CULTURES ET TRADITIONS JUIVES :  DARNNA.COM
Musique andalouse, histoire juive, culture judéo-berbère, judéo-espagnol, littérature juive, Rabbins, cimetières juifs au Maroc, Patrimoine juif au Maroc 
Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 12 novembre 2009 a 23:17

J'ai lu Sepharade d'Eliette Abecassis.

Le livre lu, puis refermé à la dernière page me laisse songeur, sur le but de ce roman, des histoires et de l'histoire des Sepharades à travers le temps car disons le, ce livre est un mélange entre roman, livre d'histoire, de moeurs , de tout et de rien.
Le prologue se veut une copie de Harry Poter "Je suis venu te révéler le secret des Sepharades" , un peu pompeux!

Comme roman ce livre s'intéresse à trop de personnes, les familles PINTO de Mogador, et les TOLEDANO de Meknes. Près de 25 membres, soeurs, parents grands parents y sont présents qu'il est difficile de cerner et de se familiariser avec chacun d'entre eux. E.A a voulu trop en faire, qu'elle a dépassé le nombre de personnes que l'on trouve dans tout roman normal.
Difficile donc de suivre la saga et les liens entre tous ces personnages, que l'auteur s'est sentie dans l'obligation d'y joindre à la fin du livre un arbre généalogique de tous ces personnages.

E.A a voulu au delà du roman lier et relier à chaque personnage une image nostalgique, historique de la vie au Maroc dans les années 1920 à 1967.
En plein milieu du roman, on voit ainsi un pan de cette vie, des relations inter-familiales , des conflits et rivalités entre juifs de différentes villes, des relations juifs et arabes au Maroc, du petit commerçant au roi Mohamed VI.

Ce n'est donc pas un roman, c'est un livre d'histoire qui pour redevenir roman nous fait découvrir les maléfices du mauvais oeil. L'accent est mis sur ce point et lui donne une connotation négative sur le mode de vie des Juifs du Maroc.

Je crois que ces mélanges, roman à la Harry Poter, histoires tirée de l'Inquisition jusqu'a la création de l'Etat d' Israel , ces auto-biographies, ces recettes de cuisine ont fait de ce livre un grand brouhaha.

Le livre ne nous apprend rien de nouveau, c'est un ramassis de tout, de remarques et citations que l'on trouve couramment dans les forums sur les Juifs du Maroc.
E.A a voulu trop faire, présenter en 456 pages l'histoire des Sepharades.
Désolé, l'histoire des Juifs du Maroc, ou encore l'histoire des Sepharades ne peut se faire à la va vite, à travers un roman qui s''eparpille partout .
Désolé, même en tant que livre de recettes, Sepharade n'est pas le bon livre.

Il me semble que E.A est née à Strasbourg en 1969 et n'a donc pas vécu la vie des Juifs au Maroc. En 69 il n'y avait presque plus de vie juive au Maroc, le cote historique lui vient donc de son père qui est historien.

En conclusion, mélange de genres, mélanges de tout, à vouloir trop faire E.A a tout confondu. Les forums sur les Juifs du Maroc sont plus instructifs, et le véritable Sepharade s'y trouve.




Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: Itzik (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2009 a 11:56

Qui trop embrasse, mal étreint !



Après avoir lu ce livre j´avoue sans détours que je suis tout à fait d´accord avec ce que Gérard a écrit plus haut :
« Le livre ne nous apprend rien de nouveau, c'est un ramassis de tout, de remarques et citations que l'on trouve couramment dans les forums sur les Juifs du Maroc. »

!!! - Mais il faut tout de même admettre, Gérard, que E. Abecassis s´est donné beaucoup de peine pour nous expliquer en détails comment préparer et servir le « thé à la Menthe »… hahaha !
… sans oublier la SKHINA qui veut dire LA CHAUDE en judéo-arabe marocain !

Non mais trêve de plaisanteries. En dépit de toutes les remarques peu élogieuses de Gérard, je recommande à tout Juif marocain de lire ce roman (?), ne serais-ce que pour raviver la flamme de nos souvenirs d´antan.

---

Par contre je ne vous recommande pas du tout de lire « Mon Père », qui (à mon goût) est extrêmement déprimant !

Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2009 a 21:23

"Au CANADA, pourtant, les juifs mettaient un point d'honneur a perpétuer les traditions.
Ils étaient fiers de leur particularité, revendiquant fièrement leur statut de"sepharades", qui évoquaient pour eux l"Espagne et leur passe glorieux.
Leurs écoles portaient le nom de Maimonide, le plus grand philosophe juif, un sepharade de la ville de Cordoue; leurs associations défendaient leur culture face aux ashkénazes qui n'étaient pas toujours accueillants."
Sepharade page 196.

Je place cette citation parce qu'il me semble que la suite de la vie des juifs a Casablanca en 1960 se retrouve intégralement transposée dans la communauté juive de Montréal. En ce sens Montreal perpétue Casablanca, chose que l'on ne peut dire pour Paris et Jérusalem.

Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2009 a 21:36

Citation:
gerard
Ils étaient fiers de leur particularité, revendiquant fièrement leur statut de"sepharades", qui évoquaient pour eux l"Espagne et leur passe glorieux.


D'accord pour l'Espagne, seulement, il ne faut pas oublier que les 500 dernieres annees des "sepharades" se trouvaient dans un pays arabe justement.




Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: sophie (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2009 a 23:35

Pour Lena que je n'ai pas la chance de connaître

" Tache solaire
jaune d'oeuf précolombien
l'oiseau tonnerre roucoule dans le lointain

La blanchisseuse veuve qu'on appelle la nuit
surgit sans bruit
et dans le bleu de sa lessive
l'astre à Miro
l'étoile tardive
luit "

Remplis un verre d'alcool, mets la musique à fond, déclame ces quelques vers, saute à pieds joints sur ton parquet, ta moquette ou ta pelouse et pense que la vie peut être belle, qu'il n'y a aucune différence entre un être normal et une folle, chacun a droit au respect de la vie, à l'enseignement, la culture, les soins médicaux, le permis de conduire, l'ouverture au monde, le chauffage ... sans distinction de race ni de religion




Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: lena (IP enregistré)
Date: 14 novembre 2009 a 00:08

On parlait d'Eliette Abécassis et pas de Déraille Abécassis.

D'accord pour les soins médicaux aux fous, mais étant donné qu'ils circulent déjà librement sur la toile alors si on leur donnait en plus un permis de conduire, il semblerait qu'on n'est plus en sécurité nulle part!

Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 27 novembre 2009 a 15:34

Gérard salut

Je viens de découvrir cette rubrique et ton appréciation.

Cet ouvrage d'Elliette contrairement à tes conclusions doit être recommandé à tous, juifs ou pas, sépharades ou pas, il est le fer de lance de notre mémoire et traite de notre transculturation, de notre acculturation, avec force et vigueur et nous donne des enseignements multiples; Il est naturel que je n'ai pas à m'en expliquer, il suffit de parcourir ce livre en le surfant et en le swiftant et non en le lisant en diagonal partant d'un a-priori

Eliette est la gardinne de notre mémoire

Shabbat Shalom

Arrik

Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 27 novembre 2009 a 15:57

Arrik bonjour,
Permets-moi de te preciser qu'ayant lu egalement ce livre, mon opinion rejoint celle de Gerard, a savoir que ce projet est beaucoup trop ambitieux puisqu'il pretend faire une analyse de societe avec ses moeurs, sa culture, ses traditions, sa cuisine, ses superstitions, son histoire, ses conflits interieurs et exterieurs accompagnes genereusement des conflits familiaux + un roman d'amour, ce qui conduit fatalement a faire une trempette artificielle de tous ces ingredients.

Comme fer de lance de notre culture, il y a d'autres ouvrages beaucoup plus solides et moins pretentieux qui font parfaitement l'affaire et renseignent comme il se doit et avec le serieux dont on s'attend d'un titre tel que "Sepharade".

Avec cela, il me faut reconnaitre que pour des non inities, en d'autres termes, ceux qui ne sont pas sepharades, ni Juifs, ni du Maroc et qui ne connaissent rien a cette culture, ce livre repond a cette attente.




Sepharade d'Eliette Abecassis
Posté par: hannahrp (IP enregistré)
Date: 30 août 2017 a 15:45

livre sans réelle mémoire des séfarades
histoire abracadabrante

C'est dommage !

Hannah



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'