DARNNA :  DARNNA.COM
Informations, bienvenue, anniversaires, etc... 
Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112...DernierSuivant
Page courante: 7 of 15
Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 20 février 2006 a 09:12

Je reponds sur le cafe Laila pour ne pas encombrer. grand sourire classique

Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: CASAANITA (IP enregistré)
Date: 20 février 2006 a 10:25

Chere Kirstine, je n'ai pas recu de message prive! J'y aurais repondu tout de suite bien sur.
Si je me suis tenue a l'ecart des cartomanciennes, tres tot je me suis penchee sur les signes du Zodiaque. Je suis "Cancer" et les descriptions qu'on en faisait, semblaient me correspondre... d'autant que je trouvais ce signe sympathique, sensible, un brin artiste, un peu trop replie sans doute sur sa famille. Un signe d'eau, lunaire etc...
J'y croyais parce que ma mere, "Taureau", etait alors une "fonceuse" et la "corrida" ne tournait jamais a mon avantage. Elle a toujours eu aussi les traits d'un "picador"... mais elle m'a toujours beaucoup aimee.
Aujourd'hui, a 84 ans le petit "Taureau" est un peu essouffle. Mais elle combat encore contre la solitude (mon pere vient de mourir), les multiples maux qui l'accablent avec toute la vigueur qu'il y a, malgre tout, dans ce corps amaigri que je ne reconnais plus.
J'espere te faire sourire maintenant.
L'amour de ta vie s'appelle Lionel. C'etait le prenom de mon premier mari. Et bien votre belle histoire est en train de changer ma perception. Oui, finalement je pourrais aimer ce prenom... Mais je prefere encore son diminutif: Lio.




Re: BULLETIN DARNNA du 5 Mars / Nostalgies 60
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 05 mars 2006 a 19:20

Nostalgies 60


Chacun de nous, semble-t-il se retrouvera dans cette ambiance Casa entre 56 et 65. Nous avions 16 ans et des reves pour seul bagage.

.
Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg etaient notre modele, mais nous n?etions nullement "A bout de souffle".
Les parents recommandaient aux filles de ne pas faire l?amour avant.., et aux garcons de ne plus faire la guerre. La rue elle nous soufflait : faites l'amour, pas la guerre.
Bien entendu les filles etaient notre preoccupation majeure, bien avant les etudes.
Bien sur les parents detestaient, critiquaient, interdisaient, mais ils avaient perdu d?avance, la machine etait en route.

On ? trainait ? dans les rues, on marchait longtemps pour sonner a la porte d?un copain absent, essayant d?apercevoir une fille, la fixer et vite detourner les yeux a son premier regard, puis on allait jouer au flipper au cafe du coin et reecouter les tubes au Juke-boxe.

Les durs etaient des purs, et dans leurs blousons noirs ils voulaient uniquement nous impressionner.

On raclait ses poches pour acheter le dernier 45 tours que l?on passait et repassait sans cesse. On se passait aussi de l'un a l'autre le dernier Cinemonde ou Salut les copains.

Nous avions le temps... Nous prenions le temps ?

Nous avions le temps entre midi et 14h de revenir a pied de l?ecole a la maison, prendre tranquillement le dejeuner en famille, lire le journal gratuitement chez l?epicier du coin ou jouer dans la rue avec les copains avant de reprendre le chemin de l?ecole.

Les samedis apres-midi nous allions au cine, suivaient les promenades aller-retour incessantes sur la rue Blaise a draguer les filles, puis tous les copains se retrouvaient chez Oliverri et Igloo pour deguster encore des oranges givrees.

Les dimanches d ?ete notre direction etait la corniche du Miami au Lido .
Les hiver nous cherchions les adresses des surprises-party, on ramenait le dernier 45 tours qui donnait lieu de droit d?entree aux garcons, les filles etant naturellement acceptees d?office.

Ah, c'etait le temps des bonnes vieilles bagnoles qui avaient de la gueule, a l'inverse d'aujourd'hui ou elles se ressemblent toutes ! on pouvait monter a 8 dans une coccinelle sans songer a l'assurance ou a la police.

C'etait le temps ou l'aspirine et le mercurochrome soignaient tout, meme les maux d'amour.


C'etait le temps de l'ecole communale et des tabliers unis bleus.
Lewis et Nike a l'epoque, c'etait le pantalon et la chemise du grand frere qui nous etait attribuee.

C'etait le temps ou l'on regardait encore la tele, elle debutait a 19h et il n' y avait pas de pub mais il y avait toujours un budget.


C'etait le temps ou l'on n'etait pas riche, mais dont on garde de bons souvenirs.

C'etait le temps des futurs qui chantent.

C'etait le temps o? on pouvait rencontrer le charretier, le marechal-ferrant, le forgeron, et bambara dans la rue.
.
C'etait le temps ou certains partaient a pied ou a velo, pour se rendre dans des quartiers pourtant eloignes et jusqu'a leur retour personne ne s'inquietait, d'ailleurs il n'y avait pas de portables pour les contacter.

On pouvait boire de n'importe quel robinet de l'eau sans crainte?. l 'eau minerale il y en avait certes a Evian mais reservee aux snobs.

Chacun esperait trouver son gros lot dans la rue, on sifflait aux jolies filles et on les draguait sans jamais etre considere pour autant comme anormal , ni poursuivi pour harcelements sexuels.

C'etait l'epoque ou l'on passait des journees au soleil et dans l'eau, sans cremes anti solaires anti UVA et UVB , et sans maitre nageur.

Les previsions meteorologiques etaient toujours exactes : ? hier on a enregistre 25 degres a Casablanca ?


S'il est un age d'or en ces annees 60 c'etait bien en ces temps la !






Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 05 mars 2006 a 19:42

Tu racontes si bien Gerard que l'on s'y voit encore...Nous avons eu de la chance d'etre jeunes en ces annees la , si loin de toutes ces peurs que nous ressentons aujourd'hui des que nos enfants sont un peu loin de nous.Tout etait bien plus simple...Je n'avais pas la tele au Maroc et au fond cela ne m'a jamais manque: je lisais a longueur de journees et sinon, on allait sur la desserte des plages ou a la piscine et la vie etait belle! Et parfois, on poussait plus loin et le soir avant de rentrer, on faisait un tour a Fedala, au port, acheter des poissons pour le barbecue du soir et on finissait la soiree entre amis en jouant a la canasta.




Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: CASAANITA (IP enregistré)
Date: 23 mars 2006 a 11:56

Merci Gerard de ce beau texte que je decouvre avec un peu de retard. J'ai l'impression de vous voir vivre, apres mon d?part en 1961. J'etais, helas, bien loin deja, dans les annees 60.
Telle aurait ete donc ma vie si j'etais restee.
J'ai, apres cette lecture, encore plus de regrets d'avoir quitte Casa pour une ville froide (bien que dans le Sud-Ouest) ou je n'ai fait aucun effort, je l'avoue. pour m'adapter.
Mon coeur, ma tete etaient de l'autre cote de la Mediterranee. une attitude un peu schizophrenique, c'est sur.
Chez Darnna, je trouve plein d'amis qui souffrent comme moi, de la meme langueur et, le remede ideal, c'est de faire un tour ici chaque matin...
On y trouve meme le "petit noir" pour se doper des potron-minet.




Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: Chantal (IP enregistré)
Date: 29 mars 2006 a 20:41

Je viens de lire le message de Gerard, qui m'a beaucoup emue car c'est tout a fait ca, notre jeunesse. C'est difficile de le faire comprendre a nos jeunes, qui ne savent plus rever.
Nous n'avions pas la tele, mais une grand-mere qui la remplacait merveilleusement en nous racontant la vie!!! C'etait notre modele. je me mettais a cote d'elle et j'apprenai a coudre, a tricoter, et a faire du crochet.
Si une fee me demandait de faire un voeu, ce serait revivre une journee dans notre cher pays, et a cette epoque.....
Bisous
Chantal




Re: BULLETIN DARNNA du 5 Mars / Nostalgies 60
Posté par: Milim (IP enregistré)
Date: 05 avril 2006 a 23:50

Somos editores de la Revista digital "MILIM",editada en Buenos Aires -Argentina.
Con sorpresa hemos encontrado en FORUM PHORUM de Darnna.com, la copia de un art?culo extraido de nuestra revista N? 2,de marzo 30 de 2006 titulado "Historia de la Familia Camondo"primera parte. No se ha respetado las precisas indicaciones que figuran de "mencionar la fuente" para su publicaci?n, aparentemente la autor?a pareciera ser la de una mujer ,cuya foto aparece con el nombre Soly. Se han copiado no solo el texto completo sino las fotos ,los t?tulos y los subt?tulos, sin respetar las mas elemntales normas de decoro y educaci?n
A todos aquellos que quieran ver el original de esa publicaci?n pueden solicitarla a cultural@arnet.com.ar y se la haremos llegar de inmediato. El hecho es que han copiado la primer parte ya que la segunda aun no la hemos publicado. Deseamos hacer conocer nuestra queja ,para que los verdaderos autores sean debidamente respetados

Lic. Alicia Benmergui
Dr. Salvador Benmergui
revista MILIM Bs.As. Argentina
cultural@arnet.com.ar

Re: BULLETIN DARNNA du 5 Mars / Nostalgies 60
Posté par: CASAANITA (IP enregistré)
Date: 06 avril 2006 a 10:05

Ce n'est pas a moi a repondre a ce dernier merssage mais il ne m'etonne pas.
Depuis pas mal de temps, je voulais signaler qu'on doit toujours citer la source des articles qu'on reproduit ici, texto. Il y a un droit de propriete intellectuelle qui s'applique.
Il suffit de donner le lien des sites et leurs webmasters ne peuvent etre qu'heureux qu'on ait trouve chez eux matiere interessante a reflexion.
Je n'en avais pas parle plus tot... par sotte discretion.

Darlett, pardonne-moi ces quelques lignes




Re: BULLETIN DARNNA du 5 Mars / Nostalgies 60
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 06 avril 2006 a 10:12

Oui, tout a fait CASAANITA, je l'ai bien reclame au debut et il me semble que je devrais de temps a autre secouer ces recommandations.

J'ai dechiffre ce meme texte place sur la rubrique Espagnol mais je n'ai pas vu celui-la.

Il est evident que les sources de toutes choses doivent etre mentionnees, sous peine d'ennuis graves pour nous. Svp. veuillez en tenir compte sinon, nous n'arriverons pas a maintenir ce forum.

Je vais faire plus et retirer automatiquement tout texte ou poeme place sans signaler la source.

Merci pour en faire la remarque et mille excuses a MILIM.

Re: BULLETIN DARNNA du 5 Mars / Nostalgies 60
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 08 avril 2006 a 10:08

AVIS IMPORTANT A TOUTE PERSONNE DESIRANT S'INSCRIRE
ET QUI POUR UNE RAISON INDEPENDANTE DE MA VOLONTE,
N'ONT PAS OBTENU D'EMAIL D'ACTIVATION !

PRIERE DE ME CONTACTER A MON EMAIL ET
JE FERAI RAPIDEMENT LE NECESSAIRE POUR DEBLOQUER L'INSCRIPTION.







BULLETIN DARNNA du 9 Avril 2006
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 09 avril 2006 a 18:40

Judas a la "une "de l'actualite


J'y perds mon latin, mon copte et mon grec !
En cette veille de Paques chretienne et Pessach juive , je dois reconnaitre que l’info au jour le jour est melancolique avec ses attentats quotidiens en Irak, les manifs autour du CEP ou des attaques palestiniennes et des represailles israeliennes ou encore des tractations sur l’uranuim iranien.
L’info au quotidien est vraiment lassante ! mais voila que l’info d’il y a exactement 2000 ans est interessante, revolutionnaire dirais-je.
Il s’agit de Judas Ich Akriot !

Enfant et n’ayant encore guere de notions historiques et frequentant une ecole laique issue du protectorat francais, mes professeurs m’avaient laisses entendre que Judas c’etait le traitre, qui aurait vendu son maitre Jesus aux Romains pour 30 pieces d'argent, et que le pire qui puisse m' arriver dans la vie ce serait d'etre traite de Judas.
Je n’y comprenais pas grand chose mais cela avait marque un peu mon esprit d’enfant.
Cela remonte a l'epoque de la Bible que mon oncle avait acquis au bureau d’ encheres de Casa un samedi matin et me l'avait offerte.
J’y ai lu au hasard quelques chapitres du Nouveau Testament car cela me semblait plus recent que l'Ancien et par hasard mon attention tomba sur Judas.
Tout fier de ma Bible en Francais je la montrais a mon prof d'hebreu qui sans hesiter arracha le nouveau testament et par la meme crea une immense rage chez mon oncle.
Bref de toute cette histoire je suis reste marque par Judas, est-il traitre ‘
Pourquoi ‘ Quelle est sa relation avec Yeouda une des 12 tribus d’Israel ‘

N’ayant pas de guide spirituel qui puisse m’expliquer le lien entre ancien et nouveau testament j’ai abandonne le sujet aux ‘. et me suis tourne vers les Youdith ou Judith en nouvelle version. Ces filles la dans le Casablanca de 1960 me semblaient plus attirantes et souriantes que ces histoires prehistoriques.

Mais voila qu'aujourd'hui a la une sur le Net et comme si cela avait lieu hier - grace a des manuscrits de papyrus retrouves dans le desert egyptien - le sujet revient et eclaire le role de Judas dans l'histoire chretienne.

Le document contient une traduction, en copte dialectal, d'un texte grec. Le texte revele des conversations privees entre Jesus et Judas, a quelques jours de Paques. ‘Jesus dit a Judas : "Tu surpasseras tous les autres. Car tu sacrifieras l'homme qui me sert d'habit"‘, peut-on lire. La lecture du texte, redige entre 130 et 180 apres Jesus-Christ, presente donc Judas comme le premier des apotres, l'Initie. ‘Non seulement un type bien, mais le seul apotre qui comprend les secrets reveles par Jesus’
Jesus aurait donc demande a Judas Ich krayot de le trahir !

Judas rehabilite apres 1960 annees ! mais pour moi c’est une enigme qui traine depuis l’an 1960 et qui a l’age de 10 ans m’a tracasse sans que je puisse en discutter et eclaircir le sujet. C’est aujourd’hui chose faite et et ce manuscrit peut aider a casser ‘l'image de Judas, Juif diabolique’ qui a toujours nourri l'antisemitisme.

Ce nouveau manuscrit peut-il modifier votre vision ‘ je l’espere , et en cette veille de fetes juive et chretienne, il ne me reste plus qu’a souhaiter a tous ceux qui nous lisent de bonnes fetes et a attendre des infos/souvenirs nostalgiques qui sont de loin bien plus interessantes que celles actuelles qui nous tombent sur la tete via les agences de presse.

Et n’oubliez pas de vous remettre au latin et au grec.

Hag Sameah !




Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 09 avril 2006 a 20:07

Bonsoir Gerard,

J'ai comme toi toujours ete interpellee par ce personnage de Judas "le traitre" apprise dans l'evangile quand j'etais enfant. Cependant cette histoire ne me parait pas totalement etrange car rappelle toi aussi l'histoire de Pierre, l'apotre fondateur de l'eglise. Avant sa passion, Jesus dit a Pierre qu'il va le renier 3 fois dans la soiree, avant le chant du coq, en disant qu'il ne le connait pas. Et ainsi fut. Et cependant Pierre est le premier pape de notre religion (la mienne).Donc Jesus semblait predisposer ses apotres a faire certaines choses reprehensibles comme pour l'aider a aller au devant de son destin!!!Je m'aventure sur un terrain qui ne m'est pas trop familier donc je te prie de m'excuser si j'avance des choses incorrectes....

Amities, Laila




Re: BULLETIN DARNNA du 9 Avril 2006
Posté par: gerard (IP enregistré)
Date: 09 avril 2006 a 21:29

Leila,

Ce que tu dis m'interesse beaucoup car comme explique ci dessus
depuis qu'enfant on m'ait retire le nouveau testament j'ai un creux de culte et de culture et je ne connais la relation entre Jesus et les apotres que d'une maniere historique mais nullement theologique, donc toutes tes explications ne peuvent que m'ouvrir un nouvel horizon.

De plus en periode actuelle il me semble qu'il est tres important que nous nous ouvrions aux idees de chacune des 3 religions monotheistes qui ont tellement de points communs et que les hommes extremistes de tout bord essayent de renier.


Nous avons tous le meme D ieu, et nous tendons vers lui chacun a sa maniere de par "nos prophetes".

La petite difference est que les extremistes affirment que "Mon prophete est le vrai, l'unique ".


Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: kirstine (IP enregistré)
Date: 10 avril 2006 a 21:39

Bonsoir Gerard, je vais essayer avec humilit? de te donner quelques elements tires de L'evangile selon St. Matthieu (Nouveau Testament).

1) Annonce de la trahison de Judas. Le soir venu, Jesus etait a table avec les douze. Et tandis qu'ils mangeaient, il dit:"En verite je vous le dit, l'un de vous me livrera." Fort attristes ils se mirent chacun a lui dire: "Serait-ce moi, Seigneur?" Il repondit : "Quelqu'un qui a plonge avec moi la main dans le plat, voila celui qui va me livrer!" Le fils de l'homme s'en va selon qu'il est ecrit de lui; mais malheur a cet homme-la par qui le fils de l'homme est livre! Mieux eut valu pour cet homme la de ne pas naitre!" A son tour, Judas, celui qui allait le livrer, lui demanda:"Serait-ce moi, Rabbi?"-" Tu l'as dit", reponds Jesus.

2) L'arrestation de Jesus. Comme il parlait encore, voici Judas, l'un des douze, et avec lui une bande nombreuse armee de glaives et de batons, envoyee par les grands pretres et les anciens du peuple. Or le traitre leur avait donne ce signe:" Celui a qui je donnerai un baiser, c'est lui; arreter-le." Et aussitot il s'approcha de Jesus en disant:'Salut Rabbi!", et il lui donna un baiser. Mais Jesus lui dit:"Ami, fais ta besogne." Alors s'avancant, ils mirent la main sur Jesus et l'arreterent."Et voila qu'un des compagnons de Jesus,portant la main a son glaive, le degaina, frappa le serviteur du Grand Pretre et lui enleva l'oreille. Alors Jesus lui dit:" Rengaine ton glaive; car tous ceux qui prennent le glaive periront patr le glaive.
Penses- tu donc que je ne puisse faire appel a mon Pere, qui me fournirait sur- le -champ plus de douze legions d'anges ? Comment alors s'accompliraient les Ecritures d'apres lesquelles il doit en etre ainsi? "
A ce moment la Jesus dit aux foules : "Suis je un brigand , que vous vous soyez mis en campagne avec des glaives et des betons pour me saisir ?
Chaque jour j'etais assis dans le Temple a enseigner, et vous ne m'avez pas arreter." Or tout ceci advint pour que s'accomplissent les Ecritures des prophetes. Alors les disciples l'abandonnerent tous et prirent la fuite.

3) Mort de Judas. Alors Judas, qui l'avait livre, voyant qu'il avait ete condamne, fut pris de remords et rapporta les trente pieces d'argent aux grands pretres et aux anciens:" J'ai peche, dit- il en livrant un sang innocent."
Mais ils dirent:" Que nous importe ? A toi de voir." Jetant alors les pieces dans le sanctuaire, il se retira et s'en alla se pendre." Ayant rammasse l'argent, les grands pretres dirent: il n'est pas permis de le verser au tresor, puisque c'est le prix du sang." Apres deliberation, ils acheterent avec cet argent le "champ du potier "comme lieu de sepulture pour les etrangers. Voila pourquoi ce champ la s'est appele jusqu'a ce jour le "Champ du Sang". Alors s'accomplit l'oracle de Jeremie le prophete: Et ils prirent les trente pieces d'argent, le prix du Precieux qu'ont apprecie des fils d'Israel, et ils les donnerent pour le champ du potier, ainsi que me l'a ordonne le Seigneur.




Re: BULLETIN DARNNA
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 12 avril 2006 a 12:36

Gerard

Le premier point commun aux religions est le concept de(s) l'Etre supreme createur de l'univers, incluant l'homme, et decideur de la duree et de la mort/disparition de toute chose. Il a ete concu quand l'homme, ne trouvant aucun moyen de se soustraire a l'irreversabilite de la vie, a cherche une explication rationnelle a son impuissance.

Le second est l'utilisation de ce concept pour asseoir une domination temporelle par un groupe, a travers une adhesion aveugle a un dogme pretendument attribue a cet Etre repute plein d'amour et de compassion. Afin que les hommes adherent a ces mysteres, ces groupes ont utilise des hommes idealistes dont l'utopie revolutionnait les usages et les coutumes de la societe.
Miracles et relations privilegiees avec Dieu largement diffuses par des disciples, morts mysterieuses ou spectaculaires, ont suffit pour entrainer des foules lassees d'une oppression , esperant une liberation pour tomber dans une autre oppression.

Mais elles different par la philosophie pratique de leur enseignement :

La chretienne a mis l'individu en priorite, Jesus mettant a egalite la dignite du faible et du puissant, precurseur du dogme republicain et du salut collectif.
La juive met en exergue la responsabilite collective dans la realisation du salut messianique. L'islam instaure l'inegalite des croyances, et l'obligation d'imposer sa primaute au peril de sa propre vie, le salut etant recompense d'une mort violente.
Les autres religions ont aussi un impact societal mais c'est une autre histoire.

L'horizon,qui devrait s'ouvrir, magnifique et changeant, reste, helas, bien ferme et bien sombre.












Aller à la page: PrécédentPremière...23456789101112...DernierSuivant
Page courante: 7 of 15


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'