SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: Précédent12345678Suivant
Page courante: 6 of 8
Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 11:00

LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES
d'apres Hans Christian Andersen




Il faisait vraiment tres, tres froid ce jour le; il neigeait depuis le matin et maintenant il faisait deje sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'annee. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait pieds nus dans la rue. Lorsqu'elle etait sortie de chez elle ce matin, elle avait pourtant de vieilles chaussures, mais des chaussures beaucoup trop grandes pour ses si petits pieds. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle courut pour traverser devant une file de voitures; les voitures passees, elle voulut les reprendre, mais un mechant gamin s'enfuyait en emportant l'une d'elles en riant, et l'autre avait ete entierement ecrasee par le flot des voitures.

Voile pourquoi la malheureuse enfant n'avait plus rien pour proteger ses pauvres petits petons.

Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait une boete e la main pour essayer de la vendre. Mais, ce jour-le, comme c'etait la veille du nouvel an, tout le monde etait affaire et par cet affreux temps, personne n'avait le temps de s'arreter et de considerer l'air suppliant de la petite fille.
La journee finissait, et elle n'avait pas encore vendu une seule boete d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traenait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient maintenant sa longue chevelure. De toutes les fenetres brillaient des lumieres et de presque toutes les maisons sortait une delicieuse odeur de volaille qu'on retissait pour le festin du soir.

Apres avoir une derniere fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant apereut une encoignure entre deux maisons. Elle s'y assit, fatiguee de sa longue journee, et s'y blottit, tirant e elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose pas rentrer chez elle.
Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son pere la battrait.

L'enfant avait ses petites menottes toutes transies.
"Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour rechauffer mes doigtse"
C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'etait! Il sembla tout e coup e la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poele en fonte, comme elle en avait apereut un jour. La petite fille allait etendre ses pieds vers ce poele pour les rechauffer, lorsque la petite flamme de l'allumette s'eteignit brusquement et le poele disparut. L'enfant resta le, tenant dans sa main glacee un petit morceau de bois e moitie brele.
Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la mur qui devint transparent. Derriere cette fenetre imaginaire, la table etait mise: elle etait couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'etalait une magnifique oie retie, entouree de pommes sautees: et voile que la bete se met en mouvement et, avec un couteau et avec une fourchette, vient se presenter devant la pauvre petite affamee. Et puis plus rien: la flamme de l'allumette s'eteint.
L'enfant prend une troisieme allumette, et elle se voit transportee pres d'un splendire arbre de Noel. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous cetes, pendait une foule de merveilles. La petite fille etendit la main pour en saisir une: l'allumette s'eteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des etoiles. Il y en a une qui se detache et qui redescend vers la terre, laissant une trainee de feu. "Voile quelqu'un qui va mourir" se dit la petite.
Sa vieille grand-mere, la seule personne qui l'avait aimee et cherie, et qui etait morte tout recemment, lui avait raconte que lorsqu'on voit une etoile qui file vers la terre cela voulait dire qu'une eme montait vers le paradis.
Elle frotta encore une allumette: une grande clarte se repandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mere. - Grand-mere, s'ecria la petite, grand-mere, emmene-moi. Oh! tu vas aussi me quitter quand l'allumette sera eteinte: tu vas disparaetre comme le poele si chaud, l'oie toute femante et le splendide arbre de Noel. Reste, s'il te plaet!... ou emporte-moi avec toi.
Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir sa bonne grand-mere le plus longtemps possible. Alors la grand-mere prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu oe il n'y avait plus ni froid, ni faim, ni chagrin.

Le lendemain matin, les passants trouverent sur le sol le corps de la petite fille aux allumettes; ses joues etaient rouges, elle semblait sourire : elle etait morte de froid, pendant la nuit qui avait apporte e tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes breles d'un paquet d'allumettes.
- Quelle petit sotte! dit un sans-coeur. Comment a-t-elle pu croire que cela la rechaufferait e
D'autres verserent des larmes sur l'enfant; mais ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goetait maintenant, dans les bras de sa grand-mere, la plus douce felicite.




soly






Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 15:22


Oh la la ! Soly, cette histoire m'a toujours fait pleurer! Hans Christian Anderson, un danois comme moi et que j'ai donc beaucouop lu dans ma jeunesse.

Bises, Laila

Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 16:14

moi je me souviens que du dernier paragraphe de l'hymne
marocain qu'on chantait a l'?cole au maroc:

ihia el melikouna
ouashi harouna
allah oul ouatan houa el mallik ta ta ta ...

j'esp?re que c'est plus ou moins ??

c'est bizarre que je me souviens que de ce paragraphe




Re: A la claire fontaine,
Posté par: Jacotte (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 17:20

Soly
Tu m'as completement soufflee ! Tant de souvenirs se sont entrechoques dans ma tete ! Quelle famille que la tienne et comme tu fais bien de raconter cela pour que ceux qui ont connu se souviennent, et ceux qui n'ont pas connu comprennent ce qu'etait notre enfance.
La difference entre ta famille et la notre c'est que d'une part notre mere travaillait et surtout nous n'avions pas de calendrier aussi net. Bien sur dimanche le marche, lundi la lessive, mais le reste etait un peu moins precis.
Mon mari m'a soudain entendue chanter zimzim carillon et un canard deployant ses ailes coin... se demandait ce qui m'arrivait. Moment tres special qui m'a ramenee 50 ans avant.
Merci encore une fois pour ce moment d'emotion pure. Porte toi bien Soly, tu es notre memoire a tous. Kol akavod.




Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: kenza (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 18:38

Solyyyyyyyyyyy,

t'as oubli? celle-la:

-Si tu veux etre propre ,
il faut bien te laver,
te laver las mains , la bouche , les oreilles,
te laver les yeux , le front , le nez...........

- A vous, de continuer Madame Solyyyy, merci





Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: kenza (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 18:47

Solyyyyyyyyy

- Quand j'etais petit , je devais avoir 9- 10 ans, je chipait a ma mere le pot de lait concentre " Moutchatchou" la bonne femme et son bebe sur le dos "Aroubia"le foulard sur la tete.
et j'appuyais fort pour que le lait sort , c'etait tellement sucre que je le mettais dans le pain tout chaud que ma soeur ainee venait d'apporter du farane (four), et ma mere me tapait dessus en me disant "sors espece de...malin" le lait concentre s'est fait pour le cafe (en le melangeant) , pas pour le mettre dans ta bouche d'un seul coup.




Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: kenza (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 18:58


Darlett , Solyyy, Nanouche , Suzanne ,Kirstine, Sylvia , L?on , Messaoud,Lionel, Hassan et les autres darnneurs

- Je me rappelle les filles jouaient au carre en le lancant par derriere , les yeux bandes , et disant : youpa , juste , youpa, juste

- Par contre , nous les garcons "ehp , reveillez vous les garcons,
on jouaient a qui tire 3 noyaux .

kine , ouaih (base ball americain , avec une planche en bois
A delivrer, A delivrerrrrrrrrrrrrrr (en marocain dinifryyyyyyyy)
Tchik tchika la bourika.Yahasra, yahasra
A la buchette , ala buchette
A la toupie ( pour fille et pour gar?ons)

Ca me vient a l'esprit : une lecon de francais au primaire :
- Ali joue a la toupie , Rene va a l'ecole (entre nous , quel exemple francophone)





Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 22 novembre 2005 a 19:47

merci merci mes amis,pour vos gentils mots,

si vous etes tous entrain de chanter,c'est bon signe,esperons que l'on chante toute l'annee,mais vous n'avez pas de chansons? walou walou?a mettre ici?
a part les chansons que je collectionnait
il y avait les timbres
les pieces de monnaies
les saluts les copains
les disques microssillons 45 tours
les portes cles
les boites d'allumettes
les photos de johnny hallyday
et beaucoup d'autres choses.
et vous?

lorsque mon francais etait meilleur qu'aujourd'hui
je savais vous dire
qu'une collection de timbre etait la philatelie
une collection de monnaies etait la numismatie
la philumenie,est une collection de boites d'allumettes

vous pouvez me dire le reste?

bisous a tous
soly




Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: masschou (IP enregistré)
Date: 27 novembre 2005 a 02:05



OUI JE ME SOUVIENS VOILA L'EQUIVALANCE EN ARABE
POUCE= HADA KETAL EL KMOUL (ECRASE LES POU)
INDEX = HADA EL HACH EL K'DOUR (LECHE MARMITE)
MAJEUR- HADA KBIR OU MEHBOUL (FOU
ANNULAIRE= HADA ELBACH EL HOUA'TEM (BAGUE
AURICULAIRE= HADA ZE RHIR OU ME'KOUL(INTELLIGENT
>
MASSCHOU






Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 12 décembre 2005 a 21:11

[canalmaroc.canalblog.com]

casa en diaporama
soly

Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: ahmed (IP enregistré)
Date: 05 février 2006 a 05:16

Je traversais le detroit de Gibraltar, un ete de 2002.
De loin Tanger la blanche se dressait, les bras charge l'un de dattes et l'autre de lait pour nous accueillir et nous souhaiter la bienvenue.
Sur le pont ou je contemplait l'ocean et observait les dauphins qui ascortaient le bateau, un couple de marocains qui faisait partie d'un groupe m'a aborde. Ils voulaient tout savoir des changements du pays. Ils etaient un peu engoisses car ils allaient a la rencontre d'un pays qu'ils avaient quitte il y a plus de 4 decennies.
J'etais frappe par l'accent de la dame qui me rappelait celui de ma mere. C'etait une juive berbere, elle voulait savoir ce qu'est devenu le sanctuaire juif d'Iligh.
Ils etaient partis vivre en Israel au lendemain de la guerre arabo-israelienne de 1967 quand le sentiment d'insecurite alimente par certains obscurentiste commencait a se repondre.
J'ai lu dans leurs yeux l'amour qu'il on toujours garde pour notre pays. Ils ont conserve intacte leur langue berbere, la cuisine marocaine et ce cordon ombilical qui les lie a leur terre natale.
C'etait un moment de joie intense que je n'oubliererais jamais.




Re: la chanson de Moustapha,de Bob Azam
Posté par: billal (IP enregistré)
Date: 06 février 2006 a 00:32


merci beaucoup cette chanson a fait vibrer mon coeur car elle m afait revivre de merveilleux souvenir, on la chantait quant on ?tait gamin en allant ?pier les amoureux au quartier mostaganem merssultan a casablanca .je me rappelle de albert azoulay son frere jimmy un beau gosse en tenue de james dean , benyayer marc un natif de safi ah le beau vieux temps.ca c etait vers les ann?es 60.
merci ecore


Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: Elvis (IP enregistré)
Date: 11 avril 2006 a 14:07

Vive l'Afrique, Vive l'Afrique, Vive l'AFrique oulhiak malik! (?a vous rappelle quelque chose?)

Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 11 avril 2006 a 15:03

Hello Elvis, un p'tit rock endiable ?


Re: CHERS CASABLANCAIS RACONTEZ-NOUS CASABLANCA
Posté par: Elvis (IP enregistré)
Date: 13 avril 2006 a 11:01

Quel plaisir de lire ces lignes qui me rappelent tant mon enfance passee a Casablanca!
J'ai particulierement apprecie le passage consacre a la prepartion de la divine et deliceuse "Daafina". Je me souviens que lorsque arrivait le Shabbat on etait super-heureux. Maman preparait deux sortes de "Daafina". L'une aux pois-chiches, l'autre aux haricots. Elle alternait, un Shabbat sur deux. Elle y mettait des oeufs, une tripe farcie, des patates et de la viande. C'etait delicieux! La "Daafina" etait preparee dans une sorte de grande cocotte minute puis deposee sur la baatrice ou elle cuisait toute la nuit. Je me souviens que parfois maman allait faire cuire la Daafina directement a l'exterieur, dans un four public. Chacun y venait deposer la sienne. On nous attribuait un numero et le lendemain matin on revenait la recuperer. Quelqu'un s'en souvient-il? Il me semble aussi que l'on donnait un autre nom a la "Daafina". On l'appelait aussi la "SRENA". Quelqu'un peut-il me le confirmer?
Que de merveilleux souvenirs! Aujourd'hui, plus rien n'est comme avant! Tout a tellement chang?! Aussi, continuons d'evoquer nos histoires personnelles afin de faire vivre ce site qui reste pour moi un veritable bonheur.




Aller à la page: Précédent12345678Suivant
Page courante: 6 of 8


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'