TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: PrécédentPremière...678910111213141516...DernierSuivant
Page courante: 11 of 160
Mes infos d israel
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 12 avril 2011 a 17:20

La ligue arabe a exhorté l’onu à imposer une zone d’exclusion aérienne sur gazza, bien sur pour les avions israéliens mais pas pour les missiles terroristes du hamas. Une zone d’exclusion a été imposée en Irak et dernièrement en Libye pour empêcher des dictateurs de tuer leurs propres peuples, dans ce cas au contraire l’onu devrait encourager Israël à survoler gazza, le Liban et la Syrie pour protéger son peuple contre les barbares.

Mes infos d israel
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 12 avril 2011 a 22:43

Trois pays pour deux peuples ?


Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 13 avril 2011 a 05:47

kassams lances a partir de zones habitee[www.ynet.co.il]... voyez plutot le film

Mes infos d israel
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 avril 2011 a 06:57

Les terroristes de Gaza expediant leurs roquettes sur des civils israeliens a partir d'un cimetiere. (Filmes par les drones israeliens).
Il s'agit du cimetiere de Sijaouye de Gaza.


Mes infos d israel
Posté par: dina a. (IP enregistré)
Date: 15 avril 2011 a 11:05

Bonjour Marylou,
En 1 mois il y a quand meme 3.420 personnes qui ont LU tes infos :clap:
Faut pas baisser les bras *^
Tiens je mets l'image et toi le texte. O.K.?
[attachment 17000 316410029682452396220no.jpg]

shabbat chalom Hello

Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 16 avril 2011 a 07:21

merci dina, oui en effet j allais en parler ce matin. ce type s appelle arigoni c est ou plutot c etait un fervent partisan de la cause palestinienne il disait oeuvrer pour l humanitaire a gaza...
qu a t il fait exactement pour qu on le retrouve pendu ds une baraque abandonnee? la presse parle de el kaida..

la nouvelle du jour c est que tsahal a attaque a gaza comme d ahbitude de l immobilier en reponse a deux roquettes lancees hier sur ashdod sans faire de victimes physiques histoire de saper le moral des israeliens avant pessah..
et pendant que les palestiniens lancent des roquettes les turcs s appretent a recevoir une represention talibane officielle . une sorte de consulat...

le FDA americain ( food and drugs administration) a donne son accordau groupe israelien NOVOCURE pour un medicament destine a traiterles tumeurs au cerveau. ce medicament s est avere aussi efficace que la chimiotherapie avec moins d effets secondaires....

voila les nouvelles breves... pessah sameah a tous...

Mes infos d israel
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 17 avril 2011 a 07:58

La mort d’un pacifiste à Gaza – par Nina



Gaza, ses hôtels 5 étoiles, ses restaurants de luxe, son club d'équitation, son centre commercial tout neuf et...ses clans terroristes !



La mort du militant pro-palestinien Vittorio Arrigoni (de nationalité italienne) vient nous rappeler l'autre réalité qui sévit dans la bande de Gaza ; celle qui est sciemment oubliée par la presse française pour deux raisons : son parti-pris pro-palestinien irrédentiste impliquant son manque de volonté (ou son impuissance) à donner des informations avérées.

Vittorio Arrigoni faisait parti de l'ISM (mouvement de solidarité international pour la Palestine) créé par des arabes chrétiens comme Ghassan Andoni et Huwaida Arraf et des juifs israéliens ou américains dont l'un d'eux Adam Shapiro épousera Huwaida Arraf.

L'ISM se déclare comme un mouvement non violent voulant faire émerger les droits des palestiniens contre l'occupation israélienne et si possible contre tous les israéliens.

Huwaida Arraf par exemple fera partie de la flottille dite de la paix de 2010 contre laquelle Tsahal dut se confronter et plus particulièrement contre le Marvi Marmara.

Pour Vittorio Arrigoni, le combat contre les sionistes était inscrit selon ses propres mots « dans son ADN ». Son grand-père aimait-il à rappeler s'était battu contre les nazis...il était normal qu'il continuât de faire de même. Les nazis étant forcément les « juifs ».

Vittorio Arrigoni aurait du demander dans quelles circonstances sa « patronne » et co-militante Huwaida Arraf avait pu entamer des études, elle, l'arabe chrétienne. Il est si bon de cracher dans la soupe après avoir profité de la tolérance et de la sécurité en Israël.

En effet, les parents de Huwaida Arraf, se sentant en danger en qualité de chrétiens en Judée Samarie, se sont implantés en Israël, ce qui permit à la jeune Huwaida de poursuivre des études qu'elles peaufinera ensuite aux États-Unis.

Le militant italien, après 3 années passées dans ce cloaque qu'est devenue la bande de Gaza, se croyait-il invulnérable ? Tout nous porte à le croire.

Ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que Gaza n'est pas du tout le petit califat monolithique qu'on nous présente dans la presse. Si le Hamas semble en apparence en avoir le contrôle, il en est tout autrement dans la réalité.

Gaza appartient par petits morceaux à des clans, des tribus bien distinctes et n'est en somme qu'un territoire que se partagent des clans mafieux agissant sous couvert de « résistance aux sionistes ».

«Officiellement » on connait les groupes tels que : le Hamas, le Djihad islamique et son bras militaire brigades Al qods, les brigades des martyrs d'Al Aqsa bras militaire du Fatah, Al Quaeda qui s'incruste partout où elle peut, les Pasdaran envoyés par le Hezbollah pour filer un coup de main à tous les barbus de Gaza. Ça en fait du monde !

Et ce n'est pas tout : Ajouter les clans familiaux de bédouins venus s'installer tardivement dans Gaza pour profiter de la manne financière intarissable que l'UNRWA déverse sur « ces pauvres palestiniens ».*

Parce que ces clans là détiennent parfois une rue, parfois un trottoir et parfois les alentours d'un cimetière de Gaza, tout ou presque peut arriver sur cette terre « de tourbe et de djinns, sur laquelle rien ne pousse » comme la décrivaient les arabes avant l'occupation israélienne de 1967.

Pour le moment, ce qui préoccupe la « bande » c'est sans nul doute qui portera la responsabilité du crime comme toujours « odieux » d'un militant pro-palestinien.

Le Hamas par la voix de son Ministre de l'intérieur Ihab al-Ghoussein ose cependant : « Le gouvernement condamne ce crime atroce qui ne reflète pas nos valeurs, notre religion, nos coutumes et traditions ! »

Émouvant non ? C'est pas leur genre au Hamas il paraît !

Le groupe qui aurait kidnappé, torturé et tué Vittorio Arrigoni serait : Tawhid wa al-Jihad... Inconnu encore au bataillon des groupes islamistes de Gaza, les voilà propulsés sur la scène internationale et ils commencent à le regretter.

En effet, ces islamistes du Tawhid wa al-Jihad reculent et allèguent maintenant qu'ils n'y sont pour rien. Cela me fait sourire car ces braves barbus radicaux ne sont désireux de devenir shahids que lorsqu'ils sont à peu près sûrs de ne pas avoir à le prouver.

Une vidéo bien morbide a été lancée sur le net dans laquelle on voit Vittorio Arrigoni, le visage tuméfié, les yeux bandés, le corps entravé avant son exécution. Ce besoin de mettre en scène la mort est une spécificité de la religion d'amour et de tolérance.

Les Italiens apprécieront ainsi que les militants de ISM. Du reste, ils n'ont pas désarmé si je puis dire car ce crime odieux ne peut détourner les pacifistes de leur but ultime : la guerre contre Israël.

En ce cas, les fondateurs d'ISM ont la « nostalgie » OPPORTUNE, à fleur de peau et se souviennent… »Vittorio était un militant sincère qui avait réussi à forcer le blocus israélien sur Gaza en 2009. » soupir…sniff…sniff…soupir…

Mais laissons parler le « martyr » lui-même :

« Je suis arrivé le 23 Août 2009 par le bateau Free Gaza avec 40 autres activistes de 17 pays différents. Je me souviens précisément de ce jour car il fut le plus heureux de mon existence.(…) Moi et mes amis sommes arrivés à Gaza afin de faire face aux snipers israéliens et de faire de nos corps des boucliers humains, ce qu'aurait du faire les Nations Unies. »

Pauvre Vittorio Arrigoni ! Mais le Seigneur dans Son infinie sagesse t'aura entendu et tu auras servi finalement de bouclier humain entre différentes factions terroristes de la bande de Gaza.

Nous sommes désolés pour toi si les terribles sionistes n'ont absolument rien à voir avec ta mort de martyr, vraiment...

La chasse est ouverte à Gaza ! Les barbus de tous bords vont s'accuser peut-être s'entretuer mais la résistance pro-palestinienne dans le monde fera comme si c'était un accident. A nouveau on nous ressortira le coup de la stigmatisation et l'affaire Arrigoni sera enterrée sous des tonnes d'armes, de dollars, de répression et de sermons de mosquées pleine de haine anti-juive.

Le quotidien quoi !

Une toute dernière petite chose…trois fois rien…Lorsque j'observe les visages hébétés des militants pro-palestiniens, devant l'annonce de la mort d'un des leurs, je me demande bien quelle définition ils accordent au mot "crime". Comment appellent-ils les viols de leurs militantes à Gaza et en Judée Samarie par leurs protégés ? Des escarmouches ? Des délits ? Des gestes déplacés ? Il est vrai qu'au moyen-orient, on doit re-définir les crimes et délits sinon les occidentaux que nous sommes peuvent y perdre leur latin.


PS : Quelques heures après l'émoi suscité par la mort de l'activiste on apprend : "Gaza : le Hamas accuse Israël d'être derrière le meurtre de l'activiste italien
Le Hamas a accusé ce vendredi Israël d'avoir organisé le meurtre de l'activiste italien pour stopper la flottille qui doit se rendre à Gaza en mai."

RIONS AVANT D'AVOIR A EN PLEURER !


Nina


[www.drzz.info]




Mes infos d israel
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 17 avril 2011 a 14:16

Le meurtre de la famille Fogel d'Itamar ne restera pas impuni et les tueurs ont fini par etre attrapes.



Voici l'un des tueurs barbares, Amjad Oumad, 19 ans :



et voici le second : Hakim Oumad, 18 ans






Mes infos d israel
Posté par: elide910 (IP enregistré)
Date: 17 avril 2011 a 15:25

vittorio arrigoni est mort pahote zevel

Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 19 avril 2011 a 08:37

revue de presse de l ambasade de france a tel aviv

Deux jeunes d’Awarta ont avoué le meurtre de la famille Fogel / Anshel Pfeffer – Haaretz

Tsahal a arrêté il y a une semaine deux jeunes du village d’Awarta soupçonnés d’avoir tués cinq membres de la famille Fogel dans la colonie d’Itamar le 11 mars dernier. Les deux jeunes ont reconnu les faits.

Amjad Awad, étudiant âgé de 19 ans, a été interpellé dimanche dernier, cinq jours après son complice présumé, Hakim Awad, un lycéen de 18 ans qui, au cours de son interrogatoire, a avoué avoir participé au meurtre.

De leur interrogatoire il ressort que les deux jeunes, qui n’ont pas de lien familial, s’identifiaient au FPLP, une organisation dont nombre de leurs proches étaient membres. Les enquêteurs du Shabak n’ont cependant pas trouvé pour l’heure d’éléments qui indiqueraient que l’attentat ait été perpétré à la demande de FPLP et, pour autant que l’on sache, il s’agirait d’une initiative privée des deux suspects.

En plus des deux suspects, six autres habitants du village ont été arrêtés, dont quatre proches des suspects, pour les avoir aidés à effacer les preuves et à dissimuler les armes volées au cours du meurtre.

Les soupçons s’étaient tout d’abord portés sur le clan Kawarik, dont deux membres avaient été tués il y un an par des soldats qui pensaient qu’ils s’apprêtaient à commettre un attentat. De nombreux membres du clan ont été interpellés et leurs maisons perquisitionnées. Par la suite, grâce à diverses démarches des services de renseignement dont, selon des sources palestiniennes, le prélèvement d’échantillons d’ADN auprès de nombreuses femmes du village, les enquêteurs sont parvenus à interpeller, le 5 avril, Hakim Awad qui a avoué et permis l’arrestation, cinq jours plus tard, d’Amjad Awad.

Selon un haut responsable du Shabak, malgré leur jeune âge, les deux suspects « ont décrit leurs actes avec sang froid et sans exprimer de remords à aucun moment de l’interrogatoire ». Selon lui, les deux jeunes se sont rendus à Itamar dans l’intention de tuer et de voler des armes et en étant conscients qu’ils pourraient bien ne pas retourner vivants.

La question de la sentence / Tzvika Brott et Akiva Novick – Yediot Aharonot

La résolution du meurtre cruel de la famille Fogel a secoué hier le parlement israélien et plusieurs députés, de la coalition comme de l’opposition, ont appelé a condamner à mort les assassins, Hakim Awad et Amjad Awad.

« Nous devons faire un acte qui montrera à tous que nous considérons ce meurtre comme un acte si grave qu’il faut que ses auteurs le paient de leur vie », a déclaré hier le vice-premier ministre, Sylvan Shalom. « La peine de mort est la punition que méritent ceux qui ont tué de sang froid les membres de la famille Fogel, a affirmé Tzipi Hotovely du Likoud. Nahman Shaï, de Kadima, a lui aussi appelé à lancer un débat public sur l’application de la peine de mort dans des cas semblables.

Parallèlement à ces appels, une proposition de loi a été lancée hier conjointement par des députés du Likoud, de Kadima et du parti travailliste. Selon cette proposition des députés Yoël Hasson, Zéev Elkin et Eitan Kabel, qui bénéficie du soutien de nombreux députés de la coalition comme de l’opposition, tout terroriste ayant assassiné un mineur ne pourra être inclus dans aucun échange de prisonniers, ne pourra être gracié et sa peine ne pourra être commuée.

« Daniel s’est battu jusqu’au bout » / Adva Cohen, Matan Tzuri et Zvi Zinger – Yediot Aharonot

Après dix jours de prières désespérées, les parents de Daniel Viflic, le jeune homme de 16 ans qui avait été grièvement blessé par le missile antichar tiré vers un bus scolaire près du kibboutz Nahal Oz, ont reçu la terrible nouvelle : Daniel a succombé à ses blessures.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu et son épouse Sarah ont adressé hier leurs condoléances aux parents de Daniel : « Je sais que rien ne peut vous consoler, mais je voudrais que vous sachiez que le peuple tout entier est à vos côtés », a écrit le Premier ministre.

David Meidan du Mossad, le nouveau médiateur pour la libération de Guilad Shalit / Adi Hashmonaï et Eli Berdenstein – Maariv

David Meidan, un haut responsable du Mossad, est le nouveau coordonnateur chargé des contacts pour la libération de Guilad Shalit des geôles du Hamas à Gaza, après que Hagaï Hadas, qui servait de médiateur depuis deux ans, a démissionné de ses fonctions. Le Premier ministre Binyamin Netanyahu en a informé les parents du soldat enlevé, Noam et Aviva, qu’il a reçus hier à sa résidence de Jérusalem.

David Meidan travaille depuis de nombreuses années au Mossad dont il dirige un des départements. Dans le cadre de son travail, il a été impliqué de diverses activités confidentielles sont certaines liées à Guilad Shalit. Une transition ordonnée aura lieu entre Meidan, qui conservera son poste au Mossad, et Hagaï Hadas qui, dans sa lettre de démission, a indiqué que son départ est dû au souhait de son épouse de poursuivre ses études à l’étranger.

La rencontre entre les époux Shalit et les époux Netanyahu a duré hier près d’une heure et demie au terme de laquelle Noam et Aviva Shalit ont rejoint à nouveau la tente qu’ils ont érigée face à la résidence du Premier ministre. « Nous avons été conviés à la résidence du Premier ministre qui nous a informé de ce qui se fait et du remplaçant de Hagaï Hadas. Malheureusement, la principale nouvelle que nous avons reçue est qu’il n’y a pas de nouveau. Le Premier ministre admet lui aussi que si en juge par les résultats, il n’y a pas de progrès », a déclaré Noam Shalit.

Noam Shalit a également fait savoir que sa famille ne célébrerait pas cette année la fête de Pessah. « Toute fête de la liberté que nous fêtons sans Guilad est un jour noir. Depuis son enlèvement, nous ne célébrons plus les fêtes », a déclaré le père déçu.

Par ailleurs, le président Shimon Pérès a annoncé qu’il rendra visite aujourd’hui à la famille Shalit. Ce sera la première fois que le président Pérès se rendra sous la tente érigée par la famille depuis la marche organisée en faveur de la libération de Guilad l’été dernier./.

Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 20 avril 2011 a 19:50

revue de presse;
Ha aretz

Amram Mitzna a commencé sa course à la présidence du parti travailliste

The Jerusalem Post

La Syrie met fin à 48 ans d’état d’urgence, mais agit pour restreindre la contestation cpntre le régime

Maariv Le Hamas : il existe un nouveau canal de négociations sur le marché Shalit

Yediot aharonot
Des dizaines de milliers de Syriens ne se contentent pas de l’annulation de l’état d’urgence, et scandent : « Assad, va-t-en »
ISRAEL - PALESTINIENS

Netanyahu sous la pression du Quartette / Orly Azoulay – Yediot Aharonot

Les pays du Quartette se joignent aux lourdes pressions exercées sur Netanyahu pour qu’il présente un plan diplomatique. Selon le Los Angeles Times, des diplomates américains et européens ont prévenu le Premier ministre israélien que s’il ne présentait pas de nouveau plan diplomatique pour la résolution du conflit, le Quartette international adoptera, pour la première fois, un plan incluant la reconnaissance d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967.

La réunion du Quartette, qui était programmée pour vendredi dernier à Berlin, et qui devait avoir pour sujet principal la présentation d’un plan incluant la reconnaissance d’un Etat palestinien, a été reportée suite à l’intervention des Américains. Toutefois, il s’agit d’un simple report et non pas d’une annulation ; Des responsables de l’administration américaine ont expliqué que l’objectif de ce report est, entre autres, d’obtenir l’accord des Palestiniens pour la relance de pourparlers avec Israël après la présentation du plan, et avant la réunion de l’assemblée générale de l’ONU, prévue en septembre prochain.

On estime qu’à l’ONU, il y aura une majorité pour la reconnaissance de l’Etat palestinien. Une telle résolution n’aurait pas d’effets pratiques, mais l’administration américaine estime qu’elle créera un élan international en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien. Les Américains craignent en effet qu’après le vote à l’ONU, un soulèvement populaire n’éclate dans les territoires, et que les Palestiniens n’exigent alors d’appliquer la résolution de l’ONU.

L’administration américaine soutient que la création d’un Etat palestinien doit être le résultat de négociations entre les parties. C’est pour cela que les Américains exercent ces derniers jours de lourdes pressions sur Israël et sur les Palestiniens pour qu’ils reprennent les négociations. Le président Obama s’efforce de parvenir à des ententes avec les parties qui permettront l’ouverture de négociations avant septembre, en espérant que dans ce cas, les Palestiniens retireront le projet de résolution pour la reconnaissance de leur Etat, et essayeront de parvenir plutôt à un accord avec Israël. Toutefois, jusqu’à présent les Palestiniens ont refusé de s’engager à se remettre aux négociations si le Quartette présentait son propre plan, et l’Administration américaine craint qu’Israël boycotte également les négociations si le Quartette adoptait ce projet de reconnaissance de l’Etat palestinien.

Abbas : « 130 pays reconnaissent déjà l’Etat palestinien » / Roni Shaked - Yediot Aharonot

Les Palestiniens multiplient leurs efforts diplomatiques en vue du débat à l’Assemblée générale de l’ONU sur la reconnaissance de l’Etat palestinien dans les frontières de 1967, prévu en septembre prochain. « 130 pays reconnaissent déjà l’Etat palestinien. Si nous redoublons d’efforts, nous pourrons faire augmenter encore ce nombre », a déclaré hier Abou-Mazen dans une interview au journal palestinien Al-Ayyam.

Aujourd’hui, Abou-Mazen rencontre Nicolas Sarkozy pour lui demander une reconnaissance française de l’Etat palestinien avant même le débat à l’ONU. Dans trois semaines, il partira en Allemagne pour présenter cette même demande. La semaine dernière, les Palestiniens se sont adressés aux Etats-Unis pour demander une reconnaissance de leur Etat dans les frontières de 1967. Ils ont exigé d’Obama de respecter ses engagements publics en faveur d’une telle déclaration.

En effet, les Palestiniens sont se sont fixés le mois de septembre comme date butoir. Selon Abou-Mazen et son Premier ministre Salam Fayyad, en septembre les Palestiniens seront prêts à exercer un pouvoir étatique.

A la veille de Pessah, Abou-Mazen a révélé que lors de rencontres qu’il avait eues avec Netanyahu en septembre 2010 à Washington, celui-ci lui a indiqué qu’il prévoyait une présence militaire israélienne dans la vallée du Jourdain pour une durée de 40 ans. « S’il veut rester encore 40 ans sur le territoire palestinien, alors il s’agit d’une occupation », a affirmé Abou-Mazen. Selon lui, Netanyahu avait rejeté, lors d’un entretien qu’ils avaient eu à Washington, l’idée d’une présence militaire internationale le long des frontières palestiniennes. « Il a refusé tout particulièrement la présence des forces de l’OTAN », a indiqué Abou-Mazen, avant de mettre en garde : « Si Israël insiste pour le maintien de sa présence sur le sol palestinien après la création de l’Etat, l’Autorité Palestinienne ne sera plus viable et nous nous effondrons ».

La Hamas : « il y a un nouveau médiateur européen » / Roni Shaked & Smadar Péri – Yediot Aharonot

L’adjoint au chef du bureau politique du Hamas, Dr. Moussa Abou-Marzouk, qui est chargé du dossier Guilad Shalit, a laissé entendre hier, lors d’une interview à la chaîne satellite du Hamas, que le marché Shalit était désormais repris par un nouveau médiateur dont il n’a pas voulu révéler l’identité. Le journal égyptien Al-Ahram a cité hier des sources au sein du Hamas selon lesquelles le nouveau médiateur faisait déjà preuve d’ « honnêteté et de créativité ».

La déclaration d’Abou-Marzouk intervient quelques jours après l’annonce du Hamas selon laquelle de son point de vue, le médiateur allemand Gerhard Conrad avait échoué car il n’a pas réussi à faire changer les positions israéliennes quant aux conditions du marché. Pour le Hamas, le marché Shalit est retardé en raison de l’obstination d’Israël et son refus d’accepter les revendications de l’organisation islamiste.

Le Premier ministre : « le printemps des peuples arabes risque de se transformer en hiver iranien / Shlomo Tsezana, Boaz Bismuth et Daniel Sirioti – Israël Hayom

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu met en garde : les révolutions dans le monde arabe risquent de se transformer en prise de contrôle iranienne. Dans une interview à l’AFP, Netanyahu a déclaré : « nous risquons de voir ce printemps arabe se transformer en hiver iranien ».

Netanyahu fait une analyse de la situation, estimant que les manifestations sans précédent dans la région risquent de mener à l’une des deux situations : soit au progrès et à la paix, soit à un régime islamiste. « Ce que nous espérons voir, c’est le printemps européen, sur le modèle de 1989 », a déclaré Netanyahu, avant d’ajouter : « Mais Téhéran essaye de récupérer cette vague de révoltes populaires et de reproduire les événements de 1979, année de la révolution islamique ».

Le Premier ministre a ajouté que depuis le début des contestations sans précédent, en janvier en Tunisie, et puis en Egypte, c’est le chaos qui règne, et dans ce genre de situations, les mouvements biens organisés bénéficient d’un avantage. « Les groupes islamistes intégristes sont organisés et capables de prendre le contrôle d’un pays. Si cela a été possible en Iran [en 1979], cela peut arriver partout », a-t-il conclu.

Enfin, le Premier ministre a fait le lien entre le désarmement de l’Iran et l’arrêt de ses ambitions nucléaires et les relations entre Israël et les Palestiniens. « L’Iran a déjà pris le contrôle de la moitié de la population palestinienne via le Hamas. Si le pouvoir en Iran venait à tomber, combien de temps faudrait-il pour que le Hamas tombe aussi ? La menace que l’influence iranienne arrive également en Cisjordanie est l’une des raisons pour lesquelles Israël insiste pour maintenir des forces le long de la vallée du Jourdain en cas d’accord de paix. Nous avons besoin de cet obstacle physique pour empêcher le transfert d’armes et de terroristes en provenance d’Iran ».

La police a arrêté un ressortissant australien qui agissait au service du Hamas / Avi Ashkénazi - Maariv

La police et le Shabak (service de sécurité intérieure) ont réussi à déjouer une tentative du Hamas d’introduire en Israël, par l’aéroport international de Ben Gurion, un agent qui devait collecter des renseignements sur divers organismes israéliens.

Informaticien Australien d’origine palestinienne, Aiad Rashid Abou-Arguia est arrivé en Israël il y a un mois par un vol depuis un pays européen. Il a été arrêté à l’aéroport par la police puis conduit à l’interrogatoire du Shabak.

A le vaille de Pessah, il a été inculpé par le tribunal de la paix de Petah Tikva pour adhésion à un mouvement subversif. Il aurait été recruté par le Hamas en Australie, suite à quoi il aurait suivi des entraînements en Syrie et dans un pays supplémentaire. Ses officiers-traitants lui auraient demandé de vérifier une série de procédures en Israël dont les procédures d’entrée et de sortie par l’aéroport de Ben Gurion ; ses dispositifs de sécurité ; collecter des informations sur les sièges de certaines entreprises ; sur la localisation d’installations sensibles ; et sur des technologies de pointe développées en Israël.

INTERIEUR

Amram Mitzna a commencé sa course à la présidence du parti travailliste / Mazal Moualem – Haaretz

L’ancien président du parti travailliste Amram Mitzna réunit autour de lui son camp en vue de présenter une nouvelle fois sa candidature à la tête du parti travailliste. Mitzna devrait annoncer sa décision finale d’ici trois semaines, mais il a déjà commencé à rencontrer des personnalités clef au sein du parti et de son camp.

Mitzna refuse d’annoncer maintenant sa candidature et précise qu’il prendra sa décision début mai. « Pour le moment, j’ai encore à m’entretenir avec plusieurs personnes. Les réactions sont positives. Le moment semble tout à fait propice ».

L’une des rencontres importantes qu’aura Mitzna après les fêtes de Pessah sera avec le député Benyamin Ben-Eliezer, l’un des vétérans du parti . Ben-Eliezer est actuellement l’homme le plus courtisé du parti par les candidats à la présidence : les députés Amir Peretz, Yitzhak Herzog et Sheli Yahimovitch. Si Mitzna décide se présenter, il devrait bénéficier du soutien de Ben-Eliezer qui, il y a de cela quelques mois, l’avait engagé à se présenter et lui avait même promis son appui.

Mitzna est arrivé ces derniers temps à la conclusion que la création d’un nouveau parti de gauche n’était pas raisonnable. Courtisé par les chefs du mouvement de « la gauche nationale », Mitzna estimerait que le parti travailliste de l’ère « après-Barak » est la bonne plateforme pour réhabiliter la gauche./.

Editeur : La France en Israël
[194.90.243.96]

Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 20 avril 2011 a 19:53

UNE INFO INSOLITE.. LES ARABES DE HAIFA ET D AILLEURS EN ISRAEL SERAIENT TRES FRIANDS DE MATSOT... LES MAGASINS VENDANT DES MATSOTS SONT DEVALISES PENDANT PESSAH ET AVANT PESSAH. MAIS PAS QUESTION DE LEUR EN VENDRE APRES PESSAH, ILS N EN MAGENT QU A PESSAH.

Mes infos d israel
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 21 avril 2011 a 10:56

ONU : Les Etats-Unis rejettent la tentative palestinienne

Les Etats-Unis ont rejeté mardi les plans palestiniens de demander au Conseil de sécurité des Nations Unies de reconnaître un Etat palestinien en septembre.

Rejet des E.U. qui sera peut-etre manifeste, en septembre, par un veto a l'ONU mais qui, parait-il, est contournable suivant une "situation d'urgence" que les Palestiniens declareront.

Sur le meme sujet, lire Shmuel Trigano sur un exercice de simulation au deroulement catastrophique.

Cliquez sur : Septembre 2011 : le mois de tous les dangers




Mes infos d israel
Posté par: marylou (IP enregistré)
Date: 22 avril 2011 a 07:16

obama propose un etat palestinien aux frontieres de 67 avec jerusalem est comme capitale et pas de droit au retour.. ce matin abu mazen reitere.. " nous ne rennoncerons pas au droit au retour..."
en israel cette annonce est vecue comme une eniemme catastrophe qui s abbattrait sur le peuple juif... on attend...ca risque de mal se finir s il n y a pas de discussions prealables.

en egypte le ministre responsable du petrole et du gaz du temps de mubarak a ete arrete et interroge avec 15 de ses collaborateurs . tous accuses d avoir vendu du gaz a israel pour un prix peu eleve...

ce qui nous fait refelchir a la paix avec les pays voisins.. paix ephemere car l iran resserre ses liens avec tous les pays qui se " liberent" de leur tyrans, pour mieux les etrangler.

Arab Labor, la série qui soigne la pathologie arabo-israélienne
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 22 avril 2011 a 17:23

Arab Labor, se traduit littéralement par "travail d'Arabe". Entendre: "travail mal fait" voir même "travail de merde" pour les intimes. La série Arab Labor, c'est tout le contraire de ça puisque c'est LE phénomène télévisuel en Israël: une série en langue arabe qui s'est imposée en prime time à la télévision israélienne avec ses courts épisodes d'une vingtaine de minutes. Du jamais vu. Elle cartonne aujourd'hui avec une audience de 25% sur la chaîne Keshet. Son créateur s'appelle Sayed Kashua, il appartient à cette minorité arabo-israelienne qui constitue 17% de la population israélienne. C'est un journaliste pour Haaretz, un journal hébreu et un écrivain, auteur de plusieurs romans.



Rencontre avec Sayed Kashua (Co-créateur et scénariste).
Qui est Amjad, le personnage principal d'Arab Labor?
Sayed Kashua : Amjad est d'abord un très mauvais journaliste. C'est quelqu'un de névrosé jusqu'au bout des ongles, il est passablement égocentrique et échoue lamentablement tout ce qu'il entreprend. Arab Labor est une comédie, indéniablement, mais son protagoniste est quelqu'un de triste et solitaire qui essaie de survivre dans un monde qui lui est fondamentalement hostile.


Dans la première saison, Amjad consulte un psychiatre qui lui explique qu'il est atteint de la "pathologie arabo-israélienne". Qu'est-ce que c'est ? Existe-t-il un remède?
S. K. : Cette pathologie, c'est le fait d'être contraint d'assumer une identité double et en apparence, antagoniste. Le remède, c'est un état palestinien, démocratique et libre. En ce qui me concerne, je suis très pessimiste. Le gouvernement israélien ne m'a jamais fait aussi peur. Il est composé par trop de membres de l'extrême droite, il est profondément discriminatoire et injuste.

Comment étaient représentés les Arabes israéliens à la télévision israélienne avant Arab Labor?
S. K. : Si un Arabe ne constituait pas une menace directe pour Israël, il ne pouvait pas être médiatique. Les Arabes ayant la nationalité israélienne représentent à peu près 17% de la population en Israël. Avant Arab Labor, ils avaient un temps d'antenne qui ne dépassait pas les 2%, c'est à dire à peu près 30 minutes par semaine, le vendredi matin, à une heure creuse. Aujourd'hui, un épisode d'Arab Labor rassemble 25% de l'audimat national. J'en suis fier, autant pour les Arabes que les Juifs d'ailleurs.

Vous êtes Arabe, mais l'humour dans votre série est très proche de l'humour juif. Les angoisses existentielles sont mises en scène avec beaucoup d'autodérision, la figure du père y est systématiquement moquée, ce qui n'est pas courant dans la culture arabe. L'humour d'Arab Labor est-il calibré pour un audimat majoritairement juif?
S. K. : Peut-être... Mais non, je n'y crois pas. Ce que vous appelez "humour juif" est quelque chose d'universel et il n'appartient pas qu'aux juifs. L'humour juif, à proprement parler, c'est simplement celui d'une minorité menacée.

Comment définiriez-vous l'humour de la minorité?
S. K. : "Ne me tirez pas dessus, je peux être drôle". Avec un pistolet sur la tempe. Il se décline localement mais ses racines sont toujours les mêmes. Aujourd'hui, les Arabes en Israël sont dans cette situation et de ce point de vue, ils ont beaucoup en commun avec les Juifs.

Si l'on peut parler d'un humour juif peut-on aussi mettre le doigt sur un humour arabe?
S. K. : (Longue pause). Kadhafi ? C'est pas de l'humour arabe ça ? (Rires) L'humour arabe, c'est mortel ! Non, plus sérieusement, je ne suis pas un expert de ce qui se fait à la télévision arabe mais j'ai vu des émissions syriennes à mourir de rire et je sais qu'en Egypte, il se fait aussi de très bonnes choses. Entre Arabes, on sait aussi faire preuve de beaucoup d'autodérision mais on l'expose moi on sait surtout beaucoup moins l'exporter que les Juifs. (Fou rire).

Est-ce qu'en ridiculisant un protagoniste arabe à la télévision israélienne, même de façon affectueuse, vous n'avez pas eu d'ennuis avec la communauté arabe?
S. K. : Si, j'ai eu des gros problèmes au début. Des menaces, très sérieuses même. J'ai eu peur pendant les premières années. Mais je me suis focalisé sur mon boulot et ça a marché. Ca va beaucoup mieux maintenant, je suis régulièrement invité pour faire des conférences dans des pays arabes et tout se passe très bien.

Dans quelle mesure Arab Labor fait-elle bouger les lignes?
S. K. : D'un point de vue strictement politique, on a complètement échoué. (Rire) Comme je vous l'ai dit, la situation politique en Israël me désespère. Mais je crois que ce qui a été significatif, c'est que l'on a habitué les gens à entendre de l'Arabe à la télévision. C'était nouveau. Après, notre tâche a été "d'humaniser" les Arabes, ce qui explique peut-être le tempérament d'Amjad, maladroit et hésitant. Mais j'ai régulièrement de très bonnes surprises. En Israël, par exemple, le mariage entre un Arabe est un Juif est un sujet quasiment tabou. Dans un épisode, un personnage tombe amoureux d'une juive, forcément... Et l'histoire d'amour a parlé aux téléspectateurs. Dans les journaux et sur Internet, le lendemain de la diffusion, je voyais des hordes de commentaires qui disaient "Mariez les, mariez les". Ça nous a tous fait très plaisir.
[www.lexpress.fr]

Aller à la page: PrécédentPremière...678910111213141516...DernierSuivant
Page courante: 11 of 160


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'