LE MAROC :  DARNNA.COM
Geographie, histoire, differentes villes du Maroc.  
Souvenirs de guerre d'un jeune francais
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2007 a 07:16

C'est un temoignage extremement detaille et bien ecrit d'un jeune soldat francais en poste au Maroc contraint de se battre contre les americains "venus en amis" et il decrit en details l'"Operation Torch" et la maniere dont il considerait les Americains a l'epoque.
Passionnant !


Citation:
Voilà donc de quelle façon, alors que j'ai à peine 19 ans, je viens de recevoir mon baptême du feu. Les Anglo-américains venaient pourtant en ami et ils ont été contraints de nous tirer dessus comme à Mers El Kebir. Malheur à ceux qui ont voulu cela.



Témoignage vécu de la seconde guerre mondiale et
souvenirs de guerre d'un jeune francais au Maroc.



A Mediouna, en djellaba, bandes molletières et armé du « mousqueton »,
petite carabine à un coup qui équipait, à l’époque,
la cavalerie, tant à cheval que motorisée.




Introduction


Lorsque notre fille aînée, Nina, alors âgée de quinze ans, eut à étudier la seconde guerre mondiale pour un projet de son cours d’histoire en classe de fifth form 2001 au Lycée de Northcote à Auckland, Nouvelle Zélande, nous lui avons suggéré qu’elle demande à son grand-père maternel, Raymond, de lui raconter quelques-unes de ses aventures durant cette époque. Raymond, le père de ma femme Marie-France avait en effet joint l’armée française au début de la seconde guerre mondiale et avait pris sa retraite militaire quelques quarante années plus tard avec le grade de Colonel. Marie-France ne connaissait que peu de la vie de son père durant ces années de guerre mais se doutait bien qu’il ne refuserait pas d’aider sa petite fille dans ses recherches.

Raymond envoya bientôt à Nina une lettre longue de sept pages soigneusement dactylographiée, ce qui était beaucoup plus que ce à quoi nous nous attendions. Raymond, au demeurant grand raconteur d’histoires, était jusque là resté avec nous d’une grande discrétion sur ses années de guerre et nous nous expliquions cette réserve par une tendance naturelle à ne pas vouloir remuer des souvenirs que nous imaginions pénibles. Nous nous réjouissions donc qu’il se soit décidé à briser ce silence et à faire parvenir à Nina quelques témoignages vécus pour illustrer son projet. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir à la lecture de ces pages qu ‘elles couvraient tout juste l’année 1939 et qu’il promettait la suite de ce compte rendu pour de prochains courriers ? Raymond venait tout juste d’entamer le premier chapitre d’un récit palpitant. Au cours des mois suivants nous continuâmes en effet de recevoir un courrier régulier détaillant les aventures d’un jeune soldat français durant la seconde guerre mondiale. Nous nous rendîmes bientôt compte que ses années de guerres furent également pour Raymond les années de sa jeunesse, dont il se souvient, au long de ses pages, avec une étonnante clarté et qu’il décrit avec un admirable souci de précision et d’exactitude.

Après lui en avoir demandé l’autorisation, je me suis décidé à publier ce témoignage sur l’Internet afin que d’autres étudiants puissent en profiter. J’espère donc que ses pages constitueront un outil de références utiles pour les générations futures.

Cette histoire commence donc durant l’été 1939 alors que le jeune Raymond Lescastreyres n’avait pas tout à fait seize ans, l’age qu’avait Nina lorsqu’elle reçu la première lettre…

Olivier Duhamel

Année 1939.

[www.duhamel.bz]

Souvenirs de guerre d'un jeune francais
Posté par: memoire (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2007 a 13:31

Bonjour
Olivier Duhamel , bonjour , ...Lorsque vous écrivez que les alliés étaient obligés de nous tirer dessus comme à Mers El-kébir ,permettez moi de vous dire qu' à Mers El-kébir les anglais n'étaient pas obligés ,l' amiral Darlan ayant précédemment donné l'ordre à la marine de se saborder si nécessaire , et de désobéir à ses ordres futurs si il se trouvait obligé de donner un ordre contraire... De ce fait , notre marine ne présentait aucun danger ; pour preuve, la flotte française basée à Alexandrie devait également être anéantie ,mais l' amiral anglais chargé de l'opération conclut à un arrangement avec les officiers français pour éviter un massacre qu'il trouvait non justifié.
Il est vrai que déja bien avant la guerre, la Grande Bretagne n’appréciait pas la puissance de notre marine.

Souvenirs de guerre d'un jeune francais
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2007 a 22:09

Memoire, desolee de vous contredire mais les ordres de Darlan et de Vichy etaient de combattre et d'empecher le debarquement des Allies au Maroc. En Algerie, le debarquement a pu se faire grace a l'activite des "resistants" francais qui faisaient eux, du bon travail.
C'est la raison pour laquelle il y eut 3 jours de combats sanglants entre les francais en poste au Maroc et les Forces Allies.

Souvenirs de guerre d'un jeune juif marocain
Posté par: james cohen (IP enregistré)
Date: 13 novembre 2007 a 22:32

D'UNE FACON OU D'UNE AUTRE, MALGRE L'APPEL DU GENERAL DE GAULLE DU 18 JUIN 1940 OU IL DISAIT '
"FRANCAIS , LA FRANCE A PERDU UNE BATAILLE , MAIS LA FRANCE N'AS PAS PERDU LA GUERRE !!"
LA FRANCE AVAIT BEL ET BIEN PERDU TOUT AU MOINS LE DEBUT DE CETTE GUERRE , ET L'INVASION DE TOUTE LA FRANCE PAR LES ALLEMANDS EN FUT LA PREUVE !!( AVEC L'ACCORD OU NON DU GOUVERNEMENT DE VICHY ,LE MARECHAL PETAIN EN TETE "LE SAUVEUR DE LA FRANCE"COMME ON CHANTAIT A L'EPOQUE .)

LES FRANCAIS ET TOUS LES EUROPEENS DEVRAIENT ENFIN RECONAITRE "QUE SANS L'INTERVENTION DES ALLIES ,U.S.A EN TETE !! L'EUROPE ETAIT PERDUE !!!

LE 8 NOVEMBRE 1942 , AU MAROC L'ARMEE FRANCAISE (AVEC LE GENERAL NOGUES JE CROIS !) AVAIT PRINCIPALEMENT DEPECHE DES UNITEES COLONIALES STATIONNES AU MAROC A LÉNCONTRE DES FORCES ALLIEES , PRINCIPALEMENT DES TIRAILLEURS SENEGALAIS , QUI (D'APRES CE QUE L'ON AVAIT ENTENDU DIRE A L'EPOQUE) AVAIENT FUIT (malgre leur bravoure habituelle) EN VOYANT LES VEHICULES AMPHIBIES AMERICAINS SORTIR DE LA MER ET ROULER SUR LES PLAGES DE FEDALA ET JE CROIS MEME DE SALE !! (TROP JEUNE JE NE PUS EN ETRE TEMOIN! evidement!!)
CES MALHEUREUX TIRAILLEURS SENEGALAIS (disait on ) AVAIENT CRU VOIR DES ESPRITS !!

CEPENDANT CE MEME MATIN DU 8 NOVEMBRE 1942 , SORTI AU BALCON DE CHEZ NOUS ,(malgre l'alerte) J'AVAIS ADMIRE UN "SPITFIRE" ANGLAIS ( je ne le sus que plus tard,les couleurs des cocardes francaises et britaniques sont inversees) POUSUIVRE EN RASE MOTTES UN AVION FRANCAIS DE LA BASE DE RABAT, ET IL TIRAIT VRAIEMENT DE TOUS SES CANONS , AU DESSUS DU PARC VOISIN , OU NOUS AVIONS MEME RAMASSE PLUS TARD ,DES BALLES DONT J'AVAIS CONSERVE UN EXEMPLAIRE!!(depuis toujours fervent amateur d'aviation !!)

LES AMERICAINS AVAIENT BOMBARDE LE PORT DE CASABLANCA ET DETRUIT (COUPE PAR SON MILIEU) LE CUIRASSE FRANCAIS "JEAN BART" AMMARE DANS LE PORT MILITAIRE DE CASA !!_)_)_)_)

VOIR PHOTO DU JEAN BART CI DESSOUS (photo US.NAVY)

JH.COHEN




jeanbart.jpg

Souvenirs de guerre d'un jeune francais
Posté par: memoire (IP enregistré)
Date: 14 novembre 2007 a 10:18

Mers-el-Kébir 1940 ,
le débarquement américain au Maroc 1942 ;
deux périodes distinctes qu'il ne faut pas confondre .
Quant aux autorités françaises , leur principale préoccupation étaient de protéger du mieux possible les populations civiles des conséquences de l' armistice, c'est à dire : ne pas inciter les allemands à remplacer les autorités italiennes quasiment invisibles chargées de faire respecter les accords découlant du dit armistice .. Si le général Nogues ( bouc émissaire par la suite ) répondait aux ordres de Vichy , cela ne l'empêchait pas d'entretenir le contact avec Mohamed V futur compagnon de la libération. Si ces autorités françaises n'avaient pas joué le double jeu ,pensez vous que la deuxième Division blindée du général Philippe de hautecloque alias Leclerc aurait pu être formée au Maroc ?



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'