mais à la différence de moi, tu as mis à profit ta fringale de lecture pour lire des "classiques" ou des livres plus intellectuels que moi au même âge. Moi, j'ai lu tous les Troyat, les Lartéguy et autres journalistes, les romanciers de livres historiques,des auteurs comme Michel Déon,Romain Gary, Françoise Sagan, Françoise Giroud, Joseph Kessel et tant d'autres. Mais j'ai bêtement "zappé" Camus, Sartre, Simone de Beauvopir au détriment de Benoite Groult ........Il faut dire en plus qu'à partir de 68 ( j'avais donc 24 ans), je suis partie vivre en Italie et j'ai pas mal lu de "classiques" italiens. J'ai de plus toujours été passionnée par le cinéma et le cinéma italien était à son sommet alors. Enfin, je crois que un proverbe dit qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire alors, je m'y suis mise sur le tard et je continue. Quand je vais mourir, ça sera dommage car je serais alors une encyclopédie vivante......MDRRRRR!! C'est ce qu'on dit d'un D'Ormesson ou autre grand intellectuel!!!

Laila




Re: Simone De Beauvoir
Post par: darlett (IP enregistr)
Date: 28 janvier 2008 a 02:27

voici notre echange justement a ce propos...

Va falloir faire les deplacements _)

Simone De Beauvoir
Post par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistr)
Date: 28 janvier 2008 a 06:25

osté par: darlett
Date: 27 janvier 2008 a 21:58

C'est tres interessant, Laila, cette biographie concernant Simone de Beauvoir. Il me semble aujourd'hui que ce doit etre assez captivant de lire la maniere dont Simone de Beauvoir est percue, annalysee par un regard exterieur.

J'ai lu ces livres il y a maintenant bien longtemps et je me souviens en avoir ete extrement impressionnee et admirative.

Aujourd'hui, il me semble que ce serait un peu different. Elle a ete et restera un personnage captivant mais je suis dubitative concernant sa relation avec Jean-Paul Sartre et son choix de refuser la maternite. Un choix que je suis loin de revoquer mais qui me laisse malgre tout pensive car c'est en quelque sorte un sacrifice personnel d'une fonction naturelle chez la femme qui est de donner la vie. Mais, j'ai admire son choix qui consistait a consacrer sa vie aux idees et a la philosophie.

Elle a vecu dans un tourbillon social et culturel des annees de la guerre et celles qui ont suivies et j'ai admire les personnalites qu'elle a frequentees. Aussi bien dans le monde du cinema, de la politique, de l'Art, de la musique, du journalisme, de la litterature, bref tout un cercle social prestigieux a cette epoque tout en continuant un foisonnement creatif aussi bien de son cote que celui de Sartre, avec en parallele, leurs aventures amoureuses mutuelles qui me surprenaient a chaque fois tellement, leur relation me semblait incomprehensible. Elle correspondait a une formule a laquelle, je n'y comprenais pas grand chose et qui m'etait totalement etrangere. Une relation que je ne manquais pas d'admirer aussi, a l'epoque, sans la concevoir . Il faut lire "Les mandarins" et "La force des choses" pour saisir combien "le tout Paris" faisait partie de leur cercle amical habituel.

Aujourd'hui, je suis plus critique aussi en ce qui concerne le fait que malgre tout, ils ont vecu la periode de la seconde guerre mondiale dans une sorte de cocon social paisible et anime culturellement alors que des evenements graves se produisaient autour d'eux, comme par exemple le fait que la femme (ou la petite amie) de leur ami Mouloudji, juive, avait ete arretee par les Allemands... Eux deux, continuaient leur creation philosophique et litteraire normalement, a l'ombre de ces faits tragiques.
Je m'en etonne car finalement ils ont ete fortement representatifs de la gauche et longtemps ils ont soutenu les mouvements communistes et la condition ouvriere. Ils ont ete des sympathisants de la Russie communiste pendant une bonne periode (avec d'autres figures comme Yves Montand, Simone Signoret, Jean Daniel et la gauche de l'epoque, etc...)
Je me souviens meme qu'a un moment donne, Sartre dechirait les cheques qu'il recevait pour son travail par identification avec la pauvrete ouvriere.

Ils avaient une conscience politique extremement vive et en meme temps, cette periode n'est nullement signalee dans pratiquement aucun de leurs livres de l'epoque. Ou, si oui, alors c'est dans un contexte precis, sans details politiques, ni prise de position personnelle.
"Les Mouches" de Sartre est sorti par exemple en 43. Ils continuaient tous les deux, passionnement a s'occuper de philosophie, d'existentialisme, d'activites culturelles et journalistiques, alors que pas loin, il se passait des choses terribles.
Comment etait-ce possible de vivre en parallele du Paris occupe et en branle-bas de cette epoque terrible pour des personnes aussi sensibles a la douleur et aux hommes ?
Le livre ecrit par Sartre "Reflexions sur la question juive" n'est sorti qu'en 1954. Ce n'est qu'apres la guerre qu'il s'est penche sur cette question. Ceci ne retire rien, evidemment, a leur magnifique oeuvre a tous les deux, mais cela reste etrange...




Simone De Beauvoir
Post par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistr)
Date: 28 janvier 2008 a 06:26

Posté par: kirstine
Date: 27 janvier 2008 a 23:41

Citation:
darlett
Bon en plus, je suis hors sujet ! sorry A=:


C'est un peu pour ça que je n'ai pas épilogué sur ce sujet, Darlett mais soit je te mets le titre du livre ici, soit on ouvre un autre "sujet" mais toutes les réponses à tes questions sont justement expliquées par Huguette Bouchardeau qui a écrit cette biographie. Il y en eu évidemment beaucoup d'autres dont celle de Simone de Beauvoir elle même.....et son oeuvre est une biographie en soi puisqu'elle voulait à tous prix être une romancière mais il y a d'elle dans toute son oeuvre.

Simone De Beauvoir
Post par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistr)
Date: 28 janvier 2008 a 06:27

Posté par: darlett
Date: 27 janvier 2008 a 23:59

Oui c'est bien juste et c'est la raison pour laquelle je signalais "Les mandarins" qui comme on le sait, sont des romans. Or, derriere les personnages inventes, on savait exactement qui etait qui.
C'est d'ailleurs pour cette raison que ces livres, qui tout en etant des romans, continuaient a fournir en details, leur vie, leurs activites litteraires et philosophiques ainsi que leurs frequentations.
Je pense surtout que sa vie etait si pleine et si bien remplie, qu'elle arrivait difficilement a mettre tout cela de cote, pour creer un monde fictif dans lequel elle n'y serait pas, ni elle, ni ceux qui l'ont approches et qui en plus etaient si remarquables.

Mais lorsqu'on a lu "La force de l'age " et "La force des choses" on connait deja pas mal sur elle et on a envie de continuer, ce qui se produit avec les 2 tomes "Les mandarins" qui ne font que reprendre ce cercle social avec en plus l'experience du journal, les Temps Modernes, (je crois) que Sartre (Dubreuil dans les Mandarins) esperait creer.

Simone De Beauvoir
Post par: kirstine (IP enregistr)
Date: 28 janvier 2008 a 18:11

Je me rends compte avec admiration que tu as bien retenu ce que tu as lu dans les romans de Simone de Beauvoir, Darlett: on voit que cet écrivain t'a passionnée. Ce que je retiens de cette nouvelle biographie est que cette femme était très ambitieuse de réussir sa vie et de laisser une trace mais que pour elle, cette trace était autre que la mise au monde d'un enfant qui aurait pu entraver, un tant soi peu, sa sacro sainte liberté. En plus, comme le seul et unique être avec lequel elle se sentait en pleine harmonie depuis toujours était Sartre et que ce dernier était bien trop pris par sa philosophie et par ses conquêtes féminines,elle a sûrement fini par renoncer sans arrière pensée à avoir un enfant. De plus, comme elle l'a si bien dit dans son livre "le deuxième sexe", elle voulait être totalement autonome financièrement et le seul moyen était pour elle de travailler d'arrache pied en écrivant énormément. Je pense que ses livres ont remplacé les enfants qu'elle aurait pu avoir et, réalité non négligeable, ses familles conçues par Sartre et elle étaient assez ambigües et elle eut aussi des amours féminines intenses, dont la dernière, Sylvie, n'était pas la moindre.

Voici le livre dont je te parle:

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur
Simone de Beauvoir a marqué le XXe siècle, et singulièrement les femmes, par les livres qu'elle a écrits. Depuis l'adolescence, en effet, le désir d'être un " grand écrivain " a orienté sa vie. Mais elle est au moins aussi exemplaire par le couple qu'elle a formé avec Jean-Paul Sartre : couple amoureux, couple inventant de nouvelles formes familiales, morales et sociales, couple engagé dans l'histoire française et internationale, offrant l'image d'intellectuels impliqués dans les combats de l'époque. En filigrane de cette union, on peut lire les efforts d'une jeune bourgeoise, celle des Mémoires d'une jeune fille rangée, pour échapper à l'étroitesse de son milieu et s'affranchir des tabous. Une personnalité qui vivait avec avidité ses passions : les voyages et les découvertes de toute sorte, les rencontres bien sûr mais aussi les livres, le cinéma, le théâtre, la peinture, et plus encore la musique dont elle était devenue avec Sartre une véritable " connaisseuse ". Tout ceci joint à une autre passion qui peut paraître contradictoire des précédentes, celle de tout maîtriser avec une rigueur absolue : le temps accordé à chacune et à chacun, les textes à comprendre et à retravailler, les budgets, le rythme des vacances... Ce dernier caractère (sa " schizophrénie ", disait Sartre) lui donnant cet aspect un peu austère qui fut souvent interprété comme de la rigidité. Alors qu'elle sut être, de manière discrète, généreuse avec des inconnus, et adorée de ses amis. Tout l'intérêt de cette biographie passionnante que propose Huguette Bouchardeau est justement de rendre sensible la complexité de l'auteur du Deuxième Sexe et des Mandarins, et d'approcher au plus près sa profonde humanité.

Biographie de l'auteur

Biographie d'Huguette Bouchardeau

Née d'un père ouvrier et d'une mère sténodactylo, Huguette grandit avec ses cinq frères et soeurs. A vingt ans, elle épouse un psychologue, Marc Bouchardeau, avec qui elle aura trois enfants. Universitaire agrégée de philosophie, Huguette Bouchardeau a eu une vie bien remplie : membre de la commission Fauroux et ancien ministre de l'Environnement, elle a créé sa propre maison d'édition il y a peu, H.B. Editions. Marquée par un féminisme certain, elle a écrit plusieurs biographies consacrées à des grandes femmes du XXe siècle, comme Elsa Triolet ou Nathalie Sarraute. Elle a également rédigé deux ouvrages autobiographiques, plus particulièrement consacrés à son enfance et à ses parents.


Huguette Bouchardeau est l'auteur de nombreuses biographies reconnues pour leur qualité : George Sand, Simone Weil, Agatha Christie, Elsa Triolet, Nathalie Sarraute, Simone Signoret.

Laila



Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'