TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: PrécédentPremière...150151152153154155156157158159160
Page courante: 160 of 160
Infos d israel
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 11 juin 2018 a 11:04

[www.youtube.com]

Ce sportif americain qui chante en hébreu notre hymne national est un présage de la venue à Jerusalem de tous les peuples de la planète pour demander pardon des persecutions qu'ils nous ont infligées pendant deux mille ans

Infos d israel
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 14 décembre 2018 a 12:30

Texte de Catherine Levy, l’une des plus belles plumes du web!!!


Vous nous appeliez Judéens au temps du roi David ;

Vous nous appeliez Hébreux après notre exil forcé ;

Vous nous appeliez Zélotes pendant notre résistance ;

Vous nous appeliez Juifs lors des pogroms, les inquisitions, les conversions forcées et les déportations ;

Vous nous appelez Sioniste depuis que nous avons retrouvé notre terre ;

De Canaan à Massada, de Judée jusqu’à Varsovie, de Rome jusqu’en Espagne, de Constantinople à Tel Aviv je suis
toujours resté le même … Ne vous en déplaise :

- Je suis resté le peuple élu pour étancher vos haines et votre mépris de l’humanité ;

- Je suis le peuple de D.ieu qui a traversé le temps, les siècles, les pays, les déserts et les nations ;

- Je suis l’empêcheur des ténèbres de tourner en rond, le caillou dans la chaussure des méchants ;

- Je suis celui dont personne ne voulait mais que tout le monde regrette ;

- Je suis le plus méprisé mais le plus jalousé aussi ; et attirant autant de réprobations que de convoitises ;

- Je suis celui que vous ne pouvez pas voir mais que cependant vous scrutez en permanence ;

- Je suis le reflet dans le miroir de vos tristes contradictions ;


Appelez-moi Sioniste si cela vous permet d’effacer votre honte pas même bue.

Appelez-moi Sioniste si cela vous rassure quand vous me refusez le droit d’exister.

Appelez-moi Sioniste si cela n’écorche plus vos langues d’aphasiques de l’histoire.

Appelez-moi ainsi, oublieux de votre propre « erreur de genèse ».

Mais sachez que j’aime le nouveau nom que vous m’avez concédé.


Alors appelez-moi Sioniste quand je porte fièrement mon drapeau reconquis.

Et puis, appelez-moi Sioniste quand je me défends de mes voisins inassouvis de terres, de jalousie et d’orgueil.

Surtout, Appelez-moi Sioniste quand je soigne des enfants de toutes religions et provenant de tous horizons.

Mais appelez-moi Sioniste aussi quand j’apporte à la science les découvertes les plus fondamentales.

N’oubliez pas de me citer, moi Sioniste, quand je tends une main loyale à mes cruels voisins.

Pensez à m’appeler Sioniste lorsque je propose la paix ; fut-ce au prix de concessions démesurées.

Ah oui ! appelez-moi aussi Sioniste quand je donne au Monde les plus grands chercheurs, les plus grands humanistes,
le plus grand des physiciens « quantiques des quantiques », les plus grands artistes ; toutes disciplines confondues.

Appelez moi comme vous voulez….
mais sachez que je reste le même peuple :fier, uni, humain,
noble,défenseur des libertés et amoureux de la vie ; ce qui le
rend incontestablement beau et envié de tous.

Infos d israel
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 28 mars 2019 a 00:01

Le peuple juif aura encore en son sein des utopistes dangereux qui ne comprendront jamais que l'Islam ne pourra pas admettre qu'il a le droit de vivre libre sur une terre indépendante de son influence mortifère.

"Mais une fois la Palestine choisie, le rêve éthique des fondateurs demeurait. L’antisémitisme européen avait préparé les sionistes à ne pas faire aux autres ce qu’ils ont eux-mêmes subi. « Cet humanisme fut au cœur de la logique du discours sioniste. Il s’agissait d’une doctrine centrée sur la dignité de l’Autre. On voulait une terre d’accueil pour ceux qui sont rejetés parce qu’ils sont trop autres vis-à-vis de leur société d’origine », écrit Eisenzweig. Près de cent ans après la déclaration de Lord Balfour, la doctrine sioniste est passée de l’humanisme agraire au nationalisme martial. Adieu Levinas, bonjour Ben Gourion. Le surmoi des premiers temps surnagea longtemps. Brit Shalom - « Association pour la paix » - milita en faveur d’un État binational. Initiative éphémère qui dura de 1925 et 1932. « L’humanisme des origines ne reviendra pas, même s’il faut saluer ce moment, qui fut d’une grande beauté », avance-t-il.

"L’État juif ne sera donc pas cette cité éthique en haut sur la colline. Il sera un État classique, défendant ses intérêts par tous les moyens à sa disposition. C’est ce que font tous les États. On le lui reprochera éventuellement, comme on le fait pour les autres. Le sionisme des pionniers n’est plus. C’est aujourd’hui aux Israéliens de lui redonner un sens actuel. S’il signifie « colonies de peuplement », « grand Israël », entrave à l’affirmation d’un État palestinien digne de ce nom, ils se trompent de mot. Le rêve d’un État binational est aujourd’hui un vœu pieux, car les deux peuples ont un besoin vital des symboles de la nation (drapeau, hymne, armée, police). Mais la géographie les a collés. Il faudrait accepter l’idée novatrice de deux États pour un même territoire, ce qui permettrait de mutualiser certains services publics. Encore faudrait-il qu’Israël laisse sa chance à un État palestinien."

LE SIONISME FUT UN HUMANISME Uri Eisenzweig, Éd. Seuil, 175 pages, 19 euros.

L'auteur de ce livre fut un deserteur exilé en 1967,objecteur d'une conscience empoisonnée par le virus du Juif errant,survivant d'une famille decimée par le nazisme.

Aller à la page: PrécédentPremière...150151152153154155156157158159160
Page courante: 160 of 160


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'