LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
L’affaire du mémorial de l’Holocauste à Marrakech
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 23 septembre 2019 a 21:20

L’affaire du mémorial de l’Holocauste à Marrakech décryptée en Israël
Publié à la demande d'Arrik Delouya
source:[mobile.ledesk.ma]

En août dernier, un étrange monument érigé non loin de Marrakech à la mémoire des victimes juives de la barbarie nazie a été rasé par les autorités sur fond de polémique. Deux universitaires, spécialistes des rapports entre la monarchie et l’Holocauste, reviennent sur cet incident dans une tribune dans « Haaretz » où ils tentent d’analyser la complexité d’un sujet toujours tabou au Maroc



Dans une tribune publiée dans Haaretz, Aomar Boum, professeur agrégé d’anthropologie à l’UCLA aux Etats-Unis et Daniel Schroeter, titulaire de lachaire Amos S. Deinard Memorial en histoire juive à l’Université du Minnesota, tous deux co-auteurs de Maroc et l’Holocauste : L’histoire du roi Mohammed V sauvant les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, 1940-2019, ouvrage à paraître prochainement, reviennent sur l’affaire du mémorial de l’Holocauste érigé à Marrakech par Oliver Bienkowski, un entrepreneur social allemand autoproclamé et « guérillero-artiste », puis rasé par les autorités sur fond de polémique.

Les deux chercheurs universitaires commencent d’abord par avancer que le Maroc a officiellement appelé à commémorer l’Holocauste, fait unique dans la région. Une assertion quelque peu exagérée.

Mohammed VI, a déclaré l’Holocauste « l’un des chapitres les plus tragiques de l’histoire », soulignant « le rôle joué par son grand-père, Mohammed V, pour sauver les Juifs des mesures antisémites discriminatoires imposées par le régime collaborationniste de Vichy au pouvoir au Maroc pendant la seconde guerre mondiale », écrivent-ils, précisant que le père de l’indépendance du royaume se serait prononcé avec défi devant les autorités coloniales françaises en ces termes : « Il n’y a pas de Juifs au Maroc, seulement des Marocains, et ils sont tous mes sujets ». Aussi, « l’histoire de l’acte courageux de Mohammed V est devenue partie intégrante du récit national marocain et est célébrée par les Juifs marocains du monde entier ».

De ce postulat hagiographique, les universitaires s’interrogent sur ce qui a pu pousser les autorités à démolir le sanctuaire de Marrakech fin août dernier, alors que ce « monument » avait été conçu, planifié et construit au su des organismes officiels de l’État.

Son créateur qui vit au Maroc depuis 2014 est l’un des fondateurs de Pixelhelper International SARL, une ONG peu connue qui se consacre à diverses causes politiques. Il avait lancé le projet de création d’un centre éducatif sur l’Holocauste, qu’il a proclamé « tout premier mémorial de l’Holocauste en Afrique du Nord ».

Bienkowski a déclaré au Jerusalem Post qu’il avait été inspiré de construire le lieu lorsqu’il a découvert son nom de famille dans la base de données Yad Vashem d’Israël. Le mémorial avait, selon lui, pour but d’éduquer une nouvelle génération de Marocains sur les horreurs du génocide nazi – et ses manifestations locales.



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'