ROND-POINT CULTUREL :  DARNNA.COM
Litterature, Arts & Opinions  
"Où vas-tu Moshé ?",.. un film en préparation:
Posté par: noemi (IP enregistrè)
Date: 22 septembre 2007 a 18:43








SOURCE: JIMAROC.com "L'émergence des jeunes intellectuels Marocains"

"Où vas-tu Moshé ?", dernier long métrage du metteur en scène marocain Hassan Benjelloun sera présenté en avant-première lors de la 22-ème édition du Festival international du film de Namur, en Belgique, qui aura lieu du 28 septembre au 5 octobre.


Selon les organisateurs, une centaine de métrages seront présentés lors de cette édition, dont les compétitions seront marquées pour la première fois par la fusion des genres (fiction et documentaire).

Cette édition, qui fera la part belle au Congo à travers des films récents et d’autres datant de la période coloniale, des concerts ainsi que des expositions, sera également marquée par plusieurs rencontres, dont un colloque sur le cinéma numérique et un débat sur l’adaptation littéraire ainsi que le désormais traditionnel forum francophone de la production.

Le film de Hassan Benjelloun, dont la trame relate l’épisode de l’exode des juifs marocains vers Israël vers la fin des années 1960, avait été expertisé sous forme de projet en 2004, dans le cadre du forum francophone de la production, rappelle-t-on. (MAP)

Synopsis: OÙ VAS-TU MOSHÉ ? (FINE MACHI YA MOSHE?)
Au début des années 1960, après l’indépendance du Maroc, de nombreux juifs marocains quittent clandestinement le pays pour Israël. Les juifs de la petite ville de Bejjad, eux, s’organisent en secret autour de leur rabbin pour préparer ces départs. Une inquiétude cependant : Berbeq’ha, le fou qui se prend pour un général, pourra-t-il partir ? Lorsqu’il apprend que les juifs partent, et qu’ils partent tous, Mustapha, le gérant du seul bar de Bejjad, panique. Si tous les non musulmans quittent, le bar devra fermer selon la loi. Comment éviter la fermeture du bar ? En retenant un juif ! L’idée vient de Hassan, le fils de Mustapha, amoureux de Rachel, la fille de Shlomo. Qu’adviendra-t-il du bar de Bejjad ?



Le réalisateur, Hassan Benjelloun



---------------------


J'espère que ce film "Où vas-tu Moshé ?", passera dans les salles en France, mais peut être pourrai-je le voir au Maroc en octobre s'il existe une VF; s'il tient ses promesses, il devrait être chargé de beaucoup d'émotion. En effet, le titre sonne comme un appel.... pourquoi es-tu parti Moshe? Il a un accent interrogatif, comme le cri d'un rappel...

Lili




"Où vas-tu Moshé ?",.. un film en préparation:
Posté par: darlett (IP enregistrè)
Date: 23 septembre 2007 a 01:41

Merci Noemi, c'est marrant c'est eveil d'interet pour un phenomene qui s'est produit il y a maintenant pres de 50 ans. Il faut croire que l'internet y est pour beaucoup puisqu'il a ramene a l'esprit cette diversite culturelle propre au Maroc.
Je crois que cela a du bon, finalement nos sites sur le net. Beaucoup de choses sont remises sur le tapis et ce que les livres d'histoire au Maroc ont occultes, emerge finalement.

"Où vas-tu Moshé ?",.. un film en préparation:
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistrè)
Date: 29 janvier 2008 a 22:05

Posté par: gerard
Date: 29 décembre 2007 a 20:37


OÙ VAS-TU MOSHÉ ? (FINEMACHIYAMOSHE?)

Au début des années 1960, après l’indépendance du Maroc, de nombreux juifs marocains quittent clandestinement le pays pour Israël. Les juifs de la petite ville de Bejjad, eux, s’organisent en secret autour de leur rabbin pour préparer ces départs. Une inquiétude cependant : Berbeq’ha, le fou qui se prend pour un général, pourra-t-il partir ? Lorsqu’il apprend que les juifs partent, et qu’ils partent tous, Mustapha, le gérant du seul bar de Bejjad, panique. Si tous les non musulmans quittent, le bar devra fermer selon la loi. Comment éviter la fermeture du bar ? En retenant un juif ! L’idée vient de Hassan, le fils de Mustapha, amoureux de Rachel, la fille de Shlomo. Qu’adviendra-t-il du bar de Bejjad ?........allez donc voir le film!




Hassan Benjelloun/Réalisateur
Scénariste, réalisateur et producteur marocain, Hassan Benjelloun met en scène son premier long métrage en 1990, La Fête des autres. En 1994, suit Yarit, puis Les amis d’hier en 1997, Les lèvres du silence en 2000 et Jugement d’une femme en 2001. Ce dernier film, qui parle de la situation de la femme au Maroc, reçoit plusieurs prix dans différents festivals internationaux. En 2004, La chambre noire, qui traite des années de plomb durant les années 1970 au Maroc, lui vaut entre autres le grand prix du Festival Africain de Khouribga, l’Étalon d’Argent de Yennenga du Festival de Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou), et remporte une mention spéciale du jury du Festival de Carthage en Tunisie.

"Où vas-tu Moshé ?",.. un film en préparation:
Posté par: charq (IP enregistrè)
Date: 16 dcembre 2009 a 05:31

bonjour, je suis a la recherche du film "ou vas-tu moshé" et je n'arrive pas a me le procurrer donc je voulais savoir si quelqu'un pourrais me renseigner car j'aimerais bien ce film. je vous remercie

Hassan Benjelloun. Cinéaste marocain : «Faire la paix avec sa mémoire»
Posté par: aaron (IP enregistrè)
Date: 04 janvier 2011 a 16:15

Le cinéaste marocain, Hassan Benjelloun, a décroché le prix du Meilleur scénario au quatrième Festival international du film arabe d’Oran (FIFAO), qui s’est déroulé du 16 au 23 décembre 2010, pour son long métrage Al Mansiyoun (Les oubliés de l’histoire). Sorti en 2010, le film raconte la traite des blanches et l’exploitation des sans-papiers en Europe. Le film a également décroché le Premier prix du scénario et le prix de la Meilleure interprétation masculine au Festival de Tanger ainsi que le prix du Public au 16e Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan. Connu pour ses films courageux tels que La chambre noire ou Fin Machi ya Moshé ?, Hassan Benjelloun, 60 ans, a commencé sa carrière par la réalisation de courts métrages (Yarit , Les Amis d’hier, La Fête des autres, Les lèvres du silence, Moudawana, etc.)



-Vous avez la réputation d’être un casseur de tabous. Jusqu’où cela est-il possible ?

J’essaie de parler de sujets qu’on évite, qu’on ne trouve pas dans les livres d’histoire ou dans les articles de journaux. Des sujets qu’on n’aborde même pas entre nous. Dans mes films, j’ai traité des thèmes liés à l’exploitation des sans-papiers en Europe par la mafia dans les maisons closes. Tout le monde est au courant de cela, mais personne n’en parle. Il y a un code du secret. J’ai abordé la question politique des années de plomb au Maroc et j’ai dévoilé aussi la question de l’exode des juifs marocains vers Israël
Avec votre film Fin machi ya

-Moshé ? (Où vas-tu Moshé ?)

Oui. Personne n’évoquait cette question. 350 000 Marocains ont quitté le Maroc pour Israël. Tout ce qui concerne les juifs est entouré de tabous. Depuis, il y a eu des livres et d’autres films sur cette thématique. Et les journaux publient des articles sur ce sujet. Il y a eu donc un changement. Contrairement à ce que vous dites, je ne me considère pas comme un casseur de tabous. Il y a des sujets qui me tiennent à cœur que j’aime partager avec d’autres et provoquer la réflexion.

-Quelle a été la réaction au Maroc après la sortie de Fin machi ya Moshé ?

Il y a eu une réaction magnifique. Beaucoup de personnes s’y sont identifiées. La plupart des Marocains avaient un voisin, un cordonnier, un coiffeur ou un horloger juif. Fin machi ya Moshé ? est avant tout un film humain. Ce n’est ni pro ni anti. Il raconte l’histoire d’un Marocain qui n’arrivait pas à quitter son pays.



Dèsolè, seuls les utilisateurs enregistrès peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'