CULTURES ET TRADITIONS JUIVES :  DARNNA.COM
Musique andalouse, histoire juive, culture judéo-berbère, judéo-espagnol, littérature juive, Rabbins, cimetières juifs au Maroc, Patrimoine juif au Maroc 
L'etoile de David le Magen David
Posté par: place de france (IP enregistré)
Date: 24 janvier 2006 a 08:36

Ses origines se perdent dans la nuit des temps. D?abord banal signe magique appel? Sceau de Salomon, omnipr?sent sur les amulettes et les mezouzot, notre hexagramme se voit qualifier de Maguen David (Bouclier de David), au XIVe si?cle, dans un ouvrage kabbalistique de David ben Judah le Pieux. Nanti de ce double parrainage, il va gagner les faveurs d?un petit peuple ?pris de messianisme et supplantera m?me, au XIXe si?cle, tous les autres symboles du juda?sme, tables de la Loi, chandeliers ? sept branches et lions de Juda, pour s?inscrire enfin dans le concert des nations gr?ce au drapeau de l??tat juif.

Comme il fallait s?y attendre, un des timbres portugais de la s?rie ? L?h?ritage juif au Portugal ?, ?mis le 20 mai 2004, s?orne donc d?une ?toile de David. Celle-ci est tir?e du compendium grammatical de la Bible de Cervera, un ouvrage qui fait la fiert? de la Biblioth?que nationale de Lisbonne et qu?Ant?nio Ribeiro dos Santos, le directeur des Collections royales, rapporta de Hollande en 1804. Magnifique exemple de l?art graphique qui accompagne la religion juive depuis ses origines - contrairement ? la th?orie selon laquelle nous serions confin?s ? une glorification abstraite du divin, au ? triomphe de l?esprit sur les sens ?, disait Freud -, cette Bible fut r?dig?e en 1300 par deux c?l?bres soferim espagnols et d?cor?e par Joseph ha-Tsarfati, un Juif fran?ais ?tabli en Castille, dans un style somptueux o? la vari?t? des motifs et la subtilit? des couleurs s?inspirent du gothique rh?nan, du mud?jar islamique et de la tradition mozarabe.

Pour en revenir ? l??toile de David, certains la font remonter ? Bar Kokhba, le Fils de l??toile, surnomm? ainsi en r?f?rence ? la proph?tie messianique de Balaam, ? une ?toile s??lance de Jacob ?. D?autres affirment que ses deux triangles entrelac?s grav?s sur la bague de Salomon et sur le bouclier de David servaient ? en ?loigner les d?mons. Plus original, Victor Klagsbald, le sp?cialiste de la symbolique juive, y voit l?image stylis?e d?une fleur de lis ? six p?tales, ?vocation traditionnelle du peuple d?Isra?l depuis le Cantique des Cantiques.

Bref, comme disait Gershom Scholem, ? chacun interpr?te le Maguen David comme il lui pla?t ?. Quant au Sceau-de-Salomon, plante qui tire son nom des cicatrices hexagonales port?es par son rhizome, la l?gende pr?tend qu?il soulevait les blocs de pierre pendant la construction du Temple. Mais seuls les incollables et les perfectionnistes savent qu?il est souverain en cataplasmes contre les contusions et les ecchymoses



Note : Les imprimeurs de timbres-poste n??tant g?n?ralement pas tr?s familiers de l??criture h?bra?que, des coquilles se glissent ici ou l?, comme sur ce timbre o? on lit en h?breu ? Podtugal ? au lieu de ? Portugal

Re: L'etoile de David le Magen David
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 05 février 2006 a 20:14

Auteur: charly
Date: 4 February 2006 a 15:42


Elle fait fureur en Isra?l : sur les jeans ou les lacets, en sautoir ou en breloque, en tatouage ou en piercing, c?est la star de l?ann?e chez les marchands de souvenirs, le best-seller des bijoutiers, le logo f?tiche des cr?ateurs de mode. Qui ?a ? Mais l??toile de David, bien s?r, ce symbole ?pur? dont la visibilit?, en terme d?image, fait p?lir d?envie tous les directeurs de marketing et qui nous ?tiquette, nous autres Juifs, dans un espace irr?vocable g?n?r? par deux coups de crayon.

Ses origines se perdent dans la nuit des temps. D?abord banal signe magique appel? Sceau de Salomon, omnipr?sent sur les amulettes et les mezouzot, notre hexagramme se voit qualifier de Maguen David (Bouclier de David), au XIVe si?cle, dans un ouvrage kabbalistique de David ben Judah le Pieux. Nanti de ce double parrainage, il va gagner les faveurs d?un petit peuple ?pris de messianisme et supplantera m?me, au XIXe si?cle, tous les autres symboles du juda?sme, tables de la Loi, chandeliers ? sept branches et lions de Juda, pour s?inscrire enfin dans le concert des nations gr?ce au drapeau de l??tat juif.

Comme il fallait s?y attendre, un des timbres portugais de la s?rie ? L?h?ritage juif au Portugal ?, ?mis le 20 mai 2004, s?orne donc d?une ?toile de David. Celle-ci est tir?e du compendium grammatical de la Bible de Cervera, un ouvrage qui fait la fiert? de la Biblioth?que nationale de Lisbonne et qu?Ant?nio Ribeiro dos Santos, le directeur des Collections royales, rapporta de Hollande en 1804. Magnifique exemple de l?art graphique qui accompagne la religion juive depuis ses origines - contrairement ? la th?orie selon laquelle nous serions confin?s ? une glorification abstraite du divin, au ? triomphe de l?esprit sur les sens ?, disait Freud -, cette Bible fut r?dig?e en 1300 par deux c?l?bres soferim espagnols et d?cor?e par Joseph ha-Tsarfati, un Juif fran?ais ?tabli en Castille, dans un style somptueux o? la vari?t? des motifs et la subtilit? des couleurs s?inspirent du gothique rh?nan, du mud?jar islamique et de la tradition mozarabe.

Pour en revenir ? l??toile de David, certains la font remonter ? Bar Kokhba, le Fils de l??toile, surnomm? ainsi en r?f?rence ? la proph?tie messianique de Balaam, ? une ?toile s??lance de Jacob ?. D?autres affirment que ses deux triangles entrelac?s grav?s sur la bague de Salomon et sur le bouclier de David servaient ? en ?loigner les d?mons. Plus original, Victor Klagsbald, le sp?cialiste de la symbolique juive, y voit l?image stylis?e d?une fleur de lis ? six p?tales, ?vocation traditionnelle du peuple d?Isra?l depuis le Cantique des Cantiques.

Bref, comme disait Gershom Scholem, ? chacun interpr?te le Maguen David comme il lui pla?t ?. Quant au Sceau-de-Salomon, plante qui tire son nom des cicatrices hexagonales port?es par son rhizome, la l?gende pr?tend qu?il soulevait les blocs de pierre pendant la construction du Temple. Mais seuls les incollables et les perfectionnistes savent qu?il est souverain en cataplasmes contre les contusions et les ecchymoses



Re: L'etoile de David le Magen David
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 05 février 2006 a 20:14

Auteur: charly
Date: 4 February 2006 a 15:57


.




On entend dire parfois que l'?toile de David a une signification occulte et qu'elle est interdite aux chr?tiens.

En somme, il s'agit ici d'une erreur, inconsciente certes, mais combien populaire. Que diriez-vous si, d'un jour ? l'autre, vos ennemis transformaient votre nom de famille honorable en une impr?cation? Cependant, puisqu'il s'agit d'un abus tardif qui ne concerne pas l'origine parfaite de votre nom, cette mauvaise application n'a aucune valeur ... Toutefois, votre nom est discr?dit? et les personnes cr?dules se d?tourneront de vous.

C'est ? peu pr?s ce qui s'est pass? pour l'?toile de David (magen - David, c'est-?-dire, bouclier de David), appel?e l'?toile juive. Pour les Juifs pieux, ces deux triangles gliss?s l'un dans l'autre repr?sentent une ?liaison entre le monde visible et le monde invisible?. Pour leurs interlocuteurs chr?tiens ces triangles dont l'un est dirig? vers la bas et l'autre vers le haut, signifient la ?r?conciliation entre la trinit? divine et la triade humaine?. ?Dieu habite parmi les hommes? (en h?breu: Schechinah = la demeure).

Ce ?symbole messianique? est mentionn? pour la premi?re fois dans la proph?tie de Balaam: ?Un astre sort de Jacob, un sceptre s'?l?ve d'Isra?l? (Nombres 24,17). Depuis, Isra?l est dans l'attente de cette ?toile messianique. Conform?ment ? la proph?tie, elle devait sortir de la maison de David, c'est pourquoi on l'appela ??toile de David?. La plus ancienne de ces ?toiles qui nous est connue figure dans un sceau de 7 ?me si?cle avant J?sus-Christ. Les pharisiens et les docteurs de la loi voyaient dans cette ?toile ? six branches la semaine de six jours avec, au centre, le septi?me jour, le jour du repos divin. Cependant, dans les moments de d?tresse, plus rien ne comptait sinon la venue du Messie, la d?livrance annonc?e dans le symbole de cette ?toile.

Selon les Evangiles, les mages se rendirent de l'Orient ? J?rusalem pour adorer le nouveau roi des Juifs ? l'?poque o? apparurent Jupiter (l'?toile du roi) et Saturne (l'?toile de Jud?e, y compris la Syrie ?amarru?) dans la constellation des poissons. En 1925, le c?l?bre orientaliste Paul Schnabel d?chiffra les lettres babyloniennes grav?es sur une plaque d'argile qui se trouve ? l'observatoire de Sippour pr?s de l'Euphrate, et qui d?crivent avec exactitude cette constellation. Johann Kepler confirma que cette ?grande ?toile? avait ?t? form?e par un rassemblement d'?toiles sept ans avant J?sus-Christ. Il n'est pas ?tonnant que l'on trouve un accent particulier sur le r?cit de cet ?v?nement dans Matthieu 2, 2: ?... o? est le roi des Juifs qui vient de na?tre? car nous avons vu son ?toile ... ?

Les premiers chr?tiens juifs ?vitaient de faire des effigies. Ils exprimaient leur imagination par des symboles, dont l'une est l'?toile ? six branches que les Grecs appelaient hexagramme et les premiers chr?tiens grecs ?RHO? (p). Ainsi naquit ledit monogramme ?Christo-Messias?... J?sus dit de Lui-m?me qu'Il est l'?toile brillante du matin. ?Moi, J?sus... Je suis le rejeton et la post?rit? de David, l'?toile brillante du matin? (Apoc. 12,16). Une nouvelle fois, nous voyons ici la relation entre David et l'?toile. Les Juifs, qui ne reconnurent pas le Messie en la personne de J?sus, continu?rent ? scruter l'horizon pour voir appara?tre l'?toile promise, ce qui eut pour r?sultat le changement du nom de l'h?ro?que chef de r?volution Bar-Kosba en Bar-Kosba, ce qui signifie ?fils de l'?toile?.

Les chr?tiens constantiniens, fid?les ? l'empereur et appel?s les Byzantins (330 -1453), furent les premiers ? employer l'?toile de David dans la ?sorcellerie sous forme d'amulettes?.Ce n'est qu'? partir de ce moment-l? que commen?a la d?saffection de la vraie signification de l'?toile messianique. Au moyen ?ge, ce signe (ainsi que l'?toile de Salomon ? cinq branches) prit une importance magique toujours plus grande parmi les alchimistes.

Depuis 1605, les rose-croix profanent l'?toile de David en l'entourant d'un serpent et en l'utilisant comme symbole de la puissance occulte.Cependant, nous trouvons la profanation la plus na?ve de J'?toile de David dans le mot grec ?hexagramme? (?toile de six) qui est interpr?t? comme ?Hexenstern? (?toile de sorci?re). Hexa signifie six et n'a rien de commun, m?me dans la racine du mot, avec le mot germanique ?Hexe? (sorci?re) qui signifie (cavali?re mont?e sur un ?chalier?. Il est clair que c'est bien longtemps apr?s son apparition que cette ?toile messianique a ?t? profan?e, contrairement ? la ?croix de N?ron?, le symbole de paix? actuel qui, introduit par l'empereur N?ron comme signe de la pers?cution chr?tienne, avait une fonction antichr?tienne d?s son origine.

Il faut ajouter que d'autres symboles sacr?s ont ?t? et sont encore mal utilis?s et profan?s - sans toutefois ?tre ?cart?s des milieux chr?tiens engag?s - p. ex. le chiffre 7, consid?r? comme saint et utilis? dans la magie blanche. La croix elle-m?me est employ?e lors de conjurations ou sert de d?coration macabre pour les messes sataniques. N'oublions pas non plus la profanation des trois noms divins, saints pour le chr?tien, mais utilis?s lors des s?ances occultes. Si, par la profanation tardive de l'?toile de David, ce signe ?tait devenu ?d?moniaque?, qu'en serait-il alors des signes chr?tiens mentionn?s plus haut? Les trois noms divins seraient-ils des noms diaboliques?

?Quand bien m?me de telles l?gendes ANTI-?TOILE' ne sont pas prises au s?rieux partout, elles exercent n?anmoins une force suggestive et, dans ce cas, nettement anti-isra?lienne... Sous la domination despotique d'Hitler, la r?sistance populaire en faveur des Juifs ?tait tr?s affaiblie ? cause de cette doctrine erron?e, ce qui provoqua l'internement dans les camps de concentration de tous ces m?pris?s porteurs de l'?toile.?

Les ?toiles ne sont visibles que dans l? nuit. Elles ont conduit les trois mages vers le Messie: ?Quand ils aper?urent l'?toile, ils furent saisis d'une tr?s grande joie? (Matth. 2, 10)... non pas ? cause de l'?toile, mais ? cause de l'esp?rance en la venue du Messie. En cela, l'?toile de David, qui est le symbole de l'Etat juif r?tabli selon les proph?ties, est un signe par trop visible.

Nous en resterons ? cette seule ?tude en ce qui concerne l'?toile juive, car il serait ais? d'exag?rer dans de telles interpr?tations et de passer ? c?t? de l'essentiel, c'est-?-dire de ce qui va bient?t arriver. Elle servira ? tous ceux qui nous questionnent ? ce sujet. Il est caract?ristique que c'est pr?cis?ment aujourd'hui que l'on provoque une influence n?gative qui d?tourne beaucoup de gens du v?ritable but, celui de prendre position ? l'?gard de Dieu et de Son peuple. ?... ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu? (Ruth 1, 16). Aujourd'hui, o? il est question pour Isra?l ?d'?tre ou ne pas ?tre? - comme au temps du troisi?me Reich.

J'ai le souvenir du scientifique W.A. Benthey qui avait d?couvert, apr?s avoir ?tudi? et photographi? pendant pr?s de 50 ans les flocons de neige, qu'aucun n'est identique ? l'autre. Cependant, tous forment un ?hexagone? dans leur noyau, une ?toile ? six branches qui change d'aspect seulement ? la p?riph?rie du flocon. Cr?ation divine ou cr?ation d?moniaque?!

L'?toile de David n'est ni occulte, - ni un moyen de salut. Elle est simplement un signe de fid?lit? de Dieu envers le peuple d'israel







Re: L'etoile de David le Magen David
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 05 février 2006 a 20:15

Auteur: charly
Date: 4 February 2006 a 16:15


marc chagall




Re: L'etoile de David le Magen David
Posté par: MESSAGE DEPLACE (IP enregistré)
Date: 05 février 2006 a 20:16

Auteur: charly
Date: 5 February 2006 a 11:07


etoile de david





Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'