LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: PrécédentPremière...345678910111213Suivant
Page courante: 8 of 13
Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: P'tite Marie (IP enregistré)
Date: 01 avril 2007 a 15:37

Exceptionnelles ces photos de la fête des cires et très enrichissantes pour quelqu'un qui ne connaît pas cette fête. Vous êtes un As Le Debdoubi et une personne vraiment très serviable. Chapeau.

--- Je ne suis pas P'tite Marie, mais le voisin.

--- Avant-hier, P'tite Marie est tombée dans sa maison et s'est cassée un fémur. Pour le moment, elle est hospitalisée. Ensuite, il y aura de la rééducation. A 84 ans, c'est une sale affaire.
Son mari, qui regardait votre forum encore plus souvent qu'elle, continuera à le faire.

--- Merci Darlett pour vos voeux de bonnes fêtes de Pâques. Votre fraternité est merveilleusement chaleureuse, même pour une personne qui ne croie pas... MERCI.



Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 01 avril 2007 a 16:46

Oh je suis desolee d'apprendre que P'tite Marie a eu un accident. Se casser le col du femur est une mauvaise chose et j'en connais quelquechose par ma mere qui a eu le meme incident.
Il faudra reeduquer et faire tellement d'exercices pour recuperer mais totalement necessaires. Je souhaite de tout coeur qu'elle se retablisse rapidement et svp transmettez-lui de notre part notre amitie et notre sympathie.

Et a vous cher voisin, je vous remercie pour preter si volontiers votre ordinateur et finalement en vous lisant, je constate que c'est parce que vous etes egalement tres sympa et gentil.

Je vous souhaite egalement d'excellentes fetes de Paques et une bonne sante toujours et merci pour votre presence parmi nous. Il est vrai que le Debdoubi que je remercie encore, nous permet ainsi de jeter un coup d'oeil sur un folklore magnifique que je ne connaissais pas personnellement.

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: mamie (IP enregistré)
Date: 01 avril 2007 a 17:19

Bonjour,

Je viens d'ouvrir mon ordinateur pour lire le forum quelle fut ma surprise de lire que p'tite Marie est tombée.

Je vous remercie de nous prévenir que p'tite Marie s'est cassé le col du fémur, c'est drôlement ennuyeux il va lui falloir beaucoup de réeducation. Surtout souhaitez-lui bon courage et dites lui que je l'embrasse bien fort.

Je prense que son mari, vu que vous dites qu'il va sur le forum, nous donnera de ses nouvelles.

Amicalement et à bientôt.


Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 01 avril 2007 a 20:24

Bonsoir Le Debdoubi,P'tite Marie,darlett et mamie.


Je suis désolé que notre doyenne P'tite Marie de darnna a eu un accident,je lui souhaîte une bonne remise en état avec rééducation pour qu'elle puisse de nouveau nous écrire et avoir de ses nouvelles.

Je remercie son aimable voisin,qui nous a pu,nous répondre à sa place ainsi que son mari.

Grâce à darnna, mamie a ouvert son ordinateur,et qui a pris connaissance de la mauvaise nouvelle.

Je remercie darlett d'avoir été présente et attentive et de s'associer à cette malheureuse circonstance.

Et je n'oublie pas notre aimable et serviable Le Debdoubi,qui a fait hier des merveilles,plus qu'éspèré,j'admire ces 15 photographies aux mille couleurs,riche en événement,dû sans pareil,je peux placer Le Debdoubi N° 1 reporter photographe de l'année 2007 pour notre darnna.

Tu as pu réussir à saisir toutes les prises de vue et d'en centrer.

De voir cette population de joie et de liesse à s'associer à cet événement solannel,reflette le plaisir d'admiration parmi nous les darnneurs attentifs et fidèles.

" T A R Z A N " ./.

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: slaoui (IP enregistré)
Date: 02 avril 2007 a 02:08

Que dire.......je suis ému !

Je suis marocain musulman, de salé, j'ai 20 ans. Et depuis longtemps je me demandais ou étaient passés tous ces juifs marocains avec qui ma grand-mère avait d'excellents rapports

Ma grand-mère vit à l'ancienne médina de salé, à souk laghzal, mon oncle vit près de bab lamrissa/antar, mon autre oncle vivait au quartier pépinière avant qu'il aille à sala Jadia/nouvelle salé, la nouvelle ville bâtie à quelqus kilomètres de salé. M. LE debdoubi, dernière photo que t'avais mise sur la page 8, c'est juste derrière toi ou se trouve mon quartier,les bâtiments jaunes,pour vous rafraîchir un peu la mémoire.
Moi je vis à quartier rizk, qui se trouve à tabriquet, près de la gare salé tabriquet, je ne sais pas comment on l'appelait avant mais bon, il n y'a que deux gares à salé, tabriquet et la gare salé médina (celle qui est à côté de Baruk).

Bref, si vous revisitez salé, vous ne saurez pas perdu

J'ai étudié dans un collège à côté du PAX de salé (voir page 8)


M. le Debdoubi, jolies photos de la fête des cires


ET bon rétablissement à p'tite Marie

A bientôt.








Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: itri (IP enregistré)
Date: 02 avril 2007 a 21:02

bon retablissement p'tit marie

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: ETTEDGUI ALBERT (IP enregistré)
Date: 03 avril 2007 a 18:28

bon retablissement a petite marie.

les photos de sale sont superbe
amities albert e

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 03 avril 2007 a 23:09

Bonsoir.

Allons les ami(es), un peu d'histoire, fini les souhaits et les voeux de fêtes.

" Pendant l'occupation de la zone située autour de Salé par Moulay Idriss I, la majorité de la population était composée de chrétiens et de juifs. Elle avait embrassé la nouvelle religion L'Islam. Plusieurs traditions évoquent cependant, qu'un certain nombre de la population juive ne s'était pas converti à l'Islam. Les uns se réfugièrent au Sud du Maroc et gardèrent dans leurs histoires orales le souvenir de leur premier séjour à Salé, tandis que les autres restèrent dans la région et étaient peut être parmi les éléments qui vinrent habiter Salé pendant sa reconstruction par les Banou Achara. Ibn Ali, l'historien de Salé, nous fournit une intéressante narration sur les origines de la communauté juive de Salé.

On dit que les juifs vivaient à Salé depuis bien avant l'arrivée des Arabes. La communauté juive continua à être prospère après la conquête. Et leur quartier dans la cité était l'un des plus importants et le mieux situé, allant du Nord à l'Ouest de la vieille Ecole de Médecine Mérinide, les quartiers actuels de Bab Husayn et du Mellah Al Qadim, " Le vieux quartier juif". A la suite de l'inquisition espagnole de 1492, beaucoup de juifs vinrent s'installer à Salé, aussi bien dans d'autres villes du Maroc. Ils apportèrent avec eux les raffinements de la civilisation andalouse. Plus tard au 16ème S., quatre cent veuves furent expulsées du Portugal, et l'on raconte qu'elles avaient rejoint leur coreligionnaires à Salé. Expertes en broderie, spécialement avec du fil d'or et d'argent. Elles travaillèrent ensemble, et apprirent leur art aux autres femmes de la cité, Musulmanes et juives.

Ibn Ali continua à dire que du 13ème au 18ème S. la communauté juive était toujours florissante. Tout le commerce et les banques étaient entre leurs mains. Et ils étaient souvent appelés à occuper des postes importants dans le gouvernement, spécialement en tant qu'ambassadeurs auprès des puissances européennes. Les dynasties régnantes leur ont fait continuellement confiance. C'est ainsi, qu'au début du 18ème S. Moché Ben Attar issue d'une famille célèbre de Salé, était le principal banquier du Sultan Alaoui Moulay Ismaïl, de ses hommes de savoir et de ses marchands. Il signa un traité pour le Sultan avec l'Angleterre en 1721 et était en même temps (Le Najid ) c'est-à-dire le chef de la communauté juive de tout le Maroc. Sa maison qui toujours située au centre de Bab Hussayn (Dar Ben Attar), actuellement école de jeunes filles était un palais. Ibn Ali cite également qu'il devait y avoir un ancien cimetière juif, parce qu 'il avait découvert une pierre tombale dans les jardins de Bettana avec l'inscription en Hébreux "Ci-gît Amar Ben Hayout, ministre des Finances de l'Empire Chérifien".

Les sources historiques de notre rapport corroborent bien cette image. Des études faites sur les différentes communautés juives de Salé montrent que Salé était l'un des centres directeurs d'étude et de commerces. Néanmoins, la communauté juive de Salé semble avoir été instable et ses dirigeants en mouvement constant entre les cités importantes de l'Afrique du Nord et l'Europe. Ils se comportèrent mal avec certains dirigeants, pendant des moments durs, e. g., Ghaylen qui était à la tête de toute la région du Rharb, vers les 1660. Et on dit, qu'il avait maltraité les juifs de Salé, et qu'il avait forcé plusieurs d'entre eux à quitter la ville. D'autre part, Moulay Rachid, le premier Sultan qui avait occupé Salé au nom de la dynastie Alaouite (En 1667) "avait beaucoup de considération pour la population juive" d'après certaines sources dans un autre sens, la population juive était aussi instable, dès que les conditions naturelles et économiques empiraient dans certaines villes. Elle émigrait vite vers d'autres villes.
C'est ainsi que pendant les périodes de la famine à la fin du 17ème S., nous apprenons que beaucoup de juifs de Meknès et Fès vinrent s'installer à Salé où les effets de la famine se sentaient beaucoup moins. Ces mouvements généraux vers Salé ou partant de Salé pouvaient bien être également partagé à la fois par les Musulmans et les Juifs. Cependant l'instabilité des communautés Juives du Maroc apparaît avoir été bien beaucoup plus grande que celle des Musulmans. Le grand réseau de contacts et d'alliances parmi les larges communauté Juives facilitait ces déplacements de ville en ville, et de pays en pays. Miège a montré que la mobilité et les réseaux de relations des Juifs marocains leur permettaient de jouer un rôle essentiel dans le commerce du 19èmeS., entre le Maroc et l'Europe.

Cependant, leur rôle en tant qu'intermédiaires au Maroc et pour le Maroc avait un long précédent historique.

L'activité commerciale des Juifs de Salé du 16ème au 18ème S. offre un grand exemple sur cette question. Une source d'origine française de 1681, e. g., donne l'impression qu'il y avait beaucoup plus de juifs que de Musulman à Salé, car presque tout le commerce du pays était entre leurs mains. La majorité du commerce en armements semble passer entre les mains des Marranos (juifs de péninsule ibérique qui prétendaient avoir embrassé le catholicisme pour échapper à l'inquisition) . Ils s'étaient installés à Amsterdam et à Salé après leur expulsion de la péninsule à la fin du 16èmeS. Parmi la communauté juive de Salé, les nouveaux venus d'Espagne étaient en désaccord avec les Juifs habitant la ville avant. Les différents étaient pareils que ceux existants entre les Moriscos et la communauté Musulmane. Ces exilés de l'Ibérie (appelée Angirrachim hébreux) se tenaient à part parmi les Marocains. Ils ressemblaient aux chrétiens par leurs habits, leur générale, et du point de vue supériorité culturelle. A la population juive autochtone, les "nouveaux venus", apparaissaient prétentieux, ridicules et dangereux, en particulier à cause du mouvement Messianique Sabbatai Zevi qu'ils suivaient.

L'un des plus importants saints des juifs marocains, Rabbi Hayyim Ben Attar était né à Salé à la fin du 17èmeS. un homme de grande culture. Il écrivit un commentaire du Pentateutic et enseigna la philosophie juive et le mysticisme dans une école qu'il avait créée à Salé. Comme certains érudits musulmans de la cité, il arriva à être considéré comme saint par la population juive du Maroc, célèbre par sa piété et par son habileté de faire des miracles. Parmi les nombreuses légendes à propos de Ben Attar, on dit qu'il cachait son pouvoir surnaturel des autres hommes à tel point que certains événements montraient que Dieu voulait qu'il se révélât comme un saint. Sa vie également était un exemple de caractère particulier de l'instabilité des juifs de Salé. Avant qu'il devienne célèbre, on dit qu'il errait de ville en ville et de village en village. Plus tard des conditions difficiles l'obligèrent à s'établir dans sa ville natale, Salé. Il partit après pour l'Italie et de là à Jerusalem où il construisit une synagogue et avait de nombreux adeptes.

Il mourut à Jerusalem en 1743."

Source: L'histoire de salé [people of salé]

Le Debdoubi.

Le vieux quartier juif ou vieux mellah, se trouvait au bas des escaliers, juste derrière moi, à côté de cette grande mosquée de Salé.








Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 04 avril 2007 a 01:35

Debdoubi bonsoir,

J'aime bien te lire, non seulement a cause du bagage historique que tu ne manques pas de transposer ici et qui est toujours fort interessant. Il demontre sans cesse une grande curiosite et un desir constant d'en savoir toujours plus pour ensuite partager ces connaissances avec d'autres, mais ce qui te particularise a toi precisement, c'est cette facon sincere, qui n'appartient qu'a toi d'ailleurs, et par laquelle tu ne manques pas de t'exprimer en secouant franchement ceux qui rechignent a etre presents.
C'est amusant et je ne manque pas d'en sourire a chaque fois que tu sors avec une de ces remarques.

Franchement, tu es super sympa ! et je suis extremement sincere !




Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: Le Debdoubi (IP enregistré)
Date: 16 avril 2007 a 00:42

Bonsoir.

Pour les R'batis ayant éventuellement habité cette maison, je place les photos suivantes:

En prenant cette photo pour cette maison juive du mellah de Rabat il y'a quelques mois, je ne savais pas que je la trouverai un jour dans mon chemin. Ses habitants devaient être privilégiés, car de son balcon, ils dominaient les oudayas, Salé et sa plage et une bonne partie du bou regreg. Ma curiosité était telle, que je l'ai prise en photo.



Aujourd'hui, en cherchant certaines photos dans mes archives, je trouve cette maison dans une photo que j'avais prise à partir de Salé sur le chantier du bou regreg.



Je me suis rappelé aussi que je l'ai vu sur une ancienne photo et ce n'était pas difficile de la trouver.
Cette maison occupait une position stratégique sur le bou regreg.





Le Debdoubi.



Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: P'tite Marie (IP enregistré)
Date: 16 avril 2007 a 15:30

Cher Debdoubi, chers tous et toutes,

Je suis l'époux de P'tite Marie... Son opération s'est bien passée. Maintenant elle est partie, bien loin de chez moi, faire sa rééducation à Briançon où demeure l'une de ses petites filles qui est infirmière. Pour l'instant ça va, même si elle trouve le temps long. Je vous suis très, très reconnaissant pour tous les voeux de bon rétablissement que vous lui avez adressés. MERCI.

En ce qui concerne l'avant dernière carte postale de Debdoubi, celle qui en bas à droite porte le nom 'La Cigogne', je me souviens d'une anecdote qui nous avait fait bien rire. Je resitue...
Sur la photo en question, on aperçoit à gauche le pont-bateaux que l'armée française avait mis en place, en 1945 je crois, pour remplacer le système des navettes-barcasses entre Salé-Rabat. A droite de ce pont-bateaux on distingue une grande descente... et j'en viens à mon anecdote.
Une nuit un marin-ami (le Dédé) qui voulait regagner son hôtel (l'hôtel Chez Rose, rue Sidi Turqui, à quelques pas de la pâtisserie La Riviera) à Salé, avait pris à Rabat l'un de ces vélos-taxis (très utilisés à cette époque). Vers le milieu de la descente le siège sur lequel il était assis s'est détaché du vélo et est parti dans la descente... de plus en plus vite... Rien ne pouvant arrêter ce véhicule d'un nouveau genre, notre marin effectua au final un somptueux plongeon dans le Bouregreg... Le lendemain, lorsqu'il nous raconta sa mésaventure nous avons copieusement ... arrosé l'évènement et notre marin.

Acceptez, vous toutes et tous, toute ma reconnaissance.

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 16 avril 2007 a 18:06

Bonjour l'epoux de P'tite Marie,

merci de bien vouloir venir nous tenir au courant de son etat et nous esperons vite qu'elle reviendra rapidement a la maison apres cette periode de reeducation.

Transmettez-lui nos meilleurs pensees et nos voeux de bon retablissement le plus rapidement possible.

Darlett

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: mamie (IP enregistré)
Date: 17 avril 2007 a 16:52

Bonjour l'époux de P'tite Marie,

Merci de nous tenir au courant de la santé de p'tite Marie mais à présent le plus gros est passé, il est vrai qu'elle est bien loin de vous mais auprès de sa petite fille qui est infirmière elle sera très choyée et dorlotée et elle vous reviendra plus vite.

Vous lui souhaiterez un prompt rétablissement et vous lui ferez de grosses bises de ma part. A bientôt


Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 17 avril 2007 a 19:37


Bonsoir l'époux de P'tite Marie,


Vous me rassurez de sa situation,après l'opèration réussie,elle a rejoint une des meilleures infirmières qu'il se doit,comme sa petite-fille.

Je suis persuadé qu'avec les gestes de douceurs et les sourrires de cette unique infirmière,la rééducation en sera parfaite.

Bien entendu,vous devez prendre le temps en patience pour son retour au bercail.

J'èspère de tout coeur,qu'elle vienne de nouveau parmis nous ,les Darnneurs.

Bonsoir mamie,

Comment vas-tu ????


" T A R Z A N " ./.

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: mamie (IP enregistré)
Date: 17 avril 2007 a 19:53

BONSOIR TARZAN,

Nous avons eu les petits enfants pendant ces 15 jours de vacances et nous les avons ramené dimanche soir chez les parents, aussi la maison est bien calme et grande sans eux.

Avec le pollen je fais de l'allergie et en plus j'ai une bronchite à part tout cela tout va bien. Et vous comment allez-vous ? Vous devez avoir du beau temps comme nous ici il fait beau, chaud et du soleil.

A très bientôt


Aller à la page: PrécédentPremière...345678910111213Suivant
Page courante: 8 of 13


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'