PUBLICATIONS DIVERSES :  DARNNA.COM
Publications, etudes ou articles divers concernant les religions, la litterature, la psychologie, la philosophie, les Arts, etc... 
500 ans après l'Inquisition, les Espagnols trouvent le chemin du retour vers le judaïsme
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 17 mai 2010 a 14:53

500 ans après l'Inquisition, les Espagnols trouvent le chemin du retour vers le judaïsme
By Jerome Socolovsky Par Jérôme Socolovsky


MADRID, Mars 4 (JTA) - Lorsque le grand-père de Nuria Guasch était sur son lit de mort, il l'appela pour lui dire quelque chose qu'il n'avait jamais dit à personne dans ses 88 annees de vie.

«Je voudrais que vous réfléchissiez à votre patrimoine - et à y reflechir par vous-même," lui dit son grand-pere. . "Et puis peut-être vous aurez alors la réponse à toutes ces questions que vous posiez". Et puis il eut une dernière demande: "Ne laisse pas les Catholiques Romains de l'hôpital prier dans la pièce".

Etant enfant qui grandit dans un village près de Barcelone, Guasch s'interrogea souvent sur les habitudes inhabituelles de sa famille comme, mettre du pain et du sel sur la table tous les vendredis soirs.
Comme la plupart du monde, en Espagne, etaient catholiques romains, elle présuma qu'ils avaient des coutumes bizarres de l'île espagnole de Majorque, d'où sa famille etait originaire.

Mais, comme son grand-père l'avait prédit, les réponses ne vinrent que plus tard.

Il s'avéra ensuite que ses grands-parents etaient "des Chuetas "," ou d'origine juive Majorquins, accusés d'être des crypto-juifs - ou Juifs cachés - pendant des siècles après l'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492.
Beaucoup de Chuetas se marièrent entre eux jusqu'au début du 20e siècle à cause de la continuelle discrimination.

Aujourd'hui, la directrice de l'école de Barcelone, âgée de 49 ans est prête à reprendre la foi de ses ancêtres. Dans quelques semaines, dit-elle, elle achèvera sa conversion au judaïsme devant le Beit Din, ou le tribunal juif, en Israël.

Plus de cinq siècles après l'expulsion des juifs par les rois d'Espagne et du Portugal, les descendants de ceux qui, pour échapper à la peine de mort, se convertirent au catholicisme, font de plus en plus l'examen de leurs racines.

Pendant plus de 100 ans de pogroms qui commencèrent a la fin du 14ème siècle, plus de 100.000 Juifs soupçonnent avoir été convertis au christianisme. Mais beaucoup ont continué à pratiquer, secrètement, des rituels juifs. En espagne, les Juifs convertis étaient connus comme conversos, ou "ceux qui se sont convertis.". Toutefois, les Juifs étaient secretement connus sous le nom Marranes, ou «maudit».

Bien qu'il y ait un débat quant à savoir si l'étiquette Marranes doit être considéré comme péjorative, certains préfèrent aujourd'hui "Anousim", terme hébreu signifiant "convertis de force".

Leurs descendants se retrouvent non seulement dans la péninsule ibérique, mais aussi dans les anciennes colonies espagnoles et portugaises dans le Sud et l'Amérique centrale et même dans le sud des États-Unis.

Né au Brésil, le rabbin Jacques Cukierkorn de la nouvelle réforme du Temple à Kansas City, Missouri, rappelle que, enfant, sa famille avait une servante de la campagne rurale du Brésil. Un vendredi soir, elle les vit allumer les bougies du sabbat, et elle s'exclama, "Oh, vous allumez aussi des bougies le vendredi soir !"

Plus tard, au Collège du mouvement réformiste Hebrew Union, il écrivit sa thèse sur la communauté crypto-juive du Brésil.
Pour chaque Juif du Brésil, il peut y avoir, éventuellement, une centaine de personnes qui ont du sang juif, et qui sont des descendants de marranes », a déclaré Cukierkorn, qui a aidé les communautés marranes au Brésil a s'organiser.

Cukierkorn a également écrit un guide pour le judaïsme en espagnol et a voyagé en Espagne pour convertir plusieurs Juifs ici, en partie parce qu'il estime que les communautés juives d'Espagne - dominés par les séfarades Juifs arrives du Maroc au cours des 50 dernières années - ne sont pas ouvertes aux descendants marranes.

«Les Juifs sépharades devrait être plus sensibles aux Marranes, mais je ne suis pas sûr qu'ils le soient", at-il dit.

Les Dirigeants juifs reformistes ne sont pas les seuls à contacter les Anousim.
L'Institut Amishav à Jérusalem a été fondé dans les années 1970 par le rabbin Eliyahu Avichail,et a entrepris une recherche sur les dix tribus perdues. Cet institut a contribué à transformer les désormais célèbres crypto-juifs de Belmonte, au Portugal.
L'organisation a récemment travaillé avec la tribu des Bnei Menashe en Inde - dont beaucoup ont depuis fait leur aliya (émigré en Israël) - ainsi que d'autres "Juifs perdus" dans d'autres parties du monde. Maintenant, ils dirigent leurs efforts, de nouveau, vers les "Anousim" d'Espagne.

«Nous, le peuple juif, avons une obligation morale et historique envers ces gens», explique le directeur de Amishav, Michael Freund, qui était un assistant au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (dans son mandat precedent).

Freund, qui s'est rendu à Majorque et Iberia ces derniers mois afin de parler aux descendants, estime que jusqu'à 20.000 personnes à seulement Majorque, sont identifiées comme étant des Chuetas, tandis que des centaines de milliers de personnes dans la péninsule ibérique et l'Amérique du Sud peuvent être considérées comme des descendants de Anousim. Toutefois, Freund appelle à la prudence dans ses propres estimations.
«Pas tous les descendants de Anousim sont nécessairement conscients de leur héritage, dit-il. "Et de ceux qui le sont, tous ne sont pas nécessairement intéressés à revenir au judaïsme. Certains peuvent être heureux de rester catholiques, désirant seulement savoir davantage sur ce que furent leurs ancêtres".
Freund s'empresse d'ajouter que «nous ne sommes pas une organisation missionnaire. Nous ne sommes pas là pour ramener chacun d'eux en arrière."
Bien que le directeur Amishav préfère parler de «retour» plutôt que de conversion, l'organisation conseille encore aux Anousim de subir une conversion orthodoxe afin de "retirer les doutes» au sujet de leur judéité.

Les Espagnols, en général, sont de plus en plus intéressés par leur passé juif, en dépit d'une longue tradition d'antisémitisme et de discrimination officielle qui s'est prolongee par l'église de 1939-1975, sous la dictature du général Francisco Franco.

Il y a eu un regain d'intérêt pour la culture juive et israélienne depuis la création de liens avec Israël en 1986. Et un nombre croissant d'Espagnols - quoique toujours un très petit groupe - se considèrent comme juifs, ou partiellement juifs en raison de leur ascendance juive.

Il y a plusieurs années, le père Bonnin, un écrivain d'origine Chueta de Barcelone, écrivit "Sangre Judia", ou " sang juif", un livre dans lequel il a compilé une liste de 3.500 noms de famille d'origine juive, utilisant des documents trouvés dans les anciens quartiers juifs et les archives de l'Inquisition.
"La première impression de l'ouvrage fut vendue dans les 15 jours qui suivirent", dit-il.

Mais Bonnin dit au rabbin Amishav qu'il est irréaliste de s'attendre à des conversions de masse, semblables a celles des Indiens, en particulier à Majorque.
«Vous devez changer completement votre mode de vie pour cela, et c'est déjà assez difficile étant un Chueta", dit l'écrivain.
Néanmoins, il se sent "de culture juive» et défend avec passion l'État d'Israël contre ses nombreux détracteurs en Espagne.

Dans le quartier historique juif de Cordoue, près de la statue du grand penseur de la communauté juive , Maïmonide, un vieil homme garde l'entrée de la synagogue fraîchement restaurée.

Il dit que son nom de famille est Peres. Peres, qui, selon la tradition espagnole veut dire que son père et la mère ont été nommés Peres. Et il ajoute que même ses grands-mères ont été nommés Peres ", donc en fait je suis Peres Peres Peres Peres."

Lorsqu'on lui demande si il ya beaucoup de gens a Cordoue qui sont conscients de leurs racines juives, il dit: «La moitié de Cordoba est juif!"

www.jta.org . (Traduction Darlett pour Darnna.com)

---------------------


Suivre ce lien pour lire les temoignages et photos extremement touchantes.
[www.darnna.com]






Désolé, vous n'avez pas d'autorisation poste/réponse dans ce forum.

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'