ROND-POINT CULTUREL :  DARNNA.COM
Litterature, Arts & Opinions  
lectures sans fronti?res
Posté par: aphrodite (IP enregistré)
Date: 21 novembre 2005 a 15:32

"Je ne sais pas ?crire avec un pinceau de cristal. Pour moi, l'?criture est une protestation, pas une parade." mohamed choukri(le temps des erreurs.(ecrivain marocain d'origine b?rb?re(rifain dec?d? en 2003)
ecrivains fa?e aux tabous:mohamed choukri dans le pain nu.Il y raconte son enfance marqu?e par la mis?re et l?exil. Ce roman est interdit au Maroc jusqu?en 2000.

"?crire pour moi, gardant ? l'esprit cet horizon noir, c'est d'abord recr?er dans la langue que j'habite le mouvement irr?pressible du " corps au dehors ", je dirais presque son envol"."Chez moi, le d?sir des mots, ? ?crire, ? lancer aux autres ou simplement au ciel, na?t de mes pieds, de mes jambes ainsi que de mon regard libre, pos? sur les autres?"assia djaber (algerienne)
assia djaberdans l'amour, la fantasia livre consacr? ? la femme ( beaut?, feminit?,corps..)

Nedjma auteur marocaine ,Ag?e d'une quarantaine d'ann?es ,elle a choisi ce pseudo name pour publier son premier livre " l'amade"( recit erotique d'une femme musulmane"qui a subis la souffrance d'un mariage for?? en arrivant ? l'adult?re pour satisfaire son plaisir sexuel. Elle a souhait? tenir secr?te sa v?ritable identit? pour se pr?server des islamistes.

a suivre.......................


Re: lectures sans frontiטres
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 27 novembre 2005 a 03:08

L'ecriture est un moyen de protester, de temoigner ! mais pas seulement.

D'ailleurs, il y a une fameuse citation de Rosa Montero

"Ecrire pour faire passer un message trahit la fonction primordiale du roman, sa raison fondamentale, celle de la recherche du sens."

Ce serait bien etroit si on enfermait l'ecriture dans la protestation ou le temoignage. Il y a aussi la litterature pure !

Sous le titre de litt?rature, on comprend toutes les formes et tous les modes de manifestation de la pens?e par la parole, quel qu'en soit l'objet.




Lectures Sans Fronti?res
Posté par: doris (IP enregistré)
Date: 07 mars 2006 a 00:11

Mon cousin germain, Michel Nomber, a ?crit un livre, Quand j'?tais goy, ? Casablanca qui sera ?dit? chez Publibook en f?vrier 2006 et qu'il signera au Salon du Livre en mars, ? Paris. Inutile de vous dire que nous, qui avons v?cu dans cette merveilleuse ville et avons tant de bons souvenirs, l'appr?cieront bien plus que ceux qui ne l'ont pas connue !

Pour en savoir plus sur ce livre, allez donc surfer sur le site qjg.blogspot.com et ci-dessous, l'explication de son d?marrage.

"En 2007 aura lieu le centi?me anniversaire de ma ville : Casablanca.
J'y suis arriv? tout petit (j'avais cinq ans) et l'ai quitt?e apr?s le bac. Je vais vous montrer des photos de Casablanca ? l'?poque. Mais ce sera pour plus tard. Aujourd'hui, je vais vous parler du Lyc?e Lyautey. Il existe toujours. Tous ceux dont les amis ou les parents ont v?cu au Maroc en ont entendu parler.

Pourquoi ? Parce que c'?tait le plus grand lyc?e de la mission universitaire et culturelle fran?aise ? l'?tranger. Il y r?gnait une ambiance de tol?rance, d'amiti? et de cohabitation entre ?l?ves de toutes origines. Il y avait les Francaouis qui venaient de m?tropole, les Juifs dont le peuplement au Maroc est plus ancien que les Arabes. Ces derniers avaient eu leur ind?pendance en 1956, et ?taient rayonnants de bonheur dans les ann?es 60. D?sireux de s'impr?gner de culture fran?aise, ils excellaient dans les disciplines litt?raires. Il y avait aussi les Pieds-noirs d'origine m?tropolitaine, espagnole (surtout dans le quartier Maarif), italienne voire grecque. Tout ce petit monde coexistait dans la joie. Nous ?tions tellement heureux que le lyc?e ferme ? l'occasion des f?tes juives, musulmanes et catholiques.

Tout pr?s du lyc?e, il y avait le Napol?on o? nous passions nos heures de permanence ? jouer au baby-foot et au flipper. On mangeait des pistaches, on buvait du judor, du crush, de la limonade blanche SIM. Parfois on buvait aussi du lait ferment?, le raibi qui pouvait m?me ?tre parfum? ? la fraise.

C'est dans ce contexte que d?marre Quand j'?tais goy, le livre que j'ai ?crit et qui sera ?dit? chez Publibook en f?vrier 2006. Je signerai au Salon du Livre en mars, ? Paris !" Michel Nomber

Re: lectures sans fronti?res
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 08 mars 2006 a 00:05

Bonjour Doris,nada je ne suis pas arrivee a ouvrir le lien pour voir

www.qjg.blogspot.com

bisous

Re: Lectures Sans Fronti?res
Posté par: (IP enregistré)
Date: 08 mars 2006 a 19:07

doris a ecrit:
-------------------------------------------------------
> Mon cousin germain, Michel Nomber, a ?crit un
> livre, Quand j'?tais goy, ? Casablanca qui sera
> ?dit? chez Publibook en f?vrier 2006 et qu'il
> signera au Salon du Livre en mars, ? Paris.

Bonjour Doris
O? peut on trouver ce livre, en province?
Merci d'avance
Liliane

Re: Lectures Sans Frontiטres
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 08 mars 2006 a 19:46

Moi je suis entree dans le site en question et effectivement, il y a pas mal de details concernant ce livre qui devrait sortir tres prochainement.

Voici d'ailleurs la couverture du livre en question.











Casablanca

En 2007 aura lieu le centi?me anniversaire de ma ville : Casablanca.
J'y suis arriv? tout petit (j'avais cinq ans) et l'ai quitt?e apr?s le bac. Je vais vous montrer des photos de Casablanca ? l'?poque. Mais ce sera pour plus tard. Aujourd'hui, je vais vous parler du Lyc?e Lyautey. Il existe toujours. Tous ceux dont les amis ou les parents ont v?cu au Maroc en ont entendu parler.

Pourquoi ? Parce que c'?tait le plus grand lyc?e de la mission universitaire et culturelle fran?aise ? l'?tranger. Il y r?gnait une ambiance de tol?rance, d'amiti? et de cohabitation entre ?l?ves de toutes origines. Il y avait les Frankaouis qui venaient de m?tropole, les Juifs dont le peuplement au Maroc est plus ancien que les Arabes. Ces derniers avaient eu leur ind?pendance en 1956, et ?taient rayonnants de bonheur dans les ann?es 60. D?sireux de s'impr?gner de culture fran?aise, ils excellaient dans les disciplines litt?raires. Il y avait aussi les Pieds-noirs d'origine m?tropolitaine, espagnole (surtout dans le quartier Maarif), italienne voire grecque. Tout ce petit monde coexistait dans la joie. Nous ?tions tellement heureux que le lyc?e ferme ? l'occasion des f?tes juives, musulmanes et catholiques.

Tout pr?s du lyc?e, il y avait le Napol?on o? nous passions nos heures de permanence ? jouer au babyfoot et au flipper. On mangeait des pistaches, on buvait du judor, du crush, de la limonade blanche SIM. Parfois on buvait aussi du lait ferment?, le raibi qui pouvait m?me ?tre parfum? ? la fraise.


C'est dans ce contexte que d?marre Quand j'?tais goy, le livre que j'ai ?crit et qui sera ?dit? chez Publibook en f?vrier 2006. Je signerai au Salon du Livre en mars, ? Paris !



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'