LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent123Suivant
Page courante: 2 of 3
les vins marocains
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 21:07

La Colombie Britannique vu son climat assez clement s'est lancee ces dernieres annees dans l'industrie du vin.
Je suis arrive a un Liquor Store et devant l'embarras du choix, j'ai demande conseil a une vendeuse lui disant que j'etais nouveau ici et n'avait aucune indication sur les vins de la region.
Elle m'a propose des vins et m'a convaincu d'essayer un vin certifie pour les prochains jeux olympiques assez cher d'ailleurs.
Mais j'ai decide de n'en faire qu'a mon intuition et j'ai choisi un un vin beaucoup moins cher, me disant que si ca ratait, j'augmenterais la mise.
J'ai choisi un merlot Pellier Reserve Collection, et grande fut notre surprise de decouvrir un vin leger, agreable et naturel qui nous a rappelle les vins de notre enfance au Maroc. Une rare reussite.

Nous avons voulu en reprendre, mais il n'y avait plus que des cabernet,
la vraiment nous sommes revenus a la realite de beaucoup de vins d' aujourd'hui dans le monde, un arriere gout un peu aigre.




les vins marocains
Posté par: Jweizy (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 22:13

Bien sure des fautes de tape......comme par ex anneries n'est ce pas mon Grand whatever???? Je suis dans les vins depuis 30 ans.....toi tu dois etre dans la cave depuis ce temps.....ignoramus tu resteras.....je n'y peux rien on ne peut pas changer certaines personnes.

Quand a Gerard........pas loin de Toronto, juste a cote des chutes il y a une vallee qui produit d'assez bons vins et entre autre peut etre le plus connu des vins doux ( a part le Sauternes, Andre doit croire que c'est Sauterelles!!!!) Inniskillin....qui a la particularite d'etre vendange le jour le plus froid de l'annee au Canada.!!!! mais a Montreal, les acheteurs du Gouvernement n'aiment pas tellement promouvoir cette region anglaise!!! n'est ce pas????
J'importe des Grands Crus uniquement mais je peux te dire que dans tous les concours de vins en France ou en Amerique, ds les premiers 10 vins il y a 3 francais, 4 americains le reste entre les autes pays....Je parle bien du type Bordeaux....les bourgognes c'est autre chose.....

quand a Andre il y a la biere..........

slts
JW

les vins marocains
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 22:28

Jacques!!,

Le contenu de tes messages devient de plus en plus comqiue, continue à nous faire rire...

les vins marocains
Posté par: Jweizy (IP enregistré)
Date: 03 novembre 2007 a 23:31

Andre

Merci de ce compliment je n'ai jamais pu faire rire un imbecile !!!!!!!!!!!!!!!!!

les vins marocains
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 01:01

Bonsoir james cohen,


Les Domaines de Mr.PAGNON à TOULAL,n'ont jamais produits des vins rouges secs de SIDI LARBI.

En outre,les Domaines de SIDI LARBI qui se trouvent dans un autre térroir,entre l'oued Méllah et BENSLIMANE.

La route y menant au branchement du P.K.33 de la route n°1,Casablanca-Oujda,prendre à droite,direction Benslimane,sur plusieurs étendues de vignobles,évaluées de plusieurs kilométres avec leurs entrepôts et caves.

" EN EFFET,C'EST UN TRES BON VIN ROUGE SEC ET EN PLUS TRES AGREABLE A DEGUSTER ".

Avec mes éxcuses,james cohen,pour le goût,tu ne t'es pas tromper !!!!!

" T A R Z A N " ./.

les vins marocains
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 01:25

Bonsoir les amis.

Je ne savais pas que notre ami André produit du vin.



De l'avis de plusieurs touristes qui viennent au Maroc de part le Monde, les vins du Maroc sont de trés bonne qualité.

Voici les régions du Maroc où on produit du vin.
La région des Beni-mtir dans les environs de Meknès est la plus célèbre dans le domaine.



Quelques échantillons du vin du Maroc.




Et la cuvée du président (vin rouge) que j'adore personnellemnt à condition qu'elle ne soit pas de la saison.



"Les vins du Maroc sont réputés pour leur qualité. Une réputation qui va de pair avec la longue et riche tradition culinaire marocaine.
La vigne est un arbrisseau robuste qui a le grand mérite de produire une baie sucrée nommée « raisin » dont le suc fermenté donne du vin. Les Grecs y virent une intervention divine qu'ils attribuèrent à Dionysos, fils de Zeus, le Bacchus des Romains. Le pied ligneux de vigne, ou cep, porte des rameaux feuillés qui se lignifient et deviennent des sarments (asarmo en berbère). En dehors d'un climat chaud et assez sec, la vigne est une plante peu exigeante qui préfère même un sol pauvre, meilleur garant de la préservation de ses arômes. La qualité future d'un vin dépend de trois facteurs naturels déterminants: le climat (chaleur, hydrométrie et lumière), le sol ou terroir et l'orientation du vignoble.
On reproduit la vigne par greffage. Une souche peut vivre 80 ans. Lorsqu'elle atteint 3 ans, on est en mesure de faire les premières vendanges, mais ce n'est que quand elle atteint 20 ou 30 ans que l'on obtient le meilleur vin.
Le plant de vigne, dont il existe plusieurs variétés, est appelé « cépage ». Chaque cépage produit un vin aux caractéristiques particulières. Les conditions de culture de la vigne ont une incidence décisive sur la qualité du vin. On peut modifier considérablement son rendement en agissant sur la fertilisation et sur la taille. Au fil des siècles, les vignerons ont mis au point des techniques de culture qui optimisent les récoltes et la qualité des vins, mais qui réclament cependant des soins incessants. La plupart des vins bon marché sont des mélanges de diverses origines et certains sont renforcés artificiellement en alcool; d'où l'existence d'appellations d'origines contrôlées (AOC) qui garantissent la qualité d'un vin.

Des vins de plaisir:

Les vins d'Afrique du Nord sont des vins de plaisir dont l'équilibre et la complexité sont les témoins d'un profond respect de la vigne dans son terroir et d'une vinification soignée. Le Maroc produit des millésimes de renommée mondiale.
Ce sont les Romains qui, au W siècle après J.-C., ont introduit la vigne au Maroc. Une partie de la production est acheminée vers Rome via le port d'Ostie comme cela est représenté dans des mosaïques antiques. Mais la viticulture et la viniculture, au sens industriel du terme, n'ont même pas un siècle au Maroc où l'on produit quatre sortes de vins: le gris, le blanc, le rouge et le rosé. Avec l'invasion arabe et la prohibition islamique de toute boisson alcoolique, on cessa d'y cultiver de la vigne à vin pour ne plus produire que du raisin de table. Tout changea après l'établissement du protectorat français, en 1912. Les vignobles produisirent dès 1919, mais c'est seulement entre 1929 et 1935 que la viticulture marocaine connut, sous l'impulsion des colons français, une remarquable expansion, si bien que la vigne couvrait plus de 45000 hectares, passant à 100000 hectares en 1955. L'Indépendance n'a pas amélioré la situation. Au contraire, des décisions d'arrachage de vignes ayant été prises dans les années 1967-1968.
Les 100000 hectares de vignes de 1955 rétrécirent comme une peau de chagrin, pour avoisiner les 12 000 hectares en 1996. La production chuta vertigineusement, passant de 3 millions d'hectolitres à 400 000 hl les meilleures années. La moitié de la superficie cultivée revient à la Sodea (société d'Etat) associée à des partenaires français: la Société des vins français et des maisons bordelaises, essentiellement.
Les agriculteurs français ont entrepris de développer cette vigne à fort taux d'alcoolémie dans un premier temps en Algérie puis, par la suite, au Maroc pour couper les vins de France, notamment ceux du Languedoc à faible taux d'alcoolémie pour tirer bénéfice de ce vin généreux: ce qui leur vaut le surnom de vin médecin.

François Chabert, l'oenologue du Maroc:

L'intérêt de la viticulture marocaine est souligné dans une importante et volumineuse archive constituée par François Chabert entre les années 1925 et 1943, alors qu'il était secrétaire général de la fédération des vignerons du Maroc. Cette dernière comporte des centaines de lettres, manuscrites et dactylographiées, carnets, notes, rapports, études, etc., la plupart rédigés dans le cadre de ses fonctions à la Compagnie Chérifienne de Colonisation.
Chabert, chimiste et oenologue, s'est voué, pendant toute sa période marocaine, au développement de la viticulture et à l'amélioration de la qualité des vins marocains.
Le Maroc compte traditionnellement sept régions géo-viticoles. Casablanca et sa région, avec les vignobles des Zénatas et du plateau de Ben-Slimane, où sont produits tous les raisins qui entrent dans l'élaboration de nos vins: Médaillon, Sémillant, Siroua, Clos du Pacha. La région des Zaërs, autour de Tifflet et de Romani, où sont produits tous les raisins qui entrent dans l'élaboration des « S » de Siroua. La région du Gharb, avec les villes de Sidi-Slimane et Souk-El-Arba. La région de Meknès, de loin la plus importante au point de vue production, avec son immense vignoble sur le plateau de Tifrit où sont produits les raisins qui entrent dans l'élaboration du vin de Guerrouane. La région sablonneuse des Doukkala avec le Gris de Boulaouane, qui bénéficie d'un large succès et d'une estime internationale, et qui demeure le compagnon idéal du bon couscous marocain. Le Maroc se distingue par la production de vins casher (visés par le grand rabbin du Maroc). À ce titre, les réputés Rabbi Jacob et Guerrouane casher.., sont commercialisés en Europe et aux Amériques. Berkane et Beni Iznassen produisent aussi de bons vins, ainsi que Taza et Essaouira. Cette dernière est réputée pour son fameux Mogador (blanc) ou le rouge Val d'Argan dont l'aura a dépassé les frontières. Un vin puissant et complet, doté de grands effluves de fruits rouges et noirs très mûrs, qui se montre gras et puissant, remplissant le palais de nuances entraînant une magnifique persistance gustative. C'est un vin de très longue garde."

Le Debdoubi.




les vins marocains
Posté par: Jweizy (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 04:49

Gerard

J'ai ecrit mais la censure est passe.....je voulais simplement te dire que le Canada produit d'assez bons vins.Helas les acheteurs des vins Canadiens (que vs connaissez bien) refusent de proposer ces vins aussi bien que les vins francais.Pres de chez vous il existe (a cote de Toronto) une vallee ou on produit d'assez bons vins et surtout ou l'on produit un des plus rare au monde.La vendange de ce vin se fait le jour le plus glacial au Canada..le meilleur est Inniskillin.........cher et trop doux mais rare//////////pour que tu le saches aussi...les cepages bordelais avaient ete totalement devastes par une maladie et tout le cepage des Grands Crus de Bordeaux a ete refait grace aux ceps de la Californie et du Chilie......Egalement, dans tous les concours de vins en France et aux Ameriques, il y a presque tjours ds les 10 premiers 3 francais, 4 americains et le reste pour le reste du Monde.....Ce n'est pas moi qui vote......Les meilleurs sommeliers francais te le diront.

Si tu veux savoir d'avantage n'hsite pas !!!!
slts
jw

les vins marocains
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 06:31

Citation:
Jweizy
Andre
Merci de ce compliment je n'ai jamais pu faire rire un imbecile !!!!!!!!!!!!!!!!!

Comme je disais plus haut, le contenu "intelligent" de te messages reflète le gabari de ta personalité.. Tu es à plaindre.

les vins marocains
Posté par: andre (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 06:38

bonjour Debdoubi,

Merci pour avoir inséré cet article sur les vins du Maroc, et espérons que ceux qui sont ou étaient encore en doute de leurs réputations et de leurs qualité en soient convaincu à présent.

"A"




les vins marocains
Posté par: morgan (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 07:41

si nous parlions des vins Israeliens !
mais tout d'abord si Bacchus (Dionysos chez les Grecs) est le dieu du vin, de la vigne, de la végétation, de la danse ainsi que des plaisirs de la vie. doit reconcilier parce que le dieu du vin délivre l'esprit de tout souci


les vins du Golan,


les vignobles du Golan, qui propose un des meilleurs climats au monde pour la culture de la vigne, s'étendent sur 550 hectares..

Les caves du Golan proposent trente-cinq sortes de vins, sous trois appellations: Yarden, composée de vins de garde, avec beaucoup de cru, comme son Cabernet sauvignon, son Cabernet Merlot, son Chardonnay; les vins Gamla, composés de plusieurs cépages; et enfin les vins Golan, qualifiés de vins fruité et jeunes.




vins rouges. Leur fraîcheur, leur finesse, leur harmonie sont parfois stupéfiantes. La formidable cuvée Adom(rouge) 2001 du domaine Saslove, une propriété fondée en 1995 et située dans la région de Shomron au nord est de Tel Aviv est un bel exemple du potentiel des nouveaux vins israéliens. Ce 100% cabernet-sauvignon doté d'une robe profonde, à la juste maturité du fruit, dévoile un boisé bien géré, une structure charnue, seveuse et élégante.

Dans le même registre, le cabernet-sauvignon du domaine Margalit au Sud de Zichron Ya'acov, dans la région du Shomron. Cette superbe cuvée affiche un style plus languedocien, aux nuances d'épices et de garrigue. Le fruit est mûr et gourmand, la structure dense mais sans rusticité. Tout aussi marquée par ce caractère sudiste, la cuvée Yatir Forest du Domaine Yatir, à côté de Tel Arad, au Sud de la Judée, présente une belle concentration aromatique, des arômes de pin et d'eucalyptus associés à un fruit mûr et propre. La bouche est charnue, les tanins sont encore un peu fermes mais de bon niveau. L'élégance caractérise aussi le grand vin 2000 du domaine Castel, un assemblage de cabernet-sauvignon (70%) et de merlot (30%) élevé 24 mois sous bois. Un vin profond doté d'une belle sève complexe sur des nuances balsamiques et épicées, d'une trame de bouche harmonieuse et élégante.

Pour sa finesse, la très jolie cuvée Classico, du domaine Flam, dans le Sud de la région de Samson. Composée à part égale, de merlot et de cabernet, élevée six mois en barriques, elle séduit par sa fraîcheur et sa pureté. Enfin, les vins du domaine Yarden, sur le plateau de Golan, en Galilée, illustrent ce que l'altitude peut apporter à un vignoble dans les régions chaudes : le rafraîchissement de la nuit vient modérer le processus de maturation des baies accéléré par le soleil au cours de la journée, évitant aux vins d'être trop lourds.

Et les vins blancs ? Ils sont trop souvent techniques ou internationaux dans leur style. Il est vrai que ce pays ne possède pas de cépage autochtones, ce qui ne facilite pas la tâche des vignerons israéliens. Accordons un accessit au chardonay 2003 du domaine Tepeberg, de la Ella Valley dans les montagnes de Judée, mûr et exotique dans sa définition, avec une structure sérieuse, ample et grasse : il fixe les canons de ce que pourraient être à l'avenir les meilleurs vins blancs israéliens. Le chardonnay 2001 du domaine Castel, dans le secteur de Jérusalem en Judée, présente aussi une jolie définition après trois années d'évolution : bonne maturité de vendange et élevage sérieux donnent un vin riche, savoureux, d'une bonne acidité en finale.


allez bonne journee !






les vins marocains
Posté par: morgan (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 08:23

Sans aucun aucun conteste ,et pour etre un peu franchouairde
j'ai un faible pour le bourgogne rouge qui tourne la tete ,dans la meme region un bon vin blanc alligote
sans oublier un rose de Touraine deguste dans la cave de nos anciens vignerons
sans dedaigner toutefois un bon gris de BOuLAHOUane bien frappe.

hic !hic ! de parler de tout ca de bon matin j'en ai le tourni!






les vins marocains
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 16:00

Le millésime 2002 des Coteaux de l'Atlas premier cru.

"Les Coteaux de l'Atlas premier cru 2002 a été récompensé par les œnologues du monde entier pendant leur concours international des Vinalies.

Pour la première fois de son histoire, le royaume du Maroc vient de reconnaître la naissance de la première appellation d'un château viticole sur son territoire. Par décision du ministère de l'Agriculture du 4 janvier dernier, le château Roslane, propriété des Celliers de Meknès, peut désormais afficher sur ses bouteilles «AOC les Coteaux de l'Atlas premier cru», unique appellation d'origine contrôlée du Maroc.

La situation du vignoble est idéale. Au pied du Moyen-Atlas, dans le nord du pays, à quelques encablures de la ville impériale de Meknès, l'appellation d'origine contrôlée les «Coteaux de l'Atlas premier cru» est délimitée par des oueds. Pourtant, depuis 1998, année de sa reconnaissance, son propriétaire, Les Celliers de Meknès, n'en a pas produit chaque année. «Les conditions climatologiques ou techniques n'étaient pas encore à la hauteur de nos ambitions pour ce cru unique du Maroc, explique un responsable de l'entreprise. Nous avons, depuis, créé un château, le château-roslane, aux installations flambant neuves, tout juste inaugurées avec le millésime 2004.»

L'outil de travail est enfin digne des Coteaux de l'Atlas.
Haute ambition donc alors que les Coteaux de l'Atlas premier cru 2002 arrivent ces jours-ci en France (30 euros chez les cavistes) et méritent déjà la dégustation. Avec ce millésime, une nouvelle gamme de vins marocains apparaît, prête à défier qualitativement les plus grands crus de la scène internationale.

Les œnologues du monde entier l'ont récompensé pendant leur concours international des Vinalies: «La robe de ce tout jeune vin d'un rouge rubis aux reflets violine s'accorde parfaitement au nez d'une belle finesse et d'une rare élégance, marquée par la torréfaction et le toasté. La bouche est plutôt positionnée sur le fruit rouge mûr et les épices. La présence délicate des tanins persiste jusqu'en finale. Un grand vin en devenir qu'il faudra attendre trois ans et plus», disent-ils dès 2003.

Même si les cépages choisis ne sont pas autochtones, puisqu'il s'agit d'un assemblage de cabernet-sauvignon, syrah, merlot et cabernet-franc, le parti pris reste particulier. En le dégustant, on reconnaît l'origine du vin. «Nos vins sont avant tout des vins du Maroc. On ne désire pas faire de vins qui ressemblent aux autres», affirme Oussama Aissaoui, l'œnologue de la maison, formé à Montpellier. L'écueil de la standardisation semble donc évité.

Il laisse envisager le style des futurs vins produits au château Roslane, sacré haut lieu de la viticulture du pays. Car, ici, on trouve la seule salle d'agrément pour l'ensemble des vins du pays, le premier site de compostage d'Afrique, les dernières technologies de vinification adaptées sur mesure. L'ensemble est proportionnel à l'ambition affichée par Brahim Zniber, propriétaire des Celliers de Meknès. «On n'a maintenant plus le droit à l'erreur», constate Oussama Aissaoui, mi-amusé, mi-stressé par son affirmation.

«Le vin n'a jamais livré tous ses secrets», ajoute Mehdi Bouchaara, le directeur adjoint de la maison, l'esprit libre tout a priori, et sans cesse en éveil. Son équipe procède ainsi à divers essais, dans la vigne ou en cave. Elle travaille, par exemple, sur des cépages autochtones oubliés, ou d'autres étrangers, tels le tannat, malbec, le petit verdot et même le gewurstraminer, afin de voir comment ils réagissent par rapport au terroir. Des micro-cuves en inox ont été aménagées afin de les vinifier séparément.

L'avancée qualitative a également été permise par la récente maîtrise du froid, pendant les vendanges chaudes du mois d'août. Avant d'être conduite jusqu'aux cuves thermorégulées, la vendange est rafraîchie pendant trois jours dans d'immenses réfrigérateurs. Ensuite, tout est là pour bien travailler: trois tables de tri vibrantes et pressoirs pneumatiques. De quoi rompre avec le passé et faire taire les sceptiques.

A l'origine de toute cette aventure: un vigneron, comme se définit ce patriarche de quatre-vingts ans passés, Ibrahim Zniber. Accessoirement, ancien conseiller du roi Hassan II, il est aujourd'hui le premier employeur du pays, grâce à la holding qu'il dirige, comprenant diverses activités comme celle du maraîchage. Mais la vigne reste sa passion des débuts. Il se souvient du temps du protectorat, où il livrait ses vins à la France afin d'enrichir la production de l'Hérault. «Nos vins n'existaient alors que comme vins médecins», précise-t-il.

Il fallait sa détermination, son énergie et surtout beaucoup de moyens financiers pour parvenir à une reconnaissance internationale des vins fins marocains. Reda Zniber, son fils à la trentaine flamboyante, n'hésite pas à déboucher les premiers millésimes de la maison, conservés dans «le couloir de la mémoire», qui mène aux nouvelles caves, disposées à accueillir trois mille fûts de chêne (français) et trois millions de bouteilles, afin de démontrer la progression de leurs efforts. La preuve est indiscutable.

Depuis le jardin arabo-andalou du château Roslane, au milieu duquel un bassin bleu partage un massif de rosiers blancs, le regard de Reda se pose au loin: «C'est ma vue préférée», avoue-t-il. Palmiers au premier plan. Puis, une mer de vigne s'étend à plus de sept cents mètres d'altitude, au pied des collines du Moyen-Atlas. Les Celliers de Meknès possèdent ainsi un vignoble de près de 1 400 hectares, en appellation d'origine garantie (AOG) Guerrouane (dont le 2002 de leur domaine de Walima, souple et friand, est d'un rapport qualité-prix époustouflant 4 euros environ) et Beni M'Tir, sans compter l'AOC les Coteaux de l'Atlas.

Au mois de janvier, le vent souffle, la neige tombe. Plusieurs centaines de personnes, emmitouflées, taillent la vigne et arrachent les sarments, destinés à être broyés sur la plate-forme de compostage. Un vignoble bien vivant. Convoité, comme les immenses puits disséminés qui l'abreuvent, il est gardé la nuit par des hommes à cheval. Conjugaison de finesse, raffinement et exotisme, les vins du Maroc pourront ainsi justifier leur positionnement sur une scène mondiale déjà bien encombrée."


Source: Le Figaro

Le Debdoubi

les vins marocains
Posté par: morgan (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 17:07

merci le Debdoubi,je ne connais pas tellement bien les vins marocains
le pays tellement grand regorge de tresors le vin en est un.


les vins marocains
Posté par: Jweizy (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 17:24

Andre

je suppose que tu ne connais pas ta peprsonalite, n'ayant aucune, juste des "garbages" comme on dit ici.....le pays le plus connaisseur en vins.....mais dans ta petite tete et entourage tu dois etre le plus connaisseur de la betise humaine since elle commence par toi !!!
Sujet clos
Si tu as du courage et autres choses tu peux me contacter directement sur mon email...que je ne cache pas.....

laissons les gens discuter de leurs connaissances sur les vins.......heureusement qu'il existe des personnes qui aiment le vin....
Merci
Jacques Weizmann

les vins marocains
Posté par: morgan (IP enregistré)
Date: 04 novembre 2007 a 17:52

il est bien dommage de constater que vouloir faire plaisir
enfin bref ,vous avez dit dommage comme c'est dommage
ma connaissance en vin darlett est bien minime j'aime bien boire un bon vin ,un verre suffit .
d'ailleurs ca suffa je ne vais pas entamer de polemique






Aller à la page: Précédent123Suivant
Page courante: 2 of 3


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'