LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
Aller à la page: Précédent123456Suivant
Page courante: 3 of 6
Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 12:10

Bonjour Gilou et bienvenu (e?) sur Darnna,

A ton analyse sur les differentes causes du depart des Juifs du Maroc j'ajouterais l'enorme activite dans les annees 60 des divers mouvements de jeunesse dont le Dror, l'Ihud Habonim, la shomer Hatsair, etc... Activites qui consistaient a recruter les jeunes pour les initier a la vie culturelle et sociale en Israel et leur faire connaitre plus particulierement les kibboutzim.
Cette activite etait couverte par des envoyes speciaux formes en Israel et ramenes ensuite au Maroc et ailleurs pour l'organisation et la mise en place de ces "nids" de rencontres. Les jeunes apprenaient a se connaitre, a comprendre et analyser la realite quotidienne en Israel et etaient "endoctrines" pour ensuite rejoindre les kibboutzim.

Ainsi sont arrives en Israel des groupes "garin" qui se formaient en France, Belgique, Suisse et Maroc.

Cette jeunesse etait pour la plupart une jeunesse dont le trace et destinee menaient vers l'Europe ou le Canada. Cet enseignement a servi a les faire devier et a les diriger vers Israel ou ils ont rejoint kibbutz et universites. J'ai moi-meme ete recrute dans l'un de ses mouvements alors que je me trouvais a bonne distance psychique d'Israel et de cet ideal sionniste.

voici une photo de mon groupe (enfin les garcons ! Je vais chercher les filles ailleurs)

Sur la photo de gauche a droite
Mon frere Gad, Dov, Guy, Jeff et Yonathan






Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 12:14

Gilou, je lis par ailleurs que tu est le fils Farache. J'en conclus donc que tu es bien masculin.

Bienvenu sur darnna


Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 22:45

Merci de votre accueil,Darlett

j'ai vu que vos parents et vous-meme habitiez un immeuble a l'angle des bds ziraoui et moulay-youssef; d'apres une photo de balcon je pense qu'il se situait en face de l'ecole elbilia qui nous avait achete la maison ou nous avons vecu de 1935 a 1960.Nous ne nous sommes donc pas connus.et c'est dommage.
J'ai quitte le Maroc en 1967.

Pour revenir a l'emigration,il est evident que sans le devouement et l'efficacite des organisateurs les premiers departs n'auraient jamais pu se realiser.
Certaines interventions utiles doivent rester dans l'ombre qui leur a permis de jouer.Mais en 1967 ,le reproche fut fait a leurs auteurs d'etre des agents espions de l'enemi israelien,ne leur laissant d'autre choix que fuir. C'est le changement radical d'attitude, la violence des propos et les menaces de musulmans "amis" qui me fait douter du sort de ceux qui vivent encore dans les pays musulmans.

Bonne soiree





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 12:01

Bonjour Gilou,

J'ai moi aussi quitte le Maroc en 1967 et je me souviens tres bien de cette ecole Elbilia dans laquelle mes cousins enseignaient les Maths.

Les mouvements de jeunesse que j'ai connu fonctionnaient vers les annees 1964- 1967 et etaient totalement clandestins. Nous-memes, nous ne savions pas les noms ni prenoms des dirigeants. Nous ne fonctionnions que sous le couvert de pseudonymes. L'ideologie transmise visait tout d'abord les kibbutzim et avaient pour but de renforcer ces agglomerations socialistes en Israel.
Le changement de ton dans les pays arabes a eu lieu suite a la defaite de 67 evidemment et la ce fut l'exode totale. Il me semble que le gros des departs a eu lieu a cette epoque justement.

Mais ce nom de Farache me dit quelque chose. Aviez-vous un commerce ou une affaire quelconque au Maroc ?

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: simonicci (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 16:07

Chere Darlett;
Cette rubrique fait couler beaucoup d'encre.
Il faut se dire que dans les annees 1940 et 1950, une partie importante de la jeunesse juive etait arabophone.
L'attraction des villes de la cote ; Casa et Rabat amenait des familles du sud tentant d'ameliorer leur situation economique ; trouvant plus de chances de travailler que chez eux.dans leur patelin.
Certains petits artisans gagnaient leurs vies plus facilement une fois installes aides par les comites des communautes juives.
Vers 1947 et apres 'a Casablanca les locaux de la soupe populaire juive servaient de lieu d'etude de l'hebreu ainsi que de reunions preparatoires en vue de la Alia.Ceci apresle repas du soir.
A Casablanca le shaliah se nommait Sam Abitbol ; qui etait harcele par la police Francaise et a ete oblige de se refugier en Israel.
Des jeunes filles instruites et eduquees attendaient que les jeunes juifs sortent des cafes maures ou ils fumaient du kif et consommaient du hashish en jouant aux cartes ou au jeu de dames avec leurs amis musulmans.
Elles leurs demandaient de les escorter 'a leur domicile pretextant avoir peur de circuler seules en medina.
Alors elles leurs parlaient du reve d'un etat Hebreu comme aux temps es rois David et Salomon.
Ces jeunes ne parlaient qu'un Francais casse qu'ils ne lisaient pas du tout.
Les cours d'hebreu et de familiarisation avec l'idee du Erets Hakidoucha et ce avant la creation de l'etat d'Israel etaient donnes etavaient un succes certain.
Escortes ils passaient la frontiere avec l"Algerie alors Francaise ou ils s'embarquaient pour Marseilledans l'attente du voyage final.
Les Anglais les internaient 'a l'ile de Chypre ; alors colonie Anglaise.
La Haganah introduisait clandestinement en israel des emigrants de tous pays notamment d"Europe.
A Casa nous etions une equipe de jeunes 'a encadrer et preparer ces jeunes en les initiants au camping au Pont Blondin ;'a une quinzaine de kilometres de Casablanca.
Vers 1952 ; Les mouvements Habonim et Dror operaient 'a Rabat ou la jeunesse etait eduquee ;mais peu portee 'a tout abandonner pour parir 'a l'aventure en laissant les parents sur place.
L'exode des familles a commence beaucoup plus tard.
Le principal de la federation sioniste etait S.D LEVI.
IL fournissait le soutien materiel et la documentation necessaire .
Je dois dire que tout n'etait pas rose mais n'etait pas noir non plus.
C'est avec emotion que je me souviens de cette periode heureuse de ma jeunesse.
Bien sur quelques bavures ; nous nous sommes rendus compte qu'un jeune parti laissait une famille de plusieursenfants en bas age ; avec un pere aveugle.
Ce jeune homme etait par son travail le seul soutien de sa famille.
La communaute a pris en charge la famille.
Isaac







Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: mimouna (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 19:43

Mais pourquoi Israel ? N'avez vous pas pressenti les consequences et dangers d'une telle entreprise ? D'autant que les populations autochtones vous consideraient comme des colons occidenteaux ?





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 21:42

Bonsoir Darlett,

En effet,ma mere etait directrice de l'ecole Narcisse Leven puis de William Walid, et entre autres activites et proprietes abandonnees en 1967`il y avait les Transports Farache qui existent encore. IL y avait des Farache de Safi et Mogador non apparentes et un cousin germain e Casa.

Je suis etonne de lire dans le commentaire de Simonicci que la plupart de juifs en 1940 parlaient un "francais casse qu'ils ne lisaient pas du tout".
Pratiquement tous les enfants juifs marocains depuis les annees 20 etaient scolarises dans les ecoles de l'alliance israelite,de Tanger a OUarzazate et leurs resutats aux examens du certificat d'etude et du brevet etaient excellents. Et si les fumeurs de kif juifs se comptaient sur les doigts, les jeunes filles eduquees ne les frequentaient surement pas.

A Mimouna, je veux dire que les juifs ne peuvent etre colonisateurs de leur terre ancestrale dont ils avaient ete depossedes par les romains. Les arabes fanatises par le Mufti Hossein, allie d'Hitler, n'ont jamais vu en nous que des juifs qu'il fallait eliminer. Meme a Jerusalem et Hebron ou les pogroms etaient anterieurs a 1948. Le concept de colonisation est utilise pour camoufler la veritable raison du conflit. Le president iranien vient de le confirmer. Ce que les gens civilises ne pouvaient imaginer est cet acharnement de violence aveugle, qui n'a d'egal que le notre a vouloir partager et coexister en paix.





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 09 janvier 2006 a 22:19

Dans ce cas Gilou, si ta mere etait directrice de l'ecole Narcisse Leven, tu as donc certainement des photos souvenirs de cette ecole ?

C'est aussi etonnant de lire le texte de Simonicci qui affirme que les Juifs du Maroc des annees 40 parlaient un francais casse ! Je peux t'affirmer que mes parents dont mon pere ne en 1912 parlait un francais parfait ! Et ceci tout autant que ma mere qui elle est nee en 1922 ! Ils avaient tout deux etudie a 'AIU, mon pere a Mogador et ma mere a Casablanca et possedaient ce fameux certificat d'etudes et avaient meme fait quelques classes au dela ! Mon pere possedait une enorme bibliotheque ou tronaient tous les grands classiques de la litterature francaise. Il lisait enormement.
Ma mere en partant dernierement nous a laissee une bibliotheque lourde de quelques centaines de livres, les siens et ceux de mon pere. Il y avait des livres d'histoire, de medecine, de litterature, des larousses anciens et nouveaux, des Atlas anciens, de la geographie, etc, etc... et le tout en francais. Il y avait entre autre une enorme collection d'une vingtaine d'annees des fameux "Historia" relies soigneusement et conserves.

Ma grand-mere maternelle avait etudie a Mogador et sa scolarite s'etait faite en anglais. Mon grand-pere paternel etait fonctionnaire un temps a la police et un autre temps enseignant en francais !

Pour ce qui est du Kif ou Hashish, je n'ai jamais vu cela ni de pres, ni de loin dans ma famille.

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: simonicci (IP enregistré)
Date: 10 janvier 2006 a 13:16

Reponse 'a Darlett et Gilou
Je n'ai pas dit que tous les juifs parlaient un francais casse; mais certains qui venaient du sud ou de l'interieur du pays n'avaient surement pas frotte tres longtemps leurs culottes sur les bancs de l"Alliance Israelite Universelle.
La majorite des juifs marocains avaient recu grace'a l"Alliance une formation exceptionnelle ; mais ceux dont je parle etaient des migrants economiques qui venaient 'a Casablanca chercher un meilleur sort et une chance dans la grande ville.
Je parle d'une epoque que j'ai vecue .
Ces nouveaux venus etaient intelligents et industrieux.
Ils reussissaient 'a s'integrer avec succes.
Mettons que nous ne parlons pas de la meme epoque .
Forcement ;j'ai 78 ans et j'ai vecu avant .
Mes souvenirs remontent 'a 1938 ;ainsi j'ai vecula seconde guerre mondiale et l'apres guerre.
Jusqu'a 1968 ; date de mon depart du Maroc ;j'ai pu observer les modifications de structure de la societe Marocaine ainsi que de la colonie juive avec ses differences.
Iln'y a aucun mal 'a appeler une chat; un chat.
Amicalement
Isaac

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 11 janvier 2006 a 16:54

Malheureusement,Darlett, je n'ai emporte pratiquement rien en quittant ma maison : archives familiales et professionnelles, bibliotheque rare, meubles ont probablement ete detruits ou disperses.

Venant au monde nu, toute richesse est relative. Ma mere avait des photos et des documents datant de sa premiere annee d'enseignante a Larache en 1914,ou a 16 ans elle avait des eleves de son age !! Sabetae Israel (le vieux) l'avait demandee en mariage!!!

Mon unique regret est de ne plus pouvoir aller prier sur les tombes des etres chers.

A bientot





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 11 janvier 2006 a 22:32

Le probleme c'est que j'avoue ne pas savoir qui c'est Sabetai Israel !

Quant aux photos, bien dommage en effet !

Mais pourquoi ne peux-tu pas aller prier sur les tombes de tes chers qui apparemment semblent enterres au Maroc ? Les pelerinages se font sans arrets et les cimetieres sont extremement bien entretenus.


Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 12 janvier 2006 a 02:26

Cours complementaire a Casablanca (annees 45/55)


Parmi les professeurs du cours complementaire


Les freres Sabetay
Le grand etait le Directeur (Israel)
Le petit de taille (Petit pain) prof de math.(Sabetae)

tu as frequente peut-etre le cours complementaire apres leur depart.
Il m'est difficile d'envisager une visite sur les tombes. J'emporterai les raisons avec moi, et beaucoup d'amis ont deja emporte les leurs, avec les souvenirs .

Albert Ettedgui ne semble pas etre le mari de Simita Benzaquen que j'ai connus a Casa n'est-ce pas ?





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: Sylvain (IP enregistré)
Date: 16 janvier 2006 a 13:04

Salut Gilou,

Heureux de te voir sur ce site. Ta presence me remet en memoire des tas de souvenirs, ta mere, ton pere, ta tante, ta villa a l'angle des Bd Moulay Youssef et des Regiments coloniaux et tes visites au magasin de mes parents, PRINTANIA.
Je suis desole d'apprendre que tes archives et meubles sont perdus, mais malheuseument, c'est le cas de la plupart d'entre nous.
Par curiosite, lors de mon dernier passage a Casa, je suis alle voir ton ancienne villa : elle a ete detruite pour laisser place a une ecole privee.

amities
Sylvain Elbaz





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 18 janvier 2006 a 12:08

darlett

Le rappel du souvenir de mes parents, me fait l'obligation de rappeler aux juifs europeens que les juifs du Maroc (marocains et non marocains) ont eu envers les refugies de 1940/44 une attitude exemplaire de solidarite, materielle et morale qui n'a pas ete suffisamment reconnue.

Il serait bon qu'a la faveur des commemorations , leur action fasse l'objet d'un rappel pour les descendants des acteurs de cette epoque, afin qu'ils en tirent la lecon dans la periode difficile que traverse le monde juif d'aujourd'hui.
gilou





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: Claudina (IP enregistré)
Date: 28 février 2006 a 00:03

Gilou,

Ta maman etait-elle orientale (turque ou grecque) ? Dans ce cas, je crois que je l'ai connue. J'etais gamine. Mes parents enseignaient a l'Alliance, mon pere etait prof au Cours Complementaire, ma mere insitutrice. J'ai aussi connu une autre Madame Farache dont le prenom etait Seta, orginaire de Tanger, elle avait un fils qui est parti a la NOuvelle-Orleans en 1958, je crois.


Je suis Claudine Obadia Pilo, nee en1953, j'ai quitte le Maroc en 1967, pas a cause de la Guerre des Six Jours mais parce que mon pere s'y trouvait depuis un an, ayant trouve, grace a l'Alliance, unposte d'enseignant. La guerre des Six Jours a avance la date de notre depart, mais celui-ci etait programme.

Desolee d'avoir deborde sur le sujet, je voulais juste esayer de situer gilou.

Amities.

Claudia





Aller à la page: Précédent123456Suivant
Page courante: 3 of 6


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'