CULTURES ET TRADITIONS JUIVES :  DARNNA.COM
Musique andalouse, histoire juive, culture judéo-berbère, judéo-espagnol, littérature juive, Rabbins, cimetières juifs au Maroc, Patrimoine juif au Maroc 
Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112
Page courante: 12 of 12
Permanences du Judaisme marocain
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 23 avril 2011 a 20:07

Bonjour Bruno,

Juste un petit mot pour te faire savoir que j'ai deplace ton message sur la rubrique de Tetouan dont voici le lien :

[www.darnna.com]

Bonne chance dans tes recherches

Darlett

PS. Je laisse encore ce message ici pour que tu t'y retrouves.

Permanences du Judaisme marocain
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2011 a 18:30

Bonjour

Moi-même en association avec nos 2 co-présidents d’honneur le Docteur Sydney Ohana et le Prof. Ephraïm Riveline serons heureux de vous recevoir à l'APJM / Permanences du Judaïsme Marocain pour la « grande soirée littéraire » autour d’ Eliette Abécassis.

Eliette nous introduira son ouvrage « Sépharade » sous forme de questions / réponses avec l’auteur et le dédicacera après la discussion. D’autres questions du public lui permettront nous présenter également d’autres livres de son œuvre.

Ouvrez vite vos agendas pour y noter la date du Samedi soir 10 Septembre 2011 dès 21H00 chez Lison Chokron au 20 Rue de Magdebourg 75116 Paris Métro Boissière

En attaché vous lirez une synthèse que j’ai réalisée sur sa bio et biblio.


Ilan Zaoui chorégraphe et fondateur de la Troupe Adama sera présent avec sa guitare.

Jacky Bensoussan originaire de Marrakech, chantera également quelques airs de piyoutim en hébreu et quelques morceaux de son répertoire.

Anyel de l’ancien groupe Yona de musique arabo-pop-andalouse nous fera plaisir de chanter tour à tour en français, en anglais, en espagnol, en arabe et en hébreu…

Merci d’avance de nous adresser ton accord à ta participation à la soirée. A cet effet, sont invités uniquement les membres acquittés de leur cotisation d’adhésion annuelle à notre association.

Il faudra également envoyer un chèque de 25 €uros au nom de l’APJM pour frais de participation au PAF (un dîner est prévu) et par là-même confirmer ta présence.

A tout bientôt et bonnes vacances d’été

Amical souvenir

Arrik Delouya


P.S. : Merci de faire la réservation de Sépharade par avance

Cette invitation est strictement nominative.


Arrik

GSM: +33 6 77 16 13 55
E-mail: arrik.delouya@wanadoo.fr

Permanences du Judaisme marocain
Posté par: Arrik (IP enregistré)
Date: 14 juillet 2011 a 18:37

APJM à la Clinique Pétrarque du Dr. Sydney Ohana (Chirurgien esthétique et plastique) du 26 Mai 2011 de 19H30 à 21H30 pour la dédicace des livres d’Elie Azoulay et de Sophie Jabes.

PV établi par Arrik Delouya Dimanche 29 Mai 2011 de la Réunion de l’APJM

Etaient présents :
Dr Sydney Ohana ; Elie Azoulay de Montréal ; Suzanne Azoulay de Montréal ; Sophie Jabes ; Arrik Delouya ; Michèle Delouya ; Emmanuel Delouya ; Ephraim Riveline ; Lison Chokron ; Manou Vacaint ; Avner Bohbot ; Ilan Zaoui ; Françoise Sibony-Mikhaelis ; Michel Abehsera ; Maurice Kakon ; Vanessa Paloma de Casablanca ; Maurice Elbaz de Casablanca ; Jack Moyal ;
Ari Benmoha ; Catherine Benmoha ; Anyel Dupuis – Adda ; Perla Elbaz-Dupuis ; Nicole (l’Univers d’Esther) ; Claude-Alexandre Timsit ; Noémie Timsit ; Simon Skira ; Sami Kaspi d’Amsterdam ; Bitton originaire de Marrakech ; JJ Tobaly ; Tobaly Fils étudiant en médecine ;

Invités absents et excusés :
Michel Haroche ; Georgia Elbaz ; Albert Hayon ; Odile Hayon ; Rosana de Aza de Cordoue ; Sebastian de la Obra de Cordoue ; Rosette Assayag ; Daniel Abehsera ;
Sipora Cohen ; Gaelle Collin du Mahj ; Guy Abitbol ; Marcelle Illouz ; Azran Soly Salomon ; l’écrivain & Professeur émérite Abécassis Armand ; Amar Samuel Samy ; Bensoussan Anne ; Bensoussan Charles ; Bugajski Mireille ; Chetrit Jack & Jocelyne ; Chicheportiche Eric ; Dadia Joseph ; Elbilia Janet ; Elkeslassy Michel ; Ettedgui Yves ;
Genini Izza ; Ifergan Harry ; Ifergan Paul ; Levy Michelle ; Levy Nino André ; Mory Edith ;
Moyal Sylvain ; Mrejen Salomon ; Ohnona Dan ; Sayagh Said ; Sibony Daniel ; Soussana Josué ;
Szwarc-Waknine Maguy ; Tanger Eva ; Tidghi Carole ; Zerbib William

Cette soirée APJM a réuni 30 personnes dans la grande salle de la magnifique Clinique du Dr. Sydney Ohana.

Sydney nous a fait une p'tite présentation en traçant un lien entre son travail de chirurgie esthétique et les objectifs de notre association. Il a rappelé que dans son ouvrage « Histoire de la Chirurgie esthétique de l’Antiquité à nos Jours « les Egyptiens réalisaient déjà des rhinoplasties 3000 ans avant J.-C. et que la première lipectomie de l'histoire a été faite par les Hébreux. Que les Romains effectuaient des corrections esthétiques de paupières au Ier siècle après J.-C., que les Byzantins opéraient les becs de lièvre au IVe siècle. Sarah Bernhardt a bénéficié d'un des premiers liftings de la main experte de la première femme chirurgien esthétique, dès le début du XXesiècle. La chirurgie esthétique a fait un prodigieux bond en avant grâce au savoir-faire acquis pendant la Première Guerre mondiale auprès des gueules cassées et des pilotes défigurés de la Seconde Guerre mondiale.
Rappelons que le docteur Sydney Ohana est co-président d’honneur de l’APJM en même temps que la romancière Eliette Abécassis et le prof Ephraïm Riveline.
Sydney Ohana est :
• Ancien Interne des Hôpitaux de Paris
• Ancien Chef de Clinique-Assistant à la Faculté de Médecine de Paris
• Président d'Honneur de la Société française de Chirurgie Esthétique
• Président d’Hadassah-France
• Professeur Associé à l'Hôpital d'Hadassah de Jérusalem
• Membre de la Société internationale dHistoire de la Médecine
• Membre de l'American Association for the History of Medicine
• Membre de la Société Française d'Histoire de la Médecine
Promu Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur le 13 Juillet 2006 par Monsieur le Premier Ministre Dominique de Villepin, le Docteur Sydney OHANA est engagé, depuis de longues années, dans le domaine humanitaire.

Les présentations des 2 livres de nos auteurs Elie Azoulay et Sophie Jabès ont eu lieu après les chants a capella de Vanessa Paloma.
Vanessa Paloma est Chanteuse (accompagnée en Harpe Médiévale), elle est chercheur - associée à Hadassah Brandeis Institute. Elle a été Senior Fulbright Research Scholar and Artist Morocco 2007-2008 Tangier / Tetouan. Elle vit actuellement avec sa famille à Casablanca
[www.youtube.com]
[vanessapaloma.blogspot.com]
[www.youtube.com]
Vanessa Paloma, senior Fulbright research scholar et Artiste basée au Maroc, est spécialisée dans la musique Judéo-Espagnole de la Diaspora Séfarade. Ses travaux récents portent sur le Maroc, y compris les liens profonds entre les populations Juives et Musulmanes dans la musique, les traditions et les croyances. Une associée de recherche à l'Institut Hadassah Brandeis de la Brandeis University, elle a participé à de nombreuses conférences universitaires et a chanté sur scène aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Israël, au Portugal et au Maroc.
Elle a fondé et co-dirige Flor de Serena, un ensemble Judéo-Espagnol basé à Los Angeles. Elle a récemment présenté des exposés au groupe d'étude sur l’Andalousie du International Council for Traditional Music et ses Diasporas Juives de l'Université de Cambridge en Angleterre.
Elle a été invitée par le gouvernement Français à prendre la parole lors de la “Musiques en Méditerranées Rencontres et échanges au Moyen-Age et au Delà”. Parmi d'autres conférences récentes figurent l'Institut universitaire européen de Florence, Italie, l’Association pour les études Juives, L’Association pour les études Crypto-Juives, Grupo de Estudios de la Mujer en España y Latino-america antes de 1800 et à Performing Tanger, entre autres.

Un récent projet soutenu par le Bureau des affaires publiques de l'ambassade Américaine à Rabat inclut des performances à travers le Maroc avec une Marocaine Musulmane et une chanteuse Espagnole Catholique. Ce programme a été intitulé Masar Wa Nisae, chemin des femmes, trois femmes, trois religions, une seule voix.
Paloma est apparue sur la Télévision Nationale Américaine (Hallmark Channel), la National Public Radio (NPR) et Public Radio International (PRI), ainsi que sur la Télévision Nationale Marocaine (2M) dans un programme intitulé Chada AlAlhane mettant l'accent sur la musique des femmes.

Paloma a été publiée dans la revue Olam et dans l'anthologie de Hadassah sur la prière des femmes: Pray Tell. Son premier livre, Mystic Siren: woman’s voice in the balance of creation, a été publié en 2007.
Paloma est apparue sur scene à plusieurs reprises au Festival mondial de musique sacrée à Los Angeles, et plus récemment dans un programme de musique de femmes Juives Marocaines, Arabes et Berbères, au Musée de la Legation Américaine de Tanger, a l'Association internationale pour la conférence des études Juives (SJA), au Festival des Voix de Femmes de Tétouan, a l'Université de Berkeley en Californie, a la Mission de San Fernando, , au musée de l’Artisanat et de l’Art Folklorique , a l’amphithéatre John Anson Ford dans le cadre du Festival Mondial de Musique Sacrée, a la synagogue Mekor Haïm de Porto, à Cal State Long Beach, au Consulat Français de Tanger, au Festival Mawazine a Rabat et au Consulat Américain à Casablanca, entre autres.

En plus d'être la Directrice Artistique et Fondatrice de l'ensemble SYNERGY et sa dirigeante jusqu’en 2003, Paloma a été soliste avec l’Opera de Long Beach, Camerata Pacifica baroque, l'Ensemble Nuance (Jérusalem) et le St. Paul Early Music Society, pour n’en citer que quelques uns. Ses projets ont été financés par, entre autres, the Righteous Persons Foundation, La Fondation Maurice Amado, la Fédération des Sépharades Américains, le Départment d’Etat des Etats Unis, Les Amis Américains du Marranos, Le Musée de l’Holocauste, l’Institut Hadassah Brandeis et le Conseil Californien des Sciences Humaines.
En 2007, elle a été invitée au Portugal pour apparaitre sur scene, enseigner et entreprendre une recherche avec les communautés Crypto-juives de Porto, Lisbonne et Belmonte.

Paloma commence ses études musicales à un jeune âge à la Chorale des Enfants de San Juan à Puerto Rico et plus tard continue à l'Université des Andes de Bogota dans son pays d’origine, la Colombie. Après avoir déménagé aux États-Unis, Paloma étudie à l'école de musique de l’Université de l’Indiana où elle reçoit un Masters en interprétation de Musiques Anciennes, Specialisée dans la musique de l'Espagne médiévale. Elle étudie ensuite la mystique juive dans l’ancienne cité de Jérusalem et poursuit ses études au Maroc.

Elle est également en train d'écrire son troisieme livre, sur le genre et le pouvoir dans les chansons des femmes judéo-espagnoles du nord du Maroc.

Jacky Bensoussan a chanté également quelques airs en hébreu. Un dîner très apprécié a suivi chez Lison Chokron, une table digne de notre amie était magnifiquement dressée.

La soirée - dîner chez Lison Chokron (jusqu’à 1H30 du matin) était accompagnée de chants Israéliens et autres liturgiques par Ilan Zaoui d'Adama à la guitare en duo avec Anyel et Jacky Bensoussan. La table de Lison était magnifiquement bien dressée, son repas prévu pour 30 personnes n’a réuni qu’une 20 d’amis.

1 Remerciements
Mes remerciements les plus vifs et amicaux vont au Dr Sydney Ohana.

J’ai profité de l’occasion qui m’était offerte pour remercier également tous les nouveaux membres présents ce soir dont notamment mon ami le docteur Michel Abehsera, chirurgien-dentiste que je n’avais plus revu depuis 1977, mon épouse Michèle et mon Emmanuel.

Parmi eux, mes remerciements à mes amis Elie et Suzanne Azoulay de Montréal auxquels je dédie cette soirée. Ils sont venus du Canada pour cette soirée. Elie nous a présenté son chef d’œuvre « Maroc Terre des Saints » dont la critique suivante de Ifergan Harry, Psychanaliste - Psychologue, a été lue par Nicole (Esther) :
« Après avoir eu le livre d'Elie AZOULAY « Maroc, Terre des Saints : Histoire et Origine des « Saints Juifs du Maroc » entre les mains, j'ai ressenti le besoin d'acheter d'autres exemplaires « afin de les offrir pour partager le plaisir de cette lecture avec d’autres. Depuis, je suis
« subjugué ! C'est le qualificatif qui convient.
« Ce livre est très documenté : son auteur nous offre un panorama généreux du Maroc et de ce « qu'il reste de la sainteté de nos Sages. Il brosse le profil d'hommes simples, humbles, tous « habités par la foi. Une foi inébranlable qui semble les protéger à jamais d'un funeste destin, si « ce n'est celui de la mort. Justement, à leur mort, leur aura demeure, s'amplifie et, je dirais « même, nous irradie. Nous sommes habités par ces Saints si particuliers, si attachants, si « proches de nous, en fin de compte, car nous les invoquons, nous leur parlons même en « secret ; nous les avons aussi en vision lorsqu'un événement heureux ou malheureux survient. « Et que dire des miracles avérés qu'on leur attribue ? N'ont-ils pas sauvé des vies ? J'en suis le « témoin, il y a peu, dans mon entourage proche.
« Elie Azoulay se fait tantôt historien, tantôt sociologue, géographe, ethnologue, théologien ; en « somme, c'est un spécialiste des sciences humaines. Et c'est par cette même qualité que nous « entrons dans ce livre, derrière lui, dans son ombre, comme si lui, l'éclaireur, indiquait le « chemin aux disciples que nous sommes. La voie qu'il choisit de nous montrer est celle de la « sagesse et de la sainteté de ces hommes (et quelques rares femmes). Une sérénité nous habite « pendant, et surtout après la lecture, comme si la philosophie de ces rabanims parvenait à nous « envelopper d'un halo communicatif et protecteur.

« Les nombreuses photos qui illustrent cet ouvrage sont des bijoux, car rares pour certaines. « Elles offrent aussi une récréation pour l'œil en permettant des pauses qui aèrent un texte « dense, riche, car bien documenté, mais envoutant aussi. Une fois posé le regard sur la « biographie de Baba Salé (ZLB), du Rav Rabbi Pinhas HaCohen (ZLB), de notre cher David Pinto « ou du Rabbin Messas, nous restons captivés jusqu'à la fin du texte. En cela, la présentation « qu'en font l'auteur et l'éditeur est parfaitement réussie. L’idée de l’index des noms de Saints, « en fin d’ouvrage, est précieuse, tout comme le calendrier de la Hiloula de chacun d’eux.
« Regrettons, tout de même, de ne pouvoir se procurer aisément ce bijou dans les bonnes
« librairies, même spécialisées. Il mériterait une plus grande et plus noble diffusion, à la mesure
« du rayonnement qu'il dégage.
« Trois membres de ma famille le dégustent actuellement ; gageons que, dès que d'autres « exemplaires seront disponibles, je continuerai à en offrir ici et là. Ce livre n'est pas un simple « cadeau pour celui à qui on l'offre, c'est un message de paix et de sagesse qu'on lui « transmet. Cette paix et cette sagesse, nous les voulons tous.
« Si pour les lecteurs, comme moi, vous avez eu le bonheur de vous rendre dans les lieux où ont « vécu nos Saints ou bien à leur mausolée, ce livre ravivera la flamme que tout Juif marocain « possède en lui, à jamais.
« Harry Ifergan, Co-fondateur de l’APJM.

Encore des remerciements à Sophie Jabes qui n’est plus à présenter, femme de lettres, écrivain et littérateur qui nous parlera de son dernier roman « La Duchesse de Singapour » avant de le dédicacer.

Je rappelle l’absence ressentie de nos amis de Cordoue Rosana de Aza et Sebastian de la Obra qui viennent de créer la 1° Fondation Sépharade à Séville. Ils sont les sentinelles à Cordoue du patrimoine Sépharade tel que la Casa de Sefarad.

Merci à Ilan Zaoui, chorégraphe et fondateur de la Troupe Adama, pour sa présence remarquée.

Merci à Jacky Bensoussan, originaire de Marrakech, d’avoir accepté de chanter pour nous ce soir quelques morceaux de son répertoire.

Et Merci encore à Anyel d’en faire autant. Anyel est danseuse, chanteuse, chorégraphe, une passion précoce pour la musique et la danse, de brillantes études de philosophie et de cinéma, l’étude du chinois et de l’hébreu. Partie en quête de ses racines au Maroc, elle y découvre la danse orientale ; elle décide alors de l’intégrer dans sa palette d’interprète danseuse. Elle danse au sein de la compagnie" Adama" (Ilan Zaoui), au Casino de Paris, dans " les sacrés fils d’Abraham", mais aussi au Canada, au Maroc etc. Après de prestigieuses collaborations, en tant que chanteuse et choriste, à de nombreux « beaux projets » (Urban Sax, Alpha Blondie, Michel Berger etc..), c’est avec le groupe Yona de musique arabo-pop-andalouse et ses soeurs (Diane Dupuis et Cora Dupuis) qu’elle perfectionne et qu’elle se met à « vivre » le chant sur scène, chantant tour à tour en français, en anglais, en espagnol, en arabe et en hébreu…

Nos remerciements vont à Vanessa Paloma, américano-colombienne d’origine, vivant avec son mari Maurice Elbaz à Casablanca, de passage à Paris, nous fait la joie de participer à notre réunion et de chanter ce soir a capella. Vanessa Paloma, est spécialisée dans la musique Judéo-Espagnole de la Diaspora Séfarade. Ses travaux récents portent sur le Maroc, y compris les liens profonds entre les populations Juives et Musulmanes dans la musique, les traditions et les croyances. Une associée de recherche à l'Institut Hadassah Brandeis de la Brandeis University, elle a participé à de nombreuses conférences universitaires et a chanté sur scène aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Israël, au Portugal et au Maroc. Elle a fondé et co-dirige Flor de Serena, un ensemble Judéo-Espagnol basé à Los Angeles. Elle a récemment présenté des exposés au groupe d'étude sur l’Andalousie du International Council for Traditional Music et ses Diasporas Juives de l'Université de Cambridge en Angleterre.

Merci à mon ami Dr Maurice Kakon, originaire de Mogador & président de Racines & Mémoires, une associations aux buts très proches des nôtres.

2 Absence regrettée
L’absence d’Eliette Abécassis ne nous a pas permis de vous la présenter, elle se trouve cette semaine à Madrid pour la sortie son œuvre « Sépharade » en Espagnol. Elle me promet - dans son mail de dimanche 22 mai qu’à son retour elle se réjouit de nous voir bientôt. Et - écrit-elle- « je vous promets de tout faire pour être là à la prochaine réunion, sans faute! «

3 Présence d’Ephraïm Riveline et Projets à venir
En revanche, notre 3° co-Président d’honneur toujours omniprésent, bientôt à la retraite universitaire, travaille avec nous la faisabilité d’un voyage de reconnaissance dans le continent Américain dans le cadre d’une opération de levée de fonds pour cofinancer tous nos projets de sauvetage de notre patrimoine tels que nous les avons conçus et soigneusement préparés.
Parmi eux, et dans le prolongement de nos 5 colloques passés, une université itinérante (principe d’une mobile University) est en train de se mettre en place ainsi que la rédaction et l’édition prochaines d’un ouvrage qui contiendra les actes de tous nos colloques signés APJM et Zohar.

Le Projet « Marrakech-la-Juive sera également présenté à nos mécènes juifs Américains et Canadiens en même temps qu’un projet de Congrès Mondial réunissant les Intellectuels Juifs Marocains dans le monde.
Enfin, il sera question à la prochaine réunion de notre Bureau-directeur de mettre en place une mission en Israël comportant nos amis Berbères du Maroc (des villes et de l’Atlas) pour leur permettre de faire un tour au pays et de participer à un colloque sur place avec les amis de notre association-sœur Zohar de Tel-Aviv. Cette association se propose de les accueillir et de les piloter.

ARRIK

Arriko




Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112
Page courante: 12 of 12


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'