LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112...DernierSuivant
Page courante: 7 of 15
Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: hifad med (IP enregistré)
Date: 14 septembre 2009 a 08:54

Si Omar

A propos de Tamuziga , je suis frappé par la ressemblance entre ce nom et celui qu'ont donné les habitants d'El bhaib à un rocher qui se trouve à une trentaine de mètres de la plage et auquel il faut traverser par une barque et ils l'appellent depuis toujours timzguida , la mosquée en langue amazighe et qui viendrait du nom espagnol ou portuguais mesquita qui signifie aussi mosquée ou c'est l'inverse qui s'est produit et que ce nom a été repris par les espagnols ou les portuguais.ce rocher ressemblerait bien à celui sur lequel est édifiée le vieille médina et la mer faisait bien le tour de la ville du côté du port jusqu'à bab doukala .Est-ce quils l'appellent ainsi dans la mesure où c'est un lieu propre non souillé et propre à la prière ou conformément à des cultes disparus .Le nom en amazigh montre que cela date de l'époque où les habitants de chiadma ne sont pas encore arabisés donc très anciens et peut bien dater de l'époque du passage de l'historien grec Plint qui a signalé la présence d'une cité de ce nom dans les environs sansque que cela prouve qu'il s'agisse vraiment de Mogador.

David

Tu connais une fontaine dans le jardin en face du chalet de la plage ; on allait faire venir une statuette de Juba II de Rabat pour l'installer dessus et le président du Conseil municipal de l'époque Si Driss Amtqal avait refusé de donner son aval dans la mesure où cette statuette a comme toute sculpture gréco-romaine l'appareil génétal bien visible .C'est pour cela qu'on a fait appel à notre ami Mustapha Boumzough qui leur a proposé des sculptures de poissons.Il parait que cette statuette se trouvait à l'entrée de la ville par le passé ce qu'il faut vérifier et c'est pour cela qu'on a voulu garder le même endroit parait-il en choisissant la place de bab sbâa .N'y aurait il pas là également une autre statue de lion ? pourquoi bab doukala,bab Marrakch et bab labhar,porte de la marine, et là bab sbaâ c'est bab Chiadma ,Haha ou souss logiquement suivant la toponymie des lieux ?

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Lakhdar Omar (IP enregistré)
Date: 14 septembre 2009 a 22:11

Bonsoir David,

Comme tu me l'a demandé,voila un petit résumé sur la vie de Juba II, ce valeureux prince marocain de l'Antiquité:


En l'an I de l'ère chrétienne, régnait l'un des plus grands princes qu’avait connu le Maroc antique. Instruit à Rome, Octave le nomma roi de Maurétanie Tingitane (le Maroc actuel) et le maria à une demoiselle du meilleur monde : Cléopâtre Séléné, fille du général romain Antoine et de la belle Cléopâtre d’Egypte. Pendant son règne, Il planta des vergers, exploita des mines, fonda à Mogador, les plus belles teintureries de l'antiquité en remplaçant le murex par des plantes tinctoriales qui donnaient la plus belle pourpre du monde. Le Maroc faisait prime sur tous les marchés pour les minerais, les olives, la coriandre, les couleurs et l'ivoire, sans parler des peaux de lions.
Le peuple vivait bien et célébrait les mérites d'un souverain, aussi pacifique qu'industrieux. Celui-ci, d'ailleurs, avait instauré dans cet extrême-occident une sorte de technocratie cosmopolite. Très connu des Grecs et des Romains en tant que savant, artiste, homme de lettres, auteur de plusieurs traités sur les lettres, la peinture, le théâtre, l’histoire, la géographie et la médecine, il fut à l’origine de la découverte de l’euphorbe ( daghmous en berbère ), à laquelle il a donné ce nom, qui était celui de son médecin personnel, et son traité sur cette plante inspira, plus tard, plusieurs médecins grecs. Ses manuscrits furent autant de références pour plusieurs historiens grecs, tels que Tite-Live, Alexandre de Milet, Diodore de Sicile. Pline l’Ancien qui le citait dans ses livres dit de lui: « qu’il était encore plus connu pour son savoir que pour son règne ».
Les Grecs lui érigèrent une statue auprès de la bibliothèque du gymnase de Ptolémée à Pausanias. Son règne fut marqué par son sens de la démocratie et l’attention qu’il eut pour son peuple.

Ci-joint une mosaïque avec un paon de la villa de Juba II, découverte à Essaouira en 1950 dans l'Ile de Mogador.
paon.jpg

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 14 septembre 2009 a 22:44

Omar

***********tu es un livre a toi seul*****************
voila un sujet qui est rester sans parole pendant des annees
le pont de OUED QSOB
cet été j'ai vu les traveaux..............raconte un peu car 1927 j'etais pas encore de ce monde
merci ya khouya

david

13-09-2009 18;36;05.JPG

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Lakhdar Omar (IP enregistré)
Date: 14 septembre 2009 a 22:56

Bonjour Si Hifad,

Je viens d'écrire une fiche concernant Juba II. et J'aimerais bien ajouter quelques éléments historiques à ton article concernant l'étymologie de Tamuziga:

Concernant le nom Tamuziga, Je vais rappeler les découvertes archéologiques par Jodin en 1950 dans l’Ile de Mogador. Dans le secteur situé presque au centre du tertre de la région explorée lors de ces fouilles, une pierre façonnée en forme de colonne quadrangulaire y fut découverte, datant de l'époque phénicienne. Les marins tyriens avaient coutume, en effet, d'élever ces simples monuments, à chaque escale, pour honorer les divinités protectrices de la navigation. Le fait que des lampes aient été recueillies en grand nombre dans la même strate, paraît indiquer que leur usage ne fut pas uniquement domestique mais religieux. C’était un bétyle. Dans la tradition biblique, un bétyle, nom sémitique, est une pierre dressée vers le ciel symbolisant l'idée de divinité. Il la nomme Béthel: (Beth : maison, El : divinité) soit " maison de Dieu ", cela peut expliquer le toponyme de Tamuziga, appellation de Mogador dans la carte de Ptolémée, qui serait une altération du nom berbère de Timasguida signifiant " lieu de culte " puis mosquée. Les bétyles étaient répandus dans l'Ancien Orient, surtout chez les sémites.
Concernant la statue de Juba II que le président du conseil municipal a refusé d’installer dans la place en face de la plage, en raison de sa nudité complète, il aurait au moins donné le nom de Juba II à une de ces places de la ville, et ce n’est pas encore trop tard !

Ci-joint le bétyle découvert par Jodin dans l'île de Mogador en 1950
stele.jpg

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Lakhdar Omar (IP enregistré)
Date: 14 septembre 2009 a 23:09

Cher David,

Tu es vraiment un mordu de ta ville natale. Mais c'est avec plaisir que je te donne un extrait d'un texte que je suis en train de finir concernant l' ancien pont de Diabet:

C'était dans la nuit de dimanche au lundi 21 novembre 1927 que le pont en pierres de taille situé près du village de Diabet, fut emporté par les crues de l’Oued Ksob. L'inondation avait dévasté toute la région ainsi que le lotissement maraicher, situé au quartier Hammou, et dont Mogador s'enorgueillit. Les jardins furent complètement anéantis et leur terre balayée dans l'océan par les eaux torrentielles. Sous une pluie battante par une nuit noire, cette région fut transformée en un torrent déchaîné. Oued Ksob avait débordé de son lit et le pont, ce bel ouvrage édifié à l’image des monuments historiques de mogador, fut enlevé sur une longueur de 400 m. Par ce fait, la ville de Mogador se trouva isolé et certains fonctionnaires se trouvèrent empêchés d'y accéder, même à cheval. La ville fut également encerclée par une crue subite et inouïe de l'oued. Les communications téléphoniques et télégraphiques furent interrompues pendant plusieurs jours. Les dégâts matériels étaient très importants. La ville de Safi avait subi le même sort que celui d’Essaouira. On y déplora plusieurs morts ainsi que des dégâts importants. Comme le pont venait à peine d’être construit, son maître d’œuvre Marie, profondément déprimé par la fin tragique de son chef-d’œuvre, arpentaient journellement et pendant longtemps la côte jusqu’au pont effondré. N’étant jamais marié, il se retira dans sa résidence à Aïn Lahjar, entouré de ses animaux préférés et de sa bonne Mammas. Il paraît qu’il aurait perdu la raison à la suite de ce drame qui l’avait profondément affecté. Le gouvernement décida d’édifier un autre pont près de Tangaro, en remplacement du premier. Ce pont est connu de ‘ Pont Rose ’.

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 15 septembre 2009 a 00:24

Omar

mon cher Omar
oui comme tu dit je suis un mordu de mon bled, j'ai quitter en 1969
avec mon metier , j'etais un peu partout dans le monde
depuis 2000 et chaque annee je viens pour me ressourcer, car ds toutes les places que j'ai visiter...............rien ne me donne satifaction
MON BLED AVEC MES SOUVENIRS
les boutiques face au café de france LA FIBULE, et mon ami Joseph Sebbag
sont pour moi une source de renseignement (encore faut-il ecrire mon cher Omar)je rapporte aussi Le GUIDO (quand je trouve)
j'ai pris cette annee
ESSAOUIRA perle de l'atlantique de Monsieur ABDELKADER Mana (super photos)
ainsi que ESSAOUIRA de BRUNO BARBEY (tres moyen)
mais ils ne parlent pas comme toi et Hamza ben Driss Ottmani
vous 2 vous avez le coeur de souiris

david

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: hifad med (IP enregistré)
Date: 15 septembre 2009 a 16:40

Si Omar

Merci pour ces précieuses informations .Force est de constater que les noms des lieux constituent en eux-mêmes de véritables documents et tu me fais passer d'un simple constat et d'une hypothèse d'explication à la vérité toute crue de ce bétyle et bethel.Il faudra bien un jour qu'on fasse aussi des fouilles sur ce rocher dit timzguida à labhaib.c'est une piste à suivre!

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Lakhdar Omar (IP enregistré)
Date: 17 septembre 2009 a 19:49

Citation:
andre
Citation:
Lakhdar Omar
Bonjour Monsieur André,

Les numéros sur le plan ne sont pas les numéros des immeubles. Ce sont des désignations cartographiques:

- 8 Clinique de Bouveret
- 9 Hôtel Johnston
- 10 La Compagnie Paquet
- 11 l'Eglise catholique

La clinique Bouveret a bien le n°10 ( voir grossissement)
[attachment 15886 10bouveret.jpg]

---------------------

Merci pour ces précisions.

"A"


Bonjour Monsieur Anrdré,

Concernant le fameux hôtel Johnston, il s'est avéré que le n°9 du plan était occupé par une annexe de l'hôtel Rossillon. Du côté des propriétaires, jusqu'en 1931, l'immeuble appartenait à Nessim Rossillon et Massoud.

Un autre immeuble 30 mètres plus loin appartenait à HATCHWELL ANN en 1929.Ton hôtel ne être à mon avis que l'un des 2 immeubles que je viens de citer.

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 17 septembre 2009 a 20:46

Omar

la maison de HATWELL ne peux etre un ancien hotel
je connais personnellement cet immeuble , j'ai souvent été chez Mr HATWELL dans les annees 68 (pour mettre au point les places du pullman du sud) a Mogador il y avait 4 places de reserver (pour les gens qui avait l'habitude de le prendre)
j'ai donner un coup de main a Mr HATWELL, pour apprendre le filon du commerce (que je n'ai pas suivie biensur)
j'avais un grand respect pour ce monsieur, il etait tellement serviable
en tous
david

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Lakhdar Omar (IP enregistré)
Date: 18 septembre 2009 a 07:33

Bonjour David,

Donc en éliminant la maison de HAtwell, il reste la parcelle n°9 du plan, qui pourrait être l'hôtel Hohnston jusqu'en 1931, puis elle a été cédée à partir de cette date à Rossillon pour en faire une annexe de son hôtel situé place Chayla. Une affaire à suivre...

(Dates et propriétaires sont exactes)

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: Dao (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2009 a 01:58

Bonjour,
très content de retrouver certains amis du collège-lycée grâce à ce site, je te remercie Hafid ainsi que Hamid d'avoir soulever et commenter ce sujet de la toponymie à Mogador. L'éclairage de Hamid est intéressant, laissons de côté la polémique!
Je pense que si quelqu'un s'y intéresse de façon approfondie, cela, me semble-t-il, relever de la spécialité du sociolinguiste qui rechercherait les facteurs opérants dans la désignation de noms de lieux de façon générale. Certains semblent pérennes et d'autres plus ou moins récents -plus susceptibles de changement.
Lorsque la dimension sacrale (par la force de l'évocation symbolique) se trouve dans un toponyme, il aurait plus de chance de résister au changement. De même, probablement, lorsque la saillance géophysique du lieu nommé fait force.Il suffit de penser à différents endroits pour s'en apercevoir.
Pareillement, le domaine de la pronominalisation: ceux des prophètes et des saints continuent à se perpétuer (ceux des héros, moins!)...et il y a lieu de se demander, aussi, si leurs prénoms n'ont, eux-mêmes, pas été reprise de prénoms de personnages importants qui les ont précédés.
Petite remarque, si vous me le permettez, j'aurais souhaité ne pas lire des formulations galvaudées du genre "c'est les mogadoriens qui décident, ou décideront " (sic!). Depuis quand, "le peuple décide-t-il?" C'est si gentillet et non moins démagogique!. Ce sont des minorités qui agissent toujours. A chacune d'être efficace dans son domaine, y compris la néologie !
Dans bcp de domaines, lorsque les politiques décident sans l'appui des experts, y compris parfois des experts non lettrés, ils font des erreurs aux effets non prévisibles et la plupart du temps néfastes.
Au plaisir de vous lire,
Daoudi

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: hamid kaabour (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2009 a 10:22

Salut Mr DAO:
c est un tres grand plaisir de vous voir parmis nous sur le site pour echanger par reciproque les effets d une histoire courte nostalgique perdues de notre Mogador ...soyez le bien venu Mr Dao..
oui Mr Dao:je suis d accord avec vous :c est vrai les gents d origine du bled et les experts qui doivent participer pour nominatin en respectant les premiers :
comme exemple Mr Dao a Essaouira on a actuellement 2nominations de bab Marrakeche:
- bab marrakeche connu de l epoque .
- le nouveau bab marrakeche :a cote de C.P.P (alhangare avant).
pour les: quartiers:
- 2 scalats :l acien , et le nouveau au fond du quartier industiel vers la foret de chara avant.
- 3 quartie nomes :elborj 1,2et3...
2 quartiers nouveaux :nomes tafoukt 1et2..
pour Mr omar Lkhdar , qui a declanche ce sujet de nomination des quartiers, des rues ,et ruelles par les noms des souiris soient muslmane ,juifs ou chretiens ,qui ont marque une forte presence soit commerciale ,politique ou culturele ,je trouve qu il a tout a fait raison puisque il y a deje un espace derriere dar almohadisse(ou il y a rkinte alharmal)porte le nom du realisateur Orson Wels le producteur de filme OTELLO avec meme son profil en relief sur un panneau.
Ma Dao ,j ai donne ton email a Mr Hifad mais apres maintes correspondances de sa part ,ses message sont refuses a cause peut etre d une erreure non volu ...je vous propose de voir le site Mogador de nos souvenirs et Mogador d hier et Essaouira d aujourd hui..

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: hamid kaabour (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2009 a 10:48

Mr dao:
l email de Mr Hifad:
hifadmed@hotmail.com

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: echkol (IP enregistré)
Date: 26 septembre 2009 a 18:18

Mon cher DAOUDI

Marhaba bik fi internet rubrique du bled
je sais que Hifad et Kaabour sont tes amis du college
je pense que Hifad as des problemes de connection pour le moment
notre cher Kaabour est ici avec nous
soit le bienvenu sur ce site (diriger par une femme du bled)
Darlett.............elle est tres gentil comme les vrais souiri
david

Noms de rues de Mogador et les oubliés de l'histoire...
Posté par: hifad med (IP enregistré)
Date: 28 septembre 2009 a 17:30

Cher si Mohammed Daoudi

D'abord sois le bienvenu parmi tes amis et frères.David a raison , j'ai eu une panne d'ordinateur exactement la nuit du vendredi : le courant est passé de 220 w à 300 w ce qui m'a vraiment détruit mon ordinateur.C'est l'un des problèmes à essaouira et depuis toujours , des bricoleurs et peu de spécialistes.La dernière fois que j'ai vu si mohammed Touflaâz , je lui ai demandé de tes nouvelles et j'ai rencontré aussi dernièrement mohamed toufaâz et sa femme devant dar souiri mais je n'ai pas pu leur demander aussi de tes nouvelles.A te lire , je retrouve si mohammed qui met les points sur les "i" , excellente culture générale et toujours aimable vis à vis de ses amis.Je te revois si mohammed avec Kouchama et les autres sur scène à dar bouvret lors de la fête du trône .un trou de mémoire de l'un d'entre nous et Kouchama le roi qui sauve la situation en se levant et en nous disant "haya bina".Et les convives , les autorités sont reparis , sans s'apercevoir de rien , pour voir d'autres stands , pavillons ou fête organisée par d'autres corporations .Mais si abdessalam l'educateur, le marrakchi , était en train de se cogner la tété contre le mur .N'empêche qu'il a été félicité quelques jours après pour son louable travail par les autorités.Pour ceux qui nous ont précédé c'était la maison du docteur Bouvret , pour nous c'est la maison de la jeunesse et Sport pour d'autres c'est l'hôtel les remparts et pour d'autres encore ...Bienvenue à la maison !ton fidèle ami mohammed Hifad avec qui tu partageais à Rabat l'argent que t'envoyait ta famille , les mots ne peuvent suffire pour remercier un vrai ami mais c'est juste pour les amis qui sont avec nous pour qu'ils aient une idée de ta respectueuse personnalité!

Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112...DernierSuivant
Page courante: 7 of 15


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'