SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: 1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 1 of 66
Les anciens de Meknes
Posté par: Quamefile (IP enregistré)
Date: 14 juin 2006 a 23:09

A diffuser aupres des originaires de Meknes residants hors d'Israel.

Dans le cadre des preparatifs concernant la rencontre des meknassis prevue pour le 2 juillet 2006 a Tel-Aviv, (programme ci-dessous) nous prevoyons egalement l'organisation d'une exposition de photos de classes de l'ecole de l'Alliance, Talmud Torah et autres.
Nous prions les amis d'envoyer par Internet des photos en format jpg (basse resolution) a l'adresse suivante: prosperb@gmail.com
Mentionner S.V.P. l'annee de la classe et le nom de l'instituteur.
Certaines photos seront choisies pour etre agrandies, dans ce cas, nous prendrons contact avec le titulaire pour scanner la photo avec une haute resolution.


Programme de la rencontre des meknassis (texte publie par INBAL)

Le neuvieme volume de la serie Miqqedem Umiyyam, dirigee par le professeur Joseph (Yossi) Chetrit de l'Universite de Ha?fa, vient de paraitre. Il est consacre aux communautes juives de Fez et de Meknes.
A l'occasion de la publication de ce volume, nous comptons organiser le dimanche 2 juillet 2006 une journee d'etudes et une soiree culturelle sur la communaute juive de Meknes, ses dirigeants, ses rabbins, ses createurs, sa creation rabbinique et litteraire et sa vie culturelle et musicale.
Cette manifestation culturelle est organisee par le Centre d'Etudes sur la
Culture Juive en Espagne et en Terre d'Islam de l'Universite de Haifa, le
Centre Ethnique - Inbal et l'Association des Anciens de Meknes en Isra?l.

La journee d'etudes comprendra les activites suivantes:
- des conferences donn?es par des chercheurs et des specialistes lesquelles porteront sur l'histoire de la communaute, ses leaders rabbiniques et non rabbiniques, la creation litteraire et rabbinique,
la poesie, la vie quotidienne, etc.
- Une table ronde reunissant des personnes ayant vecu dans la communaute. Qui parleront de leur experience meknassie.
- une soiree musicale et culturelle avec la Troupe Tsfon-Maarav de
l'Universite de Haifa, le poete Erez Bitton et les sketchs de Tsvi et Miriam Rouach.

Participation aux frais a 60 Shekel (il est recommande de reserver les billets a l'avance).

Nous remercions d'avance des dons pour assurer la reussite de cette rencontre.

Voici la liste des participants aux conferences et panels.

Prof. Andre Elbaz, Prof. Robert Elbaz, Prof. Ephraim Hazan, Prof. Juliette
Hassine, Prof. Haim Henri Toledano, Prof. Yossef Chetrit,
Dr. Shlomo Momi Messas, Dr. Meir Nizri, l'ecrivain Yossef Toledano,
David Soudri et Haim Shiran (Shkerane)

Programme

15.00 - 17.00 - Conferences

17.15 - 19.15 - Panel

19.15 - 20.15 - Pause-cafe

20.30 - 22.30 - La Troupe Tsfon Maarav et les comediens Miriam et Tzvi Rouach









Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 09 octobre 2007 a 19:19

Je vous prie de me confirmer si la photo de classe ci-dessus est bien de l'année scolaire: 1950-51 ?
l'institeur est bien Monsieur Elhadad ?
Ecole de l'lliance Israëlite de Meknes ?

Si c'est vrai, alors je suis dans la photo et j'aimerai avoir la copie de cette photo.
j'aimerai avoir aussi les coordonnées de Monsieur Elhadad.

Dans cette photo il devrait y figurer aussi Sion Berdugo. SVP, les coordonnées de Sion aussi.

Nous étions les deux premiers de classe.

Merci

Albert azoulay




Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 12 octobre 2007 a 22:25

Je m'adresse à tous les participants et organisateurs du colloque des Juifs Meknassis pour vous prier d'enregistrer dans ce site toutes les photos de classe de l'ecole de l'Alliance Israëlite et de toutes photos du colloque pour le bénéfice de tous les juifs marocains à l'instar des juifs de Mazagan et de Jdida. C'est très important aussi d'enrichir le site de DARNNA et de faire rayonner la culture des juifs Meknassis à travers leurs pays de résidence.

Il faut profiter de l'internet pour s'ouvrir ax aures, échanger nos expériences et faire revivre notre passé et notre histoire.

Je constate que très peu de juifs meknassis consultent le site de DARNNa, alors qu'ils ont beaucoup à apporter par leur éducation, leur savoir et leur mode de vie.




Les anciens de Meknes
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 17 octobre 2007 a 06:10

Bonjour Albert,

Tout comme toi je me demande ou sont les Meknassis. Moi aussi j'aimerais beaucoup avoir les photos de classe des anciens de Meknes et j'espere qu'ils paraitront bientot sur ce site.

Merci a toi de lancer cet appel et j'espere que nombreuses seront les reponses.

Bien amicalement
Darlett




Les anciens de Meknes
Posté par: jmwl (IP enregistré)
Date: 17 octobre 2007 a 11:57

les meknassis il y en a beaucoup,mais ils sont ailleurs,aussi j'aimerai lancer un avis de recherche pour une meknassi que j'ai perdu de vue depuis + de 50 ans,et que j'aimerai avoir de ses nouvelles,et qui habite en israel
elle s'appelait (nom de jeune fille)georgette mafouda,qu'est elle devenue,elle a du se marier avoir des enfants et petits enfants tout comme moi,amities a tout les meknassis




Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 20 octobre 2007 a 02:20

Bonjour Darlett

J'apprécie beaucoup que tu as pris note de mon appel aux juifs oriinaires de Meknes pour s'enregistrer dans le site de DARNNA.
Je trouve cela regrettable que les juifs de Meknes fassent un groupe à part, avec un site internet meknassi à part. Je crois qu'historiquement, la communauté juive de Meknes est une des plus vielles ou la plus vielle du Maroc et qui a compté beaucoup de grands rabbins et de talmudistes,notamment Rabbi Baroukh Toledano, le grand rabbin Messas.
Nous avions à Meknes la plus grande, et peut être la seule, YESHIVA du Maroc, dirigée par Rabbi MICHAEL et Rabbi Baroukh Toledano.
Nous avions même un lycée à l'école de l'Alliance, pour les religieux qui ne voulaient pas aller au lycée français le Samedi.
Les lycées français de Meknes comptaient un pourcentage très élevé d'élèves juifs, par rapport à la population en générale. C'est pour vous dire que la ville de Meknès avec celle de Fes représentaient, je crois, sans, sans amoindrir l'importance des autres villes, l'intelligentia du Maroc. C'est pour vous dire aussi, que les juifs meknassis ont beaucoup à dire dans un forum des juifs marocains.

Je tiens à vous faire savoir que j'ai amorcé une correspondance très interressante avec M. Prosper Benharroch, un des organisateurs du colloque des juifs meknassis de Tel Aviv, qui m'a honoré en me transmettant la photo de classe que j'ai demandée dans on message ci-dessus.
Vous ne pouvez pas vous imaginer par quelles émotions, je suis passé en me reconnaissant sur cette photo, au milieu de la dernière rangée à la sixième position,à l'age de dix ans. Surtout, que je n'ai pas honte de le dire, nous étions tellement pauvres que je ne pouvais pas payer cette photo en ces temps là. Cette simple petite photo, oubliée à jamais, m'a fait revivre tout le chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui, alors que je suis Ingénieur des Ponts et Chaussées, parlant couramment six langues, pilote d'avion privé, Chef de Mission pour une firme canadienne d'ingénieurs. J'ai agrandi cette photo plusieurs fois, en me posant la question, plusieurs fois, comment ça se fait qu'un petit juif du Mellah, trop bronzé pour ressembler à un juif, a pu se rendre si loin dans la vie. Shebah Lael, je suis à 67 ans, en santé, pratique la natation chaque jour, plein de projets et de défis. C'est une grande chance qui m'a fait découvrir le site de DARNNA, à qui je souhaite un grand succès.

Il convient de souligner ici, que je n'ai pas raconté ma vie pour me faire valoir, mais, je le fais avec l'objectif de mettre le focus sur l'importance de faire partie d'une communauté unie, je dirais même une famille, de communiquer entre nous, d'echanger nos opinions et pourquoi pas de nous faire des cadeaux entre nous.
N'oublions pas que notre peuple a traversé des siecles de tragédies et de SHOAS et, s'il fait partie aujourd'hui parmi les nations les plus civilisées et les plus avancées du monde, c'est grâce à une Mitsva, je dirais une devise: AHAVAT ISRAEL.

Merci




Les anciens de Meknes
Posté par: Mihal (IP enregistré)
Date: 20 octobre 2007 a 02:52

Tres touchant ton temoignage, Albert et en effet felicitations pour tant de realisations et d'activites. Je te souhaite le meilleur.

Mihal




Les anciens de Meknes
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 20 octobre 2007 a 10:21

Il faut souligner,à propos de la reussite sociale des Juifs du maroc,marocains de souche et immigrés d'europe ou du moyen-orient,le rôle
primordiale de la langue et de la culture françaises,introduites par l'Alliance israelite Universelle ,diffusées par des enseignants dont l'abnégation et le dévouement desinteressé, ont été uniques.Elle a permis aux enfants les plus démunis des villages les plus reculés du Maroc,et pas seulement des villes,de participer à des fonctions éminentes dans presque tous les pays démocratiques qui les ont accueillis.




Les anciens de Meknes
Posté par: Jweizy (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 05:58

Albert

vous avez parfaitement raison....d'autant plus que dams l'autre site, parmi les meknassis, il y a tellement d'anciens militaires. qui etaient stationnes a l'epoque a Meknes , et qui donnent une impression totalement fausse de l'esprit de Mekness,que je connaissais tres peu.J'y allais pour 2/3 jours au moins 3 fois par an.......seulement pour jouer au watter polo contre le CNm.........et visiter bien sure..........
(ces militaires helas haissent vraiment le Maroc et ne parlent que de leurs bons temps)
slts
jw




Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 14:49

Merci Mihal pour ton amabilité, j'aimerais juste ajouter à ta satisfaction de voir l'épanouisement de notre communauté juive marocaine, que ma plus grande réalisation c'est, la réussite de ma fille Melissa à son Doctorat en médecine à l'Université de Montréal.
Elle a choisi de poursuivre ses études en obstérique et je tiens à préciser que la réussite de ma fille n'appartient qu'à elle. C'est elle, qui l'a voulu et c'est elle-même qui a sacrifié ses meilleures années de jeunesse pour son idéal de réalisation de soi.
Je suis seulement fier de lui avoir transmis, par l'exemple, le goût des études, des échelles de valeur de rigueur et d'excellence et de persévérance dans le travail.




Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 16:34

Merci Gilou pour nous rappeler l'importance de l'Alliance Israëlite Universelle dans la réussite sociale des juifs du Maroc mais je continue à croire que les écoles de l'Alliance ont été un des reflets de la solidarité et de la culture spécifique des juifs du Maroc.

La langue française, qui nous rattache à la culture française, n'est qu'un outil de communication, le seul qui nous permettait de poursuivre notre carrière. NOus possédions des échelles de valeur, à la base de notre épanouissement, qui nous ont été transmis à travers des siècles d'errance et de résidence du Maroc. Le peuple juif a été toujours expulsé, humilié et dépouillé de tous ses biens et sa seule survie résidait dans le savoir, qu'il véhiculait avec lui et, qu'on ne pouvait lui voler. Donc, notre réussite aurait pu se faire par l'intermédiaire de n'importe quelle langue, l'arabe, l'hébreu, l'anglais, l'espagnol, le japonais ou le chinois.

Sans être ingrat envers la culture française qui n'a fait, qu'en partie ce que nous sommes, je vous rappelle que nos ancêtres ont bien vécu en symbiose au Maroc, d'abord avec les berbères et ensuite avec les arabes, avant même l'arrivée de la France au Maroc.

Nous ne devons pas oublié que, tel que vous l'écrivez, cette réussite, qui a permis à des enfants démunis des villages les plus reculés du Maroc, et pas seulement des villes, de participer à des fonctions éminentes dans presque tous les pays démocratiques qui les ont accueillis, n'est pas seulement due à l'enseignement du français, mais elle est, en grande partie, le fruit du support par des bourses très généreuses accordées par le premier gouvernement de sa Majesté Mohamed V (Que D.ieu lui accorde paix et miséricorde).
Demandez à tous ces Docteurs, ingénieurs et professeurs éminents ayant fait leurs études dans les années 1960, ce qui leur a permis d'arriver à occuper des fonctions éminentes.

C'est avec l'indépendance du Maroc que nous avons commencé à entendre parler des écoles d'ingénieurs, de médecine et de droit mais pas au Maroc mais en France. Il fallait attendre 1960, pour le début de l'école d'Ingénieurs Mohammedia.
Nous devons être reconnaissants au Maroc qui nous avait accordés, à une période cruciale de notre développement, les mêmes droits sans distinction entre juifs et musulmans.

Le poème suivant en anglais, vous rassurera, je l'espère, que le plus important est l'amitié et la solidarité, quelque soit la langue utilisée.


Amours, amis, un petit poème du fond du coeur! À ceux et celles à qui je n'ai pas parlé depuis un p'tit brin, j'ai une pensée spéciale pour vous et soyez assurés que je ne vous oublie pas

This is the poem:

Around the corner I have a friend,
In this great city that has no end,
Yet the days go by and weeks rush on,
And before I know it, a year is gone.

And I never see my old friends face,
For life is a swift and terrible race,
He knows I like him just as well,
As in the days when I rang his bell.

And he rang mine but we were younger then,
And now we are busy, tired men.
Tired of playing a foolish game, Tired of trying to make a name.

Tomorrow' I say! 'I will call on Jim Just to show
that I'm thinking of him.'

But tomorrow comes and tomorrow goes,
And distance between us grows and grows.
Around the corner, yet miles away,
'Here's a telegram sir,' 'Jim died today.'
And that's what we get and deserve in the end.
Around the corner, a vanished friend.
Remember to always say what you mean.

If you love someone, tell them.
Don't be afraid to express yourself.
Reach out and tell someone what they mean to you.
Because when you decide that it is the right time it might be too late. Seize the day. Never have regrets.


And most importantly, stay close to your friends and family, for they
have helped make you the person that you are today.

SMILE, even through your tears!

Merci




Les anciens de Meknes
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 20:23

Bien dit Albert et je suis d'accord sur pas mal de points, neanmoins il me faut reconnaitre que bien que n'etant qu'un moyen de communication, la langue possede bien d'autres vertus, celles par exemple de transmettre la culture, l'evolution, d'ouvrir a toute une litterature essentielle pour le developpement de l'intellect. Bien malheureusement, ni l'arabe, ni le Berbere, ni l'hebreu, ni les autres langues (espagnol, anglais) qui n'etaient pas en vigueur dans la region (l'espagnol a ete pour la zone espagnole ce que fut pour nous le francais) et hors d'acces pour nous puisque nous etions au Maroc francophone, ne pouvaient nous etre accessibles et remplacer le francais qui nous apportait tout cela a la fois.

Cet acces aux hautes Etudes en France, ne pouvait se faire qu'a ceux dont l'education francaise s'etait faite auparavant, par l'entremise de l'Alliance Israelite Universelle bienfaitrice. Des etudes en hebreu ou arabe (sans en retirer la valeur ni la qualite) n'auraient pu, a ce stade, permettre l'adhesion a ces ecoles. Je reprends les termes exacts employes par toi : "La langue française, qui nous rattache à la culture française, n'est qu'un outil de communication, le seul qui nous permettait de poursuivre notre carrière"

Je ne suis pas au courant de ces bourses accordees par le gouvernement marocain. J'ai toujours pense que c'etaient les familles qui assuraient les frais de ces etudes. Les quelques cousins que j'ai et qui ont fait des etudes de medecine, ont fait quelques annees a Rabat pour ensuite continuer en France et les familles respectives subvenaient aux frais. Ceux dont l'interet portait sur des etudes d'ingenieur en differents domaines, allaient en Suisse, de langue francaise egalement et les familles payaient le sejour + les etudes.

Personnellement, je suis extremement reconnaissante au devouement, a la ferveur et au zele manifestes par ces professeurs venus souvent de loin pour apporter aux indigenes que nous etions, oui le mot est bien pense, la culture et l'evolution que la langue francaise renfermait par son enseignement.

Cette langue que j'ai plaisir a lire et ecrire, tout comme toi Albert, est le benefice de cet enseignement dont j'ai pu tirer avantage dans ma jeunesse. Je ne regrette pas d'avoir lu Stendhal, Rabelais, Montesquieu, Dostoievski, Moliere ou Descartes dans mon enfance et je pense meme que c'etait un plus enorme !
Aussitot en Israel, j'ai continue mes etudes a l'Universite, en hebreu cette fois, mais j'ai garde en arriere fond, le plaisir et la reconnaissance de l'enseignement en francais qui m'a ouvert vers "la culture" francaise que j'apprecie bien sincerement.




Les anciens de Meknes
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 21:35

C'est vrai,Darlett que le gouvernement marocain a financé les études particulièrement d'ingénieurs de beaucoup de juifs dans les années 60.Pour la simple raison que les bacheliers marocains étaient majoritairement juifs (conséquence de la désastreuse politique du l'Instruction Publique coloniale envers les musulmans) et que le Maroc avait besoin de ses nationaux pour gérer son industrie et ses communications.
Je serais moins élogieux que Albert sur la symbiose des relations judéo-musulmane à qui je ferais remarquer que la majorité des diplômés
juifs des années post-coloniales ne sont pas restés longtemps au service du Maroc et qu'ils se sont empressés de faire carrière ailleurs .Ce qui fut regrettable car après leur "désertion",le gouvernement marocain ne finança plus aucune étude pour les (rares) juifs qui en faisaient la demande.
Quand à la culture pré-coloniale,les juifs n'ont pas laissé beaucoup de traces ni en arabe,ni en hébreu,ni dans les langues vernaculaires du pays,alors que les livres écrits par les marocains juifs en français,littéraires et scientifiques son non seulement innombrables mais d'un niveau supérieur à la moyenne.
Le poeme en anglais reflète parfaitement notre parcours et notre vie,
il est très émouvant,surtout pour ceux de mon âge.




Les anciens de Meknes
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 22 octobre 2007 a 22:33

Touchant vraiment ce poeme. Il illustre bien notre vie actuelle. Lorsque je lis sur une autre page l'etat de sante (hospitalise et en salle de reanimation actuellement) de l'un des notres, Raphael Ohayon, dont les poemes et interventions parsement le forum, je me rends bien compte, combien ces mots sont justes.
Merci Albert.




Les anciens de Meknes
Posté par: Albert Azoulay (IP enregistré)
Date: 24 octobre 2007 a 17:55

Bonjour Jewizy

Si tu venais jouer au water polo à Meknès c'est que nous avions pu avoir le même instructeur et entraîneur le dénommé Allal,(Allah irehmu) un ancien champion marocain. Lors de ma dérnière mission d'ingéniérie en 2004 pour une firme canadienne, justement dans ma ville natale de Meknes, j'ai pu visiter le salon dédiée à Allal (chauve) avec la photo et les trophées gagnés par l'equipe de natation de Meknes.
J'aimerais te dire que j'ai gardé beaucoup de nostalgie de cette époque et des séances d'entrainement de Allal. Jusqu'à aujourd'hui je ne manque pas de faire mes 20 traversés de piscine au moins trois fois par semaine. Il n y a que les personnes qui aimment la natation et qui la pratiquent, qui peuvent comprendre les bienfaits sur la santé, sur le système cardiovasculaire, sur la peau et la détente du système nerveux. On se sent rajeunir après chaque séance.

Soit dit en passant, cela confirme que nous sommes, ce que nous sommes à travers les personnes qui ont compté dans notre vie.
C'était un vrai émerveilement de voir Allal faire la traversée de la piscine en trois brasses et quel crawl, il avait, il glissait droit comme une torpille avec des mouvements et un rithme parfait, sans faire de remous en surface. Il doit être au paradis maintenant.




Citation:
Jweizy
Albert
vous avez parfaitement raison....d'autant plus que dams l'autre site, parmi les meknassis, il y a tellement d'anciens militaires. qui etaient stationnes a l'epoque a Meknes , et qui donnent une impression totalement fausse de l'esprit de Mekness,que je connaissais tres peu.J'y allais pour 2/3 jours au moins 3 fois par an.......seulement pour jouer au watter polo contre le CNm.........et visiter bien sure..........
(ces militaires helas haissent vraiment le Maroc et ne parlent que de leurs bons temps)
slts
jw




Aller à la page: 1234567891011...DernierSuivant
Page courante: 1 of 66


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'