TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: PrécédentPremière...4748495051525354555657...DernierSuivant
Page courante: 52 of 60
Le nouveau Maroc
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 27 décembre 2013 a 11:32

Il faut adresser les felicitations à notre police car ces deux derniéres années le nombre de cellules demantelées avant toute action de leur part a depassé les 50 de loin.
Bravo.
Le nouveau ministre de l'interieur est un homme pour qui j'ai une grande estime, un bérbére technocrate hors norme un politechnicien qui a fait ses preuves dans beaucoup de domaines, il est en train de faire du bon travail.
Bon courage Mr Mohamed Hassade

Le nouveau Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 27 décembre 2013 a 11:56

En effet Derka, c'est une bonne raison d'etre optimiste pour le Maroc si des hommes integres parviennent a poursuivre et arreter tous les salauds qui menacent l'equilibre fragile d'un pays.
Quel modele desirent-ils imposer ? Celui de l'Egypte, de la Libye, de la Tunisie, de la Syrie ??? Lequel ? Terrible cette soif du pouvoir enveloppee de preches religieuses.

Esperons seulement pour le Maroc qu'il y aura une meilleure prise en main de l'economie dans ce pays. Ce n'est pas mieux en Israel actuellement ou la pauvrete est de plus en plus grande et ou l'ecart entre les salaires devient de plus en plus scandaleux. L'Amerique n'est plus un modele pour personne.




Le nouveau Maroc / Fès célèbre le patrimoine judéo-marocain
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 27 février 2014 a 21:41

Fès célèbre le patrimoine judéo-marocain




MINISTRES, universitaires, étudiants et autres se sont donné rendez-vous, lundi dernier, à l’université d’Ifrane. Ceci, pour célébrer le lancement de la 4e édition de la caravane du patrimoine judéo-marocain qui arrivera à Casablanca ce mercredi. Au menu, des expositions, des conférences et des visites de sites historiques. La caravane du patrimoine judéo-marocain prévoit aussi un atelier de cuisine autour de la gastronomie judéo-marocaine à Fès et des concerts musicaux de compositions traditionnelles judéo-marocaines.
Le 24 février, l’évènement a été marqué par la présence de Rachid Benmokhtar, ministre de l’Education nationale et ancien président de l’université Al Akhawayn, et Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture. Ainsi, la capitale spirituelle a accueilli les hôtes de cette caravane sous haute surveillance. Outre la sécurité, l’on a veillé «scrupuleusement» sur la propreté de la ruelle abritant le centre hébraïque. Il y a un an, on y avait assisté à l’inauguration de la synagogue Slat Alfassiyine au cœur du célèbre Mellah de Fès. L’inauguration de ce monument historique avait été placée sous le haut patronage du Souverain. Lors de la caravane du patrimoine judéo-marocain, la synagogue Slat Alfassiyine figure à la tête des sites historiques judéo-fassis à visiter. Initiée par l’association Mimouna, en collaboration avec l’université Al Akhawayn, cette tournée culturelle est soutenue par le musée du judaïsme marocain de Casablanca ainsi que la communauté juive de Fès, et d’autres partenaires. Plus qu’une commémoration du patrimoine judéo-marocain, cet événement d’envergure a pour ambition de réduire les divisions religieuses, favoriser la compréhension mutuelle et le respect des différentes composantes culturelles au sein de la société marocaine. Pour El Mehdi Boudra, président de l’association Mimouna, «les générations futures doivent s’inspirer des valeurs de la cohésion et œuvrer davantage pour que le Maroc reste toujours une terre de paix, de tolérance, de dialogue de civilisations et de coexistence entre les cultures et les religions». A cet effet, la caravane entend sensibiliser les jeunes Marocains à leur l’histoire et à l’héritage culturel judéo-marocain, qui a toujours formé un pan majeur de l’identité marocaine. Pour leur part, le ministère de la Culture et l’université Al Akhawayn se sont engagés à la préservation de ce patrimoine culturel marocain et sa numérisation.
Youness SAAD ALAMI

Le patrimoine culturel passe aussi par l’art culinaire. Ci-contre des étudiants d’Al Akhawayn préparant un plat en compagnie d’un chef cuisinier juif

Le nouveau Maroc / La culture judéo-marocaine est-elle mourante ?
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 27 février 2014 a 21:53

La culture judéo-marocaine est-elle mourante ?
ecouter sur:
[www.luxeradio.ma]

Et ce matin, j'ai envie d'être un peu provocatrice, d'appuyer là où ça fait mal. Y'a des matins comme ça, le milieu de semaine, tout ça. Il y a quoi ?

15 jours à peine, on célébrait dans une expo berlinoise la richesse de la culture juive marocaine, grâce à une collaboration entre l'ambassade, le ministère allemand des affaires étrangères et le musée du patrimoine judaïque marocain de Casablanca. Notre invitée de ce matin va nous parler d'une caravane dont le but est sensiblement le même : célébrer le patrimoine judéo-marocain, profondément enraciné dans notre identité. Sauf que pour moi, tout ça, c'est de plus en plus un souvenir.

Il y a un mois, un beau livre est sorti à la Croisée des Chemins, intitulé Mémoires juives de l'Oriental Marocain. Regardez-le, je l'ai amené. Dedans, on trouve des témoignages de MRE sur leur enfance lointaine, des photos de paysages et... Des ruines et beaucoup, beaucoup de tombes. Il y a un an, à peu près à cette époque, l'on se réjouissait de la remise en état de la synagogue fassie Al Fassiyine, enfin, elle et trois autres classées monuments historiques, dans le but de les transformer en lieu de culture et musés. Ne voyez-vous pas un thème qui se dégage de tout cela ? Oui, la culture judéo-marocaine a été importante pour le Maroc. Mais peut-on dire qu'elle l'est encore quand seuls 3 000, peut-être 5 000 juifs habitent un pays de 30 millions d'habitants ? Il est probable que les chrétiens soient beaucoup plus nombreux de nos jours.

Loin de moi l'idée de vouloir minimiser l'importance de l'histoire juive marocaine. Elle est fondamentale, même si l'on a tendance à plus insister sur la bienveillance du Sultan Mohammed V protégeant les juifs durant la Seconde Guerre Mondiale que de la gestion du drame du Pisces en 1961. Mais je me demande : comment faire pour que cette richesse ne pourrisse pas dans un musée ? Si, historiquement, le choix de l'exil a été logique pour une grande part de la diaspora juives marocaine, où sommes-nous en train d'échouer, alors que la diversité culturelle est désormais inscrite dans la constitution marocaine ? Échouer à ré-attirer cette diaspora, que l'on qualifie volontiers d'ambassadrice du Maroc, dont on se réjouie de l'attachement aux racines mais qui ne revient pas, pourtant. Où sont les juifs marocains, porteurs non seulement de tant d'histoire, mais à voir leurs accomplissements dans tous les domaines de la science, de l'art et du reste, aussi porteurs d'avenir ? Le jour où le Maroc parviendra à ramener à lui ses enfants les plus doués, juifs ou non, alors, nous pourrons nous réjouir de la multiculturalité riche et épanouie du plus beau pays du monde.

Le nouveau Maroc
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 06 mars 2014 a 12:15

Le vendredi 21 fevrier un charmeur de serpent a Jamaa lafna a été mordu par son cobra, il est mort des l'arrivée a l'hopital. Hier mercredi c'est le tour d'un touriste francais qui voulait se photographier avec un cobra autour du cou a été mordu a la poitrine par ce cobra, il s'est effondré et a été sauvé a l'hopital, il l'a échappé belle.
Attention si vous visitez Jamaa lafna faites attention ne prenez pas de risque.
La nouvelle du francais est encore fraiche, celle du charmeur est sur le net
[www.medias24.com]




Le nouveau Maroc / Un centre juif américain dénonce la présence d’œuvres antisémites au Salon du livre de Casablanca
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 06 mars 2014 a 21:20

Après une lettre adressée, en novembre 2013, au roi Mohammed VI, sur les deux propositions de loi criminalisant la normalisation avec Israël, voilà que le Simon Wiesenthal Center dénonce, cette fois, la présence d’œuvres anti-juives au Salon du livre de Casablanca. Et il vient de le faire savoir, dans un message destiné au ministre de la Culture.

Comme l’année précédente, le lobby juif américain n’est guère satisfait de la dernière édition du Salon de Livre de Casablanca, tenue du 13 au 23 février. La cause en est « la prolifération de littératures antisémites », déplore le Simon Wiesenthal Center (SWS).
Dans un appel adressé au ministre de la Culture, Amine Sbihi (membre du PPS), Shimon Samuels, le directeur du SWC, se dit convaincu que « cette incitation à la haine ne peut pas en aucun cas échouer. Pire, elle empoisonne l'atmosphère même de la culture et de l'éducation ». Il a ensuite tenu à souligner que de nombreux titres en question ont été publiés en Syrie et en Egypte, estimant qu’« il est plus déconcertant que la génocidaire Syrie et l’anarchique Egypte sont encore capables de détourner l'attention » de l'opinion des conditions dans lesquelles elles se trouvent.

Le SWC appelle Sbihi à la vigilance
Dans sa lettre, Shimon Samuels conseille au ministère de la Culture de « rester vigilant et renforcer ses mesures de contrôle afin que pas un livre incitant à la haine et à la violence raciale n’ait une place ni au Salon du Livre de Casablanca ni dans les autres manifestations organisées par le ministère ».
Par ailleurs, le directeur du SWC a tenu à exprimer qu’il ne partageait pas les propos tenu par Amine Sbihi. Dans une réponse, datant de l’an dernier, destinée à Samuels, le ministre avait expliqué que la présence de tels livres au Salon était « légitime », arguant que cette littérature était « la conséquence du conflit arabo-israélien et de la résistance palestinienne ».
Le Simon Wiesenthal Center, dont le siège est basé à Los Angeles, a conclu son message en exhortant Amine Sbihi à bannir tout œuvre incitant à la haine raciale dans l’édition 2015 du Salon du Livre de Casablanca.


Le SWC a déjà interpellé le roi Mohammed VI
Ce lobby pro-israélien aux Etats-Unis suit particulièrement toutes les initiatives qui risqueraient de porter préjudice aux intérêts des juifs au Maroc. Fin novembre, alors que le monarque se trouvait en visite à Washington, le SWC avait saisi cette opportunité pour lui adresser une lettre, sollicitant son intervention afin de bloquer les deux propositions de loi criminalisant toute normalisation avec Israël.
Il justifiait alors sa position en expliquant qu’elles « mettraient en danger non seulement les juifs restés au Maroc, mais créeraient un précédent en excluant d’autres minorités » et « pourraient également affecter négativement les perspectives actuelles et futures d'investissement étranger au Maroc ».

Mohammed Jaabouk
Copyright Yabiladi.com

Le nouveau Maroc / Un centre juif américain dénonce la présence d’œuvres antisémites au Salon du livre de Casablanca
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 06 mars 2014 a 22:17

Cette attention permanante sur les derives anti-juives/israeliennes des pays arabes les confortent dans leur attitude.Ils ne changeront pas pour autant ,bien au contraire.C'est pour leurs dirigeants,Roi du Maroc inclus,un derivatif pour dissimuler leur incompétence à satisfaire les besoins economiques de leurs peuples.Exacerber la haine des Juifs occupe les masses desoeuvrées pendant qu'ils qu'ils s'enrichissent.
Il faudrait les ignorer tout simplement.

Le nouveau Maroc / Casablanca, dernière étape de la caravane du patrimoine judéo-marocain
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 07 mars 2014 a 21:01

Après Ifrane et Fès, la Caravane du Patrimoine Judéo- Marocain, organisée par l’Association Mimouna, a clôturé son périple par Casablanca, le mercredi 26 Février, au Musée du Patrimoine Judéo-Marocain, fondé par feu Simon Lévy et entièrement restauré récemment par la fondation de M. Jacques Tolédano, Président de la Fondation du Patrimoine judéo-marocain, qui assure également la présidence exécutive du Musée.

Au menu de cette journée, un panel de discussion portant sur «la diaspora judéo-marocaine», suivie d’un concert de musique judéo-arabe.



Laziza Dalil, Vice-Présidente de l’Association Mimouna, a signalé à l’ouverture de la conférence que «Mimouna est une action citoyenne et patriote». Cette jeune étudiante de l’Université Al Akhawayn a également souligné que «le patriotisme marocain n’a pas de frontières, comme en peut témoigner l’attachement inébranlable de la diaspora juive marocaine au Maroc, à ses racines et à ses traditions marocaines».

La parole a été donnée à M. André Azoulay, Conseiller du Roi Mohammed VI, qui a salué fortement les initiateurs du projet, affirmant que «ce sont eux qui nous ont réunis, et c’est leur initiative. Notre pays avancera parce qu’ils sont là, ils sont demain, ils sont le futur (…) Ils ont beaucoup de courage, ils sont dans la vérité».

M. Azoulay a également mis l’accent sur l’importance de cet événement, «une démarche exemplaire et inédite, reflétant d’une manière édifiante, la volonté et l’engagement des jeunes pour promouvoir la pluralité identitaire de notre pays».

Pour sa part, M. Serge Berdugo, Secrétaire général du Conseil des Communautés Israélites du Maroc, a évoqué l’hisotire de sa communauté, soulignant que «les juifs ont passé plus de 2000 ans sur cette terre» et affirmant que la diaspora juive marocaine garde des liens indéfectibles avec son pays d’origine.

M. Jacques Tolédano, Président de la Fondation du Patrimoine Judéo-Marocain, a vivement salué l’engagement de l’Association Mimouna pour «son combat contre l’ignorance et l’obscurantisme». M. Jacques Tolédano a notamment évoqué dans son allocution les deux composantes du judaïsme marocain, à savoir la composante berbère judaïque, vieille de 2000 ans au Maroc, et les Juifs expulsés d’Espagne en 1492. Il a regretté que depuis l’Indépendance du Royaume, «dans tous les manuels d’histoire, le système éducatif marocain, tous gouvernements confondus, a occulté la présence des juifs au Maroc ». Concluant sur l’évocation du travail de restauration de plusieurs synagogues au Maroc entrepris par la Fondation qu’il préside et la réhabilitation des cimetières juifs, initiée par le Roi Mohammed VI et sous son haut patronage, M. Tolédano a émis le vœu que «l’exemple marocain soit une source d’inspiration pour une paix juste et durable entre les Palestiniens et les Israéliens».

Après les témoignages du rabbin Benchimol de la congrégation sépharade de Manhattan New-York et de Mme Florence Amzallag Tatischeff, vice-présidente de la Fédération sépharade américaine, une cérémonie de distribution de prix a été organisée par l’association Mimouna.

Le premier, attribué  à feu Simon Lévy, fondateur du musée judéo-marocain, a été remis à Mme Zhor Rehihil, conservatrice du musée, le second au professeur Jamaa Baida, directeur des archives du Maroc, et le troisième à MM. Youssef Benmeir et Jacky Kaddoch, pour leur action au sein de la «High Atlas Foundation».

Et c’est avec la prestation musicale du groupe Kinor David que l’étape casablancaise très réussie de la Caravane du Patrimoine judéo-marocain a pris fin, les organisateurs se promettant de reprendre leur chemin vers d’autres villes, dont Rabat, Salé, Meknès et toutes les régions du Royaume.

Source:[www.lnt.ma]

Le nouveau Maroc / Casablanca, dernière étape de la caravane du patrimoine judéo-marocain
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 08 mars 2014 a 10:30

Farouche anti-sioniste militant,Lévy n'a voulu que prouver les raisons de son engagement en créant ce musée .Les Juifs marocains selon lui se sont trompés en rejoignant Israel,et sa notoriété fut créée par les plus hautes autorités pour justifier la position marocaine contre Israel.Avec Serfaty,ils furent les 2 seuls Juifs représentant ces "intellectuels" niant le veritable statut qui n'a jamais réellement protégé les Juifs en pays musulmans.
Ce musée archélogique n'a pour objet que faire oublier leur misérable vie avant leur émancipation offerte par la France pendant la periode du Protectorat.C'est grâce à elle que les Juifs originaires du Maroc sont aujourd'hui parmi les meilleures elites scientifiques,littéraires,medicales dans tous les pays.
Et n'en deplaise à ceux ,malheureusement nombreux,qui partagent les commentaires de Levy,Israel reste le seul espace de vraie liberté pour nous,Juifs .Même s'il le prix à payer pour la preserver est celui du sang pour encore une longue période.

Le nouveau Maroc
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 09 avril 2014 a 10:30

Voila un homme dont l'amour pour le Maroc dépasse de loin celui de beaucoup de ses concitoyen, un homme qui a consacré sa vie pour l'intérêt du Maroc il s'agit de Mr Andre Azoulay et voila ce que les islamistes disent de lui.
On parle dans un autre sujet de liberté d'expression qu'on donne a ceux qui font un grand mal au Maroc alors que Mr Azoulay parle peu et agit beaucoup pour l'intérêt des marocains
[www.i24news.tv]

Le nouveau Maroc - ILS SONT CONS CES MAROCAINS !
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 18 avril 2014 a 16:41

CRIMINALISER LA NORMALISATION AVEC ISRAËL: L'UE RÉAGIT
Par Fatima Moho (Twitter) le 17/04/2014 à 22h 11

Kiosque360. Les propositions de lois relatives à la criminalisation de la normalisation avec Israël et la campagne de l'Observatoire marocain contre la normalisation préoccupent L'Europe et les Juifs marocains de la diaspora.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Katherine Ashton, a mis en garde le Maroc contre la criminalisation de la normalisation avec Israël, tout en écartant la probabilité que le royaume puisse un jour adopter une loi dans ce sens, rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 18 avril. Ashton a en effet souligné que la criminalisation des relations avec L'Etat hébreu porterait un coup fatal à l'image du Maroc à l'international, précise le quotidien. La diplomate européenne a ainsi rappelé que l'UE tient des réunions régulières avec les responsables marocains, avec à leur tête le chef du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères, pour débattre d'un certain nombre de dossiers dont des certains relatifs à Israël.

Une déchirure de plus
Les propositions de lois en question inquiètent également les juifs marocains installés au Maroc et ceux de la diaspora. Annass publie, ce vendredi, à ce propos une interview d'une page du président de la Fédération mondiale des juifs marocains. Dans cet entretien, Sam Benchetrit affirme que ceux qui ont soumis les propositions de lois sur la criminalisation de la normalisation sont des hypocrites et des agitateurs qui ignorent les intérêts de leur pays. Selon ce fervent défenseur du Maroc, feu Hassan II lui a avait dit un jour, sur le ton de la plaisanterie et en faisant référence aux juifs marocains: "Je suis le seul roi du monde à avoir 750.000 ambassadeurs en Israël". Tout en se félicitant de la relation particulière qu'il avait avec Hassan II et a aujourd'hui avec le roi Mohammed VI, Benchetrit a réitéré l'attachement de la communauté juive marocaine d'ici et d'ailleurs à son pays et à ses valeurs sacrées, dont l'intégrité territoriale.

Plusieurs propositions de loi visant à incriminer toutes formes de normalisation avec Israël ont été soumises au Parlement par plusieurs partis politiques dont l'Istiqlal, le PJD et le PAM, entraînés dans cette affaire par l'ancien président de son groupe parlementaire, Abdellatif Ouahbi. Sans oublier les pressions exercées par l'Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël. A cette époque déjà, El Habib Belkouch, membre fondateur du PAM et président du Centre d’études en droits humains et démocratie, avait tiré la sonnette d'alarme, dans un mémorandum adressé au deux présidents du Parlement, sur l'isolement du Maroc à l'échelle internationale s'il en arrivait à adopter ces propositions de lois, sans parler de la déchirure que va revivre la communauté juive marocaine. Certaines de ces propositions de lois polémiques ont été retirées du Parlement.

Le nouveau Maroc
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 18 avril 2014 a 20:46

s'il y avait une moindre logique c'est les relation avec les palestiniens qu'il faut criminaliser comme l'a déja fait feu Hassan 2. Ce sont des orientaux loins de nous, nous ne partageons avec eux ni la culture ni l'Histoire ni rien.
Hassan 2 avait dans un discours virulent a menacé tout citoyen marocain qui contacte les palestiniens d'enduire la porte de sa maison avec des excréments pour lui faire respirer leur odeur. Sacré Hassan 2, qu'il repose en paix

Le nouveau Maroc
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 18 avril 2014 a 23:40

bizarre c'est le moins que l'on puisse dire, voila un juif qui va aider le parti islamiste marocain au pouvoir à instaurer la charia au Maroc. Il s'agit de Mr Isaac Charia avocat du diable à Casablanca et qui a adressé une demnde d'adhésion au parti islamiste pjd. Un juif qui plonge dans une soupe d'antisemitisme de son plein gré, il va etre servi.

[www.art19.ma]

Le nouveau Maroc / L'ARCHÉTYPE DU JUIF MAROCAIN SELON LE PJD?
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 19 avril 2014 a 13:24

[center][/img]


Auriez-vous imaginé autrement un avocat marocain de confession juive? Espérons que oui et que tous les Marocains ne sont pas dans cette représentation étriquée et caricaturale de l'autre. Le PJD a en effet annoncé que Maître Isaac Charia avait envoyé, à travers une lettre, une demande d'adhésion au parti. Et de préciser qu'il s'agit d'un fait inédit en accompagnant l'annonce d'une étrange photo qui ne représente en rien l'avocat en question, un jeune homme âgé de 31 ans. Alors, quel sens a cette image? Quel message est-elle censée véhiculer? Un vieil homme à la barbe blanche rabbinique serait donc l'archétype d'un homme de loi juif marocain? Et le visage flouté comme s'il s'agissait de celui d'un criminel? Que faut-il donc y voir? Un message déguisé à confession non grata? Message renforcé, d'ailleurs, par la bulle où trône l'apparemment innaccessible carte du PJD que l'homme, en se grattant la tête, cherche les moyens de s'approprier. 
Etrange et pour le moins stupéfiante image qui ne peut manquer de laisser perplexe tout un chacun. A l'heure où les acteurs sociaux et culturels tentent de revaloriser, promouvoir et défendre le Maroc pluriel et sa richesse, les représentants mêmes du pays en sont à réduire une communauté marocaine à un visage dont on a effacé les traits et à la railler dans une grotesque mise en scène. Une symbolique inquiétante, suitant l'ignorance et l'offense.
 Source:le360.ma/fr

Le nouveau Maroc / L'ARCHÉTYPE DU JUIF MAROCAIN SELON LE PJD?
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 19 avril 2014 a 17:13

Il est etonnant que l'on s'étonne de l'attitude des Musulmans en general et des marocains en particulier envers les Juifs !!Toute leur education commence par l'enseignement du mépris.Alors tant que les Juifs restent dans le rôle du meprisable,ils peuvent vivre dans des conditions de protégés considérés comme race inférieure.
Nous vivons depuis le miracle de la liberation de Sion face à un milliard et demi de musulmans qui ne paut accepter que son credo coranique supremaciste soit contredit par la realité de ses defaites face au peuple de 15 millions meprisé et ostracisé depuis plus de 15 siècles.
Les dirigeants des pays arabes directement concernés, du Maroc à l'Irak ne peuvent faire autrement pour se maintenir au pouvoir que de cultiver la haine ancestrale en refusant de reconnaïtre Israel .Sadate l'a payé de sa vie.

Aller à la page: PrécédentPremière...4748495051525354555657...DernierSuivant
Page courante: 52 of 60


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'