SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: PrécédentPremière...89101112131415161718Suivant
Page courante: 13 of 18
LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 29 juillet 2009 a 21:29

C'est drôle, il y a juste 1 mois j'étais au cinéma LIBERTE c'est devenu un supermarché mais l'enseigne du cinéma est toujours là ! trop triste et le café CERDAN n'en parlons pas il doit faire ventilateur dans sa tombe le pauvre MARCEL

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: ETTEDGUI ALBERT (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2009 a 18:41

voici un article que j ai trouve tres interessent sur les differents procede du cinema.

FORMATS DES PELLICULES
la Paramount lança la Vistavision en 1954, avec NOÀL BLANC (White Christmas, Michael Curtiz). Dans la Vistavision, le film défile horizontalement et les images sont en " longueur " sur huit perforations dans un rapport de 1,85 x 1 (fig. 1). Une des qualités de la Vistavision est aussi la netteté due à un matériel spécifique de prise de vues et de projection dont le coût en accéléra la disparition. (On exploite actuellement les films tournés par ce système en format " panoramique".) Cependant, la Vistavision fut encore employée quelques temps à la prise de vues : les copies d'exploitation étaient alors tirées soit en Scope (c'est le Technirama : 2,35 X 1), soit en 70 mm (c'est le SuperTechnirama: 2,20 X 1).
En septembre 1955, le producteur Mike Todd proposa avec LE TOUR DU MONDE EN QUATRE-VINGT JOURS (Around the World in Eighty Days, Michael Anderson), le Todd A.O. qui utilisait de la pellicule 70 mm et donnait un format de 2,20 x 1 (fig. 2). Mais, trop onéreux, il fut très vite abandonné. De nos jours, quelques copies sont encore tirées pour l'exploitation, à partir de négatifs en Scope. C'est également le 70 mm qui a remplacé les trois films 35 mm du Cinérama. Le 70 mm n'était pourtant pas une idée nouvelle en 1955 : le 12 octobre 1896, déjà, avait été projeté à New York un documentaire tourné sur une pellicule de ce format avec le Biograph, un appareil construit par le Français Eugène Lauste et l'Américain William Dickson; et, en octobre 1930, King Vidor présentait BILLY THE KID, premier long métrage en 70 mm selon le procédé Metro's Wide, dit Realife Grandeur ("Grandeur " d'après la vie " Réelle ").
Le succès du Scope donna naissance a quelques avatars à partir de 1960 : des exploitants peu scupuleux coupaient l'image 1,37 x 1 en haut et en bas, sans aucun respect du cadrage original, et faisaient du 1,6 X 1, du 1,7 X 1 et même du " Scope". Ces abus poussèrent la profession à rechercher de nouveaux standards : en France, on choisit le 1,6 X 1 ou " panoramique " (fig. 3) qui s'obtint en plaçant simplement un cache à la prise de vues; de leur côté, les Américains adoptèrent le 1,75 X 1 et le 1,85 X 1 (fig. 4).
La psychose du grand écran entraîna certaines maisons à des pratiques curieuses comme de redistribuer AUTANT EN EMPORTE LE VENT en 70 mm! À cette occasion, la pellicule standard 1,37 x 1 fut refilmée sur banc-titre, en recadrant les images selon le format de l'écran large.
Citons pour mémoire d'autres systèmes plus ou moins éphémères : le Dyaliscope français, de proportions intermédiaires entre le Scope Chrétien et le 1,37 x 1; le Techiscope (2,35 X 1) et l'Ultra-Semiscope (2,35 X 1) obtenus tous deux à partir du " Système 2P " qui utilise une image négative de hauteur réduite, filmée par une caméra spéciale n'entraînant que deux perforations au lieu des quatre habituelles; le Cinémascope 55 mm de la Fox, employé pour la première fois dans CARROUSEL (Carousel, Henry King, 1955); le 65 mm avec lequel fut tourné BEN-HUR (William Wyler, 1959); un 70 mm russe, avec une image presque carrée qui permet de réaliser tous les formats souhaités.
Outre les formats de pellicule professionnelle, existent ce que l'on appelle les " petits formats " ou formats amateur : le 16 mm créé aux États-Unis en 1933; le Super 16 qui ne sert qu'en report sur 35 mm; le 9,5 mm français qui comporte une unique rangée de perforations centrales (format abandonné vers 1960); le 8 mm et le Super 8 qui permet l'adjonction d'une piste sonore. Il y eut aussi le 21 mm, le 28 mm, délaissés rapidement, et le 17,5 mm, utilisé uniquement en France et appelé Pathé-Rural. (Il eut une durée de vie assez courte, de 1924 à 1940, date à laquelle les Allemands, fabriquant eux-mêmes du 16 mm, en ont exigé la suppression.) Dans les laboratoires, on trouve aussi le 32 mm pour tirer les copies de 16 mm et de 8 mm.
Danièle Grivel

amities
a.e

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: ETTEDGUI ALBERT (IP enregistré)
Date: 31 juillet 2009 a 18:46

malhereusement le film " ALAMO " n a jamais ete projete a casa en 70MM TOOD-AO, domage, j ai le film en vo en laservision et en stereo plus de 3h30 avec la musique du film, un grand spectacle.

amities
a.e

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: claude sandeaux (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 05:57

Ettedgui,

Peu de salle de cinema etait equipee en Vistavision, malge cela l'image projetee etait de meilleure qualite que le 35mm optique.
En ce qui concerne le Cinemascope, de nombreuses salles au Maroc etaient equipees en Cinemascope a 4 pistes magnetiques, tres peu avaient fait l'effort d'installer le 6 pistes.
Avec l'arrivee du 65 ,du 70 et du Todd A.O, certaines salles changerent de projecteur, pour adopter un projecteur capable de projeter du 35 et du 70mm. Ma Salle du Majestic etait equipee et il nous arrivait de reprendre des reprises de grands fims tournes dans ce format, comme Jivago, Les 12 Salopards, West Side Story, Alamo, la Horde sauvage, L'or de Mac Kenna,Funny Girl.
L'exploitation de ce genre de fim necessitait aussi de modifier la source lumineuses permettant de projeter a l'ecran l'image, plus question d'employer les lanternes a arc, mais des lanternes au Xenon, par la suite la projection sur deux postes fut abandonnee grace a l'utilisation de plateaux horizontaux,pouvant deservir plus de 4000 metres de pellicule en projection continue poids d'un film 35mm entre 50 et 70 kilos,en 70mm lors que le fim depasse plus de 3 heures entre 300 et 400 kilos.
Par la suite les distributeurs ont abandonne le systeme sonore magnetique car trop couteux et trop fragile.Tout cela je l'ai vecu avec mon ami jean Constantin, je continue a en rever et j'espre reprendre du collier. Amties Claude

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: casa (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 16:10

Bonjour , ma marraine Marie était ouvreuse au rialto , j'allais trés souvent voir des films , il y avait une brasserie en face , mon ami Gilbert de Cagnes sur mer, salut à tous et bon été Norbert

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 18:20

La brasserie en face le RIALTO : LE SPHINX

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: ETTEDGUI ALBERT (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 18:40

mon cher claude je n ai jamais vu un film en cinemascope avec un SON stereo 4 piste a casa, le probleme au maroc c est que l on etait en retard sur les sorties de films par raport a paris , il y avait en moyenne 5 a 6 mois de decalage, les meilleurs qualite de son pour le 70mm a casa etait le lynx et l opera. ce que j apreciais au maroc c est que les salles etaient tres bien tenus.
LE CINEMA D AUJOURDH UI n est plus le cinema que l on a connu , est cela est bien dommage.

a suivre

amities
a.e

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: casa (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 21:04

Bonsoir Cerijido, je vois que tu connais bien casa , merci pour le sphinx, n'as tu pas connu mon ami Paul Parienté , dit POPOL ou PYGMEE merci, salutations Norbert

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 02 août 2009 a 21:39

Hélas je n'ai pas eu le plaisir de connaître Paul PARIENTE.

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: casa (IP enregistré)
Date: 03 août 2009 a 19:56

Bonsoir , et merci pour Paul Parienté dommage ^pour moi , amicalement Norbert.

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: claude sandeaux (IP enregistré)
Date: 10 août 2009 a 19:34

Albert,
Tu te trompes, les salles en Afrique du Nord etaient en avance par rapport aux salles francaises. Lors de l'installation du Cinemascope, la Fox detentrice des droits exigeait une installation conforme a ce qu'elle attendait, c'est a dire, modifiation du systeme sonore, pour la projection de film enrgistre en magnetique, 4 ou 6 pistes, tres peu de salle avait fait l'effort de s'installer en 6 pistes, mais toutes les salles dignes de ce nom avaient le 4 pistes et a Casa plus particilierement siege ds grandes firmes de distribution de film.
Le 4 pistes se repartissait de la sorte, derriere l'ecran,une voix centrale, une a droite et une a gauche pour creer un relief sonore, puis repartis autour des spectateurs des hauts-parleurs d'ambiance creant par moment une ambiance, La Tunique a ete le premier film realise . Par la suite avec le 70mm, certaines salles se sont equipees afin de pouvoir projeter les fims en 35 et 70mm, pour cela le couloir de projection a ete modifie afin de recevoir des glissieres appropriees aux differents formats,au 4 pistes ont ete ajoutees le 6 pistes 2 hauts-parleurs supplementaires derriere l'ecran l'extreme-droite et l'extreme gauche avec plus de hauts-parleurs d'ambiance. Ces systeme magnetique ont ete par la suite abandonne, trop couteux et se deteriorant a chaque passage dans les salles.Amities Claude

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: habiby (IP enregistré)
Date: 10 octobre 2010 a 01:30

cinéma lynx lala chafia en haut du balcon

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: habiby (IP enregistré)
Date: 10 octobre 2010 a 01:37

au quartier du maarif 4 cinéma familia/rex/ monté Carlos/et c/ mondial

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 10 octobre 2010 a 10:59

Le cinéma OPERA devenu une vraie décharge publique a été le premier cinéma à projeter des films en TODAO.

LES CINEMAS DE CASABLANCA.........
Posté par: jean constantin protopapas (IP enregistré)
Date: 10 octobre 2010 a 13:26

je vois que claude sandeaux sait de quoi il parle ton expliquation est trés juste puisque j'étais ton opérateur et des films en 70mm j'en ai passait queques uns.tes cinémas a méknes sont toujours ouvert avec les memes instalations que toi ou ton père avait laisser toujours les memes fauteuilles rien na changer.amitiés constantin

Aller à la page: PrécédentPremière...89101112131415161718Suivant
Page courante: 13 of 18


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'