LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent12345Suivant
Page courante: 3 of 5
Re: " LES PROMOTEURS "
Posté par: arair (IP enregistré)
Date: 30 juin 2007 a 13:22

Bonjour cher ami Tarzan,

Je ne viens pas souvent dans notre Darnna bien aimée mais je pense que tu as du remarqué mes sporadiques et dérisoires post sans intérêts particuliers qui sont juste pour le fun!
Sans exagération car je ne suis pas "marseillais" casablancais et j'adore les gens du midi! (Rire) Tu vas me dire que c’est un peu du kif kif... Non sérieusement, tu es une mine de renseignements auto-étayée, un véritable globe trotter... Rabbi yhafdek amen! Ceci dit, je ne sais pas s’il est possible de profiter de toi je veux dire de tes nombreuses connaissances pour me conseiller sur les possibilités d’acquisitions de quelques biens immobiliers sur Casa, Jadida ou fédala. Je ne suis ni promoteur encore moins spéculateur, je suis simplement une sorte de samaritain qui veut rendre service en renseignant quelques amis retraités victimes du virus de la ruée vers notre pays bien aimé! Je ne peux leur donner des demies vérités... Mes amis n’ont ni les moyens ni la prétention de vouloir mener une vie mondaine marrakchia! Je pense que tu m'as bien compris!
chalom chabbat.
arair

Re: " LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 01 juillet 2007 a 01:16



Cher ami arair,

Je pense que tu me demandes des renseignements sur les opportunités des affaires en vente d'immeubles de rapport.

Les affaires intèrrèssantes sont bien déjà accaparrées par des gros affairistes,qui payent au plus cher,pour ensuite en faire démolition.

Le mètre carré se trouve rare dans ce périmètre Casablancais.

Je conseille tes amis retraités,de venir voir eux-même sur place et visiter les agences immobilières,pour pouvoir se faire une idée,si les offres d'affaires sont valables.

Ton ami.


" T A R Z A N " ./.

Re: " LES PROMOTEURS "
Posté par: derka (IP enregistré)
Date: 01 juillet 2007 a 16:36

Arair
à Marrakech et Agadir les prix de l'immobilier ont flambé et d'une façon sans precedent, ils ont doublé en une année et ça continu de monter.
Les appartements selon leur standing et leur emplacement commencent à 7500 dh le metre carré et vont jusqu'à plus de 12000 dh le metre carré.
Pour les bas salaires les logements sociaux construits par des organismes tel que l'Erac sont rafflés par des richards qui les revendent au double ou au triple du prix, c'est une honte.

Re: " LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 04 juillet 2007 a 00:12



arair et derka,

Tout à fait,la spéculation sur le batiment va bon train.

Même les petits bourgs de la Chaouïa-Ourghdira sont devenus méconnaissables.

Des lotissements fractionnés en petits lots,vendus aux particuliers pour y construire des 100/120 m2, magasin + 1er et 2ème étage presque du même style.

En titre d'éxemple,Souk El Had Oued Méllah au Km.30 de la route Ben Slimane

Du pareil,en lôtissement au Souk Jemmâa El Fédalatte du km.36.

Et le prix du m2 construit n'est encore donné !!!!!!.......

Plus ça va et plus c'est intennable,alors pour les bas salaires,c'est à revoir ?????

" T A R Z A N " ./.

Re: " LES PROMOTEURS "
Posté par: arair (IP enregistré)
Date: 04 juillet 2007 a 17:02

Bonjour mes amis,

C’est vrai qu’à ce rythme là sa peut être intenable! Voire l’arnaque en prime, j’imagine...
Dire que la "Riba" l’usure, le bénéf. exagéré "h'ram"... On ne peut donc construire des richesses ni sur les sentiments ni sur la foi! C’est lamentable... Je suis un peu naïf!
Merci chers amis pour l’éclairage.
Cordialement.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 00:25

- LE GACHI -


L'erreur ou la bétise humaine font perdre beaucoup de temps et d'argent.

Un promotteur très puissant est en train de finir une réalisation d'un groupe d'immeubles assemblés en un seul lôt de tèrrain,donnant sur trois rues diffèrentes dans le quartier"LIBERTE".

Sur une portion de rue,il y eu fait par un architécte,deux plans différents,l'un sur une construction de 3 étages en façade et 2 étages en retrait de façade soit 5 étages.

L'autre plan figure cinq étages de façade apparente.

L'entrepreneur a entrepris les travaux de construction sur la base donnée du premier plan,une fois la construction finie,la commission de visite des lieux par le service topographique de la CONSERVATION FONCIERE qui détient le second plan homologué dans le dossier,qui comporte les 5 étages en façade.

La commission a refuser le permis d'habiter,cause non conforme au plan homologué.

L'entrepreneur a été obliger de redémolir les deux étages en retrait pour modifier et faire selon le plan retenue par la commission.

" QUEL GACHI,BIEN DOMMAGE POUR CET ARGENT PERDU,CE NE DOIT PAS ETRE DE L'ARGENT GAGNER A LA SUEUR DU FRONT(hallal)".

" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 16 août 2007 a 23:55

- PROMOTEURS-EGORGEURS -


J'ai citer ci-dessus le groupe d'immeubles qui faisait l'objet de l'erreur humaine au sujet des constructions non conforme au plan homologué par la Conservation Foncière.


Il s'avère que le promoteur ne se décide pas à vendre les appartements,

il désire attendre les plus values,le temps est en sa faveur,tous les jours,le prix du mètre-carré monte en flèche.

Des 7.000 dhs au mètre-carré,il passe actuellement à 10.000 dhs.

Le promoteur n'est pas si bête,il attend l'arrivée des retraités Français qui désirent s'installés au Maroc.


Je ne savais pas qu'on pouvait gagner de l'argent sur tous les"tableaux" !!!!!!......

" LA CHANCE QUI DANSE "!!!!!!!!!

" L'ARGENT QUI PARLE " !!!!!!!!.......


" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 03:00

- N'EXISTE PLUS A JAMAIS - ADIEU LUX-BAR !!!! -

Démolition par le promoteur d'un groupe d'immeubles à un seul étage,construit dans les années 1920,en façade d'angle se trouve le CAFE" LUX-BAR",d'une très belle décoration,situés sur la rue Hadj Amar Riffi,ex Franchet D'Espérey sous les n° 118-120-122-124 et 126,et avec la rue Emile Gros,ancienne rue de Lunéville,sous les n°37-39-41-43-45-47 et 49.

Soit en deux lôts juxtaposés d'une superficie totale de 4.500 m2,valeur actuélle à 12.000 dhs le m2.

ADIEU LE FAMEUX LUX-BAR,l'ambiance d'antan,avec ses kémias à l'apéro.

Le rendez-vous des chasseurs et des fontionnaires,avec sa belle pergola en fer forgé,sa tèrrasse type méridional,genre pastis et jeux de boules.


ANNUAIRE DE TELEPHONE DE 1937 :

A 42.93 CAFE LUX-BAR , n° 37,rue de Lunéville.



" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 23:50

- LE RENDEZ-VOUS DES CHASSEURS N'EST PLUS A PARTIR DE CE JOUR,LE 24 AOUT 2007, ADIEU POUR TOUJOURS LE CAFE"LUX-BAR" de la rue de Lunéville angle avec la rue Hadj Amar Riffi. TOUT EST DEMOLI.
t.JPG

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 30 août 2007 a 04:28

UNE SEMAINE DEJA !!!!!!!


Et,le groupe d'immeubles a disparu,démolition terminé.

Le bulldozer travaille pour les chargements des camions-bennes,il y en a trois qui font la navette pour le déchargement des gravats à 15 kms de là,à la carrière de MEDIOUNA.(durée du parcours 2 h 00 environ).


Il y a sur le chantier,un chef superviseur avec 4 à 5 manoeuves pour trier les fers à béton récupérables à 1 dh le kilo.

Et faire aussi le triage de grosses pierres,lesquelles seront réutilisées dans d'autres chantiers de construction.

Les portes, les fénêtres,les volets et toutes les boiseries ont été récupées et vendues en bloc à un férrailleurs pour 40.000 dhs le tout.

Je ne peux dire,qui aurait acheter la jolie"PERGOLA" du café ????

Le chanceux d'acheteur ne se vantera pas,et gardera jalousement son secret caché de l'objet et du prix d'achat,sûrement pour" une bouchée de pain".

En tous les cas,en ce moment,à part les bruits du bulldozer,toutes les ménagères de l'environnement sont moroses et sur les nerfs à cause des nuages de poussières qui arrivent en vague de chaque instant,ces poussières sont les invitées des appartements et se posent facilement sur les voitures soupoudrées,lesquelles changent déséspèréments de couleur.

" LE QUARTIER EST DEVENU INSALUBRE !!!!!! ".

" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: jano (IP enregistré)
Date: 02 septembre 2007 a 00:00

Article du journal "Le Monde"
Le site est splendide. Un paysage de collines cuites par le soleil, des champs de blé qui attendent d'être retravaillés. Au loin, la touche verte d'une forêt d'eucalyptus. Pas un bruit, sauf celui d'un vent chaud. Pas une habitation hormis, deux fermes et un haras oublié. Pas un être humain mais des centaines de sangliers qui déambulent en groupes sur les rares chemins de terre.


Nous sommes sur la commune d'Oum Azza, à moins de 30 kilomètres de Rabat, la capitale marocaine, et de son agitation. Et cette proximité va bouleverser le destin de cette terre oubliée d'Oum Azza : une ville nouvelle va surgir ici, sur ce domaine agricole de plus de 3 000 hectares, soit la moitié environ de la surface de Paris. Elle s'appellera Bab Zaers.

Les plans de masse en sont déjà dessinés. L'administration a donné un premier feu vert de principe. Les capitaux devraient suivre.

"L'été prochain sera donné le premier coup de pioche. Les habitants commenceront à s'installer dans trois ans. Et d'ici quinze ou vingt ans, 80 000 personnes vivront ici", assure celui qui est le coordinateur du projet, l'économiste Benabderrazik El-Hassan.

SOUCI D'AUTONOMIE

La démographie commande. Posée en bord de mer, corsetée par le chapelet de villes qui l'entoure, Rabat est à l'étroit. Les loyers y sont devenus prohibitifs tandis que l'agglomération n'en finit pas de s'étaler. Sa population a plus que doublé en une décennie. D'où les projets de villes nouvelles. Bab Zaers n'est pas le seul. Sur le même axe, l'Etat a lancé les travaux de Tamesna, une ville-champignon qui, à terme, accueillera 250 000 habitants.

Qu'est-ce qui fera l'originalité d'Oum Azza ? Peut-être ce souci de ne pas être une cité-dortoir, mais une ville autonome. "On ne veut pas que la transhumance soit la règle. Près de 70 % de la population vivra sur place", assure M. El-Hassan.

Le futur parc industriel - orienté vers les services - en emploiera une partie. D'autres travailleront sur les exploitations agricoles qui nourriront la population locale.

Souci d'autonomie aussi en matière d'eau, une denrée de plus en plus rare. En 2008, commencera la construction d'une douzaine de petits barrages qui recueilleront l'eau de pluie pour permettre à Bab Zaers d'être autosuffisante.

"On veut peser le moins possible sur les services publics, dont les moyens dans les pays du tiers-monde sont limités. On a travaillé dans ce but avec des cabinets indiens. Dans leur pays, ils sont confrontés au même problème", dit l'architecte du projet, Tarik Oualalou, présent au Maroc, en France et aux Etats-Unis.

Hormis l'élargissement de la route qui mène à Rabat et le renforcement du réseau électrique, l'Etat n'aura pas un dirham à débourser. Les travaux d'infrastructures sont pris en charge par la société d'aménagement privée, tout comme les bâtiments publics de la future ville (école, centre de santé, poste de police et de gendarmerie). Ils seront soit loués à l'Etat soit cédés à titre gratuit (mosquées).

"Nous avons offert plusieurs dizaines d'hectares pour une future université. Le site se prête à l'installation d'un campus convivial", ajoute M. El-Hassan.

Pour le reste, le schéma est plus classique. Une fois les infrastructures de base achevées (routes, réseau d'eau, d'assainissement...), la société d'aménagement du site va progressivement vendre des parcelles que lotiront des promoteurs.

"Le cahier des charges sera strict", affirme M. Oualalou. Il y aura beaucoup de verdure, pas de barre de béton ni d'immeubles de plus de quatre ou cinq étages. "Il fera bon vivre dans cette ville où toutes les couches sociales seront représentées", dit-il.

"PRINCE ROUGE"

Le côté piquant de l'affaire tient à l'identité du père du projet, qui n'est autre que le "prince rouge", Moulay Hicham, le cousin germain du roi Mohammed VI, avec qui il entretient des relations distantes et compliquées.

Propriétaire des terrains de la future ville avec d'autres membres de sa famille, Moulay Hicham assure qu'il n'aura guère de mal à mobiliser des investisseurs marocains et étrangers pour financer les travaux d'aménagement (150 millions de dollars pour la première tranche) et faire venir des promoteurs. Il sait que rien ne pourra se faire contre la volonté de son royal cousin.

Si la ville nouvelle sort de terre, elle scellera peut-être la réconciliation entre les deux hommes.
Jean-Pierre Tuquoi
Article paru dans l'édition du 02.09.07.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 02 septembre 2007 a 01:10

Bonsoir jano,

C'est encore une surprise désagréable que je viens de ressentir.

Cela ne m'étonnes pas,les titres de propriétés du défunt de père,ressortent du fond de tiroir,pour refaire surface,et de faire fructifier ces térrains dans la vente des nouveaux amménagements structurés en l'état d'habitats dortoirs qui concrétisent en une nouvélle ville"MEGAPOLE".

Evidemment,les circuits financiers sont aux aguets de ces nouveaux projets lucratifs,de par le monde entier affluera les capitaux néccessaires pour cette création.

S'il n'y a plus de sangliers,qu'est ce qu'on mangera à la place ?????

Même les "belotts" vont disparaîtrent dans ce même cas.

Les éspaces commencent à devenir rare,comme en France,tout devient en étroit.


Merci de ton téxte.

" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: jano (IP enregistré)
Date: 05 septembre 2007 a 09:06

bonjour,
je crois qu'on n'a pas fini avec tous ces promoteurs, je ne sais pas ce que le peuple marocain va profiter de tous ces projets
Autre article paru dans le journal le Monde d'aujourd'hui

"Une pluie de pétrodollars venue du Golfe stimule l'immobilier et le tourisme marocains


Leurs émissaires défilent en rangs serrés à Rabat, Tanger ou Marrakech. L'immobilier et le tourisme ont leurs préférences. Pas une semaine ne passe sans qu'on apprenne le lancement d'un nouveau projet, le plus souvent mirobolant : les pays du Golfe investissent massivement au Maroc. En tête du peloton : les Emirats arabes unis, suivis par l'Arabie saoudite puis, presque à égalité, par le Qatar, le Koweït et Bahreïn. Les chiffres annoncés donnent le tournis. Ils sont parfois surévalués, mais le phénomène est réel : une pluie de pétrodollars s'abat aujourd'hui sur le royaume chérifien.


Cette manne inespérée, le Maroc la doit principalement aux conséquences du 11-Septembre 2001. Depuis les attentats contre New York et Washington, les pétromonarchies ont les plus grandes difficultés à placer leur argent dans les pays occidentaux. Or, avec la hausse continue des cours du pétrole, elles ont des sommes colossales à investir. Résultat : les pays du Golfe se tournent désormais vers des pays "frères", dont le Maroc fait partie. Le roi Mohammed VI entretient d'excellents rapports avec ses homologues princiers du Moyen-Orient.

Pour la seule année 2007, les investissements directs étrangers (IDE) au Maroc devraient s'élever à quelque 3 milliards de dollars (contre 500 millions de dollars par an au milieu des années 1990). Les deux tiers de ce montant sont originaires de l'Union européenne, le dernier tiers des pays du Golfe. Les Européens (Français et Espagnols en tête) restent donc les premiers investisseurs étrangers au Maroc, mais peut-être plus pour longtemps. "Les investissements arabes sont à la hausse de façon continue. En 2008, je prévois que l'Europe et les pays du Golfe seront à égalité", déclare Hassan Bernoussi, directeur des investissements au ministère marocain des affaires économiques et générales.

Ce sont des entreprises émiraties qui raflent, à l'heure actuelle, les plus gros projets, la plupart du temps en partenariat avec la Caisse marocaine de dépôt et de gestion (CDG). Le géant immobilier Emaar vient de donner le coup d'envoi d'une importante station touristique non loin de Tanger, baptisée Tinja. Une véritable petite ville, avec 2 500 maisons de grand luxe, des clubs de sport, des hôtels, des magasins... Au total, il y en a pour plus de 1 milliard de dollars d'investissement. C'est ce même groupe Emaar qui va s'atteler, début 2008, à réaménager la corniche de Rabat (12 milliards de dollars, sur sept ans), construire une station de ski à Oukaïmeden, dans le Haut-Atlas, et mener trois autres projets touristiques, notamment du côté de Marrakech.

HORS D'APPELS D'OFFRES

C'est une autre société émiratie, la Dubaï Holding, qui a obtenu (toujours en partenariat avec la CDG) l'exploitation et le développement de l'estuaire du Bouregreg, entre Rabat et Salé. Et c'est encore Dubaï qui va exploiter la future zone franche du nouveau port de Tanger.

La capitale régionale du Nord fait l'objet de bien des convoitises. Qatari Diar s'apprête à donner, tout près de Tanger, le premier coup de pioche d'un complexe ultraluxueux, s'étalant en front de mer, sur 2,5 kilomètres, le long de l'océan Atlantique. Pour faire mieux que Tinja, la réalisation de son rival émirati, le groupe qatari projette de construire un golf de 18 trous, un centre équestre, un centre de conférences ("le plus grand d'Afrique", annonce-t-il), et une "vraie-fausse" casbah où l'on fabriquera et présentera l'artisanat marocain. Parmi ses autres projets, l'aménagement du port d'Asilah, sur la côte atlantique, et de l'immobilier de standing à Marrakech et à Agadir. Coeur de cible : la riche bourgeoisie marocaine, autant que les retraités espagnols, français et britanniques fortunés.

Aux critiques qui font remarquer que ces fabuleux contrats sont conclus hors appels d'offres et publication - en infraction avec le code des marchés publics du royaume - les responsables marocains répondent qu'ils veulent gagner du temps et qu'ils ont retenu "des références internationales incontestables". La ruée actuelle sur le Maroc, font-ils valoir, est une "aubaine" qu'il ne faut pas laisser passer. "L'objectif du Maroc est d'atteindre les 10 millions de touristes en 2010 (contre 6 millions en 2005). Nous devons donc augmenter rapidement notre capacité d'accueil", souligne Hassan Bernoussi, avant d'ajouter : "Grâce aux investisseurs du Golfe, nous sommes en passe de réussir notre pari."
Florence Beaugé"

Je pense que la région Nord est en train de subir ce que le sud de l'Espagne a déjà fait, le bétonnage de toutes ses côtes pour accueillir des touristes le temps d'un été, avec tous les problèmes écologiques et humains qui que cela sous-entend
jano

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 06 septembre 2007 a 05:14

Bonsoir jano,


Alors,parconséquent nous allons être submergés de"PETRODOLLARS",les pauvres et les modestes auront comme prime d'être inviter à déguerpir de leurs logements qu'ils ont occuper durant leur vie et même celles de leurs parents,avec comme prime d'évacuation des lieux,une modique somme d'argent,qui ne permèttra pas de pouvoir se loger au même montant initial.

Ils devront payer un nouveau loyer éxorbitant,n'est pas en rapport au salaire perçu mensuellement,celui-ci servira à correspondre à la nouvelle somme de loyer à payer.

Que leurs resteraient pour vivre indéçamment ?????

Déjà que les salaires ne correspondent pas au niveau de vie actuel.


" IL Y A DE GRAVE DANGER ECONOMIQUE ET POPULAIRE,SI LE SOCIAL N'EST PAS PROTEGER " .


" T A R Z A N " ./.

" LES PROMOTEURS "
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 27 septembre 2007 a 03:08

- LE GARAGE DE NANCY DEMOLI -


CASABLANCA - SEPTEMBRE 2007 :


L'ancien GARAGE DE NANCY n'est plus de visu.

Tous les curieux qui désirent s'aventurer à présent dans la rue de Nancy,ont la surprise de voir la piqueuse martelait la couche de roc au 4éme métre de profondeur,d'où un nappe soutèrraine fait irruption.

N'empêche que ce garage ne parraîssant pas important de visu,il apparaît aujoud'hui en tèrrain nu,d'une superficie assez importante.

La façade de ce térrain sur rue,représente 20 mts sur une largueur de 30 métres,dont 600 m2,pour éventuéllement faire un splendide immeuble de plusieurs étages avec rez de chaussée et sous-sol bien entendu(obligatoire),ordre d'une nouvelle loi municipale en vigueur,pout toutes nouvelles constructions.

Pour tous les lecteurs et membres de darnna,vous invite à cette participation.

" T A R Z A N "./.




Aller à la page: Précédent12345Suivant
Page courante: 3 of 5


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'