SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: Précédent1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 4 of 13
Re: RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 15 septembre 2006 a 16:06

Auteur: Émilio
Date: 15 September 2006 a 16:28


Une vieille photo








Re: RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: Rick (IP enregistré)
Date: 03 mai 2007 a 22:38

Cher Tarzan,
J'ai habité la rue d'Avignon au 18, de 57 à 59, je me souviens du marchand de matériaux de construction. J'ai eu un contactc avec Loulou Benacoun sur un autre site, il habitait au 11. Je pense que tu as vu ces messages sur ce site, si tu es Tarzancasa comme je le suppose.RICK

Re: RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 20 mai 2007 a 05:55

Maroc: Judaïsme - un shabbat dans une famille rbatie

Philippe Picard

Un trait de culture sépharade

La petite communauté israélite de Rabat, forte de 200 âmes, illustre tout un pan de ce que fut la société juive marocaine à l'aube de l'indépendance. Le shabbat, véritable communion spirituelle et moment de célébration unique dans le judaïsme, a constitué pendant des siècles une fête religieuse d'une importante incontournable dans la vie juive du Royaume.


«S'il existe un principe fondamental dans notre religion, c'est bien celui du repos hebdomadaire du shabbat, célébré le vendredi à partir de la tombée du jour, et ce, jusqu'au samedi soir», annonce d'emblée M. Tobaly, juif rbati.

La liturgie de chabbat obéit à un rituel très précis. L'allumage des bougies du chandelier à 7 branches, appelé ménorah, annonce l'ouverture du shabbat.

La journée hébraïque commençant au crépuscule, les fidèles se couvrent les yeux à cette heure avec leur main droite en récitant les dernières bénédictions, et lorsqu'ils se découvrent, la vision du nouveau jour commence. A partir de ce moment, tout travail devient strictement prohibé.

La préparation des aliments doit se prévoir la veille, ainsi que l'allumage des fourneaux et des lumières. Conduire la voiture, écrire ou composer un numéro de téléphone sont donc des activités interdites chez les tenants de la stricte orthodoxie.

Toutefois, qui dit fête, dit aussi plaisir. Et celui réservé pour l'occasion réside dans la cuisine sépharade très élaborée pour la circonstance. «Après la récitation du kiddoush, bénédiction traditionnelle du vin prononcée par le maître de la maison, le repas peut débuter», continue M. Tobaly.

«Dans la culture juive, le vin et les breuvages alcoolisés constituent des boissons tout à fait permises, et demeurent les symboles de joie et de réjouissance nécessaires aux fêtes religieuses», affirme-t-il.

Le plat national des juifs, très prisé à shabbat, est la @#$%&. Mets composé de morceaux de boeufs, d'oeufs et de pommes de terre, cette recette se prépare le vendredi et mijote pendant une vingtaine d'heures sur une plaque électrique.

L'entrée classique, composée de la salade de betteraves suivie de poivrons grillés, s'accompagne aussi des béranias, sorte de beignets d'aubergine frits dans l'huile, sans oublier les halots préalablement bénis (pains pour la prière de shabbat).

Le dessert se compose généralement d'un gâteau ou d'une pâtisserie assortie de fruits.

Que reste-t-il des quelque 500.000 juifs du Maroc d'avant l'indépendance ?

«La communauté juive ayant pratiquement disparu au Maroc, la plupart des juifs marocains ont immigré, soit en France, au Canada ou en Israël, il n'en reste plus qu'environ 2500 danstout le pays», déplore Mme Tobaly.

Plusieurs familles juives rbaties ont été tentées à une certaine époque par l'exil. «Pendant la guerre des Six jours, plusieurs ont dû fuir ne serais-ce que quelques mois, suite au climat de vive tension qui régnait au Maroc», évoque M. Tobaly.

«Mais aujourd'hui, malgré les évènements de la politique internationale, je garde confiance en ce pays, qui est le mien», confie-t-il, ajoutant : «Je ne peux que souligner la sagesse des Rois Alaouites, en particulier depuis l'indépendance, qui ont su protéger leurs citoyens juifs, car un Marocain reste toujours un Marocain».

Les juifs marocains expatriés, à l'instar de leurs compatriotes musulmans, éparpillés un peu partout autour du bassin méditerranéen ou en Amérique, constituent des ambassadeurs de choix de la culture marocaine, dont la gastronomie n'est qu'un aspect.


Article publie le 8 mai 2007

[fr.allafrica.com]



Re: RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 25 mai 2007 a 14:22

Rue des Consuls : Les tapis se vendent encore aux enchères
La rue des Consuls à Rabat abrite encore aujourd’hui le marché des tapis qui sont encore vendus aux enchères publiques. Chaque lundi et jeudi dés 9H30, ce commerce à la criée commence. La majorité des acheteurs est composée de tenanciers de bazars de la célèbre rue des consuls. Aux côtés de ces professionnels, très futés, il y a de plus en plus de particuliers qui préfèrent croire encore en les bonnes surprises des enchères pour acheter un tapis traditionnel.

Chaque tapis, avant d’être introduit pour la vente, doit passer par le bureau du contrôle de qualité de l’artisanat pour avoir le cachet d’authenticité. Après cela, c’est la loi de l’offre et de la demande qui définit le prix.

La vente aux enchères du tapis commence par sa présentation aux acheteurs potentiels. Le « dellal » qui fait le va et vient entre les bazars de la rue des consuls est aidé par un porteur qui transporte le tapis sur son dos pour le présenter aux différents acheteurs qui restent dans leur bazar. La majorité des tapis présentée à la vente proviennent de petits ateliers ou sont fabriquées par des femmes qui travaillent chez elles.

Parmi ces dernières, certaines préfèrent vendre leur produit directement aux touristes, sans passer par le circuit de la vente aux enchères qu’elles considèrent comme « un marché de dupe ». L’une d’elles affirme que les prix sont la chasse gardée de la mafia des bazars. D’ailleurs, les tenanciers des bazars livrent une dure bataille aux femmes qui vendent directement leurs tapis soit par la voie des enchères soit directement aux clients. Une situation que déplore la majorité des rares femmes qui ont encore le secret du vrai tapis r’bati.

Source: le reporter

Re: RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 21 octobre 2007 a 01:14

Citation:
MESSAGE DEPLACE
Auteur: royrol
Date: 14 January 2006 a 17:18


Voici une photo du plan de l'entrée du mellah








Vous avez oublie LA RUE DE MARSEILLE , PERPENDICULAIRE A LA RUE HENRY POPP, J'Y AI PASSE 15 ANNEES DE MA VIE !!! ESSAYEZ GOOGLE EARTH

RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 18:26

VU QUE JE SUIS RBATI DE NAISSANCE ET QUE MA MERE ET MON PERE Y ONT VECU MEME AVANT DE SE CONNAITRE, JE ME PERMETS DE PUBLIER QUELQUES PHOTOS DE MES PARENTS , DES PHOTOS PERSONELLES DE RABAT IL NE ME RESTE PLUS GRAND CHOSE ET PUIS IL YA DE SI BELLES PHOTOS SUR LES DIFFERENTS SITES AUJOURDHUI , A LÉPOQUE JE NÁVAIS QU'UN "LUMIERE" A SOUFFLET.

J'HABITAIS ET J'AI GRANDI RUE PAUL DOUMER , FACE A 'LA RENAISSANCE' DONT JE JOINS EGALEMENT UNE PHOTO RECEUILLI SUR CE SITE MEME.

JH.COHEN
mon pere a la tour hassan et au Chellah.jpg

RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 18:34

VU QUE JE NE REUSSIS PAS A INSERER LES PHOTOS A LA SUITE LÚNE DE LÁUTRE JE ME VOIS TENU DE LES PLACER UNE A UNE , ET VOUS MÉXCUSEREZ JE LÉSPERE,

LA PHOTO JOINTE REPRESENTE MA MERE , ENCORE JEUNE FILLE (voir fleche)quand elle travaillait a létat-major a Rabat vers 1918 ,
je ne l ái jamais su exactement , le nom du general non plus !!!

JH.COHEN
a l\'état major de Rabat 1918.jpg

RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 18:39

ET VOICI LA SUITE :

ENCORE LA TOUR HASSAN , MA MERE ET SES SOEURS VERS 1920-25

JH.COHEN
ma mere et ses soeurs a Rabat en 1925.jpg

RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 18:56

ET LA "RENAISSANCE" .
EN FACE : LA RUE PAUL DOUMER OU J'AI HABITE ET PASSE TOUTE MON ENFANCE ET UNE PARTIE DE MA JEUNESSE!

"LA RENAISSANCE ETAIT UN DES PLUS BEAUX CINEMAS DE RABAT (il existe encore ainsi que "le royal"), AVEC AUSSI UN GRAND CAFE DU MEME NOM , OU MES PARENTS ET LEURS AMIS , PASSAIENT CERTAINES SOIREES APRES LE TRAVAIL .
IL Y AVAIT AU PREMIER ETAGE UNE GRANDE SALLE DE FETES OU L'ON ORGANISAIT DES BALS :
( en general pour le Reveillon de fin d'année et le bal masque de Mardi Gras ..etc...etc..)

Les Arcades continuaient ,protegeant plusieurs magasins et grands cafes ,(parmis lesquels "LE BIARRITZ" qui appartenait a un ami intime et camarade de classe ),jusqu'a la fin de l'Avenue , c-a-d les "Galeries Lafayette".

VOILA ,ECRIRE SUR RABAT ,PERSONELLEMENT ET EN GENERAL, MERITE PLUSIEURS LIVRES PLEINS DE BELLES PHOTOS ,CAR A PART LES HISTOIRES PERSONELLES , C'EST UNE TRES BELLE VILLE QUI MERITE BIEN D'ÉTRE LA CAPITALE !!




r2gf8.jpg

RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 16:46

James mercii pour ces tresors que tu viens de poster ! A=:

James tu es une perle precieuse sur ce forum et je te remercie pour cette super contribution et en culture, et en anecdotes, et en souvenirs et maintenant par ces photos formidables.

Bravo et felicitations !!!!!




RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 19:00

James

La photo de l"Etat major de 1918 est d'une valeur historique, et il
serait intéressant de retrouver les noms de ces militaires.


Il y a eu le traité de Fez signé le 30 mars 1912, ou le sultan Abd al-Hafid confie la souveraineté du Maroc à la France.
Puis la grande guerre 14-18, donc ces généraux sont au "repos", nous sommes dans l'aprés guerre.
Ce n'est pas le marechal Alphonse Juin qui a ete au Maroc jusqu'en 1914 me semble t'il.

Y a-t-il un spécialiste de l'histoire qui pourrait nous orienter?

Aussi interessante est la participation de personnes de sexe feminin
juives donc considerées "autochtones" dans cet Etat-major.




RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: rbatia (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 23:06

Le premier Résident Général de France au Maroc a été le Général Lyautey en 1912, il a quitté ses fonctions en 1925.

Le Général Juin a été Résident de 1947 à 1951.

rbatia

Re: RABAT
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 17 novembre 2007 a 18:10

Citation:
place de france
Monuments
la Kasbah des Oudaïa

la tour Hassan : ruines de la mosquée bâtie par Ya'qub al-Mansūr, détruite au moment du tremblement de terre de Lisbonne en 1755

nécropole de Chella

mausolée de Mohammed V

Tour Hassan

La tour Hassan est un monument célèbre de Rabat.

Le sultan Yacoub El Mansour (XIIe siècle) projetait de construire la plus grande mosquée du monde musulman, après celle de Samarra en Irak. Les travaux furent abandonnés après sa mort en 1199. La tour devait culminer à plus de 60m, mais n'atteignit que 44m. Ce site a été choisi pour ériger le Mausolée Mohamed V où repose le roi Hassan II et son père.

Son style, est un chef-d'œuvre de l'art marocain traditionnel.






IL FAUDRAIT PLUTOT DIRE L'ART ARABE ANDALOU CAR LA"SOEUR"DE LA TOUR HASSAN C'EST "LA GIRALDA DE SEVILLE" QUI A ETE CONSTRUITE EN MEME TEMPS ET JE SUPPOSE AUSSI "LA KOUTOUBIA" DE MARRACKECH.
MAIS POUR AVOIR PLUS DE DETAILS IL EXISTE DE TRES BONS LIVRES TRAITANT DE L'ARCHITECTURE ISLAMIQUE EN GENERAL ET ANDALOUSE EN PARTICULIER ( VOIR MOORISH ARCHITECTURE AUX EDITIONS "TASCHEN".
EXEMPLES : LES PALAIS DE FEZ ET DE TANGER ET SURTOUT L'ALHAMBRA DE GRENADE ( qui est un MUST pour tout celui qui a des Racines Marocaines et peut etre Andalouses). IL EST CERTAIN QUE L'ART MAROCAIN ET ANDALOU SONT ETROITEMENT LIES ,CERTAINEMENT A L'ORIGINE DE L'ART ISLAMIQUE OU INVERSEMENT.




RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 17 novembre 2007 a 18:46

La Giralda de Sevilla.jpgci jointe une photo de la Giralda de Seville , relevee dans un des livres cites dans le precedent sujet !! l'Architecture Marocaine Andalouse. Mais il faudrait voir egalement les Architectures du Sud Marocain , qui ont certainement des Origines plus lointains ( Certaines Casbahs du Tadla , ressemlent beaucoup a celle du Yemen !!!
Mais je ne voudrais pas entrer dans un si Vaste sujet ,Vu que je n'ai pas assez de connaissances pour l'exposer.

JH.COHEN




RABAT de nos souvenirs et d'aujourd'hui
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 17 novembre 2007 a 19:37

DES RESIDENTS GENERAUX FRANCAIS AU MAROC , JE N'AI CONNU QUE LE GENERAL NOGUES ,PENDANT LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE , PUIS APRES LA GUERRE LE GENERAL JUIN ,QUI JE CROIS FUT CELUI QUI EXILA LE SULTAN MOHAMMED V ET SA FAMILLE A MADAGASCAR ( La chanson : Habibi Diali Fain Houa , lui etait dediee ,par le peuple Marocain ,qui n'avait pu "Digerer" Le toupet
de ceux qui dirigeaient la France a l'Epoque et leur "Protectorat" Ce fut une "Giffle tres serieuse " pour l'honneur du peuple Marocain en general et ce qui activa tres serieusement le mouvement Nationaliste.

EVIDEMENT, `LE MARECHAL LYAUTEY'DONT LA STATUE AU PARC LYAUTEY DE CASABLANCA FUT TOUJOURS UN REPERE LORSQUE JE PASSAIS MES VACANCES A CASA!!

QUANT AUX OFFICIERS DE L'ETAT MAJOR OU TRAVAILLAIT MA FEUE MERE, IL ME FAUDRAIT FOUILLER DES LIVRES D'HISTOIRE DE L'EPOQUE . j'avais lu il y a quelques annees un livre sur la conquete du Maroc , livre que j'avais emprunte au Centre Culturel Francais de BeerCheva , livres que l'on pourrait retrouver dans un des Centres Culturels Francais ( adjoints aux Ambassades Francaises dans notre region )
J'AVAIS ESSAYE DE RAFRAICHIR LES SOUVENIRS DE MA MERE LORSQU'ELLE ME CONFIA CETTE PHOTO, MAIS EN VAIN !!!

JE ME SOUVIENS DE PLUSIEURS TEMOIGNAGES D'UN DE MES ONCLES QUI AVAIT ASSISTE AU DEBARQUEMENT DES FRANCAIS A CASABLANCA EN 1907 ..IL NOUS LES RACCONTAIT EN PREPARANT LE THE VERT A LA MENTHE ,CÉTAIT TOUT UN RITE ,SURTOUT A L'EPOQUE DU COCA-COLA !!
NOUS LES JEUNES , ALORS N'AVIONS PAS SU APPRECIER CES PETITES TRADITIONS, QUE NE DONNERAIS JE AUJOUD'HUI POUR UN "COLLIER"DE SFENGS ENFILES SUR DES FEUILLES DE PALMIERS ( MAROCAINS BIEN SUR !!)

MAIS REVENONS A LA REALITE, LA NOSTALGIE DE NOTRE JEUNESSE N'AJOUTE RIEN DE BIEN VALABLE A NOTRE VIEILLESSE !!!
repasB*%repasB*%repasrepasrepasrepas%>M%>M%>M

A SUIVRE ...

JH.COHEN

Aller à la page: Précédent1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 4 of 13


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'