LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Aller à la page: Précédent12
Page courante: 2 of 2
Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: gigi (IP enregistré)
Date: 20 janvier 2008 a 01:39

Pas seulement au Maroc
Il n'y a qu'à lire l'histoire du peuple juif pour voir que c'était pareil
ailleurs. même en Israël, dans la terre de nos ancêtres, une petite
communauté de bédouins a trouve le moyen parce qu'ils étaient renforces
par leur voisin de nous empoisonner l'existence avec des prétentions
de peuple, ce qu'ils n'avaient pas demander avant notre arrivée.

Les indiens d'Amérique ni du Canada n'ont pas eu cette chance !
La terre entière est une conquête et elle devrait appartenir à l'homme
je me demande bien qu'est ce qui justifiât l'appartenance ???
Il y a une seule loi et c'est la loi de la force. Si tu es fort, tu as tous les droits et ce n'est même pas la peine de parler de morale ni de droit ni de rien du tout. Rien qu'une question de force.




Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: akachmir (IP enregistré)
Date: 21 janvier 2008 a 15:48

La vraie force est celle de la religion car elle provient de ce qu'on croit quant à la force des lois humains, c'est que l'on craint.

Si le coeur qui bat pouvait parler

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 21 janvier 2008 a 18:33

Photo 26

Document formidable ! il s'agit d'une lettre de doleances de la communaute de Meknes
a l'Alliance Israelite de Paris.

Un texte en hebreu qu'il serait bon de dechifrer car j'y retrouve
des termes comme Meknes, Seter (cache en hebreu) notre securite (bithonenou)...

Serait-ce le document mentionne plus haut envoye par un representant
de la communaute de Meknes
a la suite des evenements de Petit-Jean en 1954 ou 7 personnes furent cruellement assassines ?
Cela me semble tres probable etant donne les termes releves par-ci, par-la.



Photo Akachmir







Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: aaron (IP enregistré)
Date: 21 janvier 2008 a 21:43

Darlett et Akachmir, c'est certain que ce document est le document adressé à l'AIU de Paris. Il est écrit en judéo-arabe et il nous faudrait un spécialiste pour decoder ce texte.

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: bouatlaoui (IP enregistré)
Date: 08 mars 2009 a 15:34

Mes parents étaient témoins de ce drame, ils étaient jeunes, mes tantes mes oncles aussi.
Tout d'abord ce n'était pas la photo du roi, c'était des jeunes résistants marocains qui ont enlevé le drapeau Français et l'ont remplacé par le drapeau Marocain. Alors le représentant de la république, est allé demander un support pour grimper afin de retirer le drapeau, le malheureux qui a prêté ce support était un coiffeur juif. C'était atroce les scènes décrites, mais je retiens aussi, les familles musulmanes qui ont abrité et défendu les juifs menacés et ça aussi c'est une réalité. Mon père m’a parlé aussi de la lutte de nos frères juifs marocains pour l’indépendance, comme il m’a parlé des traitres Marocains musulmans et leurs sorts.
C’est complexe, la catastrophe à sidi kacem n’ait pas antisémite, c’était un acte primitif, cruel, c’était l’œuvre dont excelle l’être humain. Primo nous l’a dit dans ses œuvres.
Ce n’est que récemment que j'ai découvert que l'étoile du drapeau Marocain était de six branches, c'est à dire une étoile de David. Et c'est l'occupant Français qui a changé pour une de cinq branches.
Vraiment c’est malheureux ce qui est arrivé, et si je peux à mon niveau présenter mon pardon pour les victimes des ces actes.

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: CEREJIDO (IP enregistré)
Date: 08 mars 2009 a 17:50

Tous les anciens Fassis se souviennent encore de ce qui était arrivé à mon oncle, lors de la venue de NASSER (le vrai hitler aussi bien lui que ALLAL EL FASSI) IMA7 CHEMO;
Mon oncle qui se trouvait sur son balcon respirant l'air se voit assaili par sa voisine musulmane un journal à la main en criant au secours le juif, a piétiné la photo de SIDNA (le Roi Mohamed V) la police est arrivée il a été embarqué sous les chahuts des voisins de l'habitat Israelite de FES rue Marcel Cerdan arrivé au commissariat il fut passé à tabac lui faisant avouer qu'il avait piétiné la photo du Roi sur le journal.Ce n'est que 3 jours après l'intervention du Grand Rabbin de Fès auprès du Palais que le tribunal l'avait libéré au BENEFICE DU DOUTE !!!!!!!




Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: said67 (IP enregistré)
Date: 19 avril 2009 a 12:47

Bonjour,
tout d'abord, je voudrais savoir pourquoi tous les participants de ce forum appellent ce massacre : le traumatisme de petit-jean, ce n'est pas petit-jean qui était traumatisé en 1954, plutôt ce sont des juifs innocents qui ont subis un massacre de la part des habitants de petit-jean, moi j'appelle ça : le massacre des juifs de petit-jean en 1954.
moi, je suis natif de sidi-kacem (petit-jean), je n'avais jamais entendu parlé de ce massacre dans le détail, j'ai entendu par ci par qu'il y a eu un massacre de juifs à sidi-kacem, rien de précis, comme si personne ne voulais parlé de ça,
actuellement je vis en france, à trois mille km de sidi-kecem et j'ai appris plus de choses sur cette partie de mon histoire, mais il y a toujours une confusion dans le déroulement des événements, rien qu'entre ma mère et ma belle mère le récis n'est pas pareil,
pour ceux que ça intéresse, je vous invite à sidi-kacem pour recceuillir des témoignages auprès des survivants avant qu'ils disparaissent.
j'attends vos suggestions.

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: akachmir (IP enregistré)
Date: 22 avril 2009 a 00:36

Citation:
said67
Bonjour,
moi, je suis natif de sidi-kacem (petit-jean), je n'avais jamais entendu parlé de ce massacre dans le détail, j'ai entendu par ci par qu'il y a eu un massacre de juifs à sidi-kacem, rien de précis, comme si personne ne voulais parlé de ça,
je vous invite à sidi-kacem pour recceuillir des témoignages auprès des survivants avant qu'ils disparaissent.
j'attends vos suggestions.
Cher Kacemi, je te donne donc rendez-vous chez Ramdane (marchand de Kéfta, bien connu par les habitants) le jour où tu visiterai ta ville, car j'habite pas loin.

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: akachmir (IP enregistré)
Date: 22 avril 2009 a 01:05

La première fois que j’ai envoyé ce sujet « Le traumatisme de Petit- Jean », je n’ai pas précisé les détails du massacre en précisant que ça fait mal aux cœurs de décrire cet acte de barbarie. Aujourd’hui, j’ai pris courage de vous le détailler mais comme il s’était déroulé (avec preuves à l’appui). Pour donner une idée de la gravité de cet incident ou bien intitulé « accident » à l’article publié par le journal « Maroc », et qui a été repris par les avocats des victimes lors du procès qui en suivit.
C’est ainsi que, lorsque les manifestants arrivèrent devant la Société SCAM qu’ils se proposaient d’incendier, ils s’enquirent de savoir si la société était une société française ou une société juive. Quand ils surent que c’était une société française, ils l’épargnèrent. Les manifestants devaient ainsi incendier successivement les fonds de commerce et les bâtiments appartenant aux Juifs de la ville.
La veille du 3 Août 1954, l’atmosphère était lourde à Petit-Jean. Ils avaient reçu l’ordre de fermer leurs magasins. Les autorités locales leur intimèrent l’ordre d’ouvrir, injonction assortie de promesse formelle de complète protection…. Toujours est-il, qu’ils massacrèrent à coup de barre de fer, le nommé Boussidan Samuel, âgé de 42 ans et père de 11 enfants……Ils le jetèrent ensuite sur un lot de sacs et le brûlèrent. Incendiant un camion appartenant à Monsieur Chalom El fassi ; la foule hurlante se précipita dans le dépôt de ce malheureux, le tuant sauvagement à coups de briques et assassinant dans des conditions inouïes, son fils, jeune marié de 22 ans, père d’un enfant. Pendant ce temps, d’autres émeutiers s’introduisaient dans les dépôts de Monsieur E. Tolidano, 53 ans, père d’une nombreuse famille. Le pauvre homme et son fils de 12 ans furent déchiquetés, éventrés et expièrent dans des conditions atroces…. Pour clore, cette série noire, les assassins formèrent un bûcher en plein centre de la ville, y étalèrent en bon ordre les 5 cadavres et les brûlèrent à l’aide du pétrole.
Selon la tradition qui se respecte et renouvelle lorsqu’on se fixe comme but « Les Juifs », il y eut carence des services d’ordre. Alertée depuis le commencement des émeutes (8 heures trente) et plus d’une fois, la police arguait l’attente de renforts et les instructions de Rabat….. Aucune riposte, aucune intervention de la police. C’est seulement vers 10 heures trente, qu’un barrage de police a été formé et que les manifestants commencèrent à essuyer des coups de feu et se dispersèrent
Pourquoi, conclut le journal « Maroc », cette absence cruelle de toute autorité ? Pourquoi cette abstention coupable de toute action d’ordre lorsque ce sont les Juifs qui offrent leurs flancs quand les Dieux ont soif.
Un véritable vent de panique s’empare de larges couches de la population qui cherchent à s’enfuir avant qu’il ne soit trop tard. La Alya vers Israël bat tous les records et atteint un sommet historique. Mais pour l’heure nul ne croit encore que la France après avoir donné tant de preuves de sa fermeté ; allant jusqu’à l’impensable, la déposition du Sultan, pourrait se retirer « dans notre génération ».Des réformes pourtant semblent indispensables même aux moins politisés.

Si le coeur qui bat pouvait parler

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: talis (IP enregistré)
Date: 11 août 2011 a 06:42

Citation:
akachmir
Le premier anniversaire de la déposition de Mohammed V en Août 1954 promettait d’être chaud. La police française quadrille les quartiers européens des grandes villes, mais c’est là où on l’attendait le moins que le torrent déferle. Petit-Jean, petite bourgade à une quarantaine de kilomètres de Meknès avait une population européenne relativement importante en raison de ses puits de pétrole(les seuls existants au Maroc) et du nœud ferroviaire sur la route de Tanger. La communauté juive y était constituée essentiellement de commerçants de Meknès qui venaient y travailler en semaine, regagnant leurs foyers pour le Shabat.
Le déroulement des événements, les carences incroyables de la police française, tout laisse croire à une véritable « manipulation » visant à discréditer la lutte des nationalistes marocains. « Comment voulez-vous donner l’indépendance à de tels hors-la-loi ». Mais reprenons le fil des événements : Dans la nuit du 2 Août 1954 la police arrache une photographie du sultan exilé devant laquelle se prosternait une foule excitée et en transes aux cris de « Vive le Sultan ». L’inspecteur de police responsable de cet acte s’enfuit avec ses hommes poursuivi par la foule hurlante. Dans sa lancée il quitte la ville, laissant la bourgade sans un seul gendarme, ne laissant un dispositif protecteur qu’autour du quartier européen. Folle de rage, la foule enfermée dans une ville livrée à sa merci reprend ses instincts séculaires et s’attaque aux malheureux commerçants juifs. Fait curieux qui confirme la thèse de la manipulation, la foule ne s’attaque qu’aux magasins juifs épargnant scrupuleusement les magasins musulmans et étrangement les locaux des sociétés européennes.
etes-vous originaire de cette ville monsieur?

Le traumatisme de Petit-Jean (Sidi Kacem)
Posté par: mimettedo (IP enregistré)
Date: 12 avril 2012 a 18:23

bonjour

je suis la belle file d'une des veuves d'une des victimes juives du massacre de petit jean et par respect pour ma belle mére, je ne citerai pas son nom
je suis trés interessée par tous les documents se rapportant à ces événements traumatisants pour les communautés juives et arabes et notamment par le livre du professeur israélien
Ou pourrais-je me procurer ce livre ou tout témoignage
Pessah samiah
Bonnes fêtes de Pourim

Aller à la page: Précédent12
Page courante: 2 of 2


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'