LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: PrécédentPremière...345678910111213Suivant
Page courante: 11 of 13
Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: slaoui (IP enregistré)
Date: 11 août 2007 a 23:34

Bonsooir à tout le monde,

Moi aussi, comme Debdoubi, j'ai reçu le livre d'Anne Rivière, et je l'ai adoré !! (suspens) ! A recommender !


Mon pseudo (Slaoui) figure à côté de celui de Debdoubi dans la page des remerciements. J'attends avec impatience son retour au Maroc, prévu très prochainement .

Amitiés, Slaoui

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 21 octobre 2007 a 00:29

Citation:
Le Debdoubi
Bonsoir les ami(es).
Qui parmi les slaouis ne connait pas cette porte? et surtout nos amis juifs qui habitaient juste derrière.
C'est la plus grande porte de toutes les portes de Salé.
Son vrai nom est "Bab antar" "la porte antar", mais les gens l'appellent par erreur "Bab lemrissa" à cause de sa proximité de cette dernière. En empruntant cette porte, si vous prenez à gauche vous êtes dans l'ancien mellah et si vous prenez à droite vous vous dirigez vers le nouveau mellah. les maisons que vous voyez font partie de l'ancien mellah.



Ce borj, est le borj du mellah, c'est son vrai nom. Il se trouve à une cinquantaine de mètres de "Bab antar" que vous venez de connaitre et à l'intersection des murailles "EST" et des murailles "SUD" qui partent vers la vrai "Bab lemressa" et "Bab bouhaja" que nous verrons par la suite.




Nous sommes toujours devant les murailles "EST", et les portes que vous voyez donnent directement sur le nouveau mellah que vous voyez d'ailleurs. Initialement, ces portes ne faisaient pas partie de ces murailles; elles ont été ouvertes à une certaine époque du siècle dernier, tout simplement pour permettre le passage des voitures.



Ici, une vue générale de "Bab antar" jusqu'aux petites portes dont nous venons de parler. Elle a été prise presque de l'endroit où était l'école juive.
Cette partie des murailles "EST" plus la partie du coté "borj" que vous avez vu sur la 2ème photo bordent l'ancien et le nouveau mellah du coté "Est".



à suivre...

Le Debdoubi.



LA GRANDE PORTE DONT VOUS PARLEZ " LA PORTE DES CORSAIRES " EST A MOITIE ENTERREE PAR LA ROUTE , DE MON TEMPS 1946-47 CETTE PORTE ETAIT L'ENTREE DU MELLAH , MAIS J'AI APPRIS A L'ECOLE , DANS L'HISTOIRE DU MAROC ( nous n'etudions pas seulement l'histoire de france) que les corsaires des siecles derniers passaient avec lers bateaux cette porte pour se cacher a l'interieur des remparts, il est evident qu'a cette epoque a la place du mellah de sale il devait y avoir un port .
il serait tres interressant de revoir l'histoire detaillee de cette epoque ( pas la mienne , celle des corsaires barbaresques) On voit nettement que ce n'est que la moitie de la porte d'origine ! (comparez avec les autres portes de Rabat ,per exemple!!


_)




Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: lena (IP enregistré)
Date: 21 octobre 2007 a 01:16

James, vous etes une encyclopedie vivante !

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 21 octobre 2007 a 13:11

Citation:
Le Debdoubi
Bonsoir P'tite Marie.
J'ai suivi avec intérêt tes échanges avec mamie.

Je connais Salé très bien pour y avoir habiter pendant quelques années, entre 1974 et 1979.

J'habitais à l'intérieur des remparts non loin de "bab el khemis".

J'y revient en moyenne 2 à 3 fois par mois car ma femme est "slaouia".

Je connais la pépinière derrière la gare.

Il n'y a pas eu beaucoup de changements concernant les anciennes habitations. Vous pouvez continuer à imaginer la pépinière comme vous l'avez habitée. Les maisons en tuile restent encore en l'état. Un passage sous terrain pour piétons en dessous de la gare relie la pépinière à la route de Kenitra (ex port-lyautey).

L'usine "Baruk" riveraine de la gare et faisant dos à la pépinière, qui produisait des pâtes et de la farine a fermé ses portes il y'a une dizaine d'années.

Pour finir voici quelques photos anciennes de la Renaissance où tu allais manger des glaces en été.

Le Debdoubi.









MAGNIFIQUE ,JUSTE EN FACE ,C'EST LA RUE OU J'AI GRANDI !!

ENTRE LE CINEMA LA RENAISSANCE ( ET LE CAFE DU MEME NOM ) C'ETAIT LA RUE PAUL DOUMER ,PUIS EN TRAVERSANT LA RUE DE LA REPUBLIQUE , EN PASSANT PAR L'HOTEL ROYAL , ON ARRIVAIT AU CINEMA DU MEME NOM .
C'ETAIT LE MEILLEUR CINEMA DE RABAT A L'EPOQUE (AVEC LE cOLISEE ET PLUS TARD LE MARIGNAN)FACE A LA RENAISSANCE IL Y AVAIT LE CAFE "LA COMEDIE" (cafe ou au debarquement des Americains en Nonembre 1942 j'ai pu voir (en uniformes) Laurel et Hardy en personne!)

APRES LE CINEMA ROYAL ON ARRIVE A L'ENTREE DU JARDIN TRIANGLE DE VUE QUI S'ETTEND JUSQU'A LA RUE DU CAPITAINE PETIT JEAN ( OU HABITAIT MA GRAND MERE)

en tournant a gauche juste avant la poste , on allait vers l'ecole des orangers ( ou j'ai fait la primaire) et avant de passer les rempars 'il y avait La maternite ( clinique ou parait il je suis ne le 7 Mars 1935) !! b^b
MERCI D'AVOIR PUBLIE CES PHOTOS , C'EST TOUTE MON ENFANCE QUE JE REVOIS GRACE A VOUS, A DARNNA ET A L'INTERNET (DONT CERTAINS EN ONT PEUR , IL SAGIT SIMPLEMENT DE SELECTIONNER LES SITES.)

:clap::clap::clap::clap::clap:

Je remarque beaucoup de 4 cv Renault ,cela doit etre vers 1946-47 , les moteurs arriere nous avaient etonnes un peu !!

Une histoire a ce sujet :
Une Dame s'etant offert une de ces 4 cv , tres sympa etait pourtant tombee en panne seche sur la route de Casa, un Monsieur tres empresse voulant la depanner ,lui demande de soulever le capot avant ( Celui de la voiture !! ha!ha! ) Et lui dit , Mais madame , vous avez perdu le Moteur !!!

Depuis il n'avait achete que des Mercedes !!!

JH.COHEN




Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: MARIBARRE (IP enregistré)
Date: 29 octobre 2007 a 17:59

Citation:
tarzan
Bonsoir mamie,

Je t'ai localiser tu est une "R'batia",J'ai habiter aussi a Rabat.

Le quartier de la tour Hassan.

A toi de me donner tes details.

Amicalement.




Bonsoir,

Je suis sur le site pour trouver des photos inédites de Rabat ou nous avons vécu jusqu'en 1958 au quartier de la tour hassan.
Le 10 novembre je fais un grand rassemblement familiale et à cette occasion je desirai leur projeter un diaporama puisque nous avons tres peu de photos de notre enfance là bas

" T A R Z A N " ./.

Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: rbatia (IP enregistré)
Date: 10 novembre 2007 a 21:38

Maribarre, j'habitais aussi au quartier de la Tour-Hassan !

Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 20 janvier 2008 a 09:20

Salé

Porte du Mellah vers 1920


Photo transmise par Arrik Delouya



Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: Marie-Jose (IP enregistré)
Date: 20 janvier 2008 a 13:52

à propos de pirates de Salé,
j'en ai aussi entendu parler dans mon enfance,
je vivais à Casa, mais on en parlait ...
je ne sais rien sinon qu'ils ont existé et qu'ils veniaent se protéger dans l'embpouchure du fleuve et peut-être donc dans le mellah ..
mais était ce avec les bateraux ??? à l'intérieur des murailles ???

je n'en sais rien ...

merci d'évoquer cette question !!

Marie josé

"Les portes et les curiosites de Sale
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 04 décembre 2005 a 01:54

Le tour de l'enceinte de Sale, comprend quelques noms des portes :

Bab MALKA
Bab JDID
Bab BOU HAJA
Bab FES
Bab SEBTA
Bab CHAAFA
Bab SIDI MOUSSA.
.
ET les Bordjs :
EL KEBIR
SIDI BEN ACHIR,

Les curiosites : "BAB MRISSA" "La porte du petit port",8 mts d'ouverture,son ogive monumentale se d?velloppe hardiment a une grande hauteur.
Ses coincons sculptes,son cadre d'entrelacs curviligne et d'ecriture coufique contrastant avec les puissants bastions qui flanqueent l'ouvrage sur ses cotes.

fuT erigee pour donner acces a l'arsenal maritime bati par Yacoub El Mansour construite entre 1260 et 1270,c'est sans doute le plus ancien monument m?rinide encore visible,
Elle laissait passer un canal qui mettait Sal? en relation avec le Bou Regreg,permettant ainsi de remiser les barcasses dans le port int?rieur dont l'emplacement est aujourd'hui occup? par le mellah./.

"FONDOUK ASKOUR"
Ce fondouk est une ancienne faculte de medecine et un ancien hopital construit par le merinide ABOU INANE vers le milieu du XIVeme siecle.
C'est le batiment sans pretention ,a un etage,avec galeries sur trois faces.
Le vertueux SIDI MOUSSA y vecut aux millieu des filles publiques qui l'habiterent un temps.
Il s'y vend actuellement de la laine et de l'huile./.

"SOUR EL KOUASS" "Mur des arquades"
Aqueduc alimentant la grande mosquee de Sale et la fontaine avoisinante d'une eau qui provient de la source d'AIN BARKA./.


"KASBA DES GUENAOUA"
Fut b?tie par MOULAY ISMAIL debut du VVIIIeme siecle pour abriter les soldats du Maghzen destines a assurer le securite de la route de Mehdia et de preserver Sale contre les incursions des tribus avoisinantes.
Elle contenait une mosquee./.




Re: Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: camicel - morin (IP enregistré)
Date: 27 mars 2008 a 14:59

Bonjour,
Je viens de découvrir ce site très riche en émotion car tant de souvenirs d'enfant même si j'en quis parti à l'age de 5 ans.
Né à Rabat en 56 j'ai eu plusieurs fois l'occasion de retourner au Maroc et notamment à Rabat qui n'a pas beaucoup changé dans le centre ville d'après mes souvenirs.
Cet été j'y retourne avec ma mère qui est née en mai 34 à Rabat et a vécu à l'Agdal jusqu'en 1953 puis partie à Port Lyautey à son mariage.
Elle s'appelle Hélène CAMICEL (la dernière d'une grande famille), me parle souvent de l'école des orangers qu'elle a du quitter vers 48/49, de la famille REBETEZ (je n'en connais pas l'orthographe exacte) et de tant de souvenirs.
Ces non vous disent ils quelque chose?




Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: tarzan (IP enregistré)
Date: 30 mars 2008 a 01:39

PETITE PRECISION :

Bonsoir james cohen,


Les 4 cv Renault avec le moteur arrière n'éxistaient pas encore en 1946,même si elles étaient toutes noires !!!!!!

Cette bélle année 1946 de novembre à 5 h 00 du matin,que le train me déposa avec ma mère à la gare de Rabat-ville.

Venant d'Oujda pour Méknès,le sommeil nous a pris le dessus et nous étions bien obligés de descendre à Rabat.

En 1946,c'était la fureur et la mode de la JUVAQUATRE RENAULT,elles étaient toutes noires,le modéle pour la petite famille ouvrière.(à Nice,les JUVAQUATRE étaient déjà nombreuses à circuler( mai 1946).

C'était en 1949,que le nouveau modèle de la 4 cv RENAULT a été mis en vente,le dernier modèle vendu était en 1959,j'avais acheter une d'occasion en 1960,il y avait un changement sur le tableau de bord et les gentes,qui ressemblaient aux DAUPHINES,lesquélles ont commancées à circuler en 1956.


" T A R Z A N " ./.+^_)^%

Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 28 juin 2008 a 16:48

Salé, l'histoire d'une ville millénaire

La ville de Salé existe depuis mille ans.Située sur le flanc droit de l’oued Bouregreg, sa médina de 90 hectares est encerclée de très beaux remparts ocres s'étalant sur un peu moins de cinq kilomètres.


Salé a toujours été considérée comme la sœur rivale de Rabat, elle dispose d’une culture et d’une identité propres, elle est aussi nettement plus ancienne que Rabat, la fondation de la ville remontant, en effet, à l’époque des Romains.

L’oued Bouregreg sépare la capitale de Salé. Elle se compose de plusieurs parties : centre-ville, quartiers résidentiels, bord de mer, mellah et médina. Le centre-ville est une partie animée et surpeuplée de la ville et a pour principales artères les boulevards Mohammed V et Hassan II.
Quelques boutiques et magasins modernes longent le centre-ville. Deux hôtels sont installés dans cette partie de la ville. Les quartiers résidentiels sont connus comme étant le quartier est le plus propre de la ville de Salé. Les quartiers résidentiels de Salé les plus réputés sont, de loin, Bettana et Hay Salam, là où réside un grand nombre de responsables de la ville, et où il y a grand nombre des fameux personnages intellectuels marocains.

Le bord de mer est constitué d’un cimetière et de quelques villas modernes. Ancien quartier juif, le mellah abritait une importante communauté juive qui s’y réfugia vers l’an 1800. C’est l’un des mellahs les plus charmants du Maroc.
Il suit une norme de construction aérée. La Médina de Salé a été fondée au début du XII ème siècle par les Almohades. Celle-ci s’enorgueillit de fontaines, de riads et de mosquées. Bab Mrisa, près du centre-ville permet de pénétrer dans la médina.
Salé est une ville réputée pour la grande piété de ses habitants, elle s’est développée au début par des principaux édifices religieux, mosquées et médersas. Outre les remparts, elle compte un chef-d’œuvre de l’art almohade : la grande mosquée bâtie par Yacoub el-Mansour en 1196 – la troisième en importance au Maroc après celles de Fès (Qaraouiyne) et de Casablanca (Grande Mosquée Hassan II).
Ce sont surtout les Mérinides qui ont développé la ville au siècle suivant. On leur doit une superbe médersa édifiée dans les années 1330 – 40 sous le règne du Sultan Abou el-Hassan Ali, mais aussi l’aqueduc Sour el Aqouas qui approvisionnait la ville en eau potable et la construction de nombreuses demeures de toute beauté.

Bab El Mrissa est une porte magnifiquement décorée d’écritures coufiques et d’entrelacs sculptés et dotée de deux tourelles carrées, a été édifiée par le Sultan Abou Youssef Yacoub en 1260. Elle serait le plus vieux monument mérinide du pays. A l’origine, elle surplombait un canal reliant le Bouregreg au port de Salé.

En flânant dans la médina de Salé, impossible de manquer l’entrée de la médersa mérinide surmontée de son auvent en cèdre sculpté, noirci par les siècles. La pièce principale est d’une beauté à couper le souffle. Les sols sont recouverts de zelliges (pièces de céramique émaillée) et les murs, de stuc et de bois de cèdre sculptés avec une grande finesse. Aux étages, on accède aux chambres des étudiants.
On doit cette splendeur de l’architecture mérinide au Sultan Abou el-Hassan Ali qui la fit construire entre 1333 et 1341. La médersa vient de bénéficier de plusieurs années de restauration. remparts de salé : les remparts de Salé sont une muraille défensive qui est l’une des plus anciennes du pays. Elle est agrémentée de plusieurs tours et de portes monumentales (Bab Maalaq, Bab Jdid, Bab sidi Bou Haja, Bab Ferran, Bab Fès ou Bab Khmiss, Bab Sebta et Bab Chaafa). Elle sépare la médina du cimetière musulman situé au bord de l’océan.

Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: klo (IP enregistré)
Date: 22 septembre 2008 a 11:37

Bonjour!
j'ai 66 ans et ai habité pendant plus de 10 ans dans le maison "avec un toit" en face de la villa "Claude" jumelle de la villa "GUY" de Monsieur Lalanne qui avait donné à ses propriétés le prénom de ses garçons.
en face à droite la propriété de Monsieur Guyot (bonjour Rita).
Si on prenait à gauche face au terrain vague qui abritait nos jeux dans le figuier, on avait Monsieur "Joseph", les Martinez ("Zano", François, Mireille), et une maison devant laquelle j'ai vu mon premiert mort, tombé de son toit et baignant dans son sang, souvenir qui ne me quite pas.
Si on prenait à droite en passant de vant les Piatti et Jaquenod, il ya avit l'autre côté des Joseph et Martinez, puis Philippe Baudoin et au bout, au dessus des caves et face au trou dan sla hiae de la gare, une vieile dame qui avait tenté de m'attirer chez les témoins de jehova quand j'étais à l'hopital.
J'ai eu des nouvelles par Dédée Jaquenod des: Piatti, David, Garcia, Andrade(s) et suis preneur de toute photo de cette époque de notre "Pépi".
Il y a 20 ans, je suis retourné au Maroc et en suis revenu enchanté malgré les évolutions et l'urbanisation forcenée. Larbi était là. Il m'a reconnu tout de suitye et m'a donné dez nouvelles des anciens habitants du quartier (y compris des miennes et de mon père).
Je suis en Bretragne sur le Golfe du Morbihan qui ressemble tant à l'arrière du Bou Regreg où nous faisions du vélo-cross dans les marais-salants.
C'est sur le Bou-Regreg que j'ai apris la voile à la Base Nautique avec Clabaud, Christian, Tahar grace à mon copain Jacques Berthier dit Jacquot.
Il y avait aussi Christain Lopez (alias "patta larga") qui faisait partie de notre petite bande avec Abdeghafour Sbihi. Je me souviens avec bonheur de nos ballades en vélo dans les alentours de Salé vers la Mamora et de nos premières cigarettes (non non pas des "favorites" ni des "Casa sports" mais au minimum des "Koutoubia" ou des "Band Master" anglaises).
Merci à tous dont certains dont je commence à entrevoir l'identité et au Debdoubi pour ce bain de nostalgie et de jouvence.
à suivre....

Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: klo (IP enregistré)
Date: 22 septembre 2008 a 11:38

Désolé des fautes, je me relirai la prochaine fois ;o))

Bouregreg ou la transformation de Rabat - Sale
Posté par: Utilisateur anonyme (IP enregistré)
Date: 27 décembre 2008 a 21:04

Bonjour KLO

J'ai 67 ans et j'habitais à Salé, tu as du aller à l'école Beausejour.

Amicalement Justine




Aller à la page: PrécédentPremière...345678910111213Suivant
Page courante: 11 of 13


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'