SOUVENIRS, SOUVENIRS... :  DARNNA.COM
Nostalgie du Maroc, nos voisins et amis d'enfance. Les differents quartiers ou nous habitions... 
Aller à la page: PrécédentPremière...7891011121314151617Suivant
Page courante: 16 of 17
TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 13 avril 2008 a 18:21





Jacqueline Boyer
Chanteuse française
Né à Paris le 21 avril 1941


Biographie de Jacqueline Boyer

Née Eliane Ducos, Jacqueline Boyer gagne en 1960 le concours Eurovision de la chanson pour la France en interprétant 'Tom Pillibi' sur une musique composée par André Popp et des paroles de Pierre Cour. C'est cependant en Allemagne que sa carrière prend un réel envol. Elle enregistre en allemand plus d'une vingtaine de 45 tours et participe à de nombreuses émissions de télévision. Jacqueline Boyer entreprend des tournées au Japon, en Angleterre, et aux Etats-Unis avec Charles Aznavour. On la voit sur la scène de l'Olympia en 1970 aux côtés de Charles Trénet, mais un accident grave la fait se retirer de la chanson jusqu'au début des années 1980. Elle revient en force avec un nouveau look et un nouvel album intitulé 'Love, love, love'. L'album, mal reçu par la critique, n'est pas diffusé sur les ondes. Jacqueline Boyer ne chôme pourtant pas ; elle participe à beaucoup de galas, remet ses succès d'outre-Rhin au goût du jour, et apparaît régulièrement chez Pascal Sevran.

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 14 avril 2008 a 12:40





La légende veut que Jean Mantelet se promenant sur les Champs Elyséees, au début des années 1950, voyant une femme sur un Vélosolex se dise "Si elles ne veulent plus se donner la peine de pédaler pour avancer, elles ne voudront plus se fatiguer à faire la cuisine à la manivelle". C'est ainsi que Moulinex aurait basculé dans l'ère du ménager motorisé.

La firme était né en 1932 d'un trait de "génie" de son fondateur, à la suite d'une histoire de grumeaux dans une purée, l'invention du moulin à légumes (il semble, d'ailleurs, en fait que cette idée soit née en même temps dans l'esprit d'un autre industriel qui déposa lui un brevet pour un engin appelé Passe-vite ). L'histoire veut donc que las des purées grumeleuses que lui servait Fernande, sa femme, Jean Mantelet mette au point dans son atelier de Bagnolet, il est le patron de la "Manufacture d'emboutissage de Bagnolet Mantelet et Boucher", la moulinette à légumes. Le 16 février 1932 il dépose le brevet n° 732 100 à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) pour son Moulin-Légumes, de cette invention naîtra la société Moulin-Légumes.

Les premiers engins fabriqués en petite quantité sont trop chers (il coûte le prix d'une journée de travail d'un ouvrier), Mantelet se lance dans la production en masse divisant le prix par deux. Le succès est immédiat et les stocks sont dévalisés. 6 000 à 8 000 moulins à légumes sortent quotidiennement de l'usine de Bagnolet ; deux millions sont vendus en moins de deux ans. Mantelet en tirera des leçons qui guideront toute sa carriére d'entrepreneur : "choisir un secteur industriel d'avenir, miser sur une production de masse, casser les prix, s'implanter dans une région pauvre, où les salaires sont bas, faire la chasse aux dépenses inutiles, dépendre le moins possible des fournisseurs et des détaillants, privilégier la recherche et la publicité" Et effectivement dès le départ , Jean Mantelet fait preuve de son sens de la "réclame" avec des slogans accrocheurs "La moulinette est au hachoir ce qu'est le Moulin-Légume à la passoire", "Le Moulin-Légume : le chevalier servant de la ménagère".




Pendant la guerre, ses ateliers fermés, Jean Mantelet invente d’autres appareils pour couper, râper, hacher le Mouli-persil, Mouli-juliennes, le Mouli-sel, le Mouli-poivre..... Entre 1929 et 1953 il déposera 93 brevets d'invention, pas tous promis à le gloire.

Au lendemain de la guerre en 1948, le Salon des Arts Ménagers rencontre un immense succès même si alors les logements ne sont pas vraiment équipés pour recevoir la plupart des appareils ménagers exposés qui sont de toutes façons hors de portée de la plupart des bourses. Les éditions suivantes acompagneront le retour à l’abondance et initieront les visiteurs à l'arrivée de la société de consommation.



TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 14 avril 2008 a 12:46





TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 14 avril 2008 a 12:47


TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 15 avril 2008 a 00:37





Jacky Moulière
Né le 15 avril 1944 dans la région parisienne, Jacky Moulière apparaît d'abord au cinéma dans des films des années 1950 à l'âge de 8 ans où il joue des rôles d'enfant comme dans "Chiens perdus sans collier" de Jean Delannoy 1955 ou "Les Assassins du Dimanche" d' Alex Joffé, au coté de Gérard Philippe.
Sa carrière discographique démarre en janvier 1963 avec un premier disque distribué sous le parrainage d'Henri Salvador. Il connait un succès immédiat grâce à une bonne adaptation de "Next Door To An Angel", morceau américain de Neil Sedaka qui devient en français "A deux pas d'un ange" qu'il présente aussitôt à Discorama..
Au printemps, il frappe fort avec le deuxième disque qui contient une fantastique adaptation : "C'est la seule fille que j'aime" des Crystals et une non moins fantastique création : "Commande Baby".
Pour l'été, c'est encore le succès avec un troisième disque contenant deux adaptations : "Un beau jour" des Chiffons, "Danse le Birdland" de Chubby Checker, et deux de ses compositions : "Valérie", l'un des tubes de cet été-là et "Ma première chanson" , agréable ballade sentimentale.
Un quatrième disque pour la rentrée 63 est enregistré avec "Lam' Di Lam'" ("Mickey's Monkey" de Smokey Robinson & the Miracles). A l'été 1964, Jacky Moulière connait encore un ultime gros succès avec le très tonifiant "Drôl'ment sympa !", sur un 45 tour 4 titres intitulé "Jacky chante Moulière"
Archimyope, les yeux bridés et la mèche brune, Moulière souffre d'énormes complexes. Compositeur d'une partie de son répertoire, ses passages à l'Alhambra, dans le spectacle de Gene Vincent, sont très remarqués.
Mais malgré ses talents de chanteur et de compositeur et malgré la qualité de ses adaptations, le succès n'est bientôt plus au rendez-vous. Il faut dire qu'à cette époque, dans la mouvance dite "yéyé", il commence à y avoir beaucoup de monde et la concurrence est acharnée.
A la fin des années 60, il gagne 900.000 Francs dans un procès qu'il intente au chanteur Christophe, où il l'accusait d'avoir plagié une de ses musiques pour écrie "Aline" ; somme qu'il reperdra plus tard quand la justice lui donnera finalement tort.

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 20 avril 2008 a 17:20





TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 20 avril 2008 a 17:21





TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 21 avril 2008 a 13:23





André Dassary

André Dassary (dont le nom véritable est André Deyhérassary), né à Biarritz le 10 septembre 1912 et décédé le 7 juillet 1987 est un chanteur français.

D'abord destiné à l'hôtellerie, il se passionne pour le sport et devient masseur professionnel — il accompagne à ce titre l'équipe de France aux jeux olympiques universitaires de 1937. Titulaire d'un premier prix de chant, d'opérette et d'opéra-comique au Conservatoire de Bordeaux, il commence véritablement sa carrière au sein des Collégiens de Ray Ventura. Captif en Allemagne au début de la Seconde Guerre mondiale, il est libéré et atteint véritablement la notoriété sous l'Occupation, notamment avec l'opérette L'Auberge qui chante (1941) et avec une chanson à la gloire du Maréchal Pétain, « Maréchal, Nous Voilà ! » — qui, après guerre, lui sera toujours reprochée, bien que son succès n'ait pas faibli par la suite. Parmi ses grands succès on retiendra particulièrement Ramuntcho (1944), une chanson de Vincent Scotto pour la musique et Jean Rodor pour les paroles. Il a été la vedette de l'opérette La Toison d'or de Francis Lopez et Raymond Vincy créée au Théâtre du Châtelet en 1954.

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 21 avril 2008 a 13:27

Chanson d'Orphée



André Dassary


Matin, fais lever le soleil
Matin, à l'instant du réveil
Viens tendrement poser
Tes perles de rosée
Sur la nature en fleurs
Chère à mon cœur
Le ciel a choisi mon pays
Pour faire un nouveau paradis
Où loin des tourments
Danse un éternel printemps
Pour les amants

Chante chante mon cœur
La chanson du matin
Dans la joie de la vie qui reviens

Matin, fais lever le soleil
Matin, à l'instant du réveil
Mets dans le cœur battant
De celui que j'attends
Un doux rayon d'amour
Beau comme le jour
Afin que son premier soupir
Réponde à mon premier désir
Oui, l'heure est venue
Où chaque baiser perdu
Ne revient plus...
Oui, l'heure est venue
Où chaque baiser perdu
Ne revient plus.

Chante chante mon cœur
La chanson du matin
Dans la joie de la vie qui reviens

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 22 avril 2008 a 13:08








TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 22 avril 2008 a 13:11






TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: sayaa (IP enregistré)
Date: 22 avril 2008 a 17:46

ces années je ne les ai pas connues moi ...

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 23 avril 2008 a 14:30

alors tu vois sayaa une bonne occasion pour toi de les
connaître a travers cette rubrique.

bisous

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 23 avril 2008 a 14:33





DANYEL GERARD : SA BIOGRAPHIE


Le temps des yéyés
Danyel Gérard, de son vrai nom Gérard Daniel Kherlakian, est né à Paris le 7 mars 1939. Il est, avec Danny Boy (Claude Piron), l'un des tout premiers chanteurs de rock français : il a commencé sa carrière en septembre 1958.

Il se fait détrôner en 1960 par Johnny Hallyday alors qu'il part pour la guerre d'Algérie. C'est en 1962 qu'il est consacré roi du twist avec Petit Gonzales, La leçon de twist et Le Marsupilami. Danyel Gérard part en tournée avec les Fantômes, les Danger's et les Champions. Il enregistre en duo avec ces derniers un 45 tours qui frappe fort en 1963 (Je). Ce disque est d'ailleurs le premier disque de la firme disque AZ. Il enchaîne alors tube sur tube : América, Memphis Tennessee, D'accord d'accord, Il pleut dans ma maison, Comme tu es jeune. Il écrit en 1964 Les vendanges de l'amour pour Marie Laforêt et Fais-la rire pour Hervé Vilard en 1966.

TOUT SUR LES ANNEES 50-60 - SUITE
Posté par: sayaa (IP enregistré)
Date: 24 avril 2008 a 18:51

super!! merci!

Aller à la page: PrécédentPremière...7891011121314151617Suivant
Page courante: 16 of 17


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'