LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
Aller à la page: Précédent123456Suivant
Page courante: 2 of 6
Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 30 août 2005 a 16:36

LOVE a ecrit:
-------------------------------------------------------
> jE SUIS TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC ARRIK.......LA
> NOUVELLE GENERATION N'A PAS DU TOUT LA MEME VISION
> QUE LEURS PARENTS SUR LA COMMUNAUTE JUIVE
> MAROCAINE......LES JEUNES SONT INTOXIQUES PAR LA
> TELE ET LES MEDIAS SPECIALISES EN LA
> MATIERE.......DOMMAGE -
> LOVE


Les nouvelles générations ont également grandi dans la haine du juif que l'on voit à la TV représenté par le "colon Israélien" , le méchant et en face de lui le pauvre martyr palestinien avec lequel le jeune marocain va bien sûr trouver une identification, source inéluctable deu nouvel intégrisme et du nouveau fanatisme qui s'empare du Maroc

Ces jeunes marocains ne savent rien de la coexistence pacifique qui a régneé au Royaume du Maroc autrefois

C'est cette coexistence pacifique à partir de l'Ecole marocaine qui m'interesse pour ré-former et ré-apprendre, c'est un long programme pédagogique qui devra prendre 20 ans pour arriver à des résultats, 20 années c'est une génération à lever....

Je suis en laision permanente avec des chercheurs de haut niveau au maroc et des centres de ercherche qui essaient de ré-apprendre avec la nouvelle histoire sur la présence des Juifs du Maroc à aprtir d'archives arabes, un sans-précédent qui ne va pas sans conséquences

Bien sincèrement




Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 30 août 2005 a 16:39

André, ton éclaircissement n'est pas bon
Je donnerai le nom plus tard
là n'est pas la question

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: LOVE (IP enregistré)
Date: 30 août 2005 a 22:30

SUR CE SUJET, je n'ai plus rien à dire DARLETT a tout dit avec diplomatie et réalité et je suis tout à fait d'accord avec elle. Merci DARLETT - LOVE

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: simonicci (IP enregistré)
Date: 07 septembre 2005 a 17:36

Parlant de la coexistence non seulement pacifique mais surtout humaine et fraternelle.
J'ai vecu la periode des annees 30; et constate que la fraternite sans restriction existait surtout quand musulmanes et juives partageaient le meme patio ; leur unique chambre respective ouverte sur la meme aire de cuisson , et leurs canouns cuisant leurs repas etaient aussi voisins .
Elles echangeaient les echantillons de leurs chefs d'oeuvres cullinaires ; s'epmruntaient un verre d'huile ou un peu de farine.
Leur voisinage etait admirable ; elles se relayaient au chevet des enfants malades et surtout etaient pleines de sollicicitude pour la voisine ; sans distinction. Allah pour toutes.
Cela ne pouvait etre dans les maisons cossues ; fermees sans fenetres.
Les femmes musulmanes riches etaient isolees , enfermees et l'epoux les accomampanait au bain maure et les raccompagnait ensuite 'a la maison ou elles demeuraient cloitrees jusqu'au prochain bain.
Il est entendu que les generations successives ont pu vivre des experiecesdifferentes en fonction des periodes et environnements.
villes ; villages; quartiers.
Au mellah de mazagan ; musulmans et juifs vivaient non seument en bonne entente mais aussi dans un climat de support mutuel.
Je rend ce temoignage en hommage 'a toutes ces personnes humaines non encore infectees par la politique de segregation religieuse .
Les coeurs etaient purs et les esprits libres
Isaac







Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 07 septembre 2005 a 19:19

Isaac

Ton témoignage est capital
au vu et au su de ton vécu,

tu aprles du cru et du vécu
Yallah yaoudi et tu le fais juste sans dissonnances

Kapara ala ton honnéteté

Tu respires la qualité

Bien à toi

Arrik

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: simonicci (IP enregistré)
Date: 08 septembre 2005 a 17:37

J'ai vecu 'a Rabat daans les annees 50.
Mr Allal Karakchou ; un riche constructeur qui construisait une ecole 'a ses frais ; puis en remmettait la clef 'a SM MOHAMED V
au profit du peuple marocain ; m'a raconte l'anectode suivante qu'il disait vecue.
C'est ainsi ; qu'un paysan musulman
escroque par un juif ; c'est rendu chez le grand rabbin Encaoua pour demander de l'aide.
Le grand Rabbin a convoque le commercant juif et lui a dit:
J'ai appris avec delectation que tu as roule un musulman ; et alors avec fierte l'escroc a raconte par le detail toute l'operation.
Et le rabbin de lui dire ; j'ai tes aveux ; rends lui son bien ;ou je t'envoie moi-meme au Pacha pour te mettre en prison.
Les musulmans respectaient les saints juifs comme des hommes proches de Allah.
Dailleurs les juifs appelaient Dieu par son nom de ALLAH.
Quel desastre que cinq siecles de voisinage et respect soient oublies.
Avec Mr Karrakchou et les freres Ghandouri Ahmed et Messaoud ; nous faisions des affaires sans contrats et l'argent changeait de mains sur une simple poignee de mains.une maison etait cedee dans ces conditions et payye avant ou plus tard sans problemes.
je n'ai plus jamais connu nulle part cet attachement 'a l'integrite basee sur nos nos croyances en nos religions respectives.
Isaac

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: eva (IP enregistré)
Date: 11 septembre 2005 a 09:58

Simonicci,

Avez vous encore des contacts avec la famille Kerakchou ?

Je suis originaire de Rabat et je suis allée au lycée avec une des petites filles de Mr karakchou.

P.s : Je suis en plein démenagement, si je ne vous répond pas tout de suite c'est que l'instalation n'aura lieu que le 12.09 au soir.


Cordialement.

Eva

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: simonicci (IP enregistré)
Date: 11 septembre 2005 a 19:58

Chere Eva
Malheureusement les deux freres Karrakchou Allal et Hafid sont decedes
depuis longtemps.
J'ai quitte Rabat en 1968 ; et garde un contact durant une dizaines d'annees.
Vers 1973 ; Allal est venu 'a Montreal 'a la recherche de maisons prefabriquees.
Comme le veut la coutume musulmane les epouses ne rencontrent pas
d'hommes en dehors de la proche famille.
Quand invite 'a son domicile au soussi ; nous etions toujours entre hommes.Mais mon epouse se rendait au domiile des femmes.
Ainsi; je n'ai plus de nouvelles.
Par ailleurs ; je sais que Ahmed Ghandouri est decede ; mais je n'ai aucune nouvelle de son frere Messaoud,qui devrait etre tres age.
Nos relations privilegiees son demeurees un grand regret tout au long de ma vie.
Mes filles Claude et Danielle oiknine ont etudie au Lycee Lalla Aicha jusqu'en 1968.
ALLAH M'AAK
ISAAC

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 28 décembre 2005 a 10:54

Un dialogue de l'ecrivain marocain Tahar Ben Jelloun avec sa fille sur "Le racisme explique a ma fille" - Edition Seuil 1998

Passage extrait de: Le racisme explique a ma fille (Tahar Ben Jelloun)

Au Maroc, les Juifs et les musulmans ont vecu presque onze siecles ensemble. LesJuifs avaient leurs quartiers,qu'on appelle mellah. Ils ne se melangeaient pas avec les musulmans mais ne se disputaient pas avec eux. Entre eux, il y avait un peu de mefiance, mais aussi du respect. Le plus important, c'est que, lorsque les Juifs se faisaient massacrer en Europe, ils etaient proteges au Maroc. Aumoment de l'occupation de la France par l'Allemagne, le roi du Maroc, Mohammed V, a refuse de les livrer au marechal Petain qui les lui reclamait pour les envoyer dans les campsde concentration des nazis,c'est-e-dire en enfer. Il les a proteges. Le roi a repondu a Petain: « Ce sont mes sujets, ce sont des citoyens marocains. Ici, ils sont chez eux, ils sont en securite. Je m'engage a les proteger. » Les juifs marocains qui se sont eparpilles dans le monde l'aiment beaucoup. Aujourd'hui, il reste quelques milliers de Juifs au Maroc. Et ceux qui sont partis aiment y revenir. C'est le pays arabe et musulman qui compte le plus de Juifs sur son sol. Tu sais comment les Juifs marocains appellent Sefrou, une petite ville au sud de Fez e Ils l'appellent la e petite Jerusaleme.-

La fille de Tahar Ben Jelloun :

Mais pourquoi sont-ils partis e


Tahar Ben Jelloun :

Quand le Maroc est devenu independant, en 1956, ils ont eu peur, ne sachant pas ce qui allait se passer. Des juifs qui etaient deja installes en Israel les incitaient a les rejoindre. Ensuite, les guerres de 1967 et de 1973 entre Israel et les pays arabes ont fini par les decider a quitter leur pays natal pour aller soit en Israel, soit en Europe ou en Amerique du Nord. Mais les Marocains musulmans regrettaient ces departs, parce que, pendant plus de mille ans, Juifs et musulmans ont vecu dans la paix. Il existe des chants et des poemes qui ont ete composes en arabe par des Juifs et des musulmans. C'est une preuve de la bonne entente entre les deux communautes.

La fille de Tahar Ben Jelloun :

Alors les Marocains ne sont pas racistes !

Tahar Ben Jelloun :

Cette affirmation n'a pas de sens. Il n'existe pas de peuple raciste ou non raciste dans sa globalite. Les Marocains sont comme tout le monde. Parmi eux, on rencontre des gens racistes et des gens non racistes.-

La fille de Tahar Ben Jelloun:

Aiment-ils les etrangers ?

Tahar Ben Jelloun:

Ils sont connus pour leurs traditions d'hospitalite. Ils aiment accueillir les etrangers de passage, leur montrer le pays, leur faire gouter leur cuisine. De tout temps, les familles marocaines ont ete hospitalieres , cela est aussi valable pour les autres Maghrebins, pour les Arabes du desert, les Bedouins, les nomades, etc ...


Tahar Ben Jelloun (Edition Seuil 1998)





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: mimouna (IP enregistré)
Date: 05 janvier 2006 a 19:48

Moi qui fait partie de la nouvelle generation, je trouve honteux qu'on parle de notre propre pays dans trois ou quatres chapitres dans nos manuels, et d'une vingtaine de pays ds les chapitres restants..bourrage de crane inutile!! Et preuve que l'on veut nous entretenir dans une espece d'amnesie collective.
Sinon darlett, je t'assure qu'on a des auteurs Marocains bcp plus fins et subtiles que Tahar Ben Jelloun





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 05 janvier 2006 a 21:27

N'oublies pas Mimouna que Tahar Ben Jelloun dialogue avec sa fille, d'ou la note plutot naive de l'echange. Mais les idees ne sont pas fausses en gros.

Je ne connais pas trop Tahar Ben Jelloun. J'ai lu il y a quelques bonnes annees un des ses livres qui a, si je ne me trompe, obtenu un prix en France. Ce livre s'intitulait "Harrouda". Je me souviens avoir ete moyennement choquee par la crudite du language. (Peut-etre etait-ce une traduction de l'arabe ?)





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 05 janvier 2006 a 21:36

Et il me semble tout a fait normal que les manuels d'education scolaire parle du monde entier et pas uniquement du Maroc. C'est un peu de cette maniere que l'analyse de la ressemblance ou dissemblance d'un pays par rapport a un autre peut se faire.

Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: mimouna (IP enregistré)
Date: 06 janvier 2006 a 01:02

Tahar Ben Jelloun ecrit uniquement en Francais,et j'avais ressenti la meme chose que toi darlett quand j'avais lu les premieres pages de "La nuit sacree".
Mais j'ai decouvert plus tard des auteurs tres fins, qui maitrisait fort bien l'art du roman et grace a eux je me suis reconciliee avec la litterature Marocaine (Arabe et Francaise).





Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 00:34

Comme dans tous les pays musulmans regis par la charia, les juifs n'avaient aucun droit permanent: le statut de dhimmi les soumettaient au bon vouloir du roi et des juges islamiques. La mansuetude des rois, des caids et pachas etait achetee en permanence par l'impot specifique et les contributions ponctuelles aleatoires. Leurs temoignages en justice etait sans valeur.
Dans la vie quotidienne, la discrimination vestimentaire etait obligatoire avec d'autres interdictions vexatoires dont celle d'habitation. Mais ils avaient la liberte de culte et de travail sans restrictions. Le protectorat francais au Maroc a delivre les juifs de la soumission juridique de la dhimmitude.

Ceux qui ont emigre entre 1949 et 1956 etaient les defavorises qui s'etaient vu promettre une vie materielle plus valorisante et prospere en Israel, leurs relations avec les musulmans etant plutot neutres.

Apres l'independance, la cause de l'emigration fut culturelle, l'arabisation progressive faisant craindre l'abandon des cultures francaises et espagnoles qui impregnaient les classes moyennes, alors que les autorites marocaines manifestaient la volonte de leur accorder une egalite citoyenne innatendue.

Jusqu'a 1967 les plus favorises qui pouvaient envoyer leurs enfants etudier en france ont vecu sans problemes majeurs malgre la politique anti-israelienne du Royaume.
L'emigration ulterieure qui a touche les classes superieures, a ete due a l'attitude agressive de pratiquement tous les marocains,imposant pendant quelques semaines sur leurs compatriotes juifs des mesures coercitives pour les punir de la douloureuse defaite de JUIN 67. Ceux qui choisirent de rester le firent pour des raisons purement economiques. Les attentats de Casablanca prouvent la fragilite de leur situation.







Re: Depart des Juifs du Maroc
Posté par: agai (IP enregistré)
Date: 08 janvier 2006 a 03:06

tout a fait le contraire ,nous visitons le maroc chaque annee et nous nous sentons en securite et nous sommes comme avant bien recu par la population




Aller à la page: Précédent123456Suivant
Page courante: 2 of 6


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'