DARNNA :  DARNNA.COM
Informations, bienvenue, anniversaires, etc... 
Commemoration de l'assassinat de ITZHAK RABIN
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 23 octobre 2007 a 21:28





Itzhak Rabin
Les cérémonies officielles à la mémoire de l'ancien Premier ministre israélien Itzhak Rabin, assassiné il y a 12 ans, débuteront ce soir, à la résidence présidentielle de Shimon Pérès. La famille d'Itzhak Rabin, le ministre de la défense, Ehoud Barak, ainsi que le chef d'état-major, Gabi Ashkenazi, seront notamment présents.




LA CHANSON CHANTEE LE SOIR DE SON ASSASINEMENT


Faites que le soleil se lève,
que l’aube blanchisse.

La plus grande prière
ne nous ramènera pas à la vie
celui dont la flamme s’est éteinte
et qui s’est enfoui dans la poussière.
Les pleurs les plus amers
ne le réveilleront pas
et ne le ramèneront pas parmi nous.
Personne ne nous tirera de la sombre fosse.
Chant de victoire
ou louanges ne serviront à rien.

Chantez donc pour la paix.
Ne murmurez pas une prière :
Chantez pour la paix
en un immense cri !


Faites que le soleil traverse les fleurs.
Ne vous retournez pas,
laissez en paix ceux qui sont partis.
Regardez vers l’avenir avec espoir
et non par le viseur.
Chantez un chant d’amour
plutôt qu’un chant de victoire.


Ne dites pas que le jour viendra :
faites venir ce jour.
Ce n’est pas un rêve
Et de partout chantez fort pour la paix !

Chantez donc pour la paix.
Ne murmurez pas une prière :
Chantez pour la paix en un immense cri !




L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 12 ANS
Posté par: noemi (IP enregistré)
Date: 24 octobre 2007 a 13:57


L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 12 ANS
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 24 octobre 2007 a 14:31

LA CHANSON CHANTEE LE SOIR DE SON ASSASINAT


Faites que le soleil se lève,
que l’aube blanchisse.

La plus grande prière
ne nous ramènera pas à la vie
celui dont la flamme s’est éteinte
et qui s’est enfoui dans la poussière.
Les pleurs les plus amers
ne le réveilleront pas
et ne le ramèneront pas parmi nous.
Personne ne nous tirera de la sombre fosse.
Chant de victoire
ou louanges ne serviront à rien.

Chantez donc pour la paix.
Ne murmurez pas une prière :
Chantez pour la paix
en un immense cri !


Faites que le soleil traverse les fleurs.
Ne vous retournez pas,
laissez en paix ceux qui sont partis.
Regardez vers l’avenir avec espoir
et non par le viseur.
Chantez un chant d’amour
plutôt qu’un chant de victoire.


Ne dites pas que le jour viendra :
faites venir ce jour.
Ce n’est pas un rêve
Et de partout chantez fort pour la paix !

Chantez donc pour la paix.
Ne murmurez pas une prière :
Chantez pour la paix en un immense cri !




L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 12 ANS
Posté par: nanouche (IP enregistré)
Date: 24 octobre 2007 a 19:51

Yitzhak Rabin : 12 ans déjà…

Par H.Mesguishe et A.Grayman pour Guysen International News.

Mercredi 24 octobre 2007 à 17:29


Le 4 novembre 1995, Yigal Amir assassinait le Premier ministre de l’époque, Yitzhak Rabin.
Un geste qui endeuilla à jamais la jeune démocratie israélienne.
Selon le calendrier hébraïque, c’est ce mercredi 24 octobre qui marquait le 12e anniversaire de la mort de l’ex Premier ministre israélien.


"Le meurtrier a tiré dans le dos d’Yitzhak, mais c’est le cœur du peuple qu’il a touché" a déclaré mardi 23 octobre au soir, le Président israélien, Shimon Pères lors de la traditionnelle allocution présidentielle prononcée à chaque anniversaire de la disparition du défunt Premier ministre.

12 ans après, les commémorations en l’honneur de sa mort ne cessent de rappeler la tragédie.

Les cérémonies ont débuté dès mardi soir, au domicile du président Shimon Pérès, par un discours du chef de l’Etat, et l’allumage d’une bougie à la mémoire du ministre israélien.
"Je me tenais à côté d’Yitzhak Rabin. Toutes ces preuves de soutien le rendaient heureux. Au même moment, en bas des escaliers, le meurtrier préparait son arme, et l’attendait pour l’abattre froidement" s’est rappelé le président israélien.

"Le meurtrier a tiré dans le dos d’Yitzhak, mais c’est le cœur du peuple qu’il a touché" a-t-il déclaré, ému.

La famille de l’ancien Premier ministre, le ministre de la Défense, Ehoud Barak ainsi que le chef d’état-major, Gabi Ashkenazi étaient également présents.

À Tel-Aviv, près de 5 000 personnes s’étaient rassemblées sur les lieux du meurtre pour rendre hommage à la mémoire de Y. Rabin.

La veille, la police avait décidé de publier la cassette montrant l’audition d’Yigal Amir, quelques heures après son arrestation.

"J’ai décidé de tuer Yitzhak Rabin pour le neutraliser politiquement.
J’ai rôdé autour de sa voiture en attendant qu’il descende les marches.
D’abord j’ai vu le ministre des Affaires Etrangères, Shimon Pères. Mais il n’est qu’une cible secondaire pour moi.

Puis Rabin est arrivé, entouré par ses gardes du corps. Il s’est approché de sa voiture et je lui ai alors tiré 3 balles dans le dos. Ses hommes m’ont sauté dessus. J’ai alors lâché mon fusil, mais je ne regrette rien" y explique le coupable d’une voix neutre.

Cette vidéo inédite a été remise à la fille du défunt, Dalia Rabin, qui a déclaré à la télévision publique israélienne, qu’elle regrettait que ce dernier n’ait pas été tué en retour.

"Je ne dis pas ça parce que c’est mon père qu’il a assassiné, mais parce que Yigal Amir a tiré dans le dos de la démocratie.
Je ne demande pas que l’assassin soit exécuté maintenant, je veux juste être sûre qu’il ne bénéficiera jamais d’une réduction de peine".

Son inquiétude fait suite à l’actuelle campagne lancée par les membres de l’extrême droite israélienne, le 'Comité pour la démocratie', qui depuis dimanche 21 octobre distribue dans tout le pays, 150 000 exemplaires d’un DVD prônant la libération d’Yigal Amir.

En parallèle la prochaine naissance de l’enfant de Ygal Amir et de son épouse Larissa Trimbobler amplifie l’amertume des Israéliens et de la classe politique qui dénoncent la surmédiatisation de l’assassin.

Ce lundi alors que la nation commémorait la disparition du Y.Rabin, Larissa Trimbobler n'a pas hésité à déclarer qu’elle avait l’intention d’élever son futur enfant en lui apprenant que son "père s’était sacrifié pour son peuple".
Un nouvel affront lancé à la face de la famille Rabin.

Le neveu d’Yitzhak Rabin a d’ailleurs reproché aux gouvernements israéliens successifs d’avoir "négligé le règlement de comptes avec ceux qui ont incité à l’assassinat".
Il a déclaré qu’il n’était pas étonnant que certains soutiennent le meurtrier puisque les incitateurs n’ont pas été châtiés.

Dans le même registre, le ministre Binyamin Ben Eliezer a indiqué qu’un "meurtre politique peut encore se produire aujourd’hui''.
Selon lui, ''même un Juif peut se transformer en shahid (martyr) au nom d’une idéologie''.
B.Eliezer a rappelé qu’il avait prévenu l’ancien Premier ministre des menaces de mort qui pesaient sur lui 4 mois avant l’attentat, et déploré que ses proches n’aient pas poussé M. Rabin à les prendre plus au sérieux.

"Ni le peuple, ni l’histoire ne pardonneront à cette crapule" a ajouté mardi soir le Président Shimon Pères, assurant par là qu’aucune remise de peine ne serait envisagée.

Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a quant à lui annoncé que "l’assassin de Rabin ne sera ni relâché, ni pardonné".

Sur la radio Kol Israël, le chef d’état-major de Tsahal, Gabi Ashkenazi, a précisé lui aussi qu’il fallait s’assurer que le meurtrier ne soit jamais libéré.

Le Président de l’Université Bar-Ilan a expliqué que pour lui, l’assassinat d’Yitzhak Rabin incarnait la destruction des deux Temples.
Le Premier Temple a été détruit à cause des effusions de sang et le second à cause de la haine gratuite.
"Assassiner un Premier ministre, c’est tuer le rêve juif" a-t-il déclaré.

Yigal Amir avait expliqué son geste en disant que le Premier ministre avait détruit ses espoirs politiques lorsqu’il avait accepté de signer un accord de paix avec Yasser Arafat en 1993.

Yitzhak Rabin était considéré par les Israéliens, comme l’un des plus grands constructeurs de la nation.

Mercredi 24 octobre, une autre cérémonie officielle a eu lieu, cette fois au mont Herzl, où est enterré l’ancien ministre.
"En tant que citoyen, mais plus encore parce que je suis ton petit-fils, je sais que je devrai encore payer un lourd tribut avant que les frontières et les limites de la démocratie israélienne ne soient enfin définies" a déclaré le petit-fils de l’ancien Premier ministre Michaël Rabin.

Le Premier ministre Ehoud Olmert a pour sa part affirmé que les balles qui ont tué Itzhak Rabin ne seront pas un frein pour la paix avec les Palestiniens.

Le Président Shimon Péres a ajouté "qu’Israël était un peuple fort et restera un peuple fort, malgré les épreuves et les crises".

À 17 heures, une session spéciale à la Knesset est venue clôturer ce douloureux anniversaire, dont le peuple israélien ne s’est toujours pas remis.




L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 12 ANS
Posté par: ron294 (IP enregistré)
Date: 08 décembre 2007 a 18:23

SUR LA TERRE DES HOMMES
Tu etais le soleil el le roi du jour
Tu etais la clarte, le roi de la vie
Tu etais le vent, le roi du temps
Devorant les couleurs, denouant la panique,
Tu etais la rosee sur les feuilles
La peau blanche des visages des anges,
Tu etais une corde fortement tendue,
Vibrante, brillante sur les flots des mers,
Une corde faite de terre et d"ombre,
Capricieuse,imprevue comme un rayon de lumiere,
Toujours debout dans les distances,
Toujours present dans les decombres.
Toujours vaincu dans les vestiges,
Tu etais l"aveugle racine de la terre,
La pierre sacree et sauvage de la cendre
Le sable immobile de l"angoisse tremblante,
Toujours hors d"haleine sous ton ame et ta chair.
Tu etais l"infini esprit rafraichissant l"horage,
La grande larme du soir et de sa brise,
Tes feux etaint faits de braise funebre,
Faits de grands vents sur la terre des hommes,
Tu etais une statue doree,
Un dieu splendide tombe du ciel
gravant des mots d"amour sur les rocs les plus durs,
Tu etais les plus beaux mots,les plus etranges,
Tu etais etais le chant aux echos des rivieres,
Tu etais le terrible, le soudain,
Le simple,le beau,l"imprevu, l"important,
Les empreintes du temps dans l"orgueil des mots,
Tu etais recouvert de taches obstinees.
Celles que laisse le sang dans les mauvais reves d"octobre,
Tu etais ce formidable tronc
Flottant dans la musique et dans la force des fleuves
Et sondant les entrailles sous l"empire de nos larmes.
Tu foulais le destin comme un tapis de fleurs
Pour proteger les roses et l"apre musique des feuilles,
Tu etais la comme une ombre dans l"exces de lumiere,
Dans la suite implacable du temps,
Tu etais la comme un son, comme l"eclat de la rose eveillee,
Tu etais la pour conduire un peuple a un plus beau destin
Dans la sonorite bleue du pain et de l"amour,
Tu etais la vue, les levres et les visages,
Qui a un moment donne signait des alliances
Pour edifierle monde des ames aimantes.
Soudain tu etais le cheval dans sa chute
Suivie d"une nuit de vertigineuse memoire.
Et tu restais la comme une ancienne fontaine
Debout sur ses decombres,debout devant l"orage,
Abattu sinistre par le temps et la haune.
Tel-Aviv ,Israel .

Hommage a Itzhak Rabin
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 09 novembre 2008 a 06:12

En souvenir du 13eme anniversaire de la mort d'Itzhak Rabin

Cliquer sur l'image pour voir sur une autre fenetre le clip tres emouvant de www.road90.com











Hommage a Itzhak Rabin
Posté par: Charly Chichportiche (IP enregistré)
Date: 09 novembre 2008 a 09:32



nous ne pardonnerons JAMAIS !!!


Charly

L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 13 ANS
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 10 novembre 2008 a 16:37



Olmert lors de la ceremonie commemorative en l'honneur du premier ministre Itzhak Rabin, assassine il y a maintenant 13 ans.




Ehud Olmert : "Renoncer a certaines parties de notre terre pour lesquelles nous avons combattu et reve, renoncer aux quartiers arabes de Jerusalem"

Shimon Peres "Combattre les minorites extremistes et dangereuses"




L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 13 ANS
Posté par: gilou (IP enregistré)
Date: 10 novembre 2008 a 18:09

Les commémorations de l'assassinat de Rabin sont l'occasion pour les gauches de stigmatiser et rejeter une partie du peuple,accusée de refuser et de créer des obstacles à la paix,désignée comme des créateurs de troubles et coupables de provoquer l'antagonisme anti-israelien des occidentaux.
Gauche persuadée que son attitude conciliatrice et pacifiste est la voie unique d'une acceptation par les irréductibles détracteurs de l'existence de l'Etat juif.
Cette attitude suicidaire rappelle celle des Juifs "assimilés" des pays occidentaux quand ils s'opposaient à l'immigration de ces juifs polonais dont l'attachement visible aux traditions religieuses attisait l'antisémitisme des années 30,aussi virulent et mortifère que l'anti-israelisme de nos voisins.La presse arabe n'a rien a envier à celle de l'occident de l'époque .

L'ASSASINAT DE ITZHAK RABIN - 13 ANS
Posté par: darlett (IP enregistré)
Date: 11 novembre 2008 a 05:50

Le probleme qui se pose pour les israeliens n'est pas tellement de designer les responsables de l'antagonisme anti-israelien des occidentaux mais bien de trouver une solution qui permettrait au peuple Juif de continuer a vivre dans un pays qui lui serait propre sans avoir a le partager avec ceux qui dans dix ans ou 15 ans, constitueront la majorite.
C'est en cela que Rabin etait louable et sa vision n'etait que pragmatique tout autant que l'a ete Sharon et maintenant Olmert.

Israel est fort heureusement une democratie et les elections sont proches...






Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster sur ce forum.
Veuillez cliquer sur S'identifier pour vous enregistrer

   Rechercher sur
 

  Web    
Darnna

© 2008 Darnna.com - All rights reserved.

'