CUISINE MAROCAINE - CUISINE JUIVE MAROCAINE :  DARNNA.COM
Les plats de notre enfance, patisseries... 
La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 19:53

Charles de Foucault dans son livre "Reconnaissance du Maroc" rédigé en 1888 il raconte cette longue traversée du Maroc, déguisé en Juif religieux et accompagne du Rabbin Mardoche Abi Serour.

Dans ce journal de route passionnant, il dépeint avec détails ce voyage dans ce Maroc ou peu d'étrangers avaient le privilège de s'y promener pour observer la vie sédentaire de ses habitants.

Au cours de son voyage et au cours de son séjour dans le Sahara, il raconte ainsi les habitudes alimentaires de ses habitants.









"Dans les qçars de cette region, la nourriture des habitants est la suivante : le matin au reveil, le hesou ; vers 11 heures, l'hasida ; le soir, le tam avec ses navets.

Le hesou est une sorte de potage ou entrent de l'eau, un peu de graisse ou d'huile et une poignee de farine d'orge ; il se mange à la cuillere,

L'hasida est une bouillie épaisse ayant la consistance du tam ; elle est faite de farine d'orge ou de mais fondu.

Le tam est ce qu'on connait ailleurs sous le nom de couscoussou ; il se fait ici avec de l'orge.

La viande ne figure pas comme mets habituel dans les repas ; les riches même en goûtent rarement. Le petit nombre des heureux qui ont une vache remplacent le hesou du matin par une jarre de lait aigre qu'ils boivent en mangeant des dattes.

L'arrivée d'hôtes transforme peu l'ordinaire ; à leur entree on offre une corbeille de dattes de même avant le tam du soir. Si la maison est riche et si l'on reçoit des gens de qualité, on sert le matin, au lieu de hesou, des galettes chaudes avec du miel de dattes ; s'il y a du lait, on le boit vers 3 heures, en mangeant des bou ittob ou des bou feggouç, ce qui fait une sorte de goûter ; on fait le thé deux fois par jour, avant le repas du matin et avant celui du soir ; enfin on sert la viande avec le couscoussou.

Le thé est la grande friandise du Maroc : c'est la seule boisson de ce genre qui y soit en usage ; sauf à Merrâkech, à Fâs, et dans les ports, le café est inconnu ; dans ces villes, on en prend peu. Le thé, au contraire, est répandu dans tout l'empire ; au Sahara, c'est un couteux régal, que se donnent seuls les qaids, les chikhs, les marabouts et les Juifs.

Nous venons de dire la nourriture des Musulmans sédentaires ; celles des nomades est la même, si ce n'est qu'ayant des troupeaux, le lait, de chamelle surtout, tient une grande place dans leur alimentation. Les uns et les autres, lorsqu'ils voyagent, emportent des dattes comme unique provision, quelle que doivent être la longueur de la route.




La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 19:57

Je me rappelle que ma mere et ma grand-mere parlait souvent de cette bouillie qu'etait "l'hesou" qu'elles decrivaient comme excellent pour la sante.
Par contre, au sujet de "l'hasida", je n'aurais jamais cru que cela existait vraiment. En general, on parlait de "l'asida" (en judeo-arabe) pour decrire un meli-melo a manger, ce que c'etait reellement :-)




La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: suzanne (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 21:01

alors ma chere darlett, je te dirais que el hssou est fait avec de la semoule fine du coriandre frais sel huile d'argan et el helba (foin grec) et c'est celui qui est tres bon pour la sante mais attention si on le mange , pendant 3 jours on pue meme si on se lave, car il purifie le sang . ma mere en faisait mais je le mangeais rarement a cause de l'odeur mais tres bon . le foin greg c'est des graines seches que l'on mettait dans l'eau toute la nuit avant de le cuisiner avec el hssou.

Appelé autrefois "foin grec", cette plante originaire du Proche-Orient, de la famille des pois, était utilisée pour rendre plus appétissant le fourrage de mauvaise qualité. Il est connu aussi sous le nom de méthi ou de vendion.





Appelé autrefois "foin grec", cette plante originaire du Proche-Orient, de la famille des pois, était utilisée pour rendre plus appétissant le fourrage de mauvaise qualité. Il est connu aussi sous le nom de méthi ou de vendion.

Jeunes pousses de fenugrec, elles sont vendues en bouillon sous le nom de brèdes méthi. Ces brèdes légèrement amères sont utilisées par les familles d'origine indienne, en fricassée ou pour parfumer des préparations de légumes.


liberez-le

La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 21:28

Merci Suzanne, Je me souviens en effet que ma mere mettait du coriandre dans ce potage.
Une chose est certaine, c'est que l'alimentation de nos aïeux etait tres saine et pas etonnant qu'ils vivaient centenaire. Il n'y avait pas de sucre mais des dattes et ca, c'est ce qu'il a de mieux pour la sante.

Voici de Google cette image de l'hasida. Je pense que c'est ce qui est decrit plus haut puisqu'il y a de l'huile au milieu ou du beurre fondu






La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: suzanne (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 21:34

ah oui , ma mere pour clore le jeune elle mettait des dattes dans le the pour ne pas avoir soif.

cette assida je ne la reconnais pas comme ca, plutot dense et plate et blanche. je trouverais la recette.


liberez-le

La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: suzanne (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2008 a 21:38

voila recette de l'assida marocaine.

Assida Marocaine


Nombre de personnes : 4 Pers.
Temps de préparation : 0 h 10 min
Temps de cuisson : 0 h 25 min
Difficulté : facile





Ingredients :
1 verre de semoule
1 oignon
1 verre d'eau
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
sel



Préparation :


Faites dorer l'oignon avec un peu d'huile d'olive, laisse refroidir 2minutes et ajouter doucement l'eau , puis la semoule quand c'est tiède. Cuire à feux doux (en cocote ça cuit plus vite), faut pas que ça colle au fond.


liberez-le




La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: preciosa (IP enregistré)
Date: 17 juillet 2008 a 02:23

Tres interessant ce sujet, je ne m'y connais pas du tout. Merci darlett et suzanne.

La cuisine du Maroc suivant Charles de Foucault
Posté par: Claudina (IP enregistré)
Date: 20 juillet 2008 a 12:58

Le fenugrec était réputé pour ses vertus curatives, On en donnait aux personnes anémiées, ou à la suite d'un amaigrissement important.mais c'est vrai, ça pue.

Je connaissais l'hassida en Tunisie, qu'on fait pour la fête du Mouloud et qu'on donne aussi aux femmes après l'accouhement. C'est une bouillie de semoule sucrée, à l'huile.J'ignorais qu'on la faisait aussi au Maroc.


Claudina



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'