LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent1234567891011Suivant
Page courante: 7 of 11
Vestiges d'une synagogue et de l 'ancien Mellah de Debdou
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 16:59

me voici sur le site. si quelqu'un veut discuter de Debdou je suis la. Avec qund meme un petit délai d'attente en ce moment.



othman

Vestiges d'une synagogue et de l 'ancien Mellah de Debdou
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 17:05

Magnifique Sandokan, merci de ta presence

Dans ton courrier, tu me parlais d'un certain ouvrage d'un Eliyahou Marciano sur Debdou. Comment peut-on se procurer ce livre ?




Vestiges d'une synagogue et de l 'ancien Mellah de Debdou
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 17:07

Regrettable de ne pas faire une lettre à l'UNESCO en tous cas merci
SANDOKANB*%

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Sandokan (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 17:42

Ce livre est quasiment introuvable. Moi meme j'ai du me contenter de photocopies d'un autre gars qui avait lui meme photocopié la version d'un autre qui avait eu les photocopies qui lui avaient été faites par quelqu'un qui habite en France qui les a commandés au Canada . il lui a fallu un an pour se le procurer. Il en existe deux exemplaires à la bibliothéque nationale du Canada. Cependant j'ai pu remarquer que outre les détails généalogiques concernant l'ascendance tribus juives de Debdou, la quasi totalité des sources utilisés sont des réédition d'articles plus ou moins réactualisés existant déjà. A cela s'ajoute une compilation de photos (assez récentes) prises sur le terrain.bien que depuis le temps, le site c'est encore dégradé. Ou de documents diverses ex: ketubo, contracts etc.


un programme de rénovation est de recherches archéologiques à été prévus en ce qui concerne la kasba Mérinides de Debdou. Mais je ne sais pas de ce qu'il en est du reste. De toute façon il veulent faire de cette ville un site touristique et je pense quand meme qu'ils vont y mettre les moyens. Mais rien n'est moins sur vu le temps qu'ils leur ont fallu pour installer de simple égouts. L'ancien réseau daté de la période colonial! Mais j'ai confiance les gens d'ici savent la valeur des choses.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 22:09

Bonsoir darlett.

Le livre a été édité au canada et tu le trouveras facilement là-bas.

Voici les références:


TITLE(S): *Une nouvelle Séville en Afrique du Nord : histoire et généalogie des Juifs de Debdou (Maroc) / Eliyahou Marciano


PUBLISHER: [Montréal] : Éditions Élysée, [2000?]
DESCRIPTION: xviii, 317 p. : ill., cartes, portr. ; 26 cm + 1 plan du cimetière de Debdou.

NUMBERS: ISBN: 088545099X :

SUBJECTS: Juifs--Maroc--Debdou Généalogies
Juifs--Maroc--Debdou--Histoire
Rabbins--Maroc--Debdou Biographies
Debdou (Maroc)--Histoire


Bonjour othman.

Merci beaucoup pour tes photos de Debdou que tu as envoyées à darlett pour les placer.

Peut-on parler de la source de Debdou sans parler des juifs? ça serait injuste.

Une chose est certaine et personne ne peut prouver le contraire: Les premiers habitants de Debdou sont des juifs.
Pourtant eclairés, illuminés, léttrés et cultivés, ils n'ont pas parlé de leur histoire: Peut-on les envouloir pour cette négligence? Oui.

Si de ton côté, tu as fait des recherches sur le sujet, moi, je connais un peu l'histoire de Debdou.

Le 19ème siècle a vu une guerre tribale à Debdou entre les deux grandes fractions: les "Fraouna" d'un côté et les "M'rassane" d'un autre.

Les "Fraouna" occupaient le centre de Debdou et bien sûr la source. Ils étaient composés par les ouled youssef, les ouled Abid, lakiadid avec à leur tête les ouled Kaddour.
Les "M'rassane" étaient composés par les habitants de la kasbah, les ouled Amara et lamsalla.
Les juifs étaient les alliés des "Fraouna", ils ne faisaient pas la guerre mais ils la finançaient. en contre partie, ils avaient la protection des 'Fraouna" dont faisaient parti mes ancêtres.

Mes ancêtres et les juifs:
Partie Nord de la source.



Toutes les femmes que vous voyez sur cette photo sont des juives à part ces deux Messieurs qui semblent être des musulmans vu leur costume.

La femme qui s'envat et qui nous tourne le dos, est une juive. Elle va emprunté en toute sécurité le "zerdab", un passage obligé sous le fort de mes ancêtres (Côté de mon père) que vous voyez. Ce fort était connu sous le nom de "Ksar Ouled Abid". Juste en face se trouve la mosquée occupée par les ouled Amara, ennemis à mes ancêtres et faisant partie des "M'rassane".
C'est à côté de cette mosquée que fut tué le grand père de mon père "Ahmed ben Moussa" alors qu'il essayait d'occuper cette mosquée avec sa milice.

Partie Sud de la source.







Regardez bien ces Dames et ces jeunes sur les 3 dernières photos et dites moi si elles ne sont pas toutes juives à part cette dame en blanc. ça vous donne une idée sur ce que représentait cette source pour les juifs.
Je vous assure, je vous confirme et je le jure que cette source a tari juste après leur départ de Debdou. Et si quelqu'un dit le contraire, je suis encore vivant pour témoigner.

Au loin, en haut et à gauche sur la dernière photo vous voyez un fort: c'est celui de mes ancêtres (côté de ma mère).
Ce fort situé sur les hauteurs dominait une bonne partie du mellah et la source, en plus de tout le quartier "Lakiadid". De ce côté là, les juifs étaient aussi en sécurité.
Le propriètaire de ce fort qui existe jusqu'à nos jours était le grand père à ma mère. Il s'appelait "Hadj Dahmane": Guerrier et chef spirituel, il était le maître incontesté de toute la fraction "Fraouna".
Il fut assassiné en 1893 dans une embuscade en plein centre du mellah, alors qu'il sortait de chez un ami juif.
Son assassin s'appelait "Lachâal" de la tribu des "beni raiss" situé dans la banlieue de Debdou.
Lachâal fut recherché activement par la milice de mon ancêtre assassiné.
Capturé à Rechida dans la région de Guercif, il fut ramené à Debdou attaché à la queue d'un cheval et lapidé jusqu'à sa mort au lieu dit: "Sadraya".

Les juifs ont pleuré la mort de mon ancêtre parce qu'ils étaient sous sa protection.
J'ai en ma possession un manuscrit authentique déposé en 1894 par le juge "Hadj Abdelaziz ben Tahar" qui decrit l'assassinat de mon ancêtre et le deuil des juifs.
Si quelqu'un le veut, je le mets à sa disposition.

Encore des juives à la source.


Le Debdoubi.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 15 août 2007 a 22:23

Le Debdoubi, tu es une veritable perle precieuse et il suffit qu'on souleve une question concernant Debdou et la region de Debdou pour qu'immediatement, tu sortes de ta manche un tas de details passionnants.

J'ai ete contacte recemment par Sandokan qui fait un travail de recherche minutieux et qui avec l'aide d'un gars qui fait sa these de doctorat et un autre etudiant, sur (si j'ai bien compris) cette region, son histoire et la presence juive dans cette region. Ils font un travail de recherche et assemblage de documents, inedits parait-il en hebreu pour transcrire le tout sur un livre qu'il prepare lui-meme.

Je trouve ce projet passionnant et je pense que tu es en mesure d'apporter une contribution importante a ce projet.

Merci encore de tout coeur pour les coordonnees de ce livre et je vais demain meme essayer de me le procurer. Je vous tiendrai au courant.

Amities et merci encore pour cette somme d'informations formidables
Darlett

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 16 août 2007 a 02:45

Bonsoir les amis de Debdou,

Ce fut un plaisir réel de parcourrir ce sujet qui détaille en bien authentique du passé historique.

De cette miraculeuse source où abondait une eau pure,qui donnait l'intèlligence à ses sujets.

Lesquels sont aujourd'hui dans les meilleurs postes de responsabilités,ingénieurs,médecins,politologues,historiens,P.D.G.d'entreprise installés dans divers pays.


DEBDOU EST UN BON EXEMPLE,MAIS RESTE TOUJOURS L'INCONNU DE LA PLUPART DE NOS LECTEURS.

FAIRE REVIVRE DEBDOU........A SES HABITUDES.


" T A R Z A N " ./.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 18 août 2007 a 15:46

Debdoubi et Sandokan bonjour,

J'ai ete hier a la bibliotheque Nationale de Montreal pour y rechercher justement ce livre dont vous parlez :

"Une nouvelle Séville en Afrique du Nord : histoire et généalogie des Juifs de Debdou "(Maroc) / Eliyahou Marciano

et c'est incroyable mais ce livre est en consultation uniquement dans une section a part de la bibliotheque et il faut en faire la commande une semaine a l'avance !

...alors j'ai commande cela et on m'avertira par telephone lorsque le livre sera sur place. C'est donc effectivement un veritable tresor et je comprends bien Sandokan qui a tant de difficultes et qui se contente de photocopies. Si je peux photocopier, je le ferais aussi.

Curieux qu'il n'y ait pas une reedition ?? Peut-etre parce que le livre n'est pas suffisamment commercial !




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 22 août 2007 a 00:13

bonsoir.

Grande première au Maroc : la truffe noire de la variété dite mélanosporum a été implantée à la ferme «Tifzouine» située à 1700 mètres d’altitude sur les hauteurs du plateau de la Gaada, surplombant la petite agglomération de Debdou.

Pour se rendre compte de la valeur de ce produit extrêmement recherché, il suffit de voir tout l’engouement qu’il suscite, en France notamment, où la truffe donne lieu à de véritables bourses et circuits d’échanges occultes et où le prix du kilogramme, lorsque le produit est haut de gamme, frôle les mille euros.

Il convient d’explorer et d’optimiser les futurs débouchés pour la truffe noire du Maroc, qui aura peut-être pour label «Truffe de Tifzouine», appelée à figurer en bonne place sur les cartes des restaurants les plus prestigieux de par le monde.

Lisez l'article sur:

[www.aujourdhui.ma]

Le Debdoubi.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 02:33

Ce texte parait sur la couverture du livre d'Eliyahu Marciano - "La nouvelle Seville en Afrique du Nord" et je le place ici car il exprime avec des mots justes et admirables cet exode massif des Juifs de Debdou hors du Maroc et le retour au silence de cette ville si animee autrefois.



"Quelle est solitaire, la ville naguere si peuplée" (Lamentations 1:1)

Autrefois, altière, aujourd'hui dechue.

Jadis célèbre, maintenant deserte.

Elle n'est plus que ruine, vestiges tenaces relégués dans l'ombre du silence ; et dignement, elle affronte sa solitude, chasse l'ennui et vainc la peur en murmurant ses confidences, chuchotant quelque souvenir obsédant.

Dans l'immensité de l'oubli, elle s'éclipse comme les rayons furtifs du crépuscule...

Le soleil de Debdou s'est couché.

Pourtant la-bas, derrière les nuages, noyé dans l'horizon, il brille toujours et darde ses plus beaux rayons, sa plus rougeatre lumière.

Envolée, oui, mais l'âme juive de Debdou brille de mille feux ailleurs.

Un mythe ? Peut-être. Un souvenir ? Aussi.

Mais Debdou est plus que cela : c'est un passé glorieux, un âge immortel qui n'attendait que l'audace d'un auteur et la témérité d'un éditeur pour rejaillir et exhiber ses plus belles perles. Car Debdou a couvé les plus illustres sages du Judaisme marocain, qu'on le sache !

Le drame, hélas, est que certains d'entre nous l'ignorent. Or connaitre ses racines, c'est savoir d'où l'on vient, par-la même, apprendre à mieux se connaitre. Et, bien sùr, éprouver un plaisir ineffable : celui de se glisser discrètement dans le tableau qu' ébauche cet ouvrage ; se laisser envouter par la magie du décor ; decouvrir au fil du texte passionnant l'histoire d'une ville, les sagas de familles, les figures de proue, les détails pittoresques de la tradition, les généalogies ! Bref explorer, le soufle coupé, les arcanes d'un héritage qui nous attend peut-être depuis longtemps.

Elie David Marciano






DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 02:44

Et voici la couverture du fameux livre dont vous parliez plus haut
d'Elihayu Marciano


(en consultation uniquement a la bibliotheque nationale de Montreal
et je me demande bien pourquoi !)




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 23:37

Bonsoir darlett.

Merci beaucoup pour la peine que tu te donnes et l'effort que tu fais sur cette rubrique.

Enfin, un homme, un vrai juif Marocain, un brave, un courageux, qui met en relief l'histoire oubliée des juifs de Debdou en particulier et celle de Debdou en général.

Mon cher Elie je te salue et te remercie pour ce livre sur cette nouvelle séville en Afrique du nord qui est Debdou.

Par contre j'en veux beaucoup à nos amis juifs de Debdou qui sont partis sans Adieu ni au revoir et qui jusqu'à maintenant aucun d'eux ne s'est manifesté sur ce forum.
Ont-ils oublié leurs racines? ont-ils oublié cet eden qui est Debdou et qui fut autrefois le royaume de leurs ancêtres?
Franchement, je suis déçu.

darlett:

Sur la couverture du livre, au premier plan, c'est l'ancien cimetière juif que je connais très bien, je suis passé des centaines de fois à côté et je l'ai traversé plusieurs fois.
C'est une énigme, il est là depuis ????.

Avec la permission de mon amie Pénélope, je place une photo complète de ce cimetière qu'elle a prise très récement.



sur ce qui suit, un extrait de ce qu'était la vie juive à Debdou.




A suivre...

Le Debdoubi.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 24 août 2007 a 23:54

Merci Debdoubi pour ces belles paroles, mais ce que j'aimerais savoir c'est si tu es en possession de ce livre ?
En le feuilletant, je me suis rendue compte que c'etait une communaute prestigieuse qui s'y trouvait. Il y avait enormement qui etaient des "megorashim", descendants d'Espagne.

Et aussi, j'ai repris sur "culture et traditions" la photocopie des tombes qui se trouvent actuellement au cimetiere de Debdou. (dans cimetieres du Maroc)

Je vais placer ici meme des photocopies que j'ai faite du livre mais c'est beaucoup et je choisirai suivant l'interet.




DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 25 août 2007 a 22:59

Bonsoir darlett.

Non, je n'ai pas le livre, mais j'ai beaucoup entendu parlé de ce livre.
Ce volume a reçu les éloges de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI qui a adressé à l'éditeur une lettre de félicitations.

Une chose curieuse! partout on parle de Albert Bensoussan et Eliyahu Refael Martsiano comme associés à ce livre alors que tu parles de Elie David Marciano.

Suite aux pages précédentes:





Avec la permission de mon amie Pénélope voici encore quelques photos de cet eden, de ce paradis et de ce havre de paix qui est Debdou.
Nous sommes à une altitude de 1600 mètres: Tafrant.





Un resto en pleine nature qui domine Debdou de 1600 m d'altitude.


Une piscine à côté


Et voilà la Kasbah des mérinides. les juifs y étaient dit-on à une certaine époque.



Si vous voulez vivre longtemps venez dans cette Kasbah.
Il y'a un quartier à côté de ces remparts et voilà un homme qui habite ici. Il a 107 ans: Attachez vos ceintures. c'est le doyen des habitants de Debdou. Il connait tous les juifs de Debdou du 20 ème siècle. Son fils était mon instituteur dans les années 50 du siècle dernier. Il s'appelle Mohamed Dadi et il se porte très très bien. Encore des années à vivre.



A suivre...

Le Debdoubi.

DEBDOU Vaut le detour
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 28 août 2007 a 22:29

Bonsoir.

J'espère que ma contribution à ce sujet puisse apporter quelque chose.
J'espère aussi que mes compatriotes juifs de Debdou puissent connaître l'histoire de leurs ancêtres dans cette region du Maroc qui est Debdou, peu connue même par les Marocains.

Je fais cavalier seul et Votre silence me décourage.

Dans le mellah de Debdou, il n’y a pas moins de onze synagogues, dont certaines achèvent de s’effriter.


Suite aux pages précédentes.





Le Debdoubi.

Aller à la page: Précédent1234567891011Suivant
Page courante: 7 of 11


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'