DARNNA :  DARNNA.COM
Informations, bienvenue, anniversaires, etc... 
Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 25 juin 2011 a 19:36

Décès de Yaël Elmalech née Assaraf



C’est avec une profonde tistesse que je vous annonce le décès prématuré le 24 Juin au matin de notre bien chère amie Yaël Elmaleh (Elimelekh).

Elle s’est éteinte à la suite d’une longue maladie.

Elle a laissé un mari Harry et deux enfants Franck et Candice.
Elle était la fille ainée de Robert et Michèle Assaraf.

Ses funérailles auront lieu à Paris ce Lundi 27 Juin vers 14H00.
L’heure exacte des obsèques sera communiquée ultérieurement après le shabbat en même temps que le nom ete l’adresse du cimetière Parisien..

Toutes nos condoléances accompagnées de nos pensées bien affectueuses pour Harry, Franck, Candice, ses parents, sa soeur et neveux et sa grande famille.


Arrik Delouya & Ephraïm Riveline
Les membres de l’Association APJM-Paris




Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 26 juin 2011 a 13:14

cBonjour,

Les funérailles de notre bien chère amie Yaël Elmaleh (Elimelekh) auront lieu demain Lundi 27 Juin à 14H00-14H30 au cimetière Parisien de Bagneux.

Elle avait 48 ans, elle était l’épouse d’Ary et mère de Franck et Candica, née Assaraf, elle est décédée Vendredi 24 Juin. Elle était la fille ainée de Robert et Michèle Assaraf.

Toutes nos condoléances accompagnées de nos pensées bien affectueuses pour Ary, Franck, Candice, ses parents, sa soeur et neveux et sa grande famille.

Arrik Delouya & Ephraïm Riveline
Les membres de l’Association APJM-Paris
arrik.delouya@wanadoo.fr

P.S.: Cimetière Parisien de Bagneux Métro: Porte Châtillon-Montrouge puis bus 323.




Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 28 juin 2011 a 10:06

Hesped / Homélie funèbre pour Yaël Elmaleh née Assaraf
Par Arrik Delouya qui l’a lu au Cimetière Parisien de Bagneux devant le cercueil de Yaêl

Paris le 27 Juin 2011



Yaël,

Ton passage sur notre terre et dans nos vies a été écourté par cette maladie qui désormais fait partie de nous tous. Tu as été lumineuse en toi-même.

Mais que d’enterrer son propre enfant est une anomalie irréelle que nul ne peut comprendre. Cette injustice faite à notre nature est chose inadmissible!!!

C’est donc avec un immense chagrin et une peine réelle que nous avons appris ton décès dès vendredi dernier. Nous voulions passer te voir avec l’ami Ephraïm Riveline. Dans mon dernier SMS je t’écrivais qu’on attendait ta sortie de l’hôpital pour passer chez toi prendre un pot. Nous n’avons pas pu te dire au-revoir parce que nous ne pensions pas à ce départ de la vie si prématuré !!! Comme quelque chose de prometteur qui ne s’est pas réalisé ressemblant à un rayon d'espoir s’enfonçant dans une mer tumultueuse.

Tu étais la cadette de deux filles de Michèle et Robert Assaraf.

Tu avais à peine 48 ans et tu laisses un époux Harry , deux enfants Franck ans 24 ans, qui rentre en ce moment dans la vie active dans la finance et Candice 22 ans, étudiante en mathématiques et économie.

Ton amour pour la langue hébraïque et l’envie de la partager ainsi que la culture hébraïque t’ont permis de l’enseigner à l’Ecole Maïmonide mais aussi dans le privé. Tu as été également professeur d’hébreu à l’Ecole Nationale des Pont et Chaussées et à l’Ecole Centrale de Paris. Cela a été pour toi un parcours sans faute dans tu étais bien fière générant des gratifications d’estime et d’encouragement de nous tous.

Tu as également remodelé les structures du CRJM / Centre de Recherches sur le Judaïsme Marocain crée par ton père Robert, en offrant des centaines de bourses à de marocains. Tu as même assuré le suivi de ces bourses en accompagnant les doctorants et chercheurs jusqu’à l’aboutissement des résultats apportés.

De toi, nous retenons quelques souvenirs même si on te connaissait peu :
• Tu avais le sourire permanent et cela nous rendait optimiste.
• Ton « nahat rouwah » nous arrangeait, avec toi les difficiles discussions étaient atténuées et des solutions étaient vite trouvées.
• Tu as donné beaucoup d’amour aux tiens mais également à d’autres qui t’étaient étrangers, étudiants et / ou chercheurs en proie à des demandes de bourses ou d’aide logistique que tu as brillamment coachés.
• Tu étais aussi généreuse et même lorsque tes budgets étaient clos ou déjà entamés, tu servais de boîte aux lettres pour ne pas décourager ceux qui étaient en demande.
• Ton engagement au sein de notre petite association APJM pour nous aider dans la recherche de mécènes et dans la diffusion de nos projets.


Aujourd’hui, ta tendresse sera un manque terrible pour nous tous. Tu deviens l’amie absente mais nous continuerons de penser à toi malgré le jour qui se lèvera dans des nuages obscurs.

Ton départ de ce monde devient une césure avec l’enfance de tes enfants, ton souvenir en est déjà ressenti avec grande tristesse.


Je crois savoir que tu étais une femme adulée par tous, alors je me joins aux tiens pour partager cette douleur et t’exprimer à toi comme à tous les tiens notre amitié. Protége nous, là où tu es déjà là-haut dans le ciel bleu, de ton sourire et de ta bonté


Shalom metouka shelanou


Baroukh Dayan Ha’Emet

Arrik

Arriko




Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 28 juin 2011 a 14:32

Les prières de chaque soir en mémoire de Yaël sont dès 20H00 à la synagogue Ahavat Shalom

Le jour de la Shivaa de Yaêl z"al est prévu pour ce jeudi 30 Juin à 20H00 à la Synagogue Ahavat Shalom (Messas) 77 Avenue de Versailles 75016 Paris

Non loin de la Maison de la Radio

Métro Mirabeau

Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 29 juin 2011 a 21:22

Oraison funèbre prononcée par Franck Elmalech pour sa maman Yaël Elmaleh née Assaraf


Franck l’a lu au Cimetière Parisien de Bagneux devant le cercueil de sa maman
Paris le 27 Juin 2011



Chère famille, Chers amis,



Il n’existe pas de mot pour décrire la douleur d’un père, d’une mère, d’une sœur, d’un époux, d’une fille et d’un fils lors du décès de leur parente. Maman s’est éteinte vendredi, arrachée à notre cœur par une maladie injuste, et une partie de nous tous s’en est allée avec elle.

Tout au long de ma vie, j’ai eu l’immense chance d’avoir une mère à mes côtés, qui m’a appris ce qu’il fallait accomplir pour devenir quelqu’un de respectable et de respectée. Elle m’a enseigné l’amour du travail, l’utilité des succès comme des échecs, et l’importance d’aider et d’aimer les autres. Maman disait souvent que ma sœur Candice et moi-même étions ses plus grandes réussites, et j’aime à croire qu’elle avait raison. Elle nous a aimés, protégés, élevés, et amenés au début d’une vie que nous nous efforcerons de remplir et de vivre pleinement. Elle nous a appris à nous battre, comme elle s’est tant battue, chaque seconde de chaque minute à la fin de sa vie, contre la seule maladie qui pouvait l’emporter contre elle.

Au-delà de la femme extraordinaire, pleine de classe et d’élégance que ses amis et notre famille m’ont tous décrit et que j’avais la fierté d’appeler ma mère, je sais qu’elle était quelqu’un d’immensément sensible, et qu’un rien pouvait blesser sans pour autant qu’elle n’en fasse mention publiquement. Et si plus d’une fois je pense elle a douté de l’amour que les autres lui portaient, c’était car elle donnait tellement d’elle-même qu’elle attendait un retour, égal sinon supérieur, qui du fait de la nature humaine, tardait parfois à venir. Mais si réellement comme on dit « le bonheur qu’on a vient du bonheur qu’on donne », alors je peux dire ici que maman a été la femme la plus heureuse du monde.

Mais maman n’était pas seulement une mère, une épouse ou une femme remarquable, elle était aussi un professeur d’hébreu qui vivait son métier avec une passion et un amour de la matière qu’elle enseignait. Je peux sans crainte dire ici qu’elle était très aimée et respectée de tous ses élèves et collègues, au collège comme au lycée ou dans les Grandes Ecoles, à la synagogue comme en entreprise. Yaël Elmaleh était et restera une des meilleures ambassadrices française de la langue et de la culture hébraïque et israélienne. Et si, parfois, nous nous moquions de son accent en Français avec ma sœur, c’était pour mieux cacher notre respect et notre admiration de la maîtrise d’une langue et d’une culture qui la caractérisait totalement.

Le lien invisible et si fort qui unit une mère à son fils n’est pas explicable, mais je peux dire aujourd’hui sans mentir qu’il existe vraiment. C’est ce lien qui m’a guidé pour devenir l’homme que je suis aujourd’hui, et c’est, d’une autre manière, ce lien qui nous guidera moi et ma sœur à l’avenir.

Maman, tu as toujours été fière de nous, aujourd’hui je veux te dire combien je suis fier de toi. Tu as mérité un repos de Juste, et je prierai pour que ton âme s’élève au plus haut.

Tu vas tellement nous manquer.

Je t’aime et nous t’aimons tous.


Franck Elmalech
E-Mail: awesome.francky@gmail.com




Décès de Yaël Elmalech née Assaraf
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2011 a 18:26

Le jour des « shloshim » (du mois)

de la disparition de Yaël Elmaleh née Assaraf Z »al est prévu pour le

Lundi 25 Juillet 2011 à 19H3



Lieu :

Synagogue Ahavat Shalom

75-77 Avenue de Versailles

75016 Paris

Métro Mirabeau



Amitiés

Arrik

Arriko



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'