CULTURES ET TRADITIONS JUIVES :  DARNNA.COM
Musique andalouse, histoire juive, culture judéo-berbère, judéo-espagnol, littérature juive, Rabbins, cimetières juifs au Maroc, Patrimoine juif au Maroc 
Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 02 mai 2009 a 17:57

Première Assemblée israélienne des fondateurs de
l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion &
le Rayonnement du Judaïsme Marocain




En présence d’Arrik Delouya, Président et fondateur
des « Permanences du Judaïsme Marocain »
Mardi 20 Janvier 2008 à 10H00
en présence de 28 amis Israéliens d’origine marocaine
à l’Hôtel Moriah-Sheraton 155 Hayarkon Street Tel-Aviv


Premiers éléments du PV / Procès Verbal établi par Orna Baziz
Refonte de Thérèse Zrihen-Dvir
Relu & Revu par Arrik Delouya
PV dressé le 20 Janvier 2009


À l'ordre du jour:

*Création d’une association - sœur (1), autonome et indépendante en Israël
*Préparation d’un Colloque se démarquant des autres et d’un important évènement culturel pour 2009
*Discussion Organisationnelle
*Election d’un Premier CA / Conseil d’Administration fondateur incluant un Bureau-Directeur

Étaient présents à la Réunion

1) Dr. Arrik Delouya, Sociologue chercheur, Expert-Consultant et Ecrivain
2) Babylone Elbaz, Photographe, Commissaire aux expositions
3) Jacob Attar, Gérant de Société
4) Danielle Abitbol-Salmona, Artiste peintre (Impressioniste)
5) Shirley Amara
6) Dr. Arieh Léon Levy Ph.D. Professor, Head Dept of Plant Genetics Dept. Genetics - Director Israel Genebank State of Israel. Ministry of Agriculture. Agricultural Research Organization. The Volcani Center, Volcany Institute
7) Esther Levy
8) Thérèse Zrihen-Dvir, Ecrivain et ancienne gérante de société
9) Josiane Mayer, Doctorante à l’Université de Paris 8
10) Shosh Wolf, Fund raising & Communication
11) Dr. Orna Baziz, Professeur & Ecrivain
12) Sidney Corcos
13) Elie Filo, Ecrivain
14) Shosh Ruimy, Ecrivain
15) David Wazana, Gérant de société
16) M° Yaacov Bitton, avocat
17) Ran Kadosh, Gérant de société de courier rapide (Universal)
18) Asher Knafo, Ecrivain et directeur de Rédaction de la Revue Brit
19) Itshaq Kenan, Ecrivain
20) David Kenan, Gérant de société
21) Jean-Pierre Bentolila, ancien capitaine d’Equipe de l’Alliance Israélite de
Basket du Maroc
22) David Elmoznino, retraité, Ecrivain
23) M° David Or Hen, avocat
24) Gaby Kaddosh, ancien Maire d’Eilat et Ecrivain
25) M° Rachel Franco, avocate, Ministère de la Justice, Jérusalem
26) Joseph Toledano, Ecrivain
27) Samuel Seguev, Journaliste, Grand Reporteur et Ecrivain
28) Henri Ohana, Ancien avocat à la cour, Président de l’Association « Les Enfants de Massoret » et Président d’honneur de la communauté Israélite de Neuilly (France)

La ronde brève de familiarisation a d’abord commencé à Marrakech lors de divers colloques et rencontres informelles à la Synagogue Slat el Azama, puis à Paris durant ces trois dernières années réunissant Arrik Delouya et ses amis les membres des « Permanences du Judaïsme Marocain » avec les amis d’Israël.

Cette « ronde » amicale et conviviale a été bénéfique pour tous, surtout lorsque certains participants se retrouvent après plus de 40 ans d’absence. La prochaine fois nous consacrerons une matinée à ce genre d’évènement !!!

Cette réunion du 20 Janvier a donc permis à tous les participants de se présenter lors d’un court tour de table mais aussi de nous donner un aperçu sur leur occupation professionnelle, leur rôle, le degré de leur militantisme et leur contribution dans la préservation du legs juif marocain.

Avant tout nos remerciements vont à Babylone, artiste et photographe qui s’est spontanément proposée à titre gracieux et par amitié de prendre quelques photos aux fins d'immortaliser cette rencontre.

Arrik Delouya prit la parole pour introduire les objectifs des institutions "Les Permanences du Judaïsme Marocain" en France, celles du Maroc coachées par Jacky Kadoch Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira

Jacky Kadoch « Villa Kadoch » 3, Rue de l’Hôpital civil Guéliz 40 000 Marrakech (Maroc) Tél: +212 24 44 87 05 Fax 212 24 43 17 93 GSM: +212 61 13 99 35 Synagogue du Guéliz - Impasse des Moulins Marrakech Tél: +212 24 44 87 54
E-mail: jackykadoch@gmail.com SkypeName jackykadoch
et la Casa de Sefarad en Andalousie Espagnole (Cordoue et Séville). Rosana de Aza Co-Fondateur et Directora Casa de Sefarad - Casa de la Memoria C/ Judios esq. C/ Averroes 14004 Cordoba Espagne Tel: + 34 957 421 404 E-mail: memorias@terra.es WebSite: www.casadesefarad.es

La banque de projets citée par Arrik met en lumière quelques actions de qualité et de valeur telle que « Marrakech-la-Juive » en annexe et en attaché séparé, la Collection de livres, la restauration du cimetière de Marrakech et des Juifs berbères à une centaine de km de Marrakech….

Par ce tour d’horizon, un bilan des activités a été dressé. Les points faibles et forts ont été mis en avant sans défaut.

En Israël où plus de 800 000 Juifs originaires du Maroc sont implantés, il a été recommandé, souhaité et souhaitable qu’une antenne du même type soit créée.

Arrik Delouya donna une description abrégée des fonctions antécédentes, nomma les nombreuses initiatives futures possibles comme la création d’une collection de livres, celle d’un comité scientifique pour une orientation scientifique si nécessaire.

Il a également évoqué la rencontre prochaine en Israël avec Rosana de Aza et son époux Sebastian de la Obra co-fondateurs de la casa de Sefarad de Cordoue et de Séville qui gèrent l'institution en Espagne avec une nouvelle Fondation de la Casa de Sefarad établie à Séville dans la plus vieille Grande Maison Juive d’avant l’Inquisition, la première du genre dans le monde.

Il a mentionné l’organisation d’un colloque de 2 jours à Cordoue les 27 & 28 Mars 2009 sur les « Diasporas » incluant d’importantes visites dans le cœur de la Juderia et le 26 Mars à Séville en visite dans la ville et de ce qui reste de « juif ».

Il a rappelé avec insistance que cette association Israélienne sera la soeur de celle opérationnelle en France, crée sous la loi 1901 (ayant le statut d’ONGI / Organisation Non Gouvernementale Internationale parce que les actions sont avant tout d’ordre humanitaire, en France et hors de France), apolitique et sans but lucratif.








אורנא בזיז 20.1.09


ישיבת מייסדי העמותה לשימור ולהפצה של יהדות מרוקו

מיקום: שרתון מוריה, תל אביב

מועד: 20.1.09

משתתפים: ד"ר אריק דלויאה, עו"ד הנרי אוחנה, מר שמואל שגב, גב' ז'וזיאן מאייר, גב' שוש וולף, גב' טרז דביר-זריהן, גב' שירליי אמרה, גב' דניאל אביטבול, מר יעקב עטר, עו"ד רחל פרנקו, גב' בבילון אלבז, מר גבי קדוש, מר דוד אלמוזנינו, מר זאן פייר בנטולילה, מר דוד קינן, מר יצחק קינן, גב' שוש רואימי, מר אלי פילו, מר סידניי קורקוס, מר ז'ו טולדנו, עו"ד דוד אור חן, הזוג אריה ואסתר לוי , מר אשר כנפו, מר רן קדוש, עו"ד יעקב ביטון, אורנא בזיז.

סדר יום:
• סבב היכרות קצר בו כל משתתף הציג את עצמו בקצרה, את פועלו ותרומתו למורשת יהדות מרוקו.
• אריק דלויה תפס את המושכות, הסביר את מטרות המפעל הפעיל מאד בצרפת ובספרד והזמין את הנוכחים להקים בארץ "אנטנה" לעמותה הקיימת. הוא סיקר בקצרה את הפעילות שעברה ודיבר על מספר יוזמות עתידיות כגון מפגש בעוד כחודש עם זוג ספרדי המחזיקים את בית העמותה בספרד. עוד דובר על כינוס במאי הקרוב בן שלושה ימים בסיסיליה וקורדובה. הוא מזמין את עו"ד רשל פרנקו ממשרד רשם העמותות להסביר את ההליך המקובל לרישום עמותה חדשה.
• רשל מפרטת ומוסרת מידע כללי על ההבדלים בין רישום לעמותה בארץ ובצרפת.
• הערת מר הנרי אוחנה: יש לי חשש שמדובר בעשייה "מרקשית".
• אריק מבהיר את הפעילות ואת התוכניות הכלליות.
• יצחק קינן מעיר כי לא נראה הבדל ברור עם כל העמותות הרבות העוסקות בארץ ביהדות מרוקו.
• עו"ד דוד אור חן: יש להקים אתר אינטרנט, דפי עדות שיסקרו קורות משפחה.
• דוד קינן מאמין בקורות משפחתיות. יש לדעתו לארגן מפגשים רחבים של משפחות.
• הוצע שם לעמותה: העמותה לשימור ולהפצה של יהדות מרוקו.
• בחירות: יו"ר אריק דלוייה – בחירה בפה אחד!
• סגן היו"ר: אשר כנפו
• מזכלי"ת העמותה: טרז דביר-זריהן, סגניתה: אורנא בזיז
• גזבר: דוד אלמוזנינו
• ועדת ביקורת: עו"ד אור חן





À Sa vocation et ses buts

A. 1) Sa vocation est de faire connaître le judaïsme marocain sous ses multiples aspects, longtemps méprisé, ignoré ou occulté: communauté, société, art, éducation, savoir, judaïsme spécifique ancien et judaïté contemporaine…à travers des groupes de réflexion, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits, des synthèses de films, face à l’érosion et l’oublie de l’histoire. « Là où l’histoire pourrait s’effacer, l’homme se doit de raviver sa mémoire presque mouvante devant nos yeux ».

A. 2) Ses buts multiples sont de faire connaître l’immense richesse du judaïsme marocain tel que patrimoine vivant, résistant et persistant, de rendre accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de références, en assurer la traduction en différentes langues, restaurer les sites qui ont été marqués par l’histoire, créer un musée, organiser des conférences et séminaires de façon itinérante à travers plusieurs pays et villes, ré - éditer tous les ouvrages de références épuisés et qui sont le plus demandés et enfin lancer à travers le monde des spectacles dignes de cette culture et de cet héritage.

cool smiley La conception de cette action humanitaire

On pourrait dire que l’humanitaire, c’est un lieu de réparation, de compensation, dans un monde où les Droits de l’Homme ne sont pas universels et où l’on naît inégal. C’est dans un monde que nous constatons tissé d’inégalités, d’injustices, l’organisation non antagoniste de la réduction de toute aliénation, de la chance à toute différence. L’humanitaire est alors une dynamique qui crée et pratique des circuits de communication entre trois univers sociologiques aux structures internes complexes, la finalité étant d’établir une communication inclusive entre les hommes : L’univers de la marginalité sociale, à l’opposé, est l’univers, immense comparativement, de la normalité sociale, d’ordre financier et entre les deux, c’est-à-dire entre les actions humanitaires nécessaires pour réduire le mal et le souci humanitaire d’éléments sociaux relativement privilégiés, il y a l’univers de la communication, de l’organisation de la rencontre entre les deux univers précédents. C’est le domaine de la médiation, de l’information, de la catalyse, du rassemblement des moyens nécessaires aux actions, de la collecte des fonds, sans lesquels aucune action n’est possible.

Par la suite, il invita Rachel Franco, conseillère juridique des « amoutotes » (monde associatif) et avocate au sein du Ministère de la Justice de Jérusalem à expliquer la procédure régulière de l'enregistrement d'une nouvelle association.

Rachel donna tous les détails en mettant l'accent sur la dissemblance de l'enregistrement en France et en Israël mais surtout sur l’adaptation possible de certaines valeurs et l’autre possibilité d’adopter sur place ce qui est permis. Un grand mérite revient à Rachel qui a travaillé d’arrache-pied cette intervention avec les éléments recherchés qui lui ont coûté temps et énergie mais surtout constance en s’identifiant elle-même aux principes de base de cette association.

Henry Ohana, ancien avocat à la cour de Paris et président d’honneur de la Communauté Israélite de Neuilly sur Seine (prolongement des Champs Elysées), répliqua que cela ressemblait à un acte Marrakchi, menant Arrik Delouya à préciser que les activités et le programme visaient l'ensemble général des villes du Maroc et l’ensemble des communautés. Il a bien entendu et au préalable béni cette initiative de réunion et a demandé à Arrik de se revoir à Paris pour étudier les possibilités de collaboration.


Orna Baziz, Professeur & Ecrivain nous a fait l’honneur de participer activement à la réunion. Elle est pressentie par Arrik Delouya et ses amis au poste de membre du Conseil d’Administration en qualité de conseiller scientifique. Sa fonction et sa trajectoire de Docteur ès-lettres lui confèrent cette responsabilité. Son intervention fertile a surtout canalisé le débat et l’a orienté vers le bon sens avec l’aide de Thérèse Zrihen-Dvir. Elle a aligné les premières bases de ce PV en hébreu.

Thérèse Zrihen-Dvir a beaucoup travaillé les buts et la vocation d’une telle association depuis trois mois. Il lui revient un encouragement pour ses recommandations. Elle a surtout défendu la notion de l’action humanitaire en même temps que celle de la collection d’ouvrages en présentant les siens déjà parus comme son dernier manuscrit sur les mémoires d’une juive de Marrakech en cours d’Edition.

Itzik Kenan mentionna qu'il ne voyait aucune différence entre les associations existantes opérant en Israël et celle proposée par Arrik. Il est vrai qu’Itzik n’a pas lu les feuillets envoyés avant la réunion et les invitations avec les arguments. De plus il n’a pas participé aux différents briefings téléphoniques et par mails qu’Arrik a effectué avec tous les participants présents. Aucun grief ne sera donc fait.

David Or Hen, avocat, proposa l'installation d'un site Internet avec des témoignages en feuillets couvrant la biographie des familles marocaines sur lequel Arrik rétorqua que ce projet était en cours depuis 2 ans et qu’un devis était demandé.

David Kenan, frère aîné d’itzik, croit fermement aux événements familiaux qu'il faudrait user comme trame pour la perpétuation du legs juif marocain. Ceci dit, David avait décidé bien avant cette réunion d’adhérer aux « Permanences du Judaïsme Marocain » en envoyant la somme de 30 € pour s’acquitter de cette demande (en même temps que Thérèse Zrihen-Dvir, Asher Knafo, Shosh Ruimy, David Elmoznino, la possibilité de continuer à adhérer est encore d’actualité).

Josiane Assouline-Mayer, doctorante à l’Université Paris 8, travaille sur son sujet de thèse :
« Les relations entre Juifs et Musulmans à Demnate: Mémoires Croisées d’une cohabitation exemplaire (1930-1960) ». Ce retour à ses racines lui a permis de découvrir une partie de l’histoire des Juifs du Maroc au 20ème siècle - période charnière tant pour le Maroc que pour ses Juifs puisque ce fut celle du Protectorat français et du départ massif de la communauté juive.

Au cours de sa recherche, elle a été sensibilisée au fait qu’une grande partie de la mémoire juive marocaine était en voie de disparaître faute d’un sursaut de notre génération et d’un effort soutenu dans les 10 ou 20 années à venir dans le domaine de la recherche de terrain et de la conservation du patrimoine juif. Dans ses recherches bibliographiques, elle n’a trouvé qu’un nombre limité de publications récentes sur le sujet alors que les années 1970-1980 avaient été beaucoup plus fertiles. Ce silence relatif dure depuis près de 20 ans.

Shosh Ruimy a également présenté « les Lettres de Mon Mellah » et ses ouvrages parus en hébreu et en cours de traduction française. Elle a beaucoup travaillé au préalable avec Arrik la notion d’ «évènement » et sa préparation comme premier happening de l’association. Son expérience sera au service de notre association une bonne leçon.

Shosh Wolf, amie invitée d’Orna, a un parcours en relations publiques et en fund raising qui sera bien nous rendre service pour faire prendre en charge nos projets.

Sidney Corcos a fait en aparté des propositions qui seront mises en valeur et alignées sur papier dans le prochain compte rendu. Il en de même pour l’écrivain notre cher ami Elie Filo.

Jacob Attar et Danièle Abitbol-Salmona, tous deux cousins d’Arrik, nous ont fait l’amitié et le plaisir de participer à cette rencontre de façon néophyte mais en partageant les buts de notre association avec la volonté de s’impliquer.

Shirley Amara de même et « leur silence sera bien payant » ultérieurement comme un « renvoi d ‘ascenseur ».

Arieh-Léon Levy et son épouse Esther sont remerciés pour leur présence remarquée et remarquable alors qu’ils se préparent à partir en mission en Tasmanie. Ils resteront cependant proches de nos préoccupations même de si loin.




Au bout du compte et après un tour de table bien prolongé,
le nom d’association fut choisi pour cette association, reconnu par tous :

Association Israélienne pour la Préservation,
la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain


זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Furent élus membres du Bureau Directeur

- Président : Dr. Arrik Delouya, Sociologue chercheur fund raiser

- Vice-président: Asher Knafo, Ecrivain et Directeur de Brit -

- Déléguée Générale de l'association: Thérèse Zrihen-Dvir, Ecrivain

- Adjointe au secrétariat général: Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain (*)

- Trésorier: David Elmoznino, Ecrivain

- Comité d'inspection: M° David Or Hen, avocat

- Activités culturelles et sportives : Jean-Pierre Bentolila

- Déléguée Générale-Adjoint de l'association : Haviv Zrihen Bar Kochva


(*) Les membres du Bureau la proposent comme Conseiller Scientifique. Sa fonction et sa trajectoire de Docteur ès-Sciences lui confèrent cette responsabilité.

Haviv Zrihen Bar Kochva est proposé au poste de Membre Délégué-Adjoint de e Bureau directeur

Conclusions et Perspectives

La réunion fut close après les débats réguliers, commentaires et suggestions fournis par tous les présents qui prirent la parole à tout de rôle. L'ambiance était vivante, positive et surtout impressionnante par son nombre et son éloquence. L'assemblée couronna sa réunion à 14.00 Heures avec un repas (qui dura deux bonnes heures) dans un des restaurants marocains sur la côte de Tel Aviv et qui a donné l’occasion à 12 personnes de continuer le débat et d’enclencher un processus de production dont notamment la présence au CA de notre ami Jean-Pierre Bentolila

Annexes proposées par Arrik Delouya

Les Moyens

Les Moyens à disposition sont ceux des donations et des cotisations des membres, les subventions obtenues par l’institutionnel et le mécénat d’entreprises et de particuliers

Structure organisationnelle

* la structure devrait être ainsi constituée
* l’équipe dirigeante sera composée
* d’un président d’honneur
* d’un vice–président d’honneur
* d’un président exécutif
* d’un vice-président exécutif
* d’un délégué général
* d’un trésorier
* d’un conseiller juridique
* d’un commissaire aux comptes
* de conseillers (sociologues, économistes, spécialistes de l’art et de la culture du marketing)

Le président d’honneur apporte sa caution morale et sert l’association en qualité d’homme d’influence. Il a été proposé Robert Assaraf.
Le vice président remplacera en tous lieux et à tous moments le président exécutif lors de son absence et lui apportera soutien et aide.
Le président exécutif, assure le « running show », le fund raising, il apporte son dynamisme et il crée la synergie pour tous les membres. Il est omni présent sur le terrain, homme de communication et de terrain, il prospecte les actions, les exécute avec son équipe et en assure le suivi (follow-up). Il dirige les colloques et les évènements en déléguant à tous ses proches.
Il est enfin remplacé par le vice-président exécutif lors de ses absences. Il représente l’association en tous lieux et en tous temps même devant la justice pour en rendre des comptes.
Le délégué général remplit la fonction de secrétaire général et en liaison avec le président exécutif, il lance les invitations aux réunions, dresse les PV / Procès Verbaux, remplit et signe le livre des AG / Assemblées Générales, s’occupe des affaires courantes et de l’administration de tous les jours, il est second après le Président exécutif et enfin il a la charge du recrutement ;
Le trésorier en liaison avec le commissaire - aux - comptes (Roé Heshbonot) gère les finances et assure le bon fonctionnement au niveau des recettes et des dépenses. Il rend compte au président exécutif de tous les états financiers de façon régulière.

Le Conseil scientifique a été nommé par l’AG sur les recommandations du Président exécutif. Le CA trouve ses sources pour la mise en place de ses actions sur les propositions et décisions de ce Conseil scientifique constitué de chercheurs et gens du terrain nommés par le CA sur avis des anciens qui ont déjà l’expérience dans ce domaine. Il évaluera, proposera et suivra les projets en adéquation avec les buts de l’association. Le Conseil scientifique est renouvelable par moitié tous les 3 ans.
Les nouveaux membres sont cooptés et chaque nouvelle adhésion reçoit l’aval du bureau directeur (président exécutif, délégué général et trésorier)
Le comité exécutif qui s’appelle le CA / Conseil d’administration sera composé des membres suivants, il peut être élargi à d’autres conseillers à tous moments, sur la proposition du bureau directeur. Il se réunit 4 fois l’an sur l’invitation de son président exécutif et de son délégué général. Il contient le Bureau Directeur composé de 3 membres qui prennent les décisions au jour le jour, le président exécutif, le délégué général et trésorier.

Quatre membres de ce CA suffisent à donner l’aval à ce quorum pour le rendre opérationnel et effectif.

* Un président Exécutif Membre du Bureau Directeur
* Un vice-président exécutif Membre du Bureau Directeur
* Un délégué général Membre du Bureau Directeur
* Un trésorier Membre du Bureau Directeur
* Un conseiller juridique
* Un commissaire aux comptes, Il est autorisé à ne pas participer aux réunions
* Une personne issue des sciences sociales et humaines
* Un spécialiste de la culture et de l’art
* Un conseiller scientifique responsable du Conseil scientifique
Ce Conseil est nommé par l’AG, elle-même constituée d’amis impliqués par l’énoncé et les buts de l’association, de donateurs et de personnalités réputées pour leurs compétences administratives, scientifiques, culturelles, artistiques ou financières. Il est renouvelable tous les 3 ans et élit son Président parmi ses membres.
Un conseiller juridique (avocat) et un commissaire aux comptes sont rapidement désignés lors de la première assemblée générale ainsi qu’un comité d’honneur et un comité de parrainage. Ils sont aidés par des conseillers (sociologue, économiste, politique).

Des bénévoles en nombre illimité se réuniront de façon régulière pour promouvoir les idées de cette association dans un cadre convivial.

Les locaux de l’association sont situés à Tel-Aviv pour sa crédibilité nationale et internationale nécessaire à sa réputation.

Une stratégie de communication et de développement sera proposée par le CA initiateur de ce projet

Les comptes sont rendus mensuellement au Bureau Directeur par courrier et ouvert devant son Commissaire – aux – comptes lors des réunions

Le règlement intérieur dressé par le délégué général, le conseiller juridique et le président sur la base de celui des autres associations (sans la moindre contrainte) sera proposé après la 1° AG.

Un parcours d’opérations sera également aligné par la même équipe complétée du commissaire aux comptes.

La validité de ce document de base va rapidement générer la mise en place des structures proposées ainsi qu’une plateforme composée d’une banque de projets à soutenir.

Arrik Delouya (sociologue et chercheur)
Initiation et conception de ce Projet Associatif
Tel-Aviv 20 Janvier 2008


Qui est Arrik Delouya ?


Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology) est Sociologue-Chercheur et écrivain. Il est également conseiller international en stratégies de communication et de développement en matière de fund raising. Il est né à Marrakech en 1946, de il est de culture judéo – arabe. Il a suivie ses Etudes au Lycée Victor Hugo, au Collège Hassan II de Marrakech, au Lycée-Yechiva du Marshan à Tanger ; Il entame à paris ses études Supérieures Aau Centre de Guivat Haviva, Center for Social Research, Israël, Collège de France sous la Direction de Claude Levi - Strauss et Raymond Aron, Paris, Université de Paris VIII Vincennes, Paris, EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes), Paris, EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Paris, Collège Coopératif, Paris, INLCO (Institut National de Langues et Civilisation Orientale), Paris

Arrik a une trajectoire d’humaniste, d’origine juive descendant d’une famille de rabbins et juges mais aussi de fermiers et artisans de Marrakech depuis cinq siècles et expulsés du Portugal et d’Espagne, il vit a Paris et ses nombreux déplacements professionnels de travail de terrain se situent entre Israël, l’Inde & le Maroc et dans 65 autres pays : 713 missions à l’étranger et plus de 4 millions de Km effectués au service des autres.

Après une expérience en milieu kibboutz il entame ses études universitaires et il obtient en 1976 le titre de Docteur en Sociologie (Lettres et Sciences Humaines) à l’Université de Paris X - Nanterre sous la présidence du Professeur Albert Memmi. Il est également Diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) - 6° Section des Sciences Economiques et Sociales - Sorbonne. Enfin, Il enseigne le concept de la sociologie du « Fund Raising » qu’il ramène des Etats-Unis et d’Israël dès les années 1982.

D’abord, conférencier - instructeur à l’institut afro-asiatique de Tel-Aviv, il poursuit ses universités au Collège de France de Paris. Il est ensuite chercheur-associé au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et professeur de plusieurs universités. (France, Israël, Maroc, USA, Costa Rica, Argentine, Inde….), il a déjà à son actif 8 ouvrages et des dizaines d’articles scientifiques. Il est également directeur de Collection d’ouvrages.

Homme de terrain, à la tête de plusieurs Fondations Internationales (actions de mécénat, sociales et humanitaires), il organise les levées des fonds (Fund Raising)

Dans ses derniers projets, il a crée entre autre à Paris un pool international permettant de commercialiser des produits et des solutions en high tech et bio tech venant des incubateurs et des start-ups d’Israël. Il conseille entre autre « Praxell Inc » en levant des fonds en Europe pour développer son puissant outil de promotion qui pilote le trafic commercial, augmente la valeur moyenne d'achat par commande et procure un moyen pour mesurer l'efficacité d'une campagne commerciale.

Il a été Conseiller européen de plusieurs entreprises israéliennes de hautes technologies en sécurité informatique. Il a rejoint pendant plus de 10 ans l’incubateur ATI Ashkeon Technologies Industry en qualité de conseiller International pour son développement (Israël, Inde et Maroc). Il a été entre autres l’initiateur et l’organisateur - président des Rencontres au Sénat à Paris en Octobre 2007 entre des porteurs de projets israéliens scientifiques, médicaux et industriels, et des investisseurs de plusieurs pays dont les USA, l’Inde, la France, la Suisse, le Maroc… [www.afic.asso.fr]

Mais il est surtout Fund-Raiser: Il lève des fonds pour des dizaines de start-ups Israéliennes de high-tech, bio-tech, médiacles dans le cadre d’un réseau pour assurer leur développement afin de les incuber. Ensuite il les amène sur le marché international pour la commercialisation de leurs produits. Il bâtit des stratégies de communication et de développement dans la durée et il participe à les suivre jusqu’à l’obtention des résultats escomptés. Au total, il a réalisé en levées de fonds en 25 ans de plus de 100 Millions d'€uros).
Tout récemment il a été sollicité pour identifier des investisseurs et pour commercialiser la construction d’un avion ULM multiaxe biplace côte à côte à aile médiane, bimoteur.

Il conseille des Fondations sociales en Israël, en Inde et dans d’autres pays en voie de développement pour la construction de « Cité d’Enfants » dans le but est d’autonomise des familles de pauvres. Conseiller de la Présidente de « Mission Possible » à Paris, il élabore une stratégie de communication et organiser une levée de fonds au profit der la prévention précoce en optimisant la protection dont l'enfant a besoin en s'attaquant au plus tôt aux facteurs de sa vulnérabilité. Conseiller du Peres Centre for Peace, il développe avec le Maroc et d’autres pays un projet de Formation et Perfectionnement d’Ingénieurs et de Techniciens Agronomes Marocains en Israël et au Maroc. Enfin, il fonde et préside les Permanences du Judaïsme Marocain pour faire connaître sa richesse sous ses divers aspects au passé et au présent par tous les moyens possibles et contribuer ainsi à sa permanence à travers des groupes de think thank, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits, des synthèses de films, face à l’érosion et l’oublie de l’histoire. « Là où l’histoire pourrait s’effacer, l’homme se doit de raviver sa mémoire presque mouvante devant nos yeux «. Au total, il a fondé et dirigé plus de 12 fondations et 120 ONG dans le monde. Sa dernière en date est la création de l'association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain créée à Tel-Aviv le 20 Janvier 2009.

Arrtik Delouya E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr


Publications

Nouvel inventaire bibliographique des travaux sur les Juifs du Maroc
Tome 1. Paris. 154 p. 1978. Publié par Identité et Dialogue. Régie du Dépôt Légal BN Paris du 27/12/1978 DL N° 35262 Régie du Dépôt Légal Ministère de l’Intérieur Paris du 28/12/ 1978 N° DL 031288

Les études sur le Judaïsme local que le Maroc a suscitées sont déjà nombreuses: 1200 titres inventoriés dans ce présent inventaire. Les écrits abondent et les Centres de Recherches leur accordent des priorités budgétaires dès les années 1970, les colloques à ce sujet se succèdent, enfin, ces diverses observations mettent en lumière l’intérêt croissant que l’on porte à une communauté maintenant réduite mais encore bien structurée. En présentant cette première liste succincte, A Delouya a tenté d’embrasser une bonne partie des écrits disponibles sur les Juifs du Maroc. Cet ouvrage s’adresse tout d’abord aux chercheurs et aux étudiants dont il sera l’outil de travail ; Il a été réalisé avec l’aide de l’Association Identité & Dialogue et pour le Colloque international sur La Communauté Juive Marocaine, Vie Culturelle, Histoire Sociale et Evolution ; Paris, 18 Décembre 1978


Le Kibboutz ou l’Utopie Vivante
POF / Publications Orientalistes de France, 132 p., Paris. ALC, Février 1982 ISBN 2-7169-0165-1 Préface de Serge Moscovici. Dessins d’Yves Yacoel. Avec le concours du CNRS / Centre National de la Recherche Scientifique.

Le kibboutz a suscité, depuis plus d’un demi-siècle, une abondante littérature sociologique, appliquée à ce phénomène original qu’est le collectivisme en Israël. Mais en France, l’expérience kibboutzique est bien souvent mal connus, et peu approchée tant par la recherche universitaire que par la réflexion politique ou économique. Une étude actuelle du kibboutz, tel qu’en lui-même dans sa continuité par rapport à ses origines, mais aussi avec des transformations dues à l’évolution, était nécessaire, car la société du kibboutz constitue un champ d’investigation privilégié pour le sociologue: elle est une station expérimentale et aussi une école formant les volontaires qui poursuivront le travail des pionniers. Cette étude montre aussi que l’establishment israélien n’est pas exclusivement représentatif de la société, mais que le modèle kibboutzique joue un rôle important dans la signification historique de l’Etat. Aussi, la conception de la société israélienne tient donc une grande place dans les préoccupations idéologiques de la micro - société kibboutzique. Ce type de secteur coopératif et communautaire, qui a modelé et rendu possible la création de l’Etat juif est indissociable du rôle d’avant-garde qu’il a joué en Palestine. Dans cet ouvrage qui est le prolongement de sa thèse de Doctorat (1976), l’auteur cherche-t-il à partir d’une connaissance directe de l’institution dans laquelle il a vécu de nombreuses années, et d’autre d’une série de travaux non accessibles au public non-Israélien, en particulier des recherches du Centre de Givat Haviva à approfondir un problème central de la sociologie des communautés, l’apparition d’une hiérarchisation fondée sur les gratifications, économiques ou non, que les membres sont susceptibles de recevoir. Après une première partie conceptuelle, où il tente de se donner les instruments d’analyse nécessaires, A. Delouya étudie successivement, dans une seconde partie, les stratifications du travail, du savoir et du pouvoir, pour montrer que si est apparue, au sein des kibboutzim, et particulièrement lors de la phase actuellement encore en cours d’industrialisation, une différenciation et donc une stratification, celle-ci ne présente pas les caractéristiques d’une structure de classes.

Israël des années 1980 : Des réalités économiques et sociales au monde coopératif.
Paris, Juin 1981, 291 pages, Révisé, compilé et réalisé par Arrik Delouya, à l’attention de l’association pour le développement de la coopération maritime de Bretagne. Régie du Dépôt Légal BN Paris DL du 15 07 1981 N° 20746 Régie du Dépôt Légal Ministère de l’Intérieur Paris DL du 15/07/1981 N° 019511

Ouvrage à l’attention de l’Association pour le Développement de la Coopération Maritime de Bretagne. Coopératives de production...coopératives de consommation sot en fait une première étape du développement. Il s’agira en fait, d’organiser la distribution des biens puisque ceux-ci n’existent pas encore, ou en très faible quantité…La coopération représentait effectivement la seule arme pour l’existence du peuple Juif. C’est bien la notion de besoins pragmatique qui sous-tendra ce développement et non le fruit d’une élaboration basée sur une théorie économique.
A l’indépendance de l’Etat, le mouvement coopératif jouera un rôle prédominant pour l’intégration sociale et économique des immigrés….Il embrassera alors tous les secteurs de l’économie.

En 1981, le mouvement coopératif est présent partout : agriculture, production, industrie, services, transports, consommation, habitation, crédit, assurances mutuelles, etc…La majorité est affiliée à la Histadrout (Confédération Générale des Travailleurs), organisme qui a , lui-même, suscité ses propres Entreprises Coopératives, usines, unions de coopératives, entreprises spécialisées, voilà encore bien des traits particuliers du mouvement coopréatif Israélien.

A Delouya dirige la collection d’ouvrages sur la sociologie de la coopération et de la pauvreté: Paris, Editeur Hramattan.
Inde: Village au féminin
de Guy Poitevin Paris, Ed. l'Harmattan, 1985, Collection ACIAD dirigée par Arrik Delouya, Texte imprimé. 249 p, Format: Livre - Broché, ISSN 0297-2662. ISBN: 2-85802-580-8 249 p., [8] p. de pl, ill., plans, 22 cm

150 femmes et jeunes filles indiennes de deux cantons de montagne particulièrement isolés et oubliés par l'administration analysent à partir de leur vécu la condition d'oppression faite aux femmes. Pendant deux années, ces humbles paysannes, "ignorantes", illettrées ou à peine scolarisées, ont réfléchi sur leur vie au fil d'une recherche-action - d'une conscientisation - animée par des tiers. Leur témoignage cru et direct rompt la loi du silence qui enferme "en cage" la "stupide race des femmes". Elles mettent ainsi à nu, brutalement, en décrivant leur réalité quotidienne et au travers de cantilènes et de dictons spécifiquement à elles, les stratégies auxquelles a recours une société patriarcale dont le pouvoir masculin est l'unique gérant. Cette introspection, cette conscience de soi au féminin, livrées telles quelles, voilà l'apport incontournable de cette étude.. Guy poitevin, l’auteur, : sociologue, naturalisé indien, A vécu depuis 1972 à Pouné (Maharashtra). A travers le Centre de Recherche coopérative en Sciences sociales qu'il anime depuis 1982, ses recherches-actions sur le terrain ont permis de restituer en direct la voix des sans-voix et autres laissés pour compte de la société indienne. Il a publié en France des ouvrages sur les nouvelles dynamiques rurales et urbaines qui affectent l'Inde profonde.
Héma Rairkar: de nationalité indienne, elle travaille depuis 1962 au Gokhale Institute (Sciences économiques et politiques) de Pouné (Maharashtra) où elle vit. Elle est activement associée à l'Organisation des femmes paysannes, SSm, "La Force des Femmes", dont elle assure la liaison avec les organisations urbaines de femmes de Pouné. Elle a déjà publié, en langue marathi, pour un large public, des ouvrages d'initiation sur des questions économiques et sociales : intouchabilité, législation, imposition....

Inde: Le journal d'un intouchable (1969-1977) Madhav Kondvilker Présenté par Guy Poitevin. Préface de Madeleine Biardeau, Paris, 1985 Ed. l'Harmattan, Collection ACIAD dirigée par Arrik Delouya, Texte imprimé, Traduit du Marathi, 250 pages, Format: Livre - Broché, ISBN : 2-85802-507-7
Madhau Kondvilker fait la classe, depuis 1960, dans des recoins du bas pays Konkan, en Inde. « Il montre bien », dit-on, mais qui s’en soucie ? Madhau n’est pas, en effet, un maître d’école comme les autres: il appartient à une caste intouchable, celles des « chausseurs de village », les Chambhars, artisans tanneurs et cordonniers. Aussi, quand, en 1969, on le nomme instituteur dans l’école de son village natal, ses compatriotes le reconnaissent surtout, lui comme sa famille, pour ce qu’ils sont tous, depuis toujours et pour toujours: des êtres serviles et intouchables, instituteurs ou pas ! L’intouchabilité ne s’efface ni par décret, ni par Constitution, car « la caste colle à la peau comme le blanc de chaux qui imprègne les cuirs jetés dans la fosse ». De retour chez lui, « le gars du Chambhar » prend conscience, comme un écorché vif, de l’avilissement de sa condition. Cet instituteur de 28 ans s’ausculte, et à défaut d’interlocuteur à qui se confier, il donne à son Journal de 1969 à 1977 le cri solitaire d’un homme blessé… L’auteur du Journal est replacé dans son contexte socio-économique et culturel par une présentation multiforme : la société dont il est issu, le pays, et jusqu’à la maison qui porte l’empreinte de caste, et enfin l’intériorisation individuelle de l’oppression par les opprimés…
Que faire pour améliorer les conditions de vie des secteurs marginalisés de la population indienne, rurale ou urbaine ? Qu'est-ce qui fait obstacle à l'innovation - par transfert de savoir ou non - dans tels milieux ? Comment transformer les habitudes ancestrales de survie ? Comment induire, dynamiser ou démarrer un développement viable des modes d'être et de produire ? Quels sont, en fait, les véritables freins du Développement : la pensée traditionnelle ? Le manque de connaissances ou d'imagination ? La structure sociale existante ? Le manque d'argent ?... A travers ces 3 micro-études - deux en milieu paysan (chez les montagnards du Maharashtra) et une en milieu étudiant pauvre - les auteurs nous proposent un constat objectif et subjectif de situations bloquées : ils partent, en effet, des réussites ou des échecs tangibles sur le terrain d'entretiens à leurs propos avec les acteurs socio-économiques du "changement". L'intention de ces études - nous disent-ils - est de "saisir dans leur logique interne les dynamiques sociales à l'oeuvre. Le champ d'analyse privilégié sera celui des rapports qui s'instaurent.Héma Rairkar, de nationalité indienne, Guy poitevin est un sociologue d'origine française, naturalisé indien.
Inde: Le Développement, une impasse ? Trois études indiennes de Guy Poitevin et Hema Rairkar. Préfacé par Chombart de Lauwe, Paris, 1985, Ed. l'Harmattan, Collection ACIAD dirigée par Arrik Delouya, Format: Livre - Broché,

J’ai 15 ans et je ne veux pas qu’ils meurent : une expérience pédagogique inédite. Collection ACIAD dirigée par Arrik Delouya. Paris, 1987. 104 p. Régie du Dépôt Légal BN Paris DL du 17 Avril 1987 N° 13 389 et Régie du Dépôt Légal Ministère de l’Intérieur du 17 Avril 1987 Paris DL N° 011087 In-8In-8 Carré. Broché. Bon état. Couv. fraîche. Dos satisfaisant. Intérieur frais. 104 pages. Quelques planches de photos en noir et blanc hors-texte. Collection Aciad. Une expérience pédagogique inédite. Préface de Paul Bruckner. Avant-propos de Jean-Claude Arditti.

Du rassemblement des fonds à leur transfert, cette initiative a rendu à des lycées parisiens un service inestimable : elle les a responsabilisés. Elle les a transformés de consommateurs passifs d’images et d’émotions en acteurs à plein titre du développement. L’action humanitaire dépassant le simple don d’argent est devenue un échange d’hommes à hommes, entre égaux.

Les Juifs du Maroc Bibliographie Générale: résumés, annotations, recensions
[Texte imprimé] : Arrik Delouya. - Paris : P. Geuthner, cop. 2001 (27-Évreux : Impr. Hérissey). - 645 p. : ill., couv. ill. ; 20 cm. Collection « Héritages du Judaïsme Marocain » dirigée par Arrik Delouya. DLE-20040526-24895. - 296.099 64 (21). - ISBN 2-7053-3715-6 (br.)
Juifs -- Maroc – Bibliographie, BN 39084502 - 04-33570
In.: BNF Paris: [bibliographienationale.bnf.fr]

Cette bibliographie est fort riche, puisque les publications qu’elle rassemble portent sur des sujets aussi divers que les coutumes et les codes religieux, les prescriptions juridiques issues de Castille, les relations Judéo - musulmanes, les nouvelles questions identitaires et les problèmes transculturels inhérents à l’émigration, la diversité du patrimoine culturel. Elle recense 3000 textes publiés en plusieurs langues : français, anglais, espagnol, allemand, mais aussi en hébreu & en arabe depuis 5 siècles. L’originalité de ce travail consiste dans l’utilisation, au Maroc même, des sources en langue arabe, par une centaine d’étudiants locaux au Maroc et 200 autres marocains en doctorat à Paris VIII et INLCO et leurs directeurs de thèses respectifs. Les publications citées sont classées par thèmes, afin de faciliter le travail de recherche bibliographique. Des résumés, annotations et recensions sont quelquefois ajoutés pour orienter les lecteurs. Cette bibliographie sera particulièrement utile, nous n’en doutons pas, aux chercheurs qui partent dans le monde, travaillent sur les Juifs du Maroc, ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent aux communautés juives marocaines. Cet ouvrage traduit aussi notre volonté de conforter les acquis des recherches et de les diffuser au sein de la nation marocaine et des communautés juives et musulmanes afin de contribuer à leur connaissance réciproque. L’ouvrage recense des lieux de consultation des publications et en fournit les coordonnées pour établir des contacts entre les chercheurs et les institutions. Il est d’ailleurs prévu d’installer au Maroc une banque de données informatisée qui renfermera les données contenues dans cet ouvrage et qui pourra être consultée à distance au Maroc et hors du Maroc. Un site Internet, consacré au patrimoine juif marocain, sera également ouvert. Outre le travail considérable réalisé, l ‘élaboration de cette bibliographie a bénéficié de la précieuse contribution des chercheurs et spécialistes marocains, et de celle de bibliothèques municipales et universitaires, de centres de recherches et de personnes appartenant aux communautés juives d’origine marocaine d’Espagne, de France, d’Israël, des Etats-Unis d’Amérique, du Canada et du Venezuela et du Maroc.

Arrik Delouya אריק דלויה In.: Wikipedia In Hebrew
[he.wikipedia.org]
הגרסה ; הקו ;דמת ; | הגרסה ; הנוכח ;ית ( הבדל ) | הגרסה ; הבאה ← ( הבדל )
קפיצה ; אל: ניווט ;, חיפוש ;


אריק דלויה (בצרפתית: Arrik Delouya; נולד ב-1946), סופר ועיתונאי יהודי צרפתי. דוקטור לסוציולוגיה.
דלויה נולד במרקש שבמרוקו בשנת 1946, צאצא של משפחת רבנים ידועה ממרקש. כבר בילדותו בהיותו חבר בתנועה הנוער השומר הצעיר חווה פן יוצא דופן בזהותו: הוא היה ציוני וסוציאליסט נלהב בארץ ערבית ומונרכית. ב-1962 בהיותו בן 16 הגיע לראשונה לישראל על מנת לממש את מצוות העלייה לארץ ישראל.
הוא חזר למרוקו לבקשת הוריו אך לא לזמן רב: ב-1964 בהגיעו לגיל 18 חזר לארץ על מנת להצטרף לקיבוץ כרמיה, שם השתקע כחבר קיבוץ מן המניין והיה פעיל במיוחד במילוי תפקידים חינוכיים ובקידום יוזמות לרווחה חברתית. במקביל ללימודיו בסמינר גבעת חביבה ובאוניברסיטה העברית בירושלים שימש מדריך לגרעיני השומר הצעיר בנתניה וחיפה כהכנה להשתלבותם של הצעירים בתנועה הקיבוצית בסיום שירותם הצבאי.
חילוקי הדעות עם הקיבוץ החלו על רקע פעילותו במסגרת תנועת הפנתרים השחורים שקמה בירושלים בתחילת שנות ה-70 דלויה הזדהה עם מאבקם ועם מחאתם של אותם צעירי שוליים, רובם ילידי מרוקו, ועזר להם יחד עם אקדמאים ומלומדים אחרים בני עדות המזרח ביציקת תשתית אידאולוגית להתארגנותם ולמחאתם.
דלויה המשיך לתמוך בתנועת הפנתרים ונאלץ לעזוב את הקיבוץ. ב-1973 עבר לצרפת על מנת להמשיך את לימודיו באוניברסיטת פריז. במאי 1976 קיבל תואר דוקטור בסוציולוגיה בהנחייתו של הסופר והאינטלקטואל הנודע, פרופסור אלבר ממי. עבודת הדוקטורט שלו חקרה תופעה פרדוקסלית לכאורה: קיומן של מעמדות חברתיים בתוך הקיבוץ.
ב-2008 אירגן כינוס בינלאומי שמטרתו הייתה להפגיש בין פרויקטים מדעיים ותעשייתיים של חברות ישראליות וצרפתיות עם משקיעים בינלאומיים, וזאת על מנת לקדם ולשפר את היחסים בין צרפת לישראל.
דלויה פירסם עד כה שמונה ספרים, בינהם "תולדות היהודים במרוקו" (בצרפתית Les Juifs du Maroc) הכולל 3000 מאמרים על דת, אמנות וחברה.

Arriko




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar - sous la direction du Dr. Arrik Delouya
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 02 mai 2009 a 18:12

Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion &
le Rayonnement du Judaïsme Marocain

זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו



Procès Verbal dressé par Arrik Delouya
de la Réunion Organisationnelle du
Jeudi 19 Février 2009
10H00 - 13H00


Chez Asher Knafo
49 / 11Keren Hayessod POB 5129 Ashdod Israël
suivie d’un déjeuner dans un restaurant marocain à Ashdod.


Cette réunion est une initiative d’Arrik Delouya, Président
L’accord est donné par David Elmoznino, Trésorier.


Plusieurs consultations préalables ont eu lieu par téléphone, vidéo - conférence et Skype, par E-mails pour préparer cette réunion avec les signataires suivants de notre association entre Arrik Delouya et Thérèse Zrihen-Dvir ; Abitbol Salmona Danièle ; Attar Jacob ; Baziz Orna ; Bitton Yaacov ; Corcos Sydney ; Elmoznino David ; Franco Rachel ; Kadosh Ran ; Knafo Asher ; Mayer Josiane ; Ohana Henri ; Or-Chen David ; Ruimy Shoshana ; Segev Shmuel ; Wazana David ; Wolf Shosh. Elles ont favorisé cette Réunion.

Parmi les membres présents, il y avait entre autres :

• Ouri Sebbag de Beer Sheva, Ancien Membre de la Knesset et Membre du Conseil de l’Europe,
• Shaul Bensimhon qui fut le premier officiel israélien d’origine marocaine à se rendre au Maroc, Président de l’Union Mondiale des originaires d’Afrique du nord, pour la promotion et la diffusion du patrimoine culturel, fondée en 1967,
• Jacky Kadoch de Marrakech, Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira
• Le Rav Meir Michel Abitbol Président-fondateur de la Sephardic Library, Bnei Issakhar Institute Ohr Maarav Publishers de Jerusalem,
• Henri Kenizou ancien responsable des Louveteaux et UPM Unités Populaires de Marrakech (Mouvement de scoutisme et de colonies de vacances)
• Etc....

Les points examinés et approuvés

1) La signature sur les formulaires d'enregistrement de l'Amouta.
en présence de notre avocat suite à approbation de l’AG M° Bitton Yaacov Avocat notaire Ashkelon 78594 (Israel) Tel: + 972 8 67500 33 et + 972 8 672 22 45
GSM +972 52 270 10 71 E-mail: advyb-lr@bezeqint.net

Les Objectifs et la Vocation de l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

La vocation de notre association est de faire connaître le judaïsme marocain sous ses multiples aspects à travers des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits et de faire connaître l’immense richesse du judaïsme marocain tel que patrimoine résistant et persistant

7 Signataires des statuts de l’association Israélienne
Par ordre alphabétique

1 Baziz Orna Professeur et Ecrivain Rehov Elkahi 32\3 Jérusalem 93807 (Israel)
Tél: +972 2 671 93 53 GSM: + 972 507 743 637 E-mail : baziz@macam.ac.il
Fille de Yaacov Riboh

2 Bentolila Jean-Pierre Retraité Ancien Capitaine d’Equipe de l’Alliance Basket du Maroc Rue Tiberiade 2 / 30 Ashkelon (Israel) GSM +972 54 699 52 97
E-mail: basket_leon@hotmail.com

3 Delouya Arrik 10, Jardin du Cardinal de Richelieu Bercy 2 - 94220 Charenton-le-Pont France Tél: + 33 1 43 96 53 39 GSM: + 33 6 77 16 13 55 E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr Fils de Simon

4 Elmoznino David retraité Ecrivain 483 / 20 Rue Roded Eilat (Israel)
Tél: +972 8 637 54 55 E-mail: elmoznin@hotmail.com Fils de raphaël

5 Kenizou Henry Rehov Hapisga 5 Jerusalem Tél: 02-642 08 43 (Israël)

6 Mayer Josiane Doctorante à l’Université Paris 8 - N° 7 Rehov Rakefet 85338 Lehavim Israêl Dom +972 77 533 09 68 GSM: +972 50 575 63 00 E-mail: mayer.josiane@gmail.com Fille d’Albert Assouline

7 Zrihen-Dvir Thèrèse P.O.Box 10197 Beer Yaacov 70300 Israël Tél: + 972-8-915-0447 GSM: + 972 50-2728021 E-mail: phoenix1@012.net.il
[www.therese-dvir.com] Fille de Salomon Zrihen


2) Accord donné par Robert Assaraf pour remplir la fonction de Président d’Honneur. Il sera présent en Israël le 19 Mars 2009 et participera à notre prochaine réunion

3) Le Vice-président Asher Knafo (Ecrivain et Rédacteur-en-Chef de la Revue Brit a demandé de ne pas participé à notre Conseil d’Administration. Son titre est donc honorifique. Il est donc membre de notre Comité d’Honneur.

4) Rectificatif à la Composition de notre Conseil d’Administration incluant un Bureau Directeur
Président : Dr. Arrik Delouya, Sociologue chercheur Déléguée Générale: Thérèse Zrihen-Dvir, Ecrivain
Trésorier: David Elmoznino, Ecrivain
En charge du Comité Scientifique Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain (*)
Inspection juridique & financière: M° David Or Hen, avocat
Activités culturelles et sportives : Jean-Pierre Bentolila

(*) Les membres du Bureau la proposent comme Conseiller Scientifique. Sa fonction et sa trajectoire de Docteur ès-Lettres lui confèrent cette responsabilité, à la place de Déléguée Générale-adjointe ; Orna a donné son aval.

Bureau Directeur flexible pour les prises de décisions
Président : Dr. Arrik Delouya, Sociologue chercheur
Déléguée Générale: Thérèse Zrihen-Dvir, Ecrivain
Trésorier: David Elmoznino, Ecrivain

5) Composition du Comité d’Honneur :

Robert Assaraf, Président d’Honneur
Prof. Ephraim Riveline, Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Université Paris 8 Etudes Juives et Hébraïques & Membre de notre Comité d’Honneur
Ouri Sebbag Ancien Ancien Membre de la Knesset et Membre du Conseil de l’Europe, Futur membre de notre Comité d’Honneur
Shaul Bensimhon qui fut le premier officiel israélien d’origine marocaine à se rendre au Maroc, Président de l’Union Mondiale des originaires d’Afrique du nord, pour la promotion et la diffusion du patrimoine culturel, fondée en 1967
Henri Ohana, ancien Avocat et Président de l’Association « Les Enfants de Massoret », Président d’Honneur de la Communauté Israélite de Neuilly, Futur Membre de notre Comité d’Honneur
Asher Knafo Ecrivain et Directeur de la Publication de la Revue & Membre de notre Comité d’Honneur
Jacky Kadoch Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira & Membre de notre Comité d’Honneur
Pini Delouya, Avocat et futur membre de la Knesset Likoud & Futur Membre de notre Comité d’Honneur

6) CV x 5 reçus sur 28 membres présents à la 1° AG du 20 Janvier 2009. Les autres CV sont demandés en urgence pour établir le profil général des membres-fondateurs de l’association.

7) Livres et « Collection de Livres des Permanences du Judaïsme Marocain » crée par Arrik Delouya et Ephraim Riveline.
* Discussion sur les livres à paraître, a être publiés de David Elmoznino, Thérèse Zrihen-Dvir…et Projet de création de « Iggoud Hasofrim Yotsé Morocco» (Union des Ecrivains) incluant Robert Assaraf, Arrik Delouya, Asher Knafo, Joseph Toledano, Nessim Sibony, Thérèse Zrihen-Dvir, Orna Baziz, David Elmoznino, Shosh Ruimy …
* Arrik Delouya a sélectionné deux Editeurs parisiens avec lesquels sera tissé un contrat de coopération sur la base de l’édition et diffusion de quelques ouvrages proposés par notre collection.
* Parution cette semaine du livre en hébreu de Shosh Ruimy « La dame fière de l’Atlas ».

8) Lancement de « pourparlers » de contacter les membres d’origine marocaine de la Knesset / Parlement Israélien dans le but d’obtenir les supports financiers, appui logistique de fonctionnement et autres subventions pour cofinancer nos projets associatifs sur le terrain.

9) Levée de fonds (fund raising), cotisations des membres adhérents ; fixer cette cotisation à 150 Nis par an afin de créer une caisse et adresser cette cotisation au trésorier Elmoznino David 483 / 20 Roded Eilat (Israel) Tél: +972 8 637 54 55
E-mail: elmoznin@hotmail.com

. Travailler sur des projets dans le but de réunir des fonds.

10) Prochaine Réunion le 19 Mars 2009 de 16H00 à 20H00 au Moriah-Sheraton Hotel Tel-Aviv autour des parisiens Arrik Delouya, Robert Assaraf & Henri Ohana et de Rosana de Aza et son époux Sebastian de la Obra Co-fondateurs et directeurs de La Casa de Sefarad de Cordoue. Jacky Kadoch pourrait s’y rendre. Cette réunion permettra de mettre en avant les projets en cours de notre association mais aussi de débattre de la levée de fonds (fund raising) ; Il sera proposé entre autre que Thérèse Zrihen-Dvir remplace en tous lieux et à tous moments Arrik Delouya quand il est absent pour toutes décisions.

11) Prochain Colloque et visites culturelles de Séville-Cordoue initié par La Casa de Sefarad autour du thème : « Mémoire, Diasporas et Identités » les 4 - 7 Juin 2009 (prise en charge individuelle). Le programme sera envoyé prochainement


28 Membres présents à cette Réunion à Ashdod par ordre alphabétique
6 Membres oubliés et non inscrits

22 Membres absents excusés ou pas



Préparation de notre Règlement intérieur, notre charte et notre code de déontologie à partir de ce document proposé par Arrik Delouya

Vocation et ses Buts de notre association

A. 1) Sa vocation est de faire connaître le judaïsme marocain sous ses multiples aspects, longtemps méprisé, ignoré ou occulté: communauté, société, art, éducation, savoir, judaïsme spécifique ancien et judaïté contemporaine…à travers des groupes de réflexion, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits, des synthèses de films, face à l’érosion et l’oublie de l’histoire. « Là où l’histoire pourrait s’effacer, l’homme se doit de raviver sa mémoire presque mouvante devant nos yeux ».

A. 2) Ses buts multiples sont de faire connaître l’immense richesse du judaïsme marocain tel que patrimoine vivant, résistant et persistant, de rendre accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de références, en assurer la traduction en différentes langues, restaurer les sites qui ont été marqués par l’histoire, créer un musée, organiser des conférences et séminaires de façon itinérante à travers plusieurs pays et villes, ré - éditer tous les ouvrages de références épuisés et qui sont le plus demandés et enfin lancer à travers le monde des spectacles dignes de cette culture et de cet héritage.

cool smiley La conception de cette action humanitaire. On pourrait dire que l’humanitaire, c’est un lieu de réparation, de compensation, dans un monde où les Droits de l’Homme ne sont pas universels et où l’on naît inégal. C’est dans un monde que nous constatons tissé d’inégalités, d’injustices, l’organisation non antagoniste de la réduction de toute aliénation, de la chance à toute différence. L’humanitaire est alors une dynamique qui crée et pratique des circuits de communication entre trois univers sociologiques aux structures internes complexes, la finalité étant d’établir une communication inclusive entre les hommes : L’univers de la marginalité sociale, à l’opposé, est l’univers, immense comparativement, de la normalité sociale, d’ordre financier et entre les deux, c’est-à-dire entre les actions humanitaires nécessaires pour réduire le mal et le souci humanitaire d’éléments sociaux relativement privilégiés, il y a l’univers de la communication, de l’organisation de la rencontre entre les deux univers précédents. C’est le domaine de la médiation, de l’information, de la catalyse, du rassemblement des moyens nécessaires aux actions, de la collecte des fonds, sans lesquels aucune action n’est possible.

Les Moyens à disposition sont ceux des donations et des cotisations des membres, les subventions obtenues par l’institutionnel et le mécénat d’entreprises et de particuliers

Quatre membres de ce CA suffisent à donner l’aval à ce quorum pour le rendre opérationnel et effectif.

Structure organisationnelle devant être ainsi constituée

* d’un président d’honneur
* d’un vice–président d’honneur
* d’un président exécutif
* d’un vice-président exécutif
* d’un délégué général
* d’un trésorier
* d’un conseiller juridique
* d’un commissaire aux comptes
* de conseillers (sociologues, économistes, spécialistes Du Sport, de l’art et de la culture du marketing)

Le président d’honneur apporte sa caution morale et sert l’association en qualité d’homme d’influence. Il a été proposé Robert Assaraf.

Le vice président remplacera en tous lieux et à tous moments le président exécutif lors de son absence et lui apportera soutien et aide.

Le président exécutif, assure le « running show », le fund raising, il apporte son dynamisme et il crée la synergie pour tous les membres. Il est omni présent sur le terrain, homme de communication et de terrain, il prospecte les actions, les exécute avec son équipe et en assure le suivi (follow-up). Il dirige les colloques et les évènements en déléguant à tous ses proches.
Il est enfin remplacé par le vice-président exécutif lors de ses absences. Il représente l’association en tous lieux et en tous temps même devant la justice pour en rendre des comptes.

Le délégué général remplit la fonction de secrétaire général et en liaison avec le président exécutif, il lance les invitations aux réunions, dresse les PV / Procès Verbaux, remplit et signe le livre des AG / Assemblées Générales, s’occupe des affaires courantes et de l’administration de tous les jours, il est second après le Président exécutif et enfin il a la charge du recrutement ;

Le trésorier en liaison avec le commissaire - aux - comptes (Roé Heshbon) gère les finances et assure le bon fonctionnement au niveau des recettes et des dépenses. Il rend compte au président exécutif de tous les états financiers de façon régulière.

Le Conseil scientifique a été nommé par l’AG sur les recommandations du Président exécutif. Le CA trouve ses sources pour la mise en place de ses actions sur les propositions et décisions de ce Conseil scientifique constitué de chercheurs et gens du terrain nommés par le CA sur avis des anciens qui ont déjà l’expérience dans ce domaine. Il évaluera, proposera et suivra les projets en adéquation avec les buts de l’association. Le Conseil scientifique est renouvelable par moitié tous les 3 ans.

Les nouveaux membres sont cooptés et chaque nouvelle adhésion reçoit l’aval du bureau directeur (président exécutif, délégué général et trésorier). Il est impératif que chaque membre contribue par une cotisation annuelle de 150 Nis pour valider son adhésion à l’association.

Le comité exécutif qui s’appelle le CA / Conseil d’administration sera composé des membres suivants, il peut être élargi à d’autres conseillers à tous moments, sur la proposition du bureau directeur. Il se réunit 4 fois l’an sur l’invitation de son président exécutif et de son délégué général. Il contient le Bureau Directeur composé de 3 membres qui prennent les décisions au jour le jour, le président exécutif, le délégué général et trésorier.

Ce Conseil est nommé par l’AG, elle-même constituée d’amis impliqués par l’énoncé et les buts de l’association, de donateurs et de personnalités réputées pour leurs compétences administratives, scientifiques, culturelles, artistiques ou financières. Il est renouvelable tous les 3 ans et élit son Président parmi ses membres.

Un conseiller juridique (avocat) et un commissaire aux comptes sont rapidement désignés lors de la première assemblée générale ainsi qu’un comité d’honneur et un comité de parrainage. Ils sont aidés par des conseillers (sociologue, économiste, politique).

Des bénévoles en nombre illimité se réuniront de façon régulière pour promouvoir les idées de cette association dans un cadre convivial.

Les locaux de l’association sont situés à Tel-Aviv pour sa crédibilité nationale et internationale nécessaire à sa réputation.

Une stratégie de communication et de développement sera proposée par le CA initiateur de ce projet

Les comptes sont rendus mensuellement au Bureau Directeur par courrier et ouvert devant son Commissaire – aux – comptes lors des réunions

Le règlement intérieur dressé par le délégué général, le conseiller juridique et le président sur la base de celui des autres associations (sans la moindre contrainte) sera proposé après la 1° AG.

Un parcours d’opérations sera également aligné par la même équipe complétée du commissaire aux comptes.

La validité de ce document de base va rapidement générer la mise en place des structures proposées ainsi qu’une plateforme composée d’une banque de projets à soutenir.

Arrik Delouya (sociologue et chercheur)


Initiation et conception de ce Projet Associatif
Tel-Aviv 20 Janvier 2008




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 04 mai 2009 a 01:47

P V de la réunion de l’Association « Zohar » du 19/3/2009
dressé par Arrik Delouya et Josiane Assouline-Mayer le 31/3/2009



4° Grande Réunion organisationnelle de Zohar, l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain

זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Israël - France – Espagne

Jeudi 19 Mars 2009 de 16H00 - 19H30 - Moriah-Sheraton Hotel 18th floor - 155 Ha-Yarkon Street Tel-Aviv Israel

Sous le patronage de:
Robert Assaraf, Ecrivain de la Mémoire du Judaïsme Marocain et homme d’affaires- Président d’Honneur de l’Association Israélienne Zohar

Avec la participation exceptionnelle de:
La Casa de Sefarad y de la Memoria -Sebastian de la Obra & Rosana de Aza - Cordoba Espagne
WebSite: www.casadesefarad.es

Running Show et Animation: Dr. Arrik Delouya


Sponsors: Arrik Delouya et Rosana de Aza


Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology)

סיכום הישיבה של עמותת "זוהר"
יום חמישי 19.3.09 בין 16.00 ל-19.00
מלון שרתון מוריה קומה 18 ת"א
ערכו: אריק דלוייה וז'וזיאן אסולין מאייר

Traduction en hébreu établie par Orna Baziz,
avec notre remerciements toujours reconnaissants

ישיבה רביעית של
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

ישראל – צרפת - ספרד

בחסות רוברט אסרף
סופר ואיש עסקים
נשיא כבוד של העמותה הישראלית "זוהר"

בשיתוף ובנוכחות מייסדי
La Casa de Sefarad y de la Memoria
Sebastian de la Obra & Rosana de Aza
Cordoba Espagne
WebSite: www.casadesefarad.es


הנחייה: דר' אריק דלוייה

ספונסורים:
אריק דלוייה ורוסנה דה אזה


סיכום הישיבה
71 איש נכחו. 61 נרשמו מראש

14.30 – 16.00 רישום

תודה לחביב בר כוכבא ולהנרי קיניזו על ארגון תשלום דמי חבר. על כל חבר עמותה לשלם את הסכום השנתי של 150 ₪. הרשימה הבאה מציינת את החברים שטרם מילאו את חובתם לעמותה. עליהם לשלוח צ'ק לטובת "זוהר"לכתובת: חביב בר כוכבא, מושב עמינדב 22 ירושלים 90885
טל: 02 641 11 65 judithe28@netvision.net.il E-mail:

• אריק פתח את הישיבה והציג את רובר אסרף*.
• ז'וזיאן הציגה את הנרי אוחנה.
*נא לראות את הצרופה של Who’s Who לגבי רובר אסרף.

רובר אסרף, In.: Who’s Who ? 2007 (Arabic: روبرت الصراف‎
יליד 1936 ברבאט, מרוקו, חי בפאריס. נשוי למישל ואב לשתי בנות. למד בתיכון ברבט, בבית הספר הגבוה למדעי המדינה בפאריס ובמחלקות למשפטים בפאריס וברבאט. ב-1996 הוא מייסד את המרכז הבינלאומי לחקר יהודי מרוקו. ב-1999 הוא חבר מייסד של ברית עולמית יוצאי מרוקו. כמו כן הוא נשיא מייסד של רדיו שלום בפאריס וסגן נשיא של מגזין צרפתי בשם "מאריאן". רובר אסרף מילא תפקידים ממלכתיים מהרמה הראשונה שקשה לפרטם. הוא בעל תארים ופרסים יוקרתיים.
ספריו
• מוחמד החמישי ויהודי מרוקו
• משבר ובני אדם – ישראל 1995-1999
• הדרמה של ישראל. משלום למלחמה
• הסטוריה מסוימת של יהודי מרוקו
• אריאל שרון ומלחמותיו הפוליטיות
• יחסי ירודים-ערבים במרוקו
• מונוטאיזם וסובלנות
• יהודי מרוקו בתפוצות, פזורה וזהות מחודשת
מהבהמ
• אריק הציג את הקזה דה ספרד שהוא מקום בלב ה"חודרייה" המוקדש ליהדות ספרד ושמטרתו לשמר את העושר המסורת הספרדית.
• סבטיאן דה לה אוברה פרט את פעילויות המקום: קונצרטים, הרצאות, תערוכות, הצגת ספרים וסיורים של ה"חודרייה".
• בספריה של הקזה דה ספרד אוסף של 12.000 ספרים העומדים לרשות חוקרים ולרשות הציבור.
• הוצג הכנס המתוכנן בין ה-4-7 ביוני בקורדובה.
• רובר אסרף הציג את ספרו האחרון "יהודים בעולם".


Procès Verbal

71 personnes présntes dont 61 inscrites préalablement
Etaient présentes lors du pic dans la salle de réunion du dernier étage de l’hôtel Moriah Sheraton de Tel-Aviv Ha’Yarkon surplombant la mer.

14H30 - 16H00 Lobby et Salle « New York « 18° Etage
Enregistrement et inscription des membres et retrouvailles
Nos amis très actifs Haviv Bar-Kochva et Henri Kinizou ont pris l’initiative de procéder à l'enregistrement de certains membres en encaissant de leur cotisation annuelle fixée à 150 Nis pour honorer leur adhésion de fait à Zohar. Effectivement, sont membres de notre association les personnes qui versent une fois par an ce minimum de 150 Nis fixée par notre 1° Assemblée Générale. Uniquement le tiers des participants présents a rempli ce devoir en s’acquittant de ce devoir. La liste qui suivra fait ressortir les noms des cotisants et non-cotisants rappelés à l’ordre. L’occasion m’est donnée ici de rappeler à tous nos membres d’adresser un chèque au nom de « Zohar » à adresser à Haviv Bar Kokhva Près Jerusalem (Israel)
Enfin la participation aux frais réduite à la moitié de son dû n’a pas été entièrement remboursée, faute d’embauche d’une équipe de professionnels à l’entrée.

Après un thé / café d’accueil, la session a débuté à 16H00 par un discours de bienvenue du Président , le Dr Arrik Delouya, remerciant les participants et présentant le programme de la réunion.

Arrik a également fait une présentation de Robert Assaraf, Président d’honneur de l’Association .A la suite de quoi, Josiane Assouline Mayer a présenté Henri Ohana, membre d’honneur de l’Association, tous deux venus spécialement en Israël pour l’occasion. A cet effet, voir en attaché le profil de Robert Assaraf du Who’s Who.
Assaraf Robert In.: Who’s Who ? 2007 (Arabic: روبرت الصراف‎winking smiley Président de sociétés. Né le 6 novembre 1936 à Rabat (Maroc). Il réside à Paris. Fils de Simon Assaraf et de Mme, née Rachel Azogui. Marié le 14 octobre 1959 à Mlle Michèle Botbol (2 enfants : Tania, Mme David Menashé, et Yaël, Madame Harry Elmaleh). Etudes: Lycée Gouraud de Rabat, Ecole nationale des Sciences politiques de Paris, facultés de droit de Paris et de Rabat. En 1996 Il crée le CRJM / Centre International de Recherche sur les Juifs du Maroc; en 1999, Il est co-fondateur de l’Union mondiale du judaïsme marocain. Il est également président et fondateur de Radio Shalom à Paris et vice-président du magazine hebdomadaire Français Marianne. Carrière: Attaché au cabinet du Secrétaire d’Etat à l’Intérieur puis du ministre de l’Agriculture (1959-1961), Chef du cabinet du ministre de l’Intérieur (1961-1962), Chargé de mission auprès du Cabinet royal (1962-1963), Directeur adjoint du cabinet du ministre des Affaires étrangères (1963-1964), Conseiller juridique du Président du Parlement (1964- 1965), Directeur Général de COGESPAR (Produits laitiers et céréales (1964-1977), Directeur général de (produits gras) (1977-1984), Directeur général du Groupe SIAM, de l’Omnium Nord Africain (ONA) (1984-1988 ), Directeur général de l’ONA (1984-1991), Administrateur délégué du Groupe ONA-Casablanca (1991-1994), Président directeur Général d’OPTORG (1993-1994), de Saro Investissements (depuis 1994), de Tunatun International del Costa Rica et de Radio Shalom (depuis 1997). Président du Conseil de Surveillance du Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc (CRJM) (depuis 1996), Vice Président Directeur général de la Société éditrice de l’hebdomadaire Marianne (1997-2006), Président directeur général de L’Evénement du Jeudi (1999-2000), Directeur de la publication de l’Evénement du Jeudi (1999-2000), Cofondateur de l’Association Identité et Dialogue (1978), Secrétaire général du Rassemblement mondial du judaïsme marocain (1988), Membre du Conseil d’administration (depuis 1988), du conseil exécutif (1988-2003) de l’Université hébraïque de Jérusalem (Israël), et président de la chaire d’histoire du Maroc et des Juifs du Maroc de cette université, Président international de l’Union mondiale du judaïsme marocain (1995-2007), Président de l’Alliance des originaires du Maroc (depuis 2 004). Président d’honneur de la Brit Yotsé Morocco. Président d’Honneur de l’Association « Permanences du Judaïsme Marocain » - Paris Président d’Honneur de l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain - Tel-Aviv. Décorations: Commandeur de l’Ordre du Trône (Maroc) (2006) Distractions: Lecture, voyages. S’intéresse à l’histoire. Collection de peintures et poteries anciennes du Maroc.
Œuvres / Livres :
• Mohammed V et les Juifs du Maroc. Paris, Ed. Plon, 1997, épuisé et Traduction en hébreu par Yediot Aharonot en 1997, et en arabe par le CRJM / Centre International de Recherche sur le Judaïsme Marocain, 1998
• Une crise et des hommes - Israël 1995-1999. Paris, Ed. Plon, 1999, épuisé.
• Le drame d’Israël. De la paix à la guerre. Paris, Ed. Ramsay, 2001
• Une certaine histoire des Juifs du Maroc. 1860-1999, Biographie brochée. Paris, Ed. Jean-Claude Gawsewitch, 2005
• Ariel Sharon et ses batailles politiques, Paris, Ed. Jean-Claude Gawsewitch, 2006
• Relations judéo-musulmanes au Maroc. Perspectives et Réalités. En collaboration avec Michel Abitbol. Ed. CRJM, 1998
• Monothéisme et tolérance. En collaboration avec Michel Abitbol. Ed. Albin Michel, 1998
• Juifs du Maroc à travers le monde Émigration et identité retrouvée. Dédicace de Shimon Peres, Président de l’Etat d’Israël. Préface de Patrick Girard, Paris, Septembre 2008, Imprimé en France aux Editions Suger / Suger Press de l’Université de Paris VIII , Avec le concours du CRJM, ISBN 2-912590-33-7 Avec le Concours du CRJM Couverture : David Soussana, 2008, Patio du Centre mondial du judaïsme nord-africain de Jérusalem, offert par Robert et Michèle Assaraf.

A suivi une présentation par Arrik de la Casa de Sefarad de Cordoue par Sebastian de la Obra, son fondateur, accompagné de son épouse Rozana de Aza.

La Casa de Sefarad est « un lieu de mémoire » consacré au Judaïsme espagnol, situé au cœur de la « Juderia ». Il s’agit d’un projet culturel d’initiative privée sur la culture, l’histoire et la tradition judéo-espagnole. Son but est de conserver et diffuser le riche héritage de la tradition sépharade.

Sebastian de la Obra a présenté les différentes activités de la Casa de Sefarad: Exposition permanente, cycle de concerts de musiques sépharades, présentation de livres, conférences et visites guidées de la « Juderia ».

De plus, la Casa de Sefarad possède une riche bibliothèque de près de 12000 ouvrages sur le Judaïsme sépharade, à la disposition de tous, chercheurs ou amateurs.

Le Colloque des 4-7 Juin 2009 de Cordoue a également été présenté.

Robert Assaraf a présenté son ouvrage "Juifs à travers le monde" (publié en 3 langues : Hébreu, Français et Arabe) insistant sur le formidable renouveau de cette communauté qui, où qu’elle se soit réimplantée (Israël, France, Canada….) a su préserver ses traditions culturelles et religieuses. Ce judaïsme très spécifique, longtemps considéré comme une « mémoire brisée » continuant à vivre aujourd’hui même et surtout en dehors du Maroc.

L’ouvrage de Robert Assaraf a constitué un exercice périlleux en alignant 250 pages sur un sujet aussi vaste et complexe représentant une véritable gageure. Mais Robert l’a pensé, il l’a travaillé pendant des années et l’a réalisé. Son ouvrage est dans l’ordre logique des choses.

A la suite de ses nombreux écrits et multiples colloques sur notre mémoire juive marocaine, l’auteur a prolongé de milliers de livres écrits sur ce judaïsme très pointu et spécifique. Il nous a livré dans cette édition l’intérêt, l’originalité et la spécificité de cette communauté éparpillée de par le monde.

D’abord il commence par nous rappeler l’historien bysantin Procope, puis les phéniciens, le lien privilégié entre le Maroc et la terre Sainte depuis toujours, les Juifs fuyant la Palestine au lendemain de la destruction de Second Temple, en 70 après J-C qui se sont établis au Maroc.

Maître des faits, précis, il nous rapporte ce que nous ignorons souvent. Puis il a trouvé sa niche en retraçant une évolution à laquelle il fallait s’attendre, les dangers de la transculturation face à la résistance et à la persistance de ce judaïsme car pour l’instant rien n’a pu altérer la spécificité de ce judaïsme marocain sinon que la démographie de ces Juifs vivant Maroc a beaucoup baissé passant de 300 000 en 1945 à environ 2 000 âmes en 2008.

Les Juifs marocains installés pour la plupart en Israël (plus de 800 000 personnes) continuent à maintenir intactes leurs traditions culturelles et cultuelles.

Cet ouvrage porte sur l’incroyable saga et les itinéraires des juifs originaires du Maroc jamais encore atteinte par une quelconque acculturation car toujours entière avec elle-même.
Même le grand exode des Juifs du Maroc est retracé avec beaucoup de précisions historiques jusqu’à leur installation en Israël où ils ont cessé d’être des citoyens de seconde zone. Leur nouveau statut en politique et dans leur occupation professionnelle est sans doute le meilleur gage de leur réussite. Aucun complexe à rappeler qu’ils sortent très nombreux des universités israéliennes et / ou du Technion comme de l’Institut Weizmann des Sciences.

Une réelle volonté s’est manifestée chez Mr Assaraf de conforter les acquis des recherches sur ce Judaïsme très spécifique et de les diffuser au sein de la nation marocaine et des communautés juives et musulmanes afin de contribuer à leur connaissance réciproque.
Cela ressort fortement tout au long de cette saga, faut-il rappeler que tout reste encore à protéger et à perpétuer: Les coutumes et les codes religieux, les prescriptions juridiques issues de Castille, les relations Judéo - musulmanes, les nouvelles questions identitaires et les problèmes transculturels inhérents à l’émigration, la diversité et les richesses du patrimoine culturel sous ses multiples aspects Rien n’est laissé dans l’ombre. L’ouvrage évoque notamment l’intégration d’environ 150 000 Juifs marocains en France, d’autres en Espagne, en Grande-Bretagne, au Canada, aux États Unis et en Amérique latine, notamment au Venezuela et au Brésil, où ils ont recréé des institutions spécifiques tout en s’insérant avec succès dans la société environnante.

Composition du Comité d’Honneur :

• Robert Assaraf, Président d’Honneur
• Henri Ohana, ancien Avocat et Président de l’Association « Les Enfants de Massoret », Président d’Honneur de la Communauté Israélite de Neuilly, Futur Membre de notre Comité d’Honneur
• Sebastian de la Obra & Rosana de Aza, co-fondateurs de de La Casa de Sefarad y de la Memoria Cordoba Espagne, Membres du Comité d’Honneur
• Prof. Ephraim Riveline, Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Université Paris 8 Etudes Juives et Hébraïques & Membre de notre Comité d’Honneur
• Ouri Sebbag Ancien Ancien Membre de la Knesset et Membre du Conseil de l’Europe, Futur membre de notre Comité d’Honneur
• Shaul Bensimhon qui fut le premier officiel israélien d’origine marocaine à se rendre au Maroc, Président de l’Union Mondiale des originaires d’Afrique du nord, pour la promotion et la diffusion du patrimoine culturel, fondée en 1967
• Asher Knafo Ecrivain et Directeur de la Publication de la Revue & Membre de notre Comité d’Honneur
• Jacky Kadoch Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira & Membre de notre Comité d’Honneur

Groupe lobby

Proposition d’Orna Baziz de créer un groupe lobby autour du thème de l’enseignement de l’héritage du judaïsme marocain dans les établissements scolaires d’Israël

Josiane Assouline-Mayer introduit la création d‘ateliers

Igud HaSofrim shel Yahdut Morocco

Cette Union d’écrivains d’obédience juive marocaine s’incscrit dans le cadre des ateliers que nous avons mis en place dans notre association Zohar en Israël. L »’Igud » ne sera ni une association ni une organisation hors du champ de Zohar.

Chaque atelier est une entité indépendante gérée par une petite équipe restreinte qui a pour but d’aligner une pré-étude de faisabilité humaine, sociologique et socio-technique. Comme toute étude, elle sera accompagnée d’éléments de budgets. L’Etude est revue par notre Bureau-Directeur et reçoit son aval en même temps que son budget nécessaire à sa mise en place. Cela sera l’apanage de notre association comme du reste fonctionnent les ONG / Organisation Non Gouvernementale. Arrik est en charge de trouver les budgets comme il le fait depuis des décennies.

Quant à l’élaboration du concept, la note d’opportunité, la recensement des écrivains d’obédience juive marocaine, l’échange téléphonique avec chacun d’entre eux et le parcours des opérations seront élaborés d’ici peu.

Lors du prochain déplacement en Israël les 14-18 Mai, Arrik et Robert auront une réunion technique à Tel-Aviv avec les auteurs pour valider cette étude et la faire décoller.

Enfin, Ephraim Riveline a donné son accord à ce projet ainsi que les écrivains suivants membres de notre association par ordre alphabétique Rav Abitbol Meir, Albo Dan , Assaraf Robert , Baziz Orna , De la Obra Sebastian & De Aza Rosana , Delouya Arrik , Elmoznino David, Kadoch Jacky , Kadosh Gaby , Kenan Itzik , Knafo Asher , Mayer Josiane née Assouline , Melca Haïm E , Nahmias Joe , Ruimy Shoshana , Segev Shmuel , Toledano Joseph , Zrihen Bar Kokhva Haviv , Zrihen-Dvir Thèrèse....
On commencera donc une réunion avec ces auteurs, puis avec la trentaine d’autres écrivains seront recensés en Israël en plus de ceux hors d’Israël. Telle sera la première configuration.
Longue vie à notre association Zohar et à son atelier d’auteurs Israéliens d’origine juive marocaine et de qualité.

Lancement de « pourparlers » en vue de contacter les membres d’origine marocaine de la Knesset / Parlement Israélien. Le but avué est d’obtenir les agréments et subventions avec appui logistique de fonctionnement et autre cofinancement pour la prise en charge de nos projets associatifs sur le terrain.

Règlement Intérieur, notre Charte et notre Code de déontologie à partir du document proposé par Arrik Delouya

Ajournernement des activités proposées par Shosh Ruimy pour des raisons techniques d’agenda

Vente des parcelles du cimetière de Tinghir sur les tombes juives

Interventions de:
Itsik Kenan, Ecrivain, a rappelé que notre souhait de continuer à cultiver l’idée du projet de création de la Agougat Sofrei Yahdout Morocco (Union des Ecrivains juifs du Maroc) devrait fédérer toutes les autres associations juives du Maroc connues en Israël d’où la multiplicité des propositions de voir Robert Assaraf parrainer cette action.

David Kenan, Président de l’Association des Juifs de Marrakech en Israël a pris la parole pour exprimer ses vœux de réussite à « Zohar » et pour assurer ses fondateurs et ses membres de son soutien inconditionnel.

Armand Elharar a cru bon rappeler les clivages & dichotomies et entre les communautés sépharades et ashkénazes et notamment entre Juifs d’origine marocaine et le reste de la société Israélienne…Il a mis l’accent sur la réussite des Juifs sépharades et notamment des originaires du Maroc dans la nouvelle hiérarchie des positions en Israël.

Nimrod Shani du Kibboutz Ein Ha-Horesh (anciennement Mizra) a rappelé les “Havayotes” lorsqu’il était en poste au Maroc Shaliyah du Garin d’Arrik Delouya en même temps qu’à la Hakhshara de Zette près d’Agen. Il a notamment rappelé la conscience juive et sioniste fortement ancrée chez ses khaanikhim.

Le Rav Meir Abitbol a pris la parole pour faire avancer le débat sur le patrimoine de notre Judaïsme en mettant en avant le Livre et sa propre collection dont il est fondateur « The Sephardic Library, Bnei Issakhar Institute Ohr Maarav Publishers” à Jerusalem. En effet, l'institut "Bnei Issakhar" œuvre depuis près de 25 ans à dévoiler et diffuser la richesse du patrimoine intellectuel du Judaïsme Sépharade et a, à son crédit, l'édition de près de 300 livres. Le but étant de mettre en lumière une vie juive intense régnait dans les pays sépharades, des dizaines de milliers d'œuvres importantes concernant toutes les facettes du judaïsme sont encore à dévoiler pour découvrir l'Âge d'Or du Judaïsme Sépharade et notamment Marocain.

Débat et levée de séance

Pot de l’amitié

P V de la réunion de l’Association « Zohar » du 19/3/2009 dressé par Arrik Delouya et Josiane Assouline-Mayer le 31/3/2009

P.S.:
Dans cet intervalle entre le 19 et le 31/3/2009, certains évènements ont survenu :
1 Haviv Bar Kokhva a fait l’avance de 1000 Nis à l’avocat Yaacov Bitton pour le règlement de l’enregistrement de l’association Zohar. Merci d’envoyer votre cotisation pour le remboursement de ce montant.

2 Thérèse Zrihen-Dvir a présenté sa démission (pour des raisons qu’elle a estimées personnelles) qui a été aussitôt accepté par le conseil d‘administration. Une autre personne au poste de Délégué Général sera rapidement désignée, les contacts ont déjà eu lieu à cet effet.

3 L’Association-sœur parisienne « Permanences du Judaïsme Marocain s’est dotée d’une collection de livres sur la mémoire du judaïsme Marocain

3 La date du 14 Mai a été choisie pour une réunion.
14H00-15H00 : Mise en place du Igoud HaSofrim shel Yahdut Morocco
15H00-16H00 : Conseil d’Administration élargi à certains membres et mise en place du nouveau délégué général
16H00-18H30 : Réunion Générale pour mettre en place les ateliers et comités de travail
Le lieu de cette réunion sera connu début Mai.




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 04 mai 2009 a 01:52

Mes Chers Amis / My Dear Friends


La prochaine Réunion amicale de travail est prévue pour le Jeudi 14 Mai 2009 dès 17H00 comme nous l’avons décidé la fois passée.
Our next Meeting of Zohar association will be held on 14 May at 5 PM as we decided on last meeting

Le lieu offert : Chez Ran Kadoch membre co-fondateur de notre association
à son Moshav Mizgav Dov Meshek 11 Doar Na Sorek 76867 Tél: (08) 859 47 28 GSM: (0524) 401 448 au Yishouv Gderot près de Guedera non loin d'Ashdod.
The place offered for thiss meeting is at Ran Kadoch Moshav Mizgav Dov Meshek 11 Doar Na Sorek 76867 Tél: (08) 859 47 28 GSM: (0524) 401 448 at Yishouv Gderot closed to Guedera not far from Ashdod.

Vous pouvez donc inviter des amis futurs-adhérents à Zohar. You may invit your friends and relatives as future members of Zohar

Merci de m'envoyer dès à présent votre accord par téléphone ou par mail afin de boucler la liste des participants. Thanks in advance for sending to me your approval by phone or mail for avoiding balagan !!!

Une collation est prévue. An envisaged light meal could be prepared by our technical team

Merci de m’envoyer par mail votre confirmation ou infirmation par mail ou en appelant. Contacter Bar Kokhva Haviv Tel: 02 641 11 65
Thanks to send to to me by mail your confirmation or information or by calling Bar Kokhva Haviv Tel: 02 641 11 65

Cette Réunion se tiendra dans tous les cas de figure même si le nombre sera plus restreint que la fois passée
This Meeting will be attended in any cases even the number of participants is under last meeting level


Avec mon Amitié sincère
Be-Yedidout hama

Arrik Delouya




Ordre du Jour / Agenda
1 Levée de fonds à réaliser par Shosh Wolf et Arrik Delouya. Une première rencontre préalable a eu lieu à Tel-Aviv le 19 Mars dernier pour boucler cette collaboration. Un dossier est en cours. Il comprend la banque des projets.
1 Fund Raising by Shosh Wolf and Arrik Delouya. A meeting between Shosh and Arrik was organised on 19 March in Tel-Aviv for closing this cooperation. A file is under preparation. It included our bank of projects.

2 Nouvelle composition de nos instances dirigeantes
2 New composition of our Amouta זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Composition du CA Exécutif / Our Board of Members

Suite à la démission de Thérèse Zrihen-Dvir pour des raisons évidentes de temps (elle est actuellement en train de construire sa maison), elle est remplacée par nos deux déléguées générales Dr. Orna Baziz et Josiane Assouline-Mayer, doctorante.
Further to the resignation of Therese Zrihen-Dvir for obvious reasons of timing (she is constructing her home), she is replaced by our 2 delegated Dr. Orna Baziz and Josiane Assouline-Mayer, preparing on Ph.D

Président Dr. Arrik Delouya, Sociologue Chercheur
fund raiser
Déléguées Générales de l'association Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain
Josiane Assouline-Mayer Doctorante
Déléguée Générale-Adjoint de l'association David Elmoznino, Ecrivain
Trésorier Haviv Zrihen Bar Kochva
Inspection Juridique et Financière M° David Or Hen, avocat
Activités culturelles et sportives Jean-Pierre Bentolila
Fund Raising et Relations Pubiques Shosh Wolf
Avocat Bitton Yaacov

Composition du Bureau Directeur Dr. Arrik Delouya, Sociologue Chercheur
Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain
Josiane Assouline-Mayer Doctorante
Haviv Zrihen Bar Kochva
M° David Or Hen, avocat
Composition du Comité non-exécutif
Vice-Président Asher Knafo, Ashdod Israël
Président d’honneur Robert Assaraf, Paris France
Membres Comité d’Honneur Henri Ohana, Paris France
Prof. Ephraim Riveline, Paris France
Sebastian de la Obra, Cordoue Espagne
Rosana de Aza, Cordoue Espagne
Ouri Sebbag, Beer Sheva Israël
Shaul Bensimhon, Ashdod Israël
Jacky Kadoch, Marrakech Maroc

3 Création d’Ateliers
3 WorkShops creation


• 3.1. Levée de Fonds / Fund Raising
• 3.2. Groupes de pression / Lobby

Proposition d’Orna Baziz de créer un groupe lobby autour du thème de l’enseignement de l’héritage du judaïsme marocain dans les établissements scolaires d’Israël



• 3.3. Union des Ecrivains d’origine marocaine / Igoud Ha’Sofrim shel Yahdut Morocco


Cette Union d’écrivains d’obédience juive marocaine s’incscrit dans le cadre des ateliers que nous avons mis en place dans notre association Zohar en Israël. L »’Igud » ne sera ni une association ni une organisation hors du champ de Zohar.
Chaque atelier est une entité indépendante gérée par une petite équipe restreinte qui a pour but d’aligner une pré-étude de faisabilité humaine, sociologique et socio-technique. Comme toute étude, elle sera accompagnée d’éléments de budgets. L’Etude est revue par notre Bureau-Directeur et reçoit son aval en même temps que son budget nécessaire à sa mise en place. Cela sera l’apanage de notre association comme du reste fonctionnent les ONG / Organisation Non Gouvernementale. Arrik est en charge de trouver les budgets.
Quant à l’élaboration du concept, la note d’opportunité, la recensement des écrivains d’obédience juive marocaine, l’échange téléphonique avec chacun d’entre eux et le parcours des opérations seront élaborés d’ici peu.
Enfin, Ephraim Riveline a donné son accord à ce projet ainsi que les écrivains suivants membres de notre association par ordre alphabétique Rav Abitbol Meir, Albo Dan , Assaraf Robert , Baziz Orna , De la Obra Sebastian & De Aza Rosana , Delouya Arrik , Elmoznino David, Kadoch Jacky , Kadosh Gaby , Kenan Itzik , Knafo Asher , Mayer Josiane née Assouline , Melca Haïm E , Nahmias Joe , Ruimy Shoshana , Segev Shmuel , Toledano Joseph , Zrihen Bar Kokhva Haviv ,
On commencera donc une réunion avec ces auteurs, puis avec la trentaine d’autres écrivains seront recensés en Israël en plus de ceux hors d’Israël. Telle sera la première configuration.
• 3.4. Organisation d’évènements / Events Organisation


• 3.5. Règlement Intérieur,
Notre Charte et notre Code de déontologie à partir du document proposé par Arrik Delouya
• Internal Regulations,
Our Charter and our Code of practice. See the document offered by Arrik Delouya


• 3.6. Questions financières
Haviv Bar Kokhva a fait l’avance de 1000 Nis à l’avocat Yaacov Bitton pour le règlement de l’enregistrement de l’association Zohar. Merci d’envoyer votre cotisation qui permettra le remboursement de ce montant.
• financial Questions
Haviv Bar Kokhva paid the advance of 1000 Nis to the lawyer Yaacov Bitton for the regulations of the registration of the association Zohar. Thank you for sending your contribution which will allow the refund of this sum.


• 3.7. Collection « Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain »
L’Association-sœur parisienne « Permanences du Judaïsme Marocain s’est dotée d’une collection de livres sur la mémoire du judaïsme Marocain /
• Collection « Memory and Permanences of Moroccan Jewry »
The Parisian sister-association « Permanences of Moroccan Jewry acquired a collection of books on the memory of Moroccan Jewry




Collection « Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain – Zohar » (Paris)
Editions David Reinharc - Paris


Cette Collection «Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain» (Paris) s’inscrit dans le prolongement des entretiens passés entre Arrik Delouya, Ephraim Riveline tous deux co-directeurs et David Reinharc éditeur et quelques auteurs.

Le Judaïsme Marocain puise dans la pensée Juive universelle des liens étroits mais il est aussi le produit du terreau marocain où il a bien vécu pendant 2200 ans. C’est ce qui donne à la mémoire séfarade sa contribution historique au patrimoine national marocain même si la démographie juive au Maroc est passée de 265 000 âmes de 1948 à 2 500 en 2009.


Malgré tout, un intérêt singulier est porté par les historiens marocains aux communautés juives marocaines, leur souci étant de retrouver et d’exploiter plus avantageusement des sources bibliographiques (publications et manuscrits) marocaines, en arabe, en judéo - arabe et en hébreu.


La persistance de ce Judaïsme Marocain nous amène à nous pencher sur le portrait d'une communauté et de sa richesse historique.


Cette collection itinérante a pour but le sauvetage et le maintien de l’ensemble des héritages transmis du Judaïsme Marocain sous ses facettes multiples par des publications portant sur des sujets aussi divers que :

• Philosophie, vie religieuse, coutumes, codes religieux et prescriptions juridiques issues de Castille,
• Histoire et hagiographie
• Education, enseignement et linguistique
• Système culturel, art/poésie/musique,
• Folklore, habitat humain (études de vie de cette communauté dans son quartier, souvent le Mellah sous divers aspects),
• Rapports avec la communauté majoritaire et relations Judéo - musulmanes,
• Evolution sous le protectorat, rôle de l'AIU et de la France dans le processus d'occidentalisation de ces juifs…. immigration, intégration, absorption,
• Nouvelles questions identitaires et les problèmes transculturels inhérents à l’émigration, et la diversité du patrimoine culturel
• Littérature et Mémoire


Cette collection
• Fera connaître l’immense richesse du patrimoine juif marocain.
• Rendra accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de référence.
• Ré - éditera les ouvrages de référence épuisés et qui sont les plus demandés.



• 3.8. Colloque de Cordoue / Cordoba Symposium




II Coloquio Internacional / Colloque International / International Symposium
" Sefarad: Memorias, Identitades y Diásporas "
« Sefarad: Mémoires, Identités et Diasporas »


3, - 7 de Junio 2009 Córdoba Espana
3 - 7 Juin 2009 Cordoue Espagne


Patrocinio / Sous le Haut Patronage
de La Casa de Sefarad y La Casa de la Memoria - Cordoba

Avec le concours du CRJM / Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc - France


Colaboran / Collaboration
La Casa de Sefarad y La Casa de la Memoria Cordoba - Espagne
Université de Cordoue - Espagne
The Moshe David Gaon Center for Ladino University of the Neguev - Israël
Département d´Etudes Hébraïques de l´Université Paris 8 - France
Centro Sefardí Otomano de Estambul - Turquie
Association "Permanences du Judaïsme Marocain " París - France
Association Israélienne Zohar pour la Préservation,
la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain - Israël
Associations Vidas Largas et / y J.E.A.A. - France
Jacky Kadoch de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira - Maroc


Organiza / Organisation
Casa de Sefarad Casa de la Memoria
C/ Judios esq. C/ Averroes 14004 Cordoba Espagne
Tel : + 34 957 421 404 GSM: + 34 618 578 493
E-mail : memorias@terra.es WebSite: www.casadesefarad.es

Programa / Programme

Miercoles 3 de Junio 2009 / Mercredi 3 Juin 2009


Matin - Après-midi / Morning - Afternoon

Arrivée à Séville ou Madrid / Arrival at Séville or Madrid

14h00 Transfert à Cordoue par le TGV /
14:00 Transfert Cordoba by TGV quick train

16:00. Rencontre à la Casa de Sefarad / Meeting at la Casa de Sefarad

Visite Guidée à la Casa de Sefarad avec ses Nouvelles Salles et d'autres renouvelés... /
Visit of Casa de Sefarad

17:00
Conferencia Inauguración / Conférence inaugurale
Professeur Emérite Haïm Vidal Sephiha - Paris
"Shoah y Sefardíes" / “Shoah & Séfarades”

19:30
Concierto de Música Andalusí /
Concert de Musique Andalouse

21:00......Cena de Bienvenida - “tapas” / Dïner de bienvenue - Tapas


Jueves 4 de Junio 2009 / Jeudi 4 Juin 2009

10:00 Conferencias

Professeur Ephraim Riveline
“Contribución de lo narrativa sefardí oriental a la literatura israelí”
Université Paris 8 - Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Equipe (Unité) de Recherche EAD Etudes Juives et Hébraïques (2303)
”Contribution du narratif sépharade oriental à la lttérature Israélienne”
Université Paris 8 - Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Equipe (Unité) de Recherche EAD Etudes Juives et Hébraïques (2303)

Arrik Delouya
"Judaismo de Marruecos: Memoria e Identidades”
Sociologue, chercheur et écrivain - Paris
“ Judaïsme Marocain: Mémoires et Identités”
Sociologue, chercheur et écrivain - Paris

11:30
Tamar Alexander
Presentación del Libro: "La Palabra en su hora es Oro" (Refranero en Haketia)
The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel
Présentation du Livre: "Le Mot à son heure est d’Or" (Refranero dans Haketia). The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel

12:30
Eliezar Papo.
" El umor komo terapia: la Agada de los partizanes…"
Lecturer at Ben-Gurion University of the Negev - Israël
“L’humour comme une thérapie : l'Agada des partisans "
Maître de Conférence à Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel

17:00
Sebastián de la Obra." Diáporas: una memoria compleja "
Sebastián de la Obra." Diasporas : une mémoire complexe "

20:00 Concierto / Concert de Musique Sephardi
21:00.....Cena Libre / Dîner libre

Viernes 5 de Junio 2009 / Vendredi 5 Juin 2009

10:00 Karen Sarhon del Centro Sefardí Otomano de Estambul:
" Estambul: Identidad y Diáspora"
Karen Sarhon del Centro Sefardí Otomano de Estambul:
“Istamboul, Identité et Diaspora”

Table Ronde des Expériences et Débats/
Participants
• Casa de Sefarad Córdoba Espagne
• Département d´Etudes Hébraïques de l´Université Paris 8
• The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel
• Association des Permanences du Judaïsme Marocain – Paris
• Associations "Vidas Largas" et "Judéo-Espagnol à Austwitz. Paris
• Centro Sefardí Otomano de Estambul – Turquie
• Association pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain Zohar - Israël

13:00 Itinerario de la Inquisición de Córdoba
Itiénaraire de l’Inquisition de Cordoue

19:00 Celebración del Shabat / Célébration du Shabbat

20:00 Cena de Shabat / Dîner du Shabbat


Sabado 6 de Junio 2009 / Samedi 6 Juin 2009
Libro / Quartier Libre


Domingo 7 de Junio 2009 / Dimanche 7 Juin 2009
Jour des départs dès le matin
Visite de Séville avant de prendre l’avion

Otras Actividades / Autres Activités

Miércoles 3 de Junio………Concierto de Música Andalusí
Mercredi 3 Juin Concert de Musique Andalouse

Jueves 4 de Junio………… Concierto de Música Sefardí
Jeudi 4 Juin Concert de Musique Sefardi

Viernes 5 de Junio………….Flamenco Tradicional
Vendredi 5 Juin Flamenco Traditionnel


Ponentes / Intervenants

Haïm-Vidal Sephiha
Profesor emerito de la Universidad La Sorbona de París. Fundador de la Asociación "Vidas Largas" y de la JEAA (Judéo-Espagnol à Auschwitz). Es en la actualidad uno de los principales referentes de la Cultura Sefardí. Autor, entre otros textos, de "La agonia de los judeoespañoles". Deportado y superviviente de Auschwitz.

Tamar Alexander
Directora del "Moshe David Gaon Center for Ladino Culture" de la Ben Gurion University of the Negev. Es una de las autoridades más reconocidas en el ámbito deAutora de la lengua judeoespañola. Autora entre otras obras de la popular "Erase una vez…Maimónides".

Ephraïm Riveline
Profesor y Director del Departamento de Estudios Judios y Hebráicos de la Universidad Paris 8. Director de la Revista de Estudios Judíos y Hebraicos, cuyo último número monográfico estuvo dedicado al profesor Richard Ayoun.. Miembro de la Association des Permanences du Judaïsme Marocain.

Eliezer Papo
Profesor del Departamento de Literatura Hebrea de la Ben Gurion University of Negev. Vicepresidente del Moshe David Gaon Center for Ladino Culture. Autor de numerosos textos sobre la lengua judeoespañola y la tradición sefardí en Oriente, singularmente en Sarajevo.

Karen Sarhon
Investigadora y Directora del Centro de Investigación sobre la Cultura Sefardí Turco-Otomano de Estambul. Redactora del la revista "El Amaneser" escrita en judeoespañol en Estambul. Componente del Grupo de Música Sefardí "Los Pasharos Sefaradies".
Arrik Delouya
Sociólogo y escritor. Autor de repertorios bibliográficos sobre la producción literaria del judaismo marroqui. Presidente de la Association des Permanences du Judaïsme Marocain en París. Fundador de la Association pour la Preservation, Diffusion et la Rayonnement du Judaïsme Marocain Zohar en Israel.

Sebastián de la Obra
Historiador. Director de la Biblioteca y Centro de Documentación de la Casa de Sefarad. Director del Archivo y Servicio de Documentación del Parlamento de Andalucía. Fundador del Grupo de Música Sefardí "Aljama".

N.B.:
Le transport AR pour Séville ou Madrid est à la charge des participants
Le TGV Séville-Cordoue environ un demi-heure pour 15 €
En plus des frais de vie s'ajoutent 40 € par nuitée d’hôtel et les frais de repas environ 15 € par jour

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Carla (IP enregistr)
Date: 04 mai 2009 a 02:35

Arrik, tu n'as pas changé, tu es admirable, tu n'arrêtes décidément pas de travailler, bravo!!! et en plus en toutes les langues comme le souligne Darlett...

Tu m'épateras toujours.

Mais s'il te reste un peu de temps pour venir au Café Darnna retrouver l'ami Lionel, sache que ton sens de l'humour ferait aussi notre joie.

Cela étant, tu es d'une méchanceté absolue parce que tu n'as pas répondu à mon mail

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 11 mai 2009 a 10:02

Carla mon chou


Je n'ai pas vu passer ton mail, 1000 pardons.

Renvoie le s'il te plait mais sur ma boite mail pas sur le site


Tu garderas toujours la même place dans mon coeur


Bisous


Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 24 mai 2009 a 13:59

PV de la Réunion du Jeudi 14 Mai 2009
Etabli par Dr Arrik Delouya le 20 Mai 2009


Date de la Réunion:
Jeudi 14 Mai 2009 de 17H00 à 20H30
Quelques entretiens privés ont eu lieu de 13H00 à 17H00

Lieu de la Réunion:
Chez Ran Kadoch
Membre co-fondateur de notre association
Moshav Mizgav Dov
Meshek 11
Yishouvé Gderot

39 Etaient présents à la réunion :
33 Membres étaient présents à la réunion du 14 Mai 2009
dont 2 Personnes inconnues au bataillon et 4 autres non enregistrées

43 Amis membres étaient absents excusés à la réunion chez Ran Kadoch le 14 Mai 2009

14 Amis Absents non excusés

Uniquement 25 membres ayant réglé leur cotisation de membre de notre association (150 Nis)

L’enregistrement de notre Association Ha’Amouta « Zohar » est actuellement chose faite. Notre avocat Yaacov Bitton devra nous prescrire les démarches futures.

Un Vaad Nihoul / Conseil de Direction est ainsi composé : Dr Arrik Delouya,
Dr Orna Baziz, Shosh Wolf, Aviv Bar Kochva,

Un Vaad Bikoret / Conseil d’évaluation et de contrôle est composé par : Ran Kadoch, Shosh Ben Ezra, Aviv Bar Kochva. Salomon Lasry et Bob Kadoch.

Un Vaad de ba’alé skhouyot hatima / Conseil aptes à signer (fondé de pouvoir) est composé de : Dr Arrik Delouya, Shosh Wolf et Aviv Bar Kokhva.

Un tour de table fort intéressant a permis à l’assemblée de mieux faire connaissance.

Préambule

Cette Réunion a été difficile à préparer pour deux raisons objectives : Il y a eu la démission de Thérèse de son rôle de déléguée générale entre les deux dernières rencontres et l’opération à laquelle Orna n’a pas été préparée la veille de cette échéance. Thérèse a été remplacée par Dr Orna Baziz et Josiane Assouline-Mayer et Orna va beaucoup mieux et se remet de son intervention d’appendicite.

Comme à l’accoutumée, des nouveaux membres étaient présents à cette réunion, vraisemblablement des futurs membres cooptés comme la tradition le veut dans notre association. Cette cooptation est de rigueur et chaque membre est invité à faire venir des amis, en annonçant la nouvelle présence à un des membres du conseil d’administratIon. Le Rav Meir Abitbol a coopté et a invité Shalom Amouyal qui d’ores et déjà travaillent sur un bon dossier concernant le Patrimoine Intellectuel du Judaïsme Marocain dont Rav Meir s’occupe et d’autres programmes "vendables" qu'on aimerai développer. Bat Sheva a été cooptée par Ran Kadoch,
Shosh Ben Ezra (Suissa) a été aussi cooptée par Ran Kadoch. Sa correspondance avec Arrik est déjà enclenchée avec un éventuel projet en cours. Maurice Bensimon a été également coopté par Ran Kadoch et il tisse déjà de bonnes relations amicales avec Arrik. Quant à Bob Kadoch & Pnina Kenan cooptés par Arrik, leur activisme est déjà prouvé. Enfin, Avy Zemer ami de Dr Orna Baziz et coopté par cette dernière est guide professionnel chevronné au Maroc

Orna a pour rôle d’approcher les nouveaux membres soit par soit par mail dans le but de les coacher et de les intégrer rapidement. Un dossier récapitulatif en hébreu de tous nos PV / Procès Verbaux est disponible et sera adressé à tous les nouveaux membres.

La collation apportée par chaque membre a contribué au succès de cette rencontre : Plats cuisinés, olives « tombées » cuites à la sauce tomate par Judith originaire de Hollande et formée par Haviv son mari, autres plats marocains, salades en tous genres, gâteaux, fruits, boissons chaudes et sodas avec amuses - gueule offert par l’hôte et maître de maison Ran Kadoch etc… Il serait bon de rappeler que l’équipe de Jérusalem gravitant autour de Haviv Bar Kokhva a été à la hauteur pour le kiboud.

Arrik a suggéré qu’un ouvrage collectif de notre association soit rédigé autour du thème : « J’explique le Judaïsme Marocain à mes enfants »

Un ami chauffeur de Taxi au nom d’Avy Egoz est en train de rejoindre Zohar, Dr Orna Baziz a démarré une correspondance avec lui avec un échange de téléphone.

Shaul Bensimhon a appelé vers 20H00 pour nous prendre le train en marche mais il était tard pour nous tous de l’attendre. Ce n’est donc que partie remise.

Enfin, Arrik a approché André Dahan, ancien du Groupe Oded et actuel Président de Comverse qu’il verra à sa prochaine mission afin de lui demander de rejoindre notre Comité d’Honneur.

Pour finir, un sujet qui fâche mais qui doit être clair pour nous tous : que tous ceux qui ont versé leur cotisation et qui n’ont pas obtenu de reçu de ma part par Internet nous en fassent part, une ou deux erreurs ont pu se glisser dans nos cahiers de comptabilité et nous vous présentons par avance nos excuses bien vives. En revanche, ceux qui ne sont pas encore acquittés de leur cotisation annuelle de 150 Nis sont priés d’approcher Orna ou Haviv.

Rappel Ordre du Jour
Tous les sujets présentés ont reçu l’aval de l’assemblée présente comme celui de notre CA

1 Fund Raising
Cette levée de fonds sera réalisée par Shosh Wolf et Arrik Delouya. Plusieurs rencontres préalables ont eu lieu à Tel-Aviv pour boucler cette collaboration. Un dossier est en cours. Il comprend la banque des projets avec les éléments de budgets. Sans le fund raising, poumon financier de notre association, aucun projet ne sera sur les rails.

2 Nouvelle composition de notre CA Exécutif
Suite à la démission de Thérèse Zrihen-Dvir pour des raisons évidentes de temps (elle est actuellement en train de construire sa maison), elle est remplacée par nos deux déléguées générales Dr. Orna Baziz et Josiane Assouline-Mayer, doctorante.

Zohar Israël Amouta Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Composition du CA Exécutif
Président Dr. Arrik Delouya, Sociologue Chercheur
fund raiser
Déléguées Générales de l'association Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain
Josiane Assouline-Mayer Doctorante
Déléguée Générale-Adjoint de l'association David Elmoznino, Ecrivain
Trésorier Haviv Zrihen Bar Kochva
Inspection Juridique et Financière M° David Or Hen, avocat
Activités culturelles et sportives Jean-Pierre Bentolila
Fud Raising et Relations Pubiques Shosh Wolf
Avocat Bitton Yaacov

Composition du Bureau Directeur Dr. Arrik Delouya, Sociologue Chercheur
Dr. Orna Baziz, Professeur et Ecrivain
Josiane Assouline-Mayer Doctorante
Haviv Zrihen Bar Kochva
M° David Or Hen, avocat
Shosh Wolf

Composition du Comité non-exécutif
Vice-Président Asher Knafo, Ashdod Israël
Président d’honneur Robert Assaraf, Paris France
Membres Comité d’Honneur Henri Ohana, Paris France
Prof. Ephraim Riveline, Paris France
Sebastian de la Obra, Cordoue Espagne
Rosana de Aza, Cordoue Espagne
Ouri Sebbag, Beer Sheva Israël
Shaul Bensimhon, Ashdod Israël
Jacky Kadoch, Marrakech Maroc



3 Création d’Ateliers
3.1. Levée de Fonds / Fund Raising: Arrik Delouya, Shosh Wolf,

3.2. Groupes de pression
Proposition d’Orna Baziz de créer un groupe lobby autour du thème de l’enseignement de l’héritage du judaïsme marocain dans les établissements scolaires d’Israël. Arrik rejoint Orna. Florence Azran qu’Arrik a rencontré à Paris une semaine avant cette réunion a donné son aval pour participer à cet atelier. Dan Albo et Joe Nahmias pourraient également y participer. La liste est encore ouverte aux bénévoles qui souhaitent se joindre à ce groupe.

3.3. Union des Ecrivains d’origine marocaine
Cette Union d’écrivains d’obédience juive marocaine s’incscrit dans le cadre des ateliers que nous avons mis en place dans notre association Zohar en Israël. L »’Igud » ne sera ni une association ni une organisation hors du champ de Zohar.
Chaque atelier est une entité indépendante gérée par une petite équipe restreinte qui a pour but d’aligner une pré-étude de faisabilité humaine, sociologique et socio-technique. Comme toute étude, elle sera accompagnée d’éléments de budgets. L’Etude est revue par notre Bureau-Directeur et reçoit son aval en même temps que son budget nécessaire à sa mise en place. Cela sera l’apanage de notre association comme du reste fonctionnent les ONG / Organisation Non Gouvernementale. Arrik est en charge de trouver les budgets.
Quant à l’élaboration du concept, la note d’opportunité, la recensement des écrivains d’obédience juive marocaine, l’échange téléphonique avec chacun d’entre eux et le parcours des opérations seront élaborés d’ici peu.
Enfin, Ephraim Riveline a donné son accord à ce projet ainsi que les écrivains suivants membres de notre association par ordre alphabétique Rav Abitbol Meir, Albo Dan , Assaraf Robert , Baziz Orna , De la Obra Sebastian & De Aza Rosana , Delouya Arrik , Elmoznino David, Kadoch Jacky , Kadosh Gaby , Kenan Itzik , Knafo Asher , Mayer Josiane née Assouline , Melca Haïm E , Nahmias Joe , Ruimy Shoshana , Segev Shmuel , Toledano Joseph , Zrihen Bar Kokhva Haviv,
On commencera donc une réunion avec ces auteurs, puis avec la trentaine d’autres écrivains seront recensés en Israël en plus de ceux hors d’Israël. Telle sera la première configuration.
En conclusion, cet atelier qui parait bien lancé et à maturité devrait enclencher le processus de sa mise en place. Il est demandé à Thérèse Zrihen-Dvir d’organiser la première réunion ou à défaut à une autre personne en remplacement.

3.4. Organisation d’évènements
Shosh Ruimy, absente à l’étranger lors de cette réunion, a initié cet atelier et pourrait le démarrer rapidement. Elle sera épaulée par Haviv Bar Kochva et tout autre bénévole.

3.5. Règlement Intérieur,
Notre Charte et notre Code de déontologie à partir du document proposé par Arrik Delouya; Le Conseil d’Administratiion sous la houlette d’Arrik aura la charge de travailler sur ce dossier.

3.6. Questions financières
Haviv Bar Kokhva a fait l’avance de 1000 Nis à l’avocat Yaacov Bitton pour le règlement de l’enregistrement de l’association Zohar. 850 Nis ont été collectés. Reste à lui rembourser 150 Nis.



3.7. Groupe lobby pour la mémoire du père de Micheline-Mikhal Waknine
Il a été rappelé qu’une Réunion aura lieu avec Micheline, ses soeurs et leur mère pour revoir ce dossier et envisager une opération de plus grande envergure que celle déjà réalisée par le passé (tout petite Rue en mémoire de notre “héros”).

3.8 Autobiographie de Shaul BenSimhon
Il s’agit dans un premier temps d’un papier d’environ 15 feuillets à faire paraître dans la revue Brit, à négocier avec Asher Knafo et à faire réaliser par Dan Albo.

3.9. Collection « Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain »
L’Association-sœur parisienne « Permanences du Judaïsme Marocain s’est dotée d’une collection de livres sur la mémoire du judaïsme Marocain; l’Association Zohar sera la première à bénéfier de ce “boulevard” pour faire éditer Les ouvrages de ses membres.

Collection « Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain - Zohar » (Paris)
Editions David Reinharc – Paris
Cette Collection «Mémoire et Permanences du Judaïsme Marocain» (Paris) s’inscrit dans le prolongement des entretiens passés entre Arrik Delouya, Ephraim Riveline tous deux co-directeurs et David Reinharc éditeur et quelques auteurs.
Le Judaïsme Marocain puise dans la pensée Juive universelle des liens étroits mais il est aussi le produit du terreau marocain où il a bien vécu pendant 2200 ans. C’est ce qui donne à la mémoire séfarade sa contribution historique au patrimoine national marocain même si la démographie juive au Maroc est passée de 265 000 âmes de 1948 à 2 500 en 2009.

Malgré tout, un intérêt singulier est porté par les historiens marocains aux communautés juives marocaines, leur souci étant de retrouver et d’exploiter plus avantageusement des sources bibliographiques (publications et manuscrits) marocaines, en arabe, en judéo - arabe et en hébreu.

La persistance de ce Judaïsme Marocain nous amène à nous pencher sur le portrait d'une communauté et de sa richesse historique.

Cette collection itinérante a pour but le sauvetage et le maintien de l’ensemble des héritages transmis du Judaïsme Marocain sous ses facettes multiples par des publications portant sur des sujets aussi divers que :

• Philosophie, vie religieuse, coutumes, codes religieux et prescriptions juridiques issues de Castille,
• Histoire et hagiographie
• Education, enseignement et linguistique
• Système culturel, art/poésie/musique,
• Folklore, habitat humain (études de vie de cette communauté dans son quartier, souvent le Mellah sous divers aspects),
• Rapports avec la communauté majoritaire et relations Judéo - musulmanes,
• Evolution sous le protectorat, rôle de l'AIU et de la France dans le processus d'occidentalisation de ces juifs…. immigration, intégration, absorption,
• Nouvelles questions identitaires et les problèmes transculturels inhérents à l’émigration, et la diversité du patrimoine culturel
• Littérature et Mémoire

Cette collection
• Fera connaître l’immense richesse du patrimoine juif marocain.
• Rendra accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de référence.
• Ré - éditera les ouvrages de référence épuisés et qui sont les plus demandés.

3.10. Colloque de Cordoue
Coloquio Internacional / Colloque International
"Sefarad : Memorias, Identitades y Diásporas "
"Sépharade : Mémoires, Identités et Diasporas"

3, - 7 de Junio 2009 Córdoba Espana
3 - 7 Juin 2009 Cordoue Espagne

Patrocinio / Sous le Haut Patronage
de La Casa de Sefarad y La Casa de la Memoria - Cordoba

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 24 mai 2009 a 14:00

PV de la Réunion du Jeudi 14 Mai 2009
Etabli par Dr Arrik Delouya le 20 Mai 2009


Participation des membres

33 Membres étaient présents à la réunion du 14 Mai 2009
dont 2 Personnes inconnues au bataillon et 4 autres non enregistrées
2 Ran Kadoch et sa compagne Bat Sheva
1 Shosh Ben Ezra (Suissa) amie de Ran Kadoch, cooptée
1 Maurice Bensimon ami de Ran Kadoch Coopté
1 Arrik Delouya
1 Haviv Bar Kokhva
1 Judith Bar Kokhva Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
2 Henri & Shoula Kenizou Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
1 Salomon Lasry Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
2 Gisèle née Attias & Felix Bendavid
1 Attias Marie
1 Attias Max
2 David Kenan Ranana & Thérèse
1 Shosh Wolf
1 Yaacov Bitton
1 Meir Abitbol Rav
2 Bob Kadoch & Pnina Kenan cooptés par Arrik
1 Micheline-Mikhal Waknine-Brender
1 Bentolila Jean-Pierre qui sera à l’étranger
1 Sydney Corcos
1 David Wazana
2 Asher & Annie Knafo
1 Thèrèse Zrihen-Dvir
2 Shneor Hélène et sa fille Malka
1 Avy Zemer ami d’Orna Baziz coopté
2 personnes inconnues au bataillon
4 Personnes non enregistrées

43 Amis membres étaient absents excusés à la réunion chez Ran Kadoch le 14 Mai 2009
Orna Baziz hospitalisée
Abitbol Danièle qui marie son fils le lendemain
Abitbol Rakèle qui marie son neveu le lendemain
Or-Chen David
Dan Albo
Elie Pilo
Marie Waknine Maman de Micheline-Mikhal Waknine-Brender
Henri et Huguette Ohana
Shaul BenSimhon
Orly Delouya - Duvany
Monique Hevroni Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
Amie Monique Hevroni Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
Joe Nahmias Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
Armand & Etty Elharar Kvoutza shel Haviv Bar Kokhva
Assaf Edna qui donne des cours
De la Obra Sebastian & De Aza Rosana qui vivent en Espagne
Feniger (Portal) Suzanne. qui ne peut pas trop bouger
Franco Rachel qui travaille
Anidjar Soly
Kadoch Jacky qui sera à NYC pour participer à l’obtention du diplôme de sa fille
Kalfon Hanna qui sera à Eilat
Mayer Josiane née Assouline qui sera à Paris de retour du Maroc
Ruimy Shoshana qui sera à Venise
Sebbag Ouri qui sera à Paris
Toledano Joseph qui sera à Paris
Robert Assaraf qui est retenu à Marrakech
Azoulay Denise qui sera chez son toubib
Ben-Horin Marisol Salama qui sera au travail
Shmouel Seguev
Azran Jack & Azran Florence qui seront à Paris
Bar Hen Moshé sera à une soirée de Henné de mariage à B Sheva le même soir
Jacob Attar qui sera à Barcelone
Delouya Rafi qui est occupé par son travail
Deloya Pinchas (Pini) & Hana GSM +972 50 5 90 99 57 est au Canada
Agathe & Alex Klein tous deux endeuillés
Aliza Mamane occupée par un cours du soir
Benwalid Yakov Tél: +972 8 922 70 69 GSM: +972- 523 508 046
Kenan David Ashkelon

14 Amis Absents non excusés
Amara Shomer Shirley - Azoulay-Gilbert Guila - Benlolo Yolande et Motké - Charbit Chantal -
Elmoznino David - Janiv Helene - Kadosh Gaby - Kakon Oshrat - Mouyal Louisette -
Moyal Yvon - Moyal Marc - Perry Rachel née Attar - Sultan Roger - Wannich Annette

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 24 mai 2009 a 14:02

Coloquio Internacional / Colloque International
"Sefarad : Memorias, Identitades y Diásporas "
"Sépharade : Mémoires, Identités et Diasporas"

3, - 7 de Junio 2009 Córdoba Espana
3 - 7 Juin 2009 Cordoue Espagne

Patrocinio / Sous le Haut Patronage
de La Casa de Sefarad y La Casa de la Memoria - Cordoba
Avec le concours du CRJM /
Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc – France

Colaboran / Collaboration
La Casa de Sefarad y La Casa de la Memoria Cordoba - Espagne
Université de Cordoue - Espagne
The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel
Département d´Etudes Hébraïques de l´Université Paris 8 - France
Centro Sefardí Otomano de Estambul – Turquie
Association "Permanences du Judaïsme Marocain " París – France
CRJM / Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc – France
Association Israélienne Zohar pour la Préservation,
la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain - Israël
Associations Vidas Largas et / y J.E.A.A. - France
Jacky Kadoch de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira - Maroc

Organiza / Organisation
Casa de Sefarad Casa de la Memoria
C/ Judios esq. C/ Averroes 14004 Cordoba Espagne
Tel : + 34 957 421 404 GSM: + 34 618 578 493
E-mail : memorias@terra.es WebSite: www.casadesefarad.es

Coordination par pays:
Delouya Arrik France GSM: +33 6 77 16 13 55 E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr
Kadoch Jacky Maroc Tél: +212 524 448 754 ; +212 524 438 705 GSM: +212 661 13 99 35
E-mail: jackykadoch@gmail.com
Baziz Orna Israël Tél: +972 2 671 93 53 GSM: + 972 507 743 637
E-mail : baziz@macam.ac.il
Programa / Programme

Participants au Colloque de Cordoue : Entre 20 & 26 participants
5 Participants Espagne
1 Sebastian de la Obra 1 Rosana de Aza 1 Jaime Sanchez 1 Dra. Amelia Sanchis Vidal
1 Virginia Luque Gallegos

Entre 7 & 10 Participants France
1 Ephraim Riveline 1 Arrik Delouya 1 Haim-Vidal Sephiha 2 Robert & Michèle Assaraf
2 Alain & Sylviane Assouline 1 Lison Choukron 1 Said Sayagh France 1 Marcelle Illouz Paris

Entre 4 & 9 Participants d’Israel
1 Tamar Alexander 1 Eliezar Papo 1 Shosh Wolf 1 Orna Baziz
1 Dan Albo Historien 2 Joseph et épouse Toledano

Entre 4 & 7 Participants Maroc
1 Jacky Kadoch 1 Fredy Kadoch 1 Nassima Touati 1 Maguy Kakon
1 Hassan Majdi ? Notre 1° doctorant 1 Redouan El Khayatti Prof d’Histoire
1 Kebali Khouloud ? Journaliste / Radio


Miercoles 3 de Junio 2009 / Mercredi 3 Juin 2009
Matin - Après-midi / Morning - Afternoon
Arrivée à Séville ou Madrid / Arrival at Séville or Madrid

14h00 Transfert à Cordoue par le TGV /
14:00 Transfert Cordoba by TGV quick train

16:00. Rencontre à la Casa de Sefarad / Meeting at la Casa de Sefarad

Visite Guidée à la Casa de Sefarad avec ses Nouvelles Salles et d'autres renouvelés... / Visit of Casa de Sefarad

17:00
Conferencia Inauguración / Conférence inaugurale
Professeur Emérite Haïm Vidal Sephiha - Paris
"Shoah y Sefardíes" / “Shoah & Séfarades”
19:30
Concierto de Música Andalusí /
Concert de Musique Andalouse

21:00......Cena de Bienvenida - “tapas” / Dïner de bienvenue - Tapas







Jueves 4 de Junio 2009 / Jeudi 4 Juin 2009


10:00 Conferencias

Ephraim Riveline
“Contribución de lo narrativa sefardí oriental a la literatura israelí”
Université Paris 8 - Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Equipe (Unité) de Recherche EAD Etudes Juives et Hébraïques (2303)
”Contribution du narratif sépharade oriental à la lttérature Israélienne”
Université Paris 8 - Directeur de l’Equipe d’accueil doctorale Equipe (Unité) de Recherche EAD Etudes Juives et Hébraïques (2303)

Arrik Delouya
"Judaismo de Marruecos: Memoria e Identidades”
Sociologue, chercheur et écrivain - Paris
“ Judaïsme Marocain: Mémoires et Identités”
Sociologue, chercheur et écrivain - Paris

Robert Assaraf
Séfarad y España: Nuevos encountros de los Judíos de Tetouan con España en el momento de la guerra hispano-marroquí de 1860.
Séfarad et Espagne : Les retrouvailles entre l’Espagne et les Juifs de Tetouan 1859-1860 lors de la Guerre hispano-marocaine

11:30
Tamar Alexander
Presentación del Libro: "La Palabra en su hora es Oro" (Refranero en Haketia). The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel
Présentation du Livre: "Le Mot à son heure est d’Or" (Refranero dans Haketia). The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel

12:30
Eliezar Papo
" El umor komo terapia: la Agada de los partizanes…"
Lecturer at Ben-Gurion University of the Negev - Israël
“L’humour comme une thérapie : l'Agada des partisans "
Maître de Conférence à Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel

17:00 Sebastián de la Obra.
" Diáporas: una memoria compleja "
Sebastián de la Obra." Diasporas : une mémoire complexe "



20:00 Concierto de Música Sefardí / Concert de Musique Sepharade
21:00.....Cena Libre / Dîner libre

Viernes 5 de Junio 2009 / Vendredi 5 Juin 2009

10:00 Karen Sarhon
Centro Sefardí Otomano de Estambul:
" Estambul: Identidad y Diáspora"
Karen Sarhon du Centre Sefardí Otomano d’Istamboul
“Istamboul, Identité et Diaspora”

Orna Baziz
(Jésrusalem)
הגדת אגדיר | העיר ושברה Hagadat Agadir - La ville éclatée
En souvenir des disparus du tremblement de terre d’Agadir


Mesa Redonda de las Experiencias y Debates
Table Ronde des Expériences et Débats/
Participants
• Casa de Sefarad Córdoba Espagne
• Université de Cordoue - Espagne
• Département d´Etudes Hébraïques de l´Université Paris 8
• The Moshe David Gaon Center for Ladino Culture Ben Gurion University of the Neguev Beer Sheva Israel
• Association des Permanences du Judaïsme Marocain - Paris
• Associations "Vidas Largas" et "Judéo-Espagnol à Austwitz. Paris
• Centro Sefardí Otomano de Estambul – Turquie
• CRJM / Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc - France
• Association pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain Zohar – Israël
• Jacky Kadoch de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira - Maroc


13:00 Itinerario de la Inquisición de Córdoba
Itinairaire de l’Inquisition de Cordoue


19:00 Celebración del Shabat / Célébration du Shabbat
Sala de la Sinagoga de la Casa de Sefarad.
Bajo el nombre de Henry Kadoch Z. Participación de Jacky Kadoch (Rabbi) de Marrakech.
Dans la Salle de la Synagogue de la Casa de Sefarad qui porte le nom d´Henri Kadoch. Officiant: Jacky Kadoch de Marrakech


20:00 Cena de Shabat / Dîner du Shabbat






Sabado 6 de Junio 2009 / Samedi 6 Juin 2009
Libro / Quartier Libre


Domingo 7 de Junio 2009 / Dimanche 7 Juin 2009
Jour des départs
Visite de Séville avant de prendre l’avion




Otras Actividades / Autres Activités


Miércoles 3 de Junio………Concierto de Música Andalusí
Mercredi 3 Juin Concert de Musique Andalouse

Jueves 4 de Junio………… Concierto de Música Sefardí
Jeudi 4 Juin Concert de Musique Sefardi

Viernes 5 de Junio………….Flamenco Tradicional
Vendredi 5 Juin Flamenco Traditionnel
























Breve reseña biográfica de los Ponentes
Brève notice Biographique des Intervenants


Haïm-Vidal Sephiha
Profesor emerito de la Universidad La Sorbona de París. Fundador de la Asociación "Vidas Largas" y de la JEAA (Judéo-Espagnol à Auschwitz). Es en la actualidad uno de los principales referentes de la Cultura Sefardí. Autor, entre otros textos, de "La agonia de los judeoespañoles". Deportado y superviviente de Auschwitz.
HVS est Professeur émérite de l'Université de la Sorbone de Paris. Il est fondateur de l'Association " Vidas Largas " et de la JEAA (Judéo-Espagnol à Auschwitz). Il est actuellement l'un des pionniers principaux de la Culture Sefardí. Il est l'auteur, entre d'autres textes, de "L'agonie des judéo-espagnols". Déporté, il est survivant d’ Auschwitz.

Tamar Alexander
Directora del "Moshe David Gaon Center for Ladino Culture" de la Ben Gurion University of the Negev Israel. Es una de las autoridades más reconocidas en el ámbito de Autora de la lengua judeoespañola. Autora entre otras obras de la popular "Erase una vez…Maimónides".
Directrice du Centre Moshe David Gaon pour la Culture Ladino à l’Université Ben Gurion du Neguev Negev en Israël, elle est considérée comme l'une des autorités les plus reconnues au sein des Auteurs de la langue judéo-espagnole. Elle est auteur entre autres oeuvres de la très populaire "Il était une fois … Maimónide".

Ephraïm Riveline
Profesor y Director del Departamento de Estudios Judios y Hebráicos de la Universidad Paris 8. Historiador. Escritor. Director de Investigaciones sobre Lenguas, Literaturas y Civilizaciones extranjeras, Director del Departamento de Estudios Hebraicos. Director de la Revista de Estudios Judíos y Hebraicos, cuyo último número monográfico estuvo dedicado al profesor Richard Ayoun..
Miembro de la Association des Permanences du Judaïsme Marocain.
Historien. Ecrivain. Prof à l’Université Paris 8. Directeur de Recherches sur les Langues, Littératures et Civilisations Etrangères. Directeur du Département d´Etudes Hébraïques. Directeur de l´Equipe de Recherche EA 2303:"Etudes Juives et Hébraïques".

Eliezer Papo
Profesor del Departamento de Literatura Hebrea de la Ben Gurion University of Negev. Vicepresidente del Moshe David Gaon Center for Ladino Culture. Autor de numerosos textos sobre la lengua judeoespañola y la tradición sefardí en Oriente, singularmente en Sarajevo.
Il est Professeur du Département de Littérature Hébraïque à l’Université Ben Gurion du Neguev Negev en Israël. Il est également vice-président du Centre Moshe David Gaon pour la Culture Ladino à l’Université Ben Gurion du Neguev Negev en Israël. Il est enfin auteur de nombreux textes sur la langue judéo-espagnole et la tradition sefardí dans l'Orient et particulièrement à Sarajevo.



Karen Gerson Sarhon
Profesora de la Universidad de Estambul. Investigadora y cantante sefardí. Dirige el Centro Cultural de Investigaciones Sefardíes-Otomanas de Estambul (Ottoman-Sephardic Cultural Research Center of Istanbul). Responsable de la publicación en judeo-español "El Amaneser". Fundadora del grupo de música sefardí "Los Pasharos Sefaradies". Ha publicado numerosos textos sobre la pervivencia y desarrollo de la lengua djudeo-espanyola en el Imperio Otomano y actual Turquia./
Professeur de l´Université d´Istamboul. Chercheur et chanteuse sépharade. Dirige le Centre de Recherches Otomans-Sépharades d´Istamboul. Responsable de la publication en Judéo-Espagnol "El Amaneser". Fondatrice du groupe de musique sépharade "Los Pasharos Sefaradies"

Robert Assaraf
Escritor e Historiador. Impulsor de numerosas iniciativas para la recuperación del legado del judaismo marroquí. Participa y patrocina numerosas asociaciones y en la actualidad es Presidente del Centre de Recherche sur le Juifs du Maroc y de la Union Mondiale du Judaïsme Marocain. /
Ecrivain et Historien, il est Homme d´affaires réputé. Président et fondateur du Centre de Recherche sur la Juifs du Maroc CRJM et de l´Union Mondiale du Judaïsme Marocain, il a publié divers ouvrages dont " Mohamed V et les juifs du Maroc"; “Une crise et des hommes - Israël 1995-1999” ; “Le Drame d’Israël. De la Paix à la Guerre”; " Une Certaine Histoire Moderne des Juifs du Maroc 1860-1999" ; “Ariel Sharon et ses batailles politiques”; En collaboration avec Michel Abitbol:“Relations judéo-musulmanes au Maroc. Perspectives et réalités”. " Monothéisme et Tolérance"; “Juifs du Maroc à travers le monde - Émigration et identité retrouvée” ; “Eléments de l’Histoire des Juifs de Fès” ; “Eléments de l’ Histoire des Juifs de Marrakech”.

Arrik Delouya
Sociólogo y escritor. Autor de repertorios bibliográficos sobre la producción literaria del judaismo marroqui. Presidente de la Association des Permanences du Judaïsme Marocain en París. Fundador de la Association pour la Preservation, Diffusion et la Rayonnement du Judaïsme Marocain Zohar en Israel.
Sociologue. Ecrivain et Chercheur. Auteur de plusieurs Inventaires Bibliographiques sur le Judaïsme Marocain dont notamment " Les Juifs du Maroc: Bibliographie Général". Auteur d’autres ouvrages et articles scientifiques sur Israël. Président-Fondateur de l’Association "Permanences du Judaïsme Marocain" et de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain.

Sebastián de la Obra
Historiador. Investigador. Director-Fundador de la Biblioteca y Centro de Documentación de la Casa de Sefarad. Director de la Biblioteca del Parlamento de Andalucía. Jefe del Servicio de Documentación del Parlamento de Andalucía. Autor de numerosos textos, singularmente centrados en las "memorias de la exclusión", tanto en la historia como en la actualidad. Fundador del Grupo de Música Sefardí "Aljama" /
Historien. Chercheur. Directeur-Fondateur de la Bibliothèque et du Centre de Documentation de la Casa de Sefarad. Directeur de la Bibliothèque du Parlement d´Andalousie. Chef du Service de Documentation du Parlement d´Andalousie. Fondateur du groupe de Musique Sépharade "Aljama".

Jacky Kadoch
Presidente de la Comunidad Israelita de Marrakech-Essaouira. Responsable de la recuperación y restauración de los lugares santos y cementerios de Marrakech y alrededores. Jacky es co-fundador de la Asociación "Permanences du Judaïsme Marocain"
Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira. Responsable de la restauration des lieux saints et des cimetières de Marrakech et des environs. Il est très impliqué dans le sauvetage du patrimoine judéo-marocain. Il est notamment co-fondateur de l´Association " Permanences du Judaïsme Marocain "

Rosana de Aza
Escritora. Filóloga. Investigadora. Directora de la Casa de Sefarad. Premio de Poesía "Elena Martín Vivaldi" del Instituto Andaluz de la Mujer. Premio de Poesía de la Universidad de Sevilla. Impulsora de las más importantes actividades que sobre la Cultura Sefardí se han celebrado en los últimos años en Andalucía. Directora de la Casa de la Memoria de Sevilla. /
Ecrivain. Philologue. Directrice-fondatrice de la Casa de Sefarad. Elle a initié la plus grande partie des activités culturelles concernant la tradition et culture sépharade célébrées ces dernières années en Andalousie - Directrice de la "Casa de la Memoria" de Sevilla.

Orna Baziz
Orna es profesora del hebreo moderno y bíblico a a los adultos a la Escuela normal de Jerusalén. Ella presentó su doctorado de “Lettres” en 1996 en París, en la Sorbonne sobre " La imagen de la mujer a la obra de David Shahar según la visión Lourianique ".Ella es autor del libro (en hebreo) "Hagadat Agadir", cuento de una ciudad destruida, en las ediciones Yad Ben Tsvi en colaboración con la Universidad hébraïque de Jerusalén donde su búsqueda etnográfica vuelve a trazar el vivido de 13 supervivientes. Es cofundadora y delegada general de la Asociación de Israel Zohar para la Preservación, la Difusión y el Brillo del Judaísmo Marroquí
Orna enseigne l'hébreu moderne et biblique aux adultes à l’Ecole Normale de Jérusalem (elle y forme des enseignants pour qui l'hébreu est une seconde langue). Elle a présenté son doctorat de Lettres en 1996 a Paris, a la Sorbonne sur "L'image de la femme dans l'oeuvre de David Shahar selon la vision Lourianique". Elle est auteur du livre (en hébreu) "Hagadat Agadir", récit d'une ville détruite, aux éditions Yad Ben Tsvi en collaboration avec l'Université hébraïque de Jérusalem où sa recherche ethnographique retrace le vécu de 13 rescapés. Elle est co-fondatrice et déléguée générale de l’Association Israélienne Zohar pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 24 mai 2009 a 14:04

shalom Arrik
on vient de rentrer de Venise. c'etait formidable. en tout cas, j'ai le plaisir de t'inviter au jour du lancement de mon nouveau livre.

j'ai l'honneur d'organiser la premiere soiree de "semaine du livre hebreu" qui se passe chaque annee en Israel. et je l'organise a Beer-Shevv avec tous les tararam..

je voudrais que tu passes a nos amis ma carte d'invitation et j'espere, si D...veut vous avoir tous avec moi

Ruimy Shoshana Ecrivain Tekoah 6/3 Rue Joseph Beer Sheva GSM: + 972 52 350 25 85

Dom +972 77 7171140 E-mail: shoshana_ruimy@walla.com (Israel)




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: darlett (IP enregistr)
Date: 28 mai 2009 a 01:16

2009
נערך ע"י ד"ר אריק דלויה ב-20 למאי 2009


Translation Traduction amicale Victor Tordjman Israël
תורגם ע"י ויקטור ח.תורגמן, בהרצליה- ב-27 במאי 2009/ ‏ד' סיון תשס"ט



תעריך האספה: יום ה' ה-14 במאי 2009 משעה:17.00 עד השעה: 20.30
קדמו כמה שיחות פרטיות בין השעות 13.00 ו-17.00

מקום המפגש: אצל רן קדוש , מחבריה המייסדים של העמותה שלנו
מושב משגב דב , משק 11 , יישובי גדרות

39 נוכחו במפגש ;
33 מהם חברים רשומים , 2 אנשים בלתי מוכרים ו-4 אחרים לא רשומים

43 חברים התנצלו ולא השתתפו במפגש של ה-14 במאי 2009
14 חברים נעדרו ללא התנצלות
25 חברים בלבד שלמו עד כה את דמי החברות בעמותה שלנו (150 ₪winking smiley.

רשום התאגיד שלנו בשם העמותה "זוהר" נעשה. עורך הדין שלנו יעקב ביטון ינחה אותנו באשר לצעדים
העתידיים הנדרשים מאיתנו.

הוקמו ועד ניהול ובו חברים : ד"ר אריק דלויה, ד"ר אורנה באזיז, שוש וולף,אביב בר כוכבא,
ועד ביקורת חברים בו : רן קדוש, שוש בן עזרא ,אביב בר כוכבא, שלמה לאַסרי ובּוֹבּ קדוש.
ועד בעלי זכויות חתימה : ד"ר אריק דלויה, שוש וולף,אביב בר כוכבא.

רב-שיח מעניין מאוד סביב השולחן אפשר למשתתפים באספה הכרות טובה יותר ביניהם לבין עצמם.



הקדמה

שתי סיבות עובדתיות הקשו על הכנתה של אספה זו : התפטרותה של טֶרֶז מתפקידה כנציגה כללית בין שני
המפגשים האחרונים וניתוחה של אורנה , שלא היה צפוי מראש לקראת המועד הזה. את טרז החליפו ד"ר אורנה באזיז וז'וזיאן אסולין-מאייר. אורנה מרגישה הרבה יותר טוב ומתאוששת מהניתוח שעברה.


כרגיל נוכחו במפגש זה חברים חדשים, וייתכן שיהיו אלה חברים שיצורפו כחברים מן המניין על פי הכלל המקובל בעמותה שלנו. כלל זה של חבר מביא חבר הינו מחייב וכל חבר מוזמן להביא את ידידיו, שאת
דבר נוכחותם החדשה הוא מודיע לחבר הנהלה. הרב מאיר אביטבול צירף והזמין את שלום אמויאל והם כבר התחילו לעבוד על תיק יפה הנוגע במורשת המחשבתית של יהדות מרוקו , נושא בו מטפל הרב מאיר

יחד עם עוד מספר תכניות "סכירות" שהיינו רוצים לפתח. בת שבע צורפה ע"י רן קדוש, וגם שוש בן עזרא (סוויסהwinking smiley. היא התחלה כבר התכתבות עם אריק סביב פרויקט רעיוני. כמוכן גויס גם מוריס בן סימון ע"י רן קדוש והוא מפתח כבר יחסים ידידותיים טובים עם אריק. בוב קדוש ופנינה קינן שגויסו על ידי אריק כבר הספיקו להוכיח את האקטויויזם שלהם. כמוכן, אבי זרנר ידיד של אורנה באזיז שצורף על ידה, הוא מורה דרך מקצועי ותיק במרוקו.



תפקידה של אורנה הוא להתקשר עם חברים חדשים דרך הדוא"ל או הטלפון במגמה להדריכם ולזרז את קליטתם בארגון. לשם כך קיים תיק בעברית של כל סיכומי המפגשים שלנו . הוא עומד לרשות כל החברים החדשים וישלח להם על פי בקשתם.


ההשתתפות של כל אחת ואחד בהבאת מעדנים תרמה הרבה להצלחת המפגש הזה: תבשילים, זיתים
"מ'טִיְחין" מבושלים ברוטב עגבניות ע"י יהודית ,ילידת הולנד אשר הונחתה על ידי בעלה חביב, עוד תבשילים מרוקאים, סלטים מכל הסוגים, עוגות, פירות, משקאות חמים וסודה עם "נשנושים" תרומתם של
המארח ובעל הבית רן קדוש וכו' רצוי לציין כי הצוות הירושלמי הסובב את חביב בר כוכבה עמד בכבוד
במשימת הכיבוד !



אריק העלה את הרעיון שהארגון שלנו יחבר ספר קבוצתי סביב הנושא:"אני מסביר לילדיי את יהדות מרוקו".


ידיד בשם אבי אגוז, נהג מונית תל-אביבי, עומד להצטרף ל"זוהר"; ד"ר אורנה באזיז יצרה קשר איתו באמצעות שיחת טלפון.

שאול בן שמחון התקשר לקראת השעה 20.00 וביקש "לעלות על הרכבת הנוסעת כבר" אך היה זה מאוחר
לכולנו ולא יכולנו לחכות לו. זה נדחה להזדמנות אחרת.


ועוד: אריק יצר קשר עם אַנדרֶה דַהאַן , מיוצאי קבוצת "עודד" ונשיאה הנוכחי של "COMVERSE ". סוכם שבביקורו הבא אריק ייפגש עימו על מנת להזמינו להצטרף כחבר כבוד.


ולבסוף נושא מעצבן אבל שחייבים להבהיר לכולנו היטב: שכל אלה ששלמו את דמי החבר שלהם וטרם קבלו קבלה ממני דרך האינטרנט יואילו להודיע לנו. טעות או שתיים השתלשלו אל תוך ספרי החשבונות שלנו ואנו מבקשים מכם סליחה על כך. לעומת זאת נבקש את אלה מכם אשר טרם שלמו את מס החברות שלהם נא להתקשר לאורנה או חביב .

תזכורת של סדר היום
כל הנושאים המובאים להלן אושרו ע"י האספה הנוכחית ועל ידי הועד המנהל (CA).

FUND RAISING 1– גיוס כספים
גיוס הכספים הזה יבוצע ע"י שוש וולף ואריק דלויה. מספר פגישות מקדימות קוימו בתל אביב על מנת לסגור את שיתוף הפעולה הזה. הולך ונבה תיק. הוא יכלול את "בנק הפרויקטים" עם פרטי התקצוב.
בלי המימון הזה, שהוא הראה הפיננסית של העמותה שלנו, אף אחד מהפרויקטים שלנו לא יצא לדרך.

2 הרכב חדש של הועד המנהל המבצע (CA)
עקב התפטרותה של טרז זריהן-דביר מסיבות ברורות של חוסר זמן (היא כעת בונה את ביתהwinking smiley, היא
הוחלפה ע"י שתי הנציגות הכלליות ד"ר אורנה באזיז וז'וזיאן אסולין-מאייר, דוקטורנטית.



"זוהר" – העמותה הישראלית לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו.

הרכב הועד המנהל (CA) המבצע
יושב ראש ד"ר אריק דלויה , סוציולוג חוקר , fund raiser
נציגות כלליות של העמותה ד"ר אורנה באזיז, מרצה וסופרת
ז'וזיאן אסולין-מאייר, דוקטורנטית
סגן- נציג כללי של העמותה דוד אלמוזנינו , סופר
גזבר חביב זריהן בר כוכבא,
בקרה משפטית ופיננסית עו"ד דוד אור חן
פעילויות תרבותיות וספורטיביות ז'אן-פיאר בנטולילה
גיוס כספים ויחסי ציבור שוש וולף
עורך דין יעקב ביטון

הרכב הלשכה המנהלת ד"ר אריק דלויה , סוציולוג חוקר
ד"ר אורנה באזיז, מרצה וסופרת
ז'וזיאן אסולין-מאייר, דוקטורנטית
חביב זריהן בר כוכבא,
עו"ד דוד אור חן
שוש וולף
הרכב ועד הכבוד לא-מבצע
סגן- יושב הראש אשר קנפו, אשדוד , ישראל
יושב ראש כבוד רוברט אסרף, פריס, צרפת
חברים בוועד הכבוד הנרי אוחנה, פריס, צרפת
פרופ' אפרים ריבלין, פריס, צרפת
סֶבַּסטִיאַן דֶה לָה אוֹבְּרָה ,קורדובה, ספרד
רוֹסַנָה דֶה אַזָה, קורדובה, ספרד
אורי סבג באר שבע, ישראל
שאול בן שמחון אשדוד, ישראל
ז'אקי קדוש, מרקש, מרוקו
3 יצירת סדנאות
3.1 גיוס כספים / fund raising : אריק דלויה, שוש וולף


3.2 קבוצות לחץ
הצעתה של אורנה באזיז : יצירת שדולה לעידוד הוראת מורשת יהדות מרוקו בבתי הספר בישראל.
אריק מצטרף להצעת אורנה. פֿלוֹרַנס עזרן, אותה אריק פגש בפריס שבוע לפני האספה הנוכחית, נתנה
את הסכמתה להשתתף בסדנה זו. דן אלבו וז'ו נחמיאס גם הם עשויים להצטרף . עדיין הרשימה פתוחה למתנדבים המעוניינים להיכנס לקבוצה זו.

3.3 איגוד הסופרים יוצאי מרוקו
אגודה זאת של סופרים ממוצא יהודי-מרוקאי מתפקדת במסגרת הסדנאות שהקמנו בעמותת "זוהר" בישראל. ה-"איגוד" לא יהיה גוף או ארגון שיפעל מחוץ למסגרת "זוהר".
כל סדנה תהווה יחידה עצמאית ,מנוהלת על ידי צוות מצומצם במגמה להכין מחקר מוקדם על סיכויי הצלחה
במישור האנושי, החברתי והסוציולוגי-טכני כאחד. כמו כל מחקר ילווה פרויקט זה במרכיבים תקציביים.
עבודה זו תוגש לביקורתה של לשכת הניהול שלנו ויחד עם אישורה לביצוע יוקצבו לה האמצעים הדרושים לכך. כזאת תהיה שליחותה של העמותה שלנו שתתפקד אגב כמו האל"מים (ארגונים לא ממשלתייםwinking smiley.
על אריק תוטל המשימה להשיג את התקציבים.

באשר לעיבוד הרעיון, עריכת דו"ח כדאיות, גיוסם של הסופרים המזדהים עם המורשת היהודית-מרוקאית,
הקשר הטלפוני האישי עם כל אחד מהם ומסלול הפעולות, כל אלה יבואו לידי טיפול בקרוב.

בשלב זה נתנו את הסכמתם לתכנית אפרים ריבלין וסופרים אלה, חברים באגודה שלנו ( לפי סדר ה א'-ב'):
אביטבול, הרב מאיר; אלבו,דן; אלמוזנינו, דוד; אסרף, רוברט; באזיז, ד"ר אורנה; דה אזא, רוסנה; דה לה אוברה, סבסטיאן; דלויה, ד"ר אריק; זריהן בר כוכבא, חביב; טולדנו, יוסף; מאייר ז'וזיאן לבית אסולין; מלכה, חיים א.;נחמיאס, ג'ו, שגב, שמואל; רואימי, שושנה.

נתחיל אפוא מפגש עם מחברים אלה ולאחר מכן עם עוד כשלושים סופרים שאותרו בישראל בנוסף לאלה שמחוץ לארץ. כזה יהיה המבנה הראשוני. לסיכום: נראה כי הסדנה הזאת על דרך המלך ובשלה דיה בכדי
שתהליך הקמתה יוצלחץ טרז זריהן-דביר נתבקשה לארגן ישיבה ראשונה או אם נבצר ממנה לעשות זאת
למצוא מחליף/פה במקומה.

3.4 ארגון אירועים
שוש רואימי, הנמצאת בחו"ל בעת מפגש זה, היא זו שיזמה את הסדנה הזאת והיא מסוגלת להפעילה מהר למדי. היא תוכל להעזר בחביב בר כוכבא או בכל חבר/ה מתנדב/ת אחר/ת.

3.5 תקנון פנימי
התקנון שלנו וקוד האתיקה ינוסחו בהסתמך על המסמך שהוצע ע"י אריק. על הועד המנהל (CA) תחת שרביטו של אריק לעבד את התיק הזה.

3.6 ענייני כספים

חביב בר כוכבא הוציא מכיסו 1000 ₪ לתשלום לעו"ד יעקב ביטון עבור רישום העמותה. נאספו 850 ₪ .
חייבים לו אפוא יתרה של 150 ₪ .

3.7 קבוצת שדולה להנצחת זכרו של אביה של מישלין-מיכל ואקנין
הוזכר כי תתקיים פגישה עם מישלין, אחיותיה והאימא שלהן בכדי לבחון מחדש את התיק הזה ולשקול
פעולת רבת היקף יותר ממה שנעשה בעבר (רחוב צנוע מאוד מנציח את שמו של "גיבורינו").

3.8 אוטוביוגרפיה של שאול בן שמחון
מדובר בשלב ראשון בחוברת בעלת 15 דפים להוצאה לאור בכתב-העט "ברית" ולשם כך יש לנהל מו"מ עם
אשר קנפו ולהטיל על דן אלבו את העריכה.

3.9 הוצאת "זיכרונה ונצחיותה של יהדות מרוקו – זוהר" (פריסwinking smiley
בית הוצאה לאור דוד ריינהארצ – פריס
הוצאה זאת "זיכרונה ונצחיותה של יהדות מרוקו – זוהר" (פריסwinking smiley משתלבת כהמשך לשיחות שהתנהלו
בעבר בין אריק דלויה, אפרים ריבלין, שניהם המנהלים ודוד ריינהארצ , מו"ל ומספר סופרים.
יהדות מרוקו שואבת במחשבת ישראל הכוללת את הקשרים ההדוקים איתה אך היא צמחה גם על אדמת מרוקו שם היא השתרשה והתקיימה היטב במשך 2200 שנים. זאת הסיבה שהזיכרון הספרדי תרם תרומה היסטורית עשירה למורשת הלאומית המרוקאית אף על פי שהאוכלוסייה היהודית במרוקו הצטמצמה מ-265000 נפש בשנת 1948 ל-2500 בשנת 2009.

ואף על פי כן מגלים ההיסטוריונים המרוקאים עניין מיוחד בקהילות היהודיות מתוך הדאגה לאתר ולנצל בצורה יעילה יותר מקורות ביבליוגרפים ( בדפוס וכתובי ידwinking smiley מרוקאים בערבית, בניב היהודי-ערבי ובעברית.

שקדנותה של יהדות מרוקו זו עודדה אותנו להתעניין מקרוב בדיוקנה של קהילה ובעושרה הרוחני ההיסטורי .
מטרתה של ההוצאה הניידת הזאת הינה להציל מאובדן ולשמר את מכלול המורשות המסורתיות של יהדות מרוקו על ריבוי גווניהן באמצעות פרסומים העוסקים בנושאים רבים ושונים כגון:

• פילוסופיה, חיי דת, מנהגים, חוקים דתיים והוראות משפטיות שמקורן בקסטיליה,
• היסטוריה ותולדות הקדושים
• חינוך, הוראה ובלשנות
• המערך התרבותי, אמנות/פייט / מוסיקה,
• מסורות עממיות (folklore), צורות שיכון אנושי (חקר חיי קהילה זאת בשכונה שלה, לרוב המלאח על כל
היבטיוwinking smiley.
• מגעים עם קהילת הרוב והיחסים בין יהודים למוסלמים,
• ההתפתחות תחת חסות צרפת , תפקידן של כי"ח (AIU) ושל צרפת בתהליך ה "מערביזציה" של יהודים אלה...הגירה, השתלבות, קליטה,
• שאלות חדשות של זהות ובעיות חוצות תרבויות הקשורות בהגירה, ורבגוניות המורשת התרבותית
• ספרות וזיכרון

הוצאה זו
• תפיץ ברבים את עושרה העצום של המורשת היהודית המרוקאית.
• תיתן נגישות לתזות שהפכו לעבודות אסמכתא ותאפשר את קריאתן.
• תוציא לאור מחדש יצירות שאזלו ושהביקוש להן הכי גדול.

. 3.10 רב השיח בקורדובה

רב-שיח בינלאומי/ Coloquio Internacional/ Colloque International
“Sefarad: Memorias, Identidades y Diásporas”
“Sépharade: Mémoires, Identités et Diasporas”
"ספרד: זיכרונות, זהויות ותפוצות"

3 – 7 ביוני 2009 בקורדובה בספרד
בחסותה של:
לַה קאַסָה דֶה סְפַרַד אִי לַה קאסה דֶה לַה מֶמוֹרִיה – קורדובה




תורגם ע"י ויקטור ח.תורגמן, בהרצליה- ב-27 במאי 2009/ ‏ד' סיון תשס"ט

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 29 mai 2009 a 01:24

Ariella,

Ate hamouda sheli
Neshikot

Shelakh

Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 19 juin 2009 a 22:28

Réunion du Bureau Directeur élargi à certains membres actifs invités individuellement

Jeudi 9 Juillet 2009
15H00-18H00
BBQ après

Chez Ran Kadoch
MOSHAV MIZGAV DOV

Neshikot
Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: darlett (IP enregistr)
Date: 22 juin 2009 a 16:05

En attendant la prochaine reunion qui sera comme toujours interessante, voici un article de Nicole Serfaty qui mentionne les efforts deployes dans les annees 50 par un certain Zédé Schulmann, talentueux homme d’affaires résidant à Casablanca, dans le but de maintenir vivant ce patrimoine culturel judeo-marocain.

LE PARTIMOINE CULTUREL JUDEO-MAROCAIN A L'HEURE DE L'EXODE

par Nicole Serfaty


Citation:
Zédé Schulmann, conscient de devoir « chiner » dans des conditions tout à fait particulières, se met en route dès le mois d’octobre 1949, et commence par prospecter du côté de la vallée du Dra. Il se risque sur les pistes hasardeuses menant à Sijilmassa et à Rissani. Il n’y a ni route, ni ponts, il doit traverser les rivières à gué, et sa voiture se trouve ensablée de nombreuses fois en plein Sahara. Faute d’hôtels, il doit dormir dans sa voiture et se nourrir frugalement, mais il surmonte toutes ces difficultés sans jamais se départir d’un enthousiasme inaltérable. Il est subjugué par la beauté des paysages des contreforts de l’Atlas, et par la diversité des costumes, des bijoux et des coiffes arborés par les femmes juives de ces lointaines contrées, dites « des marges sahariennes du Maghreb ».

Dans le même temps, il réalise qu’il doit s’empresser d’immortaliser ces hommes et ces femmes in situ, avant qu’il ne soit trop tard. Il enregistre leurs chants, il les photographie et fixe sur la pellicule leurs coutumes et leurs traditions religieuses, leurs danses, leurs métiers et tout ce qui constitue leur art d’appréhender la vie au quotidien. Il sillonne également les mellah des grands centres urbains, tels que Marrakech, Mogador, Safi, Tétouan et Tanger. Il parvient à y acheter, toujours sur ses fonds propres, bijoux anciens et tenues d’apparat de la femme mariée (« Kswa Kbira » en velours et soie, entièrement brodées de fils d’or) évoquant, selon les termes de Besancenot, « les fastes de l’opulente Espagne de la Renaissance

Lire tout l'article sur : [www.darnna.com]




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 23 juin 2009 a 00:05

Nicole était noltre invitée avec son mari Jeudi dernier chez Lison pour la présentation du dernier livre (le Roman Marrakech, le Départ) de Daniel Sibony par ce dernier

Que le monde est petit !!!

Une femme de qualité

juive du Maroc de surcroit

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 30 juin 2009 a 20:08

Réunion du Conseil d’Administration
élargi aux membres actifs de l’association Zohar


Ordre du Jour
Jeudi 9 Juillet 2009 à 15H00
BBQ à 18H00
Musique et animation par Nimrod Shani du Kibboutz Ein Ha-Horesh


■ 19 Membres Ont donné son accord à cette réunion
■ 19 haverim natnou ete hezkemam baiim la Vaad mourhav

Delouya Arrik - Mayer Josiane - Wolf Shosh - Kadosh Ran X 2 - Wazana David - Kadosh Bob & Pnina X 2 - Ben Ezra Shosh - Bitton Yaacov - Anidjar Soly -
Shani Nimrod & Dorit x 2 - Shosh Ruimy - Waknine Brender Micheline - Knafo Asher & Annie x 2 - Bensimhon Shaul - Sebbag Ouri -

X 2 Accords en cours :
Mehakim le teshouva sofite mi haverim elé
Bentolila Jean-Pierre - Pilo Elie

Ne participeront que les membres invités. Ils pourront apporter une salade ou un gâteau ou des fruits, à leur convenance Rak elé she natnou ete hezkemam baiim la Vaad mourhav ou meviim ouga o perotes o salat

Chez Ran Kadoch
Moshav Mizgav Dov
Meshek 11
Yishouvé Gderot
Tél: +972 8 859 47 28
GSM: +972 524 401 448

■ Seront présents

Le Vaad Menahel Nihoul / Conseil d’Administration (administrateurs)
Président Dr. Arrik Delouya
Déléguées Générales de l'association Josiane Assouline-Mayer Doctorante
Trésorier Haviv Zrihen Bar Kochva, absent excusé
qui délèguera son vote à l’avocat Y Bitton
Fund Raising et Relations Publiques Shosh Wolf

Election du Vaad Nihoul / Bureau-Directeur est ainsi composé :
Président Dr Arrik Delouya
Déléguée générale Josiane Assouline-Mayer
Fund Raising Shosh Wolf
Le Vaad Bikoret / Conseil d’évaluation et de contrôle composé par 3 Membres:
Ran Kadoch
Shosh Ben Ezra
Bob Kadoch

Election du Vaad de ba’alé skhouyot hatima / Conseil apte à signer (fondé de pouvoir) composé de :
Dr Arrik Delouya
Shosh Wolf
Haviv Zrihen Bar Kochva



■ Préambule

Cette Réunion de notre Vaad devra considérer notre association Israélienne Zohar comme puisant sa conception dans l’action humanitaire comme un lieu de réparation, de compensation, nous mettons l’accent sur un monde où les Droits de l’Homme ne sont pas universels et où l’on naît inégal.

C’est donc dans un monde tissé d’inégalités, d’injustices, l’organisation non antagoniste de la réduction de toute aliénation que nous constatons la chance à toute différence.

L’humanitaire que nous voulons défendre et mettre en avant comme Projet Associatif est alors une dynamique qui crée et pratique des circuits de communication entre trois univers sociologiques aux structures internes complexes, la finalité étant d’établir une communication inclusive entre les hommes :
a) L’univers de la marginalité sociale,
b) A l’opposé, est l’univers, immense comparativement, de la normalité sociale, d’ordre financier
c) Et entre les deux, c’est-à-dire entre les actions humanitaires nécessaires pour réduire le mal et le souci humanitaire d’éléments sociaux relativement privilégiés, il y a l’univers de la communication, de l’organisation de la rencontre entre les deux univers précédents.

C’est le domaine de la médiation, de l’information, de la catalyse, du rassemblement des moyens nécessaires aux actions, du fund raising c.a.d de la collecte des fonds, sans lesquels aucune action n’est possible.



De ce constat, nous allons, lors de cette réunion, générer un certain nombre d’interrogations et de mise en place de gardes - fous de notre association tels que :

1 Une banque de projets citée maintes fois par Arrik mettant en lumière quelques actions de qualité et de valeur tels que :

1. 1 Un travail de fond de sensibilisation et de conscientisation des membres pour els intégrer à notre Groupe associatif, constance lors des présences aux réunions, cotisations pour honorer son adhésion, discipline et aide aux traductions des PV.

1. 2 Des réunions mensuelles à répétition incluant tous les membres désireux s’y rendre et y participer

1. 3 Créer une clique de membres faisant partie de notre conseil d ‘administration, proposer Henri Kenizou en qualité d’ancien banquier pour épauler Haviv Bar Kokhva, démission d’Orna Baziz

1. 4 La création d’un comité scientifique pour une orientation scientifique si nécessaire

1. 5 Aider et « coacher » des doctorants à réaliser leur thèse de doctorat dans des conditions optimales tels qu’un encadrement universitaire, aide à l’obtention d’une bourse, aide à impression et diffusion d’articles scientifiques (Hassan Majdi de Marrakech, Josiane Assouline-Mayer, Shosh Wolf etc…)

1. 6 Aide logistique en cours à la Revue Brit des Juifs originaires du Maroc en langue Hébraïque et Française (direction : Asher Knafo)

1. 7 La création d’une Collection de livres (contrat signé)

1. 8 Participation au Colloque International de Cordoue des 3 - 7 Juin 2009 : "Sépharade : Mémoires, Identités et Diasporas"

1. 9 « Marrakech-la-Juive » en annexe et en attaché séparé

1. 10 La restauration du cimetière de Marrakech (demander à Georges Sebat de mettre en place son logiciel adapté qui a fait ses preuves au cimetière Juif de Casablanca) et des autres cimetières des Juifs berbères (en y créant des enceintes avec panneau d’entrée en plusieurs langues) à 4 Heures de route de Marrakech vers Tinghir non loin de Ouarzazate et des sites qui ont été marqués par l’histoire

1. 11 Préparation d’un Colloque se démarquant des autres et d’un important évènement culturel pour 2009

1. 12 Organiser des conférences et séminaires de façon itinérante à travers plusieurs pays et villes

1. 13 Aide logistique à la création d’une Fondation de la casa de Sefarad à Séville

1. 14 Ré - éditer tous les ouvrages de références épuisés et qui sont le plus demandés

1. 15 Rendre accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de références

1. 16 En assurer la traduction en différentes langues

1. 17 Lancer à travers le monde des spectacles dignes de cette culture et de cet héritage

1. 18 Créer un musée

2 Mesurer le degré de leur militantisme et leur contribution dans la préservation du legs juif marocain

3 Rédiger une plateforme en guise de règlement intérieur et de code de déontologie

4 Lancer la campagne de fund raising

5 Préparation de la journée du 30 Août

6 Travail des ateliers




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 16 juillet 2009 a 23:57

Réunion du Comité Directeur de Zohar élargi à quelques membres actifs

Jeudi 9 Juillet 2009 de 15H00 à 18H00
chez notre ami Ran Kadoch, au Moshav Mizgav Dov
BBQ de 11H00 à 23H00

Procès Verbal établi par Josiane Assouline-Mayer
Revu par Arrik Delouya


Etaient présents à la discussion:
Arrik Delouya Président et Vaad Nihoul
Josiane Mayer Déléguée générale et Vaad Nihoul
Shosh Wolf Administrateur - fund raising et Vaad Nihoul
Ran Kadosh Vaad Bikoret
Shosh Ben Ezra Vaad Bikoret
Bob Kadoch Vaad Bikoret
Pnina Kenan
Shosh Ruimy
Micheline Waknine- Brender
Yardena Waknine-Yaskowski
David Wazana en début de réunion

En fin de réunion, se sont joints à nous pour le BBQ:
Shaul Bensimhon
Soly Anidjer
Anita Ponte-Anidjar
Esther Monsonego
Marie Claire Monsonego
Asher Knafo


Arrik a ouvert la réunion en rendant compte du rendez-vous de la veille Mercredi 8 Juillet de 15H00 à 17H30 au Bar Espresso du Bould Dizengoff Pinat Ben Gourion à Tel-Aviv entre Haviv Bar Kochba, Henri Kenizou , Yaakov Bitton (l’avocat de l’association) et lui-même. Les épouses Bar Kochva et Kenizou étaient aussi conviées.

Au cours de ce rendez-vous, l’avocat de notre association a expliqué la forme selon laquelle les procès verbaux doivent être rédigés afin d’être joints au dossier de création de l’association. Le PV de la réunion du 14 Mai a été établi en Hébreu.

Il a été également décidé de la date de la prochaine réunion du Comité directeur (Vaad Menahel et Vaad Bikoret) qui se tiendra le 30 Août à Tel-Aviv en présence d’Arrik. Haviv Bar Kokhva notre Trésorier sera absent (et excusé) à l’étranger.

Le 14 Septembre prochain, aura lieu une réunion en guise d’Assemblée pour tous dont le but sera l’apport de nouveaux membres. Le programme sera mis au point dans les semaines à venir.

Arrik a présenté le projet-phare de l’association : Marrakech La Juive.
Combien de temps reste-t-il avant que « Marrakech-la-Juive » ne disparaisse à jamais. Il est plus qu'impératif aujourd'hui de réaliser non pas un livre, un film ou des photos, mais le livre - le film - les photos qui recèleront l’ultime témoignage d’une des plus vieilles communautés juives en exil localement présente depuis 22 siècles. Au fil des ans la question se fait de plus en plus pressante: Le projet «Marrakech-la-Juive», permettra la procession de cette collecte de témoignages, en trois formes obligatoires:
1) Un livre, historique qui s'appuie sur des témoignages et illustré de photos
2) Un film avec un scénario reproduisant la majorité de ces témoignages
3) une exposition itinérante avec des photos prises durant ces recherches
Ce projet dont le coût est évalué à 25.000 €uros devrait démarrer vers la mi-octobre. Il sera réalisé par Arrik Delouya Shosh Wolf de Tel-Aviv, Myriam Tanguy de Paris, Hassan Majdi et Jacky Kadoch de Marrakech.

Un second projet concernant la mise au point d’un logiciel pour situer les sépultures du cimetière de Marrakech a été présenté. Il sera conduit par Georges Sebat et sera la réplique du logiciel installé au cimetière Juif de Casablanca. Ce projet est évalué à environ 15.000 euros.

Shosh Wolf et Arrik Delouya envisagent un voyage de Fund Raising aux Etats-Unis dans les mois à venir afin de présenter ces projets à des donateurs potentiels en Amérique du Nord et ailleurs.

A la suite de cette présentation, une discussion s’est développée entre les membres de Zohar portant sur la nécessité de définir rapidement, au-delà des 2 projets présentés par Arrik, des actions spécifiques visant à diffuser et sauvegarder le patrimoine juif marocain en Israël.

Il a été décidé de tenir une séance de « Brainstorming » en guise de think tank début août dont le but sera une réflexion commune sur les objectifs et les projets d’actions. Au cours de cette rencontre seront présentées et discutées les idées de chacun et une liste d’actions envisagées sera établie qui sera présentée au vote lors de la réunion du Comité Directeur du 30 août.

1 Des réalisations ont été mises en lumière et une banque de projets citée maintes fois par Arrik mettant en avant quelques actions de qualité et de valeur tels que :
1. 1 Un travail de fond de sensibilisation et de conscientisation des membres pour els intégrer à notre Groupe associatif, constance lors des présences aux réunions, cotisations pour honorer son adhésion, discipline et aide aux traductions des PV.
Plus de 250 Personnes ont participé à 5 Importantes Réunions fondatruces de cette association Israélienne
1.2 Un Comité d’Honneur a été composé
1.3 L’enregistrement de la Ha’Amouta « Zohar » est actuellement chose faite. Notre avocat Yaacov Bitton a aidé à l’ouverture d’un compte bancaire
1.4 Un Vaad Nihoul / Bureau-Directeur a été composé ainsi qu’un Vaad Bikoret / Conseil d’évaluation et de contrôle composé par 3 Membres a été mise en place
1.5 Des réunions mensuelles à répétition incluant tous les membres désireux s’y rendre et y participer
1.6 Créer une clique de membres faisant partie de notre conseil d ‘administration, proposer Henri Kenizou en qualité d’ancien banquier pour épauler Haviv Bar Kokhva, démission d’Orna Baziz
1.7 La création d’un comité scientifique pour une orientation scientifique si nécessaire
1.8 Aider et « coacher » des doctorants à réaliser leur thèse de doctorat dans des conditions optimales tels qu’un encadrement universitaire, aide à l’obtention d’une bourse, aide à impression et diffusion d’articles scientifiques (Hassan Majdi de Marrakech, Josiane Assouline-Mayer, Shosh Wolf etc…)
1.9 Aide logistique en cours à la Revue Brit des Juifs originaires du Maroc en langue Hébraïque et Française (direction : Asher Knafo) et aide supplémentaire au Rav Meir (Michel) Abitbol
1.10 La création d’une Collection de livres (contrat signé)
1.11 Participation au Colloque International de Cordoue des 3 - 7 Juin 2009 : "Sépharade : Mémoires, Identités et Diasporas"
1.12 « Marrakech-la-Juive » voir plus haut
1.13 La restauration du cimetière de Marrakech & des autres cimetières des Juifs berbères (en y créant des enceintes avec panneau d’entrée en plusieurs langues) à 4 Heures de route de Marrakech vers Tinghir non loin de Ouarzazate et des sites qui ont été marqués par l’histoire
1.14 Préparation d’un Colloque se démarquant des autres et d’un important évènement culturel pour 2009
1.15 Cotisations des membres adhérents à 150 Nis (shekel = 30 €uros par an)
1.16 Création d’un Igud HaSofrim shel Yahdut Morocco / Union des écrivains d’origine marocaine en Israël
1.17 Rédaction d’un Règlement Intérieur, la Charte et le Code de déontologie à partir du document proposé par Arrik Delouya
1.18 Lancement de « pourparlers » de contacter les membres d’origine marocaine de la Knesset / Parlement Israélien dans le but d’obtenir les supports financiers, appui logistique de fonctionnement et autres subventions pour cofinancer nos projets associatifs sur le terrain.
1.19 Arrik a suggéré qu’un ouvrage collectif de notre association soit rédigé autour du thème : « J’explique le Judaïsme Marocain à mes enfants Israéliens»
1.20 Création d’un Groupe lobby pour la mémoire du père de Micheline-Mikhal Waknine

1.20 Organiser des conférences et séminaires de façon itinérante à travers plusieurs pays et villes
1. 21 Aide logistique à la création d’une Fondation de la casa de Sefarad à Séville
1.22 Ré - éditer tous les ouvrages de références épuisés et qui sont le plus demandés
1.23 Rendre accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de références
1.24 En assurer la traduction en différentes langues
1.25 Lancer à travers le monde des spectacles dignes de cette culture et de cet héritage
1. 26 Création d’un musée
1.27 Préparation d’une Autobiographie de Shaul BenSimhon

2 Mesurer le degré de leur militantisme et leur contribution dans la préservation du legs juif marocain

3 Rédiger une plateforme en guise de règlement intérieur et de code de déontologie

4 Lancer la campagne de fund raising

5 Préparation de la journée du 30 Août

6 Travail des ateliers


A la suite de cette rencontre, un BBQ offert par Arrik a été entièrement conçu par Ran et les amis ont tous contribué en apportant boissons, gâteaux, shfenjs (Soly Anidjar) et autres salades et fruits



סיכום דיון של אסיפת וועד ההנהלה עמותת "זוהר"

נערך ב 9 ליולי 2009 ע"י ד"ר אריק דלויה ,וועדת הניהול בתוספת של כמה חברים פעילים

Proces Verbal etabli par Josiane Assouline-Mayer
Revu par Arrik Delouya
Traduction amicale Yacov.Benwalid, Israël

(תורגם ע"י יעקב.ב - ב-16 ליולי 2009, כד' בתמוז תשס"טwinking smiley


תאריך האסיפה: יום ה' ה-9 ביולי 2009 משעה:15.00 עד השעה: 18:00
לאחר האספה, נמשך המפגש בליווי מזנון ברביקיו
מקום המפגש: אצל רן קדוש ,מושב משגב דב , משק 11 , יישובי גדרות

משתתפים באסיפה של וועדת הניהול והביקורת:
• אריק דלויה , נשיא העמותה, חבר בוועדת ניהול
• זוסיאן מאייר,מזכירת העמותה, חברה בוועדת ניהול
• שוש וולף,אדמיניסטרציה-ממונה על גיוס משאבים, חברה בוועדת ניהול
• רן קדוש, חבר בוועדת הביקורת
• שוש בן עזרא, חברה בוועדת הביקורת
• בוב קדוש, חבר בוועדת הביקורת

מצטרפים נוספים , פעילים בעמותה:
• פנינה קינן
• שוש רוימי
• מישלין וועקנין-ברנדר
• ירדנה וועקנין-ישקובסקי
• דוד וואזנה (השתתף בתחילת האספה.

משתתפים לאחר האסיפה-המשך בכיבוד הברביקיו:
• שאול בןשמחון
• סולי אנידז'ר
• אניטה פונטה- אנידז'ר
• מארי קלייר מונסונגו
• אשר כנפו

1. הקדמה:
1.1 אריק פתח את האסיפה ע"י מתן דין וחשבון מהמפגש המקדים שנערך ביום רביעי
ה 8 ליולי 2009 ב"בר אספרסו" ,(רחוב דיזנגוף פינת בן גוריון, תל-אביבwinking smiley,
1.2 נוכחים: חביב בר כוכבא, הנרי קניזו, יעקב ביטון, (יועץ המשפטי של עמותת "זוהר") ואריק דלויה (הרעיות של בר כוכבא וקניזו הסבו כאורחות מלוותwinking smiley.
1.3 היועץ המשפטי ,יעקב ביטון הנחה את המשתתפים על נוהל תקני לכתיבת סיכומי פגישות ואסיפות על מנת לאגד אותם בספר העמותה, (הסיכום האחרון מה 14 למאי 2009 תורגם לעברית ותויק כהלכהwinking smiley.
1.4 במפגש הנ"ל סוכם על קביעת מועד לישיבת וועדת הניהול והביקורת לתאריך ה 30 לאוגוסט 2009 בתל-אביב.
1.5 נקבעה פגישה כללית של כל חברי העמותה לתאריך 14 בספטמבר 2009, במטרה לגיס עוד חברים חדשים, תוכנית האסיפה תיקבע בשבועות הבאים, עדכון יבוא בהמשך.

2. נושאים שנדונו באסיפה של היום:

2.1 אריק הציג את התוכנית הדגל של העמותה: "מרקש היהודית".
כמה זמן נותר עד להיעלמות של "מרקש היהודית"? נשאלת שאלה מאוד כואבת שמתייחסת לשימור של קיום קהילה יהודית כה עתיקה, יש לפעול ע"י כתיבת ספר, הפקת סרט ותערוכת תמונות שיתנו עדות לקיום קהילת מרקש שקימת מזה 22 דורות.
לאורך השנים ,השאלה נעשית יותר ויותר דחופה, לכן הפרויקט "מרקש היהודית" יאפשר את המהלך של אוסף עדויות בשלוש צורות מחיבות:
• ספר שמסתמך על עדויות ומאויר ע"י תמונות נלוות.
• סרט עם תוכן שמשחזר את מרבית העדויות.
• תערוכה ייחודית של הצגת תמונות שיערכו במשך המחקר על הפרויקט.

עלות הפרויקט מוערכת ב 25,000€ ,
יעד :צריך להיות מותנע לקראת חודש אוקטובר 2009,
אחראים על הבצוע: אריק דלויה, שוש וולף מתל אביב, מרים טאנגי מפריס,חסן מאז'די וזקי קדוש ממרקש.

2.2 פרויקט שני שמתייחס להסבת מיפוי של קברים בבית העלמין במרקש ע"י רכישת תוכנה שתאפשר איתור מידי של הנפטרים (תוכנה זו מיושמת בבית העלמין של קזבלנקהwinking smiley.
אחראי על הבצוע :זורג' סבג.
הערכת עלות: 15,000 €.

2.3 בחודשים הקרובים,שוש וולף ואריק דלויה מתכננים מסע לגיוס כספים בארה"ב, המטרה להציג את הפרויקטים בפני תורמים פוטנציאליים ולשתף אותם במימון.

2.4 בהמשך להצגת 2 הפרויקטים הנ"ל, התפתח דיון בין חברי "עמותת זוהר" בדבר הצורך להגדיר משימות ספציפיות להשגת המטרה של שימור מורשת יהדות מרוקו בישראל.

2.5 הוחלט על קיום מושב מיוחד בתחילת חודש אוגוסט, במטרה לקבל דעה אחידה על הנושאים שיוצגו בפני החברים, כל אחד יעלה דעה ותוכניות פעולה שבסופו של דבר יגיעו להכרעה ע"י הצבעה שתתקיים בפורום וועדת הניהול ב 30 לאוגוסט 2009.

3. אריק העלה סיכום למימוש תוכניות שהוצגו בישיבות קודמות, כאשר הדגש הוא לקדם פעילויות ערכיות כגון:
3.1 פעולה לגיוס חברים חדשים לעמותה, השתתפות באספות,תשלום דמי חבר, משמעת ועזרה בתרגום סיכומי דיון.

3.2 וועד כבוד הושם.
3.3 רישום עמותת "זוהר" אצל רשם העמותות בוצע,
היועץ המשפטי ,יעקב ביטון סייע בפתיחת חשבון בנק.

3.4 הוקמו 2 וועדות: ניהול וביקורת ,שבכל אחת יש שלושה חברים.
3.5 התקיימו אסיפות חודשיות מאז קיום העמותה.
3.6 הקמה של צוות חברים שיהוו חלק מוועד הפעולה, להציע את הנרי קניזו כעל רקע שלבנקאי ותיק כדי לתמוך בחביב בר כוכבא (בעקבות התפטרותה של אורנה בזיזwinking smiley
3.7 הקמה של וועד מדעי עם הכוונה מדעית לפי הצורך.

3.8 לעזור ולעודד דוקטורנטים לכתוב תזה בתנאים אופטימאליים כמו במסגרת אוניברסיטאית, עזרה במתן מלגה, עידוד כתיבת מאמרים מדעיים (חסן מזדי ממרקש, זוזיאן אסולין,שוש וולף ועוד....)

3.9 עזרה לוגיסטית להוצאת חוברת ברית יוצאי מרוקו בישראל בעברית ובצרפתית (מנוהל ע"י אשר כנפוwinking smiley.
3.10 הקמה של אוסף ספרים.
3.11 השתתפות בכנס הבינלאומי "קורדובה" בין התאריכים 2-7 יוני 2009, ספרד: זיכרונות, זהות וגלות.
3.12 מרקש היהודית , ראה תאור לעיל
3.13 שיפוץ בית העלמין במרקש ואחרים על ידי הוספה של שלטים בכמה שפות.
3.14 הכנות לכנס שיאפיין אירוע תרבותי לשנת 2009.
3.15 דמי חבר של חברים לסכום של 150 ₪ שהם 30€,
3.16 הקמה של ארגון סופרים יוצאי מרוקו בישראל.
3.17 עריכה של תקנון פנימי, אתיקה ותורת המוסר כפי שנכתב והוצע ע"י אריק דלויה.
3.18 משא ומתן עם יוצאי יהדות מרוקו שפעילים בכנסת ובממשלה על מנת לקבל מהם תמיכה כלכלית, תמיכה לוגיסטית ליישום פרויקטים משותפים בשטח.
3.19 אריק מציע להקים יצירה ספרותית של העמותה תחת הכותרת:"אני מסביר את יהדות מרוקו לילדי ישראל".
3.20 הקמה של לובי לעילוי נשמת אביה של משלין מיכל וועקנין.
3.21 עזרה לוגיסטית לביסוס יסודה של "casa de sefarad a Seville"
3.22 הוצאה לאור של כל היצירות הכי מבוקשות.
3.23 לאפשר גישה לעבודות תזה שמשמשות יחוס
3.24 להבטיח תרגום לכמה שפות.
3.25להפיץ בכל העולם מופעים ראויים לתרבותנו .
3.26 הקמת מוזיאון.
3.27 הכנת חומר אוטוביוגרפי על שאול בן שמחון.

4. סיכום משימות:
• הכנת תקנון פנימי
• להריץ את התוכנית לגיוס כספים.
• הכנות לאסיפה של ה 30 לאוגוסט.
• עבודה של הצוותים.

5. בתום האסיפה , אריק הזמין את החברים לארוחת בברביקיו שנתקיימה באווירה ניחוחה וחברית,
רן קדוש עזר רבות לארגון האכסניה בביתו במושב משגב דוב, יש לציין את השיתוף פעולה של הקולגות שתרמו בהשלמת הכיבוד בצורה נאותה ( הבאת עוגות שתייה ושפנג').
הערב לווה בשיחות והנצחה בעזרת מצלמות.

בברכת חברים
תרגם : יעקב ב. ידיד טוב של אריק

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 10 septembre 2009 a 23:19

Prochain Conseil d’Administration
Lundi 14 Septembre 2009
de 16H00 Précises à 17H30
à l’Hôtel Ami

au N° 4 Am Israel Hai St., Tel Aviv
On Rehov HaYarkon face to Moriah Sheraton


Sont invités
1 Arrik Delouya 2 Asher Knafo 3 Shosh Wolf 4 Haviv Bar Kokhva 5 Henri Henizou
6 David Or Chen 7 David Elmoznino 8 Josiane Assouline-Mayer 9 Rav Michel Abitbol
10 Ran Kadosch 11 Shosh Benezra 12 Yaacov Bitton Avocat 13 Danielle Abitbol 14 David Kenan
15 Thérèse Zrihen-Dvir



Ordre du Jour
• Referendum et new Conseil d’Administration, chaque membre sera en charge d’un projet
• Projets soulevés par Arrik lors du dernier Conseil d’administration du 30 Août dernier dont Mise en place du logiciel adapté pour le cimetière juif de Marrakech : coût total 2 500 €uros + Mission sur le terrain de Marrakech-la-Juive + Opération Fund Raising aux USA + Tiyoul shorashim 1° semaine de Décembre 2009 au Maroc ou fin Janvier 2010
• Projets du Rav Michel Abitbol : La Bibliothèque Sépharade Mondiale
Comment tout a commencé
Michel Méïr Abitbol né à Casablanca – Maroc, fait ses études à Tanger, en Angleterre et en
France. Il s’établit ensuite au Canada pendant treize ans et en 1981 fait son Aliah en Israël.
A Tanger, il découvre la richesse intelectuelle du Judaïsme, approfondie en Angleterre ses études
au Gateshead Talmudical College et en 1967 il débarque à Paris avec un groupe de dix étudiants
et le Rav Yaacov Tolédano pour fonder la Yéchiva Mercaz Hatorah au Raincy – Villemomble. En
1968, il s’installe au Canada, au moment où y affluent des milliers de Juifs Marocains, et fait partie
des fondateurs des principales institutions sépharades de Montréal, le Mercaz Sépharade, la
Communauté Sépharade du Québec, le Rabbinat Sépharade du Québec et le Lycée Yeshiva
de Montréal.
En 1981, il fait donc son Aliah en Israël et s’installe à Jérusalem. Il est directeur d’une grande
Yéchiva de 650 élèves à Bne Brak.
Pendant tout ce périple couvrant quatre continents, son impression, et celle de tout ceux qui
étaient versés dans la Littérature Juive authentique, était que le Judaïsme Sépharade avait arrêté
de penser et de produire depuis le 15ème siècle soit depuis l’Age d’Or Espagnol. Toutes les
bibliothèques, qu’il a vu défiler, étaient chargées à 95% de littérature sépharade jusqu’au 15ème $
siècle et depuis, celle-ci ne représente pas plus de 5% de toutes les œuvres des cinq derniers
centenaires. Il semblerait que le monde sépharade ressemble aux pays dans lesquels il s’est
installé, pauvreté matérielle et spirituelle.
En 1983, une visite à la Bibliothèque Nationale de Jérusalem change le cours de sa vie : il y
découvre des dizaines de milliers d’œuvres d’auteurs sépharades, imprimées ou manuscrites : le
labeur de 500 années inconnu du public, 60% du patrimoine intellectuel juif est ignoré.
Le monde de l’édition étant géré par des intérêts financiers, tout ce patrimoine n’avait aucune
chance d’être dévoilé par les éditeurs. Avec l’aide de la Communauté de Montréal, il met sur pied
l’Institut Bné Issakhar. Deux ans après, le Bibliothèque Sépharade de Jérusalem voit le jour,
et plus tard, Ohr Hamaarav, la maison d’édition qui a à son actif l’édition de près de 200 titres.
Après 17 ans, les objectifs établis en 1983 ont été atteints et même dépassés :
1 Tous savent aujourd’hui que le monde sépharade a produit des grands
hommes et un patrimoine impressionnant.
2 L’intérêt grandissant et les recherches dans le domaine nous obligent à
élargir nos horizons et à œuvrer à l’édification du Centre International
Sépharade :


Zohar Referendum
Aux termes de la dernière séance houleuse du 30 Août dernier où Arrik Delouya a proposé de
demander de changer les méthodes directionnelles et prendre en ligne de compte les points suivants Ex.:
• Charger un secrétaire de séance à chaque conseil d‘administration qui conduira la réunion selon un ordre du jour proposé par le président en établissant un procès verbal
• Chaque membre du CA serra en charge d’un projet pour le mener à bien avec son équipe, les moyens seront discutés avec le président (au coup par coup)
• Traiter avec un immense sérieux les sujets à traiter
• Travailler avec rigueur
• Etre opérationnel dans tous les domaines
• Répartir toutes les tâches
• N’organiser que deux grandes réunions par an
• Lancer 10 Conseils d’Administration par an
• Elargir le Conseil d’Administration et retenir 51 % des participants pour valider les réunions
• Faire voter à chaque réunion les sujets traités
• Répartir à tous les tâches qui incombent à Arrik

New Conseil d’Administration Zohar proposé par Arrik et ses amis

Président Arrik Delouya
Vice-Président Asher Knafo
Trésorier Haviv Bar Kochva
Trésorier - adjoint Henri Kenizou
Développement & Fund Raising Shosh Wolf
Déléguée Générale Danielle Abitbol en remplacement de Josiane Mayer provisoirement en poste
Conseiller juridique David Or Chen
Conseiller en développement David Elmoznino
Conseiller culturel Rav Michel Abitbol
Administrateurs Micheline Waknine-Brender - David Kenan (Raanana) - Soly Anidjar

Vaad Bikoret
Ran Kadosh
Shosh Ben Ezra

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 20 septembre 2009 a 17:28

Lechana Tova
Neshikot
Arrik Delouya 'n family



Kol Nidré - The Moroccan Version
[www.youtube.com]





SMILE

The First Jewish President
A Jewish woman is elected President of the United States. She calls her Mother: "Mama, I've won the elections! You've got to come to the swearing-in ceremony."

Mom: "I don't know, what would I wear?"

President-Elect: "Don't worry, I'll send you a dressmaker."

Mom: "But I only eat kosher food..."

President-Elect: "Mama, I am going to be the president. I can get you kosher food."

Mom: "But how will I get there?"

President-Elect: "I'll send a limo. Just come, mama."

Mom: "Ok, Ok... If it makes you happy."

The great day comes and Mama is seated between the Supreme Court Justices and the future Cabinet members. She nudges the gentleman on her right: "You see that girl, the one with her hand on the Bible?... Her brother's a doctor!"

ktiva vehatima tova




Listen to that pleasewith opened microphones
LOL

[www.youtube.com]

Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 03 octobre 2009 a 17:49

Programme de la mission Maroc 6 - 13 Oct 2009


Association des Permanences du Judaïsme Marocain – Paris
&
Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Proposent cette Mission Humanitaire les 4 - 29 Octobre 2009
Sous la direction sur le terrain de : Arrik Delouya - Paris


Mardi 6 Octobre 2009
Départ Paris - Marrakech

Arrivée Marrakech
• 12H00 Voir Interview Armand, Sonia et Gad Nahmias
• Les Jardins de la Menara [www.mackoo.com]
• 18H00 RDV chez Elie Mouyal pour Interview
• 20H00 Soir Dîner chez Robert Assaraf en présence de : Arrik, Jacky & Freddy Kadoch, Elie Mouyal & épouse, Hassan et Laila Majdi, Khalid El Gharib, Shosh Wolf, David Or Chen et Eva Bendavid)

Mercredi 7 Octobre 2009
• 10H00 Synagogue
• 12H00 Interview de Elfassy Charles & Raymonde à son Domicile sous la Soukka
• 16H30 Interview de Mouyal Simon & Yacoth
• Soir Dîner avec Hassan Majdi, Arrik, David Or Chen et Eva

Jeudi 8 Octobre 2009
• 06:30 - 10:00 Marrakech - Ouarzazate
• Déjeuner à Ouarzazate chez Hamid Majdi le frère de Hassan
• Visite des sites juifs à Ouarzazate (cimetière et reste de synagogue et du Mellah)
• Tinghrir et visite du cimetière juif berbère et visite des Gorges du Dadès
• 19H00 Arrivée à Goulmima
• Nuitée à Goulmima chez Moha Oustouh

Vendredi 9 Octobre 2009
• Visite à Goulmima des sites juifs
• Rencontre avec les associations Amazighs de Berbères
• A Goulmima nous sommes reçus par Moha Oustouh de Meknès, ingénieur agronome, membre co-fondateur et représentant marocain à Meknès et dans l’Atlas (Errachidia, Goulmima…) de l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain - Paris, en charge pour la création de l’association-sœur à Marrakech
• 14H00 - 17H00 Visite d’Erfoud Aller et Retour
• Dîner et nuitée à Tinghrir ou à Ouarzazate

Samedi 10 Octobre 2009
• 09:30 - 16:00 Tinghrir-Ouarzazate-Marrakech
• 18:40 Fête de Simhat Tora dans la Synagogue du Guéliz de Marrakech
• Interviews de Tata Renée Dray, Vera et Henri Assouline

Dimanche 11 Octobre 2009
• 10H00 Shahrit Synagogue et rencontre avec la communauté juive de Marrakech
• Déjeuner et Interview Armand et Thérèse Delouya à confirmer
• 16H00 Interview et Hazan Viviane & Salomon
• Etude pour l’installation d’un logiciel adapté au cimetière juif de Marrakech afin de repérer les tombes
• Diner Dîner avec Ayoub

Lundi 12 Octobre 2009
• Slat El Azama, cimetière et Mellah Juifs
[www.marrakech-cityguide.com]
• 8H00 Interview de Rabbi Shalom Gabbay en présence de Jacky Kadoch à la Slat el Azama
• Visite du cimetière avec le Rav et J Kadoch
• Visite du Mellah
• 12H00 Voir Interview Jacky & Fredy Kadoch Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira Kadoch Jacky

Mardi 13 Octobre 2009
• Visite de la ville / Repérages
• Retour d’Arrik Marrakech - Paris Orly Sud Mardi 13 Oct



Interviews à Marrakech
A Faire en sus

Ohayon David et Thérèse - Joseph Elkeslassy & Hervé Elkeslassy - Ohayon Isaac –
Ouaknin Roger - Armand Abitbol & Rachel Gabay - Benisty Jacques - David Acoca -
Shimon Acoca - Marc et Marcelle Azencot & Florence Azencot sœur de Marcelle -
Jacques Abergel - Daniel Oiknine - Yaffa et Armand Bohbot sœur de Isaac Ohayon -
Kadoch David-Moshé fils de Jacky Kadoch - Kadoch Prosper Frère de Jacky Kadoch -
Charles Boccara architecte - Dr Henri Boccara








Participeront à cette mission

• A Marrakech pour les interviews de la communauté juive
• Mission de reconnaissance sur les sites des cimetières Juifs Berbères de Ouarzazate, Tinghir et Goulmina et Erfoud

1 Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology) sociologue chercheur, président de l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain Paris et fondateur de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

2 Jacky Kadoch, membre co-fondateur et d’honneur de l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain - Paris, Président de la Communauté Israélite de Marrakech-Essaouira

4 Shosh Wolf, Thésarde doctorante, en charge de la 1° phase du projet « Marrakech-la-Juive » et co-fondatrice de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

5 David Or Chen, avocat au barreau de Tel-Aviv et co-fondateur de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

6 Eva Bendavid, nutritioniste et membre de l’Association Israélienne Zohar à Tel-Aviv

8 Hassan Majdi, doctorant en histoire, membre co-fondateur et représentant marocain à Marrakech de l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain – Paris, en charge pour la création de l’association-sœur à Marrakech

9 Moha Oustouh, de Meknès, ingénieur agronome, membre co-fondateur et représentant marocain à Meknès et dans l’Atlas (Errachidia, Goulmina…) de l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain – Paris, en charge pour la création de l’association-sœur à Marrakech


Mission Marocaine 06 - 13 Octobre 2009

Objectifs de la mission :
1 Mission de reconnaissance à Ouarzazate, Tinghrir, Goulmina afin d’identifier les cimetières juifs berbères récemment abîmés et dans lesquels une enceinte s’impose, Rencontre avec le Gouverneur et le Wali / Préfet de Région de Ouarzazate : du 5 au 9 Sept 2009 Paris-Marrakech et Marrakech-Ouarzazate-Tinghrir-Goulmina-Marrakech

2 Etude d’ingenièring et de faisabilité de création de l’association-sœur à Marrakech

3 Mission à Marrakech pour réaliser la 1° phase du Projet « Marrakech-La-Juive » :
Du 5 au 28 Octobre 2009
Direction: Arrik Delouya
Coaching sur place: Jacky Kadoch
Projet de l’Association des « Permanences du Judaïsme Marocain » - Paris et de l’association Zohar – Israël

Combien de temps reste-t-il avant que « Marrakech-la-Juive » ne disparaisse à jamais
Il est plus qu'impératif aujourd'hui de réaliser non pas un livre, un film ou des photos, mais le livre - le film - les photos qui recèleront l’ultime témoignage d’une des plus vieilles communautés juives en exil localement présente depuis 22 siècles.
Au fil des ans la question se fait de plus en plus pressante: Combien de temps nous reste-t-il avant que ce trésor de culture ne parte en fumée complètement ?

Question modulable à l’infini des situations, des lieux, des moments.
Combien de temps nous reste-t-il avant que ces voix imprégnées du soleil brûlant de Marrakech ne s'effilochent et tombent dans l’oubli, le nôtre qui, de génération en génération perd chaque jour un peu plus de ce trésor d'émotions et de sagesse forgé dans nos cœurs à travers le legs de nos ancêtres, et que nous avons déjà tant de peine à retenir, et encore moins à restituer et à transmettre. Face à cette perte homéopathique proportionnellement aux 40 000 Juifs qui vivaient avant 1948 et aux 175 personnes qui aujourd'hui vivent encore dans la Cité des Palmeraies, nous ne sommes pas complètement démunis. Nous pouvons enregistrer leurs voix, par écrit et sur bande, saisir un 125e de lumière sur leur visage, préserver leurs gestes par des films, et tracer leur histoire à travers les pierres et les espaces, les lieux d'activité, et le cimetière qui recèle les restes de cette magnifique légende.

L’oubli est un abîme sans fond au regard de l’éternité, où sont enfouis nos ancêtres et dans lequel nous succomberons quand notre passage sur terre aurait atteint son terme, mais d'où nous pouvons encore extirper les rires, les émotions, les subtilités d'antan qui constituent la matière intime de ces communautés juives par rapport aux autres agglomérations juives éparpillés de par le monde.

L'héritage culturel des Juifs de Marrakech est une pierre précieuse unique dont l’éclat ne devrait jamais s'éteindre pour les générations futures et fait partie du patrimoine culturel de la race humaine.

Mieux équipés avec des moyens techniques modernes, l'enregistrement et la diffusion de ces témoignages, ne sont plus une tache, mais un devoir. Ces traces essentielles ne doivent être négligées, ni nous échapper mais reportées dans les annales de l'histoire des juifs à travers les ages.

Pour le projet «Marrakech-la-Juive», permettez-moi d’évoquer le dualisme biblique d’Issachar et de Zebulon: chacun contribuera au niveau de sa volonté et de ses possibilités: chacun œuvrera pour fournir à l’autre les éléments nécessaires pour sa réussite. Commerce et étude collaboreront en harmonie. Nous avons dans notre communauté, ces deux forces essentielles. Mais la dispersion étant une donnée, il nous manque l'attache entre ces deux contingents. L'apport de contacts et de relations est crucial pour la mise en place de ce projet. Nous avons un sujet d’étude sacré: celui de notre mémoire qui menace de disparaître.

Le projet «Marrakech-la-Juive», permettra la procession de cette collecte de témoignages, en trois formes obligatoires:
1) Un livre, historique qui s'appuie sur des témoignages et illustré de photos
2) Un film avec un scénario reproduisant la majorité de ces témoignages
3) une exposition itinérante avec des photos prises durant ces recherches



Parcours des Opérations

1) Approuvé par la direction de l’Association des Permanences du Judaïsme-Paris et de Zohar-Israël, ce projet sera piloté par Arrik Delouya (Président de l'Association) et par Jacky Kadoch (président de la communauté israélite de Marrakech) qui sur le terrain sera l’unique interlocuteur et coordinateur. Les interviews seront menées dans leur 1° phase par Shosh Wolf aidée par Hassan Majdi, Moha Oustouh, Jacky Kadoch et Arrik Delouya. La 2° phase aura lieu en Janvier 2010 avec Myriam Tangi.

2) Instruire ce projet sur les normes de l’Europe Unie en y incluant les éléments de budget et une stratégie de communication pour la levée de fonds.


Mise sur pied du Projet

Comme le soulignait Sa Majesté le Roi Hassan II dans une audience à New York en 1991 en s’adressant au Représentants des Communautés juives marocaines des Etats Unis et du Canada : « Vous avez précédé les Arabes au Maroc. Vous vous distinguez encore par une qualité qui vous singularise aux plans culturel et religieux.».

Dans «Le Temps du Maroc », Maurice Arama et Albert Sasson résument ainsi cette histoire riche et complexe : «On voit que la communauté juive marocaine, installée au Maroc depuis l’Antiquité, s’est enrichie, tout au long des siècles, d’apports divers, en provenance des pays du bassin méditerranéen et du Proche-Orient. Sa vieille tradition culturelle, datant de la civilisation andalouse, s’est structurée en s’adaptant au contexte socio-culturel marocain. Elle a évolué, au cours des différents règnes, avec des heures de gloire et de vicissitudes, dans un environnement méditerranéen. Il en a résulté une coexistence réussie avec la communauté berbère, puis arabe».

De ces éphémérides une production culturelle exceptionnelle (Musique, folklore, artisanat, droit, jurisprudence, médecine) s'est formée.

Avant 1948, on dénombrait plus de 250 000 Juifs au Maroc. Le Mellah de Marrakech lui seul comptait 50,307 habitants jusqu'au 1° Mars 1947 et était le plus important du Maroc. Aujourd’hui la communauté juive de Marrakech ne compte que 175 personnes dont plus de 50 % ont dépassé 65 ans. Avec la disparition graduelle de cette communauté, il ne nous reste que très peu de témoignages vivants que nous estimons être de notre devoir d'immortaliser. Nous disposons aujourd'hui d'accessoires très sophistiqués capables d'enregistrer les voix de ces personnes avant qu'elles ne s'éteignent pour l'éternité. Nous nous devons d'enregistrer tant leurs voix, que leurs expressions, la diversités de sensibilités, leurs anecdotes et surtout leur riche information qui nous aidera à reconstituer leur passé extraordinaire pour le bien de l'humanité entière et pour les générations futures du peuple juif à travers le monde.

Pour parvenir à un résultat optimal, ce projet devrait s'étendre sur trois voyages : Première étape en Décembre 2008, seconde à Pourim et finale à Pessah, jusqu'à la rituelle Mimouna qui clôture le au 8° jour de Pâques– La Mimouna, célébrée exclusivement par les Juifs du Maroc a pris aujourd’hui les dimensions d'une fête nationale en Israël.

Durant ces voyages, l'équipe interviewera, filmera, photographiera le plus de personnes possibles. Chaque voyage devra durer 15 jours si nous prenons en considération deux interviews par jour et par famille, cinq jours par semaine).

L'équipe comprendra trois professionnels nécessaires pour conduire à bien cette entreprise: la photographe qui suivra les interviews avec sa caméra, l’interviewer, et la cinéaste pour enregistrer et filmer.

L’importance de la qualité à la fois technique et sensible de ces enquêtes est primordiale pour réussir dans cette mission. Le résultat qui s'ensuivra représentera l'unique archive qui nous aidera à réaliser le legs de nos ancêtres, leur vie en Maroc, leur empreinte sur la civilisation locale, les rites, leurs origines initiales et enfin leur histoire qui nous servira de trame pour perpétuer leur légende.

La technique de la photographie se déroulera aussi bien en couleur, qu'en noir et blanc. Évidemment il est promontoire d'employer des professionnels dont le regard et la fibre délicate de leur connaissance les aideront à capter et reconstituer l'accent naturel de ces sujets et dont ils formeront un élément complémentaire.

Ce projet, « Marrakech la Juive » est vraisemblablement une dernière bouée jetée dans les filets de l’Histoire des juifs de Marrakech.


Aperçu sur Marrakech des Juifs d'autrefois

Notre ami Joseph Dadia (et Coll.), Président-fondateur de l’«association des Juifs originaires de Marrakech» nous livre une description illustrée de Marrakech, de son Mellah et de ses Juifs d’antan, à son image, claire et fluide dans son œuvre parue à Paris le 18 Novembre 1990.

"Le Mellah de Marrakech: esquisse historique " In.: La Saga des Juifs de Marrakech. Le Souffle Vespéral. Bourg-la-Reine (France), Trait d'Union. Association des Juifs de Marrakech. 112, Boulevard du Maréchal-Joffre 92340 Bourg-la-Reine, Premier Volume, Numéro Spécial, N°16, Mai 1993, pp. 107-110.

"Avant Marrakech-la-Rouge-sur-l'Oued-Tensift, ses palmiers et ses murailles, son beau ciel azuré et son horizon aux cimes éternellement enneigées, sa place Djemaâ-El-Fna et sa Koutoubia, ses souks, ses jardins, ses palais et sa kasbah, il y avait Aghmat et Tasghimout, où la présence juive, comme en terre marocaine, remonte à des temps médiévaux.
Aghmat avait jouie d'une époque de splendeur quand elle servit de résidence aux rois des Mas'mouda, avant d'être détruite au XI° Siècle par les Almoravides.

Fondée en 1062 par Youssef Ibn Tachfin, Marrakech resta longtemps interdite aux Juifs, qui vivaient à Aghmat-Ourika, situé à 40 Km au Sud-Est de la ville. Durant le jour, Ils étaient autorisés à perpétuer leur commerce et gérer leurs affaires, mais au crépuscule, ils étaient sommés de quitter la ville. Sous la nouvelle dynastie au Maroc des Chérifs Sâadiens, Marrakech devint la Capitale de l'Empire. Elle reçut une vague de réfugiés Juifs de l'Espagne et du Portugal, des anciens marranes de la péninsule Ibérique, des Iles Canaries et même des lointaines Antilles. Tous ces nouveaux venus s'installèrent dans deux quartiers différents, les Beldiyyin (Juifs autochtones, en hébreu Tochavim), disséminés en petits groupes vivaient au sein de la population Musulmane. Les Mégorachim (Expulsés d'Espagne) et Beldiyyin s'étaient amalgamés dans un seul quartier, celui de Mouassine. "Le quartier des Juifs, nous dit Marmol, était autrefois au centre de la ville, dans une compound de plus de trois mille maisons", soit quinze mille personnes, d'après l'estimation faite par Diego de Torrès.

Du à un scandale provoqué intentionnellement par une musulmane qui accusait faussement un Juif de l'avoir maltraitée, les Juifs de Marrakech furent forcés de quitter le Mouassine, pour s'installer près de Bab Aghmat. Ils furent séparés physiquement des Musulmans, et confinés dans un quartier ceinturé de murailles épaisses et n'ayant qu'une seule porte leur permettant accès à la ville, et une autre, plus petite, qui les mènait au cimetière. Dans cette enceinte plusieurs maisons et synagogues avaient été érigées.

Le Mellah de Marrakech fut fondé en 1557 (5317 année juive), par le Sultan Moulay Abd Allah Al Ghalib Billah, à proximité de la Qasbah et du Palais Royal. C'était au fait une sorte de ghetto qui rassemblait tous les juifs de Marrakech. De nos jours le Mellah a changé de nom et s'appelle Hay Salam (occupé par des Musulmans). En ces temps-là, le Mellah était un beau quartier, vaste et agréable, avec de belles maisons et des jardins. Les commerçants catholiques n'étaient nullement autorisés de s'y installer, mais par contre, tous les Agents et Ambassadeurs des pays étrangers pouvaient y résider. Le Grand Rabbin de la communauté José Benech, avait encastré un parchemin contenant une prière dans la porte de la nouvelle cité, suivant la tradition.

Le Mellah s'étirait sur un quadrilatère de 18 ha avec des fondouks, des synagogues et un centre commercial. Il est coupé de deux longues rues avec des bifurcations transversales formant des ruelles. Vers la fin du xix° Siècle, le Mellah se dilata à l'Ouest sur un ancien terrain vague, où fut édifié le Mellah Djedid, jouxtant avec l'arcade du vénéré Saint Rabbi Mordekhaï Ben Attar, et à l'Est, sur l'oliveraie Djnan-El-Afia, originalement une part des vastes jardins du palais royale. (Comprenant le quartier de la Bhira, dans le voisinage du Cimetière juif).

En 1935, l'expansion du Mellah absorba les Touareg, Qsibt Nhas, le quartier de l'Arst-El-Maâch, celui de la Bahia et poussa ses ramifications jusqu'à la Médina. Les familles aisées juives s'installèrent dans le quartier européen du Guéliz avec la fin du protectorat français."

Le Mellah de Marrakech, vidé aujourd’hui de ses juifs, se modifie en résidences somptueuses (Riad). Ses 50,307 habitants de l'année 1947 ont complètement disparus et se trouvent aujourd'hui en Israël, en France, au Canada, et dans d’autres pays d’immigration. Les 175 âmes juives à ce jour à Marrakech sont les seuls témoins vivants de l'existence de cette riche communauté.

…Le Mellah de Marrakech Maroc visité par un voyageur britannique lors de la Révolution Française (1789) : Hommage à la beauté des femmes Juive du Maroc." Bourg-la-Reine (Fance), Trait d'Union - Association des Juifs de Marrakech : 112, Boulevard du Maréchal-Joffre 92340 Bourg-la-Reine, Premier Volume, Numéro Spécial, N°16, Mai 1993, p. 111 pour reprendre le texte de Joseph Dadia :

"Le 14 Septembre 1789, William Lemprière, médecin anglais débarqua sur la terre "du Maroc" pour soigner le fils de l'Empereur Muley Absulem. Son périple donna naissance à un long carnet de voyage, publié en 1990 par Sylvie Messinger, éditrice à Paris 6°, 24, Rue de l'Abbé Grégoire, dans la Collection "les Pas de Mercure", sous le titre "Voyage dans l'Empire du Maroc et au Royaume de Fez" (avec le sous-titre : un médecin anglais pénètre dans le Harem). Je crois bon de signaler cet ouvrage en raison de ses renseignements précieux sur l'Empire du Maroc de la fin du 18° Siècle et sur les Juifs de cette époque : Tanger, Asilah, Larache, Salé, Rabat (où les Juifs sont nombreux), Casablanca (Eh oui ! Ses melons délicieux, rivière qui donna son nom à la ville), Fédala, Azemmour (j'eus la visite d'un Juif vêtu à l'européenne), Safi, (je logeais dans une maison Juive), Essaouira, Agadir, et bien sûr Meknès, Fès…Sur le Mont Atlas, les Juifs ont bâti quelques villages. Taroundant et Maroc (Marrakech) occupent une place importante dans l'ouvrage. À Taroundant, la juiverie est un misérable faubourg à un quart de lieu de la ville : la maison que j'allais occuper une chambre bien sale, bien étroite et sans fenêtre, appartenait au juif le plus considérable de Taroundant." Lemprière arriva au Maroc le 8 Décembre 1789 : "Je m'établis dans le quartier des Juifs, où je trouvais un assez bon logement…Les craintes que j'éprouvais dans une situation aussi critique n'étaient adoucies que par le plaisir que je trouvais dans mon nouvel établissement. J'étais logé chez des gens honnêtes; leur maison était spacieuse, bien éclairée et dans un quartier retiré".
Les milles et une nuits du Mellah de Marrakech par Thérèse Zrihen-Dvir
Après des décennies, les enfants du Mellah de Marrakech, reviennent en masse de tous les pays du monde. Ils retournent aux ruelles exiguës et sombres de leur Mellah, aux longs corridors d'où s'échappaient le soir les douces litanies de prières jaillissant comme une chanson, comme un filet d'eau claire qui ronronne entre les galets. Ils reviennent parce que quelque part dans leur cœur, dans leurs mémoires, ils n'ont jamais réellement quitté ce Mellah.
Leur enfance si étonnante et unique les poursuivra même dans leur vieillesse et ils s'évertueront comme dans un rêve à la retracer avec leurs enfants et leurs petits-enfants car elle était incomparable, mais oui elle l'était, mais qui donc pourrait le contester ? Ce n'est nullement cette enfance de nos jours, qui manque de tant d'éléments inédits, parfois insolites, d'aventures, de jeux, de paysages indomptés et ensorcelants, de mystères, de personnes simples, naïves mais si exceptionnelles par leur structure, par leurs habits, leurs coutumes, leurs mœurs, leurs professions. Et il y en avait tant. Je revois encore le marchant de pois chiche, empêtré dans sa longue djellaba, qui s'afférait devant un poêle construit à base terre glaise. Il préparait sa marchandise devant nous les enfants, ses clients les plus assidus. Malheur si ce four archaïque se brisait laissant échapper les braises de charbon sous nos yeux rieurs qui ne pouvaient pas en ces temps là mesurer la grandeur de son malheur: la perte infortunée de son gagne-pain.
Ce Mellah aujourd'hui déserté de ses Juifs, a tout perdu, même son identité. Il sera désormais baptisé «Hay Salam». C'est un souvenir qui se meure pour une seconde fois après une très longue agonie. Le fantôme de ces milliers d'âmes qui ont vu le jour dans ce quartier, ont perpétué leurs coutumes, leur religion, leur intégrité, va devoir disparaître à jamais. Les dernières reliques des vestiges juives du Maroc passeront à d'autres mains qui sans doute avec le temps et la négligence, deviendront des cendres que le vent emportera dans les confins de l'oubli.

Il n'y aura plus rien à voir, ni à entendre, outre que le muezzin qui remplacera la synagogue, que les femmes musulmanes voilées, qui par leur présence omnipotente nous ramènera à la dure réalité. Qui prendra la relève? Peut-être que dans nos centaines de livres sur le Mellah on trouvera quelque consolation, quelques phrases qui attesteront de notre existence dans ce Mellah perdu à jamais.

Le devoir d'immortaliser cette époque mouvementée dans les annales du Maroc et du peuple juif pour les générations futures nous incombe, nous la dernière génération des juifs du Maroc, pour l'histoire, pour préserver comme dans toutes les nations, les restes d'une civilisation exceptionnelle en voie d'extinction.

Qu'est-ce donc que le Mellah? Par Thérèse Zrihen-Dvir
Qu'est-ce donc que le Mellah? Certains vous diront que c'est un ghetto, et d'autres l'appelleront 'Le quartier Juif' comme tout autre quartier dans n’importe quelle ville du monde. Les jeunes de ma génération et moi-même préféraient le considérer comme une 'serre' où aucun intrus ne pouvait nous nuire. On jouait dans ses rues, on empruntait le sentier pour l'école en chantant, sans être perturbés.
Notre Mellah avait tous les composants d'un havre sûr. Nous nous sentions protégés par nos parents, qui nous attendaient bien au chaud, devant leurs poêles à pétrole fonctionnant en permanence, ou du moins, nous semblait-il.
J'aimais m'asseoir sur mon banc de pierre, et suivre du regard le défilé de touristes qui passaient par les dédales de nos ruelles quotidiennement et admiraient les apprentis juifs devant leurs ravissants ouvrages d'artisanat. Chacun d'eux fabriquait, réparait, restructurait des œuvres exceptionnelles dans un atelier minuscule. Les passants, touristes et badauds subjugués, restaient là immobiles des heures entières, observant les gestes gracieux et précis des brodeuses de tapis. On accompagnait, avec plaisir, la musique cadencée du martèlement des artisans de cuivre, des graveurs de bois, et des cordonniers qui, la bouche pleine de clous, fixaient des lunes de métal sur les talons des chaussures pour refréner leur usure. Quand ces dernières s'élimaient, les parents revenaient en toute hâte chez le cordonnier, afin de remplacer les lunes de métal. Insouciants et candides, on marchait en scandant nos pas selon les chants rythmés ou les airs qu'on improvisait sans nous soucier du dommage occasionné à nos semelles qui se détérioraient rapidement.

Sans informer ma mère, un jour, je vins voire notre cordonnier pour lui proposer un troc: donner des leçons de mathématiques à sa fille, au prix d'une semelle toute neuve. A ma grande joie, le marché fut conclut, suivit de son habituelle remarque: "c'est donner un œuf pour un bœuf!"

J'avais la manie de me planter pendant des heures entières, hypnotisée devant le marchand de beignets (sfennj en arabe marocain) qui, assis, les jambes repliées sous sa large bedaine, face à un bac d'huile et une bassine pleine de pâte d'où il arrachait une petite boule avec zèle, l'allongeait entre ses doigts, puis la faisait tournailler dans l'air pour en former une couronne miniature avant de la lancer adroitement dans l'huile bouillante. (D'après la version Hébraïque de Madame Shosh Ruimy, de Beer Sheva)


Illustration
Les Voix de Marrakech: Journal d'un Voyage d’Elias Canetti

Elias Canetti, Prix Nobel de Littérature en 1981, a écrit Les Voix de Marrakech: Journal d'un Voyage qui parle de son séjour à Marrakech en 1954 (1). À lire également dans cet ouvrage en Edition de 1977 le passage sur la "Visite dans le Mellah": pp. 60-80 et "La famille Dahan": pp. 81-116.
D’un séjour à Marrakech en 1953, E. Canetti enregistre d‘abord des voix, des bruits, des gestes et des images. Et, imperceptiblement, par le jeu d’une simple et grave précision dans la relation des faits, ce récit de voyage devient aussi, au sens le plus strict et le plus concret du terme, un récit philosophique….
" …À mesure que je pénétrais plus avant dans le Mellah, je découvrais que tout devenait de plus en plus misérable. Je me trouvais maintenant sur une petite place carrée qui me parut être le cœur du Mellah. Des hommes et des femmes se tenaient près d'une fontaine rectangulaire. Les femmes portaient des cruches qu'elles emplissaient d'eau. Les hommes remplissaient leurs outres de cuir. Leurs ânes étaient auprès d'eux et attendaient qu'on les abreuvât. Au milieu de la place quelques gargotiers étaient accroupis. Beaucoup d'entre eux faisaient cuire de la viande et d'autres de petits beignets. Leurs familles étaient près d'eux, femmes et enfants. C'était comme s'ils eussent transporté tout leur train de maison sur la place où ils habitaient et cuisinaient. …

Tout autour de la place, il y avait des magasins. Des artisans y travaillaient, leurs coups de marteau résonnaient dans le bruit des conversations. Dans un coin de la place, de nombreux hommes s'étaient assemblés et discutaient avec feu. Je ne compris pas ce qu'ils disaient mais, à en juger par leurs mimiques, il s'agissait des grands problèmes du monde. Ils étaient d'opinions différentes et combattaient à coups d'arguments. J'eus l'impression qu'ils admettaient avec plaisir les arguments des autres. Au milieu de la place, se tenait un vieux mendiant. C'était le premier que je voyais par ici. Il n'était pas Juif.

Avec la pièce qu'il reçut, il se tourna aussitôt vers un marchand de beignets dont la grande bassine crépitait vigoureusement. Les clients étaient nombreux autour du cuisinier et le vieux mendiant dut attendre son tour…. Mais je ne crois pas que c'était à lui seul que je devais l'enchantement de cette place. J'avais l'impression d'être véritablement ailleurs, parvenu au terme de mon voyage. Je n'avais plus envie de m'en aller. Je m'étais déjà trouvé ici, il y avait des centaines d'années, mais je l'avais oublié. Et voici que tout me revenait.

J'y trouvais offertes la densité et la chaleur de la vie que je sentais en moi-même. J'étais cette place et je crois bien que je suis toujours cette place. M'en séparer me parut si pénible que j'y revenais toutes les cinq ou dix minutes. Où que j'allasse, quoi que je découvrisse dans le Mellah, je m'interrompais pour revenir à la petite place, pour la traverser dans une direction ou une autre afin de me convaincre qu'elle était toujours là…." (L'Auteur).




(1) Traduction de l'Allemand par François Ponthier (Die Stimmen von Marrakesch Aufzeichnungen nach einer Reise). Ouvrage bilingue. Paris, Ed. Albin Michel. Série Allemande dirigée par Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent, Collection "Les Langues Modernes / Bilingue Vergne-Cain et Gérard Rudent, 1992, 320 p, Préfaces et notes de Claude Mouchard et Hans Hartje: pp. 7-17. ill. Passages : "Visite dans le Mellah" : pp. 121-161 et " La Famille Dahan" pp. 163-233. Egalement paru en 1977, In.: Ed. Albin Michel,
159 p.


Illustration
L’ancienne association des Juifs de Marrakech
Rappel du devoir de Mémoire
Créée à Paris en Février 1982, l’Association des Juifs de Marrakech sous la présidence de Joseph Dadia, s'est donnée pour but d'entretenir des liens d'amitié, de fraternité et d'entraide entre les juifs originaires de Marrakech et leurs amis à travers le monde, où qu'ils se trouvent, de contribuer à l'étude et à l'enseignement des œuvres des Grands Maîtres et Guides Spirituels du Judaïsme de Marrakech et du Maroc.
Cet ouvrage présenté, le 18 Novembre 1990 (dans: "Le Mellah de Marrakech: esquisse historique " In.: La Saga des Juifs de Marrakech. Le Souffle Vespéral. Bourg-la-Reine (France), Trait d'Union. Association des Juifs de Marrakech. 112, Boulevard du Maréchal-Joffre 92340 Bourg-la-Reine, Premier Volume, Numéro Spécial, N°16, Mai 1993, 199 p.) contient : une introduction de J. Dadia, des photos de rabbins, des petites histoires du Mellah de Marrakech.

Enfin quatre parties sont distinctes:

"La première partie est entièrement consacrée à la personnalité et à l'œuvre de Mr René Camhy, ancien Directeur du Groupe Scolaire Jacques Bigart et ancien chef-scout, en hommage pour ses bons et loyaux services rendus à notre jeunesse et à notre communauté, avec un inlassable dévouement durant tout un jubilé. René Camhy parle de ses origines et relate l'œuvre accomplie dans les écoles de l'AIU à Marrakech et au Maroc. Testes et témoignages des membres de sa famille, de ses collègues et de ses anciens élèves, en particulier Moryou, le Grand Rabbin Jacques Ouaknine, Haïm Hazan, André Moyal, Simy Abitbol-Katalan…Témoignages de Mr Alfred Goldenberg, Nissim Lévy (Instituteur à Marakech en 1924)…Témoignages sur Mr. Benjamin Yahny (Raphaël Ohayon), sur Mr Moïse Bibas, Mlle Lina Behmoiras et d'autres membres de l'enseignement tels que Mr Nissim Serfaty. Un superbe texte de Mlle R. Perahia (Huppe enthousiaste) avec sa photo.


La deuxième partie est consacrée aux sports, jeux, jouets, et divertissements avec photos et documents.

La troisième partie : Le Mellah de Marrakech (cartes postales, photos et documents) : Ebauche historique : le Mouassin (vieux quartier juif avant le 16° siècle). Les Rabbanim, avec un texte sur Rabbi Haïm Chochana. La Section Agricole, la Colonie de Vacances de Mogador, le Scoutisme, l'Ecole…

La quatrième partie : La Vie Associative (photos et textes). Liste des donateurs : Sepher Tora à la mémoire de Rabbi Pinhas Hacohen et Table Ophtalmologique à la mémoire de Rabbi Haïm Chochana. Cimetière juif de Marrakech.


La population Juive de Marrakech
Recensement de la population Juive :
155 personnes juives vivant encore à ce jour à Marrakech.
50 % de la population a plus de 70 ans.
10 % de la population est démunie et sans ressources, elle est entretenue par la Communauté Juive.
30 % de la population vit dans des conditions socio-économiques plutôt modestes.
60 % de la population appartient à une catégorie socio-professionnelle ayant une bonne qualité de vie.


Base d‘un questionnaire
Sur les interviews de la population juive de Marrakech
• Votre nom et prénom à confirmer
• Nombre d’enfants et avez-vous des enfants et petits enfants vivant au Maroc ? Sinon, où vivent vos enfants et petits-enfants ? Quelle est leur situation professionnelle ?
• Votre lieu de naissance et âge approximatif
• Occupation professionnelle, si retraité, quel métier exerciez-vous avant ?
• Parlez-moi de votre enfance, de vos racines & de votre éducation juive marocaine (Etudes dans une yechiva ?). Parlez-moi de votre famille.
• Rappelez-moi le moindre souvenir lié à votre mémoire de juif de Marrakech
• Racontez-moi une histoire que vos parents vous ont raconté sur leur vie
• Parlez-moi de votre communauté juive marocaine à Marrakech ?
• Comment assumez-vous votre judaïsme à Marrakech ?
• Parles-moi de la cohabitation sereine entre juifs et musulmans au Maroc.
• Comment peut-on perpétuer les traditions juives dans une ville où la population juive a quasiment disparu ?
• Envisagez--vous de quitter Marrakech pour une autre destination ou comptez-vous y rester jusqu’à la fin de vos jours ?
• Quel est le votre mot de la fin ?

Aide locale logistique de l’ami Khalid El Gharib,

qui est le plus grand collectionneur d’objets d’art judaïques et musulmans de Marrakech. Khalid est collectionneur et antiquaire de la plus grande Galerie d’objets d’Art de Marrakech. Chaque objet qu’il présent ressuscite la coexistence imbriquée des musulmans et juifs du Maroc.

Avec Paul Dahan il échange ses souvenirs par l’intermédiaire d’objets de la vie quotidienne. Pour l’un comme pour l’autre, c'est des pans de mémoire partagés entre Marocains de confessions musulmane et juive. Ils veulent, aussi partager leur passion, celle de sauvegarder la mémoire commune d'un Maroc pluriel où juifs et musulmans vivaient en communion dans la vie et dans l'art.

Khalid El Gharib, est né à Fès l’année où Paul migrait en Israël. Il a grandi entre potiers, bijoutiers et orfèvres de la médina de Fès, travaillant à l’âge de 7 ans pour un marchand qui vendait des céramiques, des bijoux et des tapis. Il en a fait son métier.

Il est aujourd’hui antiquaire à Marrakech, attaché à mettre de la chair sur un “imaginaire bâti à partir des souvenirs d’enfance de la présence de la communauté juive de Fès”, explique-t-il.


Aide locale logistique de notre doctorant Hassan Majdi

est déjà doctorant inscrit en 3° Année à Paris 8 sous la direction de Ephraim Riveline et avec la caution morale de Jacky Kadoch et le coaching d’ Arrik Delouya. Son sujet de thèse de doctorat : «Le culte des Saints et les pèlerinages des Juifs du Maroc». Le choix du sujet de Hassan est important à un double titre, scientifique il impose une problématique qui semble propre principalement au Maroc, et secondairement à d’autres pays arabo - musulmans. Pourquoi en effet les juifs ont fait du Maroc un lieu d’élection d’une pratique curative et religieuse? Qu’est ce qui est déterminant dans ce binôme, et pourquoi précisément au Maroc? Il est juste que les Musulmans ont la même attitude, qu’est ce qui nous donne ce comportement, est ce la personne qui la pratique, son rapport à sa pratique religieuse, ou tout ceci à la fois combiné en territoire ? Hassan a participé au Colloque de Cordoba du 27 Mars 2008 sur "Séfarade : Géographies et Regards de la Mémoire" organisé par la Casa de Sefarad - Casa de la Memoria conjointement avec l’Association des Permanences du Judaïsme Marocain et présentera une communication sur la mémoire juive du Maroc et à au Colloque International à Marrakech sur le thème: ''Résistance et Persistance du Judaïsme Marocain: Mémoire brisée, mémoire en éveil et mémoire retrouvée''. Organisé par l’association « Permanences du judaïsme marocain », un colloque, réunissant des chercheurs de renommée internationale, s’est tenu à Marrakech les 25 et 26 Mai 2008. Ce colloque a été marqué par la participation de dizaines de chercheurs de renommée internationale originaires notamment du Maroc, de France, des Etats-Unis, de Grande Bretagne, d'Espagne et d’Israël.

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 24 octobre 2009 a 03:43

Projet « Marrakech-la-Juive »

Compte Rendu de la Mission Humanitaire à Marrakech et dans l’Atlas du 6 - 13 Octobre 2009
Ce PV en deux langues (en hébreu et en français) a été établi par
Arrik Delouya & Shosh Wolf
Marrakech le 13 Octobre 2009

tous deux en mission sur le terrain

Association des Permanences du Judaïsme Marocain - Paris
Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion &
le Rayonnement du Judaïsme Marocain
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו
En relations avec nos partenaires-relais au Maroc
Moha Oustouh & Hassan Majdi

סיכום הביקור במרקש – אוקטובר 06-13-2009

התקיימו ראיונות עם יהודים ולא יהודים מבני מרקש בעיקר וכן עם כמה מבני העירה גולמימה. קיימנו סך הכל כ-17 ראיונות עם יהודים וכ-10 עם לא יהודים. נותרו עוד כ- 8 ראיונות לפי לוח הזמנים, אותם תקיים שוש וולף עד לסוף אוקטובר.
סה"כ אמורים להתקיים קרוב ל-40 ראיונות במרקש ועוד כ-20 בארה"ב, קנדה צרפת וישראל.
סיכום:
שתי העמותות, הצרפתית והישראלית בשיתוף פעולה עם מרוקאים, יהודים ומוסלמים וגם ברברים פעלו למען משימה הומנית זאת בין התאריכים 13-06 לאוקטובר 2009 בעיר מרקש שבמרוקו.
מבצעי הפעולה היו:
שוש וולף,חברת עמותת "זוהר" בישראל, דוד אורחן, חבר עמותת "זוהר" בישראל ואריק דלויה מקים האגודה בצרפת ובישראל.
במרוקו פעלו: חסן מג"די, דוקטורנט וקו-פאונדר של העמותה בצרפת, מוחה אוסטוך, אגרונום וקו-פאונדר של העמותה בצרפת.
שוש וולף תמשיך עם הראיונות במרקש עד לסוף אוקטובר 2009.
המשימה כללה 4 חלקים שונים:
רוברט אסרף ומישל אירחו אותנו בביתם ובסוכתם המרשימה בערב הגיענו ב- 6.10.09. בארוחה נכחו כ-10 אנשים מבני המשפחה וכן חברי העמותות מישראל ומצרפת. האוכל היה חגיגי וטעים במיוחד והשיחה נסבה על משמעות החג ומנהגיו, רוברט אסרף העשיר אותנו בידיעותיו הרבות על מרוקו דאז ועל מרוקו של היום, ואריק מסר את תכנית הפעילות הצפויה שלשמה באנו.

התקיימו כ- 24 ראיונות במרקש, וורזאזת וגולמימה בהם השתתפו יהודים ולא יהודים. הדחיפות בקיום ראיונות אלה עודד אותנו לאסוף כמה שיותר אינפורמציה מהמרואיינים על הזיכרון הנמצא במצב של נימנום. עשינו מאמצים לעורר את הזיכרון של אנשי מרקש
עד כמה שאפשר כדי לשמרו ולהצילו מאבדן ולהביא זיכרון זה למודעות ולידיעת הדור החדש.
התכנית היא להוציא ספר על זיכרון זה שעדיין חי בראשם של המרואיינים, עם עדות אישית ותמונות, וכן להכין סרט.
לסיכום נציין כי קבלת הפנים של המרואיינים במרקש היתה ללא ספק מרגשת ביותר ונוגעת ללב. הם פתחו את ליבם ואימצו את ראשם וכל אחת מן הפגישות היתה אמוציונאלית מרגשת ומעניינת וכך תרמו המרואיינים להצלחת המשימה.

ביקור בבתי הקברות היהודיים
אחת המשימות של נסיעה זו היתה ביקור בבתי הקרות יהודיים עתיקים. נתחיל בבית הקברות של גולמימה.
גולמימה – זו היא עיר שכל תושביה ברברים, רבים מהם משכילים. גולמימה היא עיר הנמצאת למרגלות האטלס הבינוני וכ-500 ק"מ דרומית מזרחית למרקש, כ-50 ק"מ מרשידיה וכ-80 ק"מ מהסהרה. בגולמימה מצאנו שני בתי קברות יהודיים בני למעלה מ-500 שנה. תושבי העיר, שהיא אגב נקיה למשעי, יודעים כי אלה בתי קברות יהודיים למרות שאין כל גדר או סימן, ומכבדים אותם כשלהם. עובדה זו דורשת מאיתנו, חברי העמותות לשתף עמם פעולה בשימור ובשמירה על בתי קברות אלה. ביקרנו גם במלאח של גולמימה שאף הוא שמור נקי בזכות התושבים ורצוי לבדוק אפשרות בעתיד לשמר חלק מן המלאח כזיכרון להימצאותם שם של יהודים במשל דורות רבים וכיום אין יהודי אחד שם. מצאנו שם מספר אלמנטים יהודיים שנשארו במקרה. מעניין היה לראות כי תושבי המקום המבוגרים זוכרים את שכניהם היהודים ושאלו אם ניתן יהיה למצוא את משה, דוד ופנינה בישראל, עבורם.
טינריר – זו היא עיר הנמצאת באמצע הדרך בים גולמימה למרקש. נמצא בה בית קברות עתיק, בן למעלה מ- 500 שנה והוא מוקף חומה ואין אליו כל דלת או גישה. טפסנו על סולם שנתן לנו אחד התושבים המקומיים וראינו את אבני הקברים והרבה מאוד אשפה. בית הקברות המוקף חומה הינו רק חצי מבית הקברות המקורי, אך חציו השני נמכר ונבנו בו בתי מגורים ובנייני תעשיה.
קלעה מגונה – אחרי וורזאזת, תוך כדי נסיעה גילינו שלט עם כתובות בעברית. עצרנו וראינו כי זה בית קברות הנמצא בתהליך שימור כל ידי משפחת דהאן ממרקש ומישראל. ארבע מאות מצבות כבר שופצו, גדר יפה נבנתה סביב בית הקברות ושומר שגר בסמוך
פתח לנו את השער ולווה אותנו בביקורנו. לאחר מכן פגשנו במרקש את מר דהאן שהיה אחראי על השימור, ולשאלתנו מסר לנו כי מחירה של הגדר היה כ- 5000 יורו.
וורזאזת – בעיר זו ביקרנו את המלאח, שהפך בחלקו לאתר תיירותי, וביקרנו בבית כנסת שהפך למוזיאון. היו בו הרבה אלמנטים יהודיים שנאספו על ידי העלי המקום שהוא ברברי. לנו נראה המקום יותר כביתו של הרב, בגלל ריבוי החדרים והחללים הקטנים.
מרקש – במרקש ביקרנו בבית הכנסת בשכונת הגליז שבשנת 1960 נבנה בו בית כנסת על ידי הנרי קדוש, אביו של ז"קי קדוש, חבר העמותה וראש הקהילה היהודית במרקש. בבית כנסת זה חגגנו את שמחת תורה עם כ-150 אנשים, חלקם מקומיים וחלקם קבוצות של מבקרים מישראל. בסוכת בית הכנסת קיימנו ראיון עם זקן הקהילה המרקשית, מר דוד אסדו בן 93, שחי היום עם ביתו במרסיי.
סלאת אל עזמה – זה בית הכנסת של המגורשים שנבנה לפני כ-500 שנה על ידי נכבד ממשפחת דלויה ונמצא בלב ליבו של המלאח במרקש. נכחנו בתפילת יום שני כאשר הוציאו את ספר התורה ובהחלו בקריאת ספר בראשית. מעמד מרגש בהחלט. לאחר התפילה סביב שולחן ערוך ולאחר הקידוש קיימנו ראיונות עם באי בית הכנסת. לאחר מכן ערכנו ביקור במלאח שהיה פעם מפואר ובבית הקברות הצמוד לו.

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 11 janvier 2010 a 16:05

Programme du Périple et Colloque

L’Association "Permanences du Judaïsme Marocain" APJM de Paris présente
son 2° périple identitaire dans le Sud Marocain du 7 au 18 Mars 2010
et ses 2° Journées Internationales du Judaïsme Marocain le 10 Mars 2010

Calèche quartier Hivernage Marrakech Cigogne (mur du cimetière juif de Marrakech)
Crédit Photos Arrik Delouya


Colloque International à Marrakech 2° Edition
Palm Plaza Hotel & SPA Marrakech 40000
Zone hôtelière d’Agdal Phone: +212 524 38 87 00
hotelpalmplaza@menara.ma ; [www.hotelpalmplaza.com]


du Mercredi 10 Mars 2010 de 10H00 à 13H30 & de 15H00 à 16H55
Avec la participation exceptionnelle du Dr. Richard Prasquier
président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF)


Avec le tutorat du Prof. Ephraïm Riveline de l’Université de Paris 8
Thème: Continuité et / ou Discontinuité du Judaïsme Marocain ? »
Afin d’aboutir en conclusions à une réponse satisfaisante à la question cardinale :
« La Coexistence pacifique Judéo-Musulmane est -elle possible à partir de l’exemple du Maroc ?
Table Ronde de 16H55 à 17H50

20H00 Dîner de Gala offert par le CRJM
Palm Plaza Hotel & SPA Marrakech 40000 Zone hôtelière d’Agdal Phone: +212 524 38 87 00
en présence de nos amis juifs et musulmans de Marrakech, Orchestre Andalou
Sous le Haut Patronage du CRJM / Centre International de Recherche sur le Judaïsme Marocain






Palm Plaza Hotel & SPA Marrakech
hotelpalmplaza@menara.ma ; [www.hotelpalmplaza.com]
Zone hôtelière d’Agdal – 40000 Marrakech
Phone: +212 524 38 87 00

Marrakech, bâti face aux somptueux jardins de l’Agdal et des cimes enneigés du Haut Atlas, à proximité de la place Jamaâ El Fna, de la médina, de l’aéroport et de la gare, le Palm Plaza hôtel & Spa Marrakech est un espace luxueux de paix et de volupté. Dans son cadre merveilleux, le Palm Plaza hôtel & Spa Marrakech garantie un bien être et une détente absolue.

Palm Plaza Hôtel & SPA Marrakech dispose de 232 chambres, dont 131 Twins, 52 Doubles, 2 chambres pour personnes à mobilité réduite, 20 chambres non-fumeurs, 6 suites juniors, 20 suites séniors et une suite Royale. Les Chambres du Palm Plaza Hôtel & Spa Marrakech sont équipées de: Climatisation, chauffage, connexion internet et wifi gratuit, TV satellite, coffre fort, mini bar, téléphone, sèche cheveux, messagerie et réveil automatique.
Contact Scientifique: Dr. Arrik Delouya GSM: +33 6 77 16 13 55 E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr
Agence & Réservations: Dr. Hassan Majdi Traces Berbères Culture & Aventure-Gueliz, Marrakech
E-mail: info@morocco-jewish-travel.com SkypeName: benboubker63 GSM: +212 661 18 46 48


L’Association "Permanences du Judaïsme Marocain" APJM de Paris présente
son 2° périple identitaire dans le Sud Marocain du 7 au 18 Mars 2010
et ses 2° Journées Internationales du Judaïsme Marocain le 10 Mars 2010

Dimanche 7 Mars 2010 : Marrakech
Accueil à l’aéroport
Après installation à l’hôtel:
• Visite d’orientation de l’ancienne ville impériale
• Le Jardin de Marorelle Fondation Yves Saint-Laurent
• Visite des Jardins de la Menara et des Jardins d’Agdal
• Visite des Remparts Remparts de Marrakech
• Visite de Jamâa Lafna
• Dîner
• Nuitée à Marrakech



Lundi 8 Mars : Visite culturelle guidée
• Vers 7H00: Prière du matin à la plus vieille synagogue « Slat el Azama » au Mellah
• Après le petit déjeuner servi sur place dans le patio de la synagogue (Shfenjs avec Thé à la menthe):
• Visite du cimetière juif et du Mellah
• Visite du Palais de la Bahia
Déjeuner dans un des restaurants de l’ancienne ville
• Visite Galerie Khalid
• Visite du Souk
• Le soir, Dîner spectacle au Borj Bladi Restaurant Cacher Fantasia
• Nuitée à Marrakech



Mardi 9 Mars 2010 : Excursion à Oukaimden
Après le petit déjeuner
• Départ vers Oukaimeden et sa station de ski à une altitude comprise entre 2.600 m et 3.270 m, elle est en fait la plus haute station de ski en Afrique.
• Déjeuner dans un restaurant local, puis départ à la vallée d’Ourika.
• Visite du sanctuaire de Rabbi Shlomoh Bel Hans
• Retour à Marrakech en fin d’après midi
• Dîner chez Robert et Michèle Assaraf dans leur résidence de la Palmeraie.
• Nuitée à à Marrakech





Mercredi 10 Mars 2010 : Jour du Colloque International à Marrakech 2° Edition

Palm Plaza Hotel & SPA Marrakech 40000
Zone hôtelière d’Agdal Phone: +212 524 38 87 00
[www.hotelpalmplaza.com]

de 09H30 à 13H15 & de 15H00 à 17H45

Avec la participation exceptionnelle du Dr. Richard Prasquier
président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF)

Et avec le tutorat du Prof. Ephraïm Riveline de l’Université de Paris 8
Thème: Continuité et / ou Discontinuité du Judaïsme Marocain ? »
Afin d’aboutir en conclusions à une réponse satisfaisante à la question cardinale :
« La Coexistence pacifique Judéo-Musulmane est -elle possible à partir de l’exemple du Maroc ?

Table Ronde de 17H00 à 17H45

20H00 Dîner de Gala offert par le CRJM
Palm Plaza Hotel & SPA Marrakech 40000 Zone hôtelière d’Agdal Phone: +212 524 38 87 00
en présence de nos amis juifs et musulmans de Marrakech, Orchestre Andalou
Sous le Haut Patronage du CRJM / Centre International de Recherche sur le Judaïsme Marocain

• 09H30 Colloque International de Marrakech
• 11H15 à 11H35 Pause café-thé à la menthe
• 11H35 à 13H15 Colloque International de Marrakech
• 13H15 - 15H00 Déjeuner à l’Hôtel
• 15H00 à 17H45 Colloque et Table Ronde / Conclusions

Avec la participation effective des Particuliers, Associations, Organisations &
des Centres de Recherche:
• L’Association "Permanences du Judaïsme Marocain APJM" - Paris
• Zohar, l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion
& le Rayonnement du Judaïsme Marocain
• Le Département d´Etudes Hébraïques de l´Université Paris 8
• Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF)
• La Casa de Sefarad - Casa de la Memoria de Cordoba en Espagne
• CRJM / Centre de Recherches sur les Juifs du Maroc - Paris
• Revue Brit du Judaïsme Marocain
• MarocOhra d’Izza Genini
• L'Association Amazigh Berbère Arraw N'Ghriss (ANG) - Goulmima
• Créations Mosaïques - Échanges Culturels en Méditerranée Paris-Tinghrir
• Les amis de la Communauté Israélite de Marrakech
• Centre Maayan, CJL de Paris - la communauté juive libérale d'Ile-de-France et Nitsa
• Le Magazine Français L’Arche - Paris


Nuitée à Marrakech

Jeudi 11 Mars 2010 : Excursion à Essaouira (Mogador)
Après le petit déjeuner
• Départ vers Essaouira
• Visite des attractivités touristiques et culturelles de la ville restaurée (Cimetière juif, Mausolée Haim Pinto….)
• Déjeuner poisson dans un restaurant au bord de la mer
Retour à Marrakech
• Dîner à Marrakech
• Nuitée à Marrakech



Vendredi 12 Mars 2010 : Journée libre à Marrakech
• Quartier libre
• Déjeuner à l’hôtel
• 17H00: Préparation au Shabbat
• 19H00 Prière à la synagogue du Guéliz et dîner chez les familles juives de Marrakech.
• Dîner dans les familles juives de Marrakech
• Soirée: Quartier libre
• Nuitée à Marrakech



Samedi 13 Mars 2010 : Journée libre à Marrakech
• Prière / Quartier libre
• Déjeuner dans les familles juives de Marrakech / Quartier Libre
• Après-midi : Quartier libre
• Soir Havdala à la Synagogue du Guéliz / Quartier Libre
• Dîner à l’Hôtel et Casino / Soirée libre
• Nuitée à Marrakech



Dimanche 14 Mars 2010: Excursion à Demnate et Rabbi Dawi Draâ
• Petit déjeuner
• Départ matinal vers Demnate
• Visite de la ville, Mellah, Cimetière, pont naturel, traces du dinosaure
• Déjeuner chez l’habitant à Demnate
• Visite du sanctuaire de Rabbi David Draâ à 25 Km de Demnate
• 18H00 Retour à Marrakech
• Une promenade en calèche à Marrakech
• Dîner
• Nuitée à Marrakech






Lundi 15 Mars 2010: Marrakech - Ouarzazate
• Petit déjeuner
• Départ matinal vers Ouarzazate en passant par le plus haut passage routier “Tizi N’Tichka” à 2260 m
• Visite de la Kasbah Ait Ben Haddou
Après le déjeuner à Ouarzazate:
• Visite de la Kasbah Taourirte
• Visite de l’ancienne Medina
• Check-in
• Dîner
• Nuitée à l’hôtel à Ouarzazate



Mardi 16 Mars 2010: Excursion à Goulmima
Après le petit déjeuner matinal,
• 6H30 Départ vers Goulmima en passant par Skoura, Kalaat M’Gouna, Boumalen et Tinghir : Visite des sites naturels et culturels de la région
• 13H00 Déjeuner à Goulmina et rencontre avec les membres de l’association locale ANG : l’Association Arraw N'Ghriss appellation amazigh (Berbère) signifiant les enfants de Ghriss désignant toute une vallée qui longe un oued du même nom du Sud-Est du Maroc.
• 17H45 - 20H00 Retour à Ouarzazate
• Diner à Ouazazate
• Nuitée à Ouarzazate



Mercredi 17 Mars 2010: Ouarzazate – Marrakech
• Départ matinal vers Marrakech
• Dernière Journée à Marrakech libre – Shopping
• Dîner au Restaurant de la Paix de Marrakech Rue Yougoslavie
• Nuitée à Marrakech



Jeudi 18 Mars 2010 Marrakech Départ / Retour vers Paris
• Transfert départ aéroport Menara Marrakech
• Selon les horaires de vol, transfert à l'aéroport.
• Assistance aux formalités d'enregistrement et envol
• Retour sur Paris








Tarifs :
- 1000 €uros par personne avec un hôtel 4* à Ouarzazate

Services Inclus :
- Transfert arrivée/départ aéroport Menara Marrakech
- Tous les transferts en autocar 35 places climatisé avec chauffeur.
- 9 nuits à l’hôtel Palm Plaza à Marrakech : [www.hotelpalmplaza.com]
- 2 nuits à Berbère Palace à Ouarzazate :
- Visite culturelle guidée de Marrakech avec déjeuner dans un restaurant local
- Visite de tous les sites mentionnés dans le programme
- Frais d’entrée aux monuments
- Dîner spectacle au Borj Bladi Restaurant Cacher Fantasia
- Excursion à la station de Ski d’Okaimeden et Ourika avec déjeuner.
- Excursion à Essaouira avec déjeuner poisson au port de la ville
- Excursion à Demnate avec déjeuner chez une famille locale.
- Excursion à Ouarzazate avec déjeuner dans un restaurant local.
- Excursion à Goulmima.
- Dîner au restaurant de la paix à Marrakech.
- Promenade en calèche à Marrakech.
- Guide durant le voyage.
- Toutes les taxes.

Non inclus :
- Boissons.
- Pourboires.
- Tous service non mentionné ci-dessus.

Pour la réservation
Dernier délai pour l’inscription par mail ou par téléphone: le Lundi 25 Janvier 2010
1 Soit Envoi à ce RIB le montant de 50 % des 1000 € pour la réservation Swift Bank: BMCE MAMC 45, Avenue Abdelkrim El Khattabi, Gueliz, Marrakech Maroc.
Beneficiaire: Traces Berbères, Culture et Aventure, Charaf I, 357 Appt 1, B.P. 2329 Gueliz Marrakech, Maroc Account: 450 00 00 11 210 000 1415 28

2 Soit envoi de votre virement au Titulaire de compte: APJM / Périple Maroc
RIB / IBAN Banque Neuflize OBC ABN AMRO N° 3, Avenue Hoche 75008 Paris
Code banque 30788 Code guichet 00100 Numéro de compte 25044140001 Clé RIB 77
IBAN International Bank Account number: FR76 3078 8001 0025 0441 4000 177
BIC Iso Bank Identification Code International : NSMBFRPPXXX

Bises et amitiés

Arrik Delouya
Permanences du Judaïsme Marocain
Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
10, Jardin du Cardinal de Richelieu - Bercy 2
94220 Charenton-le-Pont (France)
GSM: +33 6 77 16 13 55
E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 19 janvier 2010 a 20:29

AG Annuelle de l'Association Zohar à Tel-Aviv le 8 Fév 2010 à 17H00 Hotel Moriah



Chers amis


26 Participants Israéliens de Zohar soeur de l'APJM, l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain

זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו déjà inscrits se réunieront en ma présence en AG / Assemblée Générale annuelle le Lundi 8 Février 2010 à 17H00 à l'Hôtel Moriah (Ex-Sheraton Moriah) 155 Ha'Yarkon Street Tel-Aviv.



A l'ordre du jour: Bilan moral et bilan financier des activités durant l'exercice 2009, Election du Bureau et plan d'action pour 2010



Amitiés


Participants ayant validé leur venue

1 Arrik Delouya 2 Haviv Bar Kokhva 3 Judith Bar Kokhva 4 Henri Kenizou 5 Shoula Kenizou 6 David Or Chen 7 Shosh Wolf 8 Shosh Ben Ezra 9 Micheline Waknine-Brender 10 Thérèse Zrihen-Dvir 11 David Elmoznino 12 Asher Knafo 13 Annie Knafo 14 Samy Weizmann 15 Victor Aflalo 16 Itzik Kenan 17 Elie Pilo 18 David Wazana 19 Rapha Bensoussan 20 Danièle Abitbol 21 Shmuel Seguev 22 Rav Meir Abitbol 23 Ran Kadoch 24 David Kenan (Raanana) 25 Shaul BenSimhon 26 Jo Toledano

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 30 janvier 2010 a 00:17

Enfin, le logiciel du cimetière juif de Marrakech est opérationnel grâce au travail de perfection de l'ami Georges Sebat



1 Le cimetière Israélite de Marrakech
[www.cimetierejuifmarrakech.com]


2 Tu cliques ici
[www.cimetierejuifmarrakech.com]
Tu attends avec patience une bonne minute. Puis tu découvres sur 36 pages le programme du périple Marrakech-Atlas des 7 - 18 Mars 2010 et celui du colloque de Marrakech du 10 Mars 2010. Si problème tu m'appelles

Amitié et shabbat shalom
Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 20 fvrier 2010 a 12:39

Salut et Shalom mes amis

Ci-après le lien sur le cimetière Juif (Israélite) de Marrakech contenant 1800 tombes visibles par ordre alphabétique ainsi que tous nos tsadikkim avec enfin l'histoire du Tsadik Rbi Itzhak Delouya.

Il suffit de remplir la case « Utilisateur » et en dessous le mot de passe en pointillé……


Ce site actuellement achevé dans sa phase préliminaire, il sera entièrement opérationnel avec des textes et analyses d'ici Mars 2010.


Il contient entre autres toutes les tombes et nous en sommes à plus de 2900 photos prises, il y en a 70% de recensées, donc lisibles. Vos photos et commentaires sont les bienvenus pour une insertion.

Les tombes du cimetière juif de Marrakech sont en ligne !
[jssnews.com]
Rédigé par JSS le Feb 14th, 2010 and filed under Afrique, Divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Un travail de titan. C’est ainsi que je définirais ce qui est en train d’être achevé sous le patronage de Monsieur Arik Delouya. Cet homme, accompagné de Georges Sebat, de Jaky Kadoch (et très certainement d’autres volontaires), viennent de mettre en ligne les photos des 1800 tombes juives du cimetière de Marrakech. Ils planifient de faire la même chose avec tous les cimetière marocain!

Ci-après le lien sur le cimetière Juif (Israélite) de Marrakech contenant 1800 tombes visibles par ordre alphabétique ainsi que tous nos tsadikkim avec enfin l’histoire du Tsadik Rbi Itzhak Delouya.

Pour voir les photos, rien de plus simple: cliquez sur le lien ci-dessous et inscrivez-vous gratuitement ! Vous aurez dès lors accès à toutes les photos !

Le site actuellement achevé dans sa phase préliminaire, il sera entièrement opérationnel avec des textes et analyses d’ici Mars 2010. Il contient entre autres toutes les tombes et nous en sommes à plus de 2900 photos prises, il y en a 70% de recensées, donc lisibles. Vos photos et commentaires sont les bienvenus pour une insertion.


[www.cimetierejuifmarrakech.com]

et

[www.cimetierejuifmarrakech.com]

et

[www.cimetierejuifmarrakech.com]

A NOTER:

Les personnes en charge de ce projet sont en recherche d’aide et de sponsors. Si vous souhaitez faire un don, n’hésitez pas à les joindre directement à travers le site.

Vos dons en contribution à ce travail en cours sont attendus. Vous pouvez envoyer votre chèque à l'ordre de APJM / Cimetière juif Marrakech

Arrik Delouya (France). GSM: + 33 6 77 16 13 55

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 27 avril 2010 a 23:46

----- Original Message -----
From: Arrik DELOUYA
To: Arrik Delouya
Sent: Saturday, April 10, 2010 4:27 PM
Subject: Invitatiion des amis de Zohar par Mimy et Victor Aflalo (Arrik Delouya)





שלום לכם ידידיי היקרים!



חברינו- מימי וויקטור אפללו, ילידי מראקש המתגוררים בעיר, ראשון לציון בישראל,

מזמינים את חברי "זוהר,- העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו ,



למפגש חברים



יש להיערך לישיבה ארוכה שתימשך מן הצהריים עד הערב!



הפגישה תתקיים אצל:



גב' אפללו מימי ומר ויקטור טאון

מרכז דרום ראשל"צ , 7

סמוך לבית האבות " עד 120"

במרחק של 5 דקות מתחנת הרכבת בראשל"צ

טל': 03-9670566

נייד: 054-7005777



כיבוד קל באווירה ידידותית וחברית ושיחה נעימה וחופשית.

בתוכנית:



1- חיזוק ועידוד פעילויות ויזמות וכן הידוק הקשרים.

2- היערכות לקראת הקונגרס העולמי האינטלקטואלי של האומנים היהודים, ילידי מרוקו.

3- שיקומו של בית הכנסת העתיק- "סלאת אל עזאמה" שבמלאח של מראקש.



אודה לכם את תאשרו את השתתפותכם במייל, עד לתאריך:

15 באפריל 2010



נשיקות

אריק







יום נהדר גדול



Nos amis Mimy & Victor Afflalo, Originaires de Marrakech et demeurant à Richon en Israël invitent les amis de Zohar / l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain & les amis des Permanences du Judaïsme Marocain de Paris et d’ailleurs à leur BBQ dans le cadre d’une réunion amicale.



Il faut prévoir tout l'après-midi jusqu'au soir



Le Jeudi 22 Avril 2010 dès 13H00

A l’adresse suivante :

Afflalo Mimy & Victor Taun N° 7 Richon Letzion Israel Merkaz Darom Richon

A côté de la Maison de Retraite « 120 ans » et à 5 Mn de la gare

GSM: 0547 005 777 Phone Home 03 967 05 66






1 Déjeuner amicale et discussion libre & amicale



A l’ordre du jour :

2 Consolider et conforter nos acquis et nos actions, le degré de nos relations

3 Préparer le 1° Congrès Mondial des Intellectuels et artistes juifs d’obédience marocaine

4 Enclencher le processus de la restauration de la Slat et Azama du Mellah de Marrakech



Merci de confirmer à Arrik avant le 15 Avril 2010 par mail





Bises / Amitiés

Arrik

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 27 avril 2010 a 23:47

Ba- Aretz
De Said Sayagh (Ecrivain et prof)
Son premier voyage en Israël : les 21-25 Avril 2010

Ce rêve, je l’ai longtemps caressé. Je l’ai redouté aussi et, fini par le considérer comme irréalisable.
Aller en terre sainte, reposer ma tête sur le Kotel, me retrouver avec des hommes et des femmes qui seraient mes frères, mes sœurs, mes cousins, mes cousines. Et si ce n’était qu’une illusion, un délire identitaire longtemps étouffé !
Au moment où j’ai commencé à y croire fermement, un vilain nuage venu des contrées glacées a failli le réduire en cendres. Et puis, je me suis retrouvé à Marignane, la joie et l’angoisse se disputant mon ventre noué.
Dans l’avion, une logorrhée aigue s’est emparée de moi. Les victimes, un couple ; l’homme, une kippa auréolant sa tête brune geai, la femme, belle et docile, les grands yeux écarquillés par la surprise ; tous deux ont prêté une oreille bienveillante à mon récit intarissable sur mes ancêtres juifs, sur le judaïsme marocain, sur Lalla Soulika.
Les mots les plus sophistiqués, les plus précis, les plus nuancés ne sauraient décrire le bouleversement, paisible, qui m’a saisi durant ce séjour en Israël. Entre l’instant où Victor Aflalo, l’homme, le vrai, m’a accueilli à l’aéroport Ben-Gourion et celui où il m’a ramené dans ce même lieu, il s’est écoulé des temps immesurables, des temps compacts qui résument les siècles et amplifient les instants les plus brefs.
Comment mesurer les moments d’échange avec Mimy, la femme à la douceur inflexible ! Comment parler de la durée des discussions sur la terrasse de la maison « Mishpahat Afflalo », des évocations tendres et tumultueuses à Ashdod, face au bleu intense de l’éternelle Méditerranée !
Et ce jeudi du barbecue, quelle longueur aura-t-il dans ma mémoire ? Celle d’une journée ou celle de l’histoire, toute l’histoire du Maroc, condensée, exilée, mais renouvelée dans les accents insolites où se nouent le français, l’arabe, l’hébreu, la joie, la nostalgie, l’espérance dans une scène prophétique, biblique.
Et ce vendredi à Jérusalem, entre Yad VaShem et le Kotel !
J’avais imaginé des centaines de fois la scène où je réunirais toutes mes plaintes, protestations, reproches, invectives accumulés depuis de années. Tout d’un coup, apaisé, j’ai glissé mon petit mot, sans effusions, dans une proximité avec l’Insondable, presque familière, qui libère la raideur de la nuque et nettoie un abcès endurci.
Les noms et les prénoms résonnent encore une ritournelle entêtée : Dany, Shosh, Ygal, Dikla, Kfir, Danielle, Jean-Pierre, Judith, Ran, Shaï, Aviv, Joseph, Raphy, Arrik, Thérèse, Betzalel, Salomon, Nimrod, Shira, David, Itsik, Manolo, Gilbert, Coco, Haviv,…Bentolila, Bitton, Knafo, Chetrit, Ruimy, Knizou, Afflalo, Delouya, Zrihen, Ouazana, Bar Kokhba, Dahan, Bensoussan, Abitbol, Lasry…
Comment décrire un premier Shabbat de rire, de communion et de festin en présence de jeunes qui assument avec sérieux l’héritage et le lendemain.
Comment dire que je me suis senti chez moi !
J’en voudrais presque à Arrik d’avoir déclenché tant de questions, mais je lui en aurais voulu plus de ne pas l’avoir fait.

Said Sayagh
423 Avenue Folco de Baroncelli
34160 Boisseron
Tél: + 33 4 67 86 41 48
GSM: + 33 6 63 24 38 20
E-mail: said.sayagh@orange.fr










From: phoenix1@012.net.il
To: Said Sayagh
Cc: ARRIK DELOUYA
Sent: Monday, April 26, 2010 3:56 PM
Subject: Bonjour

Bonjour Said,

Ton texte est tres touchant, mais il nous plonge dans ta realite, notre realite.

Tes racines juives ne t'ont jamais quitte, elles sommeillaient en toi, et il a fallu une petite goutte de judaisme pour les remettre a nu.Tu connais enfin ce que c'est qu'etre juif! c'est ouvrir grand les bras pour embrasser tout l'univers, c'est etre plus pointilleux qu'une aiguille quand il faut discuter de n'importe quel sujet, c'est etre humain dans ses faiblesses et sa grandeur, c'est etre a l'image de son createur : conciliant, compatissant, souriant a nos betises et a nos erreurs...

Said, ta place a toujours ete avec nous, meme si tu n'en etais pas conscient.

Tes compatriotes juifs de Marrakech n'ont vu en toi, que l'homme, sensible, aimant, souriant, et indulgent.

Que demandrait-on de plus?

J'ai ete tres heureuse de te rencontrer, et ton doux regard m'a suivi meme apres mon depart, meme en nous separant, toi au dela de l'ocean et moi dans cette etrange contree appelee Israel, la terre de notre pere commun, Abraham.

Bien a toi,
Thérèse Zrihen-Dvir

[therese-zrihen-dvir.over-blog.com]
[www.therese-dvir.com]






From: Arrik DELOUYA
To: Said Sayagh ; phoenix1@012.net.il
Sent: Monday, April 26, 2010 4:06 PM
Subject: Bonjour


Thèrèse mon chou,

Ta lettre à Said est belle, j'ai envie de la caresser. Tes mots sonnent comme de la musique gharnati qui nous a bercés pendant des heures dans la voiture de Victor ce shabbat. Tu as bien capté notre Said, il est à nous tous et nous allons le protéger davantage encore pour mieux l'intégrer dans notre grande famille.
Bises
Arrik




Said akhay

Ta lettre était attendue, je savais que tu l'écrirais d'une traite de cette façon - ci avec poésie. Elle arrive après quelques moments de silence durant ton séjour en Israël. Je t'ai suivi et peu entendu. Je t'ai observé comme un sociologue en cachant mes émotions éprouvées pour toi. Il fallait te laisser le temps de digérer.
Voilà ce qui est fait. Continuons à faire dérouler les images au ralenti du film de ce voyage "identitaire" avec notre "israélité" pour mieux savourer tous les moments et toutes les discussions engagées de façon spontanée.

Je t'ai mis en contact avec Thérèse voilà plus d'un an de cela et je suis à nouveau face à vous deux et à vos écrits que j'aime tant. Mais je vous aime surtout fort et beaucoup.
Bises
Arrik





From: darlett darlett To: Arrik DELOUYA Sent: Monday, April 26, 2010 11:12 PM
Subject: Re: Ba- Aretz de Said Sayagh (Ecrivain et prof) 1° voyage en Israël : les 21-25 Avril 2010
Vraiment tres touchant ce texte et cette rencontre entre Said Sayagh et cette multitude d'israeliens dont peut-etre certains portaient le meme nom de famille que le sien ?!
Bravo et felicitations a vous tous.
Ariella Rouah Jerusalem

From: "Said Sayagh" To:
Sent: Monday, April 26, 2010 8:35 PM Subject: RE: Ba-aretz de Said Sayagh..doc
Tu vois, je ne raconte pas n'importe quoi. Les gens qui ont souffert de cette situation et qui ne voyaient pas d'horizon commencent à sortir ce qui leur pesait sur le cœur.
Said

From: "Perla Cohen" To: "Arrik DELOUYA"
Sent: Monday, April 26, 2010 4:31 PM Subject: Re: Ba-aretz de Said Sayagh..doc
décidément, j'en rencontre de plus en plus, des El Cohen et des Chocron et des sebbagh et des Sayyagh, ils rappellent que leur grand mere voire leur mere étaient bent un tel, ce qui est intéressant c'est que aujourd'hui leur parole se libere, j ai des copains comme ca au maroc, ils cherchent et ils le disent, en fait il y a plein de " marranes" au Maroc aussi et je ne parle pas des marranes "andalous", avec quel passeporta t il pu y aller, on pourrait en amener d'autres,
bises, Perla

De : שוש ר [mailto:shoshana_ruimy@walla.com] Envoyé : dimanche 25 avril 2010 19:05
À : said.sayagh@orange.fr Objet : notre reunion chez aflalo
bonsoir ,Mr Said
comment s'est passe le vol? j'espere que tout va bien
je ne sais si vous vous rappelez de moi. je m'appelle Shosh Ruimy- ecrivain.
j'ai ete tres impressionnee par votre histoire et je souhaite de tout coeur de vous revoir parmi
j'ai lu votre livre en une soiree. il est impressionnant. je vous souhaite une reussite et une longue vie pour la deguster
sinceres amities Shosh Ruimy

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 14 juin 2010 a 10:33

Périple APJM et Zohar d’Octobre 2010 en Andalousie

Nous attendons de nos partenaires relais de la Casa de Sefarad en Andalousie (Rosana de Aza et Sebastian de la Obra) que le programme suivant soit corrigé, amélioré et peaufiné pour l'adresser à notre agence de voyages parisienne et commencer à enregistrer les candidatures au périple.

Lors de ma dernière visite à Cordoue, nous avons échangé avec les responsables de la Casa de Sefarad de Cordoue quelques réflexions sur l’éventuel prochain »séminaire » à Cordoue avec uniquement les membres de nos deux associations de France (APJM) et d’Israël (Zohar) et d'autres membres au Canada, en Suisse, en Hollande, aux USA et en GB. Nos amis qui ne sont pas encore membres peuvent adhérer en nous renvoyant un bon d'adhésion à vous envoyer sur votre demande.

Nous avons également évoqué un saut de 36 heures à Grenade dont 1 nuit pour visiter l’Alhambra ainsi que sur les traces des pas de Frederico Garcia Lorca.

Nous pouvons demander à Jacky Kadoch et à Jaime de parrainer et diriger le shabbat.

Enfin, Rosana de Aza rajoutera une activité culturelle en sus comme un flamenco à son image tel qu'elle sait si bien programmer !

En prévision, voici un premier exemple de parcours tel que nous l’avons envisagé avec le Prof. Ephraïm Riveline.


Programme Prévisionnel du périple en Andalousie 5 - 10 Octobre 2010

Mardi 5 Octobre 2010
7H00 - 9H00 : Paris-Séville
10H00 - 14H00 Visite guidée en minibus de Séville avec l’aide d’une personne locale
14H00 Déjeuner au Quartier de la Juderia de Séville
16H-16H30 Séville – Cordoue en TGV
17H30 - 20H00
Visite à Cordoue de la Juderia et de la Casa de Sefarad
22H00 Dîner à Cordoue
Nuitée à Cordoue


Mercredi 6 Octobre 2010
8H00 - 14H00 Visite à Grenade de l’Alhambra
L'Alhambra de Grenade est un des monuments majeurs de l'architecture islamique et l'acropole médiévale la plus majestueuse du monde méditerranéen. C'est avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin de la présence musulmane en Espagne du VIIIe au XVe siècle (voir péninsule Ibérique ou Al-Andalus). Leurs caractères sont d'ailleurs opposés : à la sobriété grandiose du monument religieux représentatif de la première architecture islamique (voir Art des Omeyyades d'Espagne), s'oppose l'exubérance de la dernière manière hispano-mauresque : celle-ci s'exprime en effet dans les palais des derniers souverains nasrides, alors en pleine décadence, et qui disparaîtront bientôt lors des derniers assauts de la Reconquista. Le nom féminin Alhambra provient de l'arabe Al Hamra (الحمراءwinking smiley, « la rouge » en raison de la couleur que
prennent les murs du monument au coucher du soleil.

14H00 Déjeuner à Grenade
15H30 – 19H00 sur les traces de Frédérico Garcia Lorca
20H00 Dîner et visite by night à Grenade - Nuitée à Grenade.


Jeudi 7 Octobre 2010
9H00 Dernière visite de Grenade et Retour sur Cordoue
14H00 Déjeuner à Cordoue
17H30 Visite de la Grande Mezquita de Cordoue désormais Santa Iglesia Catedral de Córdoba, monuments majeur de l'architecture islamique et témoin de la présence musulmane en Espagne du VIIIe au XVe siècle. Elle est connue dans le monde entier pour être le monument le plus accompli de l'art des Omeyyades de Cordoue. Elle est convertie en église au XIIIe siècle après la Reconquista, puis en cathédrale. C'est aujourd'hui l'église principale du diocèse de Cordoue en Espagne. La Cathédrale de Cordoue a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984.


Vendredi 8 Octobre 2010
9H00 - 14H00 “Séminaire sur la mémoire juive de Cordoue” & Petites interventions de quelques participants d’Espagne, de France, du Maroc, de Suisse, de GB, des USA, du Canada et d’Israël
14H00 Déjeuner à Cordoue
Préparatifs du Shabbat
20H30 Kabalat Shabbat : Prière et dîner à la Casa de Sefarad. Le diner cacher est organisé par un traiteur juif originaired e Rabat vivant à Madrid.


Samedi 9 Octobre 2010
Après-midi :
Rencontres informelles avec la direction de la Casa de Sefarad, visites privées et quartier libre.
Soir :
Hafdala et dîner d’adieu


Dimanche 10 Octobre 2010
Retour / Départ Cordoue-Séville ou Cordoue-Madrid en TGV pour tous et ensuite direction les aéroports

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 14 juin 2010 a 10:46

Les tombes du cimetière juif de Marrakech sont en ligne ! On peut s’y rendre sans aucun Password
Cliquer ici sans le mot de passé : [www.cimetierejuifmarrakech.com]

Un travail de titan. C’est ainsi que je définirais ce qui est en train d’être achevé sous le patronage de Monsieur Arrik Delouya. Cet homme, accompagné de Georges Sebat, de Jaky Kadoch (et très certainement d’autres volontaires) vient de mettre en ligne les photos des 1800 tombes juives du cimetière de Marrakech. Ils planifient de faire la même chose avec tous les cimetières marocains!

Ci-après le lien sur le cimetière Juif (Israélite) de Marrakech contenant 1800 tombes visibles par ordre alphabétique ainsi que tous nos tsadikkim avec enfin l’histoire du Tsadik Rbi Itzhak Delouya.
Pour voir les photos, rien de plus simple: cliquez sur le lien ci-dessous et inscrivez-vous gratuitement ! Vous aurez dès lors accès à toutes les photos !

Le site actuellement achevé dans sa phase préliminaire, il sera entièrement opérationnel avec des textes et analyses d’ici Mars 2010. Il contient entre autres toutes les tombes et nous en sommes à plus de 2900 photos prises, il y en a 70% de recensées, donc lisibles. Vos photos et commentaires sont les bienvenus pour une insertion.

Cliquer ici sans le mot de passé :
[www.cimetierejuifmarrakech.com]
P.S. : Georges Sebat est le maître d’ouvrage.

A NOTER:
Les personnes en charge de ce projet sont en recherche d’aide et de sponsors. Si vous souhaitez faire un don, n’hésitez pas à les joindre directement à travers le site.

Pour vous rendre concret, vous pouvez Libeller le chèque au nom de l’association:

APJM et le glisser dans une enveloppe timbrée au nom d’Arrik Delouya
10 Jardin Cardinal Richelieu 94220 Charenton-le-Pont. (GSM : + 33 6 77 16 13 55)

Membre d’honneur à partir de 500 €uros ……Oui……
Membre Bienfaiteur à partir de 250 €uros ……Oui……
Membre / Sympathisant à partir de 30 €uros …….Oui……
Don à l’APJM pour le cimetière juif de Marrakech Minimum 50 €……Oui……
Don à l’APJM pour la restauration de la Slat el Azama de Marrakech Mini 50 €…..Oui…




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 25 juin 2010 a 15:32

Prochaine Réunion Zohar

Thursday 1St July 2010 : 18:00 – 20:00

Carlton Hotel Tel Aviv 10, Eliezer Peri St Close to Hilton Hotel




To confirm participation by phone or by mail



Ordre du Jour de notre Réunion :



1 Signer les documents officiels de l’Amouta Zohar préparés par notre avocat Yaacov Bitton





2 APJM & Zohar Trip in Andalousia 5 - 10 October 2010

We have a Parisian Agency in charge of this trip (Plane & Hotel)



Paris-Séville

Visite guidée en minibus de Séville avec l’aide d’une personne locale

Déjeuner au Quartier de la Juderia de Séville

Séville – Cordoue en TGV

Visite à Cordoue de la Juderia et de la Casa de Sefarad

Dîner à Cordoue

Nuitée à Cordoue



Visite à Grenade de l’Alhambra

Déjeuner à Grenade

Sur les traces de Frédérico Garcia Lorca

Dîner et visite by night à Grenade - Nuitée à Grenade.



Dernière visite de Grenade et Retour sur Cordoue

Déjeuner à Cordoue

Visite de la Grande Mezquita de Cordoue



“Séminaire sur la mémoire juive de Cordoue” & Petites interventions de quelques participants d’Espagne, de France, du Maroc, de Suisse, de GB, des USA, du Canada et d’Israël

Déjeuner à Cordoue

Préparatifs du Shabbat

Kabalat Shabbat : Prière et dîner à la Casa de Sefarad.

Le diner cacher est organisé par un traiteur juif originaire de Rabat vivant à Madrid.



Rencontres informelles avec la direction de la Casa de Sefarad, visites privées et quartier libre.

Hafdala et dîner d’adieu



Retour / Départ Cordoue-Séville ou Cordoue-Madrid en TGV pour tous vers les aéroports





3 Divers (Projet dans l'Atlas, Projet de Rédaction d'actes de colloques, autres Projets...)





Bises et à bientôt
Amitiés


Arrik Delouya

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 29 aot 2010 a 15:49

EMISSION DU 29 AOUT 2010 à 9H30 sur 94.8 Megaherz
INVITES : M.M ARRIK DELOUYA ET KAMAL HASHKAR
SUJET : JUIFS ET BERBERES DU MAROC, UNE MEMOIRE A RETROUVER

Lien emission Rencontre Jean Corcos 29.08.10 avec Arrik Delouya et Kamal Hachkar sur Radio Judaïques FM
-----

From: Technique JFM
To: arrik.delouya@wanadoo.fr
Sent: Sunday, August 29, 2010 10:36 AM
Subject: Lien emission Rencontre Jean Corcos 29.08.10



Bonjour,

Voici le lien où vous pourrez lire ou télécharger directement l'émission du 29.08.10 de Jean Corcos :

[technique.jfm.free.fr]


Plus précisément, la partie 1 :
[technique.jfm.free.fr]

la partie 2 :
[technique.jfm.free.fr]


Cordialement

Jair BERNARD
Technique de JudaiquesFM





Emission du Dimanche 29 Août 2010 à 9H30 sur 94.8 Megaherz
INVITES : M.M ARRIK DELOUYA ET KAMAL HASHKAR
SUJET : JUIFS ET BERBERES DU MAROC, UNE MEMOIRE A RETROUVER

Radio Judaïques FM
58 rue Lhomond 75005 Paris. Parallèle à la rue Mouffetard, Métro Censier Daubenton, ligne 7 Tél: 01 43 37 27 00 – 01 47 23 09 03


From: JEAN CORCOS
To: k.hachkar@voila.fr ; arrik.delouya@wanadoo.fr
Sent: Sunday, August 15, 2010 12:29 PM
Subject: Emission du 29 août

Chers amis,
Je vous rappelle notre rendez-vous du 29 août prochain : comme déjà indiqué, ce sera un direct de 9h30 à 10h (10h30 à 11h pour Kamal qui sera en Israël).
Je vous envoie comme convenu le "conducteur" de l'émission en P.J WORD : merci d'en prendre connaissance et de préparer au mieux vos réponses, je rappelle que nous n'avons que 25 minutes hors publicité (coupure au milieu).
Je lis toujours l'intro telle que, on peut être plus souple pour la suite bien sûr ... mais j'essaie aussi de "gérer" au mieux le fil de la discussion, d'autant plus qu'un des invités sera au bout du téléphone.
Je vous appelle tous les deux prochainement pour faire le point,
Amitiés,
Jean CORCOS
Judaïques FM





Bonjour amis auditeurs,
Jean Corcos au micro pour ce direct depuis le studio de Judaïques FM.
Ravi de vous retrouver, après je l'espère des vacances bien reposantes pour la majorité d'entre vous, loin du stress des actualités. Pour cette émission de reprise, j'ai choisi un numéro qui apporte vraiment une bouffée d'optimisme, et qui nous fera voyager un petit peu puisqu'un de nos invités est à Jérusalem au bout du téléphone, bonjour Kamal Hachkar. Alors Kamal vous êtes un jeune franco-marocain de 33 ans, chercheur et professeur d'histoire. Nous-nous sommes connus à l'occasion d'une journée organisée par l'association "Shalom-Paix-Salam", et on peut vraiment dire que l'amitié entre Juifs et Musulmans vous tient à cœur puisque vous êtes cet été en Israël pour vous perfectionner en hébreu, et ce n'est d'ailleurs pas votre premier voyage là-bas. Nous parlerons de votre projet de film sur le Mellah disparu de Tinghir, ce village berbère du Sud Marocain qui est aussi le berceau de votre famille.
A mes côtés, Arrik Delouya, bonjour Arrik. Arrik, nous-nous sommes connus à la "Commission pour les relations avec les Musulmans" du CRIF, commission que j'ai l'honneur de présider depuis maintenant un an. Tu es le président d'une association culturelle, "Permanences du Judaïsme marocain", que tu nous présenteras tout à l'heure. Disons simplement en introduction que tu es un chercheur franco-israélien, travaillant infatigablement à préserver le patrimoine 2 fois millénaire de cette communauté aujourd'hui dispersée, et qui était jadis forte de centaines de milliers de personnes ; alors des chercheurs et historiens de plusieurs pays contribuent à vos travaux, mais tu as surtout obtenu la coopération d'intellectuels marocains, berbères comme notre ami Kamal : ce sera donc notre sujet d'aujourd'hui, "Juifs et Berbères du Maroc, une mémoire brisée, en éveil et retrouvée".
1. Première série de questions à l'attention de Kamal Hachkar, avant d'aborder la thématique de votre film et le fond de l'interview : ce n'est pas commun pour un Musulman, même français, de choisir Israël comme destination. Pourquoi ces voyages successifs ? Dans quel cadre se fait cet apprentissage de l'hébreu ? Et est-ce que vous vous sentez à l'aise, en parcourant le pays comme vous le faites ?
2. Arrik Delouya, peux-tu présenter en quelques minutes l'Association "Permanences du Judaïsme Marocain" : combien avez-vous de membres, en France, en Europe, au Maroc, au Canada, en Espagne, aux USA et en Israël ? Quelles sont vos méthodes de travail, la "préservation du patrimoine" est un objet bien vaste, j'imagine que vous cherchez à conserver à la fois des vestiges matériels - synagogues, cimetières - mais aussi une mémoire, avec des témoignages écrits et oraux : en quoi la coopération des Marocains est-elle indispensable ? Est-ce que les Autorités vous soutiennent ?
Arrik Réponse à Question 2: Notre association l’APJM et sa p’tite sœur en Israël « Zohar » ont pour but de "faire connaître la richesse du Judaïsme Marocain sous ses divers aspects au passé et au présent par tous les moyens possibles et contribuer ainsi à sa permanence. On pourra éditer, faire traduire des ouvrages et organiser aussi tous types de rencontres culturelles tels que congrès, colloques, séminaires ou think tanks mais surtout mettre en avant le travail de mémoire qui est le nôtre avec nos côtés nos amis musulmans arabes et berbères du Maroc»
Notre vocation est surtout de faire connaître le judaïsme marocain sous ses multiples aspects, longtemps méprisé, ignoré ou occulté.
Au total nous comptons plus de 3000 sympathisants issus d’une dizaine de pays dont notamment plus de 500 Membres en France qui viennent en turn – over à nos réunions, 400 autres en Israël et plus de 200 au Maroc juifs et musulmans sans lesquels rien n’est possible.
Les projets :
1 Projet de Sauvetage du Patrimoine Juif dans les environs de Marrakech. Reconstruction et rénovation / restauration de l'infrastructure parmi 134 cimetières juifs marocains ruraux arpentés par Charles de Foucauld en 1884
2 On vient de mettre en ligne les photos des 1800 tombes juives du cimetière de Marrakech. Ils planifient de faire la même chose avec tous les cimetières marocains ! Ce site actuellement achevé est entièrement opérationnel avec des textes et analyses sur la Slat Azama, le Rav vénéré le Grand Saint Itzhak Delouya venant de la ville de Loja d’Andalousie. 70% des tombes recensées sont donc lisibles.
2 Mise sur pied et enclenchement du Projet : Combien de temps reste-t-il avant que « Marrakech-la-Juive » ne disparaisse à jamais ? Il est donc plus qu'impératif aujourd'hui de réaliser non pas un livre, un film ou des photos, mais le livre-le film-les photos qui recèleront l’ultime témoignage d’une des plus vieilles communautés juives en exil localement présente depuis 22 siècles. Ce projet, « Marrakech la Juive » est vraisemblablement une dernière bouée jetée dans les filets de l’Histoire des juifs de Marrakech.
3 Coaching et soutien total de doctorants jusqu’à leur soutenance



4 Organisation de 4 colloques et un 5° en cours pour Octobre prochain : à Marrakech et 2 autres à Cordoue en Andalousie :
- ”Résistance et Persistance du Judaïsme Marocain: Mémoire brisée, mémoire en éveil et mémoire retrouvée”
- Continuité et / ou Discontinuité du Judaïsme Marocain ? Existe-t-il une Coexistence Pacifique Judéo - Musulmane à partir de l’exemple du Maroc ?
- "Sépharade : Géographies et Regards de la Mémoire"
- "Sépharade : Mémoires, Identités et Diasporas"
- Prochain colloque sur « la mémoire juive de Cordoue”
3. Alors Kamal, dans le synopsis de votre film que vous m'avez envoyé, vous racontez une étrange rencontre en 2005 en Israël, dans un petit village de Galilée du nom de Pki'in, où coexistent des Juifs, des Druzes et des Arabes. Là-bas vous vous sentez "comme au bled" écrivez-vous, et puis vous y faites la connaissance de Yossi Ben Chetrit, sabra mais dont la mère est née à Tinghir, le village d'où vous êtes originaire ; vous la rencontrez et de fil en aiguille, vous faites la connaissance d'autres Juifs qui sont partis dans les années 50 et 60 puisque toute la communauté a disparu en 1964 : pourriez-vous évoquer pour nos auditeurs ces échanges avec eux ; qu'est-ce qui vous a frappé en leur parlant ?
4. Arrik, notre ami Kamal parle d'une manière très émouvante dans son synopsis des maisons en terre de Tinghir où vivaient autrefois des Juifs, de l'ancienne école de l'Alliance et de la Synagogue aujourd'hui disparues, et il évoque ces chants hébraïques que l'on n'entend plus. Il dit : "Depuis le départ de cette communauté juive, les gens qui sont restés ne les ont pas oubliés" - il a interviewé par exemple sa grand-mère, Zimba, qui se souvient très bien d'une voisine juive, pleurant au moment des adieux et lui disant "Dieu vous protège". N'est-ce pas trop beau, ou est-ce que d'autres personnes âgées comme sa grand-mère, ont gardé ce genre de souvenirs ? Et quid des jeunes Marocains, qui dans leur écrasante majorité n'ont jamais rencontré de Juifs de leur vie ?
Arrik Réponse à Question 4: dans les villes et dans les campagnes, particulièrement dans le Haut-Atlas et les oasis du Sud marocain, les personnes âgées vous parlent des juifs avec beaucoup de nostalgie. Ils vous parlent de leurs amis, voisins et partenaires de commerce juifs avec qui ils entretenaient des relations amicales, voire fraternelles et dont ils n'hésitent pas à vous dire qu'ils regrettent leur départ. Tous vous diront que depuis leur départ, l'activité économique et commerciale du village a chuté et que bien des métiers artisanaux, notamment la joaillerie a disparu. "Un souk sans juifs est un souk sans témoins" dit l'adage marocain pour expliquer le sérieux et l'animation économique que des acteurs juifs apportaient dans les échanges commerciaux.
Quant aux jeunes aujourd'hui, la propagande autour du conflit du Proche-Orient a intoxiqué et influencé leurs esprits,à tel point qu'ils ne gardent du juif que l'aspect négatif de « l'occupant sioniste » de la Palestine. Néanmoins nous pensons qu'il ne faut pas désespérer car de jeunes voix de plus en plus nombreuses s'élèvent,surtout parmi les étudiants et les intellectuels berbères (Amazighs) pour revendiquer la culture judéo-berbère qu'ils estiment et à juste titre faire partie de leur identité et patrimoine culturels. Des associations naissent partout dans les villes, les villages et dans les douars pour défendre cette mémoire millénaire. L'ouverture démocratique du Royaume a ouvert la voie de la recherche de la mémoire et stimule le désir de relecture de l'Histoire et de retrouvailles. Cette semaine des activistes panarabistes ont organisé à Essaouira (Mogador) une manifestation anti-sioniste et des associations amazighs ont organisé une manifestation contre l'anti-sémitisme.
PAUSE PUBLICITAIRE
5. Kamal Hachkar, vous écrivez au début de votre synopsis : "un pays démocratique se mesure aussi à la manière dont il inclut les minorités au récit national, ainsi qu'à la façon dont il reconnait les richesses dont ces mêmes minorités sont porteuses". Clairement, et en pensant à une émission récente consacrée au tabou juif en Algérie, on peut dire que votre pays est plus démocratique que vos voisins. Mais, au delà des Juifs, qui ne sont plus aujourd'hui au Maroc qu'une toute petite minorité de quelques milliers de personnes, il y a l'identité berbère : numériquement, les habitants de souche berbère ou parlant une des langues berbères sont majoritaires, mais leur expression culturelle ne l'est pas dans le Royaume qui se revendique d'abord comme arabe. Or on sent une affection particulière des Berbères pour ce passé partagé avec les Juifs, il y a les universitaires qui travaillent avec l'association d'Arrik Delouya mais il y a aussi, par exemple, les 18 enseignants amazighs sont allés l'année dernière visiter le Yad Vashem à Jérusalem : comment l'expliquez-vous ?
6. Alors Arrik Delouya même question, mais cette fois en essayant d'apporter un éclairage historique : au fond d'où venaient ces "Juifs berbères" ? Vous nous aviez dit un jour que 95 % de la population vivant dans les palmeraies au Sud de Marrakech étaient juive jusqu'aux années 40, cela semble énorme: que penser de la théorie selon laquelle beaucoup de tribus de l'Atlas ont été convertis au Judaïsme à l'origine ? Ou alors est-ce que, en sens inverse, beaucoup de Juifs se sont convertis à l'islam, on entend aussi certains Berbères marocains dire qu'ils sont des descendants de Juifs et qu'ils n'ont rien de commun avec les Arabes ?
Arrik Réponse à Question 6: D'après les historiens,le contact entre les deux peuples remonte à plus de 2960 années(calendrier berbère: 950 Av-JC) quand le Roi juif Salomon (970/937 av jc),qui régnait en terre sainte demanda la main de la fille du roi Berbère Sheshonq, fondateur de la 22ème dynastie des Pharaons en Egypte.Cette alliance avait permis au Roi Saloman d'arrêter les appétits du Pharaon sur Jérusalem. Et c'est ainsi que la fille du Roi Phraon Amazigh devint la première épouse du Grand Roi et prophète du peuple hébreu. La fille de Sheshonq, épouse de Salomon donna naissance aux premiers Hébreu-amazigh de l'Histoire. Les mêmes chroniques nous rapportent que les premiers missionnaires, commerçants, aventuriers juifs furent arrivés jusqu'à la côte atlantique sud marocaine du temps du même Roi Salomon.
Quant à la question de savoir si les juifs amazighs sont des juifs berbérisés ou des berbères judaïsés, l'Histoire nous enseigne encore une fois que le seul royaume juif, en dehors de la terre sainte se trouvait en Afrique du Nord sous le règne de la Reine Berbère Deia que les Arabes conquérants appelaient la Kahéna (la sorcière).
C'est notamment la thèse de N. SLOUSCHZ (1909). P. MONCEAUX (1902) affirme également : " A l'arrivée des Arabes, nombre de tribus berbères étaient plus ou moins judaïsées, surtout en Tripolitaine, dans l'Aurès et dans les ksours du Sahara". D’ailleurs le grand rabbin Eisenbeth (1936) reprend très largement l'hypothèse des berbères judaïsés; il est suivi par de nombreux auteurs plus récents : CHOURAQUI, CHEMOUILLI
Shlomo Elbaz : "La société berbère semble avoir été l'une des rares à n'avoir pas connu l'antisémitisme": ['...La société berbère semble avoir été l'une des rares à n'avoir pas connu l'antisémitisme. Le droit berbère, Izerf, dit « coutumier », contrairement au droit musulman (et au droit juif, soit dit en passant), est tout à fait indépendant de la sphère religieuse. Il serait, par essence, « laïque » et égalitaire, et n'impose aucun statut particulier au juif, alors que la législation musulmane fixe le statut du juif (et du chrétien) en tant que dhimmi, « protégé », soumis à certaines obligations et interdictions. .....
Dans les oasis et dans les ksours du sud du Maroc, la présence juive a été prédominante jusqu'à la domination assez tardive de l'Islam. Des historiens rapportent que les populations blanches de ces ksours (Kasbahs) étaient de confession juive. L'âge des cimetières juifs qu'on y recense encore aujourd'hui atteste de cette présence ancienne. Un autre indicateur de taille de cette présence est la multitude de Saints communs vénérés aussi bien par les musulmans que par les juifs encore aujourd'hui. Cette caractéristique capitale se trouve partout au Maroc, aussi bien dans les villes que dans les campagnes, au nord comme au sud
7. Kamal, la question classique que l'on se pose c'est "pourquoi presque tous les Juifs sont partis, et pourquoi en majorité en Israël " : vous donnez, au moins en ce qui concerne les Juifs berbères, une explication simple, "ils étaient très religieux, ils attendaient le Messie. Le retour sur la terre de Sion fut l'élément déclencheur". Alors, cela fera aussi la richesse de votre film, vous avez interviewé deux personnalités qui se considèrent d'abord comme marocains et ensuite comme juifs, ils sont d'ailleurs tous les deux d'anciens militants communistes, Simon Lévy et Edmond Amran El Maleh et eux sont restés dans le pays. Est-ce que, entre ces personnalités qui sont tout à fait minoritaires et la masse, à la fois pauvre et religieuse qui est partie, il n'y avait pas d'autres trajectoires personnelles, et d'autres motivations au départ, des raisons économiques, ou la peur de rester dans un pays arabe ?
8. Arrik Delouya, en conclusion est-ce qu'on peut donner quelques éléments pour quantifier l'intérêt des nouvelles générations de Marocains pour ce passé juif : combien d'étudiants ont appris l'hébreu, comme notre ami Kamal ? Combien ont fait des thèses portant sur le patrimoine judéo-marocain ? Et est-ce que, au final, ce n'est pas en préservant le passé que l'on pourra aider à mieux partager l'avenir entre Juifs et Musulmans ?
Arrik Réponse à Question 8: C’est tout à fait dans cette direction que nous avançons. Selon les chiffres avancés par mon ami le Professeur Riveline revu à peine ce Vendredi, plus de 400 étudiants marocains musulmans sont passés par l’Université Paris 8 pour l’étude de l’hébreu et du judaïsme Marocain. Au moins 200 étudiants auraient soutenu le diplôme de Maîtrise et une bonne 100 d’étudiants sont docteurs. La plupart de ces diplômés enseignent dans une dizaine d’Université au Maroc l’hébreu, le judaïsme marocain, la littérature Hébraïque et notamment la littérature israélienne.
Ces mêmes anciens étudiants viennent nous revoir au Maroc lors de nos colloques et y participent très souvent.
Le travail de mémoire et la « passage des pouvoirs et des relais » à nos amis musulmans locaux au Maroc pour la sauvegarde de notre patrimoine laissé là-bas. De plus, le Roi du Royaume du Maroc Mohammed VI vient de mettre sa main à la poche pour offrir une somme colossale à l’entretien des lieux saints juifs du Maroc depuis Tanger jusqu’à Tinghir et après jusqu’à Merzouga. Je dois rappeler ici et à cet effet le récent discours plein de courage et de bon sens sur la Shoah et les juifs lors de la conférence de lancement du projet Aladin en Mars 2009 pour un dialogue interculturel fondé sur la vérité historique, la connaissance et le respect mutuel, qui s'est ouverte en Mars 2009 au siège de l'UNSECO à Paris : « Ma lecture de l’holocauste et celle de Mon Peuple ne sont pas celle de l’amnésie. Notre lecture est celle d’une blessure mémorielle que nous savons inscrite dans l’un des chapitres les plus douloureux, dans le Panthéon du Patrimoine universel….. »
• Hassan Majdi, 34 ans, récent docteur en anthropologie avec la mention très honorable et les félicitations du jury de Paris en Décembre dernier est auteur de la sainteté juive au Maroc en travaillant à nos côtés sur notre patrimoine et le tourisme judaïque marocain.
• Tilila Baida, 25 ans, étudiante marocaine titulaire d’un Master en Médiation culturelle de l’art et de la science, obtenu en octobre 2009 avec mention Bien, à l’Université Mohamed V – Souissi.
Passionnée de diversité culturelle et particulièrement de culture juive marocaine, l’axe de recherche que vous dirigez à Paris 8 m’intéresse particulièrement. Je souhaiterais vivement faire partie des étudiants que vous encadrez. Elle travaille sur les sujets suivants :
- Présence juive dans les festivals artistiques au Maroc
- Les relations intercommunautaires dans le film marocain d’expression amazighe
- Patrimoine immatériel judéo-marocain, recensement et perspectives d’avenir

Mes sentiments concernant mon court séjour avec vous tous à Marrakech sont très partagés. J'ai été très heureuse de rencontrer les différents participants de faire connaissance avec certains, de partager des opinions, de raconter des anecdotes, rire, chanter, danser et surtout d'apprendre. Je suis donc repartie à Rabat le coeur gros. D'une part car, "maskhitch", j'aurais voulu continuer le voyage pour continuer à essayer de combler ce manque dont je souffre depuis toujours (étant née en 1986, je n'ai pas eu le chance de grandir auprès d'enfants de confession juive). D'autre part, car je ne pouvais m'empêcher de penser que mes enfants n'auront pas la chance de vivre ce que j'ai vécu. En effet, l'héritage culturel judéo marocain perd peu à peu sa marocanité. D'abord on perd son accent, puis sa langue et peu à peu, ses habitudes et traditions (principalement celles qui ne sont pas liées directement à la religion).
J'ai réalisé que si le "judaïsme marocain"est encore et sera bien vivant pour encore quelques siècles, ce n'est malheureusement pas le cas des "juifs marocains". Bientôt, il n'y aura plus de juifs marocains, il n'y aura plus que des juifs d'origine marocaine. Pourtant il est très simple de rester ou de redevenir marocain tout en demeurant français, canadien, espagnol ou israélien.
• Kamal Hackar, 32 ans, Son film part à la rencontre de cette mémoire enfouie auprès de la génération qui a connu cette présence juive, mais très vite cette recherche me mène en Israël où je retrouve quelques-unes des familles originaires de Tinghir. Entre ici et là-bas, ces anciens me racontent d’une même voix leurs vies passées et répondent à mes interrogations : Comment nos deux communautés ont-elles cohabité ? Comment et pourquoi cette séparation si soudaine et définitive ? Pourquoi un tel silence ?
• Khouloud Kebali Sajid, 28 ans, Journaliste Responsable marocaine de la communication de notre association Reporter Magazine Economique du Maroc Atlantic Radio a réalisé plusieurs reportages sur les Juifs au Maroc et continue de s’intéresser à notre travail et présence au Maroc.
• Mounim Tarik, 26 ans, acteur de cinéma (film “Adieu Mères”) ? un scénario co-écrit avec Reine Danane, traitant une page d'histoire controversée du Maroc moderne : l'immigration massive de la communauté juive marocaine au début des années soixante. C'est l'histoire de deux familles, une musulmane et une juive, à travers laquelle nous voulons mettre en valeur la cohabitation paisible entre communautés au Maroc, mais c'est aussi l'histoire de 300.000 juifs qui ont quitté, clandestinement pour la plupart d'entre eux, le territoire national a la poursuite de promesses sans lendemain... La paix peut régner avec des efforts mutuels de compréhension de l'autre.
• En plus de 8 thésards Marocains musulmans et surtout d’obédience berbères inscrits chez moi et chez le prof Ephraim Riveline du département d’hébreu de l’Université de Paris 8
• Projet humanitaire « Sauvons une Oasis du Haut-Atlas marocain - Goulmima en Danger » entre l’APJM et Zohar que je représente et l’association berbère "Arraw N'Ghriss" ('Les Enfants de Ghriss en Amazigh, Berbère) qu’animent Ali et Moha nos amis avec lesquels nous tissons des relations professionnelles et amicales depuis 1986 (et notamment un projet agricole de formation avec le Centre Peres pour la Paix)

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 18 novembre 2010 a 02:33

Réunion de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain / Zohar
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו
dans le cadre d’un dîner au Restaurant Istanbul 10 Karlibach Street Tel-Aviv

Mardi 9 Novembre 2010 à 18H30

PV de réunion

1 Vaad-Zohar:

1.1 Rajouter 3 membres déjà actifs : Elie Pilo - David Or Chen et Moshé Bar Hen. Propostion acceptée !

1.2 Proposer un secrétaire général (fonction de Délégué Général remplaçant Arrik Delouya quand il est à Paris). Discussion avec des membres mais aucune décision n’a été prise.

2 Projet de création d’un fonds de livres de l’amouta Zohar basé chez Elie Pilo. Projet accepté.

3 Nouvelle Maison d’Edition Israélienne «Mémoire & Préservation, Diffusion & Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar » : Projet en cours

4 Voyage de 5 jours en Andalousie / Espagne en Mars prochain 2010 et séminaire. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris

5 Voyage Maroc en Mai 2010 (Marrakech, autres villes et Atlas) et colloque. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris

6 Rencontre prochaine en Israël avec nos amis Marocains musulmans d’origine Berbère et colloque. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris

7 Présentation de livres récents parus en israël par leurs auteurs:

7.1 Shoshana Ruimy en français: Présentation de l’ouvrage & Dédicace sur place

7.2 Moshé Bar Hen en hébreu: Dédicace sur place. La présentation de cet ouvrage aura lieu fin Décembre

7.3 David Elmoznino en français. Dédicace sur place

7.4 Présentation de la revue Brit par Asher Knafo et dédicace sur place

Amitiés

Arrik

Réunion de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain / Zohar

זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

dans le cadre d’un dîner au Restaurant Istanbul 10 Karlibach Street Tel-Aviv

Mardi 9 Novembre 2010 à 18H30

54 Personnes présentes au dîner Mardi 9 Novembre 2010 de 18H00 - 23H00 au Restaurant Istanbul N° 10 Karlibach Tel-Aviv Pinat Hakhasmonayim

Arrik Delouya 1 Jacob Attar 1 Shosh Ruimy 4 Elie Pilo 4 Haviv & Yudit Bar Kokhva 2 Yaacov Rosilio 1 David Or-Chen 1 Izhak Kenan 1 David Wazana 1 Moshé et Régine Bar Hen 2David & Thérèse Kenan 2 Shosh Wolf 1 Ran Kadosh 1 Jack & Florence Azran 2 Marcel Elharar de Mogador et sa femme Jin 2 Orly Duvany 1 David et Bela Elmoznino 2 Thérèse Zrihen-Dvir 1 Shmuel Segev 1 Rachel Franco 1 Felix Abenhaim 2 Salomon Lasry 3 Ariella & Gérard Rouah 2 Sam & Chantal Delouya (Nouméa) 2 Asher Knafo 1 Yaacov Benwalid 1 Itshak Assayag 1 Tsila Bendavid 1 Sabine Azran 1 Isaac Bensabbat 1 Bruri Soudri 1 Personnes non-inscrites 6


Arrik Delouya

אריק חנניה דלויה




Ordre du jour

1 Vaad-Zohar:
1.1 Rajouter 3 membres déjà actifs : Elie Pilo - David Or Chen et Moshé Bar Hen
1.2 Proposer un secrétaire général (fonction de Délégué Général remplaçant Arrik Delouya quand il est à Paris

2 Projet de création d’un fonds de livres de l’amouta Zohar basé chez Elie Pilo

3 Nouvelle Maison d’Edition Israélienne «Mémoire & Préservation, Diffusion & Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar »

4 Voyage de 5 jours en Andalousie / Espagne en Mars prochain 2010 et séminaire
5 Voyage Maroc en Mai 2010 (Marrakech, autres villes et Atlas) et colloque
6 Rencontre prochaine en Israël avec nos amis Marocains musulmans d’origine Berbère et colloque

7 Présentation de livres récents parus en israël par leurs auteurs:
7.1 Shoshana Ruimy en français
7.2 Moshé Bar Hen en hébreu
7.3 David Elmoznino en français



Nouvelle Maison d’Edition Israélienne «Mémoire & Préservation, Diffusion &
Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar »

Cette Maison d’ Edition Israélienne «Mémoire & Préservation, Diffusion & Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar » s’inscrit dans le prolongement des entretiens réguliers depuis plus d’une dizaine d’années entre Arrik Delouya et Moshé Bar Hen tous deux co-directeurs associés de ce projet ambitieux

Le Judaïsme Marocain puise dans la pensée Juive universelle des liens étroits mais il est aussi le produit du terreau marocain où il a bien vécu pendant 2200 ans. C’est ce qui donne à la mémoire séfarade sa contribution historique au patrimoine national marocain même si la démographie juive au Maroc est passée de 265 000 âmes de 1948 à 2 500 en 2009. Mais en Israël on recense plus de 850 000 Juifs d’origine marocaine. C’est donc dans ce pays que l’édition sera réalisée. Malgré tout, un intérêt singulier est porté par les historiens marocains aux communautés juives marocaines, leur souci étant de retrouver et d’exploiter plus avantageusement des sources bibliographiques (publications et manuscrits) marocaines, en arabe, en judéo - arabe et en hébreu.

La persistance de ce Judaïsme Marocain nous amène à nous pencher sur le portrait d'une communauté et de sa richesse historique.

Cette Maison d’Edition itinérante a pour but le sauvetage et le maintien de l’ensemble des héritages transmis du Judaïsme Marocain sous ses facettes multiples par des publications portant sur des sujets aussi divers que :

• Philosophie, vie religieuse, coutumes, codes religieux et prescriptions juridiques issues de Castille,
• Histoire et hagiographie
• Education, enseignement et linguistique
• Système culturel, art / poésie/musique,
• Folklore, habitat humain (études de vie de cette communauté dans son quartier, souvent le Mellah sous divers aspects),
• Rapports avec la communauté majoritaire et relations Judéo - musulmanes,
• Evolution sous le protectorat, rôle de l'AIU et de la France dans le processus d'occidentalisation de ces juifs…. immigration, intégration, absorption,
• Nouvelles questions identitaires et les problèmes transculturels inhérents à l’émigration, et la diversité du patrimoine culturel
• Littérature et Mémoire

Cette Maison d’Edition,
* Fera connaître l’immense richesse du patrimoine juif marocain.
* Rendra accessible la lecture de thèses devenues ouvrages de référence.
* Ré - éditera les ouvrages de référence épuisés et qui sont les plus demandés.

Tel-Aviv le 1° Juillet 2010

Arrik Delouya, sociologue chercheur et directeur de collections de livres à Paris
Moshé Bar Hen, Ecrivain et gérant de société

La Gardienne du Temps par Shosh Ruimy
In.: Terre d’Israël / Blog Terredisrael La voix Francophone d’Israël
[www.terredisrael.com]
11 Octobre 2010

Prise de nostalgie pour ce monde auquel j’appartenais corps et âme, je songe avec regret que lorsque j’y vivais, je n’accordais pas assez d’attention aux personnages truculents, attachants qui peuplaient ma vie d’enfant.

Je n’étais pas assez à l’écoute pour leurs histoires et légendes mirifiques que je jugeais burlesques et extravagantes.

Je fuyais presque ce monde où l’on criait pour tout et pour rien, où l’on riait et pleurait sans raison.
Et pourtant, je voudrais tant, ne fut-ce que pour un brin de temps, revenir en arrière et tirer la quintessence de ce qu’il fut pour n’en laisser échapper la moindre miette.
Chaque cérémonie réveillait ma curiosité surtout les jours de mariage. Les mariés ne parvenaient jamais à endiguer leurs angoisses. La jeune mariée passait sa journée, cloîtrée chez elle.
Toute la communauté du mellah était conviée à son mariage. La veille des noces, les invités affluaient pour ne pas manquer l’événement. Pour l’occasion, des musiciens revêtaient des djellabas à manches longues et capuches. Ils avaient fière allure et formaient un arc de cercle parfait sur des tapis aux couleurs chamarrées. L’un jouait de la darbouka, l’autre du trr, sorte de tambour tendu de métal blanc et cerné de bois.
Le violoniste, un vieux nain, malmenait son archet. Il en résultait parfois un son strident qui provoquait le rire général et la confusion des mariés.
L’orchestre interrompait volontiers la musique quand il s’agissait de recevoir la ghramma qui consistait en un don d’argent de chacun des invités, pour la renumérotation des musiciens qui trouvaient toujours à redire…encore un mot dans mon calepin et encore un autre. Une dernière photo de ma cigogne qui monte fidèlement la garde sur les remparts de mon mellah.
Elle étend une aile, puis une autre, comme pour vouloir s’envoler.
Mais, fidèle, elle s’attache fermement au rocher. Je jette un dernier regard à ma ville où je ne m’y sens plus chez moi. Malgré mon amour pour elle, je n’y suis plus à l’aise…
Préface de Jean Profit, écrivain
Valence

On circule à toute vitesse dans ce livre :
• la petite Suzanne avec ses facéties dans le mellah…et parfois en dehors au risque de se faire kidnapper,
• son accès aux études grâce à Annette sa grande sœur de 14 ans, à qui le livre est dédié. La photo d’Annette Ohayon figure en page 2 pour bien montrer la gratitude de sa sœurette,
• la participation active des personnages typiques du mellah,
• le passage des femmes juives au hammam tous les vendredis, frictionnées à fond la gomme par les moukères au point d’en ressortir toutes rougies ou violacées,
• la vie pittoresque du mellah avec ses figures inoubliables,
• les vacances à Mogador, au bord de l’Atlantique,
• l’aliya aux multiples imprévus à cause de la santé défaillante de papa, asthmatique
• la vie à Beer Sheva et à Dimona que je connais un peu, à mon avis trop peu décrite
• et la recherche merveilleuse des anciens juifs de Marrakech, riches de leur passé et de leurs objets, tout droit sortis de la caverne d’Ali-Baba.

Bref, un livre à lire d’un trait, tant il est passionnant.

Format: 17.5/12.5 Prix public: 16 €uros soit 75 Nis
Avec expédition pour l’Europe: 18 €uros - Pour les Etats-Unis et Canada: 20 €uros
Pour commande, s’adresser à Mme Ruimy Shoshana Tel: + 972-777 171 140
E-Mail: Shoshana_ Ruimy@ walla.com



Lors du dernier Marché des villes jumelles et des Premiers jeux Inter-amitiés qui se sont déroulés à Valence en septembre 2010, le comité de jumelage de Valence accueillait un groupe de 18 personnes de la ville jumelle Israélienne de Gedera.

A cette occasion, et pour mettre en valeur la culture française en Israël, l'association Valdera a offert la possibilité à Madame Shosh RUIMY, écrivaine israélienne vivant à Gedera, de présenter son premier livre édité en langue française : "LA GARDIENNE DU TEMPS", dans lequel elle retrace le passé et le patrimoine culturel des juifs nord-africains, aujourd’hui dispersés dans le monde.
Celui-ci est son troisième ouvrage ; les deux premiers rédigés en hébreu ont connu un grand succès en Israël.

MME SHOSH RUIMY et la nombreuse assistance lors de sa conférence le dimanche 26 septembre 2010 à Valence

Parmi tous les commentaires élogieux reçus en voici un :
« N'AYANT APPRECIE JUSQU'ALORS QUE LES VERS DE RACINE ET DE LA FONTAINE OU LA PROSE DE CHATEAUBRIAND ET LAMARTINE JE FUS CHARMEE PAR CETTE AUTOBIOGRAPHIE.

LA, SHOSH RUIMY, DANS UN STYLE ALERTE ET MELODIEUX, NOUS FAIT REVIVRE SON ENFANCE ET NOUS PLONGE DANS LA VIE DE SON MELLAH (QUARTIER) A MARRAKECH. COMMENCEZ CE LIVRE, AGREMENTE DE PHOTOS, ET VOUS SEREZ ENTRAINES DANS UN TOURBILLON AGREABLE OU LES SCENES PITTORESQUES PRENNENT VIE SOUS VOS YEUX!!!! ».

Anne-Marie


Synopsis du livre récent de Moshé Bar Hen
Directeur d’entreprise d’info en High Tech et originaire du Maroc.
"Ben Ha'Anashim Ha'Khoulim"


Pour votre commande
Envoyez votre chèque de 88 Nis + 10 Nis pour frais d'envoi
ou 24 € soit 28 US $ frais de port inclus pour l'Europe et les USA
Moshé Bar Hen
26 Sderot Hen 64166 Tel Aviv (Israël) Tél Home: +972 3 741 26 83 GSM: +972 544 40 67 89
Tél Off: +972 3 529 15 21 Fax: +972 3 741 13 94 E-mail: activi@bezeqint.net


Synopsis
A la veille de l'indépendance du Maroc, période charnière entre le départ des français et la prise de contrôle du gouvernement par les musulmans dont dépendra désormais le sort des Juifs locaux, Aaron Ohana, chef de la communauté juive dans la ville du Sud de Goulimine (sur la route de Tiznit par la côte Atlantique) et commerçant de grande notoriété, est confronté à une surprenante série de signes qui bouleverseront sa vie.
La chaîne des événements est déclenchée par des jets de pierres sur sa maison à la veille d’une fête, se poursuivant part le meurtre du gouverneur de la province en raison des liens tissés avec le responsable de cette communauté juive avant de se terminer par une étrange rencontre dans un parc à Casablanca qui l’emmènera à remplir la mission de sa vie. C’est là qu’il se retrouve recruté par le Mossad Israélien afin d'orchestrer secrètement l’émigration vers Israël des communautés juives du Sud du Maroc et ceci sous le nez du nouveau gouvernement musulman.
Va t-il accepter ce mandat ? Comment assumera t-il le démantèlement de son partenariat commercial en acceptant la proposition des recruteurs ? Enfin comment se chargera t-il de la délivrance de dix mille faux passeports et comment supervisera t-il le convoi secret de myriade d’émigrés des montagnes de l'Atlas jusqu'au port de Haïfa?
Autant de questions cardinales posées dans ce présent ouvrage « Parmi les Hommes Bleus ». L’auteur combine à la fois une intrigue saisissante à des histoires authentiques et épicées et raconte avec beaucoup de charme en restant fidèle aux sources des modes de vie d’autrefois, l'ambiance et le quotidien spécifiques des juifs de cette région du milieu du XX° Siècle du Sud du Maroc sans jamais occulter leur véritable histoire au quotidien.
Leur éducation précaire et leurs actes de sorcellerie par exemple prévalaient aux côtés de la détérioration du statut de la femme. Leur survie économique dépendait beaucoup du commerce avec ces "Hommes Bleus", ces berbères de la tribu des touaregs qui voyageaient dans le désert du Sahara en portant sur eux des tuniques bleues d'un tissu spécial qui, à la chaleur du désert, marquait leur peau de sa couleur bleue. Telle est la description du monde de ces communautés juives et l'histoire de leur immigration en Israël dans les années 1955-57 entremêlées d'une surprenante histoire d'espionnage et de l'histoire personnelle nourrie d'angoisses d’Aharon le héros de ce livre.
Lecture facile et agréable à recommander en tous temps à parcourir d’une seule traite et avec délice.






« Palais et Jardin » de David Elmoznino
David Elmoznino est né à Mogador-Essaouira en 1944 et fit sa Aliya en Israël à l'âge de 10 ans, une Aliya qu'il évoque par petites touches délicates dans le récit, Doctoresse privée. Dans cette collection de récits aussi divers que variés, David Elmoznino nous livre quelques uns de ses souvenirs d'enfance longtemps enfouis dans sa mémoire d'enfant. Des pages écrites d'une seule traite, après un voyage-pèlerinage au Maroc qu'il retrouve bien des décennies plus tard et qu'il évoque dans le récit Fassoulia. C'est alors que s'éveillent en lui nostalgies, réminiscences, voix et échos de ce passé-récent et que remontent à la surfaces images, odeurs, sensations enfouies depuis dans la mémoire pure de l'enfance.




Marrakech, une cité millénaire, dont les origines sont enfouies dans les récits et les secrets de la grande place de la ville.

La place Djamaâ-El-Fna, bordée de petits cafés idylliques surmontés de vastes vérandas où touristes et autochtones prennent place en sirotant leur thé, captivés du haut de leur observatoire par l'incessant spectacle se déroulant sous leurs pieds.

Le monde entier semblait s'être donner rendez-vous dans ce périmètre magique dont les acteurs principaux sont les colporteurs et camelots installés à l'intérieur d'un cercle formé de badauds, les mangeurs de verre, les magiciens, les diseurs de bonne aventure, les raconteurs d'histoires, les joueurs de flûte charmeurs de serpents . . .

. . . Salma caressait délicatement la Tebah et l'effleurait de son chiffon humide. Le Heikhal, le Aron Hakodesh où se trouvaient les rouleaux de la Torah rangés dans leurs longs cylindres, était d'un autre âge, antique et patiné. La Parokhet qui le recouvrait était pâle, usée, les lettres d'or à peine lisibles qui l'ornaient, flottaient intemporelles dans l'espace. Salma, respectueuse, l'observait à distance, Ses yeux fixaient les caractères hébraïques qu'elle découvrait pour la première fois de sa vie . . .




Préface du traducteur David Elmoznino est né à Mogador-Essaouira, au sein d'une communauté juive "importante, unie et active, au grand florissant culturel, avec une tradition ancestrale d'une grande richesse pieusement transmise d'une génération à l'autre" (récit, le Jour du Couscous). Le Judaïsme marocain y est décrit comme "particulier, par la ferveur de sa foi, sa vie religieuse ardente et chaleureuse, ses traditions judaïques profondément ancrées dans le patrimoine spirituel, fortement imprégné par l'idéal de Sion, à l'égard duquel une grande nostalgie germait dans le coeur des membres de la communauté." Les origines de la ville Mogador-Essaouira, remontent à l'époque où Carthage, en expansion et à la recherche de mouillages propices, y installe échelles et comptoirs tout en s'appuyant sur ce poste avancé riche en eau potable pour poursuivre ses percées vers le Cap-Vert et l'Equateur. Plus tard, au IIIe siècle avant notre ère commune, les berbères s'y organisèrent en monarchie, avant de passer, lors des guerres puniques, sous influence romaine qui fit du royaume berbère une province romaine, la Maurétanie tingitane. 3
Les Portugais - qui connurent dès le XVe siècle un âge d'expansion commerciale et coloniale planétaire, (au Maroc : Ceuta, Tanger, Mogador, Mazagan, Larache…) - érigent une forteresse en 1506 sur l'ordre du roi du Portugal Manuel 1er (la cité portugaise à Mazagan-Mazagão fut érigée la même année) et lui donnent le nom de Mogdoura, Mogador en français, vraisemblablement une traduction-déformation en portugais de Amagdoul en Mogdoura. On parle aussi de Sidi Megdul, saint patron de Mogador et des environs, ayant emprunté son nom à celui de la région. Pour Omar Lakhdar, Mogador serait issu du mot Migdol, d'origine hébraïco-phénicienne, qui signifie "petite forteresse" (Omar Lakhdar " Mogador : Son étymologie judéo-berbère"), un rapprochement attesté par de récents fouilles archéologiques révélant la présence d'un comptoir phénicien d'avant les Crétois, les Grecs et les Romains. (Omar Lakhdar "Sur les traces de Castello Real à Amagdoul "). D'autres auteurs tel André Jodin (Mogador, comptoir phénicien), n'hésitent pas à affirmer, démonstration à l'appui, que les deux vocables Essaouira et Mogador ne font que rapporter la nature d'une même signification étymologique, à savoir lieu fortifié, fortification. David Bensoussan, dans son livre "Le Fils de Mogador", considère quant à lui toutes ces hypothèses d'un regard teinté d'un profond scepticisme: Il y a des personnes qui peuvent se gargariser d'une telle étymologie à longueur de temps. Tout y passe : Tanger, Fes, Gibraltar, Ifrane, Sijilmassa et même Mogador dont le nom découlerait de Migadl (Migdol en tenant compte de l'accent phénicien) signifiant tour. De telles conjonctures donnent le vertige mais certains semblent y croire ferme. ? L'histoire des Juifs du Maghreb se perd dans la nuit des temps. La présence juive à Mogador-Essaouira et plus généralement en terre maghrébine, remonte à des âges très reculés selon historiens et chercheurs qui s'accordent à avancer le chiffre de deux bons millénaires, voire à faire remonter leur installation à l'époque du premier Temple et de la première diaspora qui a suivi sa destruction par Nabuchodonosor (VI siècle avant notre ère commune). Plus près de nous, en ce XVIIIe siècle des Lumières, les Juifs de Mogador-Essaouira, bénéficient du statut de négociants du roi ou de représentants consulaires, une fonction d'intermédiaires entre le sultan et les puissances étrangères. Le titre de Toujjar Es-Sultan, Marchands Royaux, leur fut attribué vers 1785 par Sidi Mohamed ben Abdallah leur accordant ainsi des privilèges économiques et politiques importants. (Document Icomos, réf. 753rev, "Essaouira-Maroc"). Le Sultan soucieux de développer des relations commerciales et d'établir des liens consulaires avec l'Europe, utilisa la communauté juive à cet effet tout en lui octroyant avantages et sécurité.

[horizons.over-blog.net] Traduction, adaptation et annotations par Jacob-Rony Ruimy
Lundi 19 octobre 2009
Palais et Jardins, 223 pages, édition Ot Brith Kodesh sous la direction d'Asher Knafo.
Traduction française et notations de Jacob-Rony Ruimi, dessin de la couverture Ziva Keiner. Danacode 800-24195
Pour toute commande:
Afin de permettre une rapide publication et diffusion de cet ouvrage magnifique, l'auteur, David Elmoznino pourrait s'engager a faire livrer aux interesses, le livre, en Israel et a l'etranger, moyennant une participation de 20 Euros .en Israel 80 Shekel Hadach tout frais compris
Elmoznino David 483 / 20 Roded Eilat (Israel) Tél: +972 8 637 54 55 elmoznin@hotmail.com
Première partie
Le Jour du Couscous
Lors de mon enfance, j'attendais avec une envie intense et un désir impatient, la venue de certains jours spécifiques de l'année : la Soirée du Seder1, Rosh Hashana2, le Repas d'Interruption3, mon anniversaire et le "Jour du Couscous".
Pour les fêtes juives, j'adresse mes remerciements les plus vifs au Tout Puissant, pour mon anniversaire, à mes parents et pour les journées couscous, aux souverains musulmans du Maroc, qui ont fait construire à l'intention des Juifs, des Ghettos entourés de hautes murailles, dont on verrouillait les portes à la tombée de la nuit et sur lesquelles des gardiens veillaient. Si les musulmans n'avaient pas eu l'idée d'ériger des Mellahs, nom local attribué au ghetto, la tradition "Jour du Couscous" n'aurait pas pu naître et je n'aurai eu ni l'opportunité ni la possibilité d'apprendre à mieux connaître les gens et leurs pensées.

La ville de Mogador, où nous avons vécu, fut fondée par le Sultan Muhammad Ibn Abdallah en 1760. Le deuxième nom de la ville est Essaouira, qui signifie "photo, image". Mogador est considérée comme une cité très belle parmi les villes de la côte, elle porte aussi le nom de "Ville Blanche" en raison de la couleur de ses maisons blanches chaulées selon les directives du Sultan.

A Mogador vivait une communauté juive importante, unie et active. La majorité des Juifs habitaient "El-Mellah" auquel ils accordaient une grande importance et auquel ils réservaient une place particulière au sein du Judaïsme marocain, en raison notamment de ses belles maisons stylisées, de ses ruelles étroites et rectilignes. Le nom "El-Mellah" ou "Mellah" fut attribué au quartier juif, car celui-ci se trouvait à proximité des palais royaux et l'étymologie du mot "Mellah" remonte au titre de "Mellekh"4. Les quartiers juifs furent construits dans le voisinage immédiat des palais des monarques régnants et jouissaient ainsi de la protection traditionnelle que leur accordaient ces derniers. C'était là un privilège certain pour tous les habitants du Mellah, préservés ainsi de toute violence venant de l'extérieur.

Depuis le premier jour de sa construction, l'unique entrée du Mellah était défendue par un lourd portail en fer que l'on verrouillait soigneusement au coucher du soleil, à l'aide de cadenas, de barres de fer transversales enfilées sur toute la largeur des vantaux, d'une Mezouza5 à l'autre, interdisant de la sorte, toute entrée et toute sortie. Au pied de ses hautes murailles, des gardiens armés de vieux fusils turcs veillaient à leur poste.

Ces deux éléments d'infortune, d'une part la concentration d'une population et d'autre part son isolement, ont finalement joué un rôle déterminant dans le développement de la communauté juive, favorisant un grand florissant culturel, l'émergence de nouveaux rites, d'usages et de pratiques juifs, le maintien d'un particularisme pour la collectivité et l'établissement d'une tradition ancestrale d'une grande richesse, pieusement transmise d'une génération à l'autre.

Pour toutes ces raisons, le Judaïsme marocain s'est distingué par la ferveur de sa foi, sa vie religieuse ardente et chaleureuse, ses traditions judaïques profondément ancrées dans le patrimoine spirituel, et fut fortement imprégné par l'idéal de Sion, à l'égard duquel une grande nostalgie germait dans le coeur des membres de la communauté. Qui pourrait ressentir l'isolement et l'éloignement lorsqu'il est enfermé avec ses pairs dans le ghetto ? Et qui serait en mesure, dans une telle situation, d'éviter ces nostalgies envers l'idéal de liberté représenté par Sion ? Néanmoins, en attendant la réalisation de ce rêve, d'arriver à Sion et de voir s'ouvrir les Portes du Royaume, la communauté juive continuait à vivre dans une promiscuité génératrice d'une grande intimité.

De tous les désagréments susceptibles de surgir d'une telle situation, une tradition unique en son genre a fleuri, une espèce de culte, un rituel, qui eut lieu toutes les fins de mois, dès la tombée de la nuit : le jour du Couscous !




[www.albayane.ma]

Sunday, July 09, 2006
«Palais et Jardins» : Recueil de récits consacrés aux juifs marocains

«Palais et Jardins» (Armonot Ve Boustanim) est le titre d¹un recueil de récits en hébreu consacré au Maroc, aux Juifs du Royaume et à la culture et aux traditions partagées, publié récemment par l¹écrivain David Elmoznino.

Traduit par Rony Ruimy, le livre sera édité prochainement en français par l¹Association «Permanences du Judaïsme marocain», a confié à MAP-Paris son président, M. Arrik Delouya.

Au fil de ces récits différents et variés, l¹auteur, originaire d¹marakech, fait revivre la culture marocaine dans toute son authenticité et retrace la vie de l¹importante communauté juive qui en était imprégnée.

L¹ouvrage livre également un message d¹amour et de paix, celui d¹une vie communautaire intime, d¹une coexistence fraternelle et pacifique, un récit inséré parmi d¹autres histoires se nourrissant du quotidien juif marocain et des modes de vie locaux.

Composée de juifs marocains des cinq Continents, l¹Association a pour vocation de faire connaître le judaïsme marocain sous ses multiples aspects et de contribuer à sa permanence à travers notamment des groupes de réflexion, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums et des écrits.

Elle se propose également de faire connaître l¹immense richesse du judaïsme marocain tel que «patrimoine vivant, résistant et persistant» et de le rendre accessible, restaurer les sites qui ont été marqués par l¹histoire, créer un musée, organiser des rencontres itinérantes, éditer tous les ouvrages de références épuisés et de lancer des spectacles dignes de cette culture et de cet héritage.




Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 26 novembre 2010 a 18:20

En attaché 2 dossiers sur les Juifs Berbères
Initiative : Moshé Bar Hen



PV de réunion

1 Vaad-Zohar:
1.1 Rajouter 3 membres déjà actifs : Elie Pilo - David Or Chen et Moshé Bar Hen. Propostion acceptée !
1.2 Proposer un secrétaire général (fonction de Délégué Général remplaçant Arrik Delouya quand il est à Paris). Discussion avec des membres mais aucune décision n’a été prise.

2 Projet de création d’un fonds de livres de l’amouta Zohar basé chez Elie Pilo. Projet accepté.

3 Nouvelle Maison d’Edition Israélienne «Mémoire & Préservation, Diffusion & Rayonnement du Judaïsme Marocain – Zohar » : Projet en cours

4 Voyage de 5 jours en Andalousie / Espagne en Mars prochain 2010 et séminaire. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris
5 Voyage Maroc en Mai 2010 (Marrakech, autres villes et Atlas) et colloque. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris
6 Rencontre prochaine en Israël avec nos amis Marocains musulmans d’origine Berbère et colloque. Projet retenu aux côtés de l’APJM-Paris

7 Présentation de livres récents parus en israël par leurs auteurs:
7.1 Shoshana Ruimy en français: Présentation de l’ouvrage & Dédicace sur place
7.2 Moshé Bar Hen en hébreu: Dédicace sur place. La présentation de cet ouvrage aura lieu fin Décembre
7.3 David Elmoznino en français. Dédicace sur place
7.4 Présentation de la revue Brit par Asher Knafo et dédicace sur place


Amitiés
Arrik




Réunion de l’Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain / Zohar
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו
dans le cadre d’un dîner au Restaurant Istanbul 10 Karlibach Street Tel-Aviv
Mardi 9 Novembre 2010 à 18H30

54 Personnes présentes au dîner Mardi 9 Novembre 2010 de 18H00 - 23H00 au Restaurant Istanbul N° 10 Karlibach Tel-Aviv Pinat Hakhasmonayim
Arrik Delouya 1 Jacob Attar 1 Shosh Ruimy 4 Elie Pilo 4 Haviv & Yudit Bar Kokhva 2 Yaacov Rosilio 1 David Or-Chen 1 Izhak Kenan 1 David Wazana 1
Moshé et Régine Bar Hen 2David & Thérèse Kenan 2 Shosh Wolf 1 Ran Kadosh 1 Jack & Florence Azran 2 Marcel Elharar de Mogador et sa femme Jin 2
Orly Duvany 1 David et Bela Elmoznino 2 Thérèse Zrihen-Dvir 1 Shmuel Segev 1 Rachel Franco 1 Felix Abenhaim 2 Salomon Lasry 3 Ariella & Gérard Rouah 2 Sam & Chantal Delouya (Nouméa) 2 Asher Knafo 1 Yaacov Benwalid 1 Itshak Assayag 1 Tsila Bendavid 1 Sabine Azran 1 Isaac Bensabbat 1 Bruri Soudri 1 Personnes non-inscrites 6



Arrik Delouya
אריק חנניה דלויה

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 10 dcembre 2010 a 01:34

Après-Midi avec Membres de Zohar


Le Jeudi 6 Janvier à partir de 15H30 nous serons réunis avec les membres de l’association dans la villa d’un ami Moshé Bar Hen à Beth Yanai à 10 Kms environ de Nathanya.

Au programme :
De la musique avec Felix Benaim & un peu de détente en compagnie de Itzhak BenDavid

Puis mon intervention concernant nos actions pour 2011.

Apéritif dinatoire offert par notre hôte

Donne-moi ton accord avant que je n’envoie la bonne invitation

Amitiés

Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology)
Sociologist Researcher
GSM: +33 6 77 16 13 55
E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 13 avril 2011 a 14:38

עמותת זוהר-מפגש

Photos Mifgash Amoutat Zohar
6 January 2011 Beth Yanai
At Moshe Bar Hen Residence
Click here
[www.facebook.com]


Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
Amouta Zohar en Israël זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Jeudi 6 Janvier 2011 à 15H00 Nous étions réunis avec 45 membres de l’association Zohar à partir de 15H00 dans la villa de Moshé Bar Hen Rue Dakkar 20 à Beth Yanaï à 7 kms de Netanya sur la route de Césarée. Moshé GSM: 054 440 67 89


Films de Yaffa Banouz
Click here
[www.youtube.com]


"בין האנשים הכחולים"-בערבית מרוקאית-1-el m3isha ben a touwarga-maroc
Itzhak Bendavid raconte en arabe du Maroc écrit en ktba dliheud
Click here
[www.youtube.com]


"קינת אגוז"-"יצחק קינן"-ספינת המעפילים ממרוקו-1- kinat egoz
Click here
[www.youtube.com]


[www.facebook.com]


"קינת אגוז"-"יצחק קינן"-ספינת המעפילים ממרוקו-1- kinat egoz

www.youtube.com
השמעת בכורה עולמית לשיר "קינת אגוז" מתוך מחזה המבוסס על ספרו של הסופר /משורר-"יצחק קינן" --"אגוז"- המספר על "ספינת מעפילים-אגוז"- שטבעה בעת מבצע חשאי להעלאת יהודי מרוקו לארץ ישראל-ב- ב-כ"ג בטבת תשכ"א--10 בינואר 1961, egoz-Bateau d'immigrants --,Histoire et la tragedie ...


Click here
[www.marocmoreshet.com]


Invitation à la Amouta Zohar en Israël

L’Invitation qui vous a été envoyée pour la présentation du livre « Ben Ha’anashim Hakholim » de Moshé Bar Hen et prévue pour le 26 Décembre 2010 à Suzan Dalal est reportée. Vous recevrez ultérieurement une nouvelle invitation.

Invitation for meeting with Moshé Bar Hen - his book: “Ben Ha’anashim Hakholim” At Suzan Dallal Yaffo on December 26th is postponed and you’ll receive another invitation.

Le Jeudi 6 Janvier à partir de 15H00
Nous serons réunis avec les membres de l’association Zohar à partir de 15H00 dans la villa de Moshé Bar Hen Rue Dakkar 20 à Beth Yanaï à une dizaine de kms de Netanya sur la route de Césarée. Moshé GSM: 054 440 67 89
On Thursday 6 January since 15:00
We shall meet again with members of our Zohar Amouta in a nice villa belonging of my good friend Moshé Bar Hen at Beth Yanai 10 Kms from Nathanya N° 20 Rehov Dakkar Moshé GSM: 054 440 67 89


Ordre du jour :

1 Régler la denrière partie du logiciel du cometière israélite de Marrakech en ligne 1000 €

1 Bis Programme Tiyoul Ha'Shorashim be Morocco im shnei dorot en Mai 2011 / Périple Racines Juives au Maroc avec deux générations par David Or Chen
Program Moroccan Jewish roots for 2 generations in Morocco in May 2011 by David Or Chen

2 Rav Meir Abitbol / Préparation d'un livre sur notre maître R’bbi Nessim Benisty z"al
Rav Meir Abitbol will talk about the new book we are preparing on R'bi Nessim Benisty z"al from Marrakech, our judaïc and talmud torah-heder coach

3 Changement et remplacement de notre conseiller juridique
Change of our advocate

4 Notre Association fonctionnera sans compte bancaire dans l'immédiat
No account Bank in Zohar in the meantime

4 Bis Présnetation de son dernier Livre par Thérèse Zrihen-Dvir

5 Musique d'ambiance avec Felix Benaim (Guitare ‘n piano)
Music with Felix Benaim

6 Itzhak Ben David racontera des histoires en juif marocain (il a traduit Molière en arabe de chez nous).
Itzhak BenDavid who tells Jewish stories from Morocco in our Moroccan language. He translated Molière into Moroccan Jewish language.

7 Arrik Delouya : intervention concernant nos actions pour 2011
My personal introduction to our projects & new actions for 2011 exercice

8 Rencontre avec la presse.
Meeting with Press people

9 Autres interventions & surprises.
Other surprises and interventions

Dîner offert par notre hôte Moshé Bar Hen ( Glat Traiteur).
Diner Kiboud Glat offered by our friend Moshé Bar Hen


Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology)
Sociologist Researcher
Fondateur de l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

N'imprimez ce message que si nécessaire, pensez à l'environnement

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 13 avril 2011 a 14:42

De : arrik [mailto:arrik.delouya@wanadoo.fr]
Envoyé : mercredi 23 mars 2011 19:13
À : 'arrik.delouya@wanadoo.fr'
Objet : BBQ pique nique du Yom Hag Ha'Atzmaout le Mardi 10 Mai 2011 avec les membres de l'Association Zohar de Tel-Aviv (Arrik Delouya)

Salut mes amis

J’ai plaisir à revenir en Israël les Samedi soir 7 Mai 2011 - Mercredi 11 Mai 2011

Notre pique nique & BBQ aura lieu avec les membres de l’association Zohar le jour du Hag Ha'Atzmaout le Mardi 10 Mai 2011 toute la journée. Le lieu de ce happening sera choisi dans les prochaines semaines.

Je vous suis reconnaissant de vous libérer déjà pour la circonstance.

Le programme vous sera envoyé d’ici peu.

Mais notez d’ores et déjà que :

1 Notre ami Elie Azoulay de Montréal, écrivain, sera présent pour dédicacer son livre « Maroc, Terre des Saints: Histoire et Origine des Saints Juifs du Maroc ». Ce livre est à la fois imposant et érudit contribuant fortement à enrichir la recherche historiographique de l’histoire du patrimoine religieux et historico-culturel, deux fois millénaire, du Judaïsme marocain. 315 pages et plus de 400 photos couleur, sur papier glacé et une couverture anglaise de carton rigide cousu main avec photo laminée, cet ouvrage de collection synthétise l’histoire et l'origine des saints juifs marocains. Elie Azoulay originaire de Casablanca et basé à Montréal s’est efforcé de faire une rétrospective étudiant 46 saints et 23 saintes qu’il lui a fallu choisir, non sans peine, parmi les 656 recensés dans tout le territoire marocain. Il a été professeur de dessin technique et de haute couture à l'Ecole professionnelle Israélite de Casablanca, diplômé de l'École des Beaux Arts de Casablanca a participé à plusieurs expositions de peinture sur toile. Homme d'affaires à Montréal, au Canada, impliqué pendant 14 ans au sein de la Communauté Sépharade de Laval, dont il a été le président durant un mandat.


2 On notera également l’éventuelle participation de notre ami Alberto Cohen originaire de Melila, vivant entre NYC et Caracas qui est neveu du Rebbi David Cohen Grand Rabin et Dayan de Melilla lui-même fils de Rabbi Abraham HaCohen Z »al dayan oumekoubal né à Debdou. Dans les années 1930 ce premier rabbi avait écrit Lekha Shelomo. Il s'agit de l'arbre généalogique de sa famille qui habitait Séville et qui fut expulsée d’Espagne en 1381 (on l'appelle l'expulsion de Juifs de Séville)

3 Nos amis originaires de Marrakech Sylvain-Shlomo Moyal de Toulouse et Joseph Tuizer de Montreal seront également de la partie. Jacques (Coco) et Jocelyne Chetrit de Paris seront également parmi nous.

Merci de m’indiquer déjà si vous serez présent en couple ou en célibataire ou même en invitant vos amis et combien seriez-vous au total ?

A tout bientôt

Bise et amitiés

Dr. Arrik Delouya (Ph.D-Sociology)
Sociologue chercheur
Président des Permanences du Judaïsme Marocain - Paris
Fondateur de l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain
mail: arrik.delouya@wanadoo.fr

Association Israelienne pour la preservation, la diffusion et le rayonnement du judaisme marocain : Zohar
Post par: Arrik (IP enregistr)
Date: 14 juillet 2011 a 20:32

J’ai plaisir à m’associer à notre président d’honneur Moshé Bar Hen pour vous inviter à notre prochaine rencontre entre les membres de Zohar - Amouta Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain.
זוהר - העמותה לשימור ולהפצת מורשת יהדות מרוקו

Le Jeudi 1° Septembre 2011 dès 16H00
Chez Moshé et Régine Bar Hen
N° 20 Rue Dakkar à Beth Yanaï
Une dizaine de kms de Netanya sur la route de Césarée
GSM de Moshé: 054 440 67 89

Un PAF / Participation Aux Frais) de 100 Nis vous sera demandé par personne pour la prise en charge du dîner et des préparatifs des activités.

Seront invités à titre amical :

1 Dr Martine Levine
Grande amie d’Arrik Delouya, pédiatre de Paris et militante dans l’action humanitaire

2 Anne-Laure Zeller
Amie d’Arrik Delouya de Chêne-Bourg près de Genève en Suisse, travaillant pour la Licra et préparant sa thèse de doctorat sur l’action humanitaire et le fund raising: « L’action évaluée: pour une efficience et une qualité de l’action en vue d’autonomiser les partenaires - relais du Sud «


Merci de m’adresser très vite votre confirmation


Ordre du jour :
Thé & café & gâteaux, apéro, dîner assuré glatt kosher, cattering, BBQ et boissons

1 Projection du film « Où vas-tu Moshé ? ». Voir le synopsis en attaché.

2 Nouvelles des actions de l’association - soeur APJM Permanences du Judaïsme Marocain de Paris.

3 Contribution logistique au sauvetage du patrimoine judéo-arabe à savoir la restauration de cimetières juifs dans la région du Souss en terre d’islam le Royaume du Maroc.

Reconstruction & rénovation de l'infrastructure d’une 40 de cimetières juifs dans le Souss du Maroc parmi 138 cimetières juifs marocains ruraux arpentés par Charles de Foucauld en 1884.

Cette restauration ethnologique graduelle a été réalisée en 2010-2011 parmi les cimetières Juifs recensés par le viconte Charles de Foucauld. Rappel de son « Journal de route du voyage » entrepris au Maroc en 1883-1884 qui a donné la force et la matière d’entreprendre ce projet de restauration de quelques dizaines de cimetières. Le maître d’ouvrage était Jacky Kadoch.


Ce grand projet a pu être réalisé grâce à l’aide logistique de Monsieur Serge Berdugo, Secrétaire du Conseil des Communautés Israelites du Maroc et de Jacky Kadoch, actuel président de la communauté Israélite de Marrakech-Essaouira.

4 Recherche du « seed money » pour le lancement de l’opération Fund raising au Canada et aux USA

5 Prochain colloque en Israël avec la participation de nos amis Berbères du Maroc.

6 Nouvelle composition du Bureau - Directeur de l’Association Zohar

Dans cette attente, je vous souhaite de bonnes vacances d’été

Je vous embrasse
Arrik Delouya
GSM Français : + 33 6 77 16 13 55
GSM Israélien à partir du Dimanche 28 Août 14H00 : 052 801 61 03

Arriko






Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

� 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'