LES COMMUNAUTES JUIVES DANS LE MONDE :  DARNNA.COM
Maroc, Amerique du Nord, Europe, Israel et ailleurs ... 
Les Juifs du Pape et le village de Seguret en Provence
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 29 novembre 2007 a 19:10

1394 - Les Juifs du Pape et le village de Séguret.

Recherche: Jean-Marie Gélinas
Adaptation: Yves Gélinas




L’arrivée des Juifs à Avignon, en Provence, date du 1er siècle de notre ère, après que le second Temple de Jérusalem eût été détruit. Selon la tradition, la première Carrière (terme employé sur les terres des Papes d’Avignon pour désigner la rue, ou le quartier juif où la population juive de l’endroit devait résider) a existé du 1er au 13e siècle. Elle était située face à la Cité des Papes, à l’emplacement actuel de la rue « Vieille Juiverie ».



Le Comtat Venaissin (comtat désigne les grands comtés de Provence, comme le Comtat de Venaissin et le Comtat d’Avignon) est situé en Provence et appartenait au Saint-Siège depuis 1274. Le Comtat d’Avignon lui appartenait depuis 1348.



Ces « Juifs du Pape » ont habité les Comtats Venaissin et d’Avignon pendant plusieurs siècles. Ils avaient été regroupés en quatre communautés : Avignon, Cavaillon, Carpentras, et l’Isle-sur-la-Sorgue (4). Il semble aussi qu’une autre Carrière ait existé à Forcalquier, ville située en dehors des limites des Comtats d’Avignon et Venaissin, à environ 60 à 70 km à l’ouest d’Avignon (3).



C’est à partir de septembre 1791 que les Comtats Venaissin et d’Avignon ont été réunis au territoire français. Et c’est depuis 1793 que ces deux ex-comtats font partie du département du Vaucluse. (84)



Lors de leur rattachement à la République française, les Juifs de Carpentras profitèrent de leur nouvelle qualité de citoyens pour immigrer dans toutes les villes importantes de Provence, du midi de la France, et de là, à toute la France.



Les Juifs du Pape (Les Juifs de France furent expulsés du royaume de France par l’Édit du 17 septembre 1394 de Charles VI. Une partie de ces Juifs français expulsés sont allés rejoindre les Juifs du Pape) avaient l’habitude de porter les noms des localités voisines ou non, où habitait leur communauté à l’intérieur des Comtats Venaissin et d’Avignon (1). Les Juifs portaient une grande attention à ne pas porter de noms chrétiens. C’est pourquoi ils adoptaient de préférence des noms de lieux. Nous retrouvons encore aujourd’hui dans le Vaucluse ces noms de lieux portés par les Juifs du Pape : Beaucaires, Bédarrides, Carcassonne, Cavaillon, Crémieux, Lunel, Meyragues, Monteux et Séguret.



Séguret, ou Seguret, est le nom d’un village du Comtat Venaissin voisin de Carpentras, dont les Juifs du Pape prirent le nom. Le mot Séguret évoque la sécurité (en dialecte occitan segur = sûr). Ce nom de lieu s’applique en principe à une forteresse. D’ailleurs, le village de Séguret est bâti au pied d’une colline surmontée de son château féodal, aujourd’hui en ruine.



L’Église n’a jamais cessé de vouloir le salut des Juifs. Les rois d’Espagne, au service de la Sainte Inquisition, allèrent même jusqu’à les brûler vifs pour leur bien. La Papauté s’en ai tenue à des méthodes plus douces, se contentant d’employer le système de la prédication obligatoire, predica coattiva (prédication collective), organisé en 1393 par la bulle (papier officiel scellé d’un sceau) de Grégoire XIII. Ce système obligatoire de prédication collective sera maintenu à Rome jusqu’au 19e siècle, sous Pie IX.



Les prédications forcées se révélant insuffisantes pour convertir les Juifs, l’Église a dû penser à mettre en œuvre d’autres moyens pour les convertir. Ce fut la « conversion en musique ». Il s’agit de ces chants de Noëls provençaux qui étaient spécialement composés à Avignon au 18e siècle pour enseigner aux Juifs le mystère de la Nativité.



Dans ces Noëls de la « conversion en musique», tout comme dans la « prédication obligatoire », on découvre des controverses et des disputes théologiques que l’Église et les pouvoirs publics avaient instituées au Moyen Âge pour la conversion raisonnée des Israélites.



Un exemple : les habitants du village de Séguret, village du Haut-Comtat Venaissin, jouaient traditionnellement une pastorale archaïque où l’on voit en scène un Juif rouquin qui sent « li cassé » (li cassé : la cuisine cachère. C’est une expression en dialecte hébraïco-comtadin, langage que parlaient les Juifs du comté de Venaissin) discuter avec un ange sur la venue du Messie. Or l’enfant de Jacob, dans son désir d’invoquer l’autorité la plus sûre en faveur de la Loi mosaïque, s’en réfère d’abord à un certain Rabbin Crémieux, qui doit être le fameux exégète Mardochée Crémieux (né en 1750 à Carpentras, mort à Aix en 1825) et, comme ce n’est pas suffisant, pressé par l’argumentation de l’ange, il appelle un autre Rabbin à la rescousse, cette fois de Metz en Lorraine ! Et dans ce Rabbin de renfort dont le nom n’est jamais mentionné, ont découvre qu’il est le personnage clef de cette pastorale. C’est lui qui va finir par dénouer, devant les spectateurs, l’intrigue finale de l’histoire en se convertissant par les soins d’un curé de Carpentras. Il démontrait ainsi aux spectateurs la supériorité de la religion catholique sur le judaïsme. Ainsi se termine la pastorale jouée au village de Séguret il n’y a pas encore si longtemps, soit au 20e siècle


Bibliographies consultées:



(1) Judaiques culturel, Patrimoine-France-Comtat-Venaisin, Nadia, mardi 27 juillet 2004.

Yaho! France, dans recherche écrire Noms des Juifs d’Avignon-Judaiques cultures PDF, cliquez sur recherche, puis cliquez sur (1. Judaiques cultures).

(2) Juifs du Languedoc, de la Provence et des États français du Pape, Armand Lunel, Éditions Albin Michel (1967), pages 142, 141, 139, 137.

(3) Histoire d’un généalogiste Judéo-Comtadin, Michel Mayer-Crémieux, Éditions Albin Michel (1992).

(4) Des familles Séguret demeuraient toujours à «L’Ile sur-la Sorgue», entre 1891 et 1915 où vivait à l’origine une des quatre communautés des Juifs du Pape en Provence, dans le département de Vaucluse (84), en France


[www.gelinas.org]






Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'