CAFE DARNNA :  DARNNA.COM
Chat amical 
Aller à la page: PrécédentPremière...177178179180181182183184185186187...DernierSuivant
Page courante: 182 of 216
Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 09 avril 2018 a 08:10




Bonjour TLM.....matinée grise ce matin. Tranquille pour moi avec juste deux heures de conversation anglaise cet après-midi.

Hier suis allée faire un tour à la manifestation" Quai du Polar" en centre ville. Beaucoup d'auteurs et beaucoup de monde. Ai acheté 4 livres dont deux dédicacés. Suis pas très au courant des polars même si jeune j'en ai beaucoup lu.





Philippe Jaenada
ISBN : 2260029396
Éditeur : JULLIARD (17/08/2017)


Résumé :

Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l’unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l’arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d’un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l’enquête abandonnée. Alors que l’opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s’exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.

Jamais le mystère du triple assassinat du château d’Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d’Henri Girard, jusqu’à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu’à ce qu’un écrivain têtu et minutieux s’en mêle…

Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu’Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l’inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu’il n’y paraît), il s’est plongé dans les archives, a reconstitué l’enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l’issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans..





Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Julliard - 08/2013)


Aucun romancier n'aurait pu inventer un personnage aussi fascinant que celui de Bruno Sulak. Tout au long des années 80, ses braquages audacieux et ses évasions répétées – sans la moindre effusion de sang – ont défrayé la chronique judiciaire. Ancien légionnaire, parachutiste émérite, charmeur, généreux et intègre, follement épris de liberté, Bruno Sulak a marqué les mémoires avec ses casses spectaculaires. Pendant dix ans ce jeune homme a défié les lois de la République, s'est joué du système carcéral, a bravé l'ensemble d'une société contre laquelle il était entré en guerre à forces d'injustices, aux côtés de Steve, son ami et complice, et de Thalie, grande et belle brune, son amour hors la loi. Aussi fulgurante que rocambolesque, son existence s'est achevée sur un point d'interrogation : une mort dans des circonstances obscures qui suscite encore la polémique.

Aucun autre romancier que Philippe Jaenada, doté d'un humour irrésistible, d'un style inimitable et d'une tendresse non dissimulée pour ses personnages, n'aurait pu s'emparer de la vie mouvementée de Bruno Sulak et retracer avec autant de talent ce temps où les gangsters avaient encore du panache.



Puis.......




Résumé :


Birmanie, 1852. Arthur Bowman, sergent le la Compagnie des Indes orientales est choisi pour accomplir une mission secrète durant la 2e guerre anglo-birmane. Mais l’expédition tourne mal et les hommes sont capturés et torturés pendant plusieurs mois. Seuls dix d’entre eux en sortiront vivants.

Londres, 1858. Alors qu’il se noie dans l’opium et l’alcool, luttant avec ses fantômes, Bowman découvre dans les égouts le cadavre d’un homme mutilé. La victime semble avoir subi les mêmes sévices que ceux qu’il a endurés dans la jungle birmane.

Persuadé que le coupable est l’un de ses anciens compagnons de captivité, Bowman décide de partir à sa recherche. Une quête qui s’achèvera douze ans plus tard, en 1864, sur les rives d’un autre continent.

À l’Ouest. Où une autre guerre a éclaté. Le chemin qui le mènera à la vérité sera aussi celui de sa rédemption.






Romain Slocombe
ISBN : 275786582X
Éditeur : POINTS (24/08/2017)




Résumé :


Avril 1942. Au sortir d'un hiver rigoureux, Paris prend des airs de fête malgré les tracas de l'Occupation. Pétainiste et antisémite, l'inspecteur Léon Sadorski est un flic modèle doublé d'un mari attentionné. Il fait très correctement son travail à la 3e section des Renseignements généraux, contrôle et arrête les Juifs pour les expédier à Drancy. De temps en temps, il lui arrive de donner un coup de main aux Brigades spéciales, d'intervenir contre les "terroristes".


Mais Sadorski est brusquement arrêté par la Gestapo et transféré à Berlin, où on le jette en prison. Le but des Allemands est d'en faire leur informateur au sein de la préfecture de police... De retour à Paris, il reçoit l'ordre de retrouver son ancienne maîtresse, Thérèse Gerst, mystérieuse agent double que la Gestapo soupçonne d'appartenir à un réseau antinazi.





L'Annonciation du couvent San Marco a été peinte par Fra Angelico vers 1437.

L'Annonciation du couvent San Marco est une œuvre à fresque de Fra Angelico, visible au haut de l'escalier menant aux cellules des moines du couvent San Marco de Florence (pour cette raison certains ouvrages la nomment Annonciation du couloir nord, comme en italien : Annunciazione del corridoio Nord).

Scène typique de l'iconographie chrétienne, l'Annonciation faite à Marie par l'archange Gabriel, est décrite dans les Évangiles et d'une façon très détaillée dans La Légende dorée de Jacques de Voragine, l'ouvrage de référence des peintres de la Renaissance, qui permet de la représenter dans toute sa symbolique (jardin clos, colonne, présence du Saint-Esprit, évocation d'Adam et Ève chassés du Paradis).

Certains universitaires voient toutefois dans ce tableau une représentation de la Seconde Annonciation, celle de la mort de la Vierge.


Le dicton du 9 avril:




Tant que dure la rousse lune, mes fruits sont sujets à fortune.


Proverbe du jour:



Quand on a soif, l'eau vaut le vin.
Proverbe géorgien ; Les proverbes et adages géorgiens (1956)


Citation du jour:


Méfions-nous de l'eau qui, en nous désaltérant, nous prive des plaisirs de la soif.
Citation de Grégoire Lacroix ; Le penseur malgré lui (2012)



Bon début de semaine à tous......

Laila

Café du XV
Posté par: preciosa (IP enregistré)
Date: 09 avril 2018 a 15:11

AH BON J'AI FAIT UN CLIC ET J'AI TOUT PERDU, JE RECOMMENCE

BONJOUR A VOUS TOUS

FREDO CONTENTE DE TE LIRE ET JE SOUHAITE A TON PAPA UN PROMPT RETABLISSEMENT

POUR TON SUCRE SI TU AS FAIM IL FAUT MANGER LES ALIMENTS APPROPRIES JE PENSE QUE LE DOCTEUR POURRAIT TE GUIDER

LAILA J'AI DEJA ECRIS LE TITRE DU LIVRE QUE TU ES ENTRAIN DE LIRE ET J'IRAI A LA BIBLIOTHEQUE POUR LE CHERCHER PREMIEREMENT J'IRAI SUR GOOGLE POUR FAIRE DES RECHERCHES

J'AI BESOIN D'OPERER LES CATARACTES ET JE DOIS CHOISIR SI LASER QUI N'EST PAS PAYE PAR L'ASSISTANCE SOCIALE OU AUTRE COUVERT

BONNE JOURNEE A VOUS TOUS

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 09 avril 2018 a 15:56

Bonjour Preciosa.....tu parles

Une femme à Berlin


Une femme à Berlin (Eine Frau in Berlin) est un témoignage autobiographique anonyme d'une jeune Allemande qui relate la chute de Berlin lorsque la ville tombe aux mains des Soviétiques en 1945. Publié pour la première fois en 1954 aux États-Unis, ce texte prend la forme d'un journal et relate le quotidien de l'héroïne entre le 20 avril et le 22 juin 1945.

Si dans les années 1950 cet écrit était resté anonyme, une édition en 2003 révéla l'identité de l'auteure : Marta Hillers.


[fr.wikipedia.org]

Je venais de terminer au autre livre sur la même période




Qui a tué le bourreau d'Auschwitz ? Un mystérieux culte germanique détient la clé de l'énigme... Berlin, début 1945. Au cœur d'une ville dévastée, Richard Oppenheimer, juif et ancien commissaire, vit dans la peur de faire partie des tout derniers déportés.

Aidé par son amie Hilde, fervente opposante au régime, il mène une existence dans l'ombre. La situation s'aggrave brusquement lorsque Hilde est accusée d'avoir tué son ex-mari, membre des SS impliqué dans les atroces expériences humaines menées à Auschwitz.

Avec une broche portant un sigle runique comme seul indice, Oppenheimer se lance dans une enquête risquée pour démasquer le vrai coupable. Ses recherches le mènent à un mystérieux culte germanique qui n'a qu'un seul objectif : assurer la suprématie de la race aryenne...


" Un thriller pour nous empêcher d'oublier... Ce livre devrait être une lecture obligatoire, et pas seulement pour les historiens. " Books Traduit de l'allemand par Joël Falcoz.

Je crois que Lionel a été opéré de la cataracte des deux yeux au laser et qu'il a été remboursé ici en France. Je croise les doigts pour toi.

Bonne journée.....

Laila

Café du XV
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 09 avril 2018 a 19:41

Que de belles lectures Laila, tu as un choix incroyable,
moi je n'aime pas trop les polars mais là tu as une variété interessante sur la seconde guerre mondiale.
Ces temps derniers j'ai lu ou presque car ils m'ont deçu

une centenaire qui raconte sa vie, mais c'est lassant

je n'aime pas trop les romans epistolaires

une Delphine en chute plutot decevante, la aussi dans chaque chapitre un des protagoniste parle. Un peu superficiel.. Dommage j'attendais bc de Delphine apres son dernier roman D'apres une histoire vraie. Difficile est le metier d'ecrivain.

Mais actuellement je lis
excellent, il y a de l'action, des personnages interessants, du style litteraire, des idées, bref un regal ... Heureusement car je desesperais du niveau de nos ecrivains actuels.
Pierre Lemaitre sauve la litterature pour 2018. Un must si tu as l'occasion de l'obtenir.
Je lis bc ces derniers temps pour fuir les betises qui circulent sur le web ,ainsi moins de web et plus de livres c'est bon pour le moral et les idees.

Bonne soirée à tous.

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 09 avril 2018 a 23:24

Bonsoir Gérard.....nous avons je crois certains goûts de lecture en commun.

J'ai déjà acheté hélas, vu ta déception face à son livre, le dernier Delphine de Vigan, "Les loyautés" car comme toi j'avais beaucoup aimé "D'après une histoire vraie" au point d'aller voir le film tiré du roman réalisé par Roman Polanski dont j'aime en général tous les films. Ce dernier était très bon aussi. Sais-tu que Delphine de Vigan est la compagne de François Busnel qui présente " La grande Librairie" sur France 5?

François Busnel, né le 8 mai 1969 à Argenteuil (Val-d'Oise), est un journaliste, critique littéraire, producteur et animateur de télévision et de radio français.

Il est animateur et producteur de l'émission littéraire hebdomadaire La Grande Librairie sur France 5 (depuis 2008).

Il a également été rédacteur en chef du service « Livres » de L'Express de 2006 à 2008, producteur de la quotidienne "Le Grand Entretien" sur France Inter entre 2010 et 2013, directeur de la rédaction du magazine Lire (2004-2015) et éditorialiste à L'Express (2008-2015)

À la rentrée 2010, il anime chaque jour à 17 h sur France Inter "Le Grand Entretien", un face-à-face avec un écrivain, un artiste ou un scientifique à l'image de ce qu'était Radioscopie de Jacques Chancel.


Mais il arrête la présentation trois ans plus tard pour consacrer davantage de temps à sa vie privée et à sa compagne, la romancière Delphine de Vigan.


En 2011, il écrit et produit une série de sept films documentaires, "Les Carnets de route" de François Busnel, diffusés au rythme d'un par mois à partir d'octobre sur France 5.

Il traverse les États-Unis à la rencontre de grands romanciers américains qui témoignent de l'évolution et des différents visages de leur pays, comme Paul Auster, Joyce Carol Oates, Jim Harrison, Philip Roth, James Ellroy, Douglas Kennedy ou Richard Ford16...

Face au succès du projet, il refait une seconde série de six documentaires diffusées en 2013/2014, dans lesquels il part à la rencontre des écrivains britanniques tels que John le Carré, Ian Rankin, Edna O'Brien, Hanif Kureishi ou P. D. James17

En janvier 2012, il est nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.

PS: j'ai découvert ainsi Marceline Loridan Ivens à la radio et je sais que c'est François Busnel qui est rédacteur en chef du magasine "America" dont je t'ai parlé récemment.


[www.lesechos.fr]#

Puis pour en venir à ton dernier livre qui est la suite de " Au revoir là-haut" par Pierre Lamaitre, je l'ai aussi acheté car j'ai adoré le premier qui parlait de la première guerre mondiale et l'histoire incroyable de ces deux soldats rescapés. J'ai aussi emmené mon groupe de cinéma mensuel voir le film tiré du roman et TLM a adoré.

[www.allocine.fr]

"Couleurs de l'incendie" est la suite du roman dont je parle plus haut.

Je suis heureuse de partager mes lectures avec vous les amis(es) car c'est l'une de mes passions depuis toute jeune en pension, probablement un besoin d'évasion d'un quotidien sévère et sans amour.

Je vous souhaite à tous une excellente nuit et au plaisir de partager encore d'autres lectures.

Laila

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 10 avril 2018 a 06:53




Claude Lorrain, Port de mer au soleil couchant.


Claude Gellée, dit « le Lorrain » (Chamagne, v. 1600 - Rome, 23 novembre 1682), était un peintre, dessinateur et graveur lorrain, figure emblématique du paysage de style classique.


Bonjour TLM.....nuit un peu courte car rendez-vous ce matin tôt. Lionel lui aussi déjà parti accompagner à l'aéroport son fils et sa petite fille pour leur voyage aux USA.


Il pleut des cordes ce matin. Nous ne devrions pas manquer d'eau cet été.


Bonne fête
Fulbert


Etymologie de Fulbert



Vient du germain "full et berht" Signifie : "abondance et brillant" Se fête le 10 avril.

germanique : de full, abondance et berht, brillant, illustre.



Saint Fulbert
Evêque de Chartres (✝️ 1028)
Confesseur.



Nous connaissons l'origine germanique de son nom : "Fulc" peuple et "Bert" brillant. Tel fut bien l'évêque carnute, à la fois musicien, savant et hagiographe. On ne sait d'où il vient, mais on sait que Gerbert fut son maître à l'école de Reims. Gerbert devint pape sous le nom de Sylvestre II. Celui qui est le "pape de l'an mille" le fait venir à Rome.


Précepteur du fils du roi Hugues Capet, il fonde à Chartres une école appelée à une grande notoriété. On n'y apprend pas seulement la théologie, mais encore la géométrie, la médecine, la philosophie. Nombreux et fidèles seront ses disciples.

Le roi le fait nommer évêque de Chartres en 1006. Il sera un évêque consciencieux et intègre, soucieux de l'indépendance de l'Église, mais aussi de paix et de concorde dans le respect des personnes. C'est ainsi qu'il cherche à réconcilier le comte de Blois avec le roi de France.

En 1020, la cathédrale de Chartres disparaît dans les flammes. Fulbert se démène pour financer la construction d'une nouvelle basilique. La crypte en subsiste encore. Ses dons musicaux furent mis au service de la liturgie et au service du culte marial qu'il contribua à développer, Notre-Dame était souveraine à Chartres.


Personnalité de Fulbert




Travailleurs opiniâtres, ils savent faire preuve de patience. Volontaires, autoritaires, ils aiment l'ordre et les traditions. De nature robuste, d'allure simple, ils sont énergiques et endurants. Possessifs, ils ont le sens des affaires et de l'argent. Ce sont des êtres droits et honnêtes.


Le dicton du 10 avril:


Quand arrive la saint Fulbert, dans la campagne tout est vert


Proverbe du jour:


Toute entreprise sans fondement est vouée à l'échec.
Proverbe grec ; Les maximes de la Grèce antique (1855)


Citation du jour:


Les vrais battants ne sont pas ceux qui savent triompher mais ceux qui savent échouer.
Citation de Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)


Bon mardi à tous.....

Laila

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 11 avril 2018 a 07:39




Pierre-Victor Galland, né à Genève (Suisse) le 15 juillet 1822, et mort à Paris (France) le 30 novembre 1892, est un peintre décorateur et ornemaniste français.

Jusqu'en 1838, Pierre-Victor Galland étudie la ferronnerie avec son père, François Galland, un orfèvre et joaillier. Sa mère, Marie Jeanne Fossin, était la sœur du joaillier du roi Jean-Baptise Fossin, que l'on retrouve dans la création de la joaillerie Chaumet. Pierre-Victor Galland rejoint ensuite l'étude d'Henri Labrouste pour des études d'architecture.

Après deux années de formation, Labrouste l'encourage à poursuivre dans les arts décoratifs, sous la direction de Michel Martin Drolling. En 1843, le peintre décorateur Pierre-Luc-Charles Ciceri (1782-1868) embauche Galland pour l'aider à la peinture de figures, de fleurs, de fruits et de guirlandes. En 1848, il travaille de nouveau avec Labrouste à la décoration de la Fête de la Concorde.

Galland est l'auteur du plafond du grand escalier à Dartmouth House (en) de Mayfair, à Londres (Angleterre).


Bonjour TLM.....journée stressante pour moi hier car ayant rendez-vous avec une thérapeute qui hypnose pour essayer de soulager mes difficultés respiratoires dûes à l'angoisse dixit mon généraliste, j'ai pour la deuxième fois en 10 ans refait un ictus amnésique. Visiblement mon cerveau disjoncte face au rappel de trop d'émotions passées. Donc je ne me souviens de rien et Lionel a été appelé pour venir me chercher, retrouver ma voiture avec l'aide du ticket de parking etc.....Et comme l'autre fois, je ne me souviens de rien: ni l'arrivée chez la thérapeute, ni sa tête et ce qui s'est dit ni rien......retour à l'actualité enfin dans la cuisine pour préparer le repas de midi.


[www.passeportsante.net]


Tout à l'heure la vie devant reprendre son cours, j'anime une conversation italienne chez moi jusqu'à midi puis repos.

Bonne fête
Stanilas



Etymologie de Stanislas



Vient du slave "stan et slaw" Signifie : "se dresser et gloire" Se fête le 11 avril.

slave : de stan, se tenir debout et slava, gloire.

Les dérivés sont :



Stanislav




Saint Stanislas
Evêque de Cracovie, martyr (✝️ 1079)
En polonais: Stanisław Szczepanowski ou Stanisław ze Szczepanowa
[b]



Saint Stanislas, évêque de Cracovie"Sois et glorifie Dieu" s'exclama son père à sa naissance, d'où l'origine de son nom. Celui qui le porta devait glorifier Dieu par toute sa vie. Après ses études à Cracovie et à Gniezno, il part durant sept années pour les compléter chez les bénédictins de Saint-Germain-des Prés à Paris.

Il noue ainsi des liens particuliers entre l'Eglise de Pologne et l'Eglise de France. C'est à Paris qu'il découvre la réforme de Cluny qui germait à peine. De retour en Pologne, il devient le prédicateur infatigable de cette réforme. A 36 ans, il est élu évêque de Cracovie. Il aime ses prêtres et, chaque année, il tient à rendre visite à chacun d'eux.

Soucieux de la foi de l'Eglise de Pologne, alors à peine centenaire, il n'hésite pas à rappeler à l'ordre le roi Boleslas dit le Cruel, débauché sans vergogne. L'évêque l'excommunie et lui interdit l'entrée dans les églises tant qu'il ne se sera pas repenti. Cela lui vaudra le martyre. Le roi en personne l'égorge au pied de l'autel alors qu'il célébrait la messe. Ainsi glorife-t-il Dieu une dernière fois.
Canonisé en 1253, il est le patron de la Pologne.



[b]Personnalité de Stanislas




Les Stanislas semblent impassibles et inaccessibles au premier abord. Pourtant, ils cachent leur sensibilité derrière cette fière allure, ils sont enthousiastes et respirent la joie de vivre au quotidien. Dynamiques, les Stanislas se portent toujours volontaires pour défendre une cause, à condition que celle-ci corresponde à leur position. Détestant l’inaction, ils recherchent quotidiennement des activités motivantes. Friands de sensations fortes, les Stanislas ne rechignent jamais à relever un défi, ils aiment gagner et fournissent tous les efforts pour y arriver.

L’esprit créatif des Stanislas les aide beaucoup dans les activités auxquelles ils participent. Inspirés, ils exploitent à bon escient leur génie afin d’aboutir à des résultats plus que concluants. Ils excellent dans différents domaines grâce à leur savoir élargi et à leur facilité d’adaptation. Les Stanislas ont une personnalité relativement souple leur permettant de trouver facilement leur place au sein d’un groupe quelconque.

Sérieux, les Stanislas se révèlent efficaces et responsables dans toutes leurs entreprises. De nature prudente, ils s’investissent pleinement dans leurs projets et évaluent chaque situation. Leur sens des responsabilités leur permet d’accéder à des postes importants. Ils sont en quête de stabilité d’où leur nature soucieuse et inquiète par moment. Les Stanislas sont ambitieux et ne se laissent pas décourager pour un rien. Ils se sentent capables d’affronter tous les obstacles. Leur nature perfectionniste favorise leur succès car les Stanislas ne laissent rien au hasard, ils travaillent avec minutie et attention. Ils ne font jamais les choses à moitié et font le nécessaire pour finir ce qu’ils ont commencé.
Sociables, les Stanislas s’intègrent facilement dans la société et s’adaptent sans mal aux gens grâce à leur sens de l’observation.


Le dicton du 11 avril :



S'il gèle à la saint Stanislas, on aura deux jours de glace.


Proverbe du jour:


Tout ce que tu peux économiser aujourd'hui, garde-le pour demain.
Proverbe indien ; Le livre des proverbes hindi.


Citation du jour:


Les syndicats, par leur refus de la réalité et des temps qui changent, paralysent le pays et son économie, même si cela fait perdre du travail à ceux qui viennent de sortir du chômage.
Citation de Tahar Ben Jelloun ; Un pays sur les nerfs (2017)

PS: amusante cette citation tout à fait d'actualité!!!



Bon mercredi à tous.....

Laila

Café du XV
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 11 avril 2018 a 08:18

Une étude semble orienter la recherche des causes de l'ictus amnésique vers le surmenage intellectuel consecutif à une exageration de l'attention cognitive simultanée.Il est recommandé à nos âges de ne pas focaliser notre attention trop longtemps sur des problèmes de responsabilité.
Nous avons besoin de calme.
Espérons que tes problèmes de santé s'atténuent,comme je le souhaite à tous nos amis du site.

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 11 avril 2018 a 16:07

Bonjour Gilou......je ne savais pas. Il parait que c'est bénin cependant mais rarement en récidive. Bof!! J'ai juste encore des vertiges comme parfois donc comme on m'avait diagnostiqué un Ménière il y a quelques années, je reprends du Betaserc.

J'ai reçu mon groupe de conversation italienne mensuelle qui s'est très bien passé dans la bonne humeur. Puis une amie est venue prendre de mes nouvelles et est restée déjeuner avec Lionel et moi. Demain je reprends mes occupations habituelles et lundi je retrouve mon groupe cinéma.

Laila

Café du XV
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 11 avril 2018 a 18:25

Bonjour,

Laila, je te lis et bien que ce que tu racontes semble inquiétant, je ne peux m'empêcher de sourire car franchement, il faut du courage pour, a notre âge, aller chez un hypnotiseur tout thérapeute qu'il est.
Qui me dit qu'après cette séance, je vais retrouver mes esprits et retourner a ma voiture pour trouver le chemin de mon appartement et reconnaitre mes proches ? Telle que je me connais, bonjour les dégâts...
Non, et comme le dit Gilou, il vaut mieux limiter ce genre de "déstabilisation" meme s'il s'agit d'un thérapeute ne serait-ce que parce qu'il utilise de telles méthodes. Lionel a bien de la chance que tu l'aies reconnu a son arrivée <,> Il a du avoir bien peur !embarassé

Bon courage et je n'ose te conseiller de faire ce que je fais en fuyant au maximum les docteurs étant justement hypocondriaque.

Bonne soirée a vous tous

Darlett




Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 11 avril 2018 a 19:29

Bonsoir Darlett et merci de ton amitié. En fait le comble est que je n'ai pas été hypnotisée. La thérapeute n'a pas pu commencer car j'ai "pété les plombs" avant la séance. En bref je crois que comme tu dis sagement, moins on "remue" tout ça mieux on se porte. je n'ai pas forcément reconnu Lionel puisque je n'avais pas repris mes esprits lorsqu'il est venu me chercher. Je suis sortie de cet état amnésique que plus tard à la maison dans la cuisine avec quelques difficultés à retrouver la place des objets nécessaires. Mais là tout OK.

Bonne soirée.....

Laila

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 12 avril 2018 a 06:45




Joaquín Sorolla y Bastida (en castillan) ou Joaquim Sorolla i Bastida (en langue catalane normative), né le 27 février 1863 à Valence (Espagne) et mort le 10 août 1923 à Cercedilla, est un peintre espagnol.

Sorolla est connu pour ses scènes de genre alliant réalisme et lyrisme ainsi que pour ses scènes de plage et sa maîtrise de la couleur blanche dont il use avec brio dans de nombreux tableaux. Son style a été qualifié d'impressionniste, de post-impressionniste ou encore de luministe.


Bonjour TLM......longue nuit réparatrice et levée à 5h car assez dormi. Ce matin métro avec une copine pour préparer le café à l'association.

Le monde va mal avec toutes ces menaces de guerre qui plombent nos journées. Vous avez hélas cette menace sur vos frontières depuis toujours.


Bonne fête
Jules




Etymologie de Jules




Vient du latin "Julius" Nom d'une illustre famille romaine. Se fête 12 avril.

latine : de Julia, patronyme d'une illustre famille romaine qui prétendait descendre de Iule, le fils d'Énée et donc de Vénus!

Les dérivés sont :


Julia, Julie, Julien, Yul, Youli




Saint Jules Ier
Pape (35 ème) de 337 à 352 (✝️ 352)






Il travailla à affermir la foi en combattant l'arianisme qui professait que, si le Christ était parfait, en revanche il n'était pas divin. Son mérite fut d'avoir maintenu le mystère de la Sainte Trinité contre ceux qui tentaient de faire de la doctrine chrétienne un monothéisme à moitié rationaliste, acceptable par tous sans doute, mais éloigné des paroles du Christ lui-même dans leur interprétation fondamentale.


Il fallut six conciles pour que la doctrine trinitaire et christologique puisse exprimer et respecter le mystère essentiel de la foi. Le plus célèbre d'entre eux fut celui que le Pape Jules Ier réunit à Sardique (actuellement Sofia en Bulgarie) Au moment où le patriarche d'Alexandrie, saint Athanase, était exilé, le Pape saint Jules le soutint et le rencontra à Rome.


Personnalité de Jules


Les Jules sont obstinés et ne renoncent pas facilement à leurs projets. Ambitieux, ils vont toujours de l’avant et font face à tous les obstacles qu’ils rencontrent. Ils détestent l’échec et prennent toutes les mesures possibles pour l’éviter. Dans les cas où les risques d’échec s’avèrent trop élevés, ils préfèrent renoncer.

Les Jules sont des amis sur qui l’on peut toujours compter. Ils sont toujours présents pour leurs amis et n’hésitent pas à apporter leur aide si nécessaire. Comme ils accordent une grande confiance à leurs proches, leur déception est totale en cas de trahison. Ils rayent définitivement de leur liste d’amis les gens qui trahissent leur confiance.

Les Jules se distinguent par leur ardeur et leur dynamisme. Ils adorent travailler et sont contents lorsqu’ils se sentent utiles. Ils sont très impliqués dans tout ce qu’ils entreprennent et ne supportent pas les fainéants. Ils préfèrent tout faire seuls plutôt que de demander de l’aide à des personnes qui n’ont pas la même motivation qu’eux.

Les Jules sont des êtres complexes qui peuvent être sérieux, indécis, distraits ou encore autoritaires. Ils détestent le changement et préservent leurs habitudes pour ne pas avoir à renoncer à beaucoup de choses.

Les Jules ne sont pas très sûrs d’eux. Il arrive qu’ils ne sachent pas s’ils doivent aller de l’avant ou revenir en arrière. Pour éviter de prendre la mauvaise décision, ils n’hésitent pas à consulter l’avis des autres et le confrontent avec le leur.

Les Jules ne sont pas des cérébraux. Ils font confiance à leur intuition et s’exposent souvent aux risques d’échec. Ce sont aussi des êtres qui n’aiment pas le changement. Ils trouvent du plaisir à rester chez eux et s’y sentent en sécurité.


Le dicton du 12 avril :



À la saint Jules, mauvais temps, n'est pas installé pour longtemps.


Proverbe du jour:


Tel maître, telle école.
Proverbe allemand ; Les proverbes et dictons allemands (1822)


Citation du jour:


L'importance d'une ordonnance médicale se mesure à sa longueur ainsi qu'au nombre quantitatif des médicaments prescrits et est plus ou moins suivie à la lettre selon que l'écriture du médecin qui l'a rédigée est plus ou moins lisible.
Citation de Pierre Dac ; Les pensées (1972)





Bon jeudi à tous....

Laila

Café du XV
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 13 avril 2018 a 07:06




Bonjour TLM......j'ai l'impression que les jeunes des facs qui bloquent les universités ont surtout envie d'imiter Mai 68. Beaucoup trop de grèves en France et Macron qui commence à avoir du souci à se faire. Dommage car je pense qu'il espérait vraiment reconstruire l'économie et l'enseignement en France.


Bonne fête
Ida



Etymologie de Ida



Vient du germain "idh" Signifie : "travail" Se fête le 13 avril.

germanique : de idh, travail.

Les dérivés sont :


Iba, Idaïa, Idalie, Idye, Ilda




Bienheureuse Ida de Lewis
moniale cistercienne en Belgique (✝️ v. 1260)
ou Ida de Gorsleeuw.




Fille d'un riche marchand de Louvain occupé à amasser sa fortune qui fut très contrarié lorsqu'elle lui annonça son intention de devenir religieuse. Elle entre finalement à l'abbaye de Malines et se consacre à la prière et aux humbles tâches. Elle est toujours disponible pour rendre service; elle a de nombreux extases et expériences mystiques.


"Elle s'adonna toute petite à la prière et n'avait que treize ans lorsqu'elle entra au monastère. Sa vie toute consacrée à la contemplation des mystères du Christ ne fut pas exempte de vexations du malin; seule la communion lui rendait la force physique et la paix du cœur." (source: l'abbaye d'Ubexy)


Personnalité de Ida



Très émotives, actives, réagissant rapidement, elles sont de nature curieuse. Effrontées, leur insolence est parfois irritante. Leur enthousiasme et leur gaieté sont un véritable moteur pour leur entourage. Volontaires, avides, elles veulent tout et tout de suite. Capricieuses, elles font parfois appel à la bouderie pour arriver à leurs fins.


Le dicton du 13 avril :



Avril frais et mai chaud, remplissent les granges jusqu'en haut.


Proverbe du jour:



L'éducation redresse l'ignorance, mais non un esprit mal fait.
Proverbe persan ; Les proverbes et dictons persans (1822)

Citation du jour:


Sans une bonne éducation un savant n'est qu'un pédant, et le philosophe un cynique.
Citation de Philip Dormer Stanhope ; Les lettres et pensées (1774)



Bon vendredi à tous....

Laila

Café du XV
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 13 avril 2018 a 11:38

L'éducation redresse l'ignorance, mais non un esprit mal fait."

Le problème souvent insoluble est que les éducateurs sont ceux qui ont l'esprit mal fait.Nous en avons le paradigme sous nos yeux,quand les ayatollahs iraniens ideologues de la violence eduquent tout un peuple dans
la haine des autres .Et plus près de nous quand les instituteurs communistes et trotskystes pervertissent les enfants

Café du XV
Posté par: preciosa (IP enregistré)
Date: 13 avril 2018 a 20:56

LE BONJOUR A TOUS

IL FAIT FROID ET POUR CE WEEKEND DU VERGLAS TRES DANGEREUX POUR LES ARBRES, ILS ANNONCENT SANS ARRET D'EVITER DE SORTIR, ET DE RESTER A L'ABRI

JE VOUS ESPERE TOUS EN BONNE SANTE

BON WEEKEND A TOUS

Aller à la page: PrécédentPremière...177178179180181182183184185186187...DernierSuivant
Page courante: 182 of 216


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'