SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: 12Suivant
Page courante: 1 of 2
Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 12 mai 2008 a 15:07

Voici un courrier interessant que me soumet ILAN BRAUN, l'auteur d'un emouvant poeme "La Rafle de Jesus" publie sur ces pages par Liliane Braun, [www.darnna.com]

Il s'agit de tenter, et ce avec l'assistance des anciens de Tanger, de retrouver les traces d'un certain Roberto de Tanger, qui se trouvait sur l'un de ces bateaux qui faisaient route vers la Palestine, afin d'echapper aux camps de la mort allemands, sans succes evidemment, puisque les Anglais pendant et apres la guerre, cruellement, les renvoyaient vers l'Europe !
Exodus est connu mais il y eut, parait-il, beaucoup d'autres bateaux dont le souvenir et l'histoire sont restes inconnus.

--------------------------



Bonjour/Chalom !

Je viens de découvrir votre site. Félicitations ! Bien construit et très instructif !

En quelques mots, comment suis-je tombé sur votre site ? Pour m’amuser.. j’ai tapé mon propre nom : ILAN BRAUN : et j’ai eu la surprise d’y trouver mon poème « La Rafle de Jésus » !! J’en suis flatté car on apprécie toujours d’avoir des réactions de ses lecteurs. Je me sens « honoré » de « me retrouver » sur vos pages qui m’apparaissent très motivées et pleines d’enseignement !

Grand bavard, en raison de mon état de poète, journaliste (magazine « l’Arche »), écrivain et chercheur en Shoah, je profite de l’occasion pour vous demander un service.

Depuis plusieurs mois, j’effectue une recherche (comme finalité, un bouquin) sur un petit bateau français qui en août 1946 a emmené en Eretz Israel (alors encore sous mandat britannique) 180 rescapés des camps de la mort (comprenant plusieurs femmes enceintes, des personnes âgées, un rabbin, un médecin). C’est une longue histoire mais absolument passionnante, même si elle ne traite que d’un petit groupe de personnes !
Grâce à des témoignages : par exemple, le fils d’un des matelots bretons qui servaient à bord, deux des membres du Mossad Aliyah Beth qui se trouvaient à bord (et qui supervisaient en fait l’équipage français), un membre de la Haganah qui a accueilli sur la plage du kibboutz de Sdot Yam (où comme par hasard –ein mazal léIsrael- il n’y a pas de hasard pour Israël- j’ai vécu plusieurs mois !) et un des « clandestins », une gamine alors âgée de 14 ans, que je viens de retrouver en Israël et qui me raconte son histoire depuis l’arrestation et déportation de sa famille en Hongrie jusqu’à Auschwitz puis Terezinstadt, et finalement après la « libération » (pour les Juifs, était-ce vraiment « la » libération ? j’ai quelques doutes lorsqu’on connaît les détails : les camps de réfugiés en Allemagne et Autriche où certaines personnes sont restées (pourries ?) jusqu’en 1950 et même plus tard.. je peux donc reconstituer cette véritable odyssée juive qui s’est bien terminée.
Vous devez savoir que les ¾ des bateaux clandestins de l’Aliyah Beth ont été capturés par les Britanniques (on ne dira jamais assez leur perfidie vis à vis des Juifs ; ils ont, j’ose le dire, contribué, directement, à l’assassinat de centaines de milliers de Juifs européens ! Simplement, en interdisant l’entrée d’un pays qui ne leur a jamais appartenu : Eretz Israel ! Ces portes fermées ont fait que ces personnes ont été contraintes de rester en Europe et ont été ainsi arrêtées et déportées, sinon massacrées sur place (les cas abondent) Les Britanniques savaient tout cela depuis presque le début de la guerre (écoute des communications radio des troupes allemandes qui massacraient les Juifs, avant 1942, etc.) cela ne les a pas empêché de continuer leur politique d’exclusion des Juifs de la « Palestine » durant près de dix années : 1938-1948.

Ce petit bateau français a été un des rares a pouvoir passer entre les mailles du filet britannique : une flotte entière de croiseurs, destroyers, corvettes, capables de pulvériser tout navire mobilisée pour surveiller toute la Méditerranée orientale, avec à l’appui, des espions dans tous les ports européens (méditerranéens) des avions, et un système radar ! Tout cela pour empêcher des rescapés des camps sur des rafiots souvent en mauvais état ou surchargés. Une honte car on ne parle que de l’Exodus, mais ce sont plus d’une centaine de navires qui ont fait le même trajet..

Bavard ? Vous avez dit bavard ? Oui, je suis capable de tenir le coup sur cent pages ou plus ou en parler durant des heures. On ne se refait pas, n’est-ce pas ?

Au but : au cours de son voyage, ce bateau, parti de France, a fait escale dans le port de TANGER : c’est là où votre site m’intéresse énormément ainsi que toutes les personnes qui le visitent. Le bateau arrive dans ce port le 4 juillet 1946 où il reste jusqu’au 14 juillet 1946.
Bien que d’après les documents officiels en ma possession ne le mentionnent pas (bien entendu) une personne a été ajoutée à l’équipage de base (10 marins) mais de manière illégale puisqu’elle n’a pas été déclarée. Un certain Roberto, mousse âgé de 13 ou 14 ans. D’après le récit fait par un reporter français qui était à bord (de France-Soir !) il aurait été confié au commandant par sa mère ? De toute évidence il aurait été juif.
Vers le 7 ou 8 août, Roberto tombe à la mer et malgré le demi-tour effectué par le navire, il se noie et son corps ne peut être récupéré.
Impossible d’en savoir plus pour le moment mais ce drame me touche car personne n’a jamais tenté de mettre un nom sur ce jeune garçon, disparu trop tôt.
J’ai vu que vous aviez des « anciens » de Tanger, et je me demandais si
quelqu’un pourrait éventuellement m’aider à retrouver l’identité complète de Roberto ? Des « anciens » pourraient se rappeler de son départ sur ce bateau..
Je sais qu’il y a encore une petite communauté dans cette ville mais je ne les ai pas encore contactés.

Est-il possible de faire paraître ma demande dans vos pages web ?
En contre-partie, je serais ravi de vous raconter l’histoire (presque) complète de ce départ pour Eretz Israel (les détails ne manquent pas : j’ai la transcription, par exemple, des messages radio echangés entre le bateau et le Mossad en Israel ! Absolument fascinant. Et plus encore !)
En attendant votre réponse,

Amicalement,

Ilan Braun




Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 12 mai 2008 a 15:48

Vous dîtes avoir des documents officiels, donc je me permet de vous poser quelques questions.

1) Quel était le nom de ce petit bateau français qui avait fait
escale à Tanger et à bord duquel le jeune Roberto aurait été confié
au capitaine?

2) quel était le nom du capitaine de bateau français?

3) Quel type de bateau était-ce?

4) Pourquoi est-ce-que Roberto aurait été "confié" au capitaine du
bateau par sa mère, alors qu´il y avait à bord des agents du Mossad
et si le seul et unique but était de se rendre en israël ?

5) Pour quelle(s) raison(s) est-ce que ce petit bateau qui était parti
de France dans le but de rapatrier 180 rescapés juifs des camps de
la mort, devait-il passer et faire escale à Tanger, et ce, pendant
10 jours avant de reprendre la mer vers Israël??

"A"




Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: noemi (IP enregistré)
Date: 12 mai 2008 a 18:07

Espérant que vous lisez Darnna, je vous salue, ILAN BRAUN qui portez le même patronyme que le mien, c'est ainsi que je vous ai trouvé, recherchant les BRAUN sur le Web.

Votre poème "La Rafle de Jésus" m'a touchée au plus haut point car outre ses superbes mots, reliant Jesus à son peuple il recolle un peu mes 2 morceaux..
J'espère que votre recherche ici sera fructueuse

Liliane Braun




Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: suzanne (IP enregistré)
Date: 13 mai 2008 a 00:44

tres interessant, racontez-nous tout.


liberez-le

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 mai 2008 a 02:27

Voici la reponse donnee a Andre, par email, encore. Dommage ! J'aurais prefere l'echange direct...

------------------------

André : merci de poser ces questions. J’y réponds sans aller trop loin dans les détails car cela prendrait, au moins, quelques dizaines de pages ! Attendez la sortie de mon (futur) best-seller (blague.. juive ?)

1-Son nom est IDEROS. Je ne connais pas l’origine de ce nom. Je cherche encore..

2-Le capitaine français était un certain SALAHUN, un Breton

3-C’était une goélette de type islandais, en bois, d’une longueur de 32 m, largeur de 9m et de 111 tonneaux. Gréée de voiles et muni d’un moteur de 70 Cv

4-Roberto a été « pris » en charge, si je puis dire (notez que nous n’avons aucune preuve matérielle de ces événements, hormis les récits postérieurs des témoins) par le capitaine Salahun parce qu’à Tanger, il n’y avait à bord de l’IDEROS aucun membre du Mossad (ATTENTION, ne pas confondre avec le Mossad actuel, rien à voir !) ceux-ci n’embarquèrent (clandestinement) qu’à Marseille, donc après l’escale de Tanger. On peut se poser la question suivante : comment Roberto et sa mère avaient-ils appris la destination finale du bateau : Israël ? Cela m’intrigue en effet. Je crois pouvoir avancer que seul, avant l’arrivée à
Marseille, le capitaine savait quel était la destination. Peut-être a-t-il rencontré fortuitement Roberto ou sa mère, et de fil en aiguille.. pure hypothèse

5-L’IDEROS est parti de La Rochelle, avec une cargaison de.. quelques milliers de bouteilles de cognac : 12 000 ! (LéHayim léKulam !) à destination de Tanger.
Outre le fait que l’armateur concerné devait faire travailler son navire et équipage, ce transport était « peut-être » (j’insiste) une sorte de « couverture » pour détourner l’attention des autorités tant françaises que britanniques (ces derniers étaient sur les dents dans toute l’Europe et surveillaient, selon leurs moyens, les ports surtout sur la Méditerranée, mais comptaient aussi sur des informateurs un peu partout pour déceler des mouvements ou des acquisitions suspects.. les Français ne collaborèrent pas vraiment avec eux pour des raisons, politiques surtout touchant au Moyen-Orient (le Liban ayant été « perdu » par les Français, grâce surtout à quelques entourloupettes britanniques !) ; ce qui mériterait quelques pages de plus..

En conclusion : l’histoire de cette petite goélette est extrêmement complexe et tourmentée. Je ne pourrais la résumer en quelques lignes, d’où mon désir d’écrire un ouvrage (déjà en route) qui couvrira chaque détail et étape.

L’IDEROS finira malheureusement sa carrière, éventré sur les côtes de Crète en octobre 1946 (sur sa route de retour vers la France)

Pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus sur cette page d’histoire, je recommande deux ouvrages :

Jacques DEROGY : Cent Mille Juifs à la MER. 1973. Existait en poche
François-Jean ARMORIN. Des Juifs quittent l’Europe. Julliard. 1990 (récit très prenant car l’auteur a été embarqué sur un navire clandestin et interné ensuite à Chypre)

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 13 mai 2008 a 09:37

Merci à Alain Ilan Braun pour la réponse donnée.

Une dernière question pour A.I.Braun:

Dans quel port est-ce que les 180 juifs rescapés des camps de la mort embarquèrent sur l´"IDEROS"? dans celui de marseille au chemin du retour vers Israël, ou est-ce que les rescapés se trouvaient déja à bord à l´arrivée de cette goélette au port de Tanger?

"A"

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 13 mai 2008 a 20:21

Photo de la goelette et article sur le sujet par Alain Ilan Braun.


[peterstaaden.de]


"A"

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 14 mai 2008 a 23:59

Oui, un grand merci à vous pour le compliment: les poètes aiment en recevoir, de temps en temps! Pour moi, ce n'est pas tous les jours..
C'est vrai, les BRAUN sont nombreux à travers le monde.
Amicalement,
Ilan



Citation:
noemi
Espérant que vous lisez Darnna, je vous salue, ILAN BRAUN qui portez le même patronyme que le mien, c'est ainsi que je vous ai trouvé, recherchant les BRAUN sur le Web.
Votre poème "La Rafle de Jésus" m'a touchée au plus haut point car outre ses superbes mots, reliant Jesus à son peuple il recolle un peu mes 2 morceaux..
J'espère que votre recherche ici sera fructueuse

Liliane Braun

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 15 mai 2008 a 00:07

Un petit port dans la Baie de Naples, Pozzuoli. Je fais des recherches pour en savoir plus grâce à des relations napolitaines. Le parcours de l'Ideros peut paraitre compliqué mais c'était la situation de l'époque, l'illégalité complète (vis à vis des British - Britanniques) qui causaient cela. Les décisions, prises par le Mossad de l'émigration clandestine, se faisaient au coup par coup, au dernier moment tout pouvait être annulé. Des liaisons radio entre Israel et les capitales européennes -dont Paris- se faisaient sans cesse (les spécialistes radio étaient épatés de voir l'efficacité des Israéliens palestiniens. le matériel était souvent emprunté à l'armée britannique d'occupation en Europe, ou fabriqué par des spécialistes juifs) Il me faudrait environ 300 pages pour conclure.. alors Lé-Itraot/à bientôt!
Ilan

Citation:
andre
Merci à Alain Ilan Braun pour la réponse donnée.
Une dernière question pour A.I.Braun:

Dans quel port est-ce que les 180 juifs rescapés des camps de la mort embarquèrent sur l´"IDEROS"? dans celui de marseille au chemin du retour vers Israël, ou est-ce que les rescapés se trouvaient déja à bord à l´arrivée de cette goélette au port de Tanger?

"A"

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 15 mai 2008 a 00:13

Je vois que rien n'échappe à votre curiosité! Je n'ai pas indiqué le site web car les idées que je développe sur ce site ne conviennent pas forcément à tout le monde, donc je ne le donne pas systématiquement. Mais on est libre, bien entendu, de le visiter. Je ne veux aborder ici les problèmes de "politique israélienne" beaucoup trop sensibles.. comme dans les saloons de l'West américain "on est prié de laisser au porte-manteau son Colt 44 et sa Winchester" pour boire tranquillement son demi de bière bien frais (un peu d'humour dans un monde sans amour, ca fait du bien.. dixit le Poète)
Ilan

Citation:
andre
Photo de la goelette et article sur le sujet par Alain Ilan Braun.

[peterstaaden.de]


"A"

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 15 mai 2008 a 00:18

Suzie, Merci! Votre prénom me rappelle celui de ma chère mère, disparue.
Je raconterai l'histoire, c'est promis, si le "grand ordinateur" de ce site me laisse quelques centaines de pages! Je suis extrêmement bavard avec une plume (électronique ou non) et on ne parvient pas à m'arrêter!
En tous cas merci pour ce "encore" très apprécié..
Ilan


Citation:
suzanne
tres interessant, racontez-nous tout.

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: noemi (IP enregistré)
Date: 15 mai 2008 a 10:48

bonjour Ilan

Je suis "au vert" et n'ai pas accès à ma messagerie,mais je profite d'un petit moment où mes hôtes me prêtent un PC portable pour vous dire que j'ai hâte de lire vos pages ici
Je suis contente de voir que vous vous êtes enregistré sur Darnna, et que vous avez fait connaissance avec Suzanne, qui est charmante et m'a invité deux fois chez elle, j'ai ainsi pu visiter Puzzuoli par deux fois, la Solfatare, le Musée de Naples et le théâtre antique de la petite ville de Puzzuoli sous toutes ses facettes, bien sûr

A bientôt
Amitiés
Liliane Braun

Lili

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 16 mai 2008 a 03:13

Bonjour à vous, Liliane,
Profitez bien du "vert"! Mais attention "un "vert" ça va, mais "deux verts" attention au dégâts! (Oye, comme on dit de ce côté, quelle mauvaise blague)
Suzanne: je n'ai lu que sa remarque bien sympa, mais je ne connais pas la personnalité qui se trouve derrière. Je n'ose pas demander.. mais comme vous dîtes qu'elle est charmante, je vous crois sur parole!
Ce qui m'intrigue au plus haut point, c'est que vous écrivez "invitée deux fois chez elle, j'ai ainsi pu visiter Pozzuoli par deux fois.. Attendez! c'est vraiment incroyable, on parle bien de cette même localité dans la baie de Napoli? Je n'arrive pas y croire car, vous l'avez compris, mes recherches mènent à cet endroit très particulier puisque c'est là que nos "rescapés" ont embarqué pour la Terre d'Israël! Peut-on décemment parler alors de "hasard"? Franchement! Non, je n'y crois pas.. D'ailleurs, dans le judaïsme, dans la Torah, rien ne ressemble au "hasard" car tout est (déjà) ECRIT.. eh oui, tant pis pour les sceptiques!
Pozzuoli? Vraiment? Mais je VEUX TOUT SAVOIR SUR VOTRE VISITE LA-BAS! Car j'ai vraiment besoin de détails, d'informations sur le lieu. J'ai une histoire assez étrange à ce sujet, dont nous parlerons probablement un de ces jours.. un lien mystérieux existant entre Pozzuoli et la ville de Césarée (Qesarya) en Israël!
Bon, il me faut attendre (avec impatience) votre retour sur notre planète pour reprendre cette discussion.
Profitez bien de votre "vert" mais avec modération (attention: blague avec risque de vert-glas)
Ilan
Citation:
noemi
bonjour Ilan
Je suis "au vert" et n'ai pas accès à ma messagerie,mais je profite d'un petit moment où mes hôtes me prêtent un PC portable pour vous dire que j'ai hâte de lire vos pages ici
Je suis contente de voir que vous vous êtes enregistré sur Darnna, et que vous avez fait connaissance avec Suzanne, qui est charmante et m'a invité deux fois chez elle, j'ai ainsi pu visiter Puzzuoli par deux fois, la Solfatare, le Musée de Naples et le théâtre antique de la petite ville de Puzzuoli sous toutes ses facettes, bien sûr

A bientôt
Amitiés
Liliane Braun

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: ilanbra (IP enregistré)
Date: 16 mai 2008 a 03:24

Suzanne,
Je me permets de vous re-contacter, suite à la remarque faite par notre amie Liliane.. voir son dernier message. Je dis peut être une bêtise, mais habitez-vous en Italie? Puisque Liliane évoque Pozzuoli, je me pose naturellement la question. Si vous habitiez cette région, cela m'intéresserait bigrement car vous pourriez, peut-être, m'aider ou me conseiller dans mes recherches concernant la période 1945-46? Mais cela n'est qu'une proposition, sans aucune obligation!
En tous cas merci d'avance de me donner une réponse,
Amicalement,
Ilan

Citation:
suzanne
tres interessant, racontez-nous tout.

Ces bateaux inconnus tel l'Exodus qui tentaient d'accoster en Palestine...
Posté par: noemi (IP enregistré)
Date: 16 mai 2008 a 09:51

cher Ilan
je réponds brièvement à la place de Suzy, je suis encore en vacances
Suzy habite à quelques km de Puzzuoli, dans un village; je lui ai rendu visite en juillet dernier et en avril dernier; outre sa sympathique compagnie et celle de son mari charmant, j'adore l'Italie et je suis folle d'archéologie je fais donc d'une pierre deux coups quand je vais la visiter
J'ai des tas de photos de Puzzuoli de ces deux voyages, et si vous remontez le tchat "café Darnna", (2 mois en arrière environ)il y a une photo de Suzy et moi devant les ruines du centre ville de Puzzuoli
Je suis allée à Césarée en 2006 et j'ai aussi fait des rafales de photos sur le site archéologique, ma passion première, nous avons donc des vies croisées, outre nos patronymes et les étranges incidences sur ce nom , dont vous m'avez fait part
Près de Puzzoli, le site grec de Cumes m'a laissée KO debout de tant de beauté et de vestiges en bon état dont l'antre de la Sybille, mais c'est une autre histoire;sûrement, elle vous intéresse aussi, et ce coin d'Italie qui a été le siège de la Magna Graecia , bien avant l'époque de JC ...le raflé....

Je dois quitter mon poste, à bientôt cher Ilan

PS:
SUZ .... BELLISSSIMA...FAIS UN PASSAGE DANS CETTE RUBRIQUE PREGO

Aller à la page: 12Suivant
Page courante: 1 of 2


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'