TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: 12Suivant
Page courante: 1 of 2
Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 10 mai 2011 a 16:29

Ben Laden ici ou là... depuis longtemps dans l’au-delà !

Ben Laden par ci, Ben Laden par là ... et si ça se trouve, il est dans
l'au-delà depuis près de 10 ans !


Qu’on se le dise … B.L n’a jamais revendiqué les attentats du 11/09 !!! (voir plus bas : Manipulations et trucages de la Cia) ... Toutes les cassettes vidéos soit disant authentifiées l’ont été uniquement par la CIA et le département d’État … mais démenties par des experts indépendants.

Obama avait besoin une dernière fois de Ben Laden pour faire d'une pierre plusieurs coups … se faire une pub top niveau pour son objectif 2012 : sa réélection … tenter une sortie du bourbier Afghan en donnant un résultat … du moins il essaiera de le faire et dire qu'ils ont fait le job et rentrent au bercail … comme c 'est joli !!!

Pour comprendre le conte Ben Laden, il faut aller chercher l'info autour du 11/09 et peu après cette date... je tente une brève et sommaire percée jusqu'au 11/09/2001.

Imaginons un seul petit instant que notre Ben Laden International, durant les 10 dernières années n'aurait pas existé ???

Oh mon Dieu !!! Que serions nous devenus ??? Rien que d'y penser, ça donne le frisson. Comment on aurait pu mettre toutes ces casseroles, attentats et tout le tintoin sur le dos des arabo/musulmans ... comment aurions-nous pu accuser les arabo/musulmans de menaces toutes plus horribles les unes que les autres ... de la petite menace à l'apocalypse !!!

Sachons que dans le monde arabe, Ben Laden n'est suivi que dans l'imagerie populaire caricaturé par les médias ... et encore,chez les arabes pas très informés, car les jeunes et les arabes informés en savent bien plus sur l'épouvantail OBL que beaucoup de grands médias occidentaux et tous leurs pseudo journalistes et surtout autant informés sur le problème que ne le sont pas les pseudo spécialites en terrorisme, en Al Quaïda et similaires. Je le sais pour lire souvent différents blogs, forums et site maghrébins sur la toile.

L’arrivée de ben Laden sur la scène internationale aura réussi à diaboliser l’islam et les musulmans en les faisant passer pour des terroristes, des fous, des moyenâgeux. L'image deBen Laden aura été un cauchemar pour les arabo/musulmans, ceux qui applaudissaient ses soi disant prouesses anti impérialistes ne sont que des simplets de l'information et de la politique ...même si pour le coup, Marc Edouard Nabe ... croit lui, que Ben Laden est un héros arabe ... pire que dela folie que d'imaginer que 19 types à cutters magiques puissent attaquer la puissance armée la plus efficace au monde, la plus sécurisée ... qu'on ne me parle pas de la surprise ; au Pentagone, ils avaient déjà fait des simulations d'attaques par avions, et même sur les Twins Towers ...(écoutez Alex Jones, vidéo de 07/2001 postée sur AgoravoxTv). Même le Botswana aurait réagi ... du moins sa petite DCA contre tout avions qui survole sans autorisation son espace aérien ... pas aux USA ... durant près de 2 heures ... et 4 Boeing gros porteurs !!! Croire en cela ... me dépasse. Je n'entre pas dans d'autres détails tellement débattus ici même.

Sacré Ben Laden, même soi disant récemment mort tu es partout ... sois disant mort car il est mort depuis plus de 9 bonnes grosses années.

Ben Laden ... hé voui ... à tout géré, et le 11/09 ... et tout ce qui concerne le monde arabo/musulman et ses immenses problèmes, défis etc ... ... ça en fait du boulot, et c'est sans doute durant ses W.E ... qu'il avait dû s'occuper des problèmes de burqa en France.

Sans lui, rien n'aurait été. Je ne pense pas que Sarko aurait été élu ...surtout pas Bush à sa seconde présidence ... certainement pas Obama, qui ... s'il est réélu, ce sera grâce au conte Ben Laden. A ce propos, Obama ne mérite aucunement sa réélection, car au moins avec Bush, on s'attendait à du guignolo ... pas avec lui, il déçoit les américains et le monde ... il n'y a qu'en France où on le met sur un piedestal, vassalité sarkoziste oblige, sans se rendre compte que l'ex puissance US est en déliquescence...

Les services secrets américains et autres, capables de suivre une mouche par satellite n’importe où sur la planète … échouent dès qu’il s’agit du dit terroriste bon teint bon œil, tous leurs moyens technologiques, humains ne parviennent pas à mettre la main dessus, même dans un dessin animé ça ne passera pas … mais pourtant, nos médias y croient … j’espère pour eux qu’ils tentent juste de faire peur, autrement, je les plains sincèrement.

Faire tout ce tapage avec des faux est méprisable … la France passe pour une conne et les français pour des cons !

La vraie histoire de Ben Laden ne vaut pas plus que la version des guignols !

La cassette ben Laden vue par les Guignols






Manipulations et trucages de la Cia :

- du 11 septembre 2001 jusqu'à l'ensevelissement en plein Océan suivant les rites musulmans disaient les journalistes français ... d'un corps dans l'eau, ou quelque chose y ressemblant.

Le meilleur expert américain de Ben Laden est d’accord. Le Professeur Bruce Laurent, chef du département des études religieuses de Duke University, vient de publier un ouvrage avec les traductions des discours de Ben Laden. Il disait que les enregistrements qu'ils nous ont proposé sont des faux et qu’il est possible que Ben Laden ne soit même plus vivant.... il disait cela il y a un moment.

Les enregistrements de Ben Laden truqués « vérifiés par la CIA » ne sont pas une nouveauté. Chaque document supposé émaner de Ben Laden depuis 2001 s’est avéré être un faux de manière flagrante. La dernière fois que nous avons entendu parler du vrai Ben Laden était dans ses affirmations à des journalistes pakistanais après le 11 septembre : "J’insiste pour dire que je n’ai pas perpétré cet acte, qui apparaît avoir été perpétré par des individus avec leur motivation propre. ... J’ai déjà dit que je n’étais pas impliqué dans les attaques de 11 septembre contre les Etats Unis... Je n’avais aucune connaissance de ces attaques."

Puis le 13 décembre 2001, alors que George Bush pleurnichait au sujet "des théories conspirationnistes indignes" qui se propageaient comme un feu de broussailles, la première et la plus médiocre des cassettes où « Ben Laden parle d’outre-tombe » est apparue. La qualité du son et de l’image vidéo était horrible. La vidéo montrait un grand type avec une barbe noire, faisant une pâle imitation de la voix de Ben Laden, revendiquant une connaissance préalable, si ce n’est une responsabilité, des attaques du 11 septembre, et se réjouissant de leur succès. Le problème était que le grand type n’était clairement pas Ben Laden. Il pesait au moins 20 ou 25 kilos de plus, et les lignes de son visage étaient manifestement différentes.

Le " gros Ben Laden " était complètement ridicule, et je cherche encore à rencontrer un observateur avisé qui le considère authentique. (Si vous n’avez pas encore réalisé ça vous même, revenez en arrière, regardez les images vidéo comparez les aux autres images de Ben Laden.) Mais les médias ont laissé passer la supercherie sans poser les vraies questions : pourquoi le gouvernement des Etats-Unis agitait-il devant nos yeux cette confession manifestement fausse ?

C’est peut-être en raison de l’hilarité générale provoquée par le " gros Ben Laden " que le message d’outre-tombe suivant n’avait pas d’images ; c’était une cassette audio remise à Al Jaezira à l’automne 2002. La CIA l’a authentifiée et a alors reçu une grande claque quand, en Suisse, les plus grands experts au monde en matière d’identification de la voix ont annoncé que "le message avait été enregistré par un imposteur."

Depuis lors, chaque message de Ben Laden a été également faux. Ils sont publiés à des moments où le régime Bush a besoin d’un coup de pouce et les médias américains s’accommodent bien de la supercherie. Vous rappelez-vous l’enregistrement de Ben Laden qui a fait les gros titres juste avant l’élection présidentielle de 2004 ? Si vous n’aviez pas réalisé que c’était un film publicitaire produit par la CIA pour George Bush, j’ai quelques bons indices à vous vendre. Walter Cronkite [journaliste américain très respecté], bénie soit son âme, était d’avis que Karl Rove était derrière cette bande. Mais le reste des médias a simplement continué à prétendre que l’empereur avait été abusé.

Et la supercherie continue. Un précédent soi disant enregistrement de Ben Laden a été ridiculisé par le plus grand expert de Ben Laden aux Etats-Unis ; pourtant les médias américains continuent de maintenir un voile pudique sur les propos de Cronkite ! Le Professeur Laurent croit que ce faux enregistrement a été conçu pour détourner l’opinion mondiale du massacre horrible de civils pakistanais par un drone errant de la CIA. Mais il peut avoir d’autres objectifs, plus sinistres : préparer l’opinion publique à une autre attaque de type 11 septembre orchestrée pour déclencher une attaque nucléaire israélo-américaine sur l’Iran.

[www.bladi.net]...

La falsification des prétendues vidéos d’Al-Qaida a été prouvée

Des résumés d’une présentation de Neal Krawetz, expert en informatique américain, à l’occasion de la « BlackHat conference » pour la sécurité informatique à Las Vegas le 3 août (http://blog.wired.com/27bstroke6/fi...) circulent actuellement dans quelques rares médias imprimés et surtout sur des sites web internationaux. Krawetz a présenté des preuves que les prétendues bandes vidéo d’Al-Qaida ont, en règle générale, été manipulées.

Les bandes vidéo d’Al-Qaida ont été retravaillées par l’entreprise américaine IntelCenter. A l’aide d’un exemple, Krawetz a montré comment le prétendu logo de l’émetteur d’Al-Qaida « As Sahab » a, tout comme le logo d’IntelCenter, été ajouté à cette bande vidéo de façon identique.

IntelCenter est une entreprise privée qui rend des « services » aux services secrets. L’entreprise collabore étroitement avec le Pentagone, son personnel se recrute surtout parmi les anciens collaborateurs des services secrets de l’armée américaine. L’année dernière déjà, le groupe anti-guerre états-unien « Prison Planet » avait prouvé qu’IntelCenter avait sous-titré des images d’Al-Qaida de l’an 2001 avec de nouveaux textes de l’an 2006.

Les jugements concernant le fait indéni able de ces falsifications diffèrent. Le 4 août, la junge welt a écrit : « Tout cela renforce le vieux soupçon que le Pentagone lui-même se cache derrière les menaces de l’Al-Qaida. Celles-ci ont toujours apparu à un moment où elles étaient d’une grande importance pour l’administration Bush. »

S’il y avait vraiment une organisation terroriste mondiale de l’envergure prétendue qui dispose d’une voie de communication quelconque vers l’Occident, pourquoi cette voie n’a-t-elle pas été découverte, identifiée et utilisée pour arrêter les leaders d’Al-Qaida ? Peut-être parce qu’Al-Qaida n’est qu’un fantôme de propagande des militaires bellicistes de Washington et d’autres capitales ? N’acceptez pas qu’on vous fasse croire que les pouvoirs publics sont capables de trouver le moindre petit téléchargeur de musique », alors qu’ils n’accepteraient jamais qu’une agence de médias des terroristes puisse produire ses petits films en toute tranquillité.

[www.voltairenet.org]...

Oussama, l’Ouma et le média Le diplomate américain Richard Holbrooke se demandait : « Comment se fait-il qu’un type dans une caverne puisse gagner la bataille de la communication contre la première société de l’information au monde ? » . Le type en question s’est fait metteur en scène de l’événement le plus filmé de l’histoire, le 11 Septembre. Il est vedette d’un feuilleton où les cassettes scandent ses réapparitions sporadiques. Son visage est reproduit à un nombre d’exemplaires que seules surpassent les icônes de Che Guevara. Bref, Oussama ben Laden apparaît à beaucoup comme un grand communicateur capable d’employer contre l’Occident l’instrument sur lequel celui-ci comptait pour séduire le reste du monde : ses écrans. Il est tentant de pousser le paradoxe plus loin : ainsi les spécialistes du renseignement auraient donné à Al Quaïda le nom de code de « Disneyland ». Comme Disneyland l’organisation possède des succursales indépendantes dans le monde entier. Et, comme à Disneyland le personnel porte des masques et emprunte des identités .

Peut-on discerner dans l’action d’Al Quaïda une logique médiatique qui reflète sa spécificité stratégique ou idéologique ? Ou pour élargir la question : la mouvance jihadiste représente-t-elle quelque chose de radicalement nouveau par rapport à la vieille « propagande par le fait » ?

Suite et source :
[www.vigirak.com]...

Benazir Bhutto : Ben Laden est mort !

Vidéo : Interview-confidence de Benazir Bhutto peu de temps avant son
assassinat : elle se sentait menacée par les services secrets pakistanais.

Ben Laden inculpé par les Etats-Unis ... mais pas pour les attentats du 11
Septembre
Le 18 janvier 2002, le président pakistanais Pervez Musharraf a annoncé sans ambages : « Franchement, je pense à présent qu’il est mort. »

Le 17 juillet 2002, Dale Watson, alors chef du contre-terrorisme au FBI, a dit lors d'une conférence des représentants de l’ordre : « Je pense personnellement qu’il [Ben Laden] n’est sans doute plus parmi nous, » avant d’ajouter prudemment, « Je n'en ai aucune preuve. »

En octobre 2002, Hamid Karzaï, le président afghan, a déclaré à CNN : « J’en viens à penser qu’il [Ben Laden] est probablement mort. »

En novembre 2005, le sénateur Harry Reid a révélé qu’il lui avait été dit qu’Oussama était peut-être mort dans un séisme en octobre de cette année-là au Pakistan.

En septembre 2006, le Renseignement français a divulgué un rapport suggérant qu’Oussama était mort au Pakistan.

Le 2 novembre 2007, Mme Benazir Bhutto, ancienne premier ministre du Pakistan, a déclaré à David Frost d’Al-Jazira, qu’Omar Sheikh avait tué Oussama Ben Laden.

En mars 2009, Angelo Codevilla, ancien officier du Renseignement extérieur de Zunie et professeur de relations internationales à l'université de Boston, a déclaré : « Tout porte à croire qu’Elvis Presley est plus vivant aujourd'hui qu’Oussama Ben Laden. »

En disant qu'il n'était pas au courant de ces attaques … quand on lit cela, on se dit qu'OBL ne connaît même pas les commanditaires du plus grand False Flag de tous les temps … malgré qu'on fait tout pour le lui faire payer virtuellement et dans l'histoire... la bonne affaire.

Bref, Obama … que j'appelle Ôbwana et pour cause… ne sera qu'un sous-Bush dans l'histoire de l'Amérique … il avait le choix, y laisser son nom en relief … ou simplement un Ôbwana comme une tâche, qui a servi ceux qui le méprisent … et par le même coup, inscrit quand même quelque chose … il réduit à zéro l'espérance qu'un autre noir puisse accéder au poste suprême... durant plusieurs décennies ou siècles.

[www.agoravox.fr]

Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 10 mai 2011 a 18:28

Une bombe !!!

Ben Laden: quand le doute devient officiel

Voici une interview avec le Dr Steve Pieczenik qui a été, dans sa longue carrière au gouvernement américain, adjoint de Henry Kissinger, James Baker, George Schulz, et Cyrus Vance. Il a également créé le "Bureau de combat du terrorisme". Dans la très populaire émission de radio américaine "Alex Jones Show" il décrit la prise de Ben Laden comme "un théatre américain de l'absurde".

Steve Pieczenik est un ancien militaire, ancien membre du CFR, conseiller de James Baker, Kissinger, Cyrus Vance, George Schultz.
Inspirateur du personnage Jack Ryan des romans de Tom Clancy.Ecoutez vous-même...



Video 2








Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 10 mai 2011 a 19:01

Aviation (11) : Ben Laden et le monstre volant d’Abbottabad

Les crashs d'engins aériens sont pleins d'enseignement, on le sait, et l'exemple que je vais vous donner ne va pas faillir à la tradition. On vous a dit que Ben Laden avait été tué lors d'un raid d'hélicoptères menés par les célébres Navy Seals, ces tueurs que l'on encense à tour de web ces dernières heures. Nos médias étant toujours aussi peu curieux n'ont pas eu l'idée d'aller fouiner un peu plus loin sur ce qui c'était véritablement passé là-bas, gobant tout ce que daignait bien leur laisser le Pentagone, à savoir une version lénifiante de l'opération. Or il ne fallait pas consacrer beaucoup de temps à éplucher différentes sources pour s'apercevoir que dans ce raid, des choses un peu étranges ont été observées. J'y reviendrai plus longuement peut-être, si j'en ai le temps, en vous parlant surtout télécommunications, la villa du supposé Ben Laden étant truffée d'antennes, contrairement à ce que l'équipe d'Obama a essayé de nous vendre comme salade à propos d'un Ben Laden "déconnecté".

Non, Ben Laden ou pas, en tout cas, pour l'opération tonitruante décrite, le Pentagone avait sorti les petits plats dans les grands, vous allez le constater. Et ce qui m'en a mis la puce à l'oreille, c'est une photo, puis toute une série d'autres, montrant des débris d'hélicoptère crashé dans la cour intérieure même de la villa de celui qui a terrorisé le monde entier (enfin, on suppose que c'était lui !). Des morceaux qui valent leur importance : ils révèlent une machine inconnue aujourd'hui au registre de l'Army, de l'USAF ou même du Pentagone... place au monstre d'Abbottabad, qui n'est pas non plus Ben Laden, et pas celui non plus de la Caspienne (*) ni du Loch Ness. Place tout d'abord au premier cliché...




Derrière un mur de briques de plusieurs mètres de hauteur (en béton sur l'autre face !), situé sur l'un des côtés de la résidence de Ben Laden, gît un tas de ferrailles, déjà entouré de tentures d'un goût très local, disons, pour qu'on n'en distingue pas semble-t-il tous les détails. C'est bien ce qui reste de la queue d'un hélicoptère, dont l'arbre de transmission est resté accolé au sommet du mur de protection, avec son cardan bien visible.

L'engin lui-même devait de taille plutôt impressionnante, d'après la dimension de la queue restante. La veille, des bloggeurs pakistanais su voisinage avaient tenu un compte rendu en direct des opérations, évoquant l'arrivée d'hélicoptères, un crash de l'un d'entre eux et même deux hélicoptères reconnus comme étant des Super-Cobras, visiblement arrivés en renfort. Une photo satellitaire leur donne raison le lendemain : il y a un bien un hélicoptère de taille respectable qui s'est crashé à cet endroit. Or le long du mur, l'épave qui subsiste n'est pas un de ces deux Cobras, et encore moins celui utilisé couramment par les Navy Seals, à savoir l'hélicoptère de transport et d'attaque Blackhawk, immortalisé par un échec retentissant d'opération à Mogadiscio, une histoire terrible dont Hollywood s'était emparée. Pour celle de Ben Laden, rassurez-vous, ça ne devrait pas trop tarder...





L'engin s'est donc crashé pile au dessus d'un des murs, se coupant littéralement en deux. Sa partie arrière visible étonne par sa dimension, mais aussi par son apparence extérieure : il n'y pas un seul rivet d'apparent, ce n'est donc pas fait de métal mais très certainement de composite, et son aileron étonne tout autant : à la place de l'aileron droit habituel (des hélicos US), il semble du type de l'aile d'un X-29, à savoir en aile à flèche inversée, l'avant de l'appareil pointant toujours... dans la cour intérieure.

Qu'est-ce donc comme hélicoptère ? Mystère : toutes les comparaisons avec des supports de rotor de queue existant échappent à l'entendement. Mieux encore le lendemain lorsque les autorités pakistanaises, dont visiblement des personnes badgées de la sécurité ou de l'ISI viennent ramasser les débris pour les mettre sur ce qu'ils ont trouvé sur place : tracteur local ou camion à ridelles. Et là, deuxième surprise quand une grue venue en renfort se met à déplacer ce qui était jusqu'ici encore accolé au mur : ça ne ressemble à rien d'existant ! De part la taille, c'est trop gros pour être la partie arrière d'un Cobra ou d'un petit Kiowa d'assaut. C'est plutôt de la taille d'un Blackhawk, mais sans l'énorme flap arrière de ce dernier. Plus proche du mât arrière d'un Pavelow, ce qui en ferait un hélico de taille respectable à vrai dire. Hormis son aspect, toujours, sans aucun rivet, qui fait pencher pour un engin en tout composite, c'est son rotor installé à droite qui détonne. L'engin à tout des caractéristiques Stealth : pas un boulon qui dépasse, et même une tête de rotor couverte d'une pièce ronde en cône très plat et tronc de cône, et ses pales sont étroites et au nombre de cinq, d'après la disposition de celles subsistantes. C'est très clean, à part la trace d'un câble noyé, ou du raccord entre deux poutres. C'est d'autant plus étonnant que le dernier hélico "stealth" jeté aux oubliettes pour coût exorbitant, le Commanche, avait un rotor arrière en Fénestron cette invention française qui semble avoir connu un temps et qui est à nouveau remisée par les constructeurs. Le tout est peint de couleur sombre, un noir aux reflets de bleu très connu : celui de la couleur des F-117 ou autres U-2. Décidément, on a affaire à un drôle d'oiseau, qui a toutes les caractéristiques d'un appareil inédit... resté jusqu'ici secret !



Arrivent le lendemain les "déménageurs", qui vont nous en apprendre un peu plus sur le monstre d'Abbottabad.



C'est tout d'abord une noria de tracteurs et de camions, sur lesquels ont va jucher les morceaux les plus imposants, soigneusement cachés sous de grandes bâches : visiblement, on ne tient pas à montrer ce qui est atterri par mégarde (il a été abattu !)



le soir qui précédait dans le jardin de Ben Laden. Le défilé des transporteurs de débris secrets va prendre de bonnes heures à se mettre en marche, chaque plateforme faisant attention à ne rien révéler de ce qui se cache sous les bâches brunes. Visiblement des ordres ont été donnés. Un nombre imposant de militaires et de personnes des services secrets pakistanais, portant badge au cou, veillent à ce que rien ne soit visible. Le défilé un peu floklorique prend des allures de train fantôme. Qu'y-a-t-il donc sous ces bâches ? Un modèle d'hélicoptère US inconnu au bataillon !



Une amélioration de l'existant ? Cela semble assez peu probable, de prime abord, d'après les matériaux vus de près et photographiés. Les Navy Seals viennent de recevoir un joujou récent, un Blackhawk transformé selon leurs désidératas : ce sont certainement ceux-là qui ont attaqué d'ailleurs, à voir leur équipement de bord assez conséquent question puissance de feu. C'est le déjà fameux Armed Black Hawk (ou ABH), à équipement Elbit (israélien) pour la planche de bord, à grands écrans, un logiciel de "Mission Management" à cartes digitales et une vision avant infrarouge Infrared (FLIR) ainsi que des casques ANVIS/HUD, affichant dans les lunettes le dispositif d'armements à bord disponible. Sous ses moignons d'ailes, des mitrailleuses à barillet de 20 mm et des missiles guidés par laser ou des Hellfires à fusée thermobarique, aux effets dévastateurs. Bref, un hélicoptère de combat ayant des capacités de transport formule inaugurée par le russe MIL-Hind. S'il y a un ou deux Blackhawks qui sont intervenus, c'est très certainement un de ses modèles là. Un tank volant.





C'est un camion de l'armée pakistanaise accouru qui va embarquer ce qui nous intéresse. A l'arrière de l'un d'entre eux, sept hommes dont quatre avec badge d'accréditation (de l'ISI ?) emportent deux longues pales d'hélicoptère aux bords d'attaque arrondis et surtout fort larges. Dans un autre cliché, on distingue les deux pales qui dépassent largement du véhicule. Deux pales seulement, voilà qui nous conduit à nouveau à un engin du type... Cobra. Mince, voilà qui ne correspond pas à l'arrière... Décidément, le monstre d'Abbottabad se laisse désirer pour nous présenter ses formes. Peut-être en restait-il davantage dans le "jardin" du supposé Ben Laden, se dit-on : peine perdue. Un cliché présenté par le Telegraph nous révèle ce qu'il reste dans le potager de celui qui a aurait fait trembler si longtemps le monde : des vestiges carbonisés, réduits en miettes, façons hélicoptères du fiasco de la délivrance des otages en Iran qui rappelle d'autres mauvais souvenirs aux américains (l'opération Eagle Claw de 1980, à base de Pavelows, et ses images traumatisantes pour les USA). Le restant de l'appareil a été incendié et même plutôt détruit à l'explosif... en oubliant que de l'autre côté du mur, une queue presqu'intacte pendouillait encore. Les Navy Seals, réputés "professionnels" ont sur ce coup là eu des réflexes d'amateur en ne détruisant pas tout. Les super-héros ont leur limite... celle ici de la précipitation...





A part les pales (qui pourraient très bien être celles d'un Cobra, auquel cas deux hélicos auraient été abattus !), l'engin semble donc bien être un projet du Pentagone déjà abouti, appelé au départ Blackhawk Stealth Project, dont l'essentiel des efforts aurait porté sur la réduction du bruit et la détection radar bien sûr, un projet semble-t-il déjà bien avancé, grâce à l'apport de détecteurs actifs notamment dans la maquette sélectionnée pour faire les tests sonores. Un bloggeur bossant vite et plutôt bien en a réalisé une esquisse fort réussie. Les fameux Navy Seals ont réussi à volatliser leur nouveau joujou à je ne sais combien de millions de dollars, et aujourd'hui on les encense encore : allez comprendre. Sur place, leur incompétence (assez visible sur la tête d'Hillarry Clinton dans la salle de liaison en direct avec l'opération) a mis en pièces un appareil dont l'étude des vestiges va se monnayer cher avec d'autres états : le Pakistan, présenté comme n'ayant rien eu à dire dans le débat (des avions brouilleurs US ont protégé les hélicoptères dans leur arrivée en rase-mottes au dessus de l'objectif visé) a au moins hérité de quelque chose à échanger, en cadeau de la visite nocturne fort ennuyeuse pour ses capacités de détection (lui qui venait de s'acheter en 2009 des avions pour ça !). La queue d'un appareil pas encore existant officiellement laissée aux puissances étrangères : ça sent le fiasco de l'opération de 1980 ! Au comble du paradoxe, les américains, pour se débarrasser d'un fantôme, ont visiblement envoyé un hélicoptère invisible de nouvelle génération. Aujourd'hui, ce qu'il en reste fait la joie des petits pakistanais collectionneurs de pièces d'hélicoptères. Pour une fois qu'ils peuvent espérer devenir riches... Et cela devrait aussi, logiquement, faire le désespoir du contribuable américain qui va en payer la note salée. Or, lui a-t-on présenté les choses ainsi ? Lui a-t-on rappelé cette propension qu'ont les USA à fabriquer ce genre d'engins pour leurs "black ops" ???



Même pas : avec une langue de bois comme rarement on n'avait pas entendue, le staff de communication d'Obama a réussi à présenter ce qui peut aussi ressembler à une opération à moitié ratée comme une très grande victoire militaire (électorale prochaine, en tout cas !).



Or, on n'en sait pas plus sur les occupants de l'hélico "Stealth" abattu dans les plate-bandes d'Oussama que sur les prisonniers faits ce jour-là : les fiers à bras des Navy Seals sont présentés comme de grands professionnels : pensez-donc en moins de 40 minutes ils ont réussi à perdre un des fleurons de l'innovation industrielle américaine ! Et peut-être bien aussi perdu des pilotes ou des hommes de troupe. Façon Eagle Claw, on ne montrera certainement pas les clichés des cadavres et les veuves recevront des directives pour ne pas en parler : l'hélicoptère qui s'est crashé lors de l'opération devait logiquement contenir du personnel, et il n'est pas sûr qu'il ait été conçu pour résister à une chute verticale de cette ampleur (il n'est pas tombé à plat, ayant heurté un des murs du jardin de la villa). Un hélicoptère qui ne faisait pas de bruit, tout l'inverse de ce que vient de faire l'annonce de la capture de Ben Laden. Pardon, de l'élimination physique sans trop de sommations de l'individu. Enfin, du supposé individu. Aux dernières nouvelles, le staff d'Obama a en effet déclaré qu'il ne pouvait décemment pas montrer son cadavre, "le tir en pleine tête l'ayant trop abîmé". Ben tiens. Fantôme il a été, fantôme il restera. Cervelle étalée ou pas.







Des hélicoptères furtifs valant leur poids en or transportant des chasseurs d'éléphants tirant à la balle dum-dum, pour tuer un fantôme, avouez qu'ils nous auront tout fait... il est temps qu'Hollywood s'en empare, là....



[www.agoravox.fr]

Affaire Ben Laden
Posté par: Mostafa (IP enregistré)
Date: 13 mai 2011 a 15:59

Darlett.

Je ne vous cache pas que tout celà m'étonne.Vraiment.Je crois sincèrement qu'ils ont enfin pu localiser Ben Laden et le tuer comme annoncé.Je vous donne une première preuve.

Lors de l'annonce de sa mort,le directeur de ce magazine arabe publié à Londres "Al Kouds Al Arabi",Abdelbari Atouane(connaissez-vous ce gars?)très connu pour son anti-américanisme,anti-Israel(il est d'origine palestinienne de Gaza je crois)a publié un long billet ou il rend hommage à "son Cheikh combattant" et ou il dévoile pour la première fois qu'il l'a rencontré dans les grottes de Tora-Bora en 2004.Il relate les détails de sa rencontre pendant trois jours avec Ben Laden.Il avoue enfin avoir reçu de ce dernier par la suite deux autres invitations à aller le voir,mais pour la sécurité du Cheikh et la sienne,il ne s'est plus rendu en Afghanistan...

Affaire Ben Laden
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 13 mai 2011 a 16:15

entierement d'accord avec Toi Mustapha, c'est ce qu'on appeelle la theorie du complot. D'accord il arrive à l'administration americaine de mentir en connaissance de cause ou non tel les armes de destruction massive en Irak ou l'attaque par le vietnam au delta du mecong dans le temps mais pas à ce point. Il a été executé au Pakistan c'est une bonne chose, son cadavre jeté à la mer c'en est encore une bonne chose, bon debarras et à ses acolytes la prochaine fois

Affaire Ben Laden
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 13 mai 2011 a 23:43


Après la mort de Ben Laden, l’imbroglio américano-pakistanais


vendredi 13 mai 2011, par Ben Laden , par USA, par Pakistan
Ca y est, Obama a débarrassé le monde de l’ennemi public numéro 1. Mais... dans les faits l’histoire ne s’arrête pas tout à fait là. Lorsque des voix s’élèvent pour clamer que la mort d’Oussama Ben Laden n’est pas la mort du terrorisme, le Pakistan et les Etats-Unis s’affrontent sur ce que le chef d’Al-Qaïda laisse derrière lui.

Le Pakistan refuse que la CIA interroge les veuves de Ben Laden

La famille Ben Laden est au centre d’une querelle diplomatique entre le Pakistan et les Etats-Unis, qui veulent avoir accès "prochainement" aux trois veuves et aux treize enfants Ben Laden actuellement interrogés par les services de renseignements d’Islamabad. Mais le Pakistan, où le sentiment anti américain est vif, refuse et prévoit de renvoyer dans leurs familles respectives, Amal, la dernière épouse yéménite de Ben Laden, ainsi qu’Oum Hamza et Oum Khaled, les deux Saoudiennes qui s’étaient mariées avec le chef terroriste dans les années 85-90. Islamabad précise n’avoir pas encore reçu de requête formelle de Washington en ce sens.

Comme les veuves savent beaucoup de choses sur Al Qaida et son leader assassiné, la CIA redoute que leurs témoignages ou des fuites viennent contredire la version officielle américaine du raid, qui a conduit à la liquidation de Ben Laden.

Les trois épouses étaient dans la maison d’Abbottabad au moment de l’assaut. Amal, 28 ans, était visiblement non loin d’Oussama Ben Laden. Elle a été blessée à la jambe pendant le raid.

Une fois rentrées à Sanaa et à Riyadh, les trois veuves vont être, alors, interrogées par les services de renseignements locaux, avant de bénéficier de la protection de leurs tribus.

« C’est là que la valise à dollars va fonctionner », anticipe un ancien chef des services de renseignements français. Sous entendu : la CIA devra payer cher pour que les grandes oreilles saoudienne et yéménite l’autorise à avoir enfin accès aux précieuses informations dont disposent les femmes de Ben Laden.

Une arme furtive contre Ben Laden ?

Des hélicoptères furtifs, modèles encore jamais dévoilés, ont-ils été utilisés dans l’assaut de la résidence où se cachait Ben Laden ?

Experts et fans d’aéronautique dissèquent depuis deux jours les quelques images disponibles des restes d’un des hélicoptères utilisés par les forces américaines contre le refuge d’Ossama Ben Laden au Pakistan. Plusieurs indices laissent penser qu’il ne s’agit pas d’un hélicoptère Blackhawk classique mais d’un appareil inconnu -nouveau ou revisité- furtif et silencieux. Deux caractéristiques qui auraient été importantes pour la réussite de l’opération et qui pourraient confirmer que les États-Unis ne souhaitaient pas alerter les autorités pakistanaises.

Au moment de l’assaut de la résidence d’Abbottabad où était caché Ben Laden, l’un des deux hélicoptères a raté son atterrissage et a été endommagé. Avant de quitter les lieux, les hommes des forces spéciales de la marine américaine ont donc détruit l’appareil qui ne pouvait pas repartir. Mais pas tout à fait entièrement… Un morceau de la queue de l’appareil est resté, dévoilant les stabilisateurs et le rotor. Des morceaux éparpillés autour de la résidence ont été récupérés par les curieux venus sur le site.

Sur plusieurs blogs d’experts, comme celui de David Cenciotti (cf illustration ci-contre), ou le site Army Times, les modifications de l’hélicoptère sont recensées et à partir des informations disponibles plusieurs représentations de l’appareil furtif ont été proposées. Un revêtement spécial aurait été appliqué sur la carlingue afin d’absorber les ondes radars plutôt que de les renvoyer. Une sorte de capot apposé sur le rotor l’aurait également aidé à échapper aux écrans radars. La présence de lames supplémentaires auraient réduit le bruit.



Aucun commentaire officiel n’a été fait par les autorités américaines sur la nature furtive des hélicoptères. Cependant on peut imaginer que le Pentagone ne se réjouit pas de voir les morceaux de l’appareil circuler : la composition du revêtement, s’il s’agit vraiment d’un hélicoptère furtif, est un secret très bien gardé…



Ben Laden : le Pakistan informé pendant le raid

Antiterrorisme. Dans l’assaut américain contre Oussama Ben Laden, un détail paraissait surprenant aux yeux des spécialistes : sa durée, 40 minutes. Une durée exceptionnellement longue pour une opération « homo » de liquidation d’un ennemi.

« En général, on ne reste sur place dans un environnement hostile pas plus de quinze minutes », observe un ancien chef des services de renseignements français. À moins que les Forces spéciales américaines aient bénéficié d’une protection pakistanaise autour, ajoute l’expert. Ce qui leur aurait donné suffisamment de temps pour collecter ordinateurs, clés USB et autres documents retrouvés au refuge du chef d’Al Qaida à Abbottabad.

Cette hypothèse n’est peut-être plus à exclure, après les déclarations du ministre de l’Intérieur pakistanais, ce lundi matin. « J’ai été mis au courant de l’opération 15 minutes après qu’elle ait commencé », a déclaré Rehman Maliki à la chaîne satellitaire arabe al-Arabya. « Mais je ne croyais pas du tout qu’elle avait cet objectif », a-t-il ajouté.

Une autre question se posait aux yeux des spécialistes de ce type de raid : pour que les Pakistanais récupèrent la quinzaine d’épouses et d’enfants de Ben Laden, laissés sur le carreau une fois l’opération terminée, il fallait bien qu’un contact s’opère à un moment donné entre les Forces spéciales américaines et des membres de l’appareil sécuritaire pakistanais. C’est peut-être à la suite de l’appel américain au ministre de l’Intérieur que la « jonction » a pu être faite sur le terrain. Nul doute que d’autres informations vont filtrer sur la conduite de ce raid réussi contre l’ennemi public numéro un des Etats-Unis.


Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 mai 2011 a 10:55

Citation:
Bravo


Le Pakistan refuse que la CIA interroge les veuves de Ben Laden




Bla bla bla, du n'importe quoi. Franchement, avec les appareils et la technique dont disposent les americains, cela semble tout a fait incongru et etrange qu'ils aient fait tomber un de leurs appareils sur place (recupere furtivement le lendemain, a l'aide de baches pour bien le camoufler "appareil secret a la technique innovatrice!" (sic !), ont-ils annonce ensuite a la presse bien pensante, attentive et responsable.

Les israeliens ne font pas tant d'histoires lorsqu'ils visent directement (en general!) un dirigeant terroriste a Gaza. L'attaque est simple et il n'y a jamais d'appareil, a la technique secrete, qui reste sur le carreau. Et surtout qu'on ne vienne pas en faire le reproche a Israel car ce qui est permis aux grands l'est certainement a Israel qui combat pour sa survie.

Incomprehensible ce qui s'est passe ce jour-la et etant donne QU'AUCUNE PHOTO n'a ete prise ni de l'assaut, ni de Ben Laden, ni du corps, ni de ses femmes, ni de ses enfants, ni de son personnel...que les voisins ont ete interdit de parler a la presse, je continue de me poser des questions.

Concernant l'interrogatoire "des femmes de Ben Laden", l'AFP publie ("Aucune demande officielle n'a ete faite jusqu'a ce jour par les Americains aux Pakistanais". Franchement, les journaliste publient n'importe quoi et aucune verification n'est faite. Trop decevant cette presse qui ne fait plus que du copier-coller.

[www.lexpress.fr]




Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 mai 2011 a 12:04

Une phrase qui me plait en ce moment.

"Nous vivrons bientôt une époque où chacun aura le droit de dire ce qu'il pense, et ce sera sans problème, car alors tout le monde pensera la même chose"

Andy Wahrol

Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 mai 2011 a 20:52

Information ou sommes nous deja dans la "desinformation" systematique et permanente ?

Le "NewYork Times" (toujours ce journal!) publie, l'annonce transmise par des responsables americains, sous couvert d'anonymat (evidement !), que parmi les "dossiers informatiques", des quantites de films pornos ont ete retrouves dans la maison ou logeait Ben Laden.
Ben Laden, l'islamiste pur et dur, le vieillard au bonnet de ski dont, toujours le New York Times, a publie sa photo zappant devant une tele, aurait ce genre de films chez lui.

On pourrait nous raconter que dans la maison, se trouvait un harem de 50 femmes, que la plus jeune n'avait que 9 ans, que l'une d'entre elle etait une americaine ou une norvegienne ou une chinoise et qu'elle etait Miss Univers ou quelque chose dans le genre pour que TOUS les journeaux de la planete reprennent l'info et obtiennent des Ah ou Oh de surprise !

"En 2002, ce dernier avait dans une "Lettre au peuple américain" dénoncé la culture américaine et son exploitation du corps de la femme, se gorge le quotidien.)$@ Voyons donc !

Franchement, cela va un peu trop loin! Et pour diffuser ce genre d'intox, il faut considerer son public dote d'un QI au ras des paquerettes !



[www.lexpress.fr]




Affaire Ben Laden
Posté par: sarah bavs (IP enregistré)
Date: 14 mai 2011 a 22:27

Ah ! Un vieux mec (un vieux cochon ?), de dos, avec une barbe blanche (l'aurait-il teinte ?) qui regarde des films porno, avec un écran plat d'ordinateur sur le côté, sûrement pour aller chercher du porno sur Internet...

On n'a pas fini de voir et d'entendre des foutaises. Avec toutes les histoires contradictoires qu'on a entendues, il fallait s'y attendre.

Affaire Ben Laden
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 14 mai 2011 a 23:35

Citation:
darlett
Citation:
Bravo


Le Pakistan refuse que la CIA interroge les veuves de Ben Laden




Bla bla bla, du n'importe quoi. Franchement, avec les appareils et la technique dont disposent les americains, cela semble tout a fait incongru et etrange qu'ils aient fait tomber un de leurs appareils sur place (recupere furtivement le lendemain, a l'aide de baches pour bien le camoufler "appareil secret a la technique innovatrice!" (sic !), ont-ils annonce ensuite a la presse bien pensante, attentive et responsable.

Les israeliens ne font pas tant d'histoires lorsqu'ils visent directement (en general!) un dirigeant terroriste a Gaza. L'attaque est simple et il n'y a jamais d'appareil, a la technique secrete, qui reste sur le carreau. Et surtout qu'on ne vienne pas en faire le reproche a Israel car ce qui est permis aux grands l'est certainement a Israel qui combat pour sa survie.

Incomprehensible ce qui s'est passe ce jour-la et etant donne QU'AUCUNE PHOTO n'a ete prise ni de l'assaut, ni de Ben Laden, ni du corps, ni de ses femmes, ni de ses enfants, ni de son personnel...que les voisins ont ete interdit de parler a la presse, je continue de me poser des questions.

Concernant l'interrogatoire "des femmes de Ben Laden", l'AFP publie ("Aucune demande officielle n'a ete faite jusqu'a ce jour par les Americains aux Pakistanais". Franchement, les journaliste publient n'importe quoi et aucune verification n'est faite. Trop decevant cette presse qui ne fait plus que du copier-coller.

[www.lexpress.fr]

Et quoi ? un crash d'hélico, même " furtivement "sophistiqué", ça ne peut pas arriver? faudrait tout de même pas oublier les hélicos US crashés dans le désert d'Iran sous Carter, AH ! dirat on que tout ça c'est la faute au tandem Carter-Obama, qui par traîtrise se sont entendus, pour livrer à domicile la technologie US ?




Affaire Ben Laden
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 15 mai 2011 a 06:13

Qu'on s'entende bien : je ne mets nullement en doute le crash de l'appareil dit sophistique. C'est un fait prouve et photographie puisqu'en reprenant furtivement l'appareil, un morceau (la queue de l'appareil) est restee sur le terrain et reprise ensuite, recouverte de baches. Je m'etonne seulement sur l'ampleur de l'expedition et les moyens mis en action pour attaquer un vieillard non arme (version officielle) qui aurait utilise une de ses femmes comme bouclier<,>.

Un veillard planque a quelques metres d'un autre complexe, celui-la occupe par la CIA, l'intelligentsia americaine la plus efficace et la plus sophistiquee du monde.




Affaire Ben Laden
Posté par: Mostafa (IP enregistré)
Date: 15 mai 2011 a 06:53

Darlett.

Le vieillard non armé est de la même espèce ou pire que cet autre vieillard Cheikh Yassine abattu par les services israéliens et qui n'a cessé d'appeler à la destruction d'Israel.Ce vieillard "non armé" comme vous dites,outre qu'il est responsable de la mort de milliers d'innocents de par le monde a "réveillé" en tous les musulmans l'esprit de l'an 624.

Affaire Ben Laden
Posté par: sarah bavs (IP enregistré)
Date: 15 mai 2011 a 06:56

On a entendu tellement de choses et leur contraire que je ne sais plus quoi ou qui croire. D'abord, est-ce qu'il est bien mort ? Et s'il est, est-ce qu'il est mort au Pakistan la semaine dernière, dans les bombardements américains à Tora Bora en 2001, ou de maladie il y a quelques années ? Les 3 versions circulent sur Internet. Il faut dire que l'histoire du corps jeté à la mer est bizarre, et les photos qui ont été publiées ont été photoshoppées, même quelqu'un comme moi, qui n'y connais rien, a pu le voir tout de suite.

Il faudra sûrement attendre quelques années pour savoir ce qu'il en est.

Aller à la page: 12Suivant
Page courante: 1 of 2


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'