LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent12
Page courante: 2 of 2
Re: Louis-Hubert LYAUTEY (1854-1934)
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 12 mai 2005 a 00:29

2

SOLY







27 JUILLET 1934 MORT DU MARECHAL LYAUTEY
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 27 juillet 2005 a 08:15

27 JUILLET 1934 MORT DU MARECHAL LYAUTEY

En 1912 ,celui qu’on allait surnommer Lyautey l’Africain devenait le premier résident général de France au Maroc.
Né à Nancy, le 17 novembre 1854.
Comme nombre de ses ancêtres, Hubert Lyautey se destina très tôt à la carrière militaire et entra à Saint-Cyr en 1873.

Hubert Lyautey n’était pas encore maréchal de France quand il fut élu à l’Académie française, le 31 octobre 1912, au fauteuil d’Henry Houssaye par 27 voix. Il ne fut reçu qu’après la guerre, le 8 juillet 1920, par Mgr Duchesne.
Le maréchal Lyautey, résident général de France au Maroc de 1912 à 1925, occupe indéniablement une place toute particulière dans le légendaire colonial français. Et le nombre des études qui lui ont été consacrées en témoignent tout à fait.


Mort en France, le 27 juillet 1934, Lyautey fut enseveli à Rabat. En 1961, sa dépouille devait être ramenée en France pour être déposée aux Invalides,En 1934 peu de temps après le décès du maréchal Lyautey, un des principaux collaborateurs de L'Afrique française, l'organe du comité de l'Afrique française et du comité du Maroc, J. Ladreit de Lacharrière publia une première bibliographie qui rassemblait à la fois les publications de Lyautey et les études qui lui avaient été consacrées.La statue équestre du Maréchal Lyautey, envisagée à la mort de Lyautey en 1934, est inaugurée en 1938 au centre de la Place de la Victoire appelée aussi Place Administrative, (l'actuelle place Mohamed V),En une nuit de novembre 1955, à l'issue des accords de la Celle-Saint-Cloud, la statue est déplacée de quelques centaines de mètres et entre dans le jardin de l'Hôtel du commandement militaire qui est, depuis 1959, le Consulat Général de France.

pour moi,qui suis nee ,bien apres sa mort,Lyautey represente pour moi,le parc lyautey,la statue,lyautey,le lycee lyautey,le college lyautey,et vous ?

soly









Re: 27 JUILLET 1934 MORT DU MARECHAL LYAUTEY
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 27 juillet 2005 a 08:32

la ville de Kenitra,est devenue le 12 aout port lyautey en 1912 sous le regime du protectorat francais.
[www.carphaz.com]

[www.portlyautey.com]

en 1911,port lyautey n'etait qu'une kasba enfuie par le sable,aujourd'hui,c'est une tres jolie ville,exactement comme c'est le cas de la ville d'ashdod ,ou il y avait des dunes de sable avant de devenir ,ce qu'elle est aujourd'hui.

[crdp.ac-reims.fr]

soly






Re: 27 JUILLET 1934 MORT DU MARECHAL LYAUTEY
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 27 juillet 2005 a 20:47

(Louis Hubert) Nancy, 1854 - Thorey, Meurthe-et-Moselle, 1934.) Maréchal de France. Issu d'une fa­mille de militaires lorrains, le jeune Lyautey maintient la tradition en entrant à Saint­Cyr en 1873 puis à l'école d'application d'état­major deux ans plus tard, avant de servir en 1877 dans la cavalerie, son arme de pré­dilection.
Les nécessités du service l'obligent cepen­dant à gagner ses grades en Algérie, au Tonkin puis à Madagascar, où Gallieni apprécie les qualités de ce chef d'escadron qui le seconde comme chef d'état-major.
Colonel en 1900, général de brigade en 1903, divisionnaire en 1907, Lyautey opère dans le Sud algérien puis sur les confins marocains, où il se signale par son humanité et son grand respect pour les traditions indigènes.
Après avoir dirigé le loe corps à Rennes, le général est désigné pour gouverner, en 1912, le nouveau protectorat du Maroc*. Par sa droiture, sa grande expérience des tra­ditions nord-africaines, sa brillante intel­ligence, sa chaleur communicative, le rési­dent général gagne l'estime du sultan et de son entourage, contribuant à pacifier le pays malgré les intrigues allemandes et développant l'économie d'un territoire encore féodal.
Les arcanes de la vie politique parisienne lui paraissent trop déloyales pour qu'il prolonge au-delà du mois d'avril 1917 une fonction de ministre de la Guerre proposée par Aristide Briand au mois de décembre précédent.
Le bàton de maréchal récompense en 1921 une oeuvre solide à laquelle Lyautey a mis tant de coeur.
Certains d'ailleurs prennent ombrage de cette sorte de pro­consulat. Aussi la victoire du cartel des gauches, en 1924, marque-t-elle le début d'une disgràce que précipitera, l'année sui­vante, la révolte d'Abd el-krim.
Le maré­chal va dès lors consacrer tous ses efforts à perpétuer la vocation éducatrice de la France aux colonies, le succès de l'exposi­tion de 1931, au bois de Vincennes, repré­sentant pour lui le couronnement d'une carrière qui fut avant tout un apostolat.
Membre de l'Académie française depuis - 1912, le maréchal s'était fait remarquer, entre 1891 et 1900, par ses écrits sur le rôle social de l'officier et sa mission éduca­trice dans les territoires d'outre-mer.
A la suite de l'accession du Maroc à l'indépen­dance, le corps du maréchal a été ramené de Rabat à Paris et déposé aux Invalides aux côtés des autres grands serviteurs de la France

soly













Aller à la page: Précédent12
Page courante: 2 of 2


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'