TEMPS MODERNES :  DARNNA.COM
Sujets divers, humour & actualites 
Aller à la page: Précédent123456789Suivant
Page courante: 8 of 9
Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 25 juillet 2011 a 20:24

AF 447 : un rapport très attendu

Des précisions sur le crash du vol Rio-Paris seront rendues publiques vendredi par le BEA.

Le scénario de l'accident du vol AF 447 Rio-Paris va se préciser vendredi, avec la publication par le bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) d’un rapport basé sur les dernières analyses des boîtes noires.

Ce troisième rapport d'étape "présente les circonstances exactes de l’accident avec des premiers points d’analyse et de nouveaux faits établis à partir de l’exploitation des données des enregistreurs de vol", a annoncé le lundi le BEA.

Préciser le scénario de la catastrophe

Grâce aux boites noires, le BEA devrait préciser les conditions dans lesquelles l'Airbus A330 s’est abîmé le 1er juin 2009 au large du Brésil avec à son bord 228 personnes. Ce document doit "permettre de pointer les défaillances (…) et présenter l'enchaînement des différentes séquences qui ont conduit à l'accident", a expliqué une porte-parole du BEA.

Le BEA avait présenté fin mai le film des derniers instants du vol grâce à une première analyse des boîtes noires repêchées. Cette première étude avait pointé le dysfonctionnement des sondes Pitot, privant les pilotes des mesures de vitesse de l’appareil. Mais les enquêteurs ont toujours estimé que ce problème ne pouvait expliquer à lui seul l'accident.

Les familles des victimes veulent comprendre

Que les sondes Pitot soient les seules mises en cause ou pas, les familles des victimes veulent en savoir plus et estiment que tout n’a pas été dit. "Ce qui a été diffusé (jusqu’à présent, ndlr) par le BEA était très parcellaire et n'a pas permis une compréhension complète de la situation", a réagi Robert Soulas, président de l'association "Entraide et Solidarité AF447".

"Nous attendons plus d'informations sur les circonstances de l'accident, son déroulement et surtout la situation technique de l'avion lors des derniers instants de vol", a ajouté ce porte-parole des familles des victimes.

Ce troisième rapport du BEA est aussi très attendu par la compagnie Air France et l'avionneur européen Airbus, tous deux mis en examen pour homicides involontaires par la justice française.


Partager

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: dani (IP enregistré)
Date: 29 juillet 2011 a 09:49

Actualité > Crash Rio-Paris : l'épave localisée
Crash Rio-Paris : un nouveau rapport mettrait en cause l'équipage
| Publié le 29.07.2011, 07h48 | Mise à jour : 08h39
ARCHIVES. Le vol Rio-Paris s'était abîmé le 1er juin 2009 au large du Brésil avec 228 personnes à bord. | LP/PHILIPPE DE POULPIQUET
Réagir Le scénario exact de la catastrophe du vol AF447 Rio-Paris, qui a fait 228 morts en juin 2009 au large du Brésil, va être dévoilé ce vendredi après-midi. Selon le Figaro, ce troisième rapport du Bureau d'enquêtes et d'analyse (BEA), qui se base sur les informations des boîtes noires repêchées début mai, met en cause les compétences de l'équipage plus que le fragilité de l'appareil.
SUR LE MÊME SUJET
Les familles des victimes du crash du Rio-Paris attendent le prochain rapport avec perplexité« Notre scénario met en cause la fragilité de l’avion »Les toutes dernières minutes du vol Rio-Paris
Réagissant dans la panique à des informations contradictoires sur la vitesse, dues au givrage des sondes Pitot, les pilotes auraient fait décrocher l'avion sans s'en rendre compte.

Givrage des sondes Pitot. Dans le dernier rapport, fin mai, il était apparu que le pilotage automatique s'était désactivé à la suite du givrage des sondes Pitot, de marque française Thales, censées mesurer la vitesse de l'avion. Pendant un peu moins d'une minute, les pilotes avaient eu des informations de vitesse contradictoires. L'avion avait ensuite décroché. Le pilote aux manettes avait tenté à plusieurs reprises de le «cabrer», de le faire monter. Or, selon plusieurs experts, lorsqu'un avion décroche, il faut au contraire piquer nez en avant pour reprendre appui sur l'air.

Première erreur : le pilote tire sur le manche. Selon Le Figaro, ce nouveau rapport confirme les précédentes informations mais pointe notamment les «erreurs successives de l'un des pilotes qui ont entraîné la chute de l'appareil». Lorsque le pilote automatique s'est déconnecté, le copilote le moins expérimenté, qui était aux manettes, aurait ainsi donné un ordre à cabrer, faisant monter l'appareil à une altitude ou «le risque de décrochage est très important» : lorsque l'avion cabre trop, il finit par perdre sa portance et chuter. Une première erreur donc, d'autant plus grave, selon le quotidien, que la panne des sondes se serait terminée au bout d'une minute, l'avion retrouvant des indications de vitesse cohérentes. En maintenant alors l'altitude, le pilote aurait selon Le Figaro évité l'accident.

L'équipage ne comprend pas que l'avion décroche. Mais son copilote, occupé à appeler le commandant de bord parti se reposer, n'aurait pas suivi l'évolution des pannes (dont il est chargé) sur sa console et n'aurait pas vu que son collègue continuait à tirer sur le manche, contrairement à ce qu'il faut faire. L'avion aurait alors commencé sa chute vers l'océan. Alors même que les consignes en cas de décrochage sont de mettre les gaz à fond et de pousser le manche pour plonger et reprendre de la portance, le pilote au manche aurait ensuite continué à cabrer, malgré le déclenchement, pendant une minute, de l'alarme de décrochage.

«Mon collègue a du paniquer». Enfin, lorsque le commandant de bord est enfin arrivé dans le cockpit, aucun des deux copilotes ne lui aurait parlé de décrochage, ce qui l'aurait rendu incapable de diagnostiquer la situation. Selon le Figaro, c'est donc bien l'équipage, qui n'avait pas suivi d'entraînement pour faire face à une perte d'informations anémométriques, qui est en cause. «Mon collègue a du paniquer» estime même un pilote d'Air France dans les colonnes du quotidien.

Une enquête «loin d'être terminée». «Ces éléments sont parcellaires et réducteurs», a en revanche dit la porte-parole du BEA, jugeant «qu'il ne fallait pas confondre circonstances et causes d'un accident» et appelant à «laisser le BEA poursuivre son travail» dans une enquête «loin d'être terminée». Il faudra attendre le rapport final et la décision de la justice pour déterminer les responsabilités dans ce dossier aux enjeux énormes, alors qu'Air France et Airbus sont mis en examen pour homicide involontaire. Ce vendredi, La ministre de l'Ecologie et des Transports Nathalie Kosciusko-Morizet a réaffirmé que le BEA établissait des «faits» et la justice des «responsabilités».

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 29 juillet 2011 a 14:44

Donc il ne s'agit pas d'un acte de terrorisme, à moins que le pilote ne soit un vétéran des kamikazes japonais, de la guerre du pacifique,,,

Banzaï !


hebergeur d'image





Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: dani (IP enregistré)
Date: 29 juillet 2011 a 16:00

[youtu.be]

ou peut être ça bravo banzaï!!!!

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 29 juillet 2011 a 18:29

Trop technique pour moi Bravo cette affaire, aussi je me refere aux commentaires sur l'accident faits par des personnes connaisseuses.

A lire car on y trouve beaucoup d'informations :

[www.europe1.fr]




Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Mostafa (IP enregistré)
Date: 30 juillet 2011 a 00:30

Les enquêteurs continuent toujours à essayer de detérminer avec précision la cause du crash de l'Airbus d'Air France Rio-Paris.Il semble qu'aujourd'hui vendredi 29/7 une autre thèse est avancée,à savoir une faute des pilotes.On met en cause les pilotes,ce qu'Air France ne veut pas entendre.Il semble qu'au moment du décrochage de l'appareil en l'absence du commandant de bord,le copilote ait fait une manoeuvre contraire à ce qu'il aurait du faire pour stabiliser l'avion...On laisse entendre aussi que les pilotes n'étaient pas assez formé pour piloter en mode manuel sur ce type d'appareil!!

Bizarre que depuis quelques temps,on entend que les pilotes ne sont pas assez familiarisés ou formés à piloter de nouvelles versions d'Airbus ou Boeing..! Ou encore de voir qu'un pilote est obligé à sortir un manuel pour voir ce qu'il devrait faire...

Quant au Hercule C 130 de l'Armée marocaine qui s'est écrasé mardi matin à 10 km de Guelmim,crash qui a coûté la vie à 81 personnes(60 militaires,12 civils (familles des militaires)et les 9 membres de l'équipage)on ne sait encore rien de la cause exact du crash...

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: fredo (IP enregistré)
Date: 30 juillet 2011 a 12:08

BONOUR MOSTAFA,

JE SUIS D'ACCORD AVEC TOI, JE LIS DE PARTOUT QUE LA FAUTE EST SÛREMENT DES PILOTES. D'APRÉS CE QUE L'ON DIT DANS LES JOURNAUX, LES PILOTES NE SERAIENT PAS ASSER FORMÉS POUR PILOTER UN AVION S'IL Y A DES PROBLÈMES Â RËSOUDRE DURANT UN MOMENT DE DANGER, ET SI, DE PLUS, LE PILOTE LE PLUS EXPERIMENTÉ VA SE REPOSER ET LAISSE DES PERSONNES QUI PANIQUENT ET FONT DE FAUSSES MANOEUVRES, LE CRASH EST ASSURÉ!!!SANS COMPTER QUE C'ÉTAIT UN LONG VOL,OÙ, DURANT UN LONG MOMENT, IL N'Y A PAS DE COMMUNICATION POSSIBLE AVEC LA TOUR.

EN CE QUI CONCERNE LE VOL DE L'ARMÉE MAROCAINE, JE SUIS DÉSOLÉE POUR LES FAMILLES DE CES PAUVRES GENS, ET J'ÉSPÈRE QUE L'ON SAURA CE QU'IL S'EST PASSÉ.

BONNE JOURNÉE.

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: dani (IP enregistré)
Date: 30 juillet 2011 a 17:05

ils ne savaient pas qu'ils étaient en décrochage!!!ils avaient que des infos contradictoires surement un bug informatique d'après les experts allemands
à 4000 pieds ils étaient foutus c'est 20 secondes avant le crash
beaucoup de pilotes d'air france préfèrent les boeing moins sophistiqués.
des milliers de vols se font chaque année sans aucun problème sur des airbus

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 06:06

Un Airbus peut-il décrocher ?

Les pilotes n’étaient « pas entraînés à sortir du décrochage, parce qu’Airbus considère que son avion ne peut décrocher », a dit de son côté Jean-Louis Barber, président du syndicat SNPL d’Air France.

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: lionel (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 08:03

Citation:
darlett
Un Airbus peut-il décrocher ?
Les pilotes n’étaient « pas entraînés à sortir du décrochage, parce qu’Airbus considère que son avion ne peut décrocher », a dit de son côté Jean-Louis Barber, président du syndicat SNPL d’Air France.

Cette catastrophe aura ainsi été utile: on sait maintenant qu'un Airbus, ça décroche aussi !!




Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: fredo (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 13:44

Citation:
darlett
Un Airbus peut-il décrocher ?
Les pilotes n’étaient « pas entraînés à sortir du décrochage, parce qu’Airbus considère que son avion ne peut décrocher », a dit de son côté Jean-Louis Barber, président du syndicat SNPL d’Air France.


MAIS QUAND LES PILOTES ALLAIENT-ILS APPRENDRE À FAIRE UN DÉCROCHAGE????????

SI CEUX D'AIRBUS DISENT QUE LEURS AVIONS NE PEUVENT PAS DÉCROCHER!!! ALORS IL Y A UN GROS PROBLÈME.LES PILOTES ET LA COMPAGNIE S'ACCUSENT MUTUELLEMENT.LES PERSONNES QUI UTILISENT CES AVIONS DOIVENT SE SENTIR TRÉS "COMODES" DE VOYAGER.
EST-CE QUE L'ON VA SAVOIR LA VÉRITÉ?? CAR IL FAUT LEURS RAPPELER QUE C'EST D'AVIONS ET DE PERSONNES QUE NOUS PARLONS, PAS DE TÉLÉPHONES!!!!!!!!

A PROPOS DE L'ACCIDENT AU DÈCOLLAGE DE MADRID DU VOL DE SPANAIR, ILS DISENT QUE LE TRIPULATION A PANIQUÉ, N'A PAS TOUT RÉVISÉ AVANT DE PARTIR.
EN RÉSUMÉ C'EST TOUJOURS LA FAUTE DES PILOTES!!!

BONNE JOURNÉE.

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 14:42

Si l'Airbus a décroché, comme pour des raisons de centrage arrière, et de commandes de vol électrique, qui permettent de grosses économies de carburant, (avantage principal du système), une simple inclinaison due probablement à de la turbulance, suffit pour mettre l'avion dans une une vrille plate, dont personne n'est jamais sorti entier, même avec la référence visuelle de l'inclinaison par rapport à l'horizon,,, Alors dans le noir total,,,

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 15:52

On a reconstitué l'accident de l'AF447 au simulateur
Le Point.fr - Publié le 27/07/2011 à 23:59 - Modifié le 28/07/2011 à 14:27
À partir des données du BEA, Le Point.fr a pu étudier les différentes phases du crash du vol Rio-Paris sur un simulateur de vol. Reportage.

[www.lepoint.fr]

Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2011 a 17:29

Citation:
Bravo
Si l'Airbus a décroché, comme pour des raisons de centrage arrière, et de commandes de vol électrique, qui permettent de grosses économies de carburant, (avantage principal du système), une simple inclinaison due probablement à de la turbulance, suffit pour mettre l'avion dans une une vrille plate, dont personne n'est jamais sorti entier, même avec la référence visuelle de l'inclinaison par rapport à l'horizon,,, Alors dans le noir total,,,

Bravo, je ne suis pas aussi savante pour repondre a ce que tu avances mais il me semble que ce commentaire releve sur le point.fr semble repondre a ce que tu avancais...

Citation:
Dom
A330 impilotable ?

Je voudrais ici établir une précision qui mettra un terme, je l'espère, au fantasme de l'Airbus rendu impilotable en croisière. En effet on lit régulièrement ça et là que les équipages d'Airbus "Fly By Wire" transfèrent du carburant de façon délibérée de façon à reculer le centrage au delà de sa limite arrière de façon à économiser du carburant.

C'est doublement faux :

1)Sur A330/340 et consorts la gestion des réservoirs de carburant est complètement automatique. L'équipage n'intervient pas sur les transferts.

2)Pour qu'un avion de ligne soit certifié, c'est à dire soit déclaré "bon pour le service", il doit rester "autostable" dans toute sa plage de fonctionnement. C'est à dire que si pour une raison ou pour une autre il s'écarte de sa position d'équilibre il y revient. Alors en effet sur les A330/340 il y a une fonction (automatique, j'insiste) qui en croisière transfère du carburant dans le stabilisateur horizontal afin de reculer le centrage, mais EN AUCUN CAS celui-ci est déplacé en dehors de l'enveloppe certifiée. L'avion est moins stable certes, mais au final il demeure autostable, et à n'importe quel moment l'équipage peut reprendre le pilotage en manuel.
C'est ce qu'avaient fait les équipages d'A330 d'Air Caraïbes (conformément à leurs procédures) qui deux fois en un mois avaient été confrontés à une perte d'infos anémométriques en croisière suite au givrage de leurs sondes pitot (alors de chez Thales, les mêmes que celles d'AF au moment de l'accident).

Une bonne fois pour toutes, seuls les avions militaires de combat "Fly By Wire" sont "naturellement" instables (Mirage 2000, Rafale, F16, etc. ), et ce pour bénéficier d'une meilleure manœuvrabilité. Et là les données sont simples, en cas de panne des systèmes de commandes de vol la procédure de secours est marquée sur le voile du siège éjectable...




Le crash de l'AIRBUS AF447 et le A310...
Posté par: Bravo (IP enregistré)
Date: 01 août 2011 a 10:15

Chère Darlett,

Il n'est point question d'être ou de ne pas être savant, c'est seulement une question de logique.

la plupart des avions sont centrés avant, c'est ce qui leur permet d'être stable, ce qui fait que si on tire trop sur le manche, l'avion peut décrocher, mais comme son centre de gravité est situé en avant du centre de portance, il pique automatiquement du nez, et il suffit alors de pousser sur le manche, pour qu'il reprenne de la vitesse, et ressorte de l'attitude de décrochage.

Si par contre le centre de gravité est situé en arrière du centre de portance, cas du centrage arrière, en cas de décrochage, il va piquer de la queue, donc le décrochage devient inratrappable, à moins que de le recentrer vers l'avant, en transférant le plus rapidement possible une masse suffisante de carburant vers l'avant, ce qui est loin d'être gagné !

C'est pour cela que les taches sont effectués par des systèmes automatiques gérés par des ordinateurs, et le pilote n'est plus dans la "boucle", il devient donc impossible de conduire l'engin en mode manuel.

Les pilotes sont formés sur des simulateurs, et non sur des avions réels, car les cela coûte beaucoup moins cher, que de les former sur des avions, et que les simulateurs modernes, sont mieux à mêmes de les former à toutes sortes de pannes et d'incidents techniques, que sur des vols réels, qui sont onéreux et peuvent se révéler dangereux.





Aller à la page: Précédent123456789Suivant
Page courante: 8 of 9


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'