DARNNA :  DARNNA.COM
Informations, bienvenue, anniversaires, etc... 
Deces de Simon Levy
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 04 décembre 2011 a 23:54

L’une des figures de la communauté juive du Maroc Shimon Levy est décédé à 77 ans à Rabat au Maroc



Il est directeur du musée du judaïsme marocain de Casablanca, l'unique musée sur le judaïsme présent dans un pays musulman.


Ftouh Souhail

Deces de Simon Levy
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 00:03

Casablanca, le 02 Décembre 2011


Nous avons le regret de vous annoncer le décès de Monsieur Simon LEVY,

Secrétaire Général de la Fondation et Directeur du Musée du Judaïsme

Marocain cette nuit.

En cette douloureuse circonstance le musée sera fermé aujourd’hui.

L’enterrement sera le dimanche 04 Décembre 2011 à 15h au cimetière juif

de Ben M’Sik.



-------------------







Triste nouvelle que l'annonce du deces de Simon Levy, figure emblematique du Judaisme marocain.
Simon Levy etait le directeur du Musee du Judaisme marocain.

Qu'il repose en paix, amen

Darlett




Deces de Simon Levy
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 00:04

Recu par email

==============




Beaucoup de personnes de safi m ont contacté ( par ce que je fait parti d une association présidé par un marocain juif ) pour présenter ses condoléances pour la mort de mr levy mais ils ne savaient pas comment?
veuillez je vous prie de présenter nos condoléances pour la mort de mr simon levy que dieu ai son âme à sa famille et à tout ses amis e t merci beaucoup

cordialement

mohammed bnouhanna




Deces de Simon Levy
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 00:10

Message de David Bensoussan

---------

J'ai rencontré plusieurs fois feu Simon Lévy et nos discussions ont été souvent animées. J'ai eu beaucoup de plaisir à échanger avec lui, notamment sur les références de l'histoire marocaine, sujet sur lequel nous nous enrichîmes mutuellement. Il est à souhaiter que son oeuvre au Musée du judaisme marocain puisse continuer et progresser.

Sincères condoléances à la famille éprouvée.

Dr David Bensoussan
Montréal
www.editionsdulys.com

Deces de Simon Levy
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 03:43

Inhumé ce dimanche 4 décembre au cimetière juif à Casablanca, Simon Levy, qui nous a quittés vendredi matin, est un militant communiste qui a combattu pour l'indépendance du Maroc. Juif et fondateur du musée du judaïsme de Casablanca - le seul de son genre dans le monde arabe -, Simon Levy incarne ce “Maroc pluriel” auquel nous restons fièrement attachés.


L'annonce de son décès survenu vendredi matin 02 décembre dans un hôpital à Rabat à l'âge de 77 ans, des suites d'une longue maladie, a plongé le pays dans une profonde tristesse. Simon Levy a milité dès 1953 pour l'indépendance nationale du Maroc.


Linguiste, il a commencé son parcours de militant communiste en 1954, d'abord dans le cadre de l'action estudiantine, puis dans les instances dirigeantes du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS, anciennement parti communiste) et comme syndicaliste à la tête de l'Union marocaine du travail (UMT).

“Le Parti du Progrès et du Socialisme a perdu un de ses grands hommes. Un militant avéré, un nationaliste, un intellectuel, un homme engagé et un fervent défenseur du patrimoine culturel national. Simon Levy fait partie de la première génération des militants du PPS. Il a contribué à l’éducation de plusieurs générations de militants et militantes. C’était un homme de conviction qui défendait avec ferveur son pays et il est resté fidèle à ses principes jusqu’à la dernière minute de sa vie.” LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PPS, NABIL BENABDELLAH.

Farouchement attaché à sa marocanité

Dans son préambule, la nouvelle Constitution marocaine, qui a été plébiscitée lors du référendum du 1er juillet dernier, affiche clairement: “(...) le Royaume du Maroc entend préserver, dans sa plénitude et sa diversité, son identité nationale une et indivisible. Son unité, forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, s’est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen”.

Secrétaire général de la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, Simon Levy, également fin connaisseur de l'arabe, est resté, jusqu'à son dernier souffle, farouchement attaché à cette identité marocaine. Une identité plurielle qui fait la fierté des Marocains.

Natif de Fès en 1934, Simon Levy est l'auteur de plusieurs travaux portant sur l'histoire du judaïsme marocain.

Licencié ès lettres en Espagnol et en Portugais (1956), il obtient en 1958 un DES sur “La Guerre du Rif, sous le règne d'Alfonso XIII”, et un Doctorat d’État en 1990 pour une thèse sur: “Parlers arabes des juifs du Maroc: particularités et emprunts. Histoire, sociolinguistique et géographie dialectale”.

L'unique musée juif dans le monde arabe

Son attachement à sa marocanité dans toute ses composantes l'a emmené à fonder, en 1997, le musée du judaïsme de Casablanca. “C'est l'unique musée juif dans le monde arabe”, rappelle sa conservatrice Zhor Rhihil, fonctionnaire de confession musulmane.

“L'objectif du musée est de préserver le patrimoine marocain dans sa totalité, et de montrer aux Marocains qu'il y a d'autres Marocains, qui ne sont pas de la même confession qu'eux. ZHOR RHIHIL.

Ce musée rassemble des objets de culte juifs marocains, des vêtements, des outils et même un atelier de bijoutier, témoignages de l'histoire et de la vie de la communauté juive marocaine, vieille de deux millénaires.

“La philosophie de ce lieu (parlant du musée), c'est que les juifs du Maroc ne disparaissent pas corps et biens. Cela veut dire que pour un petit musulman aujourd'hui, un juif c'est uniquemeunt quelqu'un qui tue des Arabes en Palestine, alors qu'il y a dans ce pays un énorme apport des juifs (...). Je veux que le petit musulman connaisse son pays dans sa diversité historique.” SIMON LEVY DANS UNE DÉCLARATION À L'AFP.

Présente au Maroc depuis l'Antiquité, la communauté juive avait crû au cours des siècles, bénéficiant notamment de l'apport des juifs expulsés d'Espagne à partir de 1492 par les rois catholiques.

A la fin des années 1940, elle comptait quelque 250.000 personnes, soit environ 10% de la population, mais elle est désormais réduite à quelques milliers, une grande majorité ayant quitté le Maroc pour Israël après la fondation de l’État hébreu, puis ensuite après la guerre des six jours de 1967.

Près d'un million de juifs dans le monde sont originaires du Maroc, installés en majorité en Israël, mais aussi en France, aux Etats-Unis ou au Canada.

On compte aujourd'hui quelque 5.000 juifs marocains dans le Royaume, dont 2.000 a Casablanca

Deces de Simon Levy
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 03:55

Message de condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Simon Levy

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu Simon Levy, secrétaire général de la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, décédé vendredi à Rabat, des suites d'une longue maladie.

Dans ce message, le souverain affirme avoir appris avec une grande affliction et une profonde peine le décès de Feu Simon Levy, que Dieu l'accueille dans Sa sainte miséricorde.

En cette douloureuse circonstance, le Roi exprime à la famille du défunt, à ses amis, à ses compagnons au sein du Parti du Socialisme et du Progrès (PPS) et à l'ensemble des membres de la communauté juive marocaine, Ses vives condoléances et Ses sincères sentiments de compassion, implorant le Très-Haut de leur accorder un meilleur réconfort et rétribution pour cette perte.

"Nous nous remémorons, avec respect, les qualités de l'éminent défunt, ses nobles valeurs humaines, son nationalisme sincère, puisqu'il avait adhéré, à son plus jeune âge, au mouvement national pour défendre la liberté, l'indépendance et l'intégrité territoriale du Maroc, tout en restant attaché aux constantes et aux valeurs ainsi qu'à la souveraineté du Royaume".

Deces de Simon Levy
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 05 décembre 2011 a 03:59

Le défunt a adhéré à l'Union Nationale des étudiants du Maroc en qualité de membre du bureau en 1955. Il a été l'un des dirigeants de la Fédération nationale de l'Enseignement de 1958 à 1970. Elu conseiller municipal de la ville de Casablanca de 1976 à 1983, il s'occupera du secteur social et culturel qui créa bibliothèques de quartier, centres de formation professionnelle, etc. Simon Lévy fut rédacteur en chef des hebdomadaires «La Nation» puis «Al Jamahir» (1958 -1959), et participa, longtemps, à la rédaction du quotidien «Al Bayane». Licencié ès lettres d'espagnol et de portugais (1956) il obtiendra aussi un DES (1958) sur «la Guerre du Rif, sous le règne d'Alfonso XIII», et un Doctorat d'Etat (1990) pour une thèse sur : «Parlers arabes des juifs du Maroc: particularités et emprunts. Histoire, sociolinguistique et géographie dialectale», Simon Lévy est aussi auteur de plusieurs travaux portant sur l'histoire du judaïsme marocain.

Deces de Simon Levy / derniere interview
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 08 décembre 2011 a 14:49

Avant son décès intervenu vendredi dernier, Simon Levy avait accordé une interview à notre confrère Mohamed Hafid. Dans cette entrevue, le défunt évoque les raisons qui auraient poussé de nombreux juifs marocains à émigrer vers d’autres cieux, ou encore la négligence des autorités envers le patrimoine judéo-marocain. Nous reproduisons ici l’essentiel de cet entretien.


Edmond Amran El Maleh et Abraham Serfati sont deux grandes figures qui ont contribué à la vie culturelle et politique du Maroc. Mais ces derniers n’étant plus de ce monde, qui pour porter le flambeau?

D’abord, il ne s’agit pas seulement d’Edmond Amran et d’Abraham Serfati qui ne représentent qu’une partie des Marocains. Il s’agit bien de deux citoyens marocains, et leur religion (judaïsme) n’a rien à avoir avec leur génie ou leur activité politique, qui ont contribué généreusement et avec un grand succès à enrichir la culture et la politique de leur pays.

Deuxièmement, certes en tant que juifs marocains nous sentons aussi une baisse importante de l’élément juif dans le pays, un phénomène qui remonte à une soixantaine d’années. Nous sommes aujourd’hui devant quelques centaines de juifs seulement alors que le Maroc devait compter quelque 300.000 juifs à la fin des années quarante. Ce nombre sera ramené à 150.000 en 1960, puis à  70.000 seulement en 1967. Et ça continue encore de nos jours…

Mais il est à noter dans ce même contexte que depuis la guerre de 1967 jusqu’à 1975, les Marocains juifs n’étaient plus invités aux cérémonies officielles comme la fête du Trône, et cela va continuer jusqu’après 1975, notamment suite à la position positive adoptée par les membres de cette communauté par rapport au conflit du Sahara.

Vous avez évoqué des raisons historiques selon vous à l'origine du départ de nombreux juifs marocains. Toutefois, comment expliquez-vous que le phénomène continue aujourd’hui encore?

Je crois que cette baisse est aujourd’hui principalement liée aux jeunes juifs marocains, mais il y a également une raison historique à cela et qui remonte à 100 ans quand le protectorat français a imposé la langue française. Aujourd’hui, pratiquement tous nos jeunes ne parlent que cette langue. En plus de ne pas trouver d’emploi ici comme beaucoup d’autres Marocains, ils préfèrent voyager une fois qu’ils ont terminé leurs études au Maroc. Du coup ils restent là-bas, étant donné les conditions favorables qu’ils trouvent dans les pays d’accueil…

Dans tous les cas, nous devons être conscients du fait que le Maroc est le pays des juifs et des musulmans. Nous notons même que beaucoup de gens reviennent s’y installer après leur longue absence. Et si le conflit israélo-palestinien venait à être résolu d’une façon ou d’une autre, je suis sûr que des centaines de Marocains juifs reviendraient au pays…

Vous avez évoqué tantôt une sorte de marginalisation à l’égard des juifs marocains…

Il s’agit en effet d’une décision politique. Un historien a remarqué en 2000 qu’il n’y avait aucune mention de toute une partie des Marocains (l’héritage juif) dans les manuels scolaires des enfants pendant 33 ans. Dans ce cas, comment voulez-vous que cette génération s’identifie ou reconnaisse une composante importante de son histoire et de son identité? Malheureusement, tout ce que cette génération sait des juifs aujourd’hui se rapporte uniquement au conflit israélo-palestinien.

Néanmoins, il existe encore une génération plus âgée qui garde toujours en mémoire cet héritage de la société marocaine, surtout dans certaines campagnes où des gens se souviennent encore de leurs voisins juifs, de leurs noms, de leur mode de vie, etc.

Mais comment expliquez-vous cette marginalisation surtout à l’époque de feu Hassan II qui ne cachait pas pourtant son admiration pour ses compatriotes juifs?

Hassan II, fils de Mohammed V, a grandi dans un entourage marqué par une grande présence juive, il avait des amis juifs certes, mais de l’autre côté il subissait la pression du mouvement sioniste supporté par les Américains. Ce dernier comptait en effet sur les juifs marocains pour peupler Israël. Mohammed V, quant à lui, refusait catégoriquement la migration forcée des juifs. Personnellement, je ne disposais pas de passeport, jusqu’à ce qu’on m’ait appelé pour m’en remettre un sur décision de Hassan II.

Est-ce que cela signifie qu’Hassan II avait changé sa position par rapport aux juifs?

A ce stade, il ne s’agissait plus de la position de Hassan II, mais des impulsions des stratèges occidentaux notamment les sionistes et les Américains qui ont conclu un accord pour négocier l'émigration des juifs marocains. On avait déployé tous les moyens logistiques pour faciliter leur départ le plus tôt possible. Plusieurs ouvrages ont traité de ce sujet, notamment le prix qu’a payé le Maroc dans ce deal, la contrepartie. Des juifs avaient même attaqué Hassan II pour les avoir vendus.

Beaucoup de juifs marocains ont été forcés à émigrer, comme ce qui s’est passé dans une localité au sud du Maroc où les juifs avaient carrément refusé de partir, s’étaient accrochés à leurs frères musulmans, mais les autorités les ont forcés à partir. De la même manière, on a forcé 80.000 juifs de Casablanca à émigrer.

Vous êtes secrétaire général de la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, que reste-t-il de ce patrimoine?

Ce patrimoine attend toujours les musulmans pour le visiter, car ils ne se savent rien à son sujet. Ils ne savent pas que les juifs marocains savaient écrire en hébreu-arabe, c’est-à-dire écrire l’arabe avec des caractères hébraïques. Et aujourd’hui ni les musulmans ni certains juifs ne peuvent profiter vraiment de ce trésor car ils manquent de moyens pour le déchiffrer. Vraiment, traduire ce produit culturel marocain serait une excellente idée.

Le ministère de la culture ne vous a jamais proposé de vous aider à traduire ou à publier ces travaux?

Non, absolument pas ! Et puis comment voulez-vous qu’un ministère dont le budget est de 1% du budget général puisse faire grand-chose à cet égard ? (…) Aujourd’hui, le Musée préserve des valeurs ancestrales du Patrimoine Judaïo-Marocain, et j’invite toute personne voulant explorer cet art à se présenter, et je m’adresse surtout aux Marocains musulmans à qui je dis: venez découvrir une partie intégrale de votre histoire ancrée dans le terreau marocain. C’est dans cet objectif que nous avons créé la fondation du patrimoine culturel judéo-marocain en 1995 pour restaurer, conserver, entretenir les synagogues désaffectées présentant un intérêt architectural et historique, notamment à Fès, où les autorités ont changé les noms des ruelles sans raison pertinente, comme “El FerranThiti”, “EdderbDayéq” et “Derbelfassiyin”, de même au Mellah de Marrakech où on a changé l’appellation d’une ruelle portant le nom de “hakhamatElmaghrib” (…).

Deces de Simon Levy
Posté par: zary (IP enregistré)
Date: 12 août 2012 a 22:53

EFFECTIVEMENT C EST UNE GROSSE PERTE
ON A PERDU UN AMI VOISIN ET PROF D ESPAGNOL
J AI ASSISTE PERSONNELLEMENT A SON ENTERREMENT A CASABLANCA IL Y AVAIT ENNORMEMENT DE MONDE ETDES PERSONNALITE AUSSI BIEN JUIF QUE MUSULMAN
ET TOUS ON A PLEURER CETTE HOMME SI GENEREUX
SA FEMME QUI EST ELLE MEME TRES MALADE SUR SA CHAISE ROULANTE EST VENUE LA PAUVRE ASSISTE A LA PRIERE AINSI QUE SES DEUX FILS
ALLAH IRAHMOU



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'