LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent1234567891011Suivant
Page courante: 9 of 11
DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 04 septembre 2007 a 14:50

Merci elide pour cette information mais je suppose que ton voisin ne parle pas francais, n'est-ce pas ?

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: elide910 (IP enregistré)
Date: 04 septembre 2007 a 17:00

non il ne parle pas francais je lui parle du forum

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 05 septembre 2007 a 10:49

Je te remercie pour ton aide. Il est vrai qu'il est difficile de trouver des informations concernant certaines époque et j'avais déjà idée qu'il ce pourrait qu'il y ait plus d'info en Israel en lisant l'article du judaica hebraica (en Anglais)concernant Debdou. Je pense qu'un contacte de ce genre serait trés enrichissant pas uniquement pour moi mais aussi et surtout pour les habitants de Debdou.Car il y a une coupure entre l'historiographie établie par les chercheurs de la région et ce qu'il doit réellement exister. En ce qui me concerne je m'interesse surtout à l'événementiel et tout ce qui englobe les tendances générales au niveau socio-économique. Le culturel je laisse ça à d'autres mieux formé dans leur discipline.Je pense qu'il s'agit la du patrimoine commun à tout les debdoubis. C'est pour ça que je pense que si contacte il y a cela doit obligatoirement passé par les autorités communales pour qu'ils prennent conscience de la chose et que ça commence à bouger de ce côté ci.

Je vais bientot faire ma rentrer à Paul valéry et je vais tenter de m'informer avec un prof pour voir ce qu'on peut faire de notre côté.

En ce qui concerne Vidal Serfaty. Oui je pense qu'il serait intéressant de voir ce qu'il sait. Je vais vous passer le courriel d'un ami sur Debdou qui a étudié le sujet de prés pour voir ce qui va en ressortir

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 06 septembre 2007 a 16:02

Sandokan, merci pour tous ces details. J'ai transmis le lien a cette rubrique a Vidal Serfaty et esperons qu'il possede quelques references ou articles ou nous dirigera vers d'autres.

Merci a toi et bonne chance




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 10 septembre 2007 a 12:13

Merci à toi aussi.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: zaoui (IP enregistré)
Date: 01 octobre 2007 a 17:01

salut
je viens de parcourir ce forum et je tiens tout d'abord a vous remerciez pour tous ce que fous faites ou dites sur debdou.je suis né dans ce magnifique village que j'ai quité a l'age de 7 ans mais j'y retourne tous les ans.
je suis originaire d'une tribu de la gaada (zouas).si je peux vous aidez n'hesitez pas.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 11 octobre 2007 a 09:23

Je vous conseil d'allé faire un petit tour sur le forum yabiladi.
Je réactualise régulièrement le sujet:

[www.yabiladi.com]

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 06 novembre 2007 a 07:38

J'ai recu par email ce message en espagnol que je place ici avec la photo et il me semble qu'il s'agit la de determiner plus ou moins, l'epoque a laquelle cette tombe a ete construite.

Citation:
es posible pepueda facilitar datos de la fotografia adjunta, tumba de debdou
muy agradecido
carmelo garcia
melilla españa



DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 06 novembre 2007 a 21:11

Bonsoir darlett.

Cette tombe se trouve à une dizaine de Km de Debdou en direction de Taourirt.
Elle n'est pas loin de la route goudronnée ( une cinquantaine de mètres ).
Il s'agit d'un vieux cimetière qui date de l'époque d'Abou al Hassan, sultan de la dynastie mérinide qui régna de 1331 à 1351 surnommé le Sultan Noir.
C'est sous son règne que fut construite la Kasbah de Debdou dont il ne reste que des vestiges.

Voici une autre photo de ce cimetière et les ruines de la kasbah.



Les ruines de la kasbah à 1000 m d'altitude.



Lieu de recueillement des sultans de Debdou.



Le Debdoubi.




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 07 novembre 2007 a 16:54

Merci beaucoup Le Debdoubi pour ces explications detaillees. J'ai fait suivre a la personne concernee ces informations et voici sa reponse.


Citation:
muy agradecido por su informacion
atentamente
carmelo garcia




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: sbilya (IP enregistré)
Date: 29 novembre 2007 a 16:51

pour plus d'information sur debdou
[www.sbilya.com]

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 30 novembre 2007 a 10:50

Je tien à préciser que c'est moi qui est rédigé chaque article de ce site concernant Debdou. Contrairement à ce qui est écrit!
Parcontre la mise en forme c'est pas moi!

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: nadori (IP enregistré)
Date: 26 décembre 2007 a 18:10

Debdou , aoujourd'hui est une petite localité qui vit sur les vestiges d'un passé très brillant ,un passé où les memebres de deux confessions vivaient dans une harmonie et un respect sans égale. Une existence , riche d'échange et de partage . Une mémoire où même les contes , les mythes , les légendes se ressemblaient à merveille . Une langue travesrsée par des composantes aussi bien berbères qu'Hébraiques.

De ma jeunesse de collègien , j'ai lu quelque part , malheureusement , je ne me souviens pas bien de la référence , que lors d'une crise économique sévère ,vers la fin du reigne des WATTASSIDE , les sbirs su Sultan de FES auraient organisés des POGROMS dans la petite ville et avaient astreint sa population de confession juive à l'exil vers les régions de sud. la petite ville amputée d'une partie de sa population , fut témoin d'une aggravation de sa position économique.Dans le temps , elle était un passage obligé de tout le transit caravanier à destination des petits ports du nord du MAROC OU à destination des villes de l'oriental et celles d'Algérie.Après l'exil de sa population juive , l'artisanat a connu un grand effondrement et les caravanes eurent un grand mal à s'assurer sur place les services d'un transit , jadis très prospère.

C'est les notables et les grandes familles de la ville avec à leur tête des CHOURFAS ( personnes dotées d'une sainteté vu leur descendance du prophète ) qui partirent sur les traçes de leurs confrères et les conviaient à retourner dans leurs foyers .


La ville de DEBDOU a , par la suite , connu un recul conséquent de la chute du commerce caravanier et l'essor d'une ère nouvelle avec l'instauration du protectorat.

Sous le protectorat , la ville était un poste d'avant garde pour les militaires français , une sorte de sentinelle permettant le contrôle des tributs de l'oriental marocain.

Svp s'il y a des DARNETS qui pourront me confirmer ce fait historique en m'orientant sur des rférences historiques .MERCI à tous et toutes les DARNET(ES)

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: hannahrp (IP enregistré)
Date: 27 décembre 2007 a 13:28

Il faudra que je visite Debdou une fois !
Hannah !

Coucou au pasage à Debdoubi !

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 07 janvier 2008 a 10:36

Nadori, une parti de ton discour a attiré mon attention.
Tu dis que:

"vers la fin du reigne des WATTASSIDE , les sbirs su Sultan de FES auraient organisés des POGROMS dans la petite ville et avaient astreint sa population de confession juive à l'exil vers les régions de sud. la petite ville amputée d'une partie de sa population , fut témoin d'une aggravation de sa position économique".

J'ai apprit que dans le courant du XVIIème-XVIIIème siècle une partie des famille de notables de Debdou ( les cohen entre autres) sont partis vers Dar Mechal,durant une période d'une centaine d'année. Avant de retourné à Debdou après la chute de ce "royaume". Je n'en connaissait pas vraiment la raison de ce départ. Il est possible que ces pogroms y ont contribués. Toutefois, il serait exagéré de dire qu'ils soient tous partis d'un coup. Sinon comment expliquer, le fait qu'ils soient encore présent au début du siècle dernier?
Par contre il est vrai qu'après la dynastie saadienne, Debdou connu une déchéance sur le plan politique. Je ne serai pas aussi affirmatif pour dire sur le plan économique. Quoique, après le développement des empires Portuguais et Espagnole, les routes caravanières furent peu à peu délaissés pour les voies maritimes... Il y a un moment déjà j'ai trouvé un document numérisé de la BNF (en français) parlant du commerce avec les "etats barbaresques" durant la seconde moitié du XVIIIeme siècle. Il semble (bien que je pense que les chiffres soient largement exagérés) que Debdou y tenait encore une bonne place. Il faut que je retrouve les références... De toute façon la place faite au juives, ne leur permettaient pas d'être trop expensif au sujet de leur richesse.De plus,les routes n'étaient pas sûr dans un pays encore divisés. Mais je suis pourtant sur est certain, qu'il doit rester des documents de comptabilités quelque part. Il est clair, que cette économie s'organiser en réseau par l'intermédiaire des familles. Le document de Nahum Sloush y fait allusion. Les familles vivant à l'exterieur de Debdou sont tout aussi nombreuses que celles qui vivaient à Debdou même au début XXeme . Ceci explique cela est nous aide à comprendre comment le commerce a pu se développer. Sans réseau éfficace de part et d'autre, il est impossible de faire du commerce éfficacement.

Aller à la page: Précédent1234567891011Suivant
Page courante: 9 of 11


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'