SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: PrécédentPremière...56789101112131415...DernierSuivant
Page courante: 10 of 17
COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 12:55

un partage de la tombe du Saint Rabbi Shlomo bl heness
bel.jpg

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 13:27

celle de 12.55
pardon d'avoir mis une photo( de rabbi shlomo bel hnes ) pendant que toi tu etait entrain de placer les magnifique photos de la vallee d'ourika
bises et pardon

david

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:41

A Marrakech: "L'HEURE du THE"

Si, chez les Anglais est toujours sacrée l'heure du THE
Au Maroc celui-ci, offert, est une marque d'HOSPITALITE
Que toute personne arrivant, s'empresse d'ACCEPTER
Sans jamais ressentir ou exprimer de CONTRARIETE
A toute heure, chez soi et partout, il y en a à VOLONTE
Si vous êtes de passage ou inconnu, il y en a votre PORTEE
Matin, midi ou soir, pour les enfants c'est la GAITE
Acompagné de pâtisserie ou de baignets dont ils sont GATES
Jamais rassasiées ni de l'amour de Dieu, des parents et celui du THE
Loin de l'alcool et de ses méfaits, on peut en boire à SATIETE
Autour d'un beau plateau on se détend en se servant sans s'AGITER
Quel que soit le niveau de ses moyens, on n'en souffre pas de RARETE
Pendant que l'eau chante dans la bouilleoire, il faut PATIENTER
Car, que ce soit au cours de l'automne, l'hiver, le printemps ou l'ETE
Pour se réunir en amis, c'est agréable de se retrouver en toute SIMPLICITE
C'est toujours profitable et réjouissant, car il se boit en toute SOBRIETE
A la mode Marocaine, parfumé de menthe fraiche dont il est AGREMENTE
En résumé, qu'à tout instant, il n'y a rien de plus convivial qu'un verre de THE.

Lissant le ciel gris et ses CONTRARIETES,
A tire d'aile d'avion, vous êtes PORTES
Vers ciel et soleil d'une unique CLARTE
Vous prodiguant, repos, bonheur et SANTE,
Là ou, accueil, sourire et amitié font "PIETE"
Bien sûr, c'est Marrrakech et son verre de THE.
Je dédie ce témoignage à ma Ville natale, à laquelle,
malgré les distances, je reste attaché. Et d’AJOUTER :
Pour les admirateurs et les amis de cette magique CITE,
Où le froids, l'hivers et le soleil cohabitent sans HESITER,
Avec les couleurs, les valeurs et l'ambiance, tout est VERITE
Et, qu'un seul regret on ressent, au moment de la QUITTER
Décembre 2004
Raphaël Ohayon (78 ans) vivant à Versailles

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:42

Posté par: hassanazdod (81.192.169.149)
Date: 28 avril 2005 a 20:44


comme promis
la page de garde


COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:44

Posté par: hassanazdod
Date: 27 avril 2005 a 21:32


La premiere page du merveilleux livre "le mellah de marrakech de jose benesh

hassan


COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:45

Posté par: hassanazdod
Date: 28 avril 2005 a 20:46


page



COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:45

Posté par: hassanazdod
Date: 28 avril 2005 a 20:48


autre page
c est juste pour que tu ais une idee
je tiens tout le livre a ta disposition
300 pages
toi arrik le marrakchi tu dois surement t y retrouver
hassan




COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:47

Posté par: hassanazdod
Date: 01 mai 2005 a 12:50


UN TEXTE DE NOTRE GRAND AMI OHAYON
TEXTE PLEIN D EMOTION ET DE NOSTALGIE SUR SA VILLE NATALE MARRAKECH ET AUSSI FES
JE N AI PAS RESISTE A L ENVIE DE VOUS LE FAIRE PARTAGER
MERCI MON AMI RAPHAEL (a marrakech on disait simplement rifail) JE TE LIS TOUJOURS AVEC UN PLAISIR IMMENSE

HASSAN TON COMPATRIOTE DE MARRAKECH

Mon attachement à ma Ville natale, MARRAKECH




Attaché à Marrakech, malgré les dures épreuves auxquelles nous y étions soumis, à savoir, des années de sècheresse engendrant la famine et la misère pour une bonne partie de sa population, les invasions acridiennes, ravageant les récoltes, les chaleurs torrides de ses étés, la précarité dans les milieux défavorisés, la vie dure dans l'ensemble des activités. Plus près du Sahara, des montagnes et des régions plutôt pauvres, notre Ville recevait en transit, les opulations migrantes vers le nord, vivant dans les conditions les plus pénibles, qu'elles supportaient avec résignation et courage. En plein hivers, planaient dans le ciel bleu les cigognes pendant des heures, sans déployer le moindre mouvement d'ailes. Ce ciel limpide, ce soleil permanent, importaient peu pour nous. De loin, nous préférions voir des nuages apportant cette pluie bienveillante qui viendrait redonner vie aux champs de blé, et aux autres végétations.

Pour nous, le beau temps, c'étaient, l'hiver, le froids et la pluie. Nos fêtes juives y étaient célébrées tout comme s'il n'y avait jamais de problèmes de subsistance. C'étaient la joie et le bonheur parfaits. Chacune avait son parfum sa clarté, son ambiance et sa satisfaction. Et puis, et puis....des parents vivants, rayonnant de beauté, sous l'ombre desquels nous nous sentions en sécurité. Quel bonheur, de contempler son Père et sa Mère, vivants, dominant cette Table du Chabat et des Fêtes !!!

Et les bruits de la Rue !... Que ce soit celui des chants venant des Synagogues, celui des claquement de becs des cigognes, des divers marchands qui sillonnaient les ruelles, des fois des chants de coqs venant d'une basse-cour privée, des milliers d'oiseaux qui dialoguaient dans leur langue....

Il y avait aussi des chants lugubres de convois funèbres qui nous saisissaient de terreur, des convois de Bar Mitsva accompagnés de musiciens se dirigeant vers la Synagogue. La litanie d'une mère berçant son bébé, ou des hurlement à la mort sortant d'une maison dans laquelle un être cher venait de rendre l'âme. Aussi, le vacarme d'élèves d'un Talmud Torah, psalmodiant une " paracha" ou un texte se rapportant à la fête qui approche. Les odeurs de peinture, et le remue ménage des préparatifs de Pessah. Les gâteaux au miel, les jeux de carte, de Pourim. Les fagots de roseaux et de feuilles de palmiers, pour la construction de la Soucca...
Les transpirations, les odeurs de melons, les soupirs et le desepoir à l'approche de Tich'a Béav, en pleine canicule du mois d'août, et l'espoir renaissant à partir de "Chabbat nah'amou", allant vers l'austérité de Roch Hachana et Kipour, et débouchant sur la joie des fêtes de Souccot.

Le cimetière, la seule "poche d'air" de notre Mellah, dont la seule vue nous saisit et nous réconforte à la fois. Il est aussi voisin de notre chère Ecole de l'Alliance qui nous redonnait "vie" par la vivacité de ses enfant de tous âges, qui grouillaient comme des abeilles. Cette Ecole "qui nous fit vaincre l'ignorance", comme le dit si bien l'Hymne que nous lui chantions.....

Mais, si je reste attaché à ma Ville et à l'esprit de lutte et de recherche de valeurs surtout réelles pour lesquelles nos parents ont oeuvré de toute leur force, c'est pour suivre cette voie de pureté morale, et de loyauté dans le travail et dans la vie. De près ou de loin, j'ai du respect pour cette terre qui nous a nourris et dans laquelle sont ensevelis nos parents et nos ascendants. J'ai aussi du respect pour la France, Terre d'accueil.

Et surtout, je bénis Dieu et l'implore pour la protection d'ERETS ISRAEL.

Raphaël OHAYON.
VERSAILLES 22 Février 2005.




COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:48

LES LETTRES DE MON MELLAH

de Raphael Ohayon


Né et grandi jusqu’à l’âge de 14 ans dans le Mellah de Marrakech, je vous propose ce Texte qui a été publié dans la Revue : « Trait-d’union » N°2 de Strasbourg, et qui relate quelques anecdotes vécues.

Dans cet « Etat dans l’état » a vécu un peuple pendant des dizaines de siècles, replié sur lui-même en luttant contre toutes sortes de calamités, épidémies, misères, isolement , désespoir, insécurité, humiliation.
Ce même peuple des juifs de Marrakech avait sa propre personnalité, sa culture (Juive évidemment) ses traditions, sa fierté, son esprit d’hospitalité sans limites, son amour pour les valeurs morales juives, etc…

De cette vie du Mellah, les histoires à raconter sont nombreuses. Aussi, je vous en propose deux, dont j’ai été témoin moi-même, et qui m’ont particulièrement marqué.

« La goûte d’huile ».

Le marchand d’huile servait ses clients dans la bouteille que chacun apportait, et mesurait avec des gobelets ; en vidant ceux-ci à l’aide d’entonnoir, il fallait attendre que tout soit égoutté. Or, le liquide étant épais, il restait toujours quelques goûtes adhérentes sur les parois de ces outils. Le client ne pouvant pas attendre, il fallait donc que le marchand retire l’entonnoir , lequel pouvait contenir les dernières goûtes d’huile. Pour éviter de mélanger ce résidu appartenant en réalité au client, notre marchand d’huile laissait s’égoutter ses outils dans un récipient à part, afin d’éviter de mélanger avec son stock, cette quantité, si minime soit- lle, susceptible d’être considérée comme « guézel »
.
Une fois par mois, un préposé de la Caisse de bienfaisance passait pour collecter chez tous les « épiciers » ces quelques décilitres d’huile, dont la valeur était distribuée aux nécessiteux.

Ceci démontre l’honnêteté et le respect de ce qui était « h’ikdich » chez cette population, pourtant de situation tellement modeste.

« Le devoir d’hospitalité ».

A la déclaration de guerre en 1939, lors de l’exode des juifs d’Europe fuyant les Nazis, nous avons vu défiler beaucoup de réfugiés, et l’on a assisté un vendredi après midi à une discussion bruyante entre deux de nos juifs de Marrakech, au cours de laquelle l’un protestait contre l’autre, l’accusant d’être arrivé le dernier et d’avoir eu droit d’héberger deux réfugiés, alors que lui, ayant attendu pendant des Heures, n’en a eu qu’un seul. Le tout, évidemment « léchèm chamaïm ».

Aussi, je souhaiterai que les « vouzvouz » d’Israël sachent que les « marocco sakine » étaient des juifs solidaires à leurs frères, qu’ils avaient toujours le sentiment juif dans le plus profond de leur cœur et que, chez eux, avant l’émigration, on n’a jamais vu un juif marocain puni pour avoir été pris un couteau à la main.

Nota : Ce mode de vie date de mes années « 30 » Il y a lieu de noter, qu’après l’arrivée des armées américaines au Maroc, les conditions de vie de nos Juifs du Sud Marocains, a énormément évolué, et que ses ressortissants « émancipés » par les Etudes qu’ils ont pu suivre en Europe, particulièrement en France, ont largement obtenu et même dépassé tous les stades de culture surtout professionnelle, que l’on connaît. Toutefois, en matière de Valeurs morales et sentimentales, je suis sûr que rien n’a varié.

Texte repris le 1 er Juin 2005.




COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:49

Posté par: Raphael
Date: 14 juin 2005 a 20:05


De José BEBECH. Page 255.


"La vie des juifs d'autrefois ne correspond en rien à notre idée du bonheur ? Qu'importe ! N'ont ils pas l'espoir illimité ? Le Baron de Rothschild avec ses millions, Monsieur Georges Mandel avec l'esxercice du pouvoir n'ont jamais éprouvé de joie comparable à celle du juif moyen du Mellah de Marrakech, le jour de la Paque ou le soir du Yom Kimpour.

Et si comme a dit le poete, l'homme est un dieu déchu qui se souvient des cieux, ce miserable Juif d'antant nous parait, a coup sur, un surhomme. J'ai vécu cette joie, malgré la situation que j'ai souvent evoquee. Comme quoi, je le repete, tout est dans le coeur et non dans la poche.
Raphael qui vous souhaite à tous de vivre "HEUREUX".
14 Juin 2005




COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:52

Posté par: Raphael
Date: 01 juillet 2005 a 22:41


Cher Hassan,

Bien sur qu'il y avait un Mellah aux Ourir, avec meme une petite synagogue dans laquelle on s'assaait par terre. J'y ai prié très souvent. D'ailleurs, une anecdote:
Il y avait dans cette minuscule comunauté, un juif s'appelant Bouhnaycat, qui travaillait au souk le Chabat. LORSQUE NOUS ETIONS
9, et lui le dixième, on refusait de faire la,prière complete, car, pour obtenir le quorum requis, il faut etre dix. Or, lui ayant travaillé le chabat, n'est pas apte à compter pou un juif à part entière, et cela se terminait en bagarre et en procès chez le Caïd.
Il faut reconnaitre que la situation de ces quelques familles,
était des plus misérables.
Comme presque tous les mellah du sud, celui des Ait Ourir ont été vidés soit, par le déplacement vers la ville, soit pour immigrer en Israel.
A l'entrée des ait ourir, se trouvait un minuscule village du nom de Ait Mansour. Plus loin, il y a un saint, du nom de Rebbi Habib, juste au dessus dela mine de sel. Celle-ci était tenue par un européén du nom de M. Sana, qui paraissait comme un etre exceptionnel, parcequ'il était le seule européén , à notre connaissance à cetre "borgne". Cela date de 1945, année de forte sècheresse, où tous les puits étaient arides, et un vache ou un boeuf s'est vendu 7O rials :35O francs de l'époque, en raison du manque total de paturage et meme de l'eau à boire.
Au Rabbi ikhlef coulchi bkhiro halicoup oua halina oua hala coulli elmouminim. OU SAKKA ALLAHO ELHADEM.




COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: noemi (IP enregistré)
Date: 19 septembre 2007 a 14:53

c'est fait, Darlett
merci, bonne journée
Noemi

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: alavi (IP enregistré)
Date: 20 septembre 2007 a 11:56

bonjour les marrakchis,

Souvenir du cours complémentaire, classe de 6éme prise le 16-12-1951.
esperanto,2.jpg

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: alavi (IP enregistré)
Date: 20 septembre 2007 a 12:13

Souvenir de la troupe Espérantiste dirigée par Mr OHANNA à MARRAKECH prise le 16-12-1951.

(Espéranto: langue internationale,créée en 1887 par zamenhof,et qui
repose sur le maximum d'internationalité des racines et l'invariabilité des éléments lexico-logiques) (source dictonnaire).
esperanto.jpg

COMMUNAUTE JUIVE DE MARRAKECH, POSTEZ VOS PHOTOS SVP.
Posté par: Raphael (IP enregistré)
Date: 24 septembre 2007 a 21:10

Très Hassan, mon vrai "GMA" (*),
D'abord et avant tout, RAMADAN KARIM OUA ALLAH AKRAM. Ntelboou minn Allaho tahala ikbl salaticoum, avec excellente santé à toute votre Famille (hafadoha Allah).
Ensuite, mille fois merci de lire et me faire lire. C'est pour mon passé, une "résurection".
Après le présent message, je vais essayer de placer une page amusante que j'ai appelée: "disputation" entre casablancais et Marrakechi.
J'espère qu'elle encore en mémoire.
Oua essalam ettamlicoum jamih'.
Raphael Ohayon.... De Marrakech, bien sur.

Aller à la page: PrécédentPremière...56789101112131415...DernierSuivant
Page courante: 10 of 17


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'